PREVENTION DES ATTEINTES AUX BIENSDANS LES COMMERCES ET INDUSTRIES  Groupement de Gendarmerie               Chambre de Com...
PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE          (PREVENTION SITUATIONNELLE)C’est quoi ? C’est d’abord un cadre juridique ...
LE RÉFÉRENT SÛRETÉC’est qui ?C’est un policier ou un gendarme, personnel de terrain expérimenté, quiconnaît les modes opér...
LE RÉFÉRENT SÛRETÉ              LES CORRESPONDANTS SÛRETÉEn quoi peut-il vous aider ?Le référent sureté peut vous aider à ...
COMMERÇANTS, INDUSTRIELSUNE RÈGLE ABSOLUE !         © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
QUELLES SONT LES MENACES ?Intrusion de personnesvol à l’étalage, vol avec violence, vol à mainarmée, cambriolage, effracti...
ANALYSE DES RISQUESMenaces différentes   En fonction de l’environnement (périphérie)   En fonction nature du commerce (b...
PRINCIPE DE PRÉVENTIONLa méthode consiste à mettre en place un dispositif pour : Obliger le délinquant à augmenterses eff...
STRATÉGIE DE DÉFENSED’une manière générale, il faut organiser la protection des bienset des personnes en mettant en œuvre ...
ÉLÉMENTS CONTRIBUANT À LA DÉFENSEL’ECLAIRAGE :Primordial et indispensable. Un endroit mal éclairé estplus vulnérable qu’un...
LA VIDÉOPROTECTIONUn atout, mais surtout un complémentUn objectif de dissuasion (prévention)Un objectif d’identification (...
COMMERCANTS, INDUSTRIELS, VOTRE ACTIONPrévention : Formez votre personnel aux mesures de prévention N’ayez pas d’habitud...
AGRESSION ! RÉACTION, QUE FAIRE ?Rappel ! Ne vous opposez pas physiquement à l’agresseur etconservez si possible votre cal...
VOS CONTACTS CCI BAS-RHIN - GENDARMERIEChambre de Commerces et d’Industries du Bas-RhinContacts : Direction Commerce & Tou...
QUESTION…© RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation cci strasbourg prévention atteinte aux biens

1 231 vues

Publié le

La sûreté dans les commerces.
Réunion d'information organisée par la CCI de Strasbourg dans le cadre d'un partenariat mis en place avec la gendarmerie du Bas-Rhin.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 231
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
194
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation cci strasbourg prévention atteinte aux biens

  1. 1. PREVENTION DES ATTEINTES AUX BIENSDANS LES COMMERCES ET INDUSTRIES Groupement de Gendarmerie Chambre de Commerce et d’Industrie du Bas-Rhin Strasbourg I Bas-Rhin © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  2. 2. PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE (PREVENTION SITUATIONNELLE)C’est quoi ? C’est d’abord un cadre juridique instauré par la loi 2002-1094 du 29 août 2002Oui, mais c’est quoi ?La PTM recouvre un ensemble de mesures d’urbanisme,d’architecture ou techniques visant à prévenir et accroître ladifficulté du passage à l’acte délictueux ou à le rendre moinsprofitableEn clair !Tout simplement dissuader, empêcher, rendre la tâche plusdifficile aux malfaiteurs et réduire les gains qu’ils peuvent entirer. © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  3. 3. LE RÉFÉRENT SÛRETÉC’est qui ?C’est un policier ou un gendarme, personnel de terrain expérimenté, quiconnaît les modes opératoires des délinquants et des lieux favorisant ladélinquance. Il est spécialement formé dans le domaine de la préventionsituationnelle.Quel est son rôle ?Contribuer à l’amélioration de la sûreté dans le cadre de la préventiontechnique de la malveillance.Comment ?Par des actions de conseil, notamment auprès des professions à risque.Il informe, au cours de réunions organisées par branche d’activitéprofessionnelle, des attitudes préventives à privilégier dans l’exercice devotre activité, du comportement à adopter en cas d’agression pour limiterle danger et conserver les éléments d’enquête. © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  4. 4. LE RÉFÉRENT SÛRETÉ LES CORRESPONDANTS SÛRETÉEn quoi peut-il vous aider ?Le référent sureté peut vous aider à identifier les mesures visant àaccroître les protections de votre entreprise contre les actes demalveillance.Il peut se rendre dans votre établissement et évaluer le dispositif desécurité existant, et cibler les vulnérabilités.Il préconise une stratégie de sécurisation dans le respect de laréglementation et vous conseille pour l’agencement des lieux.Les correspondants sûreté ?Dans le ressort de chaque arrondissement, des correspondants ont étéformés par le référent sûreté. Ils sont des aides et ont pour mission desuppléer le référent sûreté auprès des populations touchées par lamalveillance , où cherchant à s’en prémunir . © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  5. 5. COMMERÇANTS, INDUSTRIELSUNE RÈGLE ABSOLUE ! © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  6. 6. QUELLES SONT LES MENACES ?Intrusion de personnesvol à l’étalage, vol avec violence, vol à mainarmée, cambriolage, effraction, vol de coffre,vol de savoir faire, sabotage, incendie…Vols de ou dans les véhicules (roulotte)Vols par rusefausses qualités, fausses clés, complicité dupersonnel, demande de renseignements,autres diversions, faux étiquetages…Vols au « Rendez-moi »Moyens de paiement frauduleuxcartes bancaires ou cartes achats volées oucontrefaites, chèques volés, faux chèques,chèques sans provision, fausses monnaies… © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  7. 7. ANALYSE DES RISQUESMenaces différentes En fonction de l’environnement (périphérie) En fonction nature du commerce (bijoutier, buraliste ≠ fleuriste, PF) En fonction infrastructure, agencement, du commerce En fonction du commerçant (certain âge, bonhommie)Comportement du délinquant Volonté de nuire, habituel / occasionnel, chevronné / primaire Agressivité, violences Phases préparatoiresQuel mode opératoire ? Observation… Evaluation des risques… Acte(s) préparatoire(s)… Passage à l’acte © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  8. 8. PRINCIPE DE PRÉVENTIONLa méthode consiste à mettre en place un dispositif pour : Obliger le délinquant à augmenterses efforts pour arriver à ses fins Faire peser sur lui le risque d’êtredétecté, identifié, arrêté Diminuer l’intérêt de la cible viséeen réduisant les gains potentiels © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  9. 9. STRATÉGIE DE DÉFENSED’une manière générale, il faut organiser la protection des bienset des personnes en mettant en œuvre : des moyens de protection mécaniques des moyens de protection techniques  des mesures organisationnelles de vigilanceDès fois, de simples mesuresde bon sens suffisent © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  10. 10. ÉLÉMENTS CONTRIBUANT À LA DÉFENSEL’ECLAIRAGE :Primordial et indispensable. Un endroit mal éclairé estplus vulnérable qu’un espace lumineux et bien agencé.LA VISIBILITE :Aussi important. Une bonne visibilité tant à l’intérieurque vers l’extérieur assure une réactivité accrue.LES OUVERTURES :Plus il y en a, plus il y aura de choix de pénétration.La robustesse des ouvrants doit être homogène.LA VIDEOPROTECTION :Atout déterminant en terme de dissuasion © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  11. 11. LA VIDÉOPROTECTIONUn atout, mais surtout un complémentUn objectif de dissuasion (prévention)Un objectif d’identification (preuve judiciaire)Une règlementation stricte ! © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  12. 12. COMMERCANTS, INDUSTRIELS, VOTRE ACTIONPrévention : Formez votre personnel aux mesures de prévention N’ayez pas d’habitudes : changez régulièrement votre comportement(horaires et itinéraires) pour aller déposer les fonds dans lesétablissements bancaires, devenez imprévisible Ne laissez pas la caisse et vos fonds à la vue du public, Soyez attentif à votre environnement : • détectez les allées et venues inhabituelles, les personnes utilisées pour détourner votre attention, en cas de doute composez le 17 et expliquez la situation • redoublez de vigilance au moment de l’ouverture et de la fermeture de votre établissement. Une agression peut ainsi être évitée : le malfaiteur abandonne souvent son projet s’il pense avoir été repéré • en cas de doute n’hésitez pas à différer ouverture ou fermeture et composez le …. 17 © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  13. 13. AGRESSION ! RÉACTION, QUE FAIRE ?Rappel ! Ne vous opposez pas physiquement à l’agresseur etconservez si possible votre calme  OBSERVER (comportement agresseur)  MÉMORISER (signalement agresseur, véhicule…)  NOTER (dès le danger écarté)  ALERTER 17 (quoi, où, quand, qui, signalement)  PRÉSERVER (traces et indices) Les constatations (relevés d’empreintes, d’ADN, de traces…) sont absolument nécessaires à l’enquête. © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  14. 14. VOS CONTACTS CCI BAS-RHIN - GENDARMERIEChambre de Commerces et d’Industries du Bas-RhinContacts : Direction Commerce & TourismeCoryse LECOQ – conseiller commerce – c.lecoq@strasbourg.cci.frStéphane MOSER – conseiller commerce – s.moser@strasbourg.cci.frGroupement de Gendarmerie du Bas-RhinRéférents sûreté :Dépt Bas-Rhin - André SCHERER : andre.scherer@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Strasbourg - Joël QUANTIN : joel.quantin@gendarmerie.interieur.gouv.frCorrespondants sûreté :Arrdt Strasbourg : Denis BARTH : denis.barth@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Hageuanu : Joël BOURGEON : joel.bourgeon@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Sélestat : Hervé AUBRY : hervé.aubry@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Saverne : Claude BOUHR : claude.bouhr@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Molsheim : Pierre MEYER : pierre-p.meyer@gendarmerie.interieur.gouv.frArrdt Wissembourg : Jérôme OURTHE : jerome.ourthe@gendarmerie.interieur.gouv.fr © RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012
  15. 15. QUESTION…© RS GGD67 – Présentation CCI67 - 2012

×