LE JARDIN DE SYLVIE-ANNE (2)
«Ces plantes qui vivent sur l'arbre tirent le lait de la terre dans
la douce quiétude de la n...
Les trésors d’un jardin de génie.
Ce samedi 5 décembre 2009, je rends visite à mes amis
de Papenoo. (côte est de Tahiti)
I...
L’hibiscus rouge semble être le roi du jardin,
devant les jaunes monettes, pleines de gouttelettes
d’eau du dernier grain. Quelques filets de pluie très
chaude qui ne no...
Eugénie me présente ses « handicapés ». De beaux oiseaux
du paradis. Bien sur je l’interroge sur l’origine de ce nom : «tu...
Eugénie sait derrière quelle grande feuille de bananier
sont cachés ses trésors multicolores.
Celle-ci est magnifique, solide
et transparente à la fois.

Celle-ci plus ancienne, se
cache dans le feuillage.
Eugénie me présente le gardénia blanc. Ce n’est pas un
tiare Tahiti, mais un gardenia Taina. Son parfum est
sublime et env...
Le pacayer est rempli de fleurs neigeuses et
duveteuses, mais aussi de pacayes.
Pierre nous cueille une longue gousse.
Et voici le contenu de la pacaye. La pulpe cotonneuse a
une saveur de banane parfumée.
Voici l’extrait du DIP (Dictionnaire Illustré de la
Polynésie) que Pierre m’a dégotée pour être
complète sur le pacayer :
...
Viens le tour du corossolier avec ses gros fruits en
forme de cœur parfois, et les trouvailles de Pierre, le
botaniste des...
Extrait des "Plantes utiles de Polynésie" de Paul Pétard :
ANNONA MURICATA COROSSOLIER,
CACHIMENTIER EPINEUX Cet arbuste
d...
Le bananier amoa
clôturera cette
nouvelle visite du
jardin. Il cache son
régime sur le
grillage, tel un
timide.
Nous rentrons nous désaltérer, car la chaleur moite est
difficile à supporter à l’extérieur. Eugénie me montrera
toutes se...
16 février 2011
Les couleurs du jardin de Papenoo
L'autre jour, j'ai rendu une petite
visite à mon ami Pierre à
Papenoo.
A...
Toutes ces fleurs, opuhi, oiseaux du paradis, rose de
porcelaine, monette jaune et plumbago, semblent
apprécier la douce o...
Je vous offre ces clichés pêle-mêle, comme un grand
bouquet que nous ne cueillerons pas.
Les fleurs sont mieux dans leurs feuillages que dans un vase
Un uupa sur une branche du
ylang ylang, vite l’appareil
photo…

Après cette courte pause, nous pouvons reprendre nos
conve...
Moi dans un tel jardin, je passerais plus de temps
dehors que sur mon ordi !
Nana.
Nana, Sylvie-Anne…

Photos et textes de Sylvie-Anne
Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)
Le Jardin de Tahiti (2)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le Jardin de Tahiti (2)

1 551 vues

Publié le

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 551
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
564
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Jardin de Tahiti (2)

  1. 1. LE JARDIN DE SYLVIE-ANNE (2) «Ces plantes qui vivent sur l'arbre tirent le lait de la terre dans la douce quiétude de la nuit et la terre dans son rêve tranquille, au sein du soleil » Khalil Gibran (Le jardin du prophète)
  2. 2. Les trésors d’un jardin de génie. Ce samedi 5 décembre 2009, je rends visite à mes amis de Papenoo. (côte est de Tahiti) Il fait chaud, très chaud. Les ombrages du fare sont les bienvenus. Le 17 octobre, je vous ai présenté le jardin de Papenoo, chez l’ami Pierre. Voici une deuxième visite, mais commentée cette fois par Eugénie l’épouse de Pierre, qui veille au quotidien sur chacune des floraisons. (d’où le jeu de mots du titre de cet article, qui est très mérité).
  3. 3. L’hibiscus rouge semble être le roi du jardin,
  4. 4. devant les jaunes monettes, pleines de gouttelettes d’eau du dernier grain. Quelques filets de pluie très chaude qui ne nous rafraîchissent même pas !
  5. 5. Eugénie me présente ses « handicapés ». De beaux oiseaux du paradis. Bien sur je l’interroge sur l’origine de ce nom : «tu ne vois pas qu’ils sont tout tordus ? ici on les appelle comme cela à cause de leur forme».
  6. 6. Eugénie sait derrière quelle grande feuille de bananier sont cachés ses trésors multicolores.
  7. 7. Celle-ci est magnifique, solide et transparente à la fois. Celle-ci plus ancienne, se cache dans le feuillage.
  8. 8. Eugénie me présente le gardénia blanc. Ce n’est pas un tiare Tahiti, mais un gardenia Taina. Son parfum est sublime et envoûtant.
  9. 9. Le pacayer est rempli de fleurs neigeuses et duveteuses, mais aussi de pacayes.
  10. 10. Pierre nous cueille une longue gousse.
  11. 11. Et voici le contenu de la pacaye. La pulpe cotonneuse a une saveur de banane parfumée.
  12. 12. Voici l’extrait du DIP (Dictionnaire Illustré de la Polynésie) que Pierre m’a dégotée pour être complète sur le pacayer : Pacayer, nom masc. Inga edulis. Tahitien : patai (ou pakai). Grand Arbre originaire d'Amérique du Sud, de la famille des Mimosacées. On le rencontre dans les vallées et autour des maisons. Son fruit comestible est une grosse gousse verte mesurant 4 cm de large, 2 cm d'épaisseur et pouvant dépasser 30cm de long. Il renferme une rangée de graines noires aplaties enveloppées dans une chair blanche cotonneuse, juteuse et sucrée très appréciée des enfants.
  13. 13. Viens le tour du corossolier avec ses gros fruits en forme de cœur parfois, et les trouvailles de Pierre, le botaniste des livres.
  14. 14. Extrait des "Plantes utiles de Polynésie" de Paul Pétard : ANNONA MURICATA COROSSOLIER, CACHIMENTIER EPINEUX Cet arbuste donne un fruit très connu dans tous les pays tropicaux : le corossol, avec lequel on prépare d'excellents desserts. Les graines sont émétiques et astringentes. Le fruit vert séché et pulvérisé est employé aux Indes contre la dysenterie. Pour calmer les bébés trop nerveux, à Tahiti, on les baigne trois fois par jour dans une infusion tiède de feuilles de corossol, puis on les masse avec du monoi tiare en commençant par le front et les tempes.
  15. 15. Le bananier amoa clôturera cette nouvelle visite du jardin. Il cache son régime sur le grillage, tel un timide.
  16. 16. Nous rentrons nous désaltérer, car la chaleur moite est difficile à supporter à l’extérieur. Eugénie me montrera toutes ses créations de tressage, ses collections de colliers de coquillages. Elle me fera aussi un super massage du dos, car je me suis fait un beau claquage de muscles au niveau des dorsales. Le monoi au santal des Marquises s’avérera d’une efficacité magique. En Polynésie il y a les plantes qui nourrissent, mais aussi les plantes qui guérissent. La nature est généreuse. Les polynésiens la connaissent très bien et la respectent beaucoup. Très belle journée à Papenoo.
  17. 17. 16 février 2011 Les couleurs du jardin de Papenoo L'autre jour, j'ai rendu une petite visite à mon ami Pierre à Papenoo. Après l'orangeade, nous commençons bien sûr, par une visite au jardin. Ce n'est plus la pleine saison, mais pourtant toutes les couleurs de la palette sont là pour le bonheur des yeux.
  18. 18. Toutes ces fleurs, opuhi, oiseaux du paradis, rose de porcelaine, monette jaune et plumbago, semblent apprécier la douce ombre de cet écrin de verdure.
  19. 19. Je vous offre ces clichés pêle-mêle, comme un grand bouquet que nous ne cueillerons pas.
  20. 20. Les fleurs sont mieux dans leurs feuillages que dans un vase
  21. 21. Un uupa sur une branche du ylang ylang, vite l’appareil photo… Après cette courte pause, nous pouvons reprendre nos conversations, toujours passionnantes avec l'ami Pierre. Un grand philosophe, qui encore parfois entre en rébellion et pousse ses coups de gueule dans son blog, en explicitant ses idées avec force conviction.
  22. 22. Moi dans un tel jardin, je passerais plus de temps dehors que sur mon ordi ! Nana.
  23. 23. Nana, Sylvie-Anne… Photos et textes de Sylvie-Anne

×