Construire le leadership par la sagesse - Pierre Gurdjian

2 846 vues

Publié le

L'incertitude, l'ambiguïté, la volatilité et le changement continu font définitivement partie de l'environnement économique. Face à un tel contexte, un des enjeux principaux pour tout dirigeant est de pouvoir identifier, stimuler et développer un leadership approprié...

Découvrez le résumé de la conférence "Construire le leadership par la sagesse" donnée par Pierre Gurdjian au sein de la Leading & Coaching Academy, dans le cadre des conférences sur le thème "Etre Leader aujourd'hui".

En introduction, Pierre Gurdjian propose trois idées :
- Le leadership ne se définit pas, il se construit,
- La maîtrise de soi est une des voies de cette construction,
- La maîtrise de soi est également une voie menant à une certaine forme de sagesse.

Il développe ensuite son analyse du leadership au départ de 3 points de vue qui sont détaillés dans le compte-rendu.
- Le point de vue de l'observateur extérieur
- Le point de vue managérial
- Le point de vue humaniste

Pierre Gurdjian poursuit avec les 3 niveaux d'approche et de compréhension du leadership :
- Niveau 1 : la qualité du leadership
- Niveau 2 : la capacité à entraîner
- Niveau 3 : l'ancrage de ce courage et de cette volonté d'agir avec sens.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 846
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 191
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Construire le leadership par la sagesse - Pierre Gurdjian

  1. 1. Construire le leadership parla sagessePierre GurdjianSenior Partner chez McKinseyCette conférence de Pierre Gurdjian sinscrit dans le cadre du cycle de conférences "ETRE LEADERAUJOURDHUI" organisée par la Leading & Coaching Academy.Ce résumé a été revu par Pierre Gurdjian avant sa publication.Résumé rédigé par Antoine Beuve-MéryCoach ProfessionnelMembre certifié ACC de lInternational Coach FederationCoach Praticien certifié par la Leading & Coaching AcademyTél : +32 475 97 94 81http://www.acaciacoaching.behttp://www.lc-academy.eufor sustainable human growth
  2. 2. 2 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.eu3 idées sont proposées par Pierre Gurdjian à titre dintroduction :Le leadership ne se définit pas, il se construit,La maîtrise de soi est une des voies de cette construction,La maîtrise de soi est également une voie menant à une certaine forme de sagesse.Il développe ensuite son analyse du leadership au départ de 3 points de vue.Celui de lobservateur extérieur,Le point de vue managérial,Le point de vue humaniste.Pierre Gurdjian est Senior Partner chez McKinsey. Il a dirigé le bureau belge de la Firme pendantplusieurs années.Depuis 25 ans, il conseille des dirigeants dentreprise confrontés à des enjeux majeurs.Il anime également la practice Capital Humain de McKinsey en Europe. Il est ingénieur commercial(Solvay Business School) et détient un MBA (Harvard Business School).
  3. 3. 3 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.euLe point de vue de lobservateur extérieurDu point de vue de lobservateur extérieur, le leadership est la capacité à faire face à un monde de plus en plus complexe,incertain, volatile et ambigu. Cest aussi la capacité à alterner les points de vue, à passer dune analyse détaillée, aumicroscope, à une analyse globale de la situation et son contexte, comme si on lobservait du haut dun hélicoptère en volstationnaire.Le Leader est un triathlète qui doit être capable de performances dans trois mondes différents et interconnectés. Lemonde des affaires (business), celui de la sphère publique, avec ses aspects politiques et réglementaires, et enfin celui dumonde associatif dont lobjet premier nest pas de générer le profit. Il doit dans ce cadre faire preuve de résilience, sanslaquelle, il ne peut être toujours sur la balle, ni faire face aux 2 ou 3 menaces majeures qui pèsent en permanence surlentreprise dont il a la responsabilité.En conclusion de ce premier point de vue Pierre Gurdjian souligne que le leadership est par nature contextuel, dans lamesure où il dépend des circonstances dans lesquelles il est amené à sexprimer !Le point de vue managérialDe ce point de vue, il est frappant de constater que dans toute organisation il existe un déficit de ressources et decapacités de leadership par rapport aux besoins de celle-ci. Cette situation provient de différents facteurs :Le premier est la déconnection entre lhorizon de temps dans le cadre duquel les organisations sattachent àdévelopper le leadership de leurs membres, et lhorizon de temps des besoins en Leadership de lorganisation.Le premier, celui de la formation et du développement est de lordre de 10 à 15 ans, alors que le second est delordre de 6 à 12 mois.
  4. 4. 4 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.euLe second facteur est le mode de transmission et dapprentissage proposé pour le développement duleadership. Le mode classique, celui de lenseignement, par la transmission dinformations théoriques, enrichipar la pratique dexercices nest pas suffisamment efficace.Enfin le troisième et dernier facteur est la prévalence du savoir faire sur le savoir être. La capacité à faire esttrop souvent considérée comme bien plus importante que la capacité à être. Or cest bien cette deuxièmecapacité qui est déterminante dans le leadership1.Le point de vue humanisteLe point de vue humaniste sur le leadership est développé sur base du symbole dun escalier en colimaçon sans rampeextérieure, dont la montée donne accès à 3 niveaux dapproche et de compréhension du leadership qui sont de plus enplus puissants.Lanalyse est présentée selon la méthode du questionnement, en proposant pour chacun des 3 niveaux une question etune proposition de réponse. Cette approche, inspirée de la maïeutique socratique, a été retenue parce que la qualité de laréponse dépend de la qualité de la question qui la précède. Il en va de même en matière de leadership, où la qualité delaction entreprise dépend de la qualité de la question qui mène à celle-ci.NIVEAU 1 : LA QUALITE DU LEADERSHIPLe premier niveau, celui de la base de lescalier, est celui de la qualité du leadership. La question correspondante est cellede savoir quel leadership développer et selon quels critères de qualité, avec lidée quil est important de mettre des motssur les comportements et les états desprit qui, dans un contexte, donné sont révélateurs dun leadership de qualité.
  5. 5. 5 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.euDeux exemples :Le premier est celui de lorganisation matricielle où la logique transversale est dominante. Dans ce mode dorganisation ilest demandé au leader dassumer la responsabilité des résultats sans pour autant quil dispose de lautorité ou du contrôlesur lorganisation qui produit ces résultats. Une telle situation va non seulement à lencontre des principes traditionnels,selon lesquels on ne peut être responsable que de ce quon contrôle, mais elle induit aussi une série de comportementsqui peuvent apparaître comme inadéquats. Ainsi, chacun aura tendance à intervenir en dehors de son propre domaine decompétence et de responsabilité. Cela nest pas illogique. Si je suis responsable du résultat final, il nest pas anormal queje menquière de la qualité de ce qui se passe autour de moi et qui a un impact sur le résultat de ce que je fais, comme surle résultat final. Une telle organisation requiert une grande maturité de la part de ses membres ainsi quune grandeconfiance dans lorganisation elle-même.Le second exemple est celui de ce CEO qui exigeait de son Comité de Direction que celui-ci soit, lors de décisionsstratégiques, confronté à des choix et des décisions difficiles. Ceci est fondé sur lidée que si la décision est facile etévidente, il ne sagit pas dune décision courageuse et riche de suffisamment de progrès, dans la mesure où différentesréelles alternatives prometteuses de développement nont pas été mises en compétition.Il serait vain de sarrêter à ce premier niveau, qui est une étape importante mais pas suffisante. Cela reviendrait en effet àse satisfaire davoir nommé les qualités importantes du leader, sans pour autant passer à laction.NIVEAU 2 : LA CAPACITE A ENTRAINERLe deuxième niveau correspond à la question «Comment susciter le courage nécessaire pour être un leader ?". PierreGurdjian propose une réponse ancrée sur lanalogie avec la médecine chinoise, et présente cinq points dacuponcture quisils sont stimulés, contribuent au développement de ce courage2.
  6. 6. 6 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.euCapacité à aligner le sens professionnel et le sens personnelCest la capacité à réconcilier le parcours professionnel et le parcours de vie personnel. Cette idée va à lencontredu point de vue traditionnel selon lequel il peut y avoir deux vies ou deux mondes distincts, professionnel et privé.En fait cela revient à constater que pour un leader, il ny a pas de frontière entre les deux, et que cest sa capacité àapporter du sens qui permet au leader de trouver léquilibre dont il a besoin.Capacité à cadrer ou recadrer le monde, à prendre de la distance de façon positiveUne même situation peut-être vue de façon positive ou négative. Il sagit de la capacité à voir le verre à moitié plein,plutôt quà moitié vide ; à identifier les opportunités qui se cachent derrière ladversité ou de rebondir face à léchec.Pierre Gurdjian souligne lopposition qui existe entre dune part lapproche traditionnelle de management dans lecadre de laquelle on attend du manager quil identifie les problèmes et quil les résolve, et dautre part celle quiconsiste à utiliser le problème comme une source de solution et de progrès.Capacité à se connecter aux autresLa capacité à sappuyer sur des mentors, ou encore à faire levier sur les contacts qui nous entourent, avec lesobservations suivantes :o Chacun de nous peut faire lexercice qui consiste à faire une carte, se représentant avec ses mentors, enfaisant apparaître la distance réelle et dans le temps, qui existe entre eux et nous.o En général ces cartographies sont pauvres.o Le mentor comme le mentoré bénéficient de ces relations. Il est donc intéressant de les susciter !Capacité à gérer lénergieIl sagit de la capacité à trouver sa propre source dénergie, et à la gérer de façon à en avoir suffisamment àdisposition en toutes circonstances.
  7. 7. 7 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.euCapacité à monter sur le devant de la scène, et à dire "Je suis le champion de telle ou telle cause"3.Ces 5 aiguilles dacuponcture et leurs points correspondants ouvrent la voie vers la maîtrise de soi. Celle-ci nest pas unétat défini une fois pour toute. Elle se développe par la pratique, qui pour lun ou plusieurs de ces points est en soi déjàfort riche, mais dont résulte lorsque les 5 sont réunis, une sorte de magie.Cependant, si la pratique de la maîtrise de soi est une gymnastique du caractère qui permet de le renforcer, elle ne suffitpas à lasseoir de façon pérenne. Afin de développer lancrage du caractère permettant de rencontrer les questions lesplus profondes ou les plus difficiles, il faut le support décoles de formation du caractère.NIVEAU 3 : LANCRAGE DE CE COURAGE ET DE CETTE VOLONTE DAGIR AVEC SENSLes écoles de formation du caractère permettent dancrer le courage et la volonté dagir avec sens !Dans ce cadre Pierre Gurdjian propose les idées et sources suivantes.La philosophie dabord, en reconnaissant que ce nest pas ici le lieu de disserter sur ce quest ou nest pas la philosophie,mais en indiquant quelle est aussi une école de vie.Il propose 2 illustrations de façon synthétique1- Le stoïcisme quil présente comme une école du caractère dans la mesure où il propose daccepter, voiredaimer ce sur quoi nous navons pas de prise, et ne pouvons contrôler, dagir sur ce quoi nous pouvons avoir uneinfluence, et de développer le discernement nécessaire pour distinguer lun de lautre. Il cite Marc Aurèle4commeexemple de grand leader stoïcien.
  8. 8. 8 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.eu2- Lépicurisme est une autre école du caractère. Qui propose lidée que la mort nest pas à craindre... Dans lamesure où tant quelle nest pas présente elle ne constitue pas une menace dans la vie terrestre, et quune foisprésente, la mort na plus dimportance.Il évoque ensuite :Pierre Hadot, professeur au collège de France, qui écrit en analysant la poésie de Goethe et sa "vue den haut" qui,"en nous arrachant mentalement à la pesanteur terrestre, a le pouvoir de nous apporter la sérénité intérieure, et denous arracher aux labyrinthes où nous sommes enfermés..." et nous invite à retenir que "Goethe établit une liaisonentre lélévation de lesprit au-dessus de la terre et la sérénité intérieure,... que pour lui lélévation produit un effetmoral, mieux encore, une sorte de transformation spirituelle".Ignace de Loyola et la compagnie de Jésus dont la caractéristique est la discipline basée sur lexamen deconscience, et qui ont réussi au cours des siècles à sadjoindre et à développer des hommes de grand caractère.Husserl, lépochè et la capacité à suspendre son jugement face à une question posée...En conclusion Pierre Gurdjian souligne quil existe dans notre héritage occidental une quantité extraordinairedexercices et doutils pour former le caractère, et quil nest pas juste de penser que seule la philosophieorientale est digne dintérêt en la matière.Références :1- Il suffit pour sen convaincre de remarquer que lorsque lon parle dun grand Leader, on dit beaucoup plus de lui quilest un Leader dexception etnon quil agit comme un Leader de façon exceptionnelle (note rajoutée par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférence).
  9. 9. 9 Construire le leadership par la sagesse (Pierre Gurdjian) – http://www.lc-academy.eu2- Cette approche est inspirée de recherches menées par McKinsey, à lorigine sur le leadership de femmes remarquables, et ensuitegénéralisées à lensemble des leaders dexception.3- Cest la capacité à prendre des risques, à accepter que quoi quil arrive ils existent et ne sont pas des obstacles (note rajoutée par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférence).4- Marc Aurèle était un stoïcien, ses maîtres à penser furent principalement des représentants du Portique : Épictète, Apollonius de Chalcédoine,Sextus de Chéronée. De cet héritage, il fit une philosophie pratique de la vie quil exposa dans son unique ouvrage "Pensées pour moi-même". Àtravers les douze livres qui composent les pensées, on retrouve plusieurs thèmes, souvent sous forme de maximes récurrentes :Toutes les choses participent dun Tout (quil nomme parfois LUn, Dieu, Nature, Substance, Loi, Raison). Nous, les hommes, sommes desparties de ce Tout.Nous devons vivre selon la Nature, cest-à-dire en suivant la Loi de la Nature et celle-ci procède de la Providence, donc tout ce qui arriveest nécessaire et utile au monde universel, dont tu fais partie (Livre II).Cela veut dire aussi vivre en conformité avec la Nature de lhomme qui est raisonnable et sociable. Il faut tendre vers ce qui est utile et bienapproprié à la communauté (Livre VII).La mort fait partie de la Nature, car tout change, tout se transforme, tout, depuis léternité, semblablement se produit et se reproduira sous dautresformes semblables à linfini (Livre IX).Ce qui importe cest le présent, ce nest ni le futur, ni le passé qui te sont à charge, mais toujours le présent.Source : WikipédiaNotes rajoutées par A. Beuve-Méry lors de la rédaction du résumé de la conférenceRésumé rédigé par Antoine Beuve-Méry - Coach ProfessionnelMembre certifié ACC de lInternational Coach FederationCoach Praticien certifié par la Leading & Coaching AcademyTél : +32 475 97 94 81http://www.acaciacoaching.be

×