Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

556ef78d93c3b

122 vues

Publié le

gestion comptabilité

Publié dans : Ingénierie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

556ef78d93c3b

  1. 1. Membres du Groupe : 1. Josué ISAMUNA NKEMBO 2. LUNGELA KIKOBYA Serge 3. NTWARI JUSTIN 4. Prince SALUMU Travail proposé par BAGAYAMUKWE BYAMUNGU Trésor Année académique 2011-2012 Gestion de la Comptabilité de l’ISIG TP DE GENIE LOGICIEL
  2. 2. I. MODELISATION (ANALYSE) DU SYSTEME EXISTANT ET FUTUR I.1. Objectif Rédiger la spécification UML de l'application correspondant au cahier des charges ci- dessous. On se limitera aux cas d'utilisation, à l'élaboration du diagramme des classes, du diagramme de collaboration et du diagramme des séquences. I.2. Cahier de charge Il s'agit de réaliser un logiciel de Gestion de la Comptabilité de l’Institut Supérieure d’Informatique et de Gestion (I.S.I.G). Le Comptable se charge de la tenue courante des comptes (passation des écritures comptable) lors des paiements des Etudiants. Les étudiants remettent le bordereau de paiement de la MECREGO au comptable et ils reçoivent un document (Jeton) de la part de ce dernier s’ils sont en ordre avec la comptabilité, c'est-à-dire avoir payé la totalité des frais d’une tranche donnée. Le Comptable rassemble, coordonne et vérifie les données comptables (bordereaux des paiements des étudiants) aux fiches de paie de la MECREGO. Actuellement, cette tâche n'est pas informatisée. Le Comptable établit régulièrement et présente sous forme normalisée les documents comptables légaux : bilan annuel, compte de résultats, et toutes informations ponctuelles demandées par la Direction (situations journalière, mensuelles, trimestrielles...). Le Comptable possède un système manuel qui lui fournit, chaque soir après le paiement du dernier étudiant, la liste des étudiants ayant payés ce jour là. Le Responsable du service de Comptabilité peut à tout moment, demander au système la liste des étudiants et leurs soldes, la liste de paie des Enseignants et leurs soldes, les autres dépenses effectuée par l’Entreprise. Il peut aussi obtenir différentes statistiques pour déterminer les centres de profits et établir des prévisions budgétaires ainsi que des procédures de contrôle.
  3. 3. I.3 Diagramme de Cas d’Utilisation I.3.1 Utilité du diagramme et quelques notions de base Le diagramme de cas d'utilisation nous aide à donner une vision globale du comportement fonctionnel d'un système logiciel. Il est utile pour des présentations auprès de la direction ou des acteurs d'un projet, mais pour le développement, le cas d'utilisation est plus approprié. Un cas d'utilisation représente une unité discrète d'interaction entre un utilisateur (humain ou machine) et un système. Il est une unité significative de travail. Dans un diagramme de cas d'utilisation, les utilisateurs sont appelés acteurs (actors), ils interagissent avec les cas d'utilisation (use cases). I.3.2. Diagramme
  4. 4. I.4. Diagramme (model) de Classe I.4.1. Utilités et quelques notions de base Le diagramme de classes est un schéma utilisé en génie logiciel pour présenter les classes et les interfaces des systèmes ainsi que les différentes relations entre celles-ci. Ce diagramme fait partie de la partie statique d'UML car il fait abstraction des aspects temporels et dynamiques. Une classe décrit les responsabilités, le comportement et le type d'un ensemble d'objets. Les éléments de cet ensemble sont les instances de la classe. Une classe est un ensemble de fonctions et de données (attributs) qui sont liées ensemble par un champ sémantique. Les classes sont utilisées dans la programmation orientée objet. Elles permettent de modéliser un programme et ainsi de découper une tâche complexe en plusieurs petits travaux simples. Les classes peuvent être liées entre elles grâce au mécanisme d'héritage qui permet de mettre en évidence des relations de parenté. Elles sont finalement instanciées pour créer des objets (une classe est un moule à objet : elle décrit les caractéristiques des objets, les objets contiennent leurs valeurs propres pour chacune de ces caractéristiques lorsqu'ils sont instanciés).
  5. 5. I.4.2. Diagramme + Personne - nom : String(50) - postnom : String(50) - prenom : String(30) - sexe : String(2) default(‘M’) - adresse : String(200) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + Etudiant - id : Integer(10) - matricule : String(13) - lieu_naissance: String(30) - promotion: String(30) - option : String(30) - section : String(30) + ajouter(): void + supprimer(): void + modiffier(): void + afficher(): void + Enseignant - telephone : Integer(12) - email : String(30) - nbre_enfant : Integer(5) - anciennete : Integer(5) - grade : String(30) - titre : String(30) + ajouter(): void + supprimer(): void + modiffier(): void + afficher(): void + Salaire - id_paimt : Integer(12) - id_enseign : Integer(12) - date_pmt : datetime - montantPayer: float(5) - montantPayerC: String(30) - motif_paiemt: String(30) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + Cours - id_cours : Integer(12) - id_enseignant: Integer(12) - designation : String(5) - vol_horaire : Integer(5) - date_debut : datetime(30) - date_fin : datetime(30) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + PaiementEtudiant - id_etutdiant : Integer(12) - id_paiement : Integer(12) - mtant_chifre : float(5) - mtant_lett : String(50) - code_mecre : integer(10) - nom_mecre : String(30) - motif_pmt : String(50) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + Compte - id : Integer(12) - compte : Integer(12) - designation : String(50) - type : Integer(50) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + Entrer_caisse - id_operation : Integer(12) - id_compte: Integer(12) - montant_chiffre: float(5) - montant_lettre: String(50) - date_operation : dateTime - motif : String(200) - observation : datetime(30) + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void + Sortie_caisse + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void - id_operation : Integer(12) - id_compte: Integer(12) - montant_chiffre: float(5) - montant_lettre: String(50) - date_operation : dateTime - motif : String(200) - observation : datetime(30) + Utilisateur + ajouter() : void + supprimer() : void + modiffier() : void + afficher() : void - id_user : Integer(12) - nom : String(30) - postnom : String(30) - prenom : String(30) - mot_passe : String(50) - niveau : String(20) 1..* 1..* enseigner dispenser 1..* 0..1 percevoir 1..* 0..1 0..1 effectuer 1..* 1..* concerne concerne 0..1 0..1 1..*
  6. 6. I.5. Diagramme (model) de Collaboration/Communication I.5.1. Utilités et quelques notions de base Le diagramme de collaboration est un diagramme d'interactions UML 1.x, représentation simplifiée d'un diagramme de séquence se concentrant sur les échanges de messages entre les objets, et où la chronologie n'intervient que de façon annexe. Il consiste en un graphe dont les nœuds sont des objets et les arcs (numérotés selon la chronologie) les échanges entre ces objets. Les diagrammes de collaboration ont été remplacés en UML 2.x par les diagrammes de communication. I.5.2. Diagramme Cd Gestion Comptabilité ISIG Comptable MECRE DirectionEnseignant Présentation bordereau de paiement Remise du Jeton Demande paiement Paiement effectué Demande vérification bordereau Vérification effectuée Présentation Etat financier Etat financier vérifier
  7. 7. I.6. Diagramme (model) de Séquence I.6.1. Utilités et quelques notions de base Les diagrammes de séquences sont la représentation graphique des interactions entre les acteurs et le système selon un ordre chronologique dans la formulation Unified Modeling Language. Le diagramme de séquences permet de cacher les interactions d'objets dans le cadre d'un scénario d'un Diagramme des cas d'utilisation. Dans un souci de simplification, on représente l'acteur principal à gauche du diagramme, et les acteurs secondaires éventuels à droite du système. Le but étant de décrire comment se déroulent les actions entre les acteurs ou objets. La dimension verticale du diagramme représente le temps, permettant de visualiser l'enchaînement des actions dans le temps, et de spécifier la naissance et la mort d'objets. Les périodes d'activité des objets sont symbolisées par des rectangles, et ces objets dialoguent par le biais de messages. I.6.2. Diagramme Pour notre cas, on a 3 diagrammes selon les opérations de nos 3 acteurs principaux : - Diagramme de séquence pour l’opération étudiant ; - Diagramme de séquence pour l’opération direction ; - Diagramme de séquence pour l’opération comptabilité. Sd Opération Etudiant Life Line : etudiant, : MECRE, :Comptable
  8. 8. Sd Opération Enseignant Life Line :Enseignant, :Comptable, :Direction
  9. 9. I.7. Présentation de l’application I.7.1. Script de la création de la Base des données create database comptabiliteISIG go use comptabiliteISIG go create table etudiant ( id integer not null, matricule varchar(15), nom varchar(30) not null, postnom varchar(30), prenom varchar(30), sexe char(1) not null default('M'), date_naissance smalldatetime, lieu_naissance varchar(50), nationalite varchar(30), adresse varchar(200) not null, promotion varchar(30), optio varchar(30), sectio varchar(10), constraint pk_etudiant primary key(id) ) go create table paiementEtudiant ( id integer not null, id_etudiant integer not null, date_paiement smalldatetime, montant_paye_chiffre varchar(10), montant_paye_lettre varchar(100), code_mecre varchar(10), nom_mecre varchar(50), motif_paiement varchar(100), constraint pk_paiementEtudiant primary key(id), constraint uk_code_mecre unique(code_mecre), constraint fk_Etudiant_paiementEtudiant foreign key(id_etudiant) references etudiant(id) ) go create table enseignant ( id integer not null, nom varchar(30) not null, postnom varchar(30), prenom varchar(30), datenaissance smalldatetime, nationalite varchar(50), telephone varchar(13), email varchar(30), etat_civil varchar(30), nbre_enfant integer, anciennete varchar(30), grade varchar(50), titre varchar(100), sexe varchar(1) default('M'), adresse varchar(200) not null, constraint pk_eneignat primary key(id) ) go create table paiementEnseignant ( id integer not null, id_enseignant integer not null, date_paiement smalldatetime, montant_percu_chiffre varchar(10), montant_percu_lettre varchar(100), motif_paiement varchar(200), constraint pk_paiementEnseignant primary key(id), constraint fk_Enseignant_paiementEnseignant foreign key(id_enseignant) references Enseignant(id) ) go create table cours ( id integer not null, id_enseignant integer, designation varchar(100) not null, volume_horaire varchar(10), date_debut smalldatetime, date_fin smalldatetime, constraint pk_cours primary key(id), constraint fk_enseignant_cours foreign key(id_enseignant) references enseignant(id) ) go create table compte ( id integer not null, compte integer not null default(10), designation varchar(30), constraint pk_compte primary key(id), ) go create table sortie_caisse ( id integer not null, id_compte integer, montant_sortie_chiffre float, montant_sortie_lettre varchar(200), date_depense smalldatetime, designation_sortie_caisse varchar(100), autres_detaille_sortie_caisse varchar(100), constraint pk_sortie_caisse primary key(id), constraint fk_compte_depense foreign key(id_compte) references compte(id) ) go create table entre_caisse ( id integer not null, id_compte integer, montant_entre_chiffre float, montant_entre_lettre varchar(200), date_entre smalldatetime, autres_detaille_entre_caisse varchar(100), constraint pk_entre_caisse primary key(id), constraint fk_entrer_caisse_compte foreign key(id_compte) references compte(id) ) go create table utilisateur ( id integer identity not null, nom varchar(50) not null, postnom varchar(50), prenom varchar(30), sexe varchar(1) default 'M', niveau integer not null, nomuser varchar(50) not null, motpass varchar(50) not null, constraint pk_utilisateur primary key(id) ) go
  10. 10. I.7.2. Présentation Physique des Données (BD) I.7.3. Page d’accueille de l’application I.7.4. Formulaire d’Etudiants inscris Etudiant I.7.5. Formulaire du Paiement Etudiant I.7.6. Formulaire d’Enseignant
  11. 11. Annexes
  12. 12. I. PRESENTATION DE L’ISIG I.1. Historique de la création de l’I.S.I.G Toute organisation naît à partir des idées. Ces dernières étant considérées comme une autre forme des ressources. L‘ISIG n‘a pas échappé à cette évidence et à travers le temps, voici le chemin déjà parcouru. En 1987, Alain WODON et KATULANYA ISU Deo constatent la carence en personnel qualifié en informatique et en gestion dans la région du Nord Kivu. Alain WODON est professeur en Santé Publique à l‘Université Libre de Bruxelles. Ayant beaucoup d‘expériences de travail dans le domaine de Santé publique en Afrique, il était normal qu‘il appuie l‘idée de créer un institut qui, outre l‘informatique, devrait pourvoir à la carence de personnel de santé dans la ville et les périphéries de Goma. Déo KATULANYA ISU a aussi fait la santé publique et la statistique. Après avoir travaillé longtemps au CEMUBAC Nord-Kivu, il se lance dans diverses activités entreprenariales. Co - fondateur de notre institution (ISIG-GOMA), il crée une mutuelle d‘épargne et de crédit (MECREGO) en 2002 à GOMA. Le succès de cette mutuelle n‘a pas traîné à s‘étendre sur tout le pays qui compte aujourd’hui plusieurs institutions. Outre les études de Santé Publique et de Statistique, Déo KATULANYA a obtenu un diplôme en Nouvelles Technologie de l‘Information et de la Communication à l‘Institut COREMANS à Bruxelles, puis a suivi une formation de maîtrise en Gestion des Petites et Moyennes entreprises (formation à distance avec CIESA/Canada). C‘est notamment grâce à toutes ces différentes formations que le promoteur principal de l‘ISIG/GOMA a pu gérer l‘institution à bon escient, en lui assurant toujours une relève en personnel qualifié, et probe. Ainsi donc, en septembre 1991, l‘idée de créer une école de formation en informatique de gestion est formalisée par Déo KATULANYA et Alain WODON. Au mois de Janvier 1992, les cours débutent dans l‘enceinte des bâtiments de l‘école « LES VOLCANS » pour l‘option Informatique de Gestion. En mars 1994 commence la construction du bâtiment de l‘ISIG et en décembre 1995, l‘ISIG obtient son agrément par l‘arrêté ministériel n° ESURS/CAB.MIN/A5/178/95 portant agrément. En 1997, début de l‘option Gestion de Développement et en 2000, début de l‘option Gestion des Institutions de Santé. En Octobre 2004, l‘ISIG obtient l‘autorisation d‘organiser la licence en Gestion de Développement. En mai 2006, il obtient l‘agrément définitif par décret présidentiel n° 06/0106 du 12 juin 2006 portant agrément de quelques établissements privés d‘enseignements Supérieur et Universitaire. A partir de cet acte l‘ISIG obtient sa personnalité juridique et les diplômes doivent désormais être homologués par le Ministère de tutelle.
  13. 13. I.2. Objectif de l’I.S.I.G L´ISIG a pour objectif de contribuer au développement de l´Afrique en général de la République Démocratique du Congo en particulier à travers la formation de cadres en Informatique et en Gestion. Il se propose à cet effet : ♣ Satisfaire un besoin présent, celui de former les techniciens capables d’être utilises dans la micro − informatique en vue de résoudre l´ensemble des problèmes liés à la gestion et à des routines dans les services ; ♣ D´appliquer les principales méthodes et techniques de gestion appliquée à l´informatique en utilisant l´outil informatique de gestion moderne qu´on appelle «Ordinateur» ; ♣ Résoudre les problèmes statistiques de management et de comptabilité au moyen de l ´ordinateur. ♣ S´occuper des personnes les plus défavorisées par l´information et la formation. Cependant, pour attendre ces objectifs, il met en évidence une organisation bien structurée. I.3. Organisation de l’ISIG I.3.1. Gouvernance de l‘I.S.I.G. L‘objectif de cette sous - section est de présenter les relations entre les organes chargés de la vie de l‘institution, particulièrement entre le Conseil d‘Administration et le Comité de Gestion de l‘Institut. La section est volontairement descriptive en vue de dégager les points qui nécessiteraient des améliorations dans l‘avenir. I.3.2. Structure organisationnelle de l‘I.S.I.G I.3.2.1. Organigramme Personnes affectées aux différents postes
  14. 14. I.3.2.2. Organisation de la fonction Financière et comptable Type de financement L‘Institut Supérieur d‘Informatique et de Gestion est entièrement financé par les frais académiques payés par les étudiants. Ceci constitue à la fois une force et une faiblesse. Une force dans la mesure où l‘ISIG peut prévoir ses différentes dépenses en fonction de ses ressources financières internes (indépendance et autofinancement). Une faiblesse dans la mesure où il devient moins compétitif, notamment face aux institutions publiques. Ceci est d‘autant plus vrai que l‘Etat Congolais commence à améliorer la rémunération des enseignants des institutions publiques, tant au niveau de l‘ampleur que de la régularité. Tous les payements s‘effectuent à la Coopérative (MECRECO) aux divers guichets ouverts dans la ville de Goma et où l‘institution possède des comptes à vue et d‘épargne. Cela permet d‘éviter la perception au sein des bureaux de l‘Institut ; perception qui, dans le temps, occasionnait beaucoup de fuites. Les recouvrements se font périodiquement en respectant les modalités précisées sur un papier « échéancier » qui est remis aux étudiants à chaque début de l‘année académique. Assemblée Générale Déo KATULANYA ISU Alain WODON Mr NOTERMAN Conseil d’Administration Membre Mr NOTERMAN Membre Pf Dr BITIJULA Membre Pf Dr Katanga Président du Conseil Déo KATULANYA ISU Membre Jospin MALIGHE Comité de Gestion Secr Gen Adm CT Léon Balemba Admin Budget CT Emmanuel Baguma Directeur Général Pf Dr Déogratias Corps Scientifique
  15. 15. Exécution des dépenses Les dépenses sont exécutées par un caissier sur base des états des besoins approuvés et vérifiés par les autorités compétentes de l‘Institution. Chaque service est appelé à présenter un état de besoin lorsqu‘une dépense s‘impose. Les différents états de besoin sont synthétisés sur un même document qui sera présenté à l‘Administrateur de Budget, puis au Directeur Général. Après approbation, un chèque est signé par l‘Administrateur de Budget et le Directeur Général ; ou alors l‘Administrateur de Budget et le Secrétaire Général Administratif (en l‘absence du Directeur Général). Cela permet le suivi de la transparence dans l‘affectation des fonds retirés de la coopérative pour diverses dépenses. Elaboration du Budget annuel L‘ISIG prévoit à chaque début de l‘année académique un budget prévisionnel qui va servir de guide pour toutes les dépenses et les recettes à réaliser tout au long de l‘année (en annexe 1, modèle des prévisions budgétaires de l‘ISIG). Cela permet à chaque fois, de comparer les prévisions aux réalisations en vue de prendre des dispositions y afférentes. Presque toutes les dépenses prévues dans le budget sont réalisées à 100% à la fin de l‘exercice comptable.
  16. 16. II. GENERALITES SUR LA COMPTABILITE II.1. Introduction La Comptabilité1 est une science, art, action de tenir des comptes. Elle a pour objectifs : 1. Permettre le contrôle ; 2. Fournir un moyen de preuve ; 3. Aider à la prise des décisions ; 4. Autres finalités de la comptabilité : •Diagnostic économique et financier ; •Une des sources de la Comptabilité Nationale ; •Instrument de régulation sociale. 1 Cours de Comptabilité G1 ISIG 2009 Pièces justificatives Livre journal Grand livre Balance de vérification Inventaire et travaux Comptables de fin d'exercice Balance définitive Bilan Compte de résultats Annexe Comptabilité
  17. 17. II.2. Notion de Bilan Le bilan est un état financier de synthèse qui regroupe les éléments actifs et passifs du Patrimoine de l’entreprise. Le bilan est le document présentant la valeur du patrimoine brut de l’entreprise à une date donnée. Il fait apparaître par différence et de façon distincte ses capitaux propres. Fondamentalement toute acquisition de moyens de production (emplois) s’accompagne obligatoirement d’un financement mis à la disposition de l’entreprise (ressources) Actif Passif N° Compte Désignation Date Modification Date Débit Crédit II.3. Comptabilité et Inventaire La comptabilité présente un aspect mécanique qui consiste à classer, enregistrer des pièces comptables au jour le jour, additionner des opérations, alors que l’inventaire consiste à prévoir, apprécier, évaluer. Pour déterminer le résultat d’une période donnée à partir des éléments enregistrés au jour le jour, il faut procéder à des opérations d’inventaire pour : - Vérifier que les enregistrements effectués au jour le jour correspondent à la réalité des ceux existants physiquement (inventaire des biens possédés et des dettes) ; - Répartir les charges et les produits dans le temps sans tenir compte du fait que les dettes et les créances sont payées ou non; - Apprécier les augmentations de valeur ou les dépréciations subies ; - Porter un jugement sur l’avenir en constituant si nécessaire des provisions lorsque des évènements en cours rendent probables certaines dépenses ou charges. II.4. Le Compte Afin de suivre l’évolution des postes du bilan et du résultat de l’exercice, est ouvert, pour chaque poste, un Compte du même nom. Instrument de classement fonctionnel, il permet de suivre l’évolution d’un élément particulier du patrimoine ou d’un élément de l’activité.
  18. 18. Le compte est un tableau dans lequel sont enregistrées les augmentations et les diminutions qui surviennent aux postes du bilan à la suite des diverses opérations de l’exercice. II.5. La comptabilité en partie double Pour que les comptes soient équilibrés, il faut nécessairement qu’un compte soit débité et l’autre crédité selon un mécanisme appelé partie double respectant l’égalité suivante : Biens – Dettes = Résultat = Produits – Charges Cette égalité fondamentale car permet d’expliquer la technique de la comptabilité à partie double. Pour assurer son respect, il est nécessaire que les comptes de biens et de charges fonctionnent de la même manière et que les comptes de dettes et de produits fonctionnent aussi de manière identique mais en sens inverse de la précédente. II.6. Le Journal N° Ope N° Compte Libelle Somme D C D C II.7. Le Grand-livre Le grand livre est constitué de l’ensemble des comptes qu’utilise l’entreprise pour la tenue de sa comptabilité. Compte n°…… Nom………………………………….. Date Libelle Pièce JO Débit Crédit
  19. 19. II.8. Balance N° Cpt Désignation Somme Solde D C D C

×