20
Entreprendre : Pourquoi «le Pourquoi»
est plus important que «le Quoi» et
même «le Comment» ?
POURQUOIENTREPRENDRE
EST ...
?
21
J’ai eu la chance d’avoir baigné dans un
milieu professionnel qui me connectait di-
rectement à la «Silicon Valley» a...
GHANI KOLLI
Fondateur et CEO
Beyond Nova
www.beyondnova.com
22
Fort de votre connaissance de vous-même, la motivation quot...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

POURQUOI ENTREPRENDRE EST PLUS IMPORTANT QUE QUOI ENTREPRENDRE

479 vues

Publié le

C’est une question d’éducation. Dans notre système
éducatif, issu quasiment de celui de la France, on nous
enseigne QUOI apprendre comme théories pour réussir
aux examens, COMMENT résoudre tel ou tel problème
pour briller, rarement POURQUOI servirait telle ou telle matière !
Je vous raconte le cas de ma sœur. En première année à l’université,
elle avait à étudier une dizaine de modules dans une filière de
statistiques et planification. À l’issue des examens de son premier
semestre, ses résultats n’étaient pas satisfaisants pour elle et elle
vint me voir toute bouleversée.

Publié dans : Business
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
479
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

POURQUOI ENTREPRENDRE EST PLUS IMPORTANT QUE QUOI ENTREPRENDRE

  1. 1. 20 Entreprendre : Pourquoi «le Pourquoi» est plus important que «le Quoi» et même «le Comment» ? POURQUOIENTREPRENDRE EST PLUS IMPORTANT QUE QUOI ENTREPRENDRE C ’est une question d’éducation. Dans notre système éducatif, issu quasiment de celui de la France, on nous enseigne QUOI apprendre comme théories pour réussir aux examens, COMMENT résoudre tel ou tel problème pour briller, rarement POURQUOI servirait telle ou telle matière ! Je vous raconte le cas de ma sœur. En première année à l’univer- sité, elle avait à étudier une dizaine de modules dans une filière de statistiques et planification. À l’issue des examens de son premier semestre, ses résultats n’étaient pas satisfaisants pour elle et elle vint me voir toute bouleversée. Étant son aîné, elle se confie à moi et se fie à mon jugement. Je devais donc être à la hauteur de la tâche. Sauf qu’au lieu de l’aider de façon classique; COMMENT améliorer ses résultas aux études au prochain semestre, voire même me mettre à ses côtés pour lui dicter QUOI faire dans tel ou tel module, j’ai pris l’initiative de procéder autrement. Entreprenariat
  2. 2. ? 21 J’ai eu la chance d’avoir baigné dans un milieu professionnel qui me connectait di- rectement à la «Silicon Valley» aux USA et à «Calgary» au Canada mais aussi à Paris en France (pour en apprécier la différence). Lors de ma Certification en pédagogie in- teractive à Calgary, j’ai découvert un autre monde de transmission du savoir basé sur un paradigme tout à fait original. Dis Pour- quoi faire telle chose (Ça éveille l’esprit), puis Quoi faire (le quoi est capté tout de suite) puis redis pourquoi faire la chose (ça reconnecte le Quoi avec la raison d’être), me disait mon formateur. Le Pourquoi ! Retour à l’histoire de ma sœur et sa crainte d’échouer dans ses études. En fait, tout ce que j’ai dû faire est de prendre mon tableau “magique” et de lui demander la liste des modules qu’elle étudiait. Module par module, j’ai posé avec elle la question de Pourquoi pense t-elle qu’elle étudie cette matière et Pourquoi elle lui ser- vira dans son avenir professionnel et personnel ? En connectant simplement les modules à leur raison d’être, le but de leur existence dans ce cursus universitaire, ma sœur a tout de suite donné un sens à ses études. Par des exemples concrets, j’ai connecté l’élasticité du prix de la micro-économie à la variable prix dans le département mar- keting d’un opérateur de téléphonie mo- bile, les mathématiques financières avec l’analyse d’un dossier de crédit dans le département «Risques» d’une banque, etc… Dès lors, ma sœur avait l’esprit éveillé et tous les cours qu’elle prenait rentraient, mieux qu’avant, dans leurs cases et avaient tous une raison d’être. Et parce qu’elle voulait réussir, elle s’efforçait à s’inspirer des exemples du terrain pour répondre à la question du Pourquoi de ce chapitre ou ce module. Ses résultats sont devenus meilleurs mais, mieux que ses résultats, le sens qu’elle donnait à ses études s’est éclairci. Ce travail aurait pu et dû évidemment être fait par chaque enseignant à la première séance de son cours. La méthode au nord Amérique ! Quel dommage de rater son destin et de le sous exploiter à cause d’un profond mal être ! Entreprendre, étant une aventure humaine fascinante, est sans doute l’une des expériences les plus riches en doutes. Ces doutes qui habitent l’entrepreneur sont, souvent, liés au QUOI entreprendre puis au COMMENT entreprendre. Nous sommes formatés ainsi, c’est donc de façon mécanique que l’esprit opère. Mon propos ici n’est pas de diminuer la valeur de ces deux questions. Bien sûr qu’il va falloir savoir quoi faire et comment le faire. Mon point de vue concerne la chronologie. Il s’agit d’abord de savoir Pourquoi entreprendre, puis se poser les autres questions. La force de la réponse à la question du «pourquoi» réside dans les trois points suivants : Se connecter profondément à soi- même : Inutile de comprendre son idée de projet si on n’a pas suffisamment de connaissance de soi-même. Mais ce n’est pas évident. Personne ne se connaît suffisamment sans faire un vrai travail sur soi. Il existe des outils et des personnes ressources qualifiées pour vous aider à faire ce travail. Esquiver cette séquence revient à courir le risque de réussir ou d’échouer son aventure entrepreneuriale sans en connaître les raisons, et donc, sans capacité de la reproduire ou de l’éviter. Casser les chaînes qui vous en- chaînent : Souvent, notre passé nous rattrape. Qu’il s’agisse d’une relation houleuse avec ses parents, de sa propre place dans la famille ou dans la classe, d’une honte intérieure non avouée, d’un complexe d’adolescence, tout est bon pour enchaîner notre ave- nir. Se connaître profondément vous permet de commencer le travail néces- saire pour vous libérer de vos chaînes intérieures.
  3. 3. GHANI KOLLI Fondateur et CEO Beyond Nova www.beyondnova.com 22 Fort de votre connaissance de vous-même, la motivation quotidienne nécessaire pour vous booster en cas de besoin viendra de votre réponse au Pourquoi entreprendre ! C’est une réponse tellement forte qu’elle pul- vérise le doute futur qui subsistera par rapport au Quoi entreprendre et surtout le Comment entreprendre. Mais le socle fort de votre entreprise sera : Pourquoi vous allez entreprendre. La Cause ! Cette cause à caractère particulier utilise des ressources profondes en vous-même à tel point qu’elle vous habite. C’est donc votre fuel et aussi le sens même que vous vous donnez pour oser entreprendre ! Le Pourquoi, a de l’impact sur : Vous-même : vous êtes galvanisé par la cause et le sens que vous donnez à votre entreprise. co-fondateurs : trouver le partenaire qui va croire en vous et en votre cause est tellement important dans ce monde où être solo-entrepreneur est de moins en moins réaliste. Collaborateurs : recrutez des talents qui croient en ce que vous faites et adoreront vos chèques, recrutez ceux qui croient en votre cause, au pourquoi de votre entreprise et ils seront pour vous et même mieux que vous. Clients : Les gens n’achètent pas ce que vous leurs offrez comme avantages mais seront loyaux à la cause que vous défendez, et, plus fort encore, ils ne le feront pas pour vous en tant que fondateur mais bien pour eux-mêmes, car votre Pourquoi les touche profondément ! Le profit : cause ou résultat : Ne soyons pas utopistes, l’argent est légitimement une ressource im- portante pour votre aventure, et un but (le profit) recherché par tous les entrepreneurs. C’est ce qu’ils font avec le profit qui diffère. Par contre de là à ériger le profit en une cause pour entreprendre, même si c’est un projet d’économie sociale et que tous les profits seront réinvestis pour les bénéficiaires, je ne suis pas sûr que ce soit suffisamment profond pour vous garder, ainsi que vos troupes, suffisamment connectés au projet pour en faire un succès durable. Le profit est le résultat sans doute de la cause qui vous anime. L’un des impacts les plus spectaculaires de votre Pourquoi, de votre cause, est l’inspiration de toutes les parties prenantes qui vous entourent et qui épouseront votre cause de façon à la rendre la leur et ainsi ils deviendront vos loyaux soutiens, non pas pour ce que vous êtes, mais bien par ce que vous aurez réveillé en eux : qui sont-ils. Quel levier puissant !!! Et vous Pourquoi entreprenez -vous Entreprenariat

×