Maître	
  Sylvain	
  MARTIN	
  
Avocat,	
  
France	
  	
  
Marie-­‐Paule	
  BALLET	
  
Expert	
  réglementaire,	
  
EcoMun...
CHAPITRE 1
Les exigences réglementaires
pour l’étiquetage des
cosmétiques
Marie-­‐Paule	
  BALLET	
  
Expert	
  réglementa...
Les	
  exigences	
  réglementaires	
  
pour	
  l’é4quetage	
  des	
  cosmé4ques	
  
Marie-­‐Paule	
  Ballet	
  
La	
  triple	
  exper4se	
  d’EcoMundo
2001
European
Research
Projects
Equipe multidisciplinaire
30 ingénieurs dont 5 PhD
...
Règlement	
  (CE)	
  No	
  1223/2009	
  
Depuis 11/07/13
Marie-­‐Paule	
  Ballet	
  
Règlement
1223/2009
Directive 75/324/...
1.	
  Personne	
  Responsable	
  
Nom et adresse de la Personne Responsable
ü  Obligatoire sur PP et PS
ü  Peuvent être ...
2.	
  Men4on	
  d’origine	
  
Utilisation de la mention « Made in »
(indication d’origine)
ü  Obligatoire sur PP et PS si...
3.	
  Contenu	
  nominal	
  
Contenance affichée avec mesures
ü  Obligatoire sur PP et PS
ü  Unités internationales requ...
4.	
  DDM	
  et	
  PAO	
  
Date de durabilité minimale (DDM)
ou Période après ouverture (PAO)
	
  
ü  Obligatoire sur PP ...
5.	
  PPE	
  
Précautions particulières d’emploi
	
  
ü  Obligatoire sur PP et PS
ü  Si impossibilité pratique : symbole...
5.	
  Numéro	
  de	
  lot	
  
Numéro de lot
	
  
ü  Obligatoire sur PP et PS.
ü  Exception : si PP est trop petit, peut ...
6.	
  Fonc4on	
  
Fonction
	
  
ü  Obligatoire sur PP et PS
ü  Exceptions : si spontanément déduite à partir d'une
combi...
7.	
  Liste	
  d’ingrédients	
  
Liste des ingrédients
ü  Obligatoire sur le packaging vu par le consommateur.
ü  Si imp...
Résumé	
  Règlement	
  No	
  1223/2009	
  
 
Si produit vendu avec un PP + PS
Si produit vendu
avec uniquement
un PP
PP PS...
Traduc4on	
  
Traduction dans la langue du pays d’export :
	
  
ü Contenu nominal
ü DDM ou PAO
ü Précautions particuliè...
Actu	
  réglementaire	
  :	
  nouveau	
  logo	
  
Logo Triman	
  
	
  
ü  Spécificité française : Décret n°2014-1577 comp...
Direc4ve	
  aérosols	
  75/324/EEC	
  

→ Mise à jour via l’amendement 2013/10/UE
•  Le nom et l'adresse du responsable de...
Direc4ve	
  aérosols	
  75/324/EEC	
  
Marie-­‐Paule	
  Ballet	
  
→ Mise à jour via l’amendement 2013/10/UE
	
  
•  Les p...
Règlement	
  655/2013	
  :	
  alléga4ons	
  
Marie-­‐Paule	
  Ballet	
  
1
2
3
4
5
6
Véracité
Eléments probants
Sincérité
...
Marie-­‐Paule	
  Ballet	
  
Marie-Paule Ballet
Expert réglementaire cosmétique
mpballet@ecomundo.eu
0033 1 83 64 20 58
Mer...
CHAPITRE 2
Savez-­‐vous	
  pourquoi	
  vous	
  meYez	
  
ces	
  pictogrammes	
  ?	
  
Maître	
  Sylvain	
  MARTIN	
  
Avoc...
Savez-­‐vous	
  pourquoi	
  vous	
  meYez	
  ces	
  
pictogrammes	
  ?	
  	
  
-­‐ 	
  Parce	
  que	
  la	
  réglementa4on...
Parce	
  que	
  la	
  réglementa4on	
  l’exige	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
 ...
Logo	
  conseillé	
  par	
  le	
  BAMA	
  
(Bri4sh	
  Aerosol	
  Manufacturers’	
  Associa4on)	
  et	
  
repris	
  par	
  ...
 	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  Contrat	
  avec	
  Eco-­‐emballage	
  
	
  	
  	
  	
...
 
	
   	
   	
  	
  	
  	
  Bonus	
  de	
  8	
  %	
  
	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  ...
Parce	
  que	
  vous	
  faites	
  comme	
  tout	
  le	
  
monde	
  ou	
  au	
  contraire	
  vous	
  ne	
  faites	
  pas	
 ...
  	
   	
  	
  	
  	
  0	
  %	
  bisphénol	
  A	
  	
  
Parce	
  que	
  vous	
  ne	
  savez	
  pas	
  
que	
  c’est	
  int...
CHAPITRE 3
Conséquences	
  
en	
  cas	
  de	
  non	
  conformité
Maître	
  Edith	
  BON	
  
Avocate,	
  
France	
  
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
Conséquences	
  de	
  non	
  conformité	
  
	
  
-­‐ 	
  Mesures	
  
-­‐ 	
  Sanc4on...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
I	
  -­‐	
  Mesures	
  
	
  
§  Suspension,	
  retrait,	
  rappel	
  ou	
  destruc4...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
II	
  -­‐	
  Sanc4ons	
  
§  En	
  pra4que:	
  	
  
peu	
  de	
  «	
  sanc4ons	
  »...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
1	
  -­‐	
  Exemples	
  
Dans	
  quels	
  cas	
  les	
  produits	
  sont	
  ils	
  r...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
2	
  –	
  Poli4que	
  des	
  organismes	
  de	
  contrôle	
  
D’une	
  manière	
  gé...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
Différence	
  entre	
  non	
  conformité	
  et	
  dommage	
  
§  Un	
  produit	
  en...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
Différence	
  entre	
  non	
  conformité	
  et	
  fraude	
  
§  La	
  fraude	
  est	...
Edith	
  Bon	
  -­‐	
  AVOCAT	
  	
  
CONCLUSION	
  
§  Ne	
  pas	
  négliger	
  le	
  règlementaire	
  
§  Avoir	
  une...
Edith	
  Bon	
  
Avocat	
  au	
  barreau	
  de	
  Paris	
  
www.cabinet-­‐edithbon.com	
  
	
  
90	
  rue	
  de	
  la	
  V...
CHAPITRE 4
les exigences réglementaires
pour l’étiquetage des
cosmétiques
Valérie	
  BERNARD	
  
Designer,	
  
France	
  
CONSTATATIONS	
  
UN	
  ESPACE	
  DE	
  PLUS	
  EN	
  PLUS	
  RÉDUIT	
  POUR	
  LES	
  TEXTES	
  MARKETING.	
  
UN	
  ESPA...
CONSTATATIONS	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
Décors	
  aérosol	
   EKqueie	
  peKt	
  boiKer	
  
1-­‐	
  LES	
  TECHNIQUES	
  D’IMPRESSIONS	
  
Sérigraphie	
  
+	
  1	
  éKqueie	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER...
1-­‐	
  LE	
  MANCHON	
  RETRACTABLE	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
1-­‐	
  LES	
  ÉTIQUETTES	
  VOLANTES	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
1	
  -­‐	
  LES	
  ÉTIQUETTES	
  MULTI-­‐COUCHES	
  
ZONE	
  DE	
  TEXTE	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
1	
  -­‐	
  LES	
  ÉTIQUETTES-­‐DÉPLIANT	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
1	
  -­‐	
  LES	
  ÉTIQUETTES-­‐LIVRET	
  
ZONE	
  DE	
  TEXTE	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
2-­‐TRAITEMENT	
  DU	
  CODE	
  BARRES	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
2-­‐TRAITEMENT	
  DU	
  QR	
  CODE	
  
LOGO	
  DE	
  MARQUE	
   QR	
  CODE	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
2-­‐TRAITEMENT	
  DU	
  QR	
  CODE	
  
LA	
  POSTE	
  
Journée	
  de	
  la	
  femme	
  
BABYLISS	
  
Vœux	
  2013	
  
Valé...
2-­‐TRAITEMENT	
  DU	
  TRUSTCODE®-­‐KURZ	
  
Valérie	
  Bernard	
  -­‐	
  DESIGNER	
  
KURZ	
  -­‐	
  Stand	
  AF	
  16	
...
Maître	
  Sylvain	
  MARTIN	
  
Avocat	
  au	
  barreau	
  de	
  Paris	
  
sylvainmarKn-­‐avocat@orange.fr	
  
	
  Tél.	
 ...
ADF & PCD PARTICIPANTS 2015
5,570
70REPRESENTED
PCD: PARTICIPANTS
& more…
ADF: PARTICIPANTS
& more…
PCD: « the ideal time to bring the network
together » I have worked in the packaging sector for about ten
years. This cong...
THE ADF & PCD AWARDS
THE 2015 AWARDS
AWARDS ARE FREE, DON’T MISS THE 2016 EDITION TO BE SINGLED OUT BY THE
BEST PACKAGING EXPERTS! DEADLINE FOR...
DON’T MISS THE 2016 EDITION WITH MORE THAN 90 SPEAKERS!
GET YOUR BADGE STARTING SEPTEMBER ON WWW.PCD-CONGRESS.COM
PCD 2015 : Mentions obligatoires & allégations : comment optimiser son Design?
PCD 2015 : Mentions obligatoires & allégations : comment optimiser son Design?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

PCD 2015 : Mentions obligatoires & allégations : comment optimiser son Design?

581 vues

Publié le

Mentions obligatoires & allégations : comment optimiser son Design?/ Mandatory information & allegations: how to optimize the Design? http://www.pcd-congress.com
L’étiquetage est la première information que les consommateurs et les autorités compétentes examinent. Elle suscite donc une attention toute particulière vis-à-vis des mentions obligatoires. Le règlement cosmétique européen 1223/2009 a introduit certaines de ces mentions mais également d’autres textes européens (générateurs aérosols, préemballages, critères communs pour les allégations, etc.) ainsi que des dispositions nationales spécifiques existent et ajoutent des contraintes supplémentaires. De même, la volonté grandissante d’une étiquette internationale unique complique le travail des designers et des équipes règlementaires.
L’objectif de cette conférence est de présenter au niveau européen :
 les différentes mentions obligatoires générales
 les exigences spécifiques de certaines catégories de produits (générateurs d’aérosols, parfums, etc.)
 les stratégies et solutions alternatives afin de minimiser l’impact graphique des obligations règlementaires
 les futures évolutions réglementaires attendues (allégations « sans », allégation « non testé sur les animaux », étiquetage des allergènes, etc.)
 quelques différences entre les obligations réglementaires européennes et canadiennes
À l’aide d’exemples concrets, Maître Sylvain Martin et Marie-Paule BALLET distingueront les différentes obligations de nature :
 Légale (code de la consommation),
 Réglementaire (règlements européens),
 Contractuelle (éco-emballages),
 Interne à l'entreprise (policy des groupes internationaux),
 Professionnelle (ARPP - Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité).
Pour suivre, Maître Edith BON fera un point sur les mesures ou sanctions en cas de non-respect de la réglementation (Rappel, retrait, etc.) et les risques en termes de responsabilité (juridique).
Avec des exemples concrets Valérie BERNARD, illustrera les solutions, techniques et alternatives employées au quotidien pour résoudre ces problématiques pour un Design réussi qui donne sa juste place aux claims marketing.

Labelling is the first information consumers and competent authorities inspect, and it therefore attracts special attention in terms of mandatory information. The European cosmetics regulation 1223/2009 introduced a certain amount of mandatory information, but other European texts (aerosol generators, pre-packaging, common criteria for allegations, etc.) in addition to specific national provisions, add further constraints. Similarly, the growing desire for a single international labelling system complicates the work of designers and regulatory teams.

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
581
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PCD 2015 : Mentions obligatoires & allégations : comment optimiser son Design?

  1. 1. Maître  Sylvain  MARTIN   Avocat,   France     Marie-­‐Paule  BALLET   Expert  réglementaire,   EcoMundo,  France   Valérie  BERNARD,   Designer,   France   Maître  Edith  BON   Avocate,   France  
  2. 2. CHAPITRE 1 Les exigences réglementaires pour l’étiquetage des cosmétiques Marie-­‐Paule  BALLET   Expert  réglementaire  
  3. 3. Les  exigences  réglementaires   pour  l’é4quetage  des  cosmé4ques   Marie-­‐Paule  Ballet  
  4. 4. La  triple  exper4se  d’EcoMundo 2001 European Research Projects Equipe multidisciplinaire 30 ingénieurs dont 5 PhD Bureaux France + Canada 2015 EcoMundo spécialiste Réglementa- tions chimiques Reconnaissance Gouvernement US Réglementaire Base de données Toxicologie & Ecotoxicologie 2007 Création EcoMundo Marie-­‐Paule  Ballet  
  5. 5. Règlement  (CE)  No  1223/2009   Depuis 11/07/13 Marie-­‐Paule  Ballet   Règlement 1223/2009 Directive 75/324/ CEE « aérosols » Directive 76/211/ CEE « préemballages » …Recommandations de la CE Directive 94/62/EC « emballage » Règlement 655/2013 « critères communs »
  6. 6. 1.  Personne  Responsable   Nom et adresse de la Personne Responsable ü  Obligatoire sur PP et PS ü  Peuvent être abrégés ü  Si plusieurs adresses, celle de la PR doit être soulignée Marie-­‐Paule  Ballet  
  7. 7. 2.  Men4on  d’origine   Utilisation de la mention « Made in » (indication d’origine) ü  Obligatoire sur PP et PS si produit importé ü  Traduction non nécessaire de l’expression Attention aux tournures marketing « Proudly Australian made » ou détournées « Made in PRC » Marie-­‐Paule  Ballet  
  8. 8. 3.  Contenu  nominal   Contenance affichée avec mesures ü  Obligatoire sur PP et PS ü  Unités internationales requises : g, ml, etc… ü  Non obligatoire pour les produits unidoses, les échantillons gratuits, produits < 5 g/ml, etc.. ü  Dispositions particulières additionnelles : directive 76/211/CE : hauteur minimale du contenu nominal, « e », etc… Marie-­‐Paule  Ballet  
  9. 9. 4.  DDM  et  PAO   Date de durabilité minimale (DDM) ou Période après ouverture (PAO)   ü  Obligatoire sur PP et PS ü  Si DDM ≤ 30 mois, DDM obligatoire - « à utiliser de préférence avant fin … » - Symbole du « sablier » ü  Si DDM > 30 mois, PAO obligatoire * : symbole du "pot ouvert, ex : *    Sauf  si  le  concept  de  PAO  n’est  pas  per4nent  (échanKllon   monodose,  aérosols,  norme  ISO  29621:  2010,…)   Marie-­‐Paule  Ballet  
  10. 10. 5.  PPE   Précautions particulières d’emploi   ü  Obligatoire sur PP et PS ü  Si impossibilité pratique : symbole ; PPE sur carte jointe ü  Obligation de traduction ü  Au min. celles des annexes + pour les produits cosmétiques à usage professionnel Marie-­‐Paule  Ballet  
  11. 11. 5.  Numéro  de  lot   Numéro de lot   ü  Obligatoire sur PP et PS. ü  Exception : si PP est trop petit, peut apparaitre uniquement sur PS. Marie-­‐Paule  Ballet  
  12. 12. 6.  Fonc4on   Fonction   ü  Obligatoire sur PP et PS ü  Exceptions : si spontanément déduite à partir d'une combinaison de la présentation du produit, ses revendications, des images, logos et signes figuratifs ü  Obligation de traduction Marie-­‐Paule  Ballet  
  13. 13. 7.  Liste  d’ingrédients   Liste des ingrédients ü  Obligatoire sur le packaging vu par le consommateur. ü  Si impossibilité pratique : symbole ; liste d’ingrédients sur carte jointe Aujourd’hui 26 allergènes à étiqueter, mais d’ici mi 2015, une liste de 90 allergènes. INCI abrégés Marie-­‐Paule  Ballet  
  14. 14. Résumé  Règlement  No  1223/2009     Si produit vendu avec un PP + PS Si produit vendu avec uniquement un PP PP PS PP Nom et adresse de la PR OUI OUI OUI Pays d'origine OUI OUI OUI Contenu nominal OUI OUI OUI Date de Durabilité Minimale / PAO OUI OUI OUI Précautions particulières d'emploi OUI si pas de place : notice OUI si pas de place : notice OUI si pas de place : notice Numéro de lot OUI si pas de place : uniquement sur PS OUI OUI Fonction du produit OUI OUI OUI Liste des ingrédients NON OUI si pas de place : notice OUI si pas de place : notice Men4ons  en  caractères  indélébiles,  lisibles  et  visibles   Marie-­‐Paule  Ballet  
  15. 15. Traduc4on   Traduction dans la langue du pays d’export :   ü Contenu nominal ü DDM ou PAO ü Précautions particulières d’emploi ü Fonction Six  pays  demande  une  traduc4on  totale  :  France,  Autriche,   Bulgarie,  Portugal,  Pologne,  Slovaquie.   Marie-­‐Paule  Ballet  
  16. 16. Actu  réglementaire  :  nouveau  logo   Logo Triman     ü  Spécificité française : Décret n°2014-1577 complétant le code de l’environnement. ü  Applicable depuis le 1er janvier 2015 ü  Pour  tous  les  emballages  ou  parKes  d'emballages  recyclables   relevant  d'une  consigne  de  tri,  sauf  le  verre.   ü  Peut être apposé sur la notice ou tout support ü  Pas de sanctions prévues dans le décret lui même Marie-­‐Paule  Ballet  
  17. 17. Direc4ve  aérosols  75/324/EEC   → Mise à jour via l’amendement 2013/10/UE •  Le nom et l'adresse du responsable de la mise sur le marché du générateur aérosol •  le symbole •  Le numéro de lot •  Le contenu net en poids et en volume. D’après Directive 2007/45/EC, Le contenu nominal en ml est suffisant. •  La capacité nominale totale du récipient Marie-­‐Paule  Ballet  
  18. 18. Direc4ve  aérosols  75/324/EEC   Marie-­‐Paule  Ballet   → Mise à jour via l’amendement 2013/10/UE   •  Les phrases de précautions suivantes : “Récipient sous pression : peut éclater sous l’effet de la chaleur. Ne pas perforer, ni brûler, même après usage. Tenir à l’écart de la chaleur/des étincelles/des flammes nues/des surfaces chaudes - Ne pas fumer. Protéger du rayonnement solaire. Ne pas exposer à une température supérieure à 50 °C/ 122 °F. Tenir hors de portée des enfants.” •  Si le produit est inflammable : logo + “Attention. Aérosol inflammable. Ne pas vaporiser sur une flamme nue ou sur toute autre source d’ignition.” •  Si le produit est extrêmement inflammable : logo + “Danger. Aérosol extrêmement inflammable. Ne pas vaporiser sur une flamme nue ou sur toute autre source d’ignition.” •  Si le produit est ininflammable : “Attention + X% en masse de composants inflammables.”
  19. 19. Règlement  655/2013  :  alléga4ons   Marie-­‐Paule  Ballet   1 2 3 4 5 6 Véracité Eléments probants Sincérité Equité Choix en connaissance de cause Conformité avec la législation Rapport de la CE : juillet 2016 Attention aux listes positives d’allégations….
  20. 20. Marie-­‐Paule  Ballet   Marie-Paule Ballet Expert réglementaire cosmétique mpballet@ecomundo.eu 0033 1 83 64 20 58 Merci  pour  votre   aYen4on!  
  21. 21. CHAPITRE 2 Savez-­‐vous  pourquoi  vous  meYez   ces  pictogrammes  ?   Maître  Sylvain  MARTIN   Avocat,   France  
  22. 22. Savez-­‐vous  pourquoi  vous  meYez  ces   pictogrammes  ?     -­‐   Parce  que  la  réglementa4on  l’exige   -­‐   Parce  que  votre  poli4que  d’entreprise  l’exige     -­‐   Parce  qu’un  contrat  l’exige   -­‐   Parce  que  vous  allez  économiser  de  l’argent   -­‐   Parce  que  vous  faites  comme  tout  le  monde  ou          au   contraire  vous  ne  faites  pas  comme  tout  le  monde   -­‐   Parce  que  vous  ne  savez  pas  que  c’est  interdit   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  23. 23. Parce  que  la  réglementa4on  l’exige                                                                                            Chapitre  1  de  Marie-­‐Paule  Ballet   Dans  certains  cas,   l’apposi4on  du  pictogramme   peut  être  obligatoire   si  vous  le  décidez  :     -­‐   le symbole ε inversé (aérosol) ou le «   » (contenance) sont à apposer si on veut bénéficier de la libre circulation des marchandises dans l’UE en mettant en place des procédures de fabrication ou de remplissage réglementées   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  24. 24. Logo  conseillé  par  le  BAMA   (Bri4sh  Aerosol  Manufacturers’  Associa4on)  et   repris  par  certaines  entreprises   Exemples  :     -­‐  Message  sincère  de  préoccupa4on     écologique  ou  greenwashing  ?   -­‐  Message  d’informa4on  sur  le  danger  que  l’on  courre  si  on   respire  le  gaz  servant  de  solvant  dans  un  aérosol  :   Parce  que  votre  poli4que  d’entreprise   l’exige   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  25. 25.                                    Contrat  avec  Eco-­‐emballage                                      ou  Adelphe     De  plus  le  pictogramme     est  normé  :     Parce  qu’un  contrat  l’exige   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  26. 26.              Bonus  de  8  %                                    sur  votre  éco-­‐contribu4on                                    si  vous  meYez  çà  :                                          Bonus  de  0  %                                    si  vous  meYez  çà                ou  çà   Parce  que  vous  allez  économiser   de  l’argent   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  27. 27. Parce  que  vous  faites  comme  tout  le   monde  ou  au  contraire  vous  ne  faites  pas   comme  tout  le  monde   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  28. 28.            0  %  bisphénol  A     Parce  que  vous  ne  savez  pas   que  c’est  interdit   Sylvain  MarKn  -­‐  AVOCAT    
  29. 29. CHAPITRE 3 Conséquences   en  cas  de  non  conformité Maître  Edith  BON   Avocate,   France  
  30. 30. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     Conséquences  de  non  conformité     -­‐   Mesures   -­‐   Sanc4ons  
  31. 31. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     I  -­‐  Mesures     §  Suspension,  retrait,  rappel  ou  destruc4on   Dans  notre  cas,  les  mesures  seront  soit  un  retrait  du  marché,  soit   un  rappel.     §  Le  retrait:  tous  les  produits  sont  récupérés  sur  le  marché  chez   tous  les  distributeurs,   §  Le   rappel:   on   tente   de   récupérer   le   plus   grand   nombre   de   produits  chez  les  consommateurs  (annonces  radio,  alertes…)     §  Dans   tous   les   cas:   processus   de   noKficaKon   RAPEX   au   niveau   européen  (échange  d’informa4on  dans  les  Etats  membres)      
  32. 32. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     II  -­‐  Sanc4ons   §  En  pra4que:     peu  de  «  sanc4ons  »  pour  non-­‐conformité  d’é4quetage,   >>   sauf   en   cas   de   tromperie:   non-­‐conformité   de   la   quanKté   nominale  inscrite,  uKlisaKon  d’une  fausse  cerKficaKon…     §  Sauf  omission  volontaire   de  certaines  informa4ons   >>  quand  le  produit  n’est  pas  conforme   et   que   cela   est   intenKonnel   (=   on   retombe   dans   le   droit   commun  :  tromperie,  publicité  mensongère…)  
  33. 33. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     1  -­‐  Exemples   Dans  quels  cas  les  produits  sont  ils  reKrés  ou  rappelés?     §  Risque   chimique   (présence   de   plomb   ou   autre   substance   dangereuse  en  grande  quanKté  dans  un  produit  …)   §  Risque  biologique  (présence  de  bactéries  dans  un  produit)   §  Absence  de  traduc4on:  éKquetage  dans  une  langue  étrangère,   §  Risque  de  confusion  avec  un  produit  alimentaire,   §  Absence  de  men4ons  de  sécurité  ou  du  mode  d’emploi,   §  Alléga4ons   mensongères:   risque   de   sancKons   pénales   (droit   commun)   §  Contre  exemple:  «  100%  recyclable  »  peu  de  risque  d’un  retrait  ou   rappel  et  même  d’une  sancKon  pour  publicité  mensongère  
  34. 34. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     2  –  Poli4que  des  organismes  de  contrôle   D’une  manière  générale:     §  Un  principe  de  propor4onnalité  est  respecté:  les  autorités  de   contrôle  font  un  bilan  entre  le  risque  sur  le  consommateur  et   le  préjudice  économique  de  l’opérateur.   Il  est  évident  qu’une  allégaKon  «  100%  recyclable  »  a  peu  de   conséquence  (sinon  sur  le  comportement  économique)  sur  la   santé  ou  l’intégrité  physique  du  consommateur.     §  Respect  de  l’ac4vité  économique  en  général    
  35. 35. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     Différence  entre  non  conformité  et  dommage   §  Un  produit  en  totale  conformité  peut  malgré  tout  causer  un   dommage,   §  De  la  même  manière,  un  produit  présentant  des  défauts  de   conformité  ne  causera  pas  nécessairement  un  dommage,   §  La   vicKme   pourra   être   indemnisée   même   si   aucune   faute   n’est   commise   (le   fabricant   pourra   éventuellement   se   retourner   contre   d’autres   maillons   de   la   chaine   de   producKon:  laboratoire  d’analyses…),   §  On   retombe   dans   le   droit   commun   avec   l’obliga4on   générale   de   sécurité   des   produits   au   niveau   français   et   européen.  
  36. 36. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     Différence  entre  non  conformité  et  fraude   §  La  fraude  est  le  défaut  qui  par  définiKon  ne  soit  voit  pas,  du  moins  dans   l’immédiat.  C’est  la  «  non-­‐conformité  inten4onnelle  »,   §  La   fraude   est   l’inten4on   de   dissimuler   ou   de   tromper:   remplacement   d’un   ingrédient   par   un   autre,   ajout   d’une   menKon   erronée,   omission   volontaire  d’une  informaKon,   §  En   praKque,   cela   peut   augmenter   le   risque   mais   ne   nécessite   pas   de   dommage,     §  Exemple   de   la   contrefaçon:   on   va   reKrer   les   produits   et   meire   des   sancKons  pour  des  raisons  économiques  (concurrence),  alors  qu’il  n’y  a   souvent  pas  de  risque  pour  le  consommateur.     §  Pourtant,   des   sanc4ons   pénales   sont   possible   ainsi   que   parfois,   des   peines  d’emprisonnement  
  37. 37. Edith  Bon  -­‐  AVOCAT     CONCLUSION   §  Ne  pas  négliger  le  règlementaire   §  Avoir  une  traçabilité  parfaite   §  Notamment  par  le  biais  d’une  parfaite  gesKon   interne  :  c’est-­‐à-­‐dire  avoir  des  bases  de  données   à  jour  car  c’est  la  responsabilité  de  l’opérateur.   §  Bien  disKnguer:  non-­‐conformité,  dommage   causé  et  fraude  pour  pouvoir  appréhender  les   responsabilités  respec4ves  en  terme  juridique.  
  38. 38. Edith  Bon   Avocat  au  barreau  de  Paris   www.cabinet-­‐edithbon.com     90  rue  de  la  Victoire,  75009  Paris   Email:  e.bon@cabinet-­‐edithbon.com   Tél.:  +33  (0)1  45  26  32  46   Fax:  +33  (0)1  45  26  34  55  
  39. 39. CHAPITRE 4 les exigences réglementaires pour l’étiquetage des cosmétiques Valérie  BERNARD   Designer,   France  
  40. 40. CONSTATATIONS   UN  ESPACE  DE  PLUS  EN  PLUS  RÉDUIT  POUR  LES  TEXTES  MARKETING.   UN  ESPACE  POUR  MENTIONS  LÉGALES  DE  PLUS  EN  PLUS  GRAND.   •  GAGNER  DE  LA  PLACE   •  ÊTRE  PLUS  ATTRACTIF  
  41. 41. CONSTATATIONS   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER   Décors  aérosol   EKqueie  peKt  boiKer  
  42. 42. 1-­‐  LES  TECHNIQUES  D’IMPRESSIONS   Sérigraphie   +  1  éKqueie   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER   tampographie   Marquage  à  chaud   +  2  éKqueies  
  43. 43. 1-­‐  LE  MANCHON  RETRACTABLE   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  44. 44. 1-­‐  LES  ÉTIQUETTES  VOLANTES   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  45. 45. 1  -­‐  LES  ÉTIQUETTES  MULTI-­‐COUCHES   ZONE  DE  TEXTE   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  46. 46. 1  -­‐  LES  ÉTIQUETTES-­‐DÉPLIANT   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  47. 47. 1  -­‐  LES  ÉTIQUETTES-­‐LIVRET   ZONE  DE  TEXTE   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  48. 48. 2-­‐TRAITEMENT  DU  CODE  BARRES   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  49. 49. 2-­‐TRAITEMENT  DU  QR  CODE   LOGO  DE  MARQUE   QR  CODE   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  50. 50. 2-­‐TRAITEMENT  DU  QR  CODE   LA  POSTE   Journée  de  la  femme   BABYLISS   Vœux  2013   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER  
  51. 51. 2-­‐TRAITEMENT  DU  TRUSTCODE®-­‐KURZ   Valérie  Bernard  -­‐  DESIGNER   KURZ  -­‐  Stand  AF  16   Conférence  le  5  février    à  14H15  
  52. 52. Maître  Sylvain  MARTIN   Avocat  au  barreau  de  Paris   sylvainmarKn-­‐avocat@orange.fr    Tél.  +33  1  74  54  57  80     Marie-­‐Paule  BALLET   Expert  réglementaire  cosméKque   ECOMUNDO   mpballet@ecomundo.eu    Tél.  +33  1  83  64  20  58     Valérie  BERNARD   Designer   valeriebernard@valeriebernarddesign.com   Tél.  +33  6  16  78  86  89     Maître  Edith  BON   Avocat  au  barreau  de  Paris   e.bon@cabinet-­‐edithbon.com   Tél.  +33  1  45  26  32  46      
  53. 53. ADF & PCD PARTICIPANTS 2015 5,570 70REPRESENTED
  54. 54. PCD: PARTICIPANTS & more…
  55. 55. ADF: PARTICIPANTS & more…
  56. 56. PCD: « the ideal time to bring the network together » I have worked in the packaging sector for about ten years. This congress-exhibition is an opportunity to bring together a network of professionals, to show ideas and facilitate contacts. The quest for innovation will become increasingly decisive. We are deeply attached to high quality objects. Regulatory pressure on packaging will raise increasing numbers of technical problems, so it is the ideal time to bring the network together. Peer recognition is the first step towards success. All our colleagues in the profession are present ! ADF is very concentrated, in two days; we meet the most of our suppliers. It is very easy to come here and the format is very attractive. I chaired the session on “spray and dispensing systems” and it is quite interesting to listen to the innovation suppliers, to see what is on the pipeline. We have a lot of discussions on sustainability which is a very important issue. All the people are happy to learn new things through the conferences and explore new trends in the aerosol business in Europe. “Year after year ADF & PCD is becoming more interesting and impressive. This is definitively a good switch between both exhibition and this is a very friendly atmosphere. I am happy to learn new things through the conferences and explore new trends in Europe and internationally. The facility is excellent and I enjoyed the area with some interesting discussions, it is a great opportunity to pursue developments and ideas launched with our partners.“ Hervé BOUIX  Estée LAUDER Xavier CAMIDEBACH  PRECISIONS Bernard FELTEN  BEIERSDORF Francis CHAUVEAU  HERMES Innovation is present on a daily basis and is absolutely unavoidable. At PCD, one truly finds the ingredients one needs. At the conferences, one is sure to learn something. The great advantage is to have all the suppliers at the same venue, where we can really talk and exchange with all our current suppliers over a 2 day period. When you look at the patents published, you grasp the general trend, and you realize that everyone is working on the same thing. This is a good indicator of trends in innovation. The aim is to prepare the cosmetics of the future. ADF & PCD TESTIMONIALS
  57. 57. THE ADF & PCD AWARDS
  58. 58. THE 2015 AWARDS AWARDS ARE FREE, DON’T MISS THE 2016 EDITION TO BE SINGLED OUT BY THE BEST PACKAGING EXPERTS! DEADLINE FOR SUBMISSION NOVEMBER 2016 CONTACT EMMA APPERT EAPPERT@ORIEX.FR
  59. 59. DON’T MISS THE 2016 EDITION WITH MORE THAN 90 SPEAKERS! GET YOUR BADGE STARTING SEPTEMBER ON WWW.PCD-CONGRESS.COM

×