Préleveur mps 4eme colloque ecomesure ineris

295 vues

Publié le

Présentation du préleveur MPS, mini particule sampler, préleveur développé par Ineris, industrialisé et commercialisé par Ecomesure.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
295
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Préleveur mps 4eme colloque ecomesure ineris

  1. 1. MPS Mini Particule Sampler Olivier Le Bihan (INERIS), Cédric Neveu (ECOMESURE)
  2. 2. Plan : • Introduction • Comment cela marche ? • Cas pratiques
  3. 3. • Le MPS, un préleveur développé par l’INERIS • Industrialisé et commercialisé par ECOMESURE
  4. 4. • Pour une analyse qualitative Facile à utiliser MPS Préleveur de nano et microparticules Bas coût Portable
  5. 5. • MPS
  6. 6. • Support de prélèvement : grilles MET standards
  7. 7. • Prélèvement : Efficacité de collecte > 15% R’mili, Le Bihan et al., Aerosol Science Technology, 2013.
  8. 8. • Analyse avec un MET Exemple : Analyse de particules relachées lors de manipulation de poudres de nanotubes de carbone R’mili et al., Nanosafe 2011.
  9. 9. • Recommandé par l’AIST (Japon) pour l’observation de nanotubes de carbones dans l’air des lieux de travail
  10. 10. Comment « ça marche » ?
  11. 11. Analyse en temps réel o Concentration en masse : TEOM o Concentration en nombre : CNC o Distribution en taille : SMPS, ELPI, Batterie de diffusion Analyse différée o Quantification o Morphologie, taille, composition élémentaire (MET, MEB et EDX)  Outil polyvalent, « low cost, portable, easy to use »
  12. 12. (Lyyränen et al. 2009) Potentiel / autres techniques : simplicité Exemple d’une grille MET à membrane poreuse
  13. 13. Joint d’étanchéité + Grille MET EntréeAérosol SortieAérosol (INERIS, 2011)  Simplicité d’utilisation, faible coût, petit et léger
  14. 14. modèle du tube capillaire (Rubow & Liu 1981) Interception Impaction inertielleDiffusion brownienne Lignes de courant membrane
  15. 15. 200nm 1 µm Cu – polydispersé NaCl – polydispersé 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 1 10 100 1000 Efficacitédeprélèvement(%) Diamètre de particule (nm) Points expérimentaux Impaction inertielle Interception Diffusion Efficacité totale 1 µm  Évaluation théorique et expérimentale R’mili, Le Bihan et al., Aerosol Science Technology, 2013.
  16. 16. Exemples d’application
  17. 17. Illustration du positionnement des points de mesurage dans un local où un opérateur met en oeuvre un nanomatériau (NM). En bleu l’aérosol de fond issu de l’extérieur, en marron l’aérosol de fond issu d’une source ponctuelle P de particules à l’intérieur du local, en rouge l’aérosol cible issu de la mise en oeuvre du nanomatériau. Points de mesurage à la source (A), dans la zone respiratoire (B), en champ proche de l’opérateur(C), en champ lointain de l’opérateur à hauteur des voies respiratoires à l’intérieur du local (D) ou à l’extérieur du local (E), à proximité de la source ponctuelle P de particules (F). Guide ICI Mesure au poste de travail ENJEU : morphologie, composition élémentaire, distinguer les différentes contributions (ex. NMs) Witschger, Le Bihan et al., Hygiène Santé au travail, avril 2012.
  18. 18. exemple de positionnement
  19. 19. Impact non-détecté par compteurs (CNC, COP) • Comparaison entre CNC • (10 nm – 1 µm) : • Pas de différence significative entre fond et prox. Phase CNC COP Concentration Proximité (#/cm3) [10nm ; 1µm] Concentration Fond (#/cm3) [20nm ; 1µm] Ecart relatif (/ fond) Concentration Proximité (#/cm3) [0.3µm ; 20µm] Concentration Fond (#/cm3) [0.3µm ; 20µm] Ecart relatif (/ fond) Avant essai 6195 5565 11% 150 263 -43% 1+2 6466 5626 15% 178 254 -30% 3 4875 4885 ~0% 158 247 -36% 4 5227 4787 9% 183 237 -23% Après essai 5596 4960 13% 188 222 -15% Comparaison entre COP (0,3 – 20 µm) : Différences dues à l’aéraulique ; Pas de différence significative du fait du procédé.
  20. 20. Pas de lien entre particules « travailleur » et procédé agrégats de particules de suie  issus de procédés/processus de combustion Grosses particules de composition variable : silice, calcaire, chlorure de sodium, silicoaluminates, fragments de polymères.  origine terrigène et/ou industrielle (travaux de construction) • Procédé : TiO2 nano-structuré Mesurage : grosses particules terrigènes et suies
  21. 21. Le Bihan et al., Advances in Nanoparticles (ANP), 2013. Essais en chambre d’émission
  22. 22. Projets Anses : « nanoEMIS », NanoDATA Shandilya et al., 2013-2015. Bressot et al., nanosafe 2012, CFA 2013- 2014
  23. 23. Connaître l’émissivité des poudres  ex. control banding Morgeneyer et al. 2013 Le Bihan et al. , 2014 Nanosafe 2014.  aide à la conception Modified powders Emissivity of modified powders (normalized to pristine powder) Size range, nano-structure CONCLUSION Improvement with respect to pristine powder ZrO2_9_NP_SD Divided by 100 Spherical particles, of supra-micrometric sizes Yes ZrO2_12.1_NP_FD Divided by 100 “Polyhedral" particles of various sizes ranging from less than 1 µm to 7 µm. A few rare nanometric objects Yes PL_ZrO2_PVP Multiplied by 3 Particles of various shapes and sizes No
  24. 24. Combustion Bouillard et al., 2012 brevet Incinération
  25. 25. Merci pour votre attention ! cedric.neveu@ecomesure.com 01.70.56.44.11 olivier.le-bihan@ineris.fr 03.44.55.65.88 Peer Review Int. Papers: http://www.researchgate.net/profile/Olivier_Le_Bihan/publications/

×