ÉLECTIONS EUROPÉENNES 25 MAI 2014
DROITS DES FEMMES
EN EUROPE :
LES SOCIALISTES S’ENGAGENT
2
Le continent européen doit être un espace d’émancipation et de progrès
pour les femmes et les hommes qui y vivent. Et po...
3
2/ Nous lutterons efficacement contre les inégalités salariales et
la précarité.
5. Nous proposerons une législation plu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Droits des femmes en europe les socialistes s'engagent

646 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
646
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
339
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Droits des femmes en europe les socialistes s'engagent

  1. 1. ÉLECTIONS EUROPÉENNES 25 MAI 2014 DROITS DES FEMMES EN EUROPE : LES SOCIALISTES S’ENGAGENT
  2. 2. 2 Le continent européen doit être un espace d’émancipation et de progrès pour les femmes et les hommes qui y vivent. Et pourtant, les gouvernements conservateurs s’attaquent méthodiquement aux droits des femmes et freinent toute avancée possible. Ils ne se contentent pas d’agir dans leurs pays, ils sé- vissent aussi au niveau de l’Union européenne. Nous dénonçons l’action de la droite européenne qui, par des alliances avec les partis populistes et d’ex- trême-droite, met en échec toute prise de position progressiste du Parlement européen en faveur des droits des femmes, et en particulier en faveur du droit à l’avortement. Nous dénonçons également les politiques d’austérité, de casse des services publics et de régression des droits sociaux imposées par la Commission, dont les femmes sont les premières victimes. Socialistes et progressistes, nous n’acceptons pas que l’Europe devienne un territoire de régression pour la moitié de sa population. Nous croyons à une autre Europe. Nous choisissons une Europe émancipatrice, une Europe des droits, de la liberté, de l’égalité et de la solidarité. Alors que la défiance contre le projet européen grandit dans tous les États, nous affirmons que l’Europe ne renouera pas avec son peuple sans progrès des droits des femmes. L’égalité entre les femmes et les hommes est une condition nécessaire à la relance du projet européen. Nous ne redresserons pas notre continent, ni politiquement, ni économiquement, tant que les 250 millions de citoyennes européennes seront victimes de discriminations salariales, de la précarité, de violences, de stéréotypes ou de trafics. Tant que les femmes de l’Union européenne ne seront pas les égales des hommes et égales entre elles, la construction européenne ne sera pas achevée. Socialistes et progressistes, nous nous engageons à défendre et faire pro- gresser l’égalité entre les femmes et les hommes en Europe. Nous nous inscrivons pleinement dans les priorités définies par le Parti socialiste eu- ropéen dans son manifeste. Les engagements de ce manifeste, notam- ment l’harmonisation par le haut des droits sociaux et l’instauration d’un salaire minimum dans chaque État membre, permettront de bâtir un pilier social, indispensable à l’amélioration des conditions de vie des femmes en Europe. Avec nos partenaires socialistes et socio-démocrates en Eu- rope, nous affirmons que le respect, la promotion et l’amélioration des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes font partie de nos priorités. 1/ Nous donnerons à l’Union européenne les outils pour faire pro- gresser les droits des femmes. 1. Nous demanderons la nomination d’un-e Commissaire européen-ne char- gé-e de l’égalité femmes-hommes et responsable de la mise en œuvre d’une feuille de route transversale. 2. Nos demanderons l’inclusion d’objectifs en matière d’égalité femmes- hommes dans la stratégie Europe 2020, stratégie de croissance adoptée par l’Union européenne. 3. Nous nous opposerons à l’attribution par l’Union européenne de moyens financiers ou logistiques à des actions allant à l’encontre de l’émancipation des femmes et renforcerons le soutien aux projets, associations et terri- toires promouvant l’égalité femmes-hommes. 4. Nous porterons le principe de la Clause de l’Européenne la plus favorisée, afin d'assurer à toutes les femmes le bénéfice des législations nationales qui défendent le mieux leurs droits dans l'espace européen.
  3. 3. 3 2/ Nous lutterons efficacement contre les inégalités salariales et la précarité. 5. Nous proposerons une législation plus contraignante en matière d’égalité salariale, afin que les entreprises mettent systématiquement en œuvre des programmes d’action. 6. Nous renforcerons la dimension de genre de la Plateforme européenne contre la pauvreté et l’exclusion sociale. 7. Nous ferons définitivement adopter le projet de directive permettant d’al- longer un congé maternité à 20 semaines, d’interdire le licenciement des travailleuses enceintes, et d’instaurer un congé paternité rémunéré d’au moins deux semaines, dans tous les pays de l’Union européenne. 3/ Nous garantirons le droit à l’avortement et les droits sexuels et reproductifs partout en Europe. 8. Nous demanderons l’inscription du droit à l’avortement dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, pour que celui-ci devienne un droit garanti dans tous les pays européens. 9. Nous demanderons l’inclusion d’un chapitre sur la santé sexuelle et repro- ductive dans la stratégie européenne pour la santé publique, incluant des actions d’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé et une meilleure information des femmes sur leurs droits en matière de sexualité, de contraception et d’avortement. 4/ Nous lutterons avec la plus grande fermeté contre les violences faites aux femmes. 10. Nous renforcerons le financement du programme DAPHNE, principal outil européen de lutte contre les violences faites aux femmes. 11. Nous encouragerons les États membres à ratifier la convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes, texte le plus complet, le plus contraignant et le plus protecteur sur le sujet au niveau européen. 12. Nous mettrons en œuvre une stratégie coordonnée pour l’abolition de la prostitution et contre la traite des êtres humains au sein de l’Union euro- péenne.

×