Tome 2 : Et ailleurs

414 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
414
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 2 : Et ailleurs

  1. 1. Et ailleurs 143Et ailleurs… L’Europe des technologies de l’information et de la Stoszowice (Pologne), nos voisins développent de communication est en marche : au-delà de l’Hexagone, nouveaux usages grâce aux TIC. Demain, les échanges les services aux citoyens se multiplient partout où le haut électroniques transfrontaliers et les bonnes pratiques débit étend sa toile. pourront ainsi se répandre entre Européens, élargissant À Wrexham (Pays-de-Galles), à Cork (Irlande), comme à les voies de dialogue par-delà les frontières.
  2. 2. “ Et ailleurs 145 Les enjeux Dave Hylands, chef du département des systèmes d’information de la ville de Wrexham À la fin des années 90, le gouvernement britannique a développé les principes d’e-gouvernement, avec pour objectif d’améliorer les services Identifiez vos objectifs pour votre site web aux publics en s’appuyant sur les TIC. Dans cette perspective, le conseil dès le départ, et soyez clairs sur vos attentes. de Wrexham a mis en ligne un premier site municipal en 2000, enrichi depuis de rubriques interactives. Wrexham souhaitait faciliter l’accès de Fixez des normes précises concernant la ses citoyens aux services municipaux et favoriser ainsi les échanges entre technologie, le style et la qualité du contenu.” le public et l’administration. La mise en œuvre Avant de débuter la reconstruction du site de la ville, les agents de Wrexham se sont documentés et ont recherché les outils les plus perfor- VILLE DE WREXHAM (PAYS-DE-GALLES) mants (logiciels de création de sites, serveurs, etc.) et les sites les plus attrayants (comme celui de la BBC) pour s’en inspirer. Un directeur en charge du web et une équipe avec un effectif augmenté (trois agents Porteur du projet > Commune de Wrexham responsables du développement) ont réalisé les développements néces- FICHE D’IDENTITÉ Le “yes” des Gallois Nombre d’habitants > 130 200 Contexte territorial >Située au Nord-Est du Pays-de-Galles, au cœur de paysages paisibles et majestueux, non loin saires. Côté moyens, la reconstruction a coûté environ £ 35 000 (50 559 euros), le budget d’entretien et de développement s’élevant à £ 93 000aux e-services municipaux d’aéroports internationaux et de réseaux autoroutiers Contact > Tél : 00 44 1978 292000 Courriel : dave.hylands@wrexham.gov.uk (134 344 euros) par an. Site : www.wrexham.gov.uk Bilan et perspectives Outre plusieurs prix (Best Local Government Website in Wales, Best UK Pour les résidants de la ville du comté de Wrexham, comme pour les communes Cultural Services Website, etc.), le site de la ville de Wrexham donne satis- Le projet faction à ses utilisateurs (transactions en ligne utiles, informations à jour, voisines et les visiteurs de passage, le site d’e-services (paiement en ligne, informations sur les écoles, signalement de problèmes, demande d’enlèvement d’encombrants, moyen de communiquer, etc.) avec 1 million de consultations. Surtout, les galerie d’art virtuelle, etc.) facilite la vie des citoyens. Ce site de e-services est bilingue demandes on line d’informations ont fait économiser des frais significatifs (anglais/gallois) et accessible à tous (personnes handicapées, malvoyantes). (notamment de téléphone) au conseil. À terme, d’autres modes de diffu- sion de l’information – TV numérique, téléphonie mobile – pourraient voir le jour aux côtés des e-services déjà proposés.
  3. 3. “ Et ailleurs 147 En plus de notre réseau Wi-Fi très étendu, nous projetons de développer un réseau par fibre afin daméliorer la qualité de vie de nos concitoyens et de satisfaire leurs attentes.” Ruth Buckley, chef du département des Systèmes d’information de la ville de Cork Les enjeux À Cork, le site Internet est plus qu’une simple vitrine. Le projet consiste à fournir un site de qualité, facile à utiliser et sûr. Il fournit des informations générales à destination des habitants et des touristes. Pour plus d’informations, des liens renvoient vers d’autres sites de promotion de la ville. Afin de faciliter l’accueil et l’intégration des habitants de cette ville cos- mopolite, le Guide des nouveaux arrivants y est disponible en quatre langues. De plus, la collectivité fait des économies significatives sur les dé- penses administratives grâce aux e-services et à la dématérialisation. La mise en œuvre Le projet a démarré en janvier 2005. Les représentants des différents services ont été consultés afin d’identifier les services clés à proposer en ligne. Le projet a été entièrement développé par le personnel du départe- ment TIC de la ville. Les agents ont recherché des modèles de sites VILLE DE CORK (IRLANDE) partout dans le monde afin de s’inspirer du meilleur. En raison du paiement en ligne, il a fallu choisir des solutions d’accessibilité et de sécurité appro- priées. Une société privée s’est chargée du graphisme ; le site est hébergé Porteurs du projet > commune de Cork par un fournisseur extérieur. Le financement est à hauteur de 21 000 FICHE D’IDENTITÉ Un site pour entrer dans Nombre d’habitants > 123 062 Contexte territorial > Deuxième ville d’Irlande, avec une forte présence de l’industrie pharmaceutique et des nouvelles euros chaque année entre 2004 et 2007.le monde des e-services technologies de l’information Contact > Tél. : 00 353 21 4924545 Courriel : gerard_desmond@corkcity.ie Bilan et perspectives Site : www.corkcity.ie Le site de la ville de Cork a gagné en Irlande un prix du meilleur site Inter- net dans le secteur public en 2005, ainsi que le prix d’e-gouvernement irlandais pour la meilleure innovation en 2006. La fréquentation du site a En 2005, la ville de Cork a entrepris la refonte de son site Internet. L’objectif était de le presque triplé, passant de 260 000 consultations en avril 2003 à 750 000 Le projet en avril 2006. Les services en ligne rencontrent déjà un beau succès avec renforcer en proposant des e-services à la population. En plus des informations locales et de la promotion de la ville, il est désormais possible d’y payer les parkings, près de 30 % des paiements pour le stationnement et les ordures ména- de se procurer des formulaires en ligne, d’y consulter l’index des rues de la ville gères. Pour le seul service de paiement des parkings, l’économie s’élève ou le catalogue de la bibliothèque. à environ 20 000 euros par an. Étant donné l’impact sur les coûts de fonc- tionnement, Cork souhaite désormais introduire davantage d’e-services, notamment à destination des 25 000 étudiants de la ville.
  4. 4. “ Et ailleurs 149 Les TIC sont un levier important de développement économique et social dans les petites collectivités. Elles offrent également un retour sur investissement supérieur à dautres domaines infrastructurels.” Patryk Wild, maire de Stoszowice Les enjeux Sur ce territoire rural où le taux de chômage sélève à 28 %, le projet e-vita vise à enrichir loffre éducative et à augmenter lactivité économique en proposant de nouvelles potentialités de développement. L’accès au haut débit est une condition essentielle de sa réussite et répond à la demande des acteurs économiques et des institutions d’améliorer la qualité et la rapidité des échanges tout en optimisant leur gestion interne. En équipant chaque établissement scolaire d’une liaison Internet, le projet participe à la démocratisation de l’usage des TIC. La mise en œuvre Initié par à la commune de Stoszowice, le projet e-vita a été présenté au groupement de communes au printemps 2004. Lensemble des plans de conception, de mise en œuvre et de financement ont été élaborés d’octobre 2004 à juin 2005. Les travaux de construction du réseau se sont achevés en décembre 2005. Le projet a bénéficié du soutien de la fondation STOSZOWICE (POLOGNE) polono-americaine pour la liberté, de la fondation daide rurale, de Cisco Systems et du ministère de lInformatisation, partenaires du projet ; enfin, lensemble des habitants, des partenaires institutionnels locaux comme le centre culturel et la médiathèque se sont impliqués. FICHE D’IDENTITÉ e-vita : les TIC Porteur du projet > Commune de Stoszowice (Pologne) Nombre d’habitants > 5 700 Contexte territorial > Territoire rural en Basse-Silésie Bilan et perspectivesau service de la population Contact > Tél. : 00 48 74 81 64 510 Courriel : patryk@stoszowice.pl Site : www.stoszowice.pl Dès son démarrage, e-vita a bénéficié d’une communication forte : ren- c o n t re s a v e c l a p o p u l a t i o n , c o n f é re n c e s e t s i t e I n t e r n e t www.stoszowice.pl, ont contribué à la réussite du projet au niveau local et mais aussi à la promotion de la commune au niveau national. Actuelle- Le projet Pour soutenir le développement touristique, économique et social de la ville ment, 70 % des habitations sont reliées à Internet et l’objectif est de Stoszowice en Pologne, la commune et le groupement de communes ont décidé d’atteindre rapidement 95 % à 100 % de la population. Les prochaines de promouvoir les TIC auprès de lensemble des acteurs du territoire. Il était donc actions de la municipalité concerneront la téléphonie, la TVHD, la sécurité indispensable de faciliter l’accès de tous aux outils numériques et aux services en ligne. e t l a t é l é s u r v e i l l a n c e Lancé en 2004, le projet e-vita a donné naissance à une plate-forme éducative, mais aussi le développement de l’activité économique de la commune par à onze lieux publics daccès à Internet et à un portail Internet comportant des informations laccueil de centres dappels et de télémarketing. et des outils pratiques.

×