Baromètre Immobilier et Construction

595 vues

Publié le

Débutants ou confirmés, Page Personnel donne la parole aux salariés du secteur Immobilier & Construction.

Nous les avons interrogés sur leur motivation, leur perception du marché de l’emploi et leurs aspirations en termes d’évolution et de développement professionnels.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre Immobilier et Construction

  1. 1. BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION
  2. 2. ÉDITO SOMMAIRE Dans le contexte et les difficultés que nous connaissons depuis ces 4/5 dernières années, inquiétude et prudence restent une ligne de conduite fréquemment adoptée. QQ QQ QQ QQ Malgré tout, le secteur défend un niveau d’activité certain et reste marqué par la rareté des compétences techniques corrélatives à la pénurie de certains profils. PARTIE 1 : L’état d’esprit des salariés de l’immobilier et de la construction PARTIE 2 : Leurs leviers de motivation PARTIE 3 : La confiance et l’image qu’ils ont du secteur Conclusion Dans ce cadre, il me paraissait nécessaire d’obtenir l’opinion des salariés et d’évaluer le climat social des techniciens à cadres de premier niveau dans ce secteur. L’enquête suivante permet ainsi d’avoir une idée précise de l’état d’esprit des salariés, leur niveau de confiance ainsi que leurs leviers de motivations. Frédéric REI, Directeur Senior DIVISION IMMOBILIER & CONSTRUCTION, PAGE PERSONNEL MÉTHOLOGIE ET REMERCIEMENTS Pour mener à bien cette analyse, Page Personnel a combiné des données quantitatives obtenues à partir d’un échantillon de 303 salariés du secteur de l’Immobilier et de la Construction, composé de 237 employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM) et 66 cadres débutants.   Ces données ont été collectées via un questionnaire en ligne orchestré du 23 avril au 13 mai 2013.   Nous remercions vivement tous les salariés qui ont accepté de participer à cette enquête. Ces témoignages viennent enrichir de manière considérable notre baromètre. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 2
  3. 3. PARTIE 1 : L’ÉTAT D’ESPRIT DES SALARIÉS DE L’IMMOBILIER ET DE LA CONSTRUCTION À QUEL POINT ÊTES-VOUS D’ACCORD OU PAS D’ACCORD AVEC LES AFFIRMATIONS SUIVANTES, CONCERNANT VOTRE POSTE ACTUEL : 84% Vous êtes motivé(e) Vous avez une bonne ambiance de travail 77% Vous faites souvent face à des situations stressantes 76% Vous avez de bonnes conditions de travail 71% Vous avez des perspectives d’évolution 66% Votre employeur reconnaît la qualité de votre travail Votre employeur contribue à votre développement professionnel Votre rémunération est à la hauteur de vos compétences QQ 89% des cadres débutants déclarent être motivés. 70% des cadres débutants déclarent faire face à des situations stressantes. 65% 48% Seuls 64% des ETAM estiment que leur travail est reconnu. 39% Moyenne échantillon Le moral des salariés du secteur de l’immobilier de la construction est bon. On peut souligner un état d’esprit relativement homogène : la majorité des salariés interrogés est motivée, estime travailler dans une bonne ambiance et avoir des conditions de travail satisfaisantes. Les cadres débutants arrivent en tête, ils sont les plus nombreux à estimer avoir des perspectives d’évolution et se montrent globalement satisfaits de leur niveau de rémunération. Il est important de préciser que depuis quelques années les entreprises ont fait des efforts significatifs pour attirer les jeunes diplômés notamment sur les populations de cadres débutants. Du point de vue des rémunérations, nous pouvons préciser que les salaires fixes restent relativement constants au fil des années, la partie variable en revanche ayant tendance à évoluer, apportant une différenciation significative d’une entreprise à une autre (véhicule de fonction, ordinateur portable/tablette, plan d’épargne, primes sur objectifs...). « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 3
  4. 4. PARTIE 2 : LEURS LEVIERS DE MOTIVATION SI VOUS DEVIEZ CHANGER DE POSTE, QUELS SERAIENT VOS PRINCIPAUX CRITÈRES DE CHOIX ? 74% La rémunération La mission et les responsabilités liées au poste 53% Les perspectives d’évolution 53% L’intêret et la nature des projets Une opportunité de mobilité géographique Pour les ETAM, la rémunération est le premier critère pour 77% d’entre eux, suivie par les perspectives d’évolution pour 56%. 34% 16% Les résultats financiers de la solidité de l’entreprise 13% L’engagement social et environnemental de l’entreprise La mission et les responsabilités liées au poste, ainsi que l’intérêt et la nature des projets n’arrivent qu’en second plan pour les ETAM (51% et 30% des mentions). 13% L’image/la notoriété de l’entreprise 10% La dimension internationale de l’entreprise 7% La qualité des interlocuteurs recontrés au cours du process de recrutement 7% QQ 14% des cadres débutants accordent de l’importance à l’engagement social et environnemental de l’entreprise (vs. 10% au total). Moyenne échantillon Les 4 leviers qui motivent les salariés techniciens et cadres débutants sont la rémunération, les missions et responsabilités, les perspectives d’évolution et la nature des projets. La rémunération reste le principal critère de mobilité pour 74% des salariés interrogés. C’est un sujet récurrent dans le secteur du BTP avec des salariés souvent en position de force au regard de la rareté des compétences dans ce domaine. Pour eux, les responsabilités liées au poste et la nature des projets arrivent dans un deuxième temps. Les critères liés à l’engagement social de l’entreprise, l’image qu’elle véhicule, et la dimension internationale n’arrivent qu’en dernier plan. Les ETAM ont une approche plus pragmatique de la mobilité : 77% le feraient pour augmenter leur rémunération, suivi par des perspectives d’évolution pour 56%. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 4
  5. 5. PARTIE 2 : LEURS LEVIERS DE MOTIVATION POUR SAISIR UN EMPLOI, SERIEZ-VOUS PRÊT(E) À DÉMÉNAGER ? Dans votre région Les cadres débutants sont les plus mobiles : 61% d’entre eux sont prêts à déménager à l’étranger pour saisir un emploi. 32% Dans une autre région, mais toujours en France 39% À l’étranger 40% Non, je ne suis pas prêt(e) à déménager QQ 23% Moyenne échantillon Les résultats montrent que de manière générale le secteur de la construction et de l’immobilier est propice à la mobilité géographique de ses employés. Trois salariés sur cinq se disent prêts à déménager. Il est intéressant de remarquer que 40% des personnes interrogées sont mobiles à l’international. Les cadres et notamment les cadres débutants sont dans l’ensemble plus mobiles que les ETAM. « La mobilité devient un critère de recrutement de plus en plus déterminant pour répondre à nos besoins en ressources aujourd’hui et encore plus pour demain. Nous faisons face à l’évolution suivante : la volonté de bouger est inversement proportionnelle à l’ancienneté dans l’entreprise. Les collaborateurs se sédentarisent de plus en plus tôt. » Eric Logheder - Directeur du développement des Ressources Humaines - GCC « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 5
  6. 6. PARTIE 3 : LA CONFIANCE ET L’IMAGE QU’ILS ONT DU SECTEUR CONCERNANT L’ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’EMPLOI DANS LE SECTEUR DE L’IMMOBILIER ET LA CONSTRUCTION, DIRIEZ-VOUS QUE VOUS ÊTES : Très confiant(e) Confiant(e) Peu confiant(e) 56% 4% Pas du tout confiant(e) 57% 55% 4% 5% 39% 40% 40% 6% 11% dé bu ta nt 44% C ad re TO TA L 7% 51% ET AM 49% Total confiant(e) + très confiant(e) Nous pouvons noter un quasi équilibre entre les «confiants» et «peu confiants» concernant l’évolution du marché de l’emploi dans le secteur de l’immobilier et la contruction. Les positions radicales (très satisfaits et pas du tout satisfaits) restent minoritaires. Par ailleurs, en croisant les données avec les secteurs d’activité, les salariés travaillant dans le secteur du second œuvre et ceux exerçant au sein de la maîtrise d’œuvre sont les moins confiants vis-à-vis du marché de l’emploi (54% et 61%). D’un autre côté, ceux travaillant dans le secteur des Entreprises Générales et du Facility Management affichent un niveau de confiance élevé (71% d’entre eux sont confiants dans le marché de l’emploi du secteur). « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 6
  7. 7. PARTIE 3 : LA CONFIANCE ET L’IMAGE QU’ILS ONT DU SECTEUR SUR LES 6 DERNIERS MOIS, DIRIEZ-VOUS QUE VOS CONDITIONS DE TRAVAIL : Se sont dégradées Sont restées inchangées 37% Se sont améliorées 40% GLOBALEMENT, QUELLE IMAGE AVEZ-VOUS DU SECTEUR DE L’IMMOBILIER ET DE LA CONSTRUCTION ? Mauvaise Plutôt mauvaise 27% Plutôt bonne 15% 16% 62% X% 55% 23% Bonne 29% 15% 55% 24% ET AM TO TA L dé bu ta nt C ad re C ad re dé bu ta nt 14% ET AM 15% 18% 46% TO TA L 48% 61% Globalement, les conditions de travail se sont dégradées pour 37% des salariés interrogés. Toutefois l’image du secteur reste bonne pour une grande majorité d’entre eux : 85% des ETAM et cadres débutants. Les deux principales raisons de la dégradation des conditions de travail sont : le manque de reconnaissance et la mauvaise ambiance générale. À noter que le secteur de l’Environnement et des Energies Renouvelables est le moins plébiscité. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 7
  8. 8. CONCLUSION Même si les salariés travaillant dans l’Immobilier et la Construction soulignent une altération de leurs conditions de travail et témoignent d’un niveau de confiance mitigé, ils restent fortement investis sur un secteur d’activité qu’ils affectionnent, perçu comme porteur de projets. Aussi ces dernières années ont marqué un changement dans les mentalités. Evidemment le niveau de rémunération reste au coeur des préoccupations de nos candidats, mais d’autres leviers relatifs à la nature des responsabilités et perspectives d’évolution, projets et possibilités de mobilité géographique, prennent une place conséquente. Dans ce cadre beaucoup souhaitent prendre une part significative dans les perspectives de déploiement des entreprises, indice de reconnaissance et d’évolution professionnelle. Frédéric REI, Directeur Senior DIVISION IMMOBILIER & CONSTRUCTION, PAGE PERSONNEL POUR TOUTE INFORMATION, CONTACTEZ : Frédéric REI Directeur Senior, Division Immobilier & Construction Tél. : 01 78 99 48 48 fredericrei@pagepersonnel.fr Page Personnel 163 Avenue Achille Peretti 92200 NEUILLY-SUR-SEINE Retrouvez notre étude de rémunérations Immobilier & Construction sur le site : www.pagepersonnel.fr « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 8
  9. 9. Part of the

×