L’archipel d’HawaÏ es t le théâtre de phénomènes               volcaniques s pectaculaires .   Lors de l’éruption de 1984 ...
Pous s és par les vents qui s oufflent s ur le g lacier                          V atnajoküllLes iceberg s s ’échapent du ...
Rég ulier comme un métronome , le g eys er S trokkar ,   en Is lander J aillit exactement toutes les 5 minutes .L’eau de p...
La caldera du volcan Erta Ale s e s itue dans la dépres s ion                         Danakile ,Une zone particulièrement ...
Le Groenland s ait profiter du court été arctique                 pour retrouver la vie.     Le s oleil de minuit chauffe ...
Le parc national du Y ellos tone au Wyoming , US A, es t   la rég ion où l’on obs erve la concentration la plus     g rand...
J uillet 2001 L’Etna, en S icile, es t éventré par des failles            qui vomis s ent des torrents de lave.  En un con...
Le fond de cet immens e cratère effondré ou   caldera, protég é de la rés erve naturelle deKrokots ki en Rus s ie es t tap...
Le dés ert de Namib qui donne s on nom à l’état de                        Namibie,s ’étend s ur 2100 Km au larg e de la cô...
Cet arc, appelé “délicat”, fenêtre ouverte s ur leplateau du Comorado et des montag nes , es t un  des 1700 arcs naturels ...
Le volcan Pu’uO’o dans l’île de g rande terre à Hawai.    La s uperficie des fleuves de lave fluide s e refroiditrapidemen...
Half Dome es t l’important ves tig e d’un énorme mas s if deg ranit dont la moitié s ’es t déchirée et a été relevée par l...
Les orag es électriques et la foudre ont été s iphénoménaux que depuis des temps immémoriaux , ils                 ont s u...
Les dômes orang és , en forme de ruche , bordant le      plateau du Colorado, US A , s ont en réalité d’antiques dunes , é...
‘F is hing Cone ’ émerg e de l’étang hydrothermal de Wes tTham Geys er dans le parc naturel du Y ellows tone, US A.  Ce pe...
Des tourbillons et fumeroles de la s ource d’eau   chaude qui recouvre la caldera de Uzon auKamtchatka , s ont nées les pr...
Au nord de l’Is lande, la rivière S kälfandaflöt dévers e, dans la fos s e de Aldeyjarfos s , s es flots charg és de cendr...
En Ethiopie, le s ite hydrothermal de Dallol déploie un arcen ciel Minéral et s ombre dans le coeur de la déprés s ion    ...
V ue d’en haut s ur Ts ing y de Bernaraha , Madag as car,   qui es t couv ert de g roupes d’aig uillettes pointues . Ce re...
La montée des g az s ulfureux qui éclatent en une multitude de bulles à la s urface des eaux chaudes dela caldera de Uzon ...
Les “Cheminées de fées ” s ont dues à un phénomène  s pectaculaire d’abras ion s e produis ant avec des              matér...
Les chutes d’Ig uazu( leur nom vient du g arani qui veut dire “g rande eau” )  s ont formées par 275 s auts de plus de 70 ...
La s écheres s e et le vent contribuent à l’apparition detourmentes de pous s ière et de s able qui appauvris s entl’ag ri...
Même les s cientifiques imag inent difficilement comment  les évènements s is miques s ous -marins relativement localis és...
L’ourag an “Wilma” en 2005, qui atteint la catég orie 5 s ur     l’échelle S affir-S imps on, es t cons idéré par les  mét...
C’était bien non ? Bonne journée
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
2 forces de la_nature
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2 forces de la_nature

258 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
258
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2 forces de la_nature

  1. 1. L’archipel d’HawaÏ es t le théâtre de phénomènes volcaniques s pectaculaires . Lors de l’éruption de 1984 le volcan Pu’u O’o s ur lag rande terre , lais s a échapper des torrents de lave quiatteig nirent la mer par des tunnels de 15 Km de long . Les coulées de lave ardentes s e trans formèrent en v ag ues fumantes au contact de la mer.
  2. 2. Pous s és par les vents qui s oufflent s ur le g lacier V atnajoküllLes iceberg s s ’échapent du lac de J äkals arlo et dérivent vers la mer .Maltraités par les vag ues de l’Atlantique et rong és par le s el, ils s e réduis ent rapidement. Leur trajet s e termine ici, s ur les côtes noires méridionales Is landais es
  3. 3. Rég ulier comme un métronome , le g eys er S trokkar , en Is lander J aillit exactement toutes les 5 minutes .L’eau de pluie infiltrée dans le s ol s e réchauffe au contact des s acs mag matiques et tente à nouveau de revenir en s urface . Une perturbation infime et le g eys er s e vaporis e ins tantanément;
  4. 4. La caldera du volcan Erta Ale s e s itue dans la dépres s ion Danakile ,Une zone particulièrement bas s e de l’Afrique : 120 mètresau-des s ous du niveau de la mer dans le nord de l’Ethiopie . Dans un puits de 80 mètres de profondeur s e niche un des rares lacs de lave actuellement actifs dans le monde.
  5. 5. Le Groenland s ait profiter du court été arctique pour retrouver la vie. Le s oleil de minuit chauffe la côte oues t etla baie de Dis ko où s e réunis s ent les iceberg s avant leur mig ration vers Terre Neuve.
  6. 6. Le parc national du Y ellos tone au Wyoming , US A, es t la rég ion où l’on obs erve la concentration la plus g rande, d’activités hydrothermales du monde.Près de 300 g eys ers et 10 000 phénomènes volcaniques y s ont recens és .
  7. 7. J uillet 2001 L’Etna, en S icile, es t éventré par des failles qui vomis s ent des torrents de lave. En un concert as s ourdis s ant , avec le s pectaculaire mélang e s imultané de trois activités éruptives différentes .
  8. 8. Le fond de cet immens e cratère effondré ou caldera, protég é de la rés erve naturelle deKrokots ki en Rus s ie es t tapis s é d’une vég étation rare qui cache un s ol ins table.
  9. 9. Le dés ert de Namib qui donne s on nom à l’état de Namibie,s ’étend s ur 2100 Km au larg e de la côte d’Afrique aus trale . C’es t le plus vieux des dés erts .
  10. 10. Cet arc, appelé “délicat”, fenêtre ouverte s ur leplateau du Comorado et des montag nes , es t un des 1700 arcs naturels du parc national de Arcos , en Utah, US A.La bas e de cet arc repos e s ur des fonds de s el.
  11. 11. Le volcan Pu’uO’o dans l’île de g rande terre à Hawai. La s uperficie des fleuves de lave fluide s e refroiditrapidement, tandis que s on coeur toujours incandes cent continue s on activité . S ous l’effet de ce mouvement interne la croûte de cet écoulement s e tord, s ’enroule ou s e ride en délicates textures .
  12. 12. Half Dome es t l’important ves tig e d’un énorme mas s if deg ranit dont la moitié s ’es t déchirée et a été relevée par lepas s ag e des g laciers durant l’ère quaternaire, au moment où ils s e retirérent de la chaîne des montag nes du Nevada en Californie , US A.
  13. 13. Les orag es électriques et la foudre ont été s iphénoménaux que depuis des temps immémoriaux , ils ont s ubjug ué l’hommepar leur beauté et leur énorme pouvoir de des truction. L’atmos phère terres tre es t parcourue par environ 100 éclairs par s econde.
  14. 14. Les dômes orang és , en forme de ruche , bordant le plateau du Colorado, US A , s ont en réalité d’antiques dunes , érig ées à une époque où cetterég ion, beaucoup plus aride , res s emblait à l’actuel S ahara .
  15. 15. ‘F is hing Cone ’ émerg e de l’étang hydrothermal de Wes tTham Geys er dans le parc naturel du Y ellows tone, US A. Ce petit cône de s ilice es t formé par l’as cens ion d’unes ource d’eau chaude à travers les eaux froides du lac du Y ellows tone.
  16. 16. Des tourbillons et fumeroles de la s ource d’eau chaude qui recouvre la caldera de Uzon auKamtchatka , s ont nées les premières molécules de vie, forme primaire des bactéries thermiques ag g lutinées .
  17. 17. Au nord de l’Is lande, la rivière S kälfandaflöt dévers e, dans la fos s e de Aldeyjarfos s , s es flots charg és de cendres , formant la s tructure en tubes d’org ue des parois bals atiques .
  18. 18. En Ethiopie, le s ite hydrothermal de Dallol déploie un arcen ciel Minéral et s ombre dans le coeur de la déprés s ion Danakil, qui occupe le fond du Rift. Lacs fluores cents , formations de couleur jaune brillant et cônes multicolores , s ’étendent au centre d’une ambiance hyperdés ertique.
  19. 19. V ue d’en haut s ur Ts ing y de Bernaraha , Madag as car, qui es t couv ert de g roupes d’aig uillettes pointues . Ce relief provient du cis elag e de plateformes calcaires par l’eau. Celà témoig ne d’un pas s é climatique particulièrementhumide et d’une époque où les arbres immens es de l’ère primaire recouvraient l’ île.
  20. 20. La montée des g az s ulfureux qui éclatent en une multitude de bulles à la s urface des eaux chaudes dela caldera de Uzon au Kamtchatka, une dépres s ion de150 Km², es t là cons équence de l’humidification d’un volcan de 40 000 années .Uzon es t le s ièg e d’intens es activités hydrothermales , ultime phas e d’une activité volcanique ag onis ante .
  21. 21. Les “Cheminées de fées ” s ont dues à un phénomène s pectaculaire d’abras ion s e produis ant avec des matériaux comme l’arg ile. Ces cheminées atteig nent une dizaine de mètres de hauteur. Canion Bryce, Utah, US A.
  22. 22. Les chutes d’Ig uazu( leur nom vient du g arani qui veut dire “g rande eau” ) s ont formées par 275 s auts de plus de 70 mètres de haut, alimentés par le débit du fleuve Ig uazu . A l’apog ée de la période pluvieus e de Novembre à Mars , le débit de la “Gorg e du Diable” es t de 13,6 millions de litres par s econde de quoi remplir 6 pis cines olympiques .
  23. 23. La s écheres s e et le vent contribuent à l’apparition detourmentes de pous s ière et de s able qui appauvris s entl’ag riculture et l’élevag e mais aus s i privent de minéraux d’autres zones qui en ont bes oin.La pous s ière des tourmentes peut travers er 1000 Km . La quantité de matériaux qui voyag e par la planète es t de 2000 à 3000 millions de tonnes annuelles .
  24. 24. Même les s cientifiques imag inent difficilement comment les évènements s is miques s ous -marins relativement localis és peuvent produire des vag ues g ig antes ques , ts unami, (Ts unami qui en japonais , s ig nifie“g rande vag ue qui arrive au port” ) capables de v oyag er par le monde pour dévas ter des rég ions à 10 000 Km de dis tance.Le plus important ts unami que l’on ai noté fut provoqué entre les îles de J ava et S umatra par l’éruption du volcanKrakatoa en mai 1883 où la vag ue atteig nit une hauteur moyenne de 42 mètres !
  25. 25. L’ourag an “Wilma” en 2005, qui atteint la catég orie 5 s ur l’échelle S affir-S imps on, es t cons idéré par les météorolog is tes comme, le plus fort de l’His toire, en termes de pres s ion barométrique , formé dans l’Océan Atlantique . Les vents maximum s outenus , de l’ourag an furent de 282 Km/H Av ec des rafales qui atteig nirent 300 Km/H ou plus .
  26. 26. C’était bien non ? Bonne journée

×