6B et 6C
Le spectacle Index
par la compagnie « Pyramid »
Interview de Mounir Kerfah
1 – A quel âge avez-vous commencé à da...
Je ne me débrouillais pas trop à l'école. A la fin du collège, je n'avais
donc pas beaucoup de possibilités d'orientation....
Parce que dans toutes les bibliothèques, il y a une mappemonde. Et
puis les livres, ça fait voyager dans le monde entier. ...
Chacun propose des choses à partir d'une idée. Par exemple, comment
prendre un livre d'une manière différente ? Ensuite, n...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Interview collège au spectacle

278 vues

Publié le

Rencontre d'un d'un danseur hip-hop avec des élèves de 6e.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
278
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Interview collège au spectacle

  1. 1. 6B et 6C Le spectacle Index par la compagnie « Pyramid » Interview de Mounir Kerfah 1 – A quel âge avez-vous commencé à danser ? J'ai commencé à l'âge de 14 ans. 2 – Qu'est-ce qui vous a donné envie de danser ? J'ai découvert la danse dans un centre de loisirs. J'ai aimé la façon dont le prof nous a appris à danser. Il m'a transmis l'amour de la danse. Après ça, j'ai continué à danser avec mon frère, dans la rue. 3 - Quand vous étiez enfant, vouliez-vous déjà être danseur ? Non, je voulais devenir footballeur professionnel mais, un jour, en changeant de club, j'en ai eu assez. Je me suis rendu compte que je n'aimais pas l'esprit de cette équipe. Alors j'ai arrêté. 4– Vos parents étaient-ils danseurs eux aussi ? Non, pas du tout. Mon père était médecin et ma mère ne travaillait pas. 5 - Quel a été votre parcours avant de devenir danseur ?
  2. 2. Je ne me débrouillais pas trop à l'école. A la fin du collège, je n'avais donc pas beaucoup de possibilités d'orientation. Alors j'ai fait plein de petits boulots et, à côté, je continuais à danser. 6 - Qu'est-ce que vous ressentez quand vous dansez ? Je ne ressens que du plaisir, de la passion, que du bonheur ! 7 - Combien de temps travaillez-vous chaque jour ? Je travaille entre 7 et 8 heures par jour. 8 - Avez-vous d'autres passions que la danse ? Oui, le football ! 9 – Quelles sont vos influences culturelles dans vos créations ? Celles de nos origines déjà, et puis celles des pays où chaque danseur a voyagé. 10 – Comment est née l'idée d'un spectacle autour des livres ? Aujourd'hui, on est tout le temps en contact avec des écrans et on ne touche plus beaucoup aux livres, sauf à l'école. Quand on arrête les études, le contact avec les livres peut devenir très rare. On a eu envie de se poser des questions sur nos relations aux livres. 11 – Comment le titre « Index » vous est-il venu ? Quand on cherche un livre, on pointe le doigt vers lui. On utilise aussi l'index pour suivre les lignes d'une page. 12 - Pourquoi lisez-vous dans des positions bizarres sur l'affiche du spectacle ? Pour interroger les spectateurs, pour les impressionner. Et puis surtout, si on lit « normalement », assis sur une chaise, il n'y a pas de danse ! 13 - Pourquoi êtes-vous habillé de façon un peu ancienne sur l'affiche ? Parce que beaucoup de livres importants sont plus vieux que nous. Et puis le décor qu'on a choisi est ancien. 14– Pourquoi y a -t-il une mappemonde sur la table de la bibliothèque sur l'affiche ?
  3. 3. Parce que dans toutes les bibliothèques, il y a une mappemonde. Et puis les livres, ça fait voyager dans le monde entier. La mappemonde, ça représente le monde des livres. 15 - Sur l'affiche, vous êtes dans une bibliothèque et vous lisez. Est-ce que vous êtes de grands lecteurs, tous les 4 ? Moi, non, au contraire ! Mais certains de mes collègues lisent des livres tous les soirs à leurs enfants. Les parents de l'un d'entre eux étaient analphabètes... 16 – Est-ce que vous mélangez plusieurs styles de danse dans vos spectacles ? Oui, nous avons tous une spécialité (break-dance, dance- hall...etc.) mais on reste toujours dans le domaine de la danse hip-hop. 17 - D'où vient le nom de votre compagnie, Pyramid ? A l'origine de la compagnie, il y a un groupe de 6 amis. Chaque membre du groupe est important, comme chaque côté d'une pyramide. Si une personne s'en va, la pyramide s'effondre. 18 – Pourquoi n'y a-t-il pas de fille dans votre compagnie ? Il y en a une mais depuis qu'elle est devenue maman, elle danse moins. Elle donne des cours de hip-hop et elle participe quand même aux créations. 19 – Comment avez-vous rencontré les autres danseurs de votre compagnie ? J'ai fait un stage dans leur compagnie. Un jour, ils m'ont appelé pour que je les rejoigne et j'ai accepté. 20 - Est-ce chacun a un rôle différent dans la compagnie ? Non, pas vraiment. Tout le monde donne des idées. Il n'y a pas de « chef » et c'est très rare. 21 – Dans combien de villes avez-vous présenté Index ? Nous l'avons présenté dans 4 villes en Poitou-Charentes : La Rochelle, Rochefort, ? puis Angoulême, mais nous espérons le jouer dans beaucoup d'autres, comme Avignon. 22 - Comment écrivez-vous une chorégraphie ?
  4. 4. Chacun propose des choses à partir d'une idée. Par exemple, comment prendre un livre d'une manière différente ? Ensuite, nous gardons les meilleures propositions et petit à petit, ça fait une histoire, ça fait un spectacle. 23 - Que ressentez-vous dans les coulisses ? On ressent de la pression, un stress joyeux. On ressent un stress car on a peur d'oublier des pas de la chorégraphie, mais aussi l'envie d'aller sur scène et de danser. Dès qu'on y est, on prend énormément de plaisir ! 24 – Est-ce que vous voulez dire quelque chose avec ce spectacle ? On veut dire que les livres sont précieux, les livres sacrés comme tous les livres, et qu'il ne faut pas les oublier.

×