Corail       BOUR           RELI                ER   -A                       uré                          l   ie         ...
1. INTRODUCTION							                     p.3              2. CONCEPT GENERAL					                 p.5              	    ...
1   INTRODUCTION
INTRODUCTION                                                                      Sur de nombreux points, l’U.T.C. est une...
2       CONCEPT    Le concept des « Couloirs sensoriels », établi dans le cadre de l’UV    PR00 se décompose en deux. En e...
CONCEPT GENERALA. PROPOSITION DE BASELe concept de base a pour objectif de mettre en relation, d’un point             De p...
CONCEPT GENERALB. SCHEMA EXPLICATIF                                                                                       ...
CONCEPT GENERALC. OPTIONS                                                                          Dans un second temps, d...
3     TELEPRESENCE    Le module comprenant « le mur de téléprésence » est compliqué à mettre en place. Nous avons    donc ...
MUR DE TELEPRESENCEA. DISPOSITIF 01CONCEPT DETAILLE                                                                  Le « ...
MUR DE TELEPRESENCE        CAMERAS                              VIDEO PROJECTEURS             ECRANS         MIROIRS      ...
MUR DE TELEPRESENCECHOIX TECHNIQUES                                                                                  Pour ...
MUR DE TELEPRESENCEDMD / DLP : Digital Light Processing : La technologie DMD/DLP estdéveloppée par Texas Instruments. Le c...
MUR DE TELEPRESENCE                                                                               Les spécifications techn...
MUR DE TELEPRESENCEPuis nous avons sélectionné différents vidéoprojecteurs classiques             Internet. En outre, il e...
MUR DE TELEPRESENCEl’éteindre ou pour programmer des opérations de maintenance. Il y a             Au chapitre de la conso...
MUR DE TELEPRESENCEEPSON EMP-400W                                                                   m, selon Epson. Evidem...
MUR DE TELEPRESENCEde projeter une image sur un tableau d’écolier, par exemple avec un             Le HDW-650P intègre les...
4,2 kg (sans options)                                                                               CAMERA : TECHNIQUE    ...
MUR DE TELEPRESENCEB. DISPOSITIF 02CONCEPT DETAILLE                                                                vidéopr...
ESPACE 1 : Centre Benjamin Franklin                                                                             ESPACE 2 :...
4   LUMIERE
AMBIANCES LUMINEUSESA. CONCEPT DETAILLE                                                                                   ...
AMBIANCES LUMINEUSESCHOIX TECHNIQUESIl existe plusieurs supports pour réaliser le mur d’ambiance lumineuse,           Il e...
AMBIANCES LUMINEUSES•	      Guirlandes lumineuses à LED multicolores( FlexLed RGB                   Le Fil lumière est des...
AMBIANCES LUMINEUSES                                                                      CAPTEURS                        ...
AMBIANCES LUMINEUSESC. CHOIX SELON LE RAPPORT QUALITE-PRIXPour les capteurs, le choix est assez simple, celui d’Interface ...
5   CADRE PHOTO
CADRE PHOTOA. CONCEPT DETAILLEDESCRIPTIONL’utilisateur du dispositif pourra se prendre en photo à l’aide d’une we-bcam ins...
CADRE PHOTOEXEMPLES D’INTERFACES DE LA TABLE INTERACTIVE                                             Vidéo Webcam         ...
CADRE PHOTOB. CHOIX TECHNIQUESTABLE INTERACTIVE                                                                   Il faut ...
CADRE PHOTOC. ASPECT FINANCIER                                                                          Pour cette applica...
6   OPTIONS
OPTIONSNous proposons un certain nombre de modules en option pour faireévoluer notre dispositif « couloirs sensoriels ». E...
OPTIONSA. JEU WIIIl existe de nombreux jeux wii qui correspondent assez bien aux jeux            L’utilisateur pourra ains...
OPTIONS                                                                                 36PROO A08 - AURELIE CHARLES - COR...
OPTIONS                     Baseball                                              Football                     Bowling    ...
OPTIONSB. MODULE OPTIONNEL CADRE PHOTOLes options liées au cadre photographique ne modifient pas énormémentles choix techn...
OPTIONSOPTION DU CADRE PHOTOGRAPHIQUE Apport de fichiers photo par clé USB @ Recherche de photographies sur internet via l...
OPTIONSCHOIX DU FOND DU MUR DE TELEPRESENCE                                                                         Nous s...
OPTIONS                                                                                 41PROO A08 - AURELIE CHARLES - COR...
7   CONCLUSION
CONCLUSION                                                                      Dans le cadre de l’UV PR00, nous avons don...
BIBLIOGRAPHIE                                                                                    com/SITE INTERNET        ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les couloirs sensoriels

2 701 vues

Publié le

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 701
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
30
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les couloirs sensoriels

  1. 1. Corail BOUR RELI ER -A uré l ie CH AR LE S LES COULOIRS SENS RIELS PR00 - AUT OMNE 2 0 08
  2. 2. 1. INTRODUCTION p.3 2. CONCEPT GENERAL p.5 A. PROPOSITION DE BASE B. SCHEMA EXPLICATIF C. OPTIONS 3. MUR DE TELEPRESENCE p.9SOMMAIRE A. CONCEPT DETAILLE B. DISPOSITIF 01 C. DISPOSITIF 02 D. DISPOSITIF 03 4. AMBIANCES LUMINEUSES p.22 A. CONCEPT DETAILLE B. CHOIX TECHNIQUES 5. CADRE PHOTO p.28 A. CONCEPT DETAILLE B. CHOIX TECHNIQUES C. ASPECT FINANCIER 6. OPTIONS p.33 A. JEU WII B. PHOTO C. FOND 7. CONCLUSION p.42
  3. 3. 1 INTRODUCTION
  4. 4. INTRODUCTION Sur de nombreux points, l’U.T.C. est une école peu ordinaire… L’une de ces caractéristiques, que l’on oublie souvent de mentionner, correspond à son implantation dans la ville de Compiègne. En effet, l’U.T.C. regroupe plusieurs bâtiments qui, s’ils sont tous situés à Compiègne, ne sont pas tout proches les uns des autres. Ainsi, dans cette grande unité que forme l’U.T.C., nous pouvons parfois nous sentir un peu éloignés de nos chers camarades. De plus, l’UTC offre un certain nombre de filières différentes. Son fonctionnement qui consiste à permettre à chacun de faire son parcours à la carte accentue le fait de se sentir éloigné des autres. Cela permet de suivre les enseignements intéressants pour notre projet professionnel, mais par contre les étudiants se retrouvent rarement avec les mêmes personnes durant les cours. Certains étudiants peuvent donc avoir envie de sentir qu’il appartient à un groupe, un clan, une école unie et soudée. C’est en partant de ce constat que nous avons choisi de créer dans le cadre de l’UV PR00 « Réalisation de projets », un dispositif à implanter à différents endroits de l’UTC pour créer un lien entre les différents lieux. D’autre part, l’UTC est une école d’ingénieur scientifique et regroupe dans ses locaux un grand nombre de chercheurs. La plupart des cours et des recherches proposés est basée sur des connaissances scientifiques sur des sujets sérieux. C’est pourquoi, nous avons décidé que le dispositif créé devait permettre aux utilisateurs des locaux de l’U.T.C. de sortir du monde scientifique pour se retrouver dans un monde sensoriel et ludique. Le présent rapport exposera donc le concept du dispositif réalisé dans le cadre de l’UV PR00 « Réalisation de projet », et intitulé « Les couloirs sensoriels ». Notre étude consiste à développer un concept interactif et à en étudier la faisabilité technique. Nous n’avons pas la charge de réaliser ce concept, sa réalisation nécessitera des études supplémentaires. 4PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  5. 5. 2 CONCEPT Le concept des « Couloirs sensoriels », établi dans le cadre de l’UV PR00 se décompose en deux. En effet, nous avons mis en place un concept de base du dispositif qui pourra être accompagné de modules d’options si cela est souhaité. Nous allons donc principalement étudier la proposition de base et réaliser une étude de faisabilité. Les options seront quant à elles simplement conceptualisées. C’est une ouverture pour une évolution du concept de « couloirs sensoriels », mais elle ne constituent pas le cœur du dispositif. Dans une première partie, nous allons nous intéresser particulièrement au dispositif de base en décrivant le concept et en réalisant une étude de faisabilité technique. Dans une seconde partie, nous proposerons des modules supplémentaires au concept.
  6. 6. CONCEPT GENERALA. PROPOSITION DE BASELe concept de base a pour objectif de mettre en relation, d’un point De plus, l’ambiance ou l’agitation régnant dans chaque couloir est traduitede vue visuel, sonore et interactif, deux lieux ou plus précisément deux et transmise à l’autre lieu par un effet lumineux. En effet, face au « mur decouloirs. Dans notre cas, nous étudions ce concept dans les locaux téléprésence », se trouvent un mur lumineux qui changent de couleur ende l’U.T.C., mais celui-ci pourra être repris de manière générale. Il fonction de l’intensité sonore. On devine aisément que plus il y aura de bruitpourrait s’agir de deux couloirs d’un même bâtiment ou bien de deux dans le couloir plus l’ambiance lumineuse tendra vers le rouge par exemple.bâtiments différents, ce qui nous semble plus intéressant. Ainsi les personnes traversant le couloir peuvent, l’espace d’un instant, changer l’atmosphère lumineuse dans laquelle elles évoluent.L’une des façades de chaque couloir constitue un “mur detéléprésence”. Le concept consiste à ce qu’une personne si situantdans le couloir 1 puisse voir les personnes situées dans le couloir 2. Ainsi,sur un écran de grande taille, recouvrant une grande surface du mur,est projetée l’image de l’autre couloir. Les personnes traversant lescouloirs peuvent ainsi se voir et se parler “à travers” l’écran comme sielles étaient juste à côté les unes des autres. La projection est conçuede telle façon qu’elles aient réellement le sentiment d’être face àface et qu’il n’y ait pas d’effet “faux jeton” qui les empêche de seregarder dans les yeux. Ainsi, des personnes travaillant dans deslieux différents peuvent se retrouver dans la journée grâce au “murde téléprésence”. Le public visé est représenté par les étudiants, lesprofesseurs, les chercheurs, le personnel de l’UTC, ne travaillant pasau même endroit mais pouvant se rencontrer en parcourant les «couloirs sensoriels ».À côté de l’écran se trouve une table interactive grâce à laquelleles passants peuvent se photographier et modifier leur portrait à loisir,simplement en faisant glisser leurs doigts sur la table. Ils peuvent ainsile transformer en oeuvre d’Art ou en caricature selon leur humeur etleur plaisir. Ce serait comme une application du logiciel Photoshopdéveloppé par Adobe qui permet de donner certaines modificationsà l’image (torsion, compression, renflement…) Ces photos s’affichentalors tout autour de l’écran de téléprésence pour former un “cadrevivant” ludique, sans cesse changeant. 6 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  7. 7. CONCEPT GENERALB. SCHEMA EXPLICATIF 7 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  8. 8. CONCEPT GENERALC. OPTIONS Dans un second temps, d’autres options intéressantes peuvent venir s’ajouter au projet que nous proposons. Nous l’avons par choix orienté vers ce qui nous semblait le plus essentiel c’est-à-dire l’échange véritable d’humeur, d’ambiance, de sentiments entre les deux lieux mais il s’agit d’un projet vivant qui doit évoluer et il peut tout à fait par la suite prendre une teinte plus distrayante. C’est dans une optique peut-être plus ludique que nous avons songé à ces options, mais la liste est non exhaustive. La première option proposée consiste à ajouter en plus du « mur de téléprésence » un « mur de jeux ». Les utilisateurs des deux couloirs distincts choisissent un jeu par le biais de la table interactive et peuvent jouer ensemble et à plusieurs, depuis deux lieux différents, à des jeux semblables à ceux proposés pour la wii (jouer au tennis,…) Une deuxième option consiste à mettre en place un fond au « mur de téléprésence ». Par l’intermédiaire de la table interactive à nouveau, nous proposons aux utilisateurs de choisir le fond devant lequel se déplacent les personnes de l’autre couloir. Tous pourraient, selon leur bon vouloir, choisir de voir les autres déambuler dans un décor de jungle ou aquatique par exemple, ou même dans un décor créé par eux avec la table interactive. Enfin, une troisième option permettrait de ne pas se limiter aux photos « prises sur l’instant » pour le cadre mouvant et d’élargir le choix à des images choisies sur Internet par l’utilisateur ou prises sur clé USB. 8 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  9. 9. 3 TELEPRESENCE Le module comprenant « le mur de téléprésence » est compliqué à mettre en place. Nous avons donc décidé de proposer 3 dispositifs différents du module afin de proposer des choix de réalisation pour l’équipe qui en sera chargée.
  10. 10. MUR DE TELEPRESENCEA. DISPOSITIF 01CONCEPT DETAILLE Le « mur de téléprésence », ou plutôt l’écran qui permet le contact entreLe « mur de téléprésence » est, en termes plus explicites, un écran de les correspondants est placé dans un lieu de passage familier, idéalementgrande taille, placé dans un couloir ou un lieu de passage de l’UTC, dans un couloir assez large pour accueillir le dispositif. Nous proposonssur lequel est projeté l’image, en dimensions réelles, de ce qui se passe que l’un des dispositifs soit placé dans les couloirs de Pierre Guillaumat 2,dans un autre lieu de l’UTC en temps réel. Dans cet autre site se trouve en particulier au niveau du renfoncement du premier étage, proche de lale même écran sur lequel est également projeté l’image du premier salle O107 et un autre soit placé dans un couloir de Benjamin Franklin, nouscouloir. Ces deux lieux de passages sont reliés visuellement par le « mur avons en particulier repéré l’espace situé en face de la salle A212. Ainsi,de téléprésence » et de façon sonore par des antennes acoustiques. les collègues ou amis travaillant dans deux bâtiments différents de l’U.T.C. peuvent, au fil de la journée, se croiser aussi bien par hasard le temps d’unLe « mur de téléprésence » est en fait apparenté à un système de bref salut, que pour partager une pause café ou bien encore organiservisioconférence à haut débit qui abolit la notion de distance entre les une réunion de travail commune. A l’U.T.C. bien entendu, l’idée est plusinterlocuteurs en donnant l’impression d’être en présence des personnes de faire en sorte que l’atmosphère de chacun des bâtiments puisse êtrephysiquement absentes du lieu où nous sommes. Il établit une liaison transmise à travers le mur, afin de rapprocher un peu ces deux unités quientre deux sites distincts et permet une communication naturelle et appartiennent à un même tout mais ont une dynamique assez différentepermanente - le mur « fonctionne » sans interruptions - entre les personnes qui les désolidarise… Le mur selon nous servira principalement à l’échangede ces deux lieux, quelle que soit la distance qui les sépare. D’un site à amical plutôt qu’aux réunions de travail que la distance entre les deux sitesl’autre, les utilisateurs peuvent se parler les yeux dans les yeux, s’entendre ne justifie pas vraiment.comme s’ils étaient côte à côte, et même avoir presque le sentiment depouvoir se toucher par l’intermédiaire de ce module. Ainsi, ce nouveau moyen de communication fonctionne en accès libre, il est ouvert en permanence et mis à la disposition de toutes les personnesIl suffit de se placer devant le mur pour voir et entendre ce qui se passe traversant ces lieux afin qu’elles puissent échanger ensemble ou en apartédans l’autre site et être vu et entendu de la même manière par ses comme si elles étaient dans une même pièce. Cela ne demande aucunelointains correspondants, sans avoir l’impression d’être filmé ni de voir manipulation d’équipement de la part des utilisateurs contrairement à laune image filmée. Les utilisateurs regardent tout simplement le mur, sur visioconférence classique, ce qui rend ce moyen de communication pluslequel est restitué à l’échelle réelle l’image des personnes de l’autre site. convivial, plus accessible.Le « mur de téléprésence » donne une vraie sensation de proximité, lesinterlocuteurs ont l’impression d’être à 1,20m à peine les uns des autres.Il permet un échange tout à fait semblable à celui que peuvent avoirdeux personnes en un même lieu, si ce n’est que dans ce cas elles nepeuvent se toucher et sont en réalité à une grande distance l’une del’autre. 10 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  11. 11. MUR DE TELEPRESENCE CAMERAS VIDEO PROJECTEURS ECRANS MIROIRS ESPACE 1 : Centre Benjamin Franklin ESPACE 2 : Centre Pierre Guillaumat 11PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  12. 12. MUR DE TELEPRESENCECHOIX TECHNIQUES Pour renforcer la sensation de présence, le son est pris par une antenneDisposition du module 1 acoustique unique qui permet la localisation avec précision des différentesPour le premier dispositif étudié du « mur de téléprésence », nous reprenons sources sonores.en fait les principes de base de « mur de téléprésence », réalisé par L’écart temporel entre vidéo et son étant négligeable, et le mouvement desFrance Télécom entre deux de ces sites : un à Issy-les-Moulineaux et un lèvres étant synchronisé, l’échange a un aspect naturel, grâce à un réseauautre à Lannion. Cependant, nous simplifions leur concept en n’utilisant IP standard haut débit.qu’un seul écran pour notre projet et un seul module audio et vidéo par En ce qui concerne l’écran, sa taille ne peut dépasser une taille maximaledispositif, pour des raisons évidentes de coût mais surtout parce qu’il en fonction de l’espace disponible et de la distance de recul nécessaire aun’existe pas, à Benjamin Franklin notamment, de lieux disposant d’une dispositif. Nous avons mesuré dans les deux bâtiments une distance de reculdistance de recul suffisante pour un tel dispositif. maximale d’environ 7m donc notre écran peut faire, idéalement, 4,1m de long sur 1,7m de haut.L’utilisateur de l’espace 1 se place face au « mur de téléprésence »,c’est-à-dire face à l’écran - dont nous reparlerons plus loin - qu’il observe Choix du vidéoprojecteur et de l’écranà travers une vitre semi-transparente, faisant un angle de 45° avec le sol.Cette vitre a la capacité de permettre à l’utilisateur de voir l’écran qui Dans cette installation, le vidéoprojecteur se situe derrière l’écran, permettantest placé derrière elle tout en reflétant l’image de celui-ci comme un ainsi aux utilisateurs de s’approcher relativement près de l’écran sans gênermiroir. En fait, cette vitre semi-transparente sépare les faisceaux de prise l’image.de vue et de restitution. Les projecteurs vidéo se divisent en trois catégories : les tri-tubes, les LCD etSi nous continuons le trajet de l’image de l’utilisateur, nous nous arrangeons les DMD (ou autre DLP).pour que cette image soit reflétée sur un second miroir de hautequalité optique, disposée parallèlement à la vitre semi-transparente. Tri-tubes : Appareil de projection composé de trois lentilles, ou canons deCe deuxième miroir oblige le recul de l’utilisateur d’au moins 1m20 par lumières différentes (rouge, vert et bleu) qui utilise chacun la technologierapport à l’écran. Ensuite, l’image se reflète sur un troisième miroir qui CRT. Les 3 rayons viennent terminer leur course sur l’écran formant un pointest lui-même filmé par une caméra à longue focale. L’angle de 45° lumineux balayant la surface de l’écran.de ce dernier miroir par rapport au précédent permet à la caméra derécupérer une image droite de la personne filmée. En effet, le jeu de LCD : Liquid Cristal Display (afficheur cristaux liquides) : Technique demiroirs vise à supprimer l’effet « faux jeton » inhérent à tout système de projection d’image utilisant une seule matrice active de type TFT (Thin Filmvisioconférence. Cette caméra est ensuite reliée au rétroprojecteur de Transistor). Le flux lumineux traverse la matrice active qui génère l’image.l’autre site qui transmet en temps et à échelle réels l’image filmée. Avec Chaque pixel module à la fois le passage ou non de la lumière et en fixe sace processus, nous pouvons atteindre une interactivité inférieure à 200 couleur. Le rendu des couleurs est dû à cette unique matrice.microsecondes. 12 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  13. 13. MUR DE TELEPRESENCEDMD / DLP : Digital Light Processing : La technologie DMD/DLP estdéveloppée par Texas Instruments. Le coeur de ce système reposesur un composant électronique de la taille d’un timbre poste, dont lasurface est recouverte de minuscules miroirs réfléchissants (1/1000 dela taille d’un cheveu). Ces miroirs sont orientés électroniquement d’unquart de tour pour renvoyer la lumière ou la bloquer. Au lieu de traverserle composant comme pour les technologies mono ou tri LCD, le fluxlumineux est renvoyé par le composant qui alternativement réfléchit lalumière ou la bloque. Cette technique permet contrairement au LCD,de perdre bien moins de lumière. ENM Rétroscreen :Le choix du vidéo projecteur se fera de par sa luminosité (les lumens), En utilisant la fonction ‘’Retro’’ du vidéoprojecteur il est possible de placerpar sa définition (en nombre de pixels), par sa résolution (SVGA ; XGA celui-ci derrière l’écran de projection.; SXGA), par le rapport de contraste (de 600:1 à 3000:1), par leur poids Cette fonction permet dans un même temps de masquer complètement leet encombrement (de 0.8Kg à 200KG), selon la marque et le modèle vidéoprojecteur et de valoriser au mieux l’image projetée.proposé en terme de garantie (3 ans de garantie, retour atelier au frais duclient ou échange du matériel sous 48h et sur site), par leur technologie De plus en plus utilisés dans les vitrines de divers magasins, les écrans(DLP en micro miroir ou LCD en matrice active), en fonction de la durée Retroscreen ENM représentent le système de diffusion le plus efficace ende vie de lampe (de 2000h d’utilisation à 5000 heures) et enfin par le rétroprojection, à utiliser pour les espaces très lumineux.bruit que dégage les ventilateurs en mode de fonctionnement. En diffusant sur les écrans Retroscreen à haut gain et fort rapport de contraste, on augmente la luminosité du vidéoprojecteur dans un rapport de 2 à 4.Pour cela, nous avons deux solutions, l’une d’une bien meilleure qualitémais très coûteuse et l’autre plus raisonnable. Pour notre projet, nous avons besoin du plus grand écran proposé par l’entreprise, c’est-à-dire : « Ecran rigide à gain x 8 ENM Rétroscreen 142” »,• L’entreprise ENM propose un type de rétroprojection, c’est-à-dire la soit d’une taille de 360 cm de diagonale ou de dimension 288 x 216cm qui possibilité de projeter par l’arrière à l’aide des nouveaux écrans à coûte 4779€. gain Retroscreen, qui multiplie la puissance du vidéo projecteur par Pour ce genre d’écran, la luminosité conseillée pour le projecteur est très 8. élevée : de 10 000 à 18 000 lumens ANSI. 13 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  14. 14. MUR DE TELEPRESENCE Les spécifications techniques de ce vidéoprojecteur sont les suivantes : Résolution : 1024x768 Luminosité : 15000 lumens Contraste : 2000 : 1 Durée de la lampe : 2000 / 3000 heures (normal/mode éco.) Haut Parleurs : Intégrés (2 x 2W) Connectique : DVI-I/VGA/YUV/SVideo/RS-232/5BNC Garantie : 3 ans Dimensions / poids : ( L x H x P ) : 58,1 x 25,2 x 78,3 cm / 36,5 Kg Compatibilité : HDTV (1080i,720p) - EDTV (480p/576p) - SDTV (480i/576i) Compatibilité : U-XGA/S-XGA+/S-XGA/W-XGA/XGA/S- • Nous pouvons aussi tenter la réalisation du projet avec un matériel moins coûteux, mais il faudra alors prendre soin que la luminosité du couloir, ou plutôt la luminosité de l’espace qui sépare l’utilisateur de l’écran ne soitAinsi, nous avons trouvé le vidéoprojecteur professionnel SANYO, pas trop forte. Une autre contrainte à ce choix correspond au bruit du« Vidéoprojecteur LCD - 1024 x 768 - PLCXF47E, garantie 3 ans retour vidéoprojecteur qui sera plus élevé, donc plus gênant.atelier (Pièce et Main d’œuvre) ». En effet, le Sanyo PLCXF47 fournit uncontraste particulièrement élevé et une luminosité de 15 000 lumens Nous choisissons donc dans un second cas, un écran très fin Greyfire. Epais(en mode 4-lampes) et il est doté d’un système optique de contraste de quelques millimètres seulement, cet écran est ultra léger et très résistant.qui réalise un rapport de 2000:1. Il propose aussi un éventail d’autres Son installation ne nécessite pas d’une connexion électrique. Le Greyfireoptions d’ajustement d’image, y compris la correction trapézoïdale, le possède une qualité d’image exceptionnelle et l’influence de la lumièredécalage vertical et horizontal d’objectif (objectif vendu séparément) ambiante est minime. Ses atouts sont les suivants :et le bourdonnement d’image. Le système de gestion de la couleur duPLCXF47 permet de modifier la nuance d’une couleur spécifique dans • Écran polyvalentl’image à loisir. Cependant ce matériel est excessivement coûteux • Surface homogène et anti-réfléchissantepuisqu’il a un prix de 19 000€. • Peut-être découpé dans toutes les formes et dimensions, donc on peut demander les dimensions nécessaires pour notre projet. • Excellentes restitutions des couleurs et des contrastes • Facile à installer et matériel solide. 14 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  15. 15. MUR DE TELEPRESENCEPuis nous avons sélectionné différents vidéoprojecteurs classiques Internet. En outre, il est équipé d’une double protection par mot de passe etpouvant servir à notre projet : par verrouillage du clavier de touches de contrôle.Optoma EP1080, vidéoprojecteur Full HD de 3600 Lumens : Hitachi CP-A100 :Optoma vient d’annoncer la sortie de son dernier vidéoprojecteur le C’est un vidéoprojecteur facile à installer. En effet, le CP-A100 (aussi connuEP1080. Doté d’une matrice permettant l’affichage sur 1080 lignes, soit sous la référence ED-A100 ou ED-A110) propose une distance focaleen Full HD, cet appareil propose une luminosité record de 3600 Lumens extrêmement courte. Tellement courte que l’on peut le placer à seulementalors que bien des concurrents plafonnent à 2000 Lumens. quelques centimètres de l’écran ou du mur sur lequel on décide de projeterOptoma l’a également équipé de la technologie Pixelworks qui permet pour obtenir une image de plus de 1m50.d’augmenter le niveau de contraste grâce à des entrelacementset désentrelacements supérieurs aux autres produits similaires. Le On peut placer l’appareil en face de l’écran ou du mur, en arrière d’unvidéoprojecteur utilise aussi la technologie BrillantColor qui aide la écran, retourné ou en arrière retourné. On trouve, sur le côté de l’appareilprojection DLP. L’Optoma EP1080 permet de faire du Picture and un port Ethernet, deux entrées VGA, une sortie VGA (pour le contrôle dePicture pour avoir deux images sur le même écran. Il peut être contrôlé l’image), une prise RS232 pour commander l’appareil. La prise Ethernetà distance à travers un réseau informatique utilisant un navigateur permet de commander le vidéoprojecteur à distance pour, par exemple 15 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  16. 16. MUR DE TELEPRESENCEl’éteindre ou pour programmer des opérations de maintenance. Il y a Au chapitre de la consommation, le vidéoprojecteur consommeégalement une sortie Component YUV associée à une entrée Stéréo environ 20 Watts en mode veille ce qui est relativement beaucoup. EnRCA. On trouve aussi une entrée Composite, une autre S-Vidéo, deux fonctionnement, le CP-A100 consomme entre 275 et 280 Watts. Son défautentrées audio au format Jack 3,5 mm et une sortie audio Jack 3,5 mm. majeur pour notre projet est son bruit de fonctionnement.Enfin, le vidéoprojecteur Hitachi CP-A100 propose un port USB host et il y Sa fiche technique est la suivante :a, le connecteur d’alimentation. Le transformateur se trouve à l’intérieur • Technologie d’affichage : Tri-LCDde l’appareil. Le CP-A100 est principalement destiné aux professionnels • Ratio : 16:9 compatible 4/3qui souhaitent effectuer des présentations dans des salles de réunion. • Contraste : 400:1L’obscurité n’est pas obligatoire. Le CP-A100 propose une bonne • Luminosité : 2000 Lumens (Mode Dynamique)colorimétrie même dans une pièce en plein jour ce qui est pratique pour • Niveau sonore : 2çdB/35dBles enseignants ou professionnels. • Connecteurs (Entrées/Sorties) : 2xVGA, 1xComposante (3xRCA), 1xS- Vidéo, 1xComposite, Stéréo RCA, entrée 2xJack, sortie Jack, USB, 1xRS232,Comme nous l’avons indiqué, le CP-A100 est un vidéoprojecteur qui 1xRJ45, sortie 1xVGApossède une distance focale extrêmement courte. Ainsi, on peut le • Compatibilité : 525i(480i), 525p(480p), 625i(576i) HDTV: 750pplacer très proche de l’écran et obtenir une grande image. Par exemple, (720p@50/60Hz), 1125i(1080i@50/60Hz)en positionnant l’appareil à une distance de 1m20 de l’écran, on obtient • Correction Trapézoïdale : Ouiune image de 3m60 ce qui est très avantageux pour nos contraintes de • Déplacement de la lentille : Nonfaible distance de recul dans nos espaces de l’U.T.C.. Cela est rendu • Consommation électrique : 20 W/280possible grâce à son système de projection. En effet, lorsqu’on allumel’appareil, une trappe s’ouvre électriquement et laisse apparaître unmiroir qui renvoie vers l’écran ou le mur l’image diffusée par la lampe.La projection est donc indirecte. 16 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  17. 17. MUR DE TELEPRESENCEEPSON EMP-400W m, selon Epson. Evidemment, plus on recule le vidéoprojecteur, plus l’image sera grande en proportion. L’EMP-400W propose plusieurs entrées et sorties. Ainsi, il y a deux connecteurs VGA et leurs entrées audio au format Jack associé. Cela permet de brancher deux ordinateurs ce qui est relativement pratique pour les professionnels. Une sortie VGA est également prévue pour le « retour » vidéo. On peut aussi relier le vidéoprojecteur à une source analogique grâce à une liaison S-Vidéo ou Composite. Une entrée audio stéréo RCA est disponible. On trouve également un connecteur Ethernet RJ45 pour relier l’appareil à un réseau d’entreprise.Le vidéoprojecteur Epson EMP-400W propose une focale importanteet qui peut donc être placé proche de l’écran. Côté installation, ilest possible de placer le vidéoprojecteur en position frontale, arrière,retournée frontale et retournée arrière. Il faut cependant prendre gare àinstaller l’appareil relativement à la hauteur de l’écran. Certes, il proposeune correction trapézoïdale, mais il n’est pas possible de déplacerl’image de gauche à droite ou de haut en bas.La mise au point est manuelle. Il suffit de faire glisser la bague qui Comme la plupart des vidéoprojecteurs de la marque, il est possible deentoure l’imposant objectif de l’appareil pour trouver le meilleur le contrôler à l’aide de la télécommande, de l’avant ou de l’arrière. Desréglage en fonction de sa distance avec l’écran. L’affinage s’effectue capteurs infrarouges sont placés en façade et à côté des connectiques.électroniquement. Enfin, on note que l’alimentation est interne au vidéoprojecteur ce qui permetLa grande force de ce vidéoprojecteur est le fait qu’on puisse le placer de n’avoir qu’un simple fil à relier à une prise électrique. Les menus sontrelativement proche de l’écran ou du mur tout en arrivant à obtenir une relativement simples. Dans le menu Image, on peut modifier la colorimétrietaille d’image importante. Ainsi, techniquement, l’EMP-400W propose selon des préréglages établis par le constructeur : Jeu, Présentation, Texte,une longueur focale de 6,48 mm soit une distance de projection de 0,97 Théâtre, Sport, sRGB et tableau noir. Ce dernier mode permet notamment 17 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  18. 18. MUR DE TELEPRESENCEde projeter une image sur un tableau d’écolier, par exemple avec un Le HDW-650P intègre les dernières avancées en terme de technologierésultat tout à fait correct. La résolution maximale est de 1280×800 pixels. d’acquisition pour capturer des images HD d’une qualité très élevée. Il peutLe contraste est donné pour 500:1, selon Epson. Le vidéoprojecteur est enregistrer des images en mode entrelacé 1080/50i et 59.94i, ainsi qu’engaranti 3 ans. À l’usage, l’EMP-400W est assez silencieux ce qui est un 1080/25P lorsqu’un « aspect cinématographique » naturel est nécessaire.atout pour notre projet. La consommation électrique est de 204 Wattsen fonctionnement et de 11 Watts en veille (réseau inactif). Le caméscope est équipé de trois nouveaux capteurs CCD Power HAD FX de 2/3 pouce, d’un convertisseur A/N 14 bits et d’une fonction avancée deChoix des miroirs traitement de signal numérique DSP LSI. Il assure ainsi une reproduction desEn ce qui concerne les miroirs de notre dispositif, l’entrprise DORIC tonalités étendues et une sensibilité élevée F12 à 50 Hz. Il atteint un rapportLENSES produit des miroirs de haute qualité optique. Ce sont des pièces signal / bruit de 59dB grâce à une nouvelle fonction “Noise suppression”.de verre polies avec précision et sur lesquelles sont appliquées des Le HDW-650P est équipé de nombreuses fonctions utiles en standard, dontcouches minces diélectriques ou metalliques afin d’obtenir la réfléxivité un écran LCD couleur de 3,5 pouces situé sur le panneau intérieur, le toutdésirée. Ils peuvent produire tout type de miroir selon nos spécifications, compris dans un châssis bien équilibré et fiable. Parmi ses autres avantages,nous leur avons même demandé s’il pouvaient fabriquer notre vitre on notera deux sorties HD-SDI, une sortie SD down-convertie, des gammatransparente. sélectionnables (HyperGamma), une fonction d’enregistrement par intervalles et sur mémoire cache, ainsi qu’une fonction d’obturation lente -Choix de la caméra tous fournis en standard. L’ajout d’un viseur couleur ou monochrome et d’un microphone de série ECM en option parachève la série de fonctionnalitésEn ce qui concerne les caméras du dispositif, Sony fabrique toute sorte du caméscope.de caméras pour les professionnels qui sont adaptées à notre projet,comme la HDW-650P, Caméscope HD avec 2,2 millions de pixels parcouleur, enregistrement HDCAM et commutable entre un balayage 50i,59.94i et 25P.Le HDCAM est devenu le format de choix de la production en HD degrande qualité pour une grande variété de programmes dans le mondeentier. Depuis la date de lancement, plus de 43 000 caméscopes etmagnétoscopes HDCAM ont trouvé acheteur et, année après année,Sony a continué à perfectionner ses produits pour offrir de nouvellesopportunités de création aux utilisateurs.En 2008, Sony a ajouté un nouveau caméscope à sa gamme HDCAM,le HDW-650P. 18 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  19. 19. 4,2 kg (sans options) CAMERA : TECHNIQUE PERFORMANCES AUDIOPoids 5,9 kg Réponse en fréquence De 20 Hz à 20 kHz +0,5/-1,0 dBAlimentation 12 V CC +5,0/-1,0 V Plage dynamique Plus de 85 dB (mise en relief activée)Consommation électrique 35 W Distorsion Moins de 0,08 % (à 1 KHz, niveau de référence)Température d’utilisation De 0 à 40 °C Diaphonie Moins de -70 dB (à 1 kHz)Température de stockage De -20 à +60 °C Pleurage et scintillement En dessous de la limite mesurableHumidité en fonctionnement De 25 à 85 % (humidité relative)Durée d’utilisation continue Environ 120 min. avec la batterie BP-GL95 PARTIE CAMERA (PERFORMANCE) CONNECTEURS D’ENTREE / DE SORTIES Dispositif de prise de vue 3 CCD IT 2/3 pouce Nombre de pixels effectifs 1920 x 1080GEN LOCK IN BNC x 1, 1,0 Vc-c, 75 O, asymétrique (H x V)TC IN BNC x 1, de 0,5 V à 18 Vc-c, 10 kO Système optique Système à prisme F1.4 (doté d’un filtre Quarz)AUDIO IN CH1/CH2 XLR 3 broches x 2 (femelle), Monture d’objectif Monture baïonnette 2/3 pouce -60 dBu/+4 dBu/AES/EBU (0 dBu = 0,775 Vrms) Filtre de correction des couleurs CCMIC IN XLR 5 broches x 1 (femelle), -50 dBu (LPF ON) A : filtre Cross, B : 3200 K, C : 4300 K, D : 6300 KTEST OUT BNC x 1, VBS/Y (composantes) : 1,0 Vc-c, Filtres intégrés 75 O, asymétrique Filtre à densité neutre (optique) 1 : clair,HDSDI OUT BNC x 1, HD-DSI : 0,8 Vc-c, asymétrique 2 : 1/4 ND, 3 : 1/16 ND, 4 : 1/64 NDHD/SD SDI OUT BNC x 1, HDSDI/SDSDI : 0,8 Vc-c, asymétrique F11 (fréquence : 59.94i)AUDIO OUT XLR 5 broches x 1 (mâle), 0 dBm SensibilitéTC OUT BNC x 1, 1,0 Vc-c, 75 O (2000 lx, réflecteur à 89,9 %) F12 (fréquence : 50i) (typique)EARPHONE Mini-jack x 2, 8 O, variable de – 8 à –18 dBs Luminosité minimale 0,26 lx (objectif F1.4, Turbo Gain +42 dB)DC IN XLR 4 broches x 1 (mâle), de 11 V à 17 V CC Niveau de smear -135 dBDC OUT 4 broches x 1, de 11 à 17 V CC Rapport S/B 54 dBLENS 12 broches x 1, de 11 à 17 V CC Taux de modulation: 27,5 MHz 45 % ou plusREMOTE 8 broches x1 Résolution horizontale 1000 lignes TVLIGHT 2 broches x 1 1/100, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000, CONNECTEURS D’ENTREE / DE SORTIES 1/2000 (s) (au format 59.94i)Temps de rembobinage Environ 5 minutes Vitesse d’obturation 1/60, 1/125, 1/250, 1/500, 1/1000,/avance rapide 1/2000 (s) (au format 50i)Cassette recommandée Cassette HDCAM Sony BCT-6HD/.../40HDFréquence d’échantillonnage Y : 74,176 MHz (59.94i), 74,25 MHz (50i) 1/33, 1/50, 1/60, 1/100, 1/250, 1/500, 1/1000, Pb/Pr : 37,088 MHz (59.94i), 37,125 MHz (50i) 1/2000 (s) (au format 25PsF)Quantification 10 bits/échantillonCodage canal S-NRZI PR-IV De 60 Hz à 4300 Hz (au format 59.94i)Compression Système d’enregistrement de coefficientCorrection d’erreurs Code Reed-Solomon Suppression du balayage De 50 Hz à 4700 Hz (au format 50i)Masquage des erreurs Tridimensionnel adaptatifFormat d’enregistrement HDCAM 59.94i/50i/25PsF De 25 Hz à 2300 Hz (au format 25PsF) Environ 96,7 mm/s (au format 59.94i) Gain programmable -6 dB/-3 dB/0 dB/3 dB/6 dB/9 dB/12 dB/18 dB/24Vitesse de bande dB/30 dB/36 dB/42 dB Environ 80,7 mm/s (au format 50i/25PsF) Au format 59.94i : 40 minutes (avec BCT-40HD)Durée d’enregistrementet de lecture Au format 50i/25PsF : 48 minutes (avec BCT-40HD) 19 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  20. 20. MUR DE TELEPRESENCEB. DISPOSITIF 02CONCEPT DETAILLE vidéoprojecteur d’être placé derrière lui. Il devra également répondre auxLe dispositif 1 sera difficile à mettre en place. Nous avons donc décidé contraintes de sécurité nécessaires à un établissement public.de proposer des dispositifs alternatifs. Le deuxième dispositif reprend le Pour l’envoi et la réception des images en temps réel, il faut utiliser deuxprincipe du premier, cependant le jeu de miroirs sera beaucoup plus ordinateurs ayant des logiciels de visioconférence. Les applications de vi-simple afin de ne pas connaître des contraintes trop importantes de dis- sioconférence se font en utilisant des supports d’Internet classiques. Ainsi detance entre la caméra et le sujet. Il permet surtout de ne pas avoir be- nombreux logiciels permettent d’établir une communication audio/vidéosoin de la vitre qui sépare les faisceaux de prise de vue et de restitution. de PC à PC. Les plus connus sont les applications de messageries instan-Le dispositif, plus simple, comprend un seul miroir, un écran, une caméra, tanées telles que Skype. Dans notre cas, le PC du lieu 1 exploite la vidéo deun vidéoprojecteur et deux ordinateurs. Il permet donc une économie la caméra 1. Il utilise donc un logiciel faisant office de client vidéo/audio 1de coûts, de matériel et de distance. et le PC du lieu 2 utilise un logiciel faisant office de serveur vidéo/audio. LaEn fait, un miroir est placé avec un angle de 45° aux pieds de l’utilisateur transmission entre les deux ordinateurs pourra ainsi se faire par Internet. Le PC1. Une caméra à grand angle est disposée au niveau du plafond de du lieu 2 envoie alors l’image au vidéoprojecteur. Comme dans les logicielsl’espace 1 et filme ainsi directement le miroir. L’image est transmise en de messagerie instantanée, chaque ordinateur peut endosser le rôle de cli-direct au vidéoprojecteur de l’espace 2 qui la projette en temps réel sur ent et le rôle de serveur.l’écran. Comme dans le dispositif 1, le vidéoprojecteur se situe à l’arrièrede l’écran afin de ne pas être perturbé par les usagers du lieu.Par rapport au dispositif 1, aucun matériel ne change. En effet, le vid-éoprojecteur doit avoir les mêmes caractéristiques que le précédent. CHOIX TECHNIQUESDe même, l’écran aura les mêmes dimensions et devra permettre à un Les choix techniques sont identiques à ceux du dispositif 01. ESPACE 1 : Centre Benjamin Franklin ESPACE 2 : Centre Pierre Guillaumat 20 SOLUTION 2 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  21. 21. ESPACE 1 : Centre Benjamin Franklin ESPACE 2 : Centre Pierre Guillaumat SOLUTION 2 MUR DE TELEPRESENCEC. DISPOSITIF 03CONCEPT DETAILLE CHOIX TECHNIQUESEnfin, en dernier recours, nous proposons d’installer une simple caméra Le choix du vidéoprojecteur, de l’écran et de la caméra sont identiques àau dessus de l’écran, oblique, qui filme les utilisateurs. Cela fonctionne ceux du dispositif 1.exactement comme une webcam, en plus grande taille. Cependant,ce système ne supprime pas l’effet faux jeton que nous voulions éviter etdonc ne donne pas cette sensation de « présence » des interlocuteurs.Pour limiter au maximum cet effet, il faut aussi que l’utilisateur soit le plusloin possible de l’écran. On perd alors la proximité, la convivialité et lenaturel recherchés par notre première installation mais cela permet toutde même aux personnes des deux lieux de communiquer, bien que cesoit de façon moins agréable. ESPACE 1 : Centre Benjamin Franklin ESPACE 2 : Centre Pierre Guillaumat SOLUTION 3 21 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  22. 22. 4 LUMIERE
  23. 23. AMBIANCES LUMINEUSESA. CONCEPT DETAILLE Capteur de son Le volume sonore est transcrit en ambiance lumineuse à l’aide des capteurs de son. Peu de personnes, peu de bruit : Ambiance lumineuse bleutéeLe mur disposé en face du « mur de téléprésence » doit refléter l’ambiancelumineuse du lieu. Pour cela, des capteurs sonores seront reliés à ce murlumineux pour évoluer selon le niveau sonore. Des couleurs seront alorsattribuées à un niveau sonore bien particulier et les utilisateurs pourrontinfluencer l’ambiance qu’il souhaite en élevant ou en diminuant lesbruits. Nombreuses personnes, bruit : Ambiance lumineuse orangée 23 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  24. 24. AMBIANCES LUMINEUSESCHOIX TECHNIQUESIl existe plusieurs supports pour réaliser le mur d’ambiance lumineuse, Il existe également le même principe mais avec 16 blocs lumineux quiévoluant selon le débit sonore du couloir. Notre choix lumineux s’est vite alternent au gré des 16 programmes disponibles. De plus, avec ce dernier,orientée vers les LEDS. En effet, les LEDs (« Lighting Emitting Diode ») sont il est possible de relier entre eux plusieurs murs grâce à une fonction dedirectement issues de la technologie des semi-conducteurs. La LED est synchronisation. Ses dimensions sont alors de 1,0 * 1,0 * 0,1 m ou de 1,2 * 1,2un composant électronique qui offre trois avantages majeurs : * 0,1 m. PRIX : de 149 euros à 799 euros.• Très faible consommation d’énergie ;• Peu ou pas d’émission de chaleur ;• Longue durée de vie.Il nous semble qu’un dispositif interactif dans notre université de technologiene peut que prendre en compte le réchauffement climatique. Ce choixa donc été pensé dans une optique de développement durable et depréservation de l’éco-système de notre planète.SUPPORT LUMINEUXL’entreprise « Lumière du Futur » (http://www.lumieredufutur.com/)propose différentes solutions à notre projet. Voici les solutions possibles :• Mur de ledLe mur est composé de 9 blocs lumineux quadrangulaires, soit 192 ledsde couleur. Le mur qu’ils vendent peut être guidé à distance grâce àune télécommande. Ce mur permet un fondu progressif des couleurs,des variations rapides, la fixation d’une couleur, une fonction sonorepour faire varier le cycle lumineux en fonction de la musique.Caractéristiques :o Dimensions : 40 * 40 * 8 cm (H*L*l)o Alimentation par adaptateur secteuro Réglage de la vitesse des fondusDes variations de ce mur existent.Par exemple, il est possible d’acheter un mur qui devienne un miroir unefois éteint. 24 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  25. 25. AMBIANCES LUMINEUSES• Guirlandes lumineuses à LED multicolores( FlexLed RGB Le Fil lumière est destiné à la décoration extérieure et intérieure. C’est unEtanche) matériau lumineux, souple et flexible, simple d’utilisation. Ce produit a« Lumière du Futur » propose également des guirlandes de LEDs qui également l’avantage d’exister en plusieurs couleurs : clair, bleu, orange,adhèrent sur n’importe quelle surface. L’utilisateur peut changer la vert, jaune, rouge, citron, rose, pourpre. Des combinaisons de couleurs sontcouleur et l’animation à son gré. Il existe plusieurs modes de changement donc possibles pour créer un grand nombre d’ambiances lumineuses. Lede couleur : produit est constitué de micro-lampes moulées dans un cordon de PVC Mode clignotant 1 : changement des trois couleurs (rouge, vert, transparent de diamètre 13mm et il comporte les caractéristiques techniquesbleu) ; suivantes: Mode clignotant 2 : changement des sept couleurs ; Fil sécable tous les mètres Mode fondu 1 : fondu des 7 couleurs en boucle ; Résistance à la pression : 100 kg / 2,5 cm2 Mode fondu 2 : fondu des 7 couleurs aléatoire. Indice de protection : IP54 – classe 2PRIX : 220 euros le kit avec : Distance entre 2 ampoules : 27,7mm 1 bobine de 2,5m ; Alimentation : 230volts 1 controleur DLC 12V ; Diamètre de l’enveloppe PVC : 13mm 1 télécommande ; Consommation au mètre linéaire : 16,4 Watts 1 transfo 220V ; Nombre d’ampoules au mètre : 36 IP55 ; Longueur maxi par alimentation : 44m Tension Electrique Maximale : 12 VDC.• Guirlandes lumineuses à LED d’une couleurPour l’instant, les solutions trouvées permettent un changement decouleur dans une même structure. Dans notre projet, il est possibleégalement de prévoir un mur de guirlandes unicolores qui sont éteintesou allumées selon le volume sonore.On peut alors trouver le produit FIL LUMIERE qualité Standard ou Diamantchez Blachere Illumination. Les guirlandes sont souples et flexibles.Le fil est constitué de micro-lampes moulées dans un cordon de PVCtransparent de diamètre 13mm. Les LEDs de chez Blachere comportenttrois avantages : Une luminosité exceptionnelle ; Une diffusion unique de la lumière à 320° ; Une garantie totale d’officialité. 25 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  26. 26. AMBIANCES LUMINEUSES CAPTEURS Pour obtenir une ambiance lumineuse liée au volume sonore, il faut utiliser un capteur sonore qui détecte le niveau de décibels : la puissance ou la douceur d’un son. Le capteur sonore détecte le dB et les dBA. Le capteur sonore, proposé par la société InterfaceZ est équipé d’un petit micro. Il analyse le volume des sons ambiants. Le capteur peut être disposé à un endroit où les spectateurs d’une installation parlent, ou bien orienté vers une rue passante ou encore sur une surface où se produisent des vibrations et des chocs. Une petite parabole (à la rigueur une demi-sphère) autour du micro améliore la portée et la directivité du capteur. Le capteur de volume sonore est basé sur un microphone électret. Il est sensible au son et envoie un signal proportionnel au volume. Il est particu- lièrement sensible aux percussions, aux chocs, aux claquements. Le poten- tiomètre change sa sensibilité générale. Selon les lieux, il faut le régler de façon à ce que le signal que l’on veut capter se détache du bruit de fond. Dans les endroits peu bruyants, le réglage diffère si l’on veut capteur plutôt de la voix ou des percussions. 26PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  27. 27. AMBIANCES LUMINEUSESC. CHOIX SELON LE RAPPORT QUALITE-PRIXPour les capteurs, le choix est assez simple, celui d’Interface Z regroupe Prix à l’unité Longueur Quantité Prix totaltoutes les qualités nécessaires à la création de cette ambiancelumineuse. Un capteur sonore coûtant 21€. FlexLed RGB 220 € 2,5 m 20 4400 € EtancheCeci est cependant plus compliqué pour les éléments lumineux. Les murs Guirlandes 250 € 44m 9 2250 €de LEDs sont les plus proches de notre concept. Néanmoins, leur taille lumineusesest trop petite pour notre utilisation. Le prix étant déjà très élevé (jusqu’à à LED d’une799€), nous ne pouvons pas nous permettre d’en acheter plusieurs pour couleurréaliser un véritable effet d’ambiance lumineuse.Deux possibilités sont envisageables. Le meilleur rendu sera effectuéavec les guirlandes lumineuses multicolores. Cependant pour unequalité moindre, les guirlandes unicolores sont beaucoup moinschers. Le choix devra être effectué par le commanditaire. En effet, lesguirlandes unicolores ne permettent pas un rendu tout à fait optimal.En fait, pour créer une ambiance lumineuse variant avec le volumesonore, il faudrait un grand nombre de guirlandes de chaque couleurqui s’éteindrait ou s’allumerait selon le niveau. À chaque ambiance, laplupart des guirlandes ne serait donc pas en action. Ce choix n’est doncpas idéal pour le rendu car il nécessiterait l’achat d’un grand nombrede guirlandes non utilisé en permanence. Les guirlandes lumineuses àLED d’une couleur mesurent 1,90m. Elles existentLa meilleure qualité reste les guirlandes lumineuses multicolores. Lechangement des couleurs étant incorporé dans leur système defonctionnement, il sera simple de brancher le capteur sonore dessus etpar un programme informatique faire correspondre une couleur à unetranche de décibels. 27 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  28. 28. 5 CADRE PHOTO
  29. 29. CADRE PHOTOA. CONCEPT DETAILLEDESCRIPTIONL’utilisateur du dispositif pourra se prendre en photo à l’aide d’une we-bcam installée au-dessus de la table interactive. Au niveau de la tableinteractive il pourra alors voir son image, prendre la photo. Une fois quesa photo sera prise, il pourra choisir un certain nombre d’effets : défor-mation avant, reconstruction, tourbillon horaire, contraction, dilatation,décalage à gauche, miroir, turbulence, dessin, main, zoom. Il pourraalors déformer son image à partir de ses gestes sur la table interactive.Une fois le résultat souhaité obtenu, il pourra valider son choix. La photo-graphie modifiée apparaîtra alors en première image en haut à gauchedu cadre entourant le mur de téléprésence. Toutes les images serontalors décalées d’un rang et une image disparaîtra. L’utilisateur joue avec son image àSCHEMA GENERAL La table interactive filme les personnes L’utilisateur se prend en photo l’aide des utilitaires de retouche L’image est ajoutée au cadre photo 29 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  30. 30. CADRE PHOTOEXEMPLES D’INTERFACES DE LA TABLE INTERACTIVE Vidéo Webcam Vidéo Webcam Photographie Bouton pour prendre en photographie Décompte avant photographie Menu des effets Action tactile de déformation Photographie déformée Propriétés de laction Validation 30 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  31. 31. CADRE PHOTOB. CHOIX TECHNIQUESTABLE INTERACTIVE Il faut ensuite que la programmation garde en mémoire la dernière image de la vidéo Webcam. A partir de cette image, la programmation devra reprendre le script deLa table interactive est construite durant le semestre Automne 2008 par PhotoShop proposé dans le menu « Filtre » - « Fluidité ».un autre groupe suivant l’UV PR. Notre installation pourra donc utilisercette table. Pour réaliser les différentes interfaces, il faudra faire un travailde programmation. Un groupe en Génie Informatique pourra facilement CHANGEMENT DE PHOTOprogrammer les actions proposées lors de l’interaction. Ceci pourra êtreréalisé en prenant en compte la position des doigts de l’utilisateur sur la Une programmation est également à réaliser pour que la photographietable interactive. validée soit insérée dans le cadre et que l’ensemble des photographiesLa programmation devra prendre en compte l’intégration d’une se décale d’un cran. La programmation semble être assez simple. Unewebcam dans l’interface, de la prise en photographie, et des différentes simple itération est à coder. Cependant, ceci nécessite un ordinateur pourdéformations possibles. L’intégration de plusieurs boutons est aussi à réceptionner l’image modifiée, appliquer la programmation et enfin envoyerprévoir. le signal au vidéo-projecteur.La programmation pourra être réalisée sur Flash. L’intégration de lawebcam est alors programmée en Action Script 2 ainsi : PROJECTIONcam=Camera.get() Nous avons décidé de projeter sur le même écran le cadre photo et le «cam.onStatus=function (e) { mur de téléprésence ». Cela permet un gain de coût et de matériel. Ce if (e.code == “Camera.Unmuted”) { choix engendre cependant une contrainte qui est de ne pas de mettre un initialize() centre vide dans le cadre. En effet, si une couleur même blanche était mise } au centre, elle risquerait de modifier la couleur et la luminosité du « mur de else { téléprésence ». System.showSettings(3) Cependant, l’utilisation d’un deuxième vidéo-projecteur entraîne des } difficultés de mise en place à prendre en compte lors de l’installation. En} effet, il faudra une distance de projection assez grande afin qu’il y ait leif (cam == null) { moins de décalage et de déformation possible entre la projection du « mur System.showSettings(3) de téléprésence » et celle du cadre photographique.} C’est pourquoi nous préconisons l’utilisation du vidéoprojecteur Optomaelse { EP1080 qui permet de faire du Picture and Picture pour avoir deux images output.attachVideo (cam) sur le même écran.} 31 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  32. 32. CADRE PHOTOC. ASPECT FINANCIER Pour cette application, peu de dépenses sont à prévoir. En effet, la table interactive est construite par des étudiants de l’UTC. Il suffira de trouver un ordinateur. Ce dernier n’a pas besoin d’une qualité exceptionnelle étant donné qu’il ne sera utilisé que pour effectuer le programme. Cependant, il devra être assez rapide. L’UTC a à sa disposition un parc informatique important qui pourra fournir l’ordinateur nécessaire. Il faudra par contre acheter le câblage nécessaire. L’achat du vidéoprojecteur se faisant pour le « mur de téléprésence », il n’est pas nécessaire d’en racheter un vu les caractéristiques choisis. 32 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  33. 33. 6 OPTIONS
  34. 34. OPTIONSNous proposons un certain nombre de modules en option pour faireévoluer notre dispositif « couloirs sensoriels ». Elles sont au nombre detrois et se choisissent grâce à la table interactive, c’est pourquoi nousproposons une interface de choix des différentes options adaptée : Apport et retouches Choix dun fond pour le dimages pour le cadre mur de téléprésence photographique Choix dun jeu 34 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  35. 35. OPTIONSA. JEU WIIIl existe de nombreux jeux wii qui correspondent assez bien aux jeux L’utilisateur pourra ainsi choisir sur la table interactive le jeu auquel il souhaiteque nous aimerions ajouter à notre mur de téléprésence, tels que Mario jouer avec l’utilisateur du lieu2. Le « mur de téléprésence » étant à proximité,Strikers Charged, Football, Baseball, Tennis ou encore Bowling. il est possible de se concerter avant pour choisir un jeu ensemble. Une foisLa définition de la wii nous a semblé correspondre assez bien à l’aspect que le choix est réalisé, le deuxième utilisateur est amené à valider le choixconvivial de notre projet : « la console Wii et sa manette révolutionnaire du premier. Ensuite, tous deux prennent la manette mise à disposition etqui détecte les mouvements, la Wiimote, ont été conçues pour que commence à jouer l’un contre l’autre ou l’un avec l’autre. Un lien réel esttout le monde puisse jouer, quelles que soient leur compétence et leur ainsi tissé entre les deux bâtiments de l’U.T.C..expérience. » En effet, les jeux wii sont accessibles à tous, même auxmoins experts en jeux vidéo puisqu’ils battent des records de vente dansles maisons de retraite ! La mise en marche des jeux est très rapide et trèsfacile et c’est exactement ce que nous souhaiterions pour notre projet.Ce sont des jeux qui se jouent à plusieurs, ce qui permettrait de jouerentre les deux sites, et qui sont divertissants à tous les âges.Selon nous, le divertissement à plusieurs personnes fait partie intégrantede l’aspect « communicatif » que nous voulons donner à notre projetcar le jeu créé des liens amicaux entre les utilisateurs. Nous souhaiterionsdonc ajouter une telle option à notre « mur de téléprésence » pour qu’ilprenne une nouvelle ampleur. Nous ne voulons pas absolument installerla wii entre les deux lieux, mais nous trouvons que son principe de jeuxsimples avec une seule télécommande qui enregistre les mouvementset son côté presque sportif sont tout à fait adaptés à notre projet.De plus, un nouveau lien serait créé entre les deux bâtiments de l’U.T.C..Les étudiants pourraient se retrouver pour s’affronter sur un jeu. Ceci lesdéfoulerait entre deux cours sérieux. C’est également un bon moyenpour se changer les idées au sein même de l’université. Ce modulemodifierait également l’image de l’école d’ingénieur auprès desétudiants et des chercheurs. Ce couloir se transformerait en une oasis.Les personnes viendraient pour s’y ressourcer, communiquer entre eux,se défouler… 35 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  36. 36. OPTIONS 36PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  37. 37. OPTIONS Baseball Football Bowling Tennis Retour à laccueil 37PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  38. 38. OPTIONSB. MODULE OPTIONNEL CADRE PHOTOLes options liées au cadre photographique ne modifient pas énormémentles choix techniques effectués. En effet, le concept reste le même.L’utilisateur effectue des déformations d’images à partir de la tableinteractive. Les mêmes options sont proposées, à savoir : Déformation avant ; Reconstruction ; Tourbillon horaire ; Contraction ; Dilatation ; Décalage à gauche ; Miroir, turbulence ; Dessin ; Main ; Zoom.Cependant, avec cette option, l’utilisateur aura plus de choix. Il pourrasoit se prendre en photo comme il a été décrit pour l’option classique,soit aller chercher une image de son choix sur Internet, soit utiliser uneimage de sa clé USB. Toutes ces options se feront à partir de la table Apport de fichiers photo Recherche dimagesinteractive qui sera connectée à Internet et qui aura un port USB. par clé USB sur internetEn fait, une interface d’accueil lui permettra de choisir l’entrée qu’ilsouhaite. L’interface de choix pourra être ainsi : Prise de photographie Retour à laccueil 38 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  39. 39. OPTIONSOPTION DU CADRE PHOTOGRAPHIQUE Apport de fichiers photo par clé USB @ Recherche de photographies sur internet via la table interactive Traitement photo à l’aide de la table interactive Prise de photographie sur place 39 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  40. 40. OPTIONSCHOIX DU FOND DU MUR DE TELEPRESENCE Nous souhaitons pouvoir faire évoluer les personnes traversant le couloir dans des décors différents en utilisant, comme pour la présentation météo, un fond vert ou bleu sur le mur en face de l’écran. Cyberdome est une entreprise qui peut faire de la prise de vue réelle sur un fond vert, que l’on appelle un fond d’incrustation. Cette technique peut être appliquée pour la présentation de la méteo, dans le domaine de la publicité, du vidéo clip... La méthode actuelle pour pouvoir faire des incrustations, est celle de faire jouer l’acteur ou le présentateur sur un fond vert (mur peint). Ensuite tout un travail d’infographie est encore nécessaire pour obtenir un découpage parfait de l’acteur ou du présentateur et pour l’intégrer dans le décor final voulu (carte météorologique, décor défilant en voiture...) Il ne nous semble donc pas possible de pouvoir faire évoluer les utilisateurs sur des fons choisis en direct. Ainsi il faudrait créer un logiciel qui puisse enregistrer les mouvements des personnes et projeter leur image directement avec le fond choisi, sans avoir besoin de temps pour transformer le fond vert en décortiquant chaque mouvement de l’utilisateur. Finalement, le plus simple est de projeter le fond choisi sur le mur blanc à l’aide d’un rétroprojecteur fixé au plafond avec une distance focale extrêmement courte. 40 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  41. 41. OPTIONS 41PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  42. 42. 7 CONCLUSION
  43. 43. CONCLUSION Dans le cadre de l’UV PR00, nous avons donc créé un concept interactif ayant pour but de créer un véritable lien entre les différents bâtiments de l’U.T.C. et de divertir les étudiants et les chercheurs. Notre dispositif comprend trois grands modules : • Un mur de téléprésence ; • Un mur lumineux ; • Un cadre photographique. Pour chaque module, nous avons fait des choix techniques pour être certain de la faisabilité technique de notre dispositif. Nous savons maintenant que notre concept est réalisable. Nous proposons de plus différentes possibilités de réalisation afin de laisser un choix de prix et de difficulté de réalisation. D’autres étudiants pourront alors se charger de réaliser notre dispositif, toutes les informations nécessaires se trouvant dans ce rapport. Nous avons proposé un projet vivant dont l’aspect évolue au fil des heures et des ambiances. Nous l’avons voulu ludique et interactif pour, qu’en plus d’une discussion ou d’une atmosphère, les utilisateurs puissent partager un instant de réelle complicité ou de divertissement, jusqu’à ce que, on l’espère, ils oublient les murs et la distance qui les séparent. Nous avons également proposé des options à ce dispositif afin de lancer des idées d’évolution de ce dernier. Là encore, tout est fait pour rendre ces « couloirs sensoriels » le plus vivant possible. C’est ainsi que nous avons donné les idées suivantes : • Module de jeux wii ; • Choix d’un fond pour le mur de téléprésence ; • Développement du cadre photographique aux images d’Internet ou personnelles. Dorénavant, nous espérons vivement que ce dispositif sera mis en place à l’U.T.C... 43PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS
  44. 44. BIBLIOGRAPHIE com/SITE INTERNET • ORAY. Oray.fr -Catalogue & Tarifs. Disponible sur : http://www.oray.• SONY. Appareil photo, TV HD, Blu-ray, lecteur mp3, ordinateur fr/catalogue.htmlportable : Sony. Disponible sur : www.sony.fr/section/accueil • AB-LED. Bandeau 5m Souple RGB Abadennled - ab-led, vente en• ENM. vidéoprojecteur : Choisir son vidéoprojecteur. Disponible sur : ligne d’ampoules leds. Disponible sur : http://www.ab-led.fr/bandeau-5m-http://www.enm.fr/videoprojecteur.html souple-rgb-p-76.html• ENM. projecteur (LCD, DLP, multimédia, vidéo). Disponible sur : http://www.enm.fr/technologie.html• RECTOSCREEN. Accueil. Disponible sur : http://www.retroscreen.fr/EDGB2B. Ecrans de projection greyfire. Disponible sur : www.edgb2b.com/Glimm_Screens-3181-noprofil-10194-9609-0-1-1-fr-societe.html• LE MONDE NUMERIQUE. Le Magazine des nouvelles technologies. LeMonde Numérique. Disponible sur : www.lemondenumerique.com• TOM’S GUIDE. Comparatif Vidéoprojecteurs - Choisir votreVidéoprojectuer avec Tom’sGuide. Disponible sur : http://www.bestofmicro.com/guide/comparatif-Videoprojecteur,2-aWRHdWlkZT03Mg==.html• CUBE FESTIVAL. Cube Festival. Emotion Vending Machine. Disponiblesur : http://www.cubefestival.com/exposition/planprogramme/emotion-vending-machine/• INTERFACE Z. Interface Z : Capteurs, actionneurs, interfaces Midi pourinteraction à distance, art contemporain et installation artistique. Disponiblesur : http://www.interface-z.com/• LUMIERE DU FUTUR. Votre reference LED : Ampoules, Spots, Deco,Eclairage tendance et design. Disponible sur : http://www.lumieredufutur. 44 PROO A08 - AURELIE CHARLES - CORAIL BOURRELIER - LES COULOIRS SENSORIELS

×