L'intelligence économique s'invite aux énergies renouvelables

644 vues

Publié le

Cette diapositive tente de mettre en relief le rôle d'une mise en place d'un système d'intelligence économique au développement des énergies renouvelables en Algérie.
Ce travail a fait l'objet d'une communication universitaire international.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
644
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
38
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'intelligence économique s'invite aux énergies renouvelables

  1. 1. L’Intelligence Economique : Atouts et perspectives pour le développement des énergies renouvelables en Algérie Amir Nidhal BENCHERIF Expert économiste
  2. 2. Plan de l’exposé :  Définition de l’IE  Processus de l’IE  Un mot sur L’intelligence territoriale  Rôle de l’IE dans le développement des énergies renouvelables: Enjeux et perspectives  Etat de l’art sur le Cas algérien  Perspectives  Conclusion
  3. 3. Contexte Général :  L’économie algérienne est fortement dépendante du secteur des hydrocarbures  Mondialisation et globalisation des échanges  Croissance des besoins et de la demande intérieure sur les produits de consommation  l’Algérie doit Diversifier son tissu économique .
  4. 4. Contexte Général :  Le secteur des énergies renouvelables apparaît comme une alternative , sachant que l’Algérie jouit d’un des plus importants gisements solaires au monde.  Afin de relever ces nouveaux défis, la maitrise technologique et informationnelle est indispensable.  l’Intelligence Economique (IE) constitue une arme géoéconomique incontournable, à de nombreux secteurs.
  5. 5. Qu’est ce que l’intelligence économique ? «Mode de gouvernance dont l’objet est la maîtrise de l’information stratégique et qui a pour finalité la compétitivité et la sécurité de l’économie » Alain Juillet « Processus de collecte, traitement et de diffusion de l’information qui a pour objet la réduction de la part d’incertitude dans la prise de toute décision stratégique » C. Revelli « Ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de diffusion de l’information utile aux acteurs économiques en vue de son exploitation à des fins stratégiques et opérationnelles… » H. Martre
  6. 6. Nous conviendrons que l’intelligence économique contient à la fois : Anticipation Influence Protection des informations L’IE se distingue toutefois de l’espionnage économique car elle n’utilise que des moyens légaux
  7. 7. Etapes du Processus d’IE 1. Identification d’un problème décisionnel. 2. Formalisation du problème décisionnel en problème informationnel (recherche d’informations). 3. Identifier les sources d’information potentielles 4. Collecte des informations pertinentes 5. Analyse des informations collectées et modélisation des indicateurs pour l’aide à la prise de décision 6. Interprétation des indicateurs 7. Prise de décision 8. Protection et capitalisation de la connaissance et du patrimoine informationnel
  8. 8. Qu’en est il de l’Intelligence Territoriale :  L’intelligence territoriale consiste essentiellement en la collecte de données complètes sur l’environnement et à la confrontation des différents points de vues des acteurs locaux afin de définir une stratégie territoriale adaptée à l’ensemble du territoire, pour une meilleure compréhension de ses enjeux, atouts, et problèmes qu’ils soient sociaux, écologiques ou économiques.
  9. 9.  L’intelligence territoriale peut donc être considérée comme étant une forme évoluée d’intelligence économique appliquée à un territoire ou à une région.  Le concept d’intelligence territoriale devient tout à fait intéressant dans l’accompagnement et la mise en œuvre d’une politique territoriale convergente au développement économique durable.
  10. 10. L’IE et le secteur des énergies renouvelables: Quelle relation? Dans le cadre du développement des énergies renouvelables, la veille technologique et informationnelle occupe une place centrale dans le dispositif d’intelligence économique. Nous déduisons deux enjeux principaux qui sont: I. Des enjeux économiques II. Des enjeux technologiques
  11. 11. Les enjeux économiques :  le renforcement de l’avantage concurrentiel des entreprises nationales  Défense de l’intérêt national  Les gouvernements apportent également leur appui au secteur privé pour l’accès au volume important d’informations sur le commerce international détenu par les départements et agences ministériels
  12. 12. Enjeux technologiques :  Propriété industrielle sous divers aspects (brevets, marques, modèles, savoir-faire, droits d’auteur, protection de logiciels, accords de licence, etc.) devient donc un enjeu majeur  Menaces de fuite d’informations liées à des technologies, des fichiers de clients, des secrets commerciaux, des structures de coûts de produits, des procédés de fabrication de produits et des plans de développement.
  13. 13. Apports stratégiques au secteur des énergies renouvelables par une démarche d’IE : Au niveau Microéconomique Au niveau Macroéconomique Développement des entreprises opérant dans le secteur des énergie renouvelables Développement de nouveaux produits exploitant les énergies renouvelables Le lobbying Amorcer une culture de l’économie verte Amorcer le processus stratégique axé sur le développement des énergies propres Développer la culture de l’IE chez l’ensemble des PME Anticiper les changements Développer une économie durable source de croissance Attirer les investissements dans les technologies des énergies propres .
  14. 14. Opportunités Menaces Recherche d’une invention susceptible d’être transformée en innovation (nouveau produit) Nouveau outils de production énergétique Nouveaux matériaux Nouvelles matières premières Nouveaux procédés Propriété industrielle : brevets, marque, organisation du travail. Approvisionnement : matières premières et produits intermédiaires, conflits avec des fournisseurs, rachat de fournisseurs par des concurrents Système informatique : destruction, détournement.
  15. 15. Etat de l’art en Algérie:  Le gouvernement algérien a pris position pour le développement de la culture de l’intelligence économique dans les entreprises avec l’aide de l’état.  Selon le communiqué du Conseil de gouvernement du mercredi 20 décembre 2006, sous la présidence du chef du gouvernement. L’intelligence économique, s’entend comme : « une démarche d’anticipation et de projection dans le futur, fondée sur les liens qui unissent les réseaux des entreprises et ceux des opérateurs économiques ».
  16. 16. Les différentes contributions en Algérie en matière d’IE :  Création de la division de la Veille Stratégique et de l’information Économique DVSIE au Ministère de l’industrie, de la petite et moyenne entreprise et du développement de l’investissement  Création du campus numérique francophone partenaire spécialisé en énergies renouvelables (CNFPSEnR) en avril 2011, par le centre de développement des énergies renouvelables (CDER) et l’agence universitaire de la francophonie (AUF).  Parution d’un bulletin périodique de Veille économique sous l’égide du MIPMEPI.
  17. 17. Les différentes contributions en Algérie en matière d’IE :  Colloque international sur l’intelligence économique et le Knowledge management IEMA (5 éditions) Et Colloque des Etats généraux et Assises de l’IE (5 éditions). parrainés par le MIPMEPI.  Colloque international sur « La gouvernance des institutions et intelligence économique » organisé par l’université de la formation continue 14-16 Juin 2008.  Ouverture d’une Post-Graduation Spécialisée en intelligence économique et systèmes d’information ,à l’Université de la Formation continue.  Parution d’un Manuel de formation en intelligence économique en mai 2011, qui a été élaboré par le MPMEPI.
  18. 18. Perspectives  Mettre en place une structure de veille informationnelle et de gestion des connaissances au sein des universités et des centres de recherche en Algérie, pour promouvoir les énergies propres.  Partager et échanger de manière optimale l’information et les connaissances et la promotion d’une culture de l’information scientifique et technique pour tirer profit des différents travaux.  Encourager les travaux pluridisciplinaires, en renforçant les passerelles interdisciplinaires, et renforcer la capitalisation de la connaissance et la visibilité des travaux scientifiques.
  19. 19. Perspectives  Encourager le partage d’expériences en matière de veille entre les chercheurs et les universités au niveau régional, afin d’apporter un appui opérationnel aux acteurs économiques opérant dans le domaine des énergies renouvelables.  Envisager l’enseignement des méthodes d’intelligence économique et de veille stratégique dans certaines formations universitaires.  Sensibiliser les chercheurs et les différents acteurs opérants des le domaine des énergies renouvelable aux concepts d’IE et de veille technologique et stratégique.  Développant de la fonction « prospective » , en prenant en compte le rôle des technologies de l’information et de la communication (TIC).
  20. 20. Conclusion  Le potentiel que représente les énergies renouvelables en Algérie est considérable notamment l’énergie solaire, qui place l’Algérie parmi les pays ayant les plus hauts taux d’ensoleillement au monde, et qui demeure sous-exploité.  Le secteur des énergies renouvelables apparait donc comme une ressource stratégique qui devra se développer rapidement afin de répondre aux attentes de l’économie nationale.  La part du solaire actuellement ne représente que 0.02% du bilan énergétique national. Cela reste insuffisant si l’on se réfère à la courbe du développement mondial qui s’opère dans ce secteur.
  21. 21. Conclusion  L’intelligence économique représente donc un levier de compétitivité non négligeable pour le développement économique.  Il faudrait donc que l’IE doit s’enregistrer dans une politique globale assortie d’une forte priorité au plus haut niveau de l’Etat et des entreprises.
  22. 22. Merci pour votre attention !

×