Présentation de la
constitution dogmatique
SACROSANCTUM
CONCILIUM
Historique et perspective
Brève histoire de la Constitution
Constitution votée à 2147 voix contre 4
• Le vote solennel eu lieu le 4 décembre 1963, après quoi le pape
Paul VI promulgu...
3 extraits du discours prononcé par Paul VI
le 4 décembre 1963, après la promulgation
Extraits du discours de clôture, par Paul VI
La place du document dans l’œuvre conciliaire
• « …La discussion laborieuse e...
Extraits du discours de clôture, par Paul VI
Que représente la liturgie?
• « … Dieu a la première place, la prière est not...
Extraits du discours de clôture, par Paul VI
Perspectives pastorales et réformes
• « …Si nous introduisons quelques simpli...
La Constitution: une continuité entre 2 papes
La Constitution: une continuité entre 2 papes
• Si Paul VI a pu dire dans son discours de clôture, après avoir promulgué
l...
La constitution a été préparée en 2 phases
Durant la phase préparatoire
• Entre le 13-14 novembre 1960
et le 27 juin 1962....
Durant la phase préparatoire
Avant l’ouverture du Concile, un « schéma » a été élaboré
Jean XXIII et ses 698 collaborateurs pour
préparer le Concile
• Les 13-14 novembre 1960, Jean XXIII convoqua en la basiliq...
Une commission préparatoire pour la liturgie
• Elle fût institués par Jean XXIII, après une large consultation.
• Elle est...
Travail de la commission préparatoire
• La commission pour la liturgie devait travailler à partir des
résultats concernant...
La commission préparatoire de liturgie et son
unique document
• Ce fût lors de la 5ème session de la Commission Centrale, ...
L’accueil du « schéma préparatoire » par les
Pères Conciliaires.
Selon une analyse de Dom VAGAGGINI (OSB) du 8 décembre 19...
Le « schéma préparatoire » sur la liturgie
METHODOLOGIE
• On expose des principes
doctrinaux essentiels, d’où
vont découle...
Comparaison avec SACROSANCTUM CONCILIUM

•

•
•
•
•
•

Plan du schéma préparatoire
Définition de la liturgie avec les
prin...
Durant les sessions du Concile
Que s’est-il passé durant les 2 premières sessions?
Comment ont travaillé les Pères Concili...
Une nouvelle Commission de liturgie
• Dans le règlement interne du 6 août 1962, nous retrouvons tous les
éléments pour com...
Les rôles de la Commission de liturgie
• Cette commission avait 4 rôles:
• Présenter les parties du schéma préparatoire qu...
Du « schéma préparatoire » à la Constitution
Le travail des Pères se fait en 4 étapes
1ère étape: Propositions d’amendements des
Pères Conciliaires sur l’ensemble du texte
• Suivant l’ordre du jour des congré...
2ème étape: Nouvelles versions des
amendements soumises aux votes
• Après avoir fait la synthèse des propositions d’amende...
3ème étape: Vote d’un chapitre complet
• Une fois que les propositions d’amendements étaient
approuvées, et qu’un chapitre...
4ème étape: Vote du texte définitif, et vote
de promulgation solennelle
• Une fois que l’ensemble des chapitres ont été ap...
Tout s’est joué dans la première session, et
le premier chapitre!
• Au sein des comptes rendus des Congrégations Générales...
Structure du premier chapitre
• On présente la place de la liturgie d’un point de vue doctrinal, par
rapport à l’Ecriture,...
Comme une matrice d’imprimerie….
• La structure du premier chapitre de la Constitution, reprend
l’intuition fondamentale d...
Quelques perspectives…
Une matrice qui tourne encore!
• Lorsqu’entre 1969 et 1975, l’ensemble des livres liturgiques seront
approuvés et promulgu...
14 janvier 1964…
• A peine un mois après la promulgation de la Constitution, les évêques de France
écrivirent une « Lettre...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Presentation de l'histoire de Sacrosanctum Concilium

794 vues

Publié le

un diaporama qui présente la manière dont le document Sacrosanctum Concilium (sur la liturgie) a été travaillé et mis en forme par le concile Vatican II

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
794
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
341
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Presentation de l'histoire de Sacrosanctum Concilium

  1. 1. Présentation de la constitution dogmatique SACROSANCTUM CONCILIUM Historique et perspective
  2. 2. Brève histoire de la Constitution
  3. 3. Constitution votée à 2147 voix contre 4 • Le vote solennel eu lieu le 4 décembre 1963, après quoi le pape Paul VI promulgua cette Constitution. • Les Pères conciliaires sont ensuite venus signer le document.
  4. 4. 3 extraits du discours prononcé par Paul VI le 4 décembre 1963, après la promulgation
  5. 5. Extraits du discours de clôture, par Paul VI La place du document dans l’œuvre conciliaire • « …La discussion laborieuse et compliquée n’a pas été sans résultats, puisque l’un de sujets, le premier examiné et en un certain sens, le plus éminent de tous, par sa valeur intrinsèque et par son importance dans la vie de l’Eglise, celui de la liturgie, a été conduit à son heureuse conclusion et se trouve aujourd’hui par Nous solennellement promulgué. »
  6. 6. Extraits du discours de clôture, par Paul VI Que représente la liturgie? • « … Dieu a la première place, la prière est notre premier devoir… » • « … La liturgie est la source première de ce divin échange par lequel la vie divine nous est communiquée… » • « … La liturgie est la première école de notre vie spirituelle… » • La liturgie est le premier don que nous puissions faire au peuple chrétien qui nous est uni par la foi et la prière… » • « … La liturgie enfin, est la première invitation adressée aux hommes pour que leur langue ne soit plus muette, mais qu’elle exprime une prière sainte et vraie… »
  7. 7. Extraits du discours de clôture, par Paul VI Perspectives pastorales et réformes • « …Si nous introduisons quelques simplifications dans les formes du culte, et si nous cherchons à le rendre plus compréhensibles à nos fidèles et plus proche de leur langue actuelle, nous n’entendons nullement diminuer le rôle de la prière, ni la faire passer après les autres soucis du ministère… » • « … Nous voulons au contraire lui donner plus de pureté et d’authenticité, la rapprocher de ses sources de vérité et de grâce, et lui permettre de devenir le patrimoine spirituel du peuple chrétien… »
  8. 8. La Constitution: une continuité entre 2 papes
  9. 9. La Constitution: une continuité entre 2 papes • Si Paul VI a pu dire dans son discours de clôture, après avoir promulgué la Constitution suite aux votes des Pères, que la liturgie est le travail le plus éminent de tous… • C’est parce Jean XXIII a dit, lors de la clôture de la première session, le 8 décembre 1962: « Ce n’est pas par hasard qu’on a commencé par le schéma sur la liturgie où il s’agit des rapports de l’homme avec Dieu. Ce sont les rapports de l’ordre le plus élevé ; ils doivent si l’on veut servir au bien des âmes, s’établir sur la base solide de la Révélation et du magistère apostolique, avec cette ampleur de vue qui ne cède en rien à la facilité où à la hâte avec lesquels se règlent les rapports des simples humains entre eux. »
  10. 10. La constitution a été préparée en 2 phases Durant la phase préparatoire • Entre le 13-14 novembre 1960 et le 27 juin 1962. Durant 2 sessions du Concile • Pendant la 1ère session: entre le 11 octobre et le 8 décembre 1962. • Pendant l’entre-session. • Pendant la 2ème session: entre le 29 septembre et le 3 décembre 1963.
  11. 11. Durant la phase préparatoire Avant l’ouverture du Concile, un « schéma » a été élaboré
  12. 12. Jean XXIII et ses 698 collaborateurs pour préparer le Concile • Les 13-14 novembre 1960, Jean XXIII convoqua en la basilique saint Pierre, les 698 personnes qui devront l’aider dans la préparation du Concile. • Il sera secondé par une Commission Centrale, regroupant entre 117 et 137 membres. Plus de 75% sont des évêques et archevêques diocésains venant des 5 continents (en particulier Europe et Amérique). • La Commission Centrale, lors de ses Sessions, devra recevoir les travaux de 10 commissions et 2 secrétariats: pour les discuter, les amender et les voter définitivement. • Ainsi votés par la Commission Centrale, ces travaux deviennent « schéma préparatoire » pour les prochains débats conciliaires.
  13. 13. Une commission préparatoire pour la liturgie • Elle fût institués par Jean XXIII, après une large consultation. • Elle est composée de 24 membres et de 35 consulteurs à majorité européenne, mais avec une ouverture sur l’Afrique et l’Asie. • Parmi les membres figurent le secrétaire Anibale BUGNINI qui fût la cheville ouvrière de la réforme liturgique de la Semaine Sainte en 1951. Le père JUNGMANN, qui fût l’un des plus illustres historiens des rites de la messe. • Parmi les consulteurs figurent plusieurs français qui sont des collaborateurs reconnus du Centre de Pastorale Liturgique (C.P.L. fondé en 1943 et ancêtre du SNPLS): le chanoine MARTIMORT, le dominicain Pierre-Marie GY, le père JOUNEL, Dom BOTTE. Sans oublier Dom CARDINE, bénédictin incontournable pour sa science et ses théories du chant grégorien.
  14. 14. Travail de la commission préparatoire • La commission pour la liturgie devait travailler à partir des résultats concernant les questions liturgiques, résultant de la consultation mondiale que Jean XXIII proposa entre le 17 mai 1959 et le 5 juin 1960. • Cette consultation mondiale avait été faite auprès de tous les évêques, des supérieurs majeurs des religieux, des responsables des Universités Catholiques et Facultés de Droit Canonique, pour y discerner les sujets à aborder au Concile.
  15. 15. La commission préparatoire de liturgie et son unique document • Ce fût lors de la 5ème session de la Commission Centrale, entre le 26 mars et le 3 avril 1962, que la commission préparatoire de liturgie vint soumettre son unique document à la discussion, à l’amendement et au vote. • Cet unique document, après discussion, amendements et vote par la Commission Centrale, va devenir un « schéma préparatoire ». • Durant l’été 1962, il fût envoyé aux futurs Pères Conciliaires en vue des prochaines discussions après l’ouverture du Concile.
  16. 16. L’accueil du « schéma préparatoire » par les Pères Conciliaires. Selon une analyse de Dom VAGAGGINI (OSB) du 8 décembre 1962, il montre qu’au cours de la 1ère session (11 octobre-8 décembre 1962), le « schéma préparatoire » reçu 2 accueils: • Un accueil impressionné et favorable par sa METHODOLOGIE et sa STRUCTURE PEDAGOGIQUE. • Un accueil réservé et déconcerté à cause de son caractères estimé trop audacieusement tendu vers un avenir peu connu et incertain.
  17. 17. Le « schéma préparatoire » sur la liturgie METHODOLOGIE • On expose des principes doctrinaux essentiels, d’où vont découler des principes de « progrès » de la liturgie. • « dynamique pastorale », dont les caractéristiques majeures misent en œuvre après le Concile, sont déjà plus ou moins présentes. STRUCTURE PEDAGOGIQUE des chapitres • Ce qu’est la liturgie avec les principes généraux. • Le sacrifice de la messe (avec le désir d’ouverture plus largement les Ecritures Saintes à la messe). • Les autres sacrements et les sacramentaux (avec la réforme des rituels). • L’office divin. • L’année liturgique. • les objets sacrés, la musique sacrée, l’art sacré.
  18. 18. Comparaison avec SACROSANCTUM CONCILIUM • • • • • • Plan du schéma préparatoire Définition de la liturgie avec les principes généraux. Le sacrifice de la messe. Les autres sacrements et les sacramentaux. L’office divin. L’année liturgique. Les objets sacrés, la musique sacrée, l’art sacré. • • • • • • • Plan de la Constitution Principes généraux pour la restauration et le progrès de la liturgie. Le mystère de l’eucharistie. Les autres sacrements et les autres sacramentaux. L’office divin. L’année liturgique. La musique sacrée. L’art sacré et le matériel du culte.
  19. 19. Durant les sessions du Concile Que s’est-il passé durant les 2 premières sessions? Comment ont travaillé les Pères Conciliaires?
  20. 20. Une nouvelle Commission de liturgie • Dans le règlement interne du 6 août 1962, nous retrouvons tous les éléments pour comprendre le fonctionnement de l’assemblée conciliaire. • La Commission de liturgie est composée de 25 membres issus des Pères Conciliaires: 16 élus par les Pères eux-mêmes, et 9 nommés par le pape. Il y a également 12 experts.
  21. 21. Les rôles de la Commission de liturgie • Cette commission avait 4 rôles: • Présenter les parties du schéma préparatoire qui seront soumises à l’amendement, au début des Congrégations générales. • Faire la synthèse des interventions des Pères Conciliaires. • Donner un avis critique et classer les propositions d’amendements des Pères. • Proposer des nouvelles versions du texte en fonction des avis des Pères, et de l’avis critique.
  22. 22. Du « schéma préparatoire » à la Constitution Le travail des Pères se fait en 4 étapes
  23. 23. 1ère étape: Propositions d’amendements des Pères Conciliaires sur l’ensemble du texte • Suivant l’ordre du jour des congrégations générales, défini par le pape et 8 cardinaux modérateurs, les Pères Conciliaires pouvaient demander la parole, pour proposer des amendements à la partie du schéma soumise au débat. • Les Pères pouvaient réagir aussi par intervention écrite. • Dans l’un et l’autre cas, ils devaient rendre par écrit: une proposition d’amendement du schéma préparatoire avec argumentation. Puis proposer une nouvelle version avec argumentation. • Entre le 22 octobre et le 13 novembre 1962: Il y a eu 625 interventions pour proposer des amendements concernant l’ensemble du schéma préparatoire, dont 329 orales.
  24. 24. 2ème étape: Nouvelles versions des amendements soumises aux votes • Après avoir fait la synthèse des propositions d’amendements des Pères et en avoir discuter, la Commission de liturgie devait faire de nouvelles propositions de rédaction. • En Congrégation générale, la Commission faisait ses propositions qu’elle soumettait au vote. Pour qu’une nouvelle proposition de rédaction soit approuvée, il lui fallait au moins 2/3 des voix. • Les 17 et 18 novembre 1962, on vota les nouvelles propositions pour le préambule. • Entre le 28 novembre et le 7 décembre 1962, on vota les nouvelles propositions pour le 1er chapitre. • Il faudra attendre la 2ème session pour le reste des propositions concernant les 6 autres chapitres.
  25. 25. 3ème étape: Vote d’un chapitre complet • Une fois que les propositions d’amendements étaient approuvées, et qu’un chapitre avait été complètement retravaillé, on le soumettait à la lecture complète et au vote des Pères lors d’une congrégation générale. • Le 7 décembre 1962, ont été votés définitivement le préambule et le 1er chapitre. • Il faudra attendre la 2ème session du Concile pour faire ce même vote concernant les 6 autres chapitres.
  26. 26. 4ème étape: Vote du texte définitif, et vote de promulgation solennelle • Une fois que l’ensemble des chapitres ont été approuvés séparément, on procède à une lecture complète soumise au vote des Pères. • Le texte définitif étant voté et approuvé, on peut alors le proposer à sa promulgation solennelle. • La promulgation solennelle se fait en présence du pape, qui jusqu’à présent ne prenait pas position, ni même n’assistait au débat des Pères. • Le texte y est lu de manière solennelle, il est voté une dernière fois par les Pères, puis on le remet au pape, qui le promulgue avec la formule « Tout l’ensemble et chacun des points qui ont été édictés dans cette constitution ont plu aux Pères du Concile. Et nous, en vertu du pouvoir apostolique que Nous tenons du Christ, en union avec les vénérables Pères, Nous les approuvons, arrêtons et décrétons dans le Saint-Esprit, et nous ordonnons que ce qui a été ainsi établi en Concile soit promulgué pour la Gloire de Dieu.»
  27. 27. Tout s’est joué dans la première session, et le premier chapitre! • Au sein des comptes rendus des Congrégations Générales, Il semble apparaitre, que le débat conciliaire s’est porté avant tout sur le préambule, et le 1er chapitre. • C’est dans le 1er chapitre, que nous pouvons y trouver le socle le plus solide pour comprendre la Constitution. • Dans son article du 8 décembre 1962, Dom VAGAGGINI dit ceci concernant ce chapitre: «Le but de celles-ci n’est pas précisément de donner une sorte de traité de la liturgie et encore moins un traité théologique ou pastorale. Il s’agit seulement d’établir les principes généraux pour la promouvoir et la réformer. Il n’est fait appel aux bases théologiques et pastorales que pour placer ces normes générales d’ordre pratique dans leur juste et idéal perspective ».
  28. 28. Structure du premier chapitre • On présente la place de la liturgie d’un point de vue doctrinal, par rapport à l’Ecriture, à la théologie du Salut, à l’Eglise, au Christ, à la mission, à la vie spirituelle. 9 numéros qui sont une synthèse incontournable pour exposer les principes de la liturgie. • Rapport étroit entre « formation » et « participation active »: se laisser former par la liturgie, pour mieux y participer. 7 numéros qui ont suscité le plus de débat chez les Pères. • Enoncé des principes pour restaurer la liturgie: à la fois les textes et les rites. 20 numéros pour exposer les principes concernant la place des Ecritures, l’action ecclésiale, la dimension « pastorale » interne à la liturgie, l’inculturation. • La vie liturgique des diocèses et de la paroisse (2 numéros) • Développement de la « pastorale liturgique », à ne pas confondre avec une « liturgie pastorale » (4 numéros)
  29. 29. Comme une matrice d’imprimerie…. • La structure du premier chapitre de la Constitution, reprend l’intuition fondamentale du « Schéma préparatoire »: à savoir le lien entre des principes doctrinaux, des principes de réforme, une ouverture vers la « Pastorale liturgique ». • Cette structure sera presque systématiquement appliquée aux 6 autres chapitres. Que ce soit pour l’eucharistie, les autres sacrements et sacramentaux, l’office divin, l’année liturgique, la musique sacrée, l’art sacré et les objets du culte; on rappellera à chaque fois des éléments doctrinaux, des principes de réforme conduisant vers des pistes de pastorale liturgique.
  30. 30. Quelques perspectives…
  31. 31. Une matrice qui tourne encore! • Lorsqu’entre 1969 et 1975, l’ensemble des livres liturgiques seront approuvés et promulgués, ils possèderont chacun une introduction se nommant « Notes doctrinales et pastorales ». Sauf le Missel Romain qui possède une « présentation Générale » (bien que cette dernière soit elle aussi à la fois doctrinale et pastorale). • Toutes ces introductions sont un déploiement concret et appliqué de ce que contient le 1er chapitre de la Constitution. • Avec la Constitution et ces introductions, nous avons tous les éléments indispensables pour se former, se mettre au service des communautés chrétiennes, et participer activement à la liturgie, dans l’élan du Concile.
  32. 32. 14 janvier 1964… • A peine un mois après la promulgation de la Constitution, les évêques de France écrivirent une « Lettre Pastorale » pour guider les catholiques sur le chemin de la Réforme liturgique. • Elle est centrée sur le renouveau de la langue, et amorce la belle histoire du renouveau biblique de la liturgie et de sa traduction. • Elle peut nous aider à entrer dans la suite de la journée… « Le Dieu des chrétiens n’est pas un Dieu sans visage, une divinité lointaine devant laquelle on se prosterne dans la crainte. Notre Dieu est un Dieu qui parle. Il pense à nous et nous l’a dit, il nous aime, et veut dès maintenant nous sauver. C’est dans les évènements que Dieu nous a parlé et la Bible nous en transmet le récit (….) La Constitution nouvelle nous montre à chaque page comment sont unis la foi et le sacrement. Il faut croire pour faire un acte sacré. On ne communie pas avec tout le fruit désirable si l’on ne connait pas la parole de Celui dont le Corps nous est livré en nourriture. Il faut recevoir en esprit et en vérité cette nourriture spirituelle en même temps que nous mangeons le Pain sacramentelle. »

×