Qui est dieu

128 vues

Publié le

Une tentative d'explication de l'identité de Dieu. De l'identité de Jésus.

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
128
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Qui est dieu

  1. 1. TABLE DES MATIERES Le Nom de Dieu....................................................................................................................................................... 3 Le Tétragramme...................................................................................................................................................... 3 Son NOM véritable.................................................................................................................................................. 5 Trinité ou Unicité ?.................................................................................................................................................. 6 La trinité, doctrine diabolique ............................................................................................................................ 7 Dieu est UN !....................................................................................................................................................... 8 QUI EST DIEU ? La connaissance véritable de Dieu est vitale pour le chrétien. Elle est indispensable dans ces temps de la fin comme le prédit le prophète Daniel dans Daniel 11 :32 « Il séduira par des flatteries les prévaricateurs de l’alliance; mais le peuple de ceux qui connaissent leur Dieu prendra courage et agira ». Cela veut dire que pour tenir ferme et opposer son front à Babylone, il faudra réellement connaître son Dieu. Qui confierait sa carte bancaire et le code correspondant à un inconnu? Qui confierait les clés de sa maison à une vague connaissance? Personne de sensé évidemment! Il en est de même avec Dieu. Pour réellement confier sa vie à Dieu, il est indispensable de le connaître préalablement. C’est ce qui fera que le jour où l’adversaire semblera trop puissant, où l’obstacle paraîtra insurmontable, le chrétien tiendra droit dans ses bottes et opposera son front à l’adversité. Même seul contre tous. La question légitime qui apparait tout de suite c’est de savoir comment connaître Dieu. Eh bien, la réponse se trouve dans Matthieu 11 :27 « Toutes choses m’ont été données par mon Père; et nul ne connaît le Fils que le Père; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le faire connaître». Cela veut dire que la connaissance de Dieu ne vient ni de la volonté de celui qui la désire, ni de ses capacités : elle vient de Dieu Lui-même! C’est de l’ordre de la révélation. Ainsi, Dieu se révèle à qui Il veut suivant les critères qui Lui sont propres. L’un de ses critères est sans aucun doute une démarche sincère de la part de quiconque cherche véritablement Dieu et donc le cœur est véritablement disposé à le recevoir. Or, connaître Dieu c’est quoi? Connaître Dieu c’est avoir la révélation de son Nom. Cette révélation n’est probablement pas indispensable au Salut Eternel mais, elle est indispensable pour vivre la puissance de la résurrection et pour tenir face à la séduction et face à la persécution. La méconnaissance de Ce Nom est la raison pour laquelle on ne vit plus dans les églises actuelles ce qu’on vivait au temps de l’église primitive comme on le voit notamment dans Actes 19 :11-12 « 11 Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul; 12 Au point qu’en appliquant sur les malades des mouchoirs et des linges qui avaient touché son corps, ils étaient guéris de leurs maladies, et les esprits malins sortaient ». Ce qui est en conformité avec ce que Jésus disait à ses disciples dans Jean 14 :12 « En vérité, en vérité je vous le dis: Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes que celles-ci,
  2. 2. parce que je vais vers mon Père ». On rappellera que Jésus a chassé les démons, il a guéri les malades, il a ressuscité les morts, il a marché sur l’eau, il a commandé les éléments de la nature, etc. Or, que voit-on aujourd’hui dans nos églises ? Rien de tout ceci ! C’est même tout le contraire ; les démons s’y sentent comme chez eux. Rien ne les contrarie dans leurs œuvres. On assiste même bien au contraire à de la sorcellerie, l’humanisme, à des faux miracles et de fausses délivrances. Il m’a été donné d’assister une fois à un culte où un pseudo évangéliste, après avoir listé ses doctorats en théologie dans différentes universités à travers le monde, après avoir listé tous les miracles qu’il avait opérés dans son église locale, après s’être vanté d’avoir fait mourir (par sa parole) une autorité administrative qui s’opposait à l’implantation d’une de ces églises, après avoir vendu ses ouvrages et DVDs en plein culte en imposant bien sûr les mains à ceux les achetaient a commencé à faire des miracles dans la foulée. Il ne m’avait jamais été donné d’assister à quoique ce soit de semblable. Des personnes s’agitaient par centaines, des personnes tombaient en transe de partout et je fus très impressionné de ce que je vivais à ce moment-là. Il est évident, à la lecture de ce qui a été dit qu’un tel homme n’a strictement rien à voir avec Dieu et pourtant beaucoup de chrétiens le portent en estime et le suivent. Au contraire, dès qu’il y a quelqu’un qui a la révélation de ce Nom et commence à vivre la puissance qui l’accompagne, il est traité de magicien, de sorcier, d’escroc. Si l’on pense, comme la Bible le dit, que Dieu est le même hier, aujourd’hui et éternellement, on devrait vivre dans chaque assemblée de maison, chaque assemblée locale, les miracles que vivait l’église primitive. Si on ne les vit pas, même s’il est vrai que la sorcellerie est déjà bien installée dans les assemblées, c’est parce que l’écrasante majorité des chrétiens n’a pas eu la révélation de ce Nom. Beaucoup croient sur parole leurs leaders sans lire ni méditer eux-mêmes la Parole. En allant rencontrer son frère Esaü pour faire amende honorable après lui avoir volé le droit d’ainesse, Jacob se retrouva seul et lutta avec un homme et lui demanda dans Genèse 32 :29 « Et Jacob l’interrogea, et dit: Apprends-moi ton nom, je te prie. Et Il répondit: Pourquoi demandes-tu Mon Nom? Et Il le bénit là ». Lorsque l’Ange de l’Eternel apparut également à Manoah et sa femme pour leur annoncer la naissance de Samson, Manoah lui demande encore quel est Son Nom. Juges 13 :17-18 « Manoah dit encore à l’ange de l’Éternel: Quel est ton nom, afin que nous t’honorions, quand ce que tu as dit sera arrivé? 18 Et l’ange de l’Éternel lui dit: Pourquoi t’informes-tu ainsi de Mon Nom? Il est merveilleux ». On voit ici que ce Nom était voilé dans l’ancienne Alliance et a été réservé pour la nouvelle Alliance. Dans la prière du Fils au Père de Jean 17, le Seigneur dira au verset 26 : « Je leur ai fait connaître Ton Nom, et je Le leur ferai connaître, afin que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que je sois en eux ». Le Seigneur nous fait comprendre ici que pour l’aimer et le recevoir, il faut préalablement connaître Son Nom. L’apôtre Pierre nous révèle ceci dans Actes 4 :12 « Et il n’y a de salut en aucun autre; car sous le ciel il n’y a pas un autre Nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés ». Pierre indique ici que Ce Nom est celui qui sauve. En fait la mission de notre Seigneur ne consistait pas simplement à l’enseignement et au sacrifice. Elle consistait également à léguer ce Nom à l’humanité. Ce Nom qui fait que tout ce qui est prononcé au nom de ce Nom prenne effet par la puissance du Saint-Esprit. C’est l’absence de la révélation de ce Nom qui a transformé la quasi-totalité des chrétiens en religieux. Se mettant sous la coupe d’un clergé (pasteurs, bishop, prêtres, évêques, etc) intermédiaire entre Dieu et les croyants. Poussant les chrétiens à adorer les hommes plutôt que Dieu. Poussant les hommes à transformer Dieu en un génie dont la seule utilité serait d’exaucer
  3. 3. leurs vœux ; la guérison, la paix, les richesses, un mari, une femme, des enfants, une maison, etc. LE NOM DE DIEU Le vol de la révélation du Nom de Dieu constitue le deuxième vol le plus important que Satan ait commis contre l’humanité. Le premier étant bien sûr le vol de la vie éternelle dans le Jardin d’Eden. Il savait que quiconque avait la révélation de ce Nom devenait automatiquement quelqu’un de dangereux pour son royaume. Non seulement celui-là est sauvé mais, il entraine dans son sillage beaucoup d’autres. Il reçoit la domination sur le péché, sur les démons, sur toute la puissance de Satan. Celui-là peut vivre chaque jour ce qui est écrit dans Luc 10 :17-21 « Or, les soixante et dix disciples revinrent avec joie, disant: Seigneur, les démons mêmes nous sont assujettis en Ton Nom. 18 Et il leur dit: Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents, sur les scorpions, et sur toutes les forces de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. 20 Toutefois ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont assujettis; mais réjouissez-vous plutôt de ce que vos noms sont écrits dans les cieux ». Voilà ce à quoi mène la révélation du Nom. La première fois que Dieu est nommé dans la Bible c’est dans Genèse 1 :1 « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ». Ici, Dieu a été traduit de l’hébreux Elohim. Elohim est pluriel d’Eloah qui est lui-même tiré de El qui signifie Dieu ou dieu en hébreux. Ce terme désigne en fait tout être qui jouit d’une gloire particulière par rapport aux hommes normalement constitués. Ce terme est utilisé pour désigner Dieu (Genèse 1 :1), des hommes aux pouvoirs importants comme Nébucadnetzar (Ezéquiel 31 :11), les éléments exceptionnels de la nature (Psaume 36 :7), etc. Eloah vient donc distinguer Dieu de ce terme fourre-tout, El. Elohim (Eloah au pluriel) vient marquer les caractéristiques de majesté, de seigneurie, de puissance et d’excellence. D’ailleurs, bien qu’il soit au pluriel dans Genèse 1 :1, le verbe « créa » qui suit est bien au singulier pour préciser le caractère unique de Dieu. LE TETRAGRAMME Le véritable Nom de Dieu a été partiellement révélé à Moïse au mont Horeb lors de l’épisode du buisson ardent. Exode 3 :14-15 « Alors Dieu dit à Moïse: JE SUIS CELUI QUI SUIS. Puis il dit: Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle JE SUIS, m’a envoyé vers vous. 15 Dieu dit encore à Moïse: Tu diras ainsi aux enfants d’Israël: L’ÉTERNEL, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob m’a envoyé vers vous. C’est là mon Nom éternellement; c’est là ma commémoration dans tous les âges». Ici, L’ÉTERNEL, est la traduction du Tétragramme YHWH. Cette traduction d’Olivetan (Premier traducteur de la Bible en Français à partir des textes Hébreux et grecs au XVIe siècle) a bien été inspirée par Dieu dans le sens où elle reprend le JE SUIS indiqué à Moïse. C’est-à-dire un être qui n’a ni commencement de jour, ni fin de vie comme indiqué dans Hébreux 7 :3. Il EST éternellement. C’est l’Eternel. Le Tétragramme, qui s’écrit s’écrit ‫ְי‬‫ה‬ֹ‫י‬ָ‫ה‬ en hébreux, est composé de lettres yōḏ (‫,)ה‬ hē (‫,)י‬ wāw (‫,)ה‬ hē (‫)י‬ ; l’hébreux s’écrivant de droite à gauche. La prononciation originale du Tétragramme telle qu’elle a été révélée à Moïse a disparu. Les voyelles é, o, a ont été rajoutées pour le rendre prononçable (Yéhovah) mais la prononciation Yahvé ou Yahweh est la plus couramment utilisée. Les voyelles e, o, a représentées par la ponctuation sur les lettres du Tétragramme date de l’an 500 après Jésus-Christ et peuvent bien évidemment être sujettes à caution.
  4. 4. Y : Yōḏ c’est la main. Il fait appel à la puissance et au règne de Dieu. C’est les 7 cornes et les 7 yeux de l’agneau dans Apocalypse 5 :6. Les sept cornes de l’agneau représentent l’omnipotence de Dieu. Sa puissance sans limite. La puissance créatrice de Dieu à l’origine du ciel et de la terre et tout ce qui s’y trouve. La puissance d’action de Dieu sans limite aucune. Les sept yeux représentent l’omniscience de Dieu. Un savoir, une sagesse, une connaissance sans limite. Dieu sait tout sur tout avant même que la chose ne se produise. La valeur numérique de cette lettre en hébreux est 10. H : Hē c’est la louange. Dieu est loué à cause du Yod. Parce qu’il a tout créé, parce qu’il a donné à l’homme la puissance et la domination sur toute créature sur la surface de la terre (Genèse 1 :26 : « Puis Dieu dit: Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre »). L’équivalent de cette lettre dans l’alphabet phénicien représente un homme en prière, penché vers l’avant avec ses deux bras étendus. Sa valeur numérique en hébreux est 8. W : Wāw signifie crochet ou clou ; Le supplice de la Croix. Apocalypse 5:2-5“ Et je vis aussi un ange remarquable par sa force, qui criait à haute voix : Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux ? 3 Et il n’y avait personne, ni dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre qui pouvait ouvrir le livre, ni le regarder. 4 Et je pleurais beaucoup parce que personne n’était trouvé digne d’ouvrir le livre, ni de le lire, ni de le regarder. 5 Et l’un des anciens me dit : Ne pleure pas, voici le Lion qui vient de la tribu de Juda, de la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre et pour en rompre les sept sceaux“. L’homme ayant péché, il a fallu que Dieu s’incarne, qu’il se sacrifie lui-même et que Son sang (vierge de tout péché) ramène l’homme au rang qui était le sien avant la chute. Sa valeur numérique est 6. Vous pouvez en déduire l’origine de W W W utilisé comme préfixe pour les noms de domaines de sites internet. H : Hē : Dieu est loué pour son sacrifice et pour le salut éternel qui en découle pour quiconque croît. Dieu ne pouvait pas apparaître tel qu’il est aux humains (nul n’aurait pu supporter sa Gloire). C’est la raison pour laquelle Il dira à Moise dans Exode 33 : 20 «Et il dit: Tu ne pourras pas voir ma face; car l’homme ne peut me voir, et vivre ». C’est la raison pour laquelle il apparaît tout au long de l’ancien testament comme Melchisédek (de l’hébreux Malki-Tsedeq c’est-à- dire mon Roi est Juste) et très souvent comme l’Ange de l’Éternel. C’est Lui qui parle à Abraham depuis les cieux pour lui demander de ne pas sacrifier son fils ; Genèse 22 : 11 « Mais l’ange de l’Éternel lui cria des cieux, et dit: Abraham, Abraham! Et il répondit: Me voici ». On voit également qu’il jure par Lui-même dans Genèse 22 :16 « Et dit: Je jure par moi-même, dit l’Éternel, que, puisque tu as fait cela, et que tu n’as point refusé ton fils, ton unique, ». Le mot exact en Hébreux c’est Malak qui veut dire Ange ou messager. Ici on peut voir qu’il ne s’agit pas d’un simple ange porteur d’un message ; Premièrement, parce qu’il parle du haut des cieux et deuxièmement parce qu’il jure par Lui-même. Il apparait également comme une colonne de feu de nuit et comme une colonne de nuée de jour pour guider les enfants d’Israël dans Exode 20 :13 « 20 Ils partirent de Succoth, et ils campèrent à Etham, à l’extrémité du désert. 21 L’Eternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu’ils marchassent jour et nuit ».
  5. 5. Dieu apparaît aussi dans le livre des juges à Josué en se présentant comme Le chef de l’armée de YHWH avant la bataille de Jéricho ; Josué 5 :13-15 « 13 Or, il arriva, comme Josué était près de Jérico, qu’il leva les yeux et regarda, et voici, un homme se tenait debout, vis-à-vis de lui, son épée nue à la main. Et Josué alla vers lui, et lui dit: Es-tu des nôtres, ou de nos ennemis? 14 Et il répondit: Non, mais je suis le chef de l’armée de l’Éternel; j’arrive maintenant. Et Josué tomba la face contre terre, se prosterna, et lui dit: Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur? 15 Et le chef de l’armée de l’Éternel dit à Josué: Ote tes souliers de tes pieds; car le lieu où tu te tiens est saint. Et Josué fit ainsi. ». Les apparitions sont nombreuses, chacun revêtant un sens symbolique particulier. SON NOM VERITABLE Moïse fut le premier à avoir la révélation du Nom lorsqu’il envoya les 12 espions à Canaan. Parmi les douze, il y avait un certain Hosée (De l’Hébreux Yasha (‫י‬ ָ‫ַׁש‬‫ע‬) qui signifie Salut), fils de Nun, né en Egypte. Moïse le rebaptise Josué (De l’Hébreux Yehoshua (‫ֹוהָי‬ ‫ש‬‫עּוש‬‫)ע‬ qui est une contraction de YHWH (‫)עעוע‬ et Yasha(‫י‬ ָ‫ַׁש‬‫ע‬)). Yehoshua signifie donc YHWH Est Salut. C’est d’ailleurs Josué qui fera entrer son peuple à Canaan préfigurant Jésus-Christ faisant entrer ses enfants dans la Jérusalem céleste. Yehoshua sera traduit en grec par Iēsoús (Ἰησοῦς, οῦ, ὁ) qui fut translitéré en anglais par Jesus, I et J étant identiques en Anglais à l’époque de cette translitération. D’où le INRI écrit sur le fronton de la croix sur laquelle Jésus a été crucifié (INRI : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum en latin, soit Jésus le Nazaréen, Roi des Juifs) ; Inscription qui a été écrite en Hébreux, Grec et en Latin sous l’ordre de Pilate selon Jean 19 :19- 20 « 19 Pilate fit une inscription, qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : Jésus de Nazareth, roi des Juifs. 20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville : elle était en hébreu, en grec et en latin». Philippiens-2:9-11 : 9 C’est pourquoi aussi, Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné un Nom qui est au-dessus de tout nom; 10 Afin qu’au Nom de Jésus, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, 11 Et que toute langue confesse que Jésus- Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. Etant donné que d’autres personnes portent ou ont porté ce nom, il est important de préciser à quel personnage on se réfère lorsqu’on parle de Jésus. Les Hébreux, puis les Israélites (les 12 tribus issues des 12 fils de Jacob (Israël)) puis les juifs (Tribus de Juda et de Benjamin) n’avaient pas de prénom en ce temps-là et ils se référaient soit au père d’une personne, soit à son lieu de naissance pour faire la distinction. Pour Jésus, n’ayant pas de père biologique, il est distingué par Son lieu de naissance Jésus de Nazareth. Pour être plus précis, Jésus-Christ de Nazareth. Christ signifiant bien évidemment Oint. C’est le Nom que l’ange Gabriel transmettra à Marie lors de la visitation dans Luc 1 :31 : « Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ». C’est également sous le Nom de Jésus que Dieu se présente dans Apocalypse 22 :12-16 « 12 Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. 13 Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. 14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville ! 15 Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! 16 Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin ». Il définit qui Il Est au verset 13 et redonne Son Nom véritable au verset 16. Il n’y a donc pas trois dieux en Un comme on l’a fait croire à beaucoup de chrétiens. Cette escroquerie,
  6. 6. inspirée de Satan, a fermé la porte à beaucoup de juifs et de musulmans qui s’en amusent étant eux-mêmes des monothéistes convaincus. D’ailleurs les chrétiens mêmes sont perdus devant les notions de Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. Beaucoup ne savent souvent plus lequel prier et cette situation a mené l’Église à l’état qu’on connait aujourd’hui. Des chrétiens qui, ne connaissant pas leur Dieu, deviennent idolâtres de leur clergé (pasteur, bishop, archi bishop, prêtre, évêque, archevêque, cardinal, pape, etc.). Jésus s’est d’abord manifesté en tant que Père (Créateur) de toute chose. C’est cet aspect royal que présente l’apôtre Matthieu dans son évangile. C’est aussi cet aspect royal qui est illustré dans la vision d’Ezéquiel par la face de Lion des chérubins dans Ezéquiel 10 :14. L’apôtre Jean reçoit également la même vision dans Apocalypse 4 :6-7. Jésus se manifeste aussi en tant que serviteur et rédempteur. C’est cet aspect que présente Marc dans son évangile. C’est aussi la face du veau dans la vision de Jean dans Apocalypse. Un veau qui va servir en portant le joug du péché de l’humanité à son cou. Jésus se manifeste également comme homme. C’est le mystère de la piété révélé à Paul dans 1 Timothée 3:16 « Et sans contredit, le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, et élevé dans la gloire ». C’est le Fils de l’homme présenté par Luc. C’est aussi la face d’homme de la vision de Jean dans Apocalypse 4 :6-7. Jésus se revêt de chair pour pouvoir enseigner l’homme et s’offrir en sacrifice non en tant que Dieu mais en tant qu’homme. Ayant Lui-même été tenté en toutes choses. Jésus se manifeste enfin comme Esprit, don reçu par l’Église à partir de la pentecôte. C’est aussi l’aspect divin présenté par Jean dans l’évangile. C’est également la face d’Aigle de la vision de Jean dans Apocalypse 4 :6-7. C’est cet Aigle dont les deux ailes furent données à la femme dans apocalypse 12:14 pour qu’elle s’enfuie dans le désert (Israel convertie qui sera enlevée de la coupe de l’anti-Christ). C’est cet aspect de Jésus qui permet aux chrétiens d’entendre Sa voix, d’opérer des miracles, de chasser les démons, de demeurer dans la sanctification, de ne pas s’attacher aux choses de ce monde, de discerner le bien et le mal, etc. C’est aussi pour cela qu’Il dira aux disciples qu’il faut qu’il soit monté au ciel avant de leur envoyer l’Esprit. La face d’aigle ne pouvait cohabiter avec la face d’homme comme on peut le lire dans Jean 16 :7. Jésus se présente sous un aspect à la fois. TRINITE OU UNICITE ? Sabellius, prêtre Libyen installé à Rome au troisième siècle prêche le modalisme. Une doctrine qui présente le Père comme essence, le Fils et l’Esprit comme des modes de projection. Dieu se manifeste comme Père lors de la Création puis lors du don de la Loi aux hommes. Il se manifeste ensuite en tant que Fils lors de la Rédemption et, enfin, en tant qu’Esprit à travers la grâce répandue parmi les hommes. Sabellius fut combattu et sa doctrine finalement considérée anathème (c’est-à-dire maudite) par Denys, évêque de Rome (pape), en 261. La trinité est une doctrine initiée par l’église catholique romaine dont les grandes lignes ont été définies lors du premier concile de Nicée en 325. Ce concile a été initié par Constantin 1er, empereur romain que l’on disait convertit mais qui ne reçut le baptême que sur son lit de mort. Nous avons donc ici un homme politique, inconvertit, qui intervient dans les affaires de Dieu pour remettre de l’ordre dans les disputes doctrinales entres des autorités religieuses. La dispute porte sur la divinité de Jésus. Elle oppose Arius, prêtre Libyen à son évèque Alexandre, évêque d’Alexandrie. Arius et ses partisans défendent que Jésus, le Fils, a été créé par le père et qu’il
  7. 7. en est une substance semblable mais distincte. Alexandre et ses partisans soutiennent que Jésus (Le Fils) est de la même substance que Dieu (Le Père). Arius et ses partisans (Ce qui en restait ; les autres ayant changé de camp sous la menace de Constantin) finissent par être excommuniés et considérés anathèmes (c’est-à-dire maudit) par la confession de foi adoptée à la fin du concile qui suit : « Nous croyons en un seul Dieu, Père tout-puissant, Créateur de toutes choses visibles et invisibles. Et en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, engendré du Père, c’est- à-dire, de la substance du Père. Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu ; engendré et non fait, consubstantiel au Père ; par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre. Qui, pour nous autres hommes et pour notre salut, est descendu des cieux, s’est incarné et s’est fait homme ; a souffert et est mort crucifié sur une croix, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, et viendra juger les vivants et les morts. Et au Saint- Esprit. » « Pour ceux qui disent : “ Il fut un temps où il n’était pas ” et “ Avant de naître, il n’était pas ”, et “ Il a été créé à partir du néant ”, ou qui déclarent que le Fils de Dieu est d’une autre substance (hypostasis) ou d’une autre essence (ousia), ou qu’il est créé ou soumis au changement ou à l’altération, l’Église catholique et apostolique les anathématise. » C’est comme si vous aviez une dispute entre une sauterelle et un escargot arbitré par un arbre. La dispute porte sur les détails techniques d’un avion qui passe à 800km/h et 10 kilomètres au- dessus de leurs têtes. Pour illustrer que ni l’un ni l’autre n’avait compris même si l’un était plus égaré que l’autre. La substance philosophique de la Trinité a pris effet avec le théologien Grégoire de Nazianze, évêque de Constantinoble qui conjuguait philosophie et théologie. Grégoire de Nazianze, lors du premier concile de Constantinople qu’il préside en 381 rajoute une troisième personne divine au duo Père et Fils définis lors du premier concile de Nicée. Le concile reconnaît le Saint- Esprit comme Personne divine et complète ainsi la Trinité. Trois dieux en Un ! Comme pour les produits ménagers. LA TRINITE, DOCTRINE DIABOLIQUE La trinité mise en place par l’église catholique romaine n’est pas simplement le résultat d’un égarement dû à un manque de connaissance. Elle a été inspirée par Satan lui-même. Elle tient son origine de la trinité Égyptienne OSIRIS-ISIS-HORUS. Ici, on a Osiris (Satan), représenté par les cornes du taureau Apys et le disque solaire (sur les deux représentations ci-après). Vous remarquerez que Satan n’apparait que très furtivement ; il est dissimulé comme à son habitude. On a également Isis décrite dans Apocalypse 17 portant son fils Horus ; l’anti-Christ. Ici, Isis et Horus ont été camouflés par l’église catholique romaine en Marie, « mère de Dieu » portant «l’enfant Jésus». Vous pouvez également remarquer que dans la mythologie Égyptienne, Horus finit par décapiter sa mère tout comme la bête dévorera la prostituée dans Apocalypse 17. Les similarités sont nombreuses.
  8. 8. Trinité Égyptienne DIEU EST UN ! Jésus se révèle, Lui-même, à qui il veut comme il le dit dans Matthieu 11 :27 : « Toutes choses m’ont été données par mon Père; et nul ne connaît le Fils que le Père; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le faire connaître ». Il sait d’avance qui sera sauvé ou pas et Il connait les cœurs de chacun. Dieu est UN, comme vous pourrez le lire dans Deutéronome 6 : 4, Deutéronome 32 :39, Esaïe 45 :5, Apocalypse 22 :12-16 et dans beaucoup d’autres passages que Lui-même vous inspirera. Simplement Il faut que le cœur de chacun soit disposé à la Vérité.

×