ATOUTCARPEMAGAZINEN°1
« Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois » (in A Handbook of Fresh...
Bonjour et merci de prendre quelques
minutes pour lire ses quelques lignes.
Je me présente rapidement car ce
n'est pas le ...
sommaire
4 Récit
•Il était temps
6 Récit
•La p'tite dernière
8 Récit
•Du vent du vent...
10 Histoires
•Articles proposés b...
endez­vous pris avec mon
binôme, la date est
bloquées, le weekend de
pâques, reste à définir la
destination.
Nos coeurs ch...
Je débloque la situation mais pas pour
longtemps puisqu'elle se tanke ailleurs.
J'arrive une fois de plus à débloquer le
p...
6
La p'tite dernière
ur un coup de tête d'un soir,
j'envoie un sms à mon pote
Mickael pour savoir si il serait
OP pour une...
La blanchaille est là ...
La pêche est difficile pour Mickael car un seul
gardon est fait par ce dernier durant la premièr...
Du vent du vent du
vent !!!!
undi matin, 5h30, départ pour les étangs de Bricy. Je ne connais
absolument pas donc j'essaie...
10:45 : nouveau départ. Je
ferre, ça combat et au bout de
10 minutes j'épuise une jolie
miroir, avec une malformation
au n...
La pêche buissonnière.
En voilà une drôle d'expression, "la Pêche
Buissonnière" une chose que seuls les
pêcheurs piqués tr...
11
Mais avant toute chose, il faut expliquer ce qu’est un CRABE pour un pêcheur
de carpe.
Un CRABE pour un pêcheur de carp...
12
J’amorce donc ce poste durant une semaine chaque soir. Un trajet de 10 km
aller et autant pour le retour depuis mon dom...
13
Sauf que là, n’ayant pas vu d’autres traces de pas dans le sable que
les miennes, je n’ai plus aucun doute.
Je lui répo...
oilà un petit récit sur une pêche que j'affectionne de plus en plus le
stalking où plutôt le seed fishing à une canne.
Enc...
15
Ensuite trouver un bon spot en bordure . Nénuphar , arbres , branche
surplombant l'eau avec toujours en tête la sécurit...
16
vec les obligations familiales, salariales et/ou scolaires, nous
avons de moins en moins de temps pour partir en sessio...
Nous sommes arrivés sur les lieux en questions à 7h le matin du 30 avril.
Après avoir monté le biwy sous des trompes d’eau...
Nous voilà lors de la séance photos,
lorsque la dernière des cannes de
Nicolas encore « pêchante » se mit à
dérouler à son...
19
Réalisation Luc Petit
TEAM RAV' CARP
onjour, une petite présentation de la
Team Rav' Carp composée d'amis
qui se sont regroupés autour de notre
...
21
oilà, il est huit heure du
matin, il fait gris un peu de
vent mais déjà, je sentais
que la journée aller être très
symp...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atout carpe magazine numero 1

335 vues

Publié le

Mag de peche à la carpe

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
335
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atout carpe magazine numero 1

  1. 1. ATOUTCARPEMAGAZINEN°1 « Un poisson de sport a trop de valeur pour n'être pêché qu'une seule fois » (in A Handbook of Fresh Water Fishing, 1939) ATOUT CARPE Le magazine gratuit concacré à l'actualité des carpistes • 24 H Chrono avec Pierre • La blanchaille est là ... • Peche Rapide avec Alexandre • Les dessins humoristiques par Luc Petit • Presentation de la Team Rav' Carp • Les histoires de Christophe
  2. 2. Bonjour et merci de prendre quelques minutes pour lire ses quelques lignes. Je me présente rapidement car ce n'est pas le but de ce magazine. La trentaine d'année, j'habite en région Centre. J'ai repris la carpe en 2014 après une pause de quelques années. Je n'ai pas la prétention d'etre un "spécialiste" de cette peche....les carpistes qui sont meilleurs que tout le monde avec des "Moi je..." vous avez du en croiser aussi je présume ou des crabes....et je ne parle pas du matériel. Faut croire que la carpe saute hors de l'eau pour voir si on possède le dernier rodpod...le marketing marche bien. Je souhaite à travers à ce magazine montrer qu'il n'y a pas que des poissons de >20kg qui nagent en France. Je veux mettre en valeur les poissons de taille plus modeste mais qui procure autant de plaisir à mes yeux, aux amoureux qui pratiquent une peche moderne ou non ceux qui la pratiquent à la mouche ou à la canne à coup. J'espère que ce n'est pas une minorité! Quand je consulte des récits, je me pose la question si certains pecheurs ont encore du plaisir à prendre des carpes de taille plus modeste. C'est moins blingbling et moins vendeur?? Je pense que tout le monde connait la réponse. Ca ferait tache de réaliser des articles avec la derniere bouillette à la mode à 20 euros le kilos et des carpes de 5kg en photos. Qu'est qu'on souhaite montrer à nos futurs pecheurs et aux lecteurs à travers ses prises spectaculaires? Devons nous bouder les belles petites carpes qui nagent dans nos étangs... à vous de voir... Concernant les articles présents, je fais confiance aux personnes concernant le poids des prises.... Concernant le mag, je me suis débrouillé tout seul et je ne suis pas du métier. Je demande juste d'etre indulgeant mais je suis ouvert aux critiques bien entendu. Pour finir, je tiens à remercier sincerement toutes les personnes qui ont participé à enrichir ce magazine, merci à vous et bonne lecture. A bientot Vincent EDITO
  3. 3. sommaire 4 Récit •Il était temps 6 Récit •La p'tite dernière 8 Récit •Du vent du vent... 10 Histoires •Articles proposés by Christophe 14 Technique •Seed fishing ­ Stalking 16 Récit •24H Chrono 19 Humour •Luc Petit 20 Prez •Team Rav' Carp 21 Récit •Par­dessus le barrage
  4. 4. endez­vous pris avec mon binôme, la date est bloquées, le weekend de pâques, reste à définir la destination. Nos coeurs chavirent entre une sablière ou une gravière d'une région voisine ou un petit lac, c'est sur ce dernier qu'on se décidera. Arrrivé aux environs de 19h sur les lieux, une équipe de deux pêcheur est déjà en zod entrain de passer l'écho, quand a nous, nous nous installons sous la pluie, nous montons les biwi en premier, tout le reste ira dans ces derniers. Le zod étant déjà gonflé je ne perd pas une seconde et je fonce tendre mes cannes. Je préfère ne mettre que deux cannes la première nuit. Ma canne de gauche pêchera épicée Il était temps et celle de droite carnée.Accompagné d'une main plutot lourde de chènevis. Nuit calme? Dans la soirée nous pouvons enfin installer le campement, il fait nuit, nous mangerons dans les environs de 22h pour rejoindre les bras de Morphée une heure plus tard. La nuit se passe sans un bip, et là nous prenons une bonne claque... C'est une des rares fois que sa m'arrive ici, je me laisse la journée pour réflechir a ma tactique de pêche du soir, je pars sur une base fruitée sur ma canne du milieu et je déplace ma canne de droite qui pêchera a environ 25m d'une bouée. Ca y est, c'est tendu, je suis plutot confiant pour cette nuit. 4 R Récit
  5. 5. Je débloque la situation mais pas pour longtemps puisqu'elle se tanke ailleurs. J'arrive une fois de plus à débloquer le poisson. Quelques metres plus loin elle trouvera une souche et je n'arriverai pas à gagner la bataille. Maintenant place à la séance photo de mon poisson de la nuit. Dans la journée nous sympatisons avec ces derniers, foot et pétanque sont au programme. Viens l'heure de retendre les cannes, je décide de ne retendre seulement celle qui a été productive.Même esche meme endroit, nous passons la soirée avec nos voisins d'à coté. Nous rejoignons nos duvets aux environs de 1h du matin. A 3h30 j'enregistre un départ encore une fois sur la canne de gauche , le poisson est plus lent que le précédent et plus déterminé, après 20 bonnes minutes de combat je met au sec une magnifique miroir, une fois de plus vierge de piqûre!!! du pur bonheur ces fish!! Je mets le poisson au sac et retourne dans mon duvet car il ne fait pas chaud. Bloc de béton A 9h du matin ma canne du milieu émet une série de bip, je comprends toute suite que j'ai eu un départ latéral. Le poisson est bloqué dans ce qui me parrait etre un bloc de beton. Aux environs de 23h j'enregistre un premier départ, le poisson est très nerveux mais se laisse ramener sans encombre, après quelques dizaines de minutes de combat je met au sec un poisson d'environ 6kg, vierge de toutes piqûres. J'enlève mon hameçon UCP SUPER STRONG N°4 de sa bouche et la met en sac pour la nuit. Aucun autre départ ne sera enregistré pour cette nuit, nos voisins de notre gauche feront eux une grosse brème estimée dans les 3kg! 5
  6. 6. 6 La p'tite dernière ur un coup de tête d'un soir, j'envoie un sms à mon pote Mickael pour savoir si il serait OP pour une petite pêchouille le lendemain. Très vite il me répond, je cite : "Pour pêcher le phoque ?" Finalement, même avec le froid annoncé, il est chaud pour une dernière pêche avant 2015 ... Comme je dois garder ma petite Clara en début de matinée, je vais chercher Mickael que vers 11H00. Cela nous laisse le temps tout de même d'aller vite fait à "Décathlon" pour aller chercher les bloches et d'aller manger au "KFC" avant l'après­midi. Arrivée sur le plan d'eau, on constate que Mickael ne sera pas le seul à pêcher au coup car il y a déjà 3 pêcheurs en action. Pendant notre installation, nous pouvons constater que quelques gardons se font prendre. Amorcage léger En ce qui me concerne, je reste sur ma technique de pêche de prédilection. Mes deux "Kamrod" sont de sortie et sont prête pour affronter les derniers poissons de 2014 qui voudraient de mes appâts. Pop­up au fruit avec un pellet de 16 pour l'une et un chapelet de maïs doux pour l'autre. Un amorçage léger est proposé à l'aide de filet soluble. Dedans, c'est maïs doux et micro pellets arrosé de liquide à base d'écrevisse saupoudré de sel de table afin que les chaussettes PVA ne fondent pas avant de toucher l'eau. S Récit
  7. 7. La blanchaille est là ... La pêche est difficile pour Mickael car un seul gardon est fait par ce dernier durant la première heure. Quand soudain, un bip timide retentit ... Puis un autre, et encore un autre. L'écureuil monte et descend mais ne s'emballe pas. Puis plus rien ... Dix seconde après cela prend du fil alors je décide de prendre contact avec le poisson mais en vain. C'est loupé ...! Dommage car à cette époque de l'année les occasions se font rare ... On aperçoit quelques chasses par ci par là. D'ailleurs, seul activité sur l'étang auquel un léger vent frôle la surface ... Le coup à Mickael commence à répondre à l'amorçage. Un gardon est pris, puis deux, trois ... On ne l'arrête plus. La blanchaille est là ... Je sers les fesses... Bip Biiiiiiiiiiiiiiiiip, un départ plus franc se produit sur mon autre canne qui pêche au maïs doux. Le contact est pris et je peux commencer à combattre avec un poisson bien vigoureux malgré le froid. C'est puissant, lourd et ça colle au fond. Je pense au premier instant à une grosse mèmère mais finalement nous pouvons voir le bout du nez d'un esturgeon. Il trouve le moyen de se prendre dans mon autre ligne mais j'arrive à ne pas me faire avoir. 7 Puis ce sturge sort son atout, celui de longer la berge pour se réfugier dans les branchages de bordures. Là, je sers les fesses mais en le bridant un peu, j'arrive à le faire regagner la pleine eau. Il commence à s'affaiblir, il approche puis se retourne sur le dos. Je peux alors le saisir pour le placer sur mon tapis de reception. Petites photos souvenir avant de le remettre à l'eau pour repartir très vite dans les profondeurs ...
  8. 8. Du vent du vent du vent !!!! undi matin, 5h30, départ pour les étangs de Bricy. Je ne connais absolument pas donc j'essaie d'arriver pas trop tard. 6h15 j'arrive sur place et du vent... beaucoup de vent (je me suis planté de côté, je suis rentré par la sortie... boulet) Comme je ne connais pas le plan d'eau et que d'après les dires de plusieurs personnes ça déroule à la bouillette, je choisis la solution passe partout, hot demon en 15mm avec popup crab fluo rose. J'essaie d'amorcer le coup avec le spod et mon spomb... 3 lancers impeccables... et le 4ème c'est le drame... je ne sais pas ce qu'il se passe, j'entends un gros claque sur la tresse et je vois mon spomb atterrir 50m plus loin... et mon fil qui pend... ça commence bien. Décroche... Pas grave je me résouts à prendre les sacs solubles.... je lance la 1ère canne, impeccable, je prépare la seconde, tout se passe bien, je lance... toujours pas d'ennui.... je prépare la 3ème canne quand un de mes ikon commence à biper... je prends contact, ça sonde mais revient gentiment, et là... pas d'épuisette... tranquillement pliée dans mon foureau.... (boulet n°2) je desserre un peu le frein pour aller récupérer l'épuisette histoire de 15secondes, je reprends contact et ça décroche... la blaze! 45 minutes plus tard, touche de retour.... je prends contact mais ça revient facilement. résultat une brème de 1.5kg environ... L'honneur est sauf 30 minutes se passe et autre départ... j'arrive pour l'épuiser mais décroche au bord de l'épuisette... Evil or Very Mad C'est décidément pas mon jour! 8 L Récit
  9. 9. 10:45 : nouveau départ. Je ferre, ça combat et au bout de 10 minutes j'épuise une jolie miroir, avec une malformation au niveau de la bouche! Ouf l'honneur est sauf! Bref j'arrive tout de même à me repérer et je décide de me placer sur l'étang n°2... (il s'avère que j'étais apparemment au poste dit du peuplier d'après le garde que j'ai vu sur les coups de 10h) 11:30 : ça décolle une fois de plus et je mets au sec une autre miroir plus petite 12h30 : gros run, ça semble un peu plus lourd et ça me prends du fil. Après un jonglage avec mes cannes (malgré les back lead elle a réussi à m'en embarquer une) je peux observer le dernier poisson de ma session. 9 A 13h Je décide de plier, bien content de cette matinée assez productive sur un plan d'eau que je ne connaissais pas!
  10. 10. La pêche buissonnière. En voilà une drôle d'expression, "la Pêche Buissonnière" une chose que seuls les pêcheurs piqués très jeunes, par un virus invisible, mais ô combien inoffensif, sauf parfois pour les poissons, peuvent connaitre et comprendre. Qui n'a pas, encore écolier, au lieu de faire les devoirs donnés par un professeur, été à la pêche un Mercredi après­midi, ou même avoir carrément séchés un cours de classe, et la cours d'école, pour le cours d'eau du coin. Déjà tellement épris de liberté, malgré un jeune âge, pour échapper aux obligations d'écolier, prémices, nous le sentions instinctivement, des obligations de la vie qui nous attendait. Ce virus, lorsqu'il est attrapé très jeune, est probablement moins superficiel, plus profonds, plus ancrés dans les gènes et les souvenirs chez l'enfant adulte que nous sommes devenus. 10 Combien de fois, il m'est revenu à l'esprit, des visions de pêche en culottes courtes, attrapant un goujon, une perche, ou mieux, une tanche, et là, pour moi, c'était Dimanche. En revoyant mentalement ces images fugaces, je suis là, immobile, invisible, en train de me regarder pêcher, et si d'aventure, je devais attraper mon gamin en train de faire une pêche buissonnière, j'aurais une colère feinte, une colère de circonstance, une colère bienveillante même, connaissant bien avant lui, le chemin qui mène à l'évasion du moment. Qui n'a jamais connu les joies de la pêche Buissonnière, surtout un après­midi d'automne, est passé à côté d’un sentiment suave de culpabilité. Et si on mangeait du Crabe ? Drôle de titre pour un texte sur la pêche de la carpe, non ? On pourrait croire que je vais parler des bouillettes au crabe que certains pêcheurs de carpes utilisent ? Mais non, il n’en est rien ! je veux parler d’un autre crabe, un crabe d’eau douce, bien connu des honnêtes pêcheurs de carpe, un Crabe bien moins comestible que son lointain cousin des mers. Les histoires by Christophe
  11. 11. 11 Mais avant toute chose, il faut expliquer ce qu’est un CRABE pour un pêcheur de carpe. Un CRABE pour un pêcheur de carpe est type, un sale type même, qui profite du travail d’amorçage ou de nettoyage d’un poste fait par un autre pêcheur de carpe, pour y aller pêcher avant lui. Aujourd’hui, avec ce texte, j’invite donc tous les honnêtes pêcheurs de carpes à goûter au plaisir de BOUFFER du crabe ! Mais attention, c’est indigeste ce genre de bête, même… bien assaisonné. Beaucoup de pêcheurs de carpes redoutent ces CRABES à deux pattes et ont parfois eu des soucis avec eux. J’ai également eu des soucis avec des CRABES, pas qu’une fois, et même avec le nez fin, on n’arrive pas toujours à sentir venir le crabe ! Pourtant, ça pue le Crabe… Je vais vous raconter la dernière mésaventure que j’ai eu avec eux. Je dis bien avec eux car il y en avait deux, puisque le crabe ne se balade généralement jamais seul. Il n’est pas courageux le Crabe. Il n’y a qu’à voir sa démarche, même sur deux pattes, elle n’est pas franche, directe, mais de travers. Pour en revenir à ma dernière mésaventure avec des crabes, elle se passe sur le Tarn, sur un poste avec un chemin très escarpé et glissant, un poste qui se mérite : un poste où j’ai promis d’emmener Guillaume.
  12. 12. 12 J’amorce donc ce poste durant une semaine chaque soir. Un trajet de 10 km aller et autant pour le retour depuis mon domicile. Cela demande du temps pris sur la vie de famille… Et de l’investissement en appâts. Pour arriver à ce fameux poste, il faut passer par un endroit où le sable est dense et toujours humide, laissant voir les traces de pas des pêcheurs y allant. Durant ma semaine d’amorçage, ayant déjà eu des soucis avec des CRABES, je passe exactement dans mes empreintes de bottes, laissées la veille et je vois bien, que je suis le SEUL à y aller… amorcer. De ce fait, lorsque nous arrivons le Samedi en fin de soirée, je suis surpris, mais pas étonné pour autant, de voir deux types, heu pardon, deux CRABES qui pêchent pile poil sur les deux endroits amorcés. On s’est fait CRABER * Je les reconnais, ils avaient déjà pêché un poste que j’amorçais, un an auparavant, mais, tant qu’il y a un doute… je ne pouvais les cataloguer dans une catégorie ou une autre car le crabe est comme le caméléon ! Il use du mimétisme il se déguise en … pêcheur ! Faisant l’idiot, je les salue d’un : ­ « Bonjour, avez­vous fait des poissons ? » – « Oui » me réponds le premier à qui je n’ai pas serré la pince pour autant : « on s’est gavé ! C’était l’orgie ! » Et moi de lui répondre : ­« Pas étonnant, j’ai amorcé le poste toute la semaine… » Avec aplomb celui­ci me répond : ­ « Nous aussi on a amorcé toute la semaine !!! » Notez honnêtes pêcheurs que le Crabe répond généralement cette phrase: ­«Nous aussi on a amorcé», lorsqu’il est pris en défaut.
  13. 13. 13 Sauf que là, n’ayant pas vu d’autres traces de pas dans le sable que les miennes, je n’ai plus aucun doute. Je lui réponds légèrement moqueur : ­« Vous êtes comme Jésus, vous marchez sur l’eau ? » Lui ne comprenant pas trop, me regarde avec des yeux de Tourteau. (Ça a un regard con un tourteau hein !) Je continue donc à le mettre sur le grill en lui disant : ­« Bah oui, je suis venu toute la semaine et je n’ai pas vu de traces de pas, autres que les miennes dans le sable ! Alors ne me prenez pas pour un con !» C’est fatal, si un crabe était passé dans le sable, il aurait laissé des traces ! Là, il devient un peu rouge… la cuisson est bonne je crois. Et il me dit : ­« De toutes manières, on allaient plier. » Ce à quoi je réponds sèchement : ­« C’est ce que vous avez de mieux à faire » Ils repartiront comme ils sont venus… J’ai un sourire amusé en me disant : pour une fois que des crabes filent droits ! Sans vouloir faire de jeu de mots douteux, ces crabes, c’est le cancer de la pêche. *CRABER: Verbe du 1er groupe, non encore admis par encore admis par l’Académie Française désignant l’acte du CRABE déguisé en pêcheur, consistant à spolier une place amorcée et entretenue par un honnête pêcheur.
  14. 14. oilà un petit récit sur une pêche que j'affectionne de plus en plus le stalking où plutôt le seed fishing à une canne. Encombrement minimum Je délaisse de plus en plus les méthode traditionnelle pour mes pêches de journée pour me tourner vers la pêche de bordure voir d' extreme bordure a une canne. D'abord j'allège au maximum mon matériel . Un sac à dos, une canne, une épuisette , un tapis et un seau d'appat . 14 V Technique Seed Fishing Stalking
  15. 15. 15 Ensuite trouver un bon spot en bordure . Nénuphar , arbres , branche surplombant l'eau avec toujours en tête la sécurité du poisson . Un montage simple et éfficaçe. Pour l'amorçage j'utilise beaucoup de micro particules . Chenevis, pellets, maïs doux micro bille et une bouillette booster de préférence en guise d'esche . Ce qui est bien c'est de pouvoir amorçer deux poste et de changer de spot dans la journée ou après chaque prise . Voilà les grande ligne de cette pêche rapide, sans prise de tête et qui permet de faire du poisson rapidement sur une ou deux heures avec le minimun de matos et un max de plaisir !!! Alexandre Parry
  16. 16. 16 vec les obligations familiales, salariales et/ou scolaires, nous avons de moins en moins de temps pour partir en session pendant plusieurs jours. C’est ainsi que mon beau­frère, Nicolas, et moi­même pratiquons des pêches allant d’une journée à un peu plus de 24heures. L’année 2015 nous portera chance puisque sont nombreux les jours fériés et autres ponts durant ce mois de mai. Quelles chances aussi d’avoir des femmes tolérantes et compréhensives… Pour entamer ce fabuleux mois de mai, nous avons donc planifié un petit 24 heures, sur un étang communal assez pêché tout au long de l’année d’une petite dizaine d’hectares. De belles carpes nagent dans ces eaux et les postes nuits sont bien entretenus. En effet, durant ce mois de mai, les beaux jours et les fortes chaleurs se font ressentir. Les eaux de nos terrains de jeux se réchauffent très vite ce qui enclenche chez nos dames carpes leur période de fraie. Ce n’est pas une saison facile puisque le poisson ne pense qu’à se reproduire. Il n’est pas rare de toucher de beaux poissons pendant cette période mais l’effectif de carpes au tapis se réduit. 24H Chrono A 24H sous la pluie Cet étang communal est réputé pour ses poissons combatifs. C’est alors que nous allons pour, 24heures chrono, entamer une pêche non pas difficile mais plutôt stratégique ! Etant en pannes de graines, nous allons pratiquer une pêche à la bouillette pure, de différent parfums et marques pour tester le gout du poisson. Niveau temps, on a vu mieux pour un mois de mai… 24h sous la pluie, mais pas de fraicheur nocturne. Ce qui déjà était un bon point. Récit
  17. 17. Nous sommes arrivés sur les lieux en questions à 7h le matin du 30 avril. Après avoir monté le biwy sous des trompes d’eau, on se fait chauffer une petite tasse de café histoire de se réchauffer le moral ! Place donc au montage des deux batteries. Pour ma part ça sera montage simple, robuste avec deux bouillettes de 15mm booster léger avec un petit stick de trois ou quatre billes tel que je les ais sortis du sachet. Une poignée de bouillette 20mm autour du montage et c’est parti ! Pour mon beau­frère, même type de montage mais avec des 20mm et un stick de farines aromatisées aux épices. Le matin se résuma à un seul départ sur une de mes cannes avec une belle petite commune ! Nicolas n’enregistre aucun du matin, pendant que je ferre une jolie miroir durant le repas et une petite piquée de soleil ! L’après­midi fut vraiment très très humide avec encore beaucoup de pluie. Magnifique Doublé Le poisson n’est plus en activité, Nicolas décide alors de mettre une canne en bordure en travers après que les pêcheurs de journée se sont éclipsés du poste à gauche. Un doublé de 16mm avec des billes amorcées a la main du bord. 30mn plus tard, premier départ pour Nicolas en pleine eau, une petite miroir de 6kg, le poisson n’étant toujours pas « in the net », sa canne en bordure déroule ! Deux départs alors sur ses cannes, à moi de ferrer le deuxième poisson. Un doublé magique puisque je rentre à l’épuisette une grosse miroir de 11,5kg ! Moment intense et inoubliable... 17
  18. 18. Nous voilà lors de la séance photos, lorsque la dernière des cannes de Nicolas encore « pêchante » se mit à dérouler à son tour. Combat musclé d’une des grosses miroirs du plan d’eau, malheureusement décroche d’un beau bœuf ! Cela arrive ! Et vu ce qui va l’attendre cette nuit, il va vite oublier cette décroche… La nuit arrive donc et je ferre une belle miroir en début de soirée. La nuit est calme, jusqu’à minuit et demi, où Nicolas fera 6 départs pour 6 poissons dans la nuit sur une seule canne en bordure avec de magnifiques poissons entre 5kg et 9,2kg. Une peche simple Pas moyen de trouver le sommeil avec cette fichue centrale sans arrêt en train de sonnée !! C’est pour la bonne cause ! Je n’enregistrerai aucun départs de plus, les poissons ont tournés en bordure et il m’était impossible de la pêcher d’où j’étais. Un petit 24h « bien arrosé » si je puis dire, avec au total 12 départs pour 11 poissons ! Mission réussie ! Souvenir plein la tête, nous rentrons dans la matinée. Nos montages simples et discrets ont fait leurs preuves. Niveau appâts, il n’y a aucune bouillettes qui n’a pas marché. Pour nous, une pêche simple, précise, fine et un peu technique permet de toucher de nombreux poissons. Merci d’avoir lu ce récit et à la prochaine pour de nouvelles sessions ! 18
  19. 19. 19 Réalisation Luc Petit
  20. 20. TEAM RAV' CARP onjour, une petite présentation de la Team Rav' Carp composée d'amis qui se sont regroupés autour de notre passion. Dans cette équipe il y a Nanis et Maxou, Franck et Christophe ( Titof ), Vincent, Thierry ( Bouddha ), Kevin, Johanna ( Jo ), Chen, Patrick ( Saucisson ), Dévie ( Ptit Choco, ma femme ), Alexandre et Maxence ( mes garçons ) et bien entendu moi mais aussi Candice ma fille ( qui trouve que le poisson est trop gluant pour elle ). Nous sommes des pêcheurs polyvalents qui pratiquons aussi bien en eaux vives qu'en plan d'eau. Nous nous sommes réunis dans une team avant tout pour partager et, surtout avoir le plaisir de se retrouver ensemble derrière nos lignes tendues dans l'espoir de voir de jolies écailles arrimées dans nos filets. Afin de satisfaire nos envies, nous organisons au moins une fois par an une rencontre où tous les membres peuvent se retrouvaient pour partager nos expériences vécues. A la découverte de nouveaux horizons On attend beaucoup de chaque équipier dans le domaine du partage. Nous aimons à comparer nos techniques de pêche, nos différents montages, notre façon d' aborder un spot, mais aussi on attend de la convivialité, réunis autour d'un bon barbec' à se raconter les aventures et les mésaventures vécues. Amoureux de la nature, nous comptons parmi nous de très bons photographes et de très bons narrateurs qui nous permettent d' immortaliser nos histoires. D'ailleurs, nos amies Jo et Chen vont suivre chacun d'entre nous lors de session pour écrire de jolis articles et faire de beaux clichés. On rêve de découvrir de nouveaux horizons et de tenir un poisson avec une robe qui nous restera gravée à jamais et, ensemble, on se donne plus les moyens de réaliser nos rêves de carpistes. Une bande potes Nous aimerions être soutenu par un sponsor qui nous ferait confiance. L'année prochaine, on a pour projet de participer à quelques enduros pour nous faire connaître un peu plus et pourquoi pas les qualificatifs du championnat de France. Nous aimerions aussi organiser une rencontre Team vs Team . Au final, la Team Rav' Carp, c'est juste une bande de potes qui, au lieu de pêcher chacun de son côté, s'est réuni pour découvrir, partager, rigoler et surtout dérouler. Et toujours dans la bonne humeur. Bonne déroule. Guillaume Ravaut de la Team Rav' Carp. 20 B Prez
  21. 21. 21 oilà, il est huit heure du matin, il fait gris un peu de vent mais déjà, je sentais que la journée aller être très sympathique… J’arrive sur le spot j’aperçois de l’activité sur la rive en face, c’est partis ! Aussitôt 4 kg de bouillette parte a l’eau, idéalement repartis sur les postes de pêche prédéfinis la veille. J’installe tout mon matos commence à tendre mes lignes et ça pêche. Quelques touches se font ressentir dans la matinée mais rien de concrets. Une heure de l’après­midi je casse sur poisson assez massif d’après les rushs et le départ franc qu’il m’a mis… VRécit Cinq heure arrive, Benji me rejoint les choses sérieuses vont commence. Ils installent son matos on retend toutes les lignes et là, ça pêche propre… Et il n’aura pas fallu longtemps avant que nos détecteurs ne se mettent à chanter, voilà un premier départ pour Benji qui sort une jolie commune de 10,3 kg un beaux bébé pour commencer tranquillement. Quelque amis passe nous saluer démarre alors une partis de pétanque que Benji gagnera. Belle commune La faim arrive c’est l’heure du repas pour l’occasion c’était barbecue, à peine j’approche de mon assiette « bipbipbipbipbipbip… » Se pourquoi je suis venu arrivais enfin… je combats et voilà que je mets au tapis une magnifique 11 kg, cette commune m’aura donné du fil à retordre ou plutôt de la tresse… Le lendemain matin il pleut un peu mais rien de méchant quoi qu’il en soit la session touche à sa fin. Sur cette Flash­Night on aura fait une casse un poisson de 10,3 kg pour benji une 11 kg pour moi et quelques touches… Une petite session bien sympathique, sur un fleuve magnifique et d’une richesse halieutique unique je vous emmène prochainement dans une session a la carpe sur mon Lot natale cette fois si plus longue et toujours plus poissonneuse je l’espère … Par dessus le barrage Romain Dard

×