• 
Gerard ALBRIEUX 
• 
Françoise ALBRIEUX 
Bruno ALLEAUME 
Patrick ALLEAUME Pierre AMARAGGI Frederic ANDRES Philippe ANGLA...
Thierry HOUDEVILLE Jean-Michel HOYO Gregoire HULIN Laurent HURON Dominique HURSTEL Manuel IBANEZ 
• 
Fabrice IMBERT Jean-J...
104 
L’Avenir... 
Résoudre 
la quadrature du 
Un cabinet d’expertise comptable n’est pas une entre-prise 
comme les autres...
105 
cercle 
chronique d’une révolution annoncée. 
nul ne présume de l’échéance. 
Vices et vertus de la concurrence 
Les v...
106 
Six convictions 
pour l’avenir 
Par Alain CHEVAL 
L’avenir est très prometteur pour France 
Défi et ses membres, j’en...
107 
Dans un environnement concurrentiel et 
réglementaire extrêmement mouvant, la 
veille stratégique et, en conséquence,...
France Défi est par nature attentif et 
proactif lorsque s’ouvrent de nouveaux 
champs d’activités pour ses membres. Le 
g...
109 
Réussir c’est bien, le faire savoir, c’est mieux 
Je n’ai aucun doute sur nos capacités de 
développer ensemble nos s...
110 
Remerciements 
Comment conclure cet ouvrage et nous tourner vers l’avenir sans adresser un immense merci à l’équipe d...
111 
Au moment de tourner la dernière page de ce livre qui fête nos 20 ans, nous avons une pensée forte, émue et pleine 
d...
Couverture : ces mots sont les vôtres. 125 d’entre vous ont ainsi qualifi é France Défi , 
le chiffre fi gurant en exposan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ouvrage 20 ans de France Défi - Epilogue : 2009... / ET DEMAIN ?

1 368 vues

Publié le

Ouvrage 20 ans de France Défi - Epilogue : 2009... / ET DEMAIN ?
À maints égards, anticiper les évolutions à venir équivaut à résoudre la quadrature du cercle.
Mais France Défi, porté par tous ses associés, a toutes les cartes en main pour réussir…

En 1989, nous avions lancé le premier groupement français d’experts-comptables et de commissaires aux comptes. Ce livre, édité en 2009 pour le 20e anniversaire du groupement, était dédié à tous ceux qui ont fait, font et feront le succès de France Défi. En 2014, France Défi, est 1er Groupement Français d'Experts-Comptables et de Commissaires aux Comptes Indépendants en France. Cet ouvrage constitue toujours l’ADN du groupement, le socle de son développement. www.francedefi.fr

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 368
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ouvrage 20 ans de France Défi - Epilogue : 2009... / ET DEMAIN ?

  1. 1. • Gerard ALBRIEUX • Françoise ALBRIEUX Bruno ALLEAUME Patrick ALLEAUME Pierre AMARAGGI Frederic ANDRES Philippe ANGLADE Philippe ARBONNIER Kaerenne AOUIZERATE Jacques ARBARETAZ Marie- Pierre ARBILLAGA Claude ARMAND André ATTIA • • Jean-Pierre AUDY Christian AUTELIN • Jean-Luc BALLEUX Didier BARACHET Henry-Jean BARBEZIEUX Véronique BARBIER Jean-Luc BARCON Micheline BARTHE • Thierry BAUCHER Christian BAUDOUIN • Colette BEACCO Marc BEGGIORA Jean-Philippe • Jean-Marc BERARD Francis BERTHON Christophe BERTRAND Chantal BESNIER Jean-Paul BESSON BELKACEM Yadh BELLAGHA Frederic BELMONTE Daniel BENAIT • Stephane BIGOTTE Pierre BILLET Géraldine BLIN Sylvain BOISSIERE Claude BONNAFOUS • • Roland BONNEFONT Nathalie BONNET Marie-Francoise BONNIER Philippe BONNIN Marianne BONPUNT Geoffray BORNE Fabienne BOUCHETOUX Charles BOUHANA Patrick BOURGON • Sophie BOURSE Emmanuel BOUSQUET Marcel BRAILLON • Regis DE BREBISSON • Christophe BRECHET Philippe BREDENT Noel BREYSSE Thierry BRIDENNE Florence BRIGAND Dominique BRIGNONE Jacques BRUYERE Regis BUFALINI Patrice BUISSON Christine BUSSON-BORE Rosette CALLA Daniel CASTEIG • • Murielle CAUDIE Xavier CAUSSIMONT Marc CAZANOVA Maryline CEDOZ Daniel CHAMPARNAUD • Bernard CHAPUT Patrick CHARIGNON Cyril CHAUMEAU Jacques CHAUMONT Jean CHENEBEAU • Bernard CHEVALIER David CHICHERY Catherine CHOMETON Herve CHOPIN Jean-Pierre CLOT Alain CHEVAL • Gilles CORDIER Fabien CORNEILLIE Nancy COSTA Jean-Marc COSTES Patrick COUILLAUD • Valerie COUILLAUD • Gilles DE COURCEL Frederic DAGES Sylvie DAGES Pierre DAGNIAU Philippe DARRE • Thierry DAUDE Annie DE VITO • Emmanuel DECOEYERE Jean-Marie DELARUE Pierre-Yves DELARUE Bernard DELDON Michel DELOLME Frederic DELPECH Colette DESBIOLLES Sebastien DESITTER Sylvie DESOBELLE • Dominique DEVAUX Serge DEVEZ Véronique DEVOS Jean-Yves DHERBEYS Antoine DIAZ • Franck DIDIER Jacques DIEMER • Jacques DOL Patrick DOSSETTO Jean-Pierre DOULS Alain DUBOIS Frederic DUCHEMIN Julien DUFFAU Bernard DUFOURG • Jean-Pierre DUHOURCAU Christophe DUPIT Guy DURAND • Rachel DUVAL Sylvie ESCLAIR-JOUVET Alain-Philippe ETLIN • Olivier EXBRAYAT Christophe EYGONNET Pierre FABRE Jean-Jacques FAURE • Jean-Luc FAURIAUX Patrick FEHR Rose-Marie FLACH Remi FOLLEA Jacques FOUJOLS Patrice FOURE Christine FOUREUR Sandrine FOURMENT ROZES Frederic FOURNIE Anne FOURNY Dominique FRAMBOURT Gerard FRANCOIS Jean-Pierre FRANCONY Jean-Pierre FRANIATTE Michel FREY Fabrice FRICOU Alexandre FRIEDRICH Fredy FRITZINGER Florence FURMANN Marie-Jeanne GABAY Jean-Pierre GADRAS • Bernard GALY Eric GANDOLFO • Jean-Marc GAREL • Bernard GASNE COTELLE Jean-Marie GAUME Christian GAUZY Christophe GAUZY Felix GAUZY Emmanuel GAUZY Francois GAYTE Odile GENTIEN • Antoine GENUYT Marc GIBERT Frederique GOIGOUX Jean-Pierre GORSSE Dominique GOURGAS • Michel GOURITEN • Bernard GOURLAT Charles GRANDA • Herve GRANET Philippe GUERMEUR Regine GUERRI-CROS Vincent GUILLEMIN Jean-Francois GUTTADORO Jean-Marc HABERARD Andre HABIB • Gilles HANCOTTE Jean-Claude HEBRARD • Claude HELIAS Jacky HERAUD I l s s o n t le france défi et ensemble ils construiront • membres de France-Défi depuis 1989 LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 102 15/10/09 15:59:33
  2. 2. Thierry HOUDEVILLE Jean-Michel HOYO Gregoire HULIN Laurent HURON Dominique HURSTEL Manuel IBANEZ • Fabrice IMBERT Jean-Jacques JACQUEL Marc JAMON Henr JARDY Christophe JEAN Philippe JOLIVET Francois JOURDAN Olivier JOURNET Andre JUNGBLUT Jean-Pierre JURIETTI Serge KAPALA Francis KIEFFER Mathieu LABROUSSE • Annie LABROUSSE • Gilles LACHAISE Vincent LACOSTE Michel LACRAMPE • Jean-Francois LAFFONT Jean-Louis LAFLUTE • Dominique LAGANNE Philippe LAMBERGER Stephane LAMBERT de 2009 Francois LAMY Jean-Marie LARGAUD Colinette LARTIGUE Jean-Charles DE LASTEYRIE Michel LAURENS Valerie LECHAT Pascal LEGROS Gerard LEJEUNE Rudi LEMBOULAS Andre LEMOINE Rene LEPINOIS • Denis LESPRIT • Cecile LETERC Christian LHUILLIER Yves LOSSER • Yannick LOUBIERE Thierry LOUBOUTIN Sophie LOUVEAU Robert MADAIRE • Gerard MAGAR • Marie-Noelle MAGAR Robert MALBEC • Nathalie MALICET Hubert MALTOUR Charles MAMAN Serge MARCHEIX Jean-Paul MARCOU Alexandre MARIMON Patrick MARJOLLET Jose MARRAUD DES GROTTES Emmanuel MARSALY Jacques MARTIN • Jean-Jacques MARTIN Thierry MARTY Benedicte MARX-MAGAR Patrick MAUPARD Hamid MENAI Bernard MERCIER Fabien MERET Pierre-Alexandre MEYNIER Sandrine MEYNIER Didier MICHEL Pascale MIHEL Benoit MILLEQUANT Patrick MOLTO Stephane MONCHAMBERT Jean-Michel MOREAU • Bruno MOROIS David MORVAN Vincent OLIVIERI • Yann OLLIVIER Edmond OTT Philip OZOUX Nicole OZOUX Pierre PAPROCKI Emmanuel PAQUOT Helene PARADIS Michel PASTURAL Richard PATTA Serge PAUL • Muriel PEAN Jean-Pierre PEAN Jean-Claude PEDROT Stephane PELAT Mathias PELLETIER Jean-Luc PELLISSIER-TANON Christophe PERRIER Patrick PERRIN • Jean-Marie PETER Marie-Noelle PHILIPPON Jean PICOU Jacky PILARD Benoît PIRAUD David PISSAVY Stephane POIVRE Dominique PONS Jean-Claude PETAMENT • Remi POPOFF Bernard POUSSOU • Olivier PRADES Christian PRADON Alain PREEL David PRULIERE • • Jean-Noel PRULIERE Jacques PUPIL Jean-Paul QUAGLIO • Isabelle RABILLER Daniel RAVINEAU Jean-Noel QUIDET • Anne-Marie RAYNAUD Marc REGNOUX • Olivier RENARD • Stéphane REYNAERT Nicole RENOT Rene RICOL • Michele RIERA-ARMAND • Hugues RIFFLART Florence ROCHON Jean-Loup ROGE Carlo ROMAN Emmanuel ROLLAND Sandrine ROLLIN Patrice ROQUET Christian ROTUREAU Philippe ROUEN Gerald ROUEN • Thierry ROUQUETTE • Olivier ROUSSEY Emmanuelle ROUXEL Jean-Marc ROY Gerard RUFF Jean-Dominique RUMANN Pierre SABY Lionel SALEMBIER Sonia SANTACRUZ Nicolas SAPIN Marc SAUVAGE Marc SCHNELL Remy SEGUIN Isabelle SENE Bertrand SERRANO Philippe SILVA Gilbert SIMLER Philippe SIMONET Henry-Luc SION Geraldine SONVEAU Jérôme SOHLER Benoît SOUYEAUX Christian STOLL Guy STOLL l e groupement de demain. Alexandre STORRER Cindy TAILLY Michel TANGUY Benoit TARDIF Veronique TARRIT Dominique TEIXIER • Paul TERSIGUEL Janine TESSIER Olivier THIEBAUT Patrick THIERY Jean-Pascal THOREL Jean-Paul TILLIER Didier TOURRE Gerard TRANVOUEZ Fabrice TRINH • Michel TRINTIGNAC • Christophe TUMMINO Didier VACHER Richard VIARLET Isabel VELASCO Brice VERGEZ Jean-Paul VERGNAUD Roger VIALAR-COMBES Valerie VIAL-SIMONIN Stephane VILLENEUVE Eric VINCENT Antoine VINCENTI Philippe VITTOZ Philippe VOECKLIN Sebastien WEBER Florence WILLEMETZ Bernard WITKOWSKI Pierre-Yves ZENTAR LIVRE_FDefi_4Fin_correcs.indd 103 19/10/09 10:24:41
  3. 3. 104 L’Avenir... Résoudre la quadrature du Un cabinet d’expertise comptable n’est pas une entre-prise comme les autres ! Lorsque son client se bat dans une conjoncture délétère pour préserver son activité, lorsqu’il fait face à de nouvelles concurrences, lorsqu’il subit les lourdeurs procédurales et l’accélération des changements législa-tifs… l’expert-comptable travaille ! Certes, mais à quel prix ? Lorsqu’un chef d’entreprise talentueux et chanceux démulti-plie son activité, applique une stratégie de croissance externe, réalise des opérations spécifi ques sur le capital, ouvre de nouvelles fi liales par-delà les frontières… l’expert-comptable travaille ! Certes, mais il intervient le plus souvent sous la houlette de maints conseillers et hommes de lois. À moins qu’il ne perde son fi dèle client devenu grand, attiré par les sirènes d’un gros cabinet… Le constat est grossier, et c’est entre ces deux situations que se placent la réalité et les diffi cultés d’exercice d’une profession aux stricts codes et responsabilités. Même si certains domaines sont encore réservés, même si une grande partie de l’activité est récurrente, presque assurée dès le début de l’année, l’avenir de la profession est loin d’être tout tracé. Les années à venir s’envisagent comme la Si le schéma global semble évident, Infl uence et perte d’infl uence ? Le temps joue pour la profession. Presque naturellement, pour peu qu’ils soient attentifs, les cabinets d’expertise comptable tissent des liens privilégiés avec leur clientèle et savent se rendre indispensables… Jusqu’à s’inscrire, bien au-delà de leur coeur de métier, comme des partenaires essentiels des PME et des TPE. Au plus près des entrepreneurs, les professionnels du chiffre ont d’ores et déjà considérablement élargi leur champ d’infl uence et de compétences : organisation, fi scalité, droit social, droit du tra-vail, fusion-acquisition… Et, dans un contexte de rationalisation des processus d’achat des prestations intellectuelles, la tendance se poursuit, à l’international mais aussi dans de tout nouveaux do-maines tels que les mises en conformités aux normes environne-mentales, notamment. Que d’opportunités ! Mais aussi, quels défi s. Face aux évolutions permanentes de leurs droits et devoirs, à un rythme accéléré par les évolutions technologiques, dans un périmètre géographique de plus en plus large, les entreprises comptent sur leurs cabinets pour avoir un temps d’avance. La masse des connaissances et techniques à actualiser devient expo-nentielle, la capacité des équipes à suivre constitue un critère essentiel de pertinence, un enjeu majeur de développement pour l’ensemble de la profession. À l’heure où elle s’ouvre à la communication, la profession devra travailler son image, pour faire évoluer les h LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 104 15/10/09 15:59:34
  4. 4. 105 cercle chronique d’une révolution annoncée. nul ne présume de l’échéance. Vices et vertus de la concurrence Les velléités de diversifi cation des cabinets d’expertise comptable ne sont pas sans fâcher les professionnels attaqués sur leurs ter-rains. Une réaction somme toute bien naturelle – nombreux étaient ceux qui luttaient il y a quelques années contre de nou-velles concurrences comptables –, mais un combat peut-être dépassé. En effet, l’avenir dicté par Bruxelles semble s’orienter vers une abolition, progressive ou non, des privilèges corporatistes et un gommage des frontières entre les différents métiers des services aux entreprises. Dès lors, faut-il entretenir les querelles de chapelles, telles celles largement médiatisées lors de la sortie du rapport Darrois – les avocats y contestent le périmètre d’intervention des experts-comptables, et réclament la réciprocité – ou envisager une pluri-disciplinarité partagée ? La cause des deux camps est d’impor-tance. Au-delà de leurs intérêts particuliers, ils défendent ceux des entrepreneurs, cherchant à les préserver de l’incompétence. Alors, que la déréglementation, déjà annoncée hier, ait lieu demain ou après-demain, la responsabilité de tous s’impose : préparer cette mutation pour servir au mieux nos clientèles. Crise de croissance ou révolution culturelle ? Cordonniers mal chaussés, les cabinets vont devoir s’atteler à une réfl exion fondamentale sur leur positionnement, leur organisa-tion, leur offre et leur tarifi cation ! Point de départ : répondre aux attentes des entreprises. Impératif : trouver les moyens de développer les compétences correspon-dantes. Méthode ? Les plus grandes structures pourraient étoffer leurs équipes internes, les plus petites envisager la mise en commun de ressources, avec d’autres cabinets comptables ou avec des professions connexes… Tout est encore possible, la révolution n’a pas eu lieu ! Ensuite se pose la question cruciale de la rentabilité, de la mesure de l’investissement et du développement attendu… Là, s’impose la nécessité pour les petits et moyens cabinets d’apprendre à valoriser le conseil, une autre révolution sachant que celui-ci est souvent offert en guise de cadeau de fi délité. À l’heure où elle s’ouvre à la communication, la profession devra travailler son image, pour faire évoluer les habitudes et défi nir un positionnement clair auprès des clients, des prospects, mais aussi des équipes. En effet, tout est lié… Si les cabinets ne font pas évoluer leurs équipes, ils risquent de ne pas pouvoir tenir les nouvelles promesses faites à leurs clients. De véritables politiques de gestion des ressources humaines, aux termes de l’échange intéressant l’employeur comme l’employé, seront certainement un facteur clé de différenciation dans le paysage concurrentiel à venir. Pour résumer, les experts-comptables vont certainement devoir quitter l’esprit libéral pour passer à une logique entrepreneuriale. Sauront-ils trouver un nouvel équilibre au service de leurs clientèles, vers un développement durable de la profession, ou deviendront-ils des entrepreneurs comme les autres ? s habitudes et défi nir un positionnement clair auprès des clients et des prospects, mais aussi des équipes. LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 105 15/10/09 15:59:34
  5. 5. 106 Six convictions pour l’avenir Par Alain CHEVAL L’avenir est très prometteur pour France Défi et ses membres, j’en suis absolument convaincu. Certes le présent est complexe et de nom-breux risques et incertitudes planent sur les professionnels du chiffre. Mais nous sommes mieux armés pour les déjouer et nous différencier car nous avons d’ores et déjà des âmes d’entrepreneurs. Abandonner le statut et la culture de cabinet libéral protégé par un monopole qui est voué à disparaître ne nous fait pas peur… Comme toujours, il nous faut conserver une longueur d’avance et construire aujourd’hui les fondations du groupement de demain, au service de la croissance de ses membres et de la satisfaction de leurs clients. Plus que jamais, il est essentiel de rassembler nos moyens, forces et compé-tences pour nous doter des meilleurs outils, méthodes et stratégies. Cette alchimie entre indépendants est bien le premier des savoir-faire de France Défi , sa véritable richesse... Elle sera en-core plus utile à ses membres demain qu’au cours des vingt années passées. LIVRE_FDefi_4Fin_correcs.indd 106 19/10/09 10:25:53
  6. 6. 107 Dans un environnement concurrentiel et réglementaire extrêmement mouvant, la veille stratégique et, en conséquence, la gestion rapide des évolutions pressenties et/ou confi rmées est l’un des défi s que doivent relever les experts-comptables et leurs équipes. Le groupement des petites et moyennes structures est la seule solution d’avenir qui permette, en mutualisant et en addition-nant leurs ressources, de maintenir à haut niveau une véritable fonction de recherche et développement. Seules des structures de taille importante peuvent assumer un tel investissement individuellement. France Défi doit plus que jamais assurer la fonction recherche et développement de ses membres associés. C’est cela qui fera de nous « Le » groupement de référence des cabinets indépendants. C’est aussi ce qui permettra à chaque cabinet de rester attractif pour ses clients comme pour ses collaborateurs. Pour Alain Cheval, qui brigue en 2009 un nouveau mandat de président, l’avenir de France Défi est prometteur. À condition de conserver ce qui a toujours fait la force du groupement : l’anticipation, l’imagination, et la solidarité. Dans un contexte de fortes tensions économiques pour nos clients, la de-mande de conseil s’accroît. Il est donc évidemment l’heure de dépasser le stade de l’effet d’annonce, de formaliser l’offre de conseil, et surtout de devenir opéra-tionnels sur ce terrain. La décennie qui nous attend verra, enfi n, se concrétiser au sein de nos cabinets la formule du réseau France Défi des années 90 : « Expert-comptable, Expert Conseil ». Dans un souci légitime de réactivité, de coût et de confi ance, nos clients privilégieront le conseil de proxi-mité : les cabinets-membres doivent être en mesure d’apporter les réponses adé-quates. France Défi les aidera à relever ce challenge. Et pour y parvenir, nous avons deux atouts majeurs. Le premier repose sur l’expérience avé-rée du groupement en matière de concep-tion d’offres packagées, opérationnelles, très facilement et rapidement captables par nos cabinets. Le second, c’est le partenariat CER France, dont l’un des axes est précisément le transfert de compétences dans le métier du conseil. CER France va nous aider dans l’organisation opérationnelle de notre activité de conseil au sein du grou-pement, puis, par ricochet, au sein de nos cabinets, au même titre que nous allons les aider à optimiser leurs compétences en matière d’expertise comptable. Car il faut ici être clairs et honnêtes avec nous-mêmes : il existe bien sûr, au sein de France Défi , des cabinets qui ont une activité de conseil. Mais elle est essentiel-lement marginale et sans comparaison avec celle des AGC CER France, qui comptent une moyenne de 40 % de leurs effectifs opérationnels affectés exclusive-ment au conseil. Comme pour les développements réussis des activités « commissariat aux comptes » et « paye-social », le succès de l’activité conseil dans les cabinets passera obligatoi-rement par l’affectation de collaborateurs dédiés, essentiellement recrutés pour ce secteur d’activité, affi chant d’autres compétences que celles attendues tradi-tionnellement chez les hommes du chiffre. France Défi aidera les cabinets à identifi er ces collaborateurs, à les former, et enfi n à les doter d’une offre client concurrentielle et pertinente. De l’importance de la recherche & développement L’activité conseil, une première marche vers la pluridisciplinarité LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 107 15/10/09 15:59:35
  7. 7. France Défi est par nature attentif et proactif lorsque s’ouvrent de nouveaux champs d’activités pour ses membres. Le groupement vient d’en faire une nouvelle démonstration en suivant la voie ouverte par la direction de Juris Défi vers la média-tion. 108 En moins de neuf mois, vingt experts-comptables associés de France Défi ont été formés et qualifi és médiateurs ! Pour valoriser cet investissement et promouvoir ce qui sera dans le futur un pan signifi catif de l’action judiciaire en France, les deux organisations ont créé l’association Défi Médiation. Encore une longueur d’avance due à la réactivité et au partenariat… Nul doute que les réponses du groupement seront au moins du même niveau lors de la prochaine ouverture du champ de nos acti-vités. Ainsi, le prochain chantier sera proba-blement celui du conseil aux particuliers. Que la déréglementation soit légale ou rampante, le traditionnel débat sur le mo-nopole est en effet totalement dépassé. Tout dépend de la maîtrise de l’informa-tion. Jusqu’à présent, l’expert-comptable demeure traditionnellement, et très natu-rellement, l’acteur, voire l’auteur, principal de l’information fi nancière des entreprises. Mais à l’avenir, avec l’évolution exponen-tielle des technologies, cela est remis en question par le tout EDI (échange de données informatisées). Le combat est déjà ouvert entre les diffé-rents acteurs qui gravitent autour des en-treprises – banquiers, assureurs, conseillers divers, administrations, et même parfois fournisseurs principaux ou institution-nels. Chacun veut intégrer le dispositif EDI. Chacun cherche à le maîtriser. La seule opportunité de préserver la partie « traditionnelle » de notre métier d’ex-pert- comptable, et par là même notre sta-tut de partenaires privilégiés des entreprises, réside dans notre capacité à être au coeur du dispositif des échanges d’informations fi nancières dématérialisées. Là encore, France Défi est aux côtés de ses membres pour faire en sorte que le grand rendez-vous du tout EDI devienne une force. Les cabinets doivent être les premiers à proposer à leurs clients une solution de qualité, répondant précisé-ment à leurs besoins. Les orientations prises par France Défi durant les dix dernières années, et notamment durant le dernier plan triennal, dotent nos cabi-nets d’outils ultra-performants : notre portail, notre solution « RevGed » et la synchro nisation entre ces deux outils. Ainsi, nos membres peuvent dès à présent être force de proposition et mettre en oeuvre des process EDI, tout en gardant une totale indépendance vis-à-vis des presta-taires informatiques de production. Dans cette même dynamique, je souhaite que le portail soit intégré dans la presta-tion de base offerte à tous nos cabinets, à l’instar de « RevGed ». Nous pourrons faire de cette offre un nouveau standard et, en mutualisant ainsi le coût de fonctionnement, continuer à en améliorer régulièrement les fonction-nalités. Pour toujours garder une lon-gueur d’avance… Le juridique, et puis… La maîtrise de l’information ou comment préserver nos territoires 6 convictions Le Conseil des associés, en octobre 2009, symbolise autant la diversité au sein du groupement que la nécessité d’établir un consensus pour relever les défi s de l’avenir. LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 108 15/10/09 15:59:36
  8. 8. 109 Réussir c’est bien, le faire savoir, c’est mieux Je n’ai aucun doute sur nos capacités de développer ensemble nos savoir-faire, ceux de nos cabinets et de leurs collabora-teurs. Mais, passé le stade du développe-ment de nos clientèles, il sera indispensable de mieux faire connaître nos valeurs ajou-tées. Seulement, la communication et le marketing ne font pas encore partie de la culture de nos professions réglementées, et encore moins des priorités budgétaires de nos structures libérales. À ce niveau également, le groupement entend porter une vision entrepreneuriale. Déjà, son offre est signifi cative en matière de communication tant externe qu’interne, et elle continuera à s’étoffer pour plus de performance. Mais il appartient aux cabinets, s’ils ne l’ont déjà fait, de s’appro-prier ces outils, et de créer chez eux une véritable fonction marketing (au même titre qu’ils ont depuis toujours une fonc-tion administrative). Et, chez France Défi , la taille du cabinet ne saurait être un obstacle, car une telle fonction peut être partagée, mutualisée, ce qui a toujours été notre force. France Défi entend en outre relayer la voix des cabinets indépendants dans les antichambres du pouvoir. Objectifs : être au coeur de l’information professionnelle et parvenir à peser sur les grandes orientations. Le CGCI, qu’a initié France Défi , est l’un des vecteurs les plus prometteurs pour nous faire entendre des instances profes-sionnelles qui, jusqu’à cette année 2009, ne semblaient accorder d’importance qu’aux majors de la profession. Grâce à sa représentativité, France Défi s’affi rme comme un véritable acteur de ce comité, avec la vocation de promouvoir l’exercice de nos professions en groupements d’indépendants. L’inévitable évolution des structures À la tête de nombreux cabinets, des papy-boomers transmettent ce qu’ils ont créé dans les années 70. La chose est bien natu-relle, mais elle implique de réels question-nements individuels et sectoriels. En cordonniers mal chaussés, les experts-comptables parviennent-ils à préserver à la fois la pérennité de l’activité qu’ils ont forgée et leur intérêt patrimonial ? Parviennent-ils à résister aux propositions de leurs concurrents d’hier, en quête de croissance externe, accélérant la concen-tration du secteur ? Je m’investis personnellement pour que la transmission de nos cabinets soit gérée au mieux. La tendance de ces dernières années, chez France Défi , est de recher-cher prioritairement des solutions de transmission au sein du groupement. Mais ce qui relève aujourd’hui de la « bonne volonté », de l’« engagement moral », doit devenir un axe stratégique majeur. L’un des moyens peut être de favoriser, voire d’initier, ce que j’aime appeler des « communautés France Défi » qui rassem-blent les cabinets en fonction de leurs principaux centres d’intérêts. Cela renfor-cera l’interdépendance et la connaissance réciproque et cela facilitera les rapproche-ments naturels de cabinets au sein de notre organisation… Ces « communautés France Défi » pourraient, par étapes, devenir de réels comités de pilotage spécialisés et même surpasser la gestion par projet qui, pourtant, nous a permis de gagner tant de temps en faveur de l’innovation. Elles pourraient également, dans leur domaine d’excellence, contribuer au développe-ment de notre stratégie d’alliance et de partenariat en initiant de nouvelles pistes d’accords. Un nouveau mode d’organisation reste à inventer… La troisième décade, qui commence pour France Défi avec la signature historique de l’accord avec CER France, sera proba-blement l’occasion de mettre en oeuvre un tout nouveau concept économique. Il s’agira de trouver la façon de transcrire nos évolutions en termes d’organisation, d’optimiser nos capacités à mutualiser nos ressources pour développer des solutions structurantes, et interdépendantes, tout en respectant le besoin viscéral d’indépen-dance exprimé par les associés. Quel défi ! LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 109 15/10/09 15:59:36
  9. 9. 110 Remerciements Comment conclure cet ouvrage et nous tourner vers l’avenir sans adresser un immense merci à l’équipe de la DR qui contribue avec passion et dévouement au développement et à la performance du groupement : • Nathalie Brossard, Responsable Qualité • Alain Cheval, Président • Philippe Cohen, Directeur Métier • Isabelle Diamy Lambart, Responsable Formation et Communication • Virginie Haranger, Responsable administrative et comptable • Élisabeth Jaquin, Secrétaire général • Mathieu Thiersé, Responsable Technique • Nathalie Thomas, Responsable Technologies de l’information et de la communication France Défi remercie également tous ses membres et associés, sans oublier ceux qui ont par le passé participé au déve-loppement du groupement et qui, aujourd’hui, coulent des jours heureux à profi ter d’une retraite paisible et bien méritée. Ils font partie de notre famille et nous sommes heureux de rester en contact avec eux. Nous leur sommes reconnaissants pour tout ce qu’ils nous ont donné : André Barrault, Claude Bonnafous, Georges Barouh, Daniel Bister, Georges-Alexis Boisseau, Yves Bonneau, André Chabran, Jean Paul Chenault, Roger Chevallot, Roland Constant, Bernard Cordier, Michel Creuzot, Jacques Diemer, Bruno Duponchelle, André Fornas, Gérard Freihuber, Jean-Pierre Gadras, André Habib, Henry Koenig, Mireille Lacour Fornas, Raymond Ladonne, Jean Lamoureux, Danièle Lepron, Robert Madaire, Robert Malbec, Michel Méret, Bernard Naumann, Jean-Michel Percereau, Jean-Pierre Planes, Serge Rouxel, Jean-Claude Salvano, Daniel Souffl eux, Michel Trintignac, Joaquim Velasco. Et puis : un grand merci à tous ceux qui par leur témoignage ont enrichi cet ouvrage, ainsi qu’à la DR et en particulier à Isabelle Diamy Lambert et Nathalie Thomas pour leur aide dans la recherche documentaire. France Défi remercie Accroche-com’ et tout particulièrement Anne-Sophie Boulard, Chloé Coursaget et Jacques Farine pour la qualité de leur écoute, leur professionnalisme et leur immense disponibilité. Sans eux ce livre n’aurait jamais vu le jour dans les délais ! LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 110 15/10/09 15:59:36
  10. 10. 111 Au moment de tourner la dernière page de ce livre qui fête nos 20 ans, nous avons une pensée forte, émue et pleine de reconnaissance pour ces hommes et ces femmes que nous avons eu le privilège et le bonheur de connaître et d’apprécier au sein de notre grande famille France Défi . Ils ont participé activement à notre histoire, ils font partie de nos mémoires, nous souhaitions leur rendre hommage et leur dire à quel point ils nous manquent. Alain Cheval et Élisabeth Jaquin • Claude Poussou • Jacques Andres • Martine Lecorre • Pascal Anzelin • Robert Barth • Jacques Pasini • Michel Kahn • Christian Buffi ère • Monique Destandau • Roger Henton • Patrick Selves • Guy Lachaise • Gérard Mathelié Guinlet • Albert Veaux LIVRE_FDefi_4Fin_OK.indd 111 15/10/09 15:59:36
  11. 11. Couverture : ces mots sont les vôtres. 125 d’entre vous ont ainsi qualifi é France Défi , le chiffre fi gurant en exposant indiquant la récurrence des réponses. Cet ouvrage à vocation interne est édité par France Défi S.A.S. – 19/21, rue de l’Armorique – 75015 Paris. Directeur de publication : Alain Cheval. Conception, réalisation éditoriale et graphique : Accroche-com’ – 8, rue du Delta – 75009 Paris. Rédaction : Anne-Sophie Boulard, Patricia Coignard, Chloé Coursaget, Élisabeth Jaquin. Secrétariat de rédaction et correction : Anne-Sophie Boulard, Anthony Gouas, Anne-Bénédicte Hoche, Myriam Merzekane. Direction artistique : Jacques Farine. Maquette et iconographie : Nicolas Casanova, Éric Furlan, Marie-Laure Le Pécheur-Havis. Illustrations : WIAZ (dessins publiés dans Le Nouvel Observateur, de 1989 à 2009). Photographies : Droits réservés France Défi , sauf pp. 17, 24, 54, 62, 70, 75, 78, 85, 96, 105, 107, 110 : Cécil Mathieu ; p. 27 : Actualités mondial photo ; p. 47 : Petiteau ; p. 67 (+ D. Kling p. 8) : Jean-Paul Catherine ; p. 69 : Purestock/Jupiterimages (pont de la Barqueta à Séville), John A. Rizzo/Jupiterimages (grande mosquée d’Istanbul), et Rick Becker-Leckrone/Jupiterimages (souk à Istanbul) ; p. 73 et fond des frises chronologiques : Ingram Publishing/Jupiterimages ; p.96 : Sami Sarkis/Jupiterimages (désert marocain). Photogravure : Planète Couleurs. Dépôt légal : novembre 2009. Achevé d’imprimer sur les presses de l’imprimerie Le Govic à Treillières en novembre 2009. LIVRE_FDefi_4Fin_correcs.indd 112 19/10/09 10:26:23

×