Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
EXPOSITION
SUR « SANIOKHOR »
L’Université de Pir
Partie 3
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• - Dans l'enceinte de cette grande
mosquée a été formé un grand nombre de
sa...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• - Parmi ces savants pionniers figurent, notamment: le
célèbre chimiste Ahme...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• -La mosquée Ezzitouna veillait également à
former des compétences intellect...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• - Tout au long de sa longue histoire, la mosquée
Ezzitouna a été un haut li...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Université Al Quaraouiyine
( Maroc )
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Al Quaraouiyine ‫القرويين‬ est une des plus
importantes mosquées et la plus...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Au XIIe siècle, toute une série de noms
parmi les plus grands vont être ass...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Historique
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• L'Emir Yahya ben Muhammad fut proclamé
souverain le jour de la mort de son ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Cette dernière appelée Fatima et
surnommée Oum Al Banine (la mère des
deux ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Elle acheta du propriétaire l'emplacement de la
Mosquée Quaraouiyine dont e...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• La sainte femme jeûna tout le temps que
durèrent les travaux et lorsqu'ils ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Enseignement
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• L'université propose de nombreux
enseignements tournés vers l'étude de l'
I...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Recherches:
• Droit Musulman : (Fès-Agadir)
• Théologie : (Tétouan)
• Langue ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Diplômes:
• Certificat Universitaire d'Etudes Littéraires
(CUEL)
• Al Ijaza O...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Publications périodiques:
• Revue Al Quaraouiyine
• Revue de la Faculté Al Lo...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Statistiques (1996-1997) :
• Etudiants : 6 178
• Enseignants: 123
• Personnel...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèquesMosquee_El_Qaraouiyyine (porte)
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Université al-Azhar
( Egypte )
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• L'université al-Azhar a été fondée au
Caire après la construction de la mos...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Fondation
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Pendant le mois de Ramadan 365 (octobre 975,
calendrier chrétien), le Grand...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• En 988 al-Azhar devint une université
islamique à proprement parler. Al-Azh...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Enseignement
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Etudiants à l'université al-Azhar dans les
années 1880.
• Au fil du temps, ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• En 1822, le système éducatif fut
réglementé et le programme établi avec
pré...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
En 1950, le système éducatif d’Al-Azhar est
divisé en trois facultés :
• juri...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Des facultés techniques et pratiques sont créées
en 1961, pour enseigner la...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Etudiants à l'université al-Azhar dans les années 1880
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Université Al Azhar
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
Le Sankoré Madrasah,
l'université de Sankoré
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Le Sankoré Madrasah, l'université de Sankoré ,
ou le Sankore Masjid est l'u...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Construction
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• L'empire du Mali a gagné le contrôle direct de la
ville de Timbuktu en 1324...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Les fondements de la structure précédente ont
été jetés autour de 989 A. su...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Croissance comme centre de l'étude
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Timbuktu avait longtemps été une destination ou un arrêt
pour les négociant...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Organisation
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Comme centre d'une communauté savante islamique,
l'université était très di...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Programme d'études
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Le programme d'études de Sankoré et d'autres
masjids dans le secteur a eu q...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• École de Qu'ranic
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Le premier ou primaire degré (école de
Qur'anic) a exigé une maîtrise de la...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Études générales
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Le degré secondaire ou le degré d'études générales
s'est concentré sur le p...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Après réception de leurs diplômes les étudiants
se réunissent en dehors du ...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Degré supérieur
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Le degré supérieur a exigé des étudiants
d'étudier sous les professeurs spé...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Disciples de Sankoré
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Les disciples ont écrit leurs propres livres en
tant qu'élément d'un modèle...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Monsieur Malamine Bara DIOUF : Conservateur, Chef de
Service de la Communic...
Charles CISSE, Conservateur de
bibliothèques
• Monsieur Charles CISSE : Conservateur,
Chef de la Division Communication et...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exposition Université Islamique de Pire part 3

1 997 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 997
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exposition Université Islamique de Pire part 3

  1. 1. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques EXPOSITION SUR « SANIOKHOR » L’Université de Pir Partie 3
  2. 2. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • - Dans l'enceinte de cette grande mosquée a été formé un grand nombre de savants qui se sont distingués, tant au Maghreb qu'au Machrek, par la richesse de leur science, la profondeur de leur savoir et la vaste étendue de leur savoir et et de leur culture.
  3. 3. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • - Parmi ces savants pionniers figurent, notamment: le célèbre chimiste Ahmed Tifachi qui, au 13ème siècle, a élaboré la première encyclopédie arabe de toutes les sciences et de tous les arts connus alors, le grand voyageur Abdallah Tijani, le théologien et imam Mohamed Ibn Arafa, le philosophe et hitorien Abderrahmane Ibn Khaldoun à qui le monde doit l'invention de la sociologie, le grand poète Aboulkacem Chebbi, le syndicaliste et défenseur de l'émancipation de la femme Tahar Al Haddad, le savant et homme politique Abdelaziz Thâalbi, fondateur du parti libre du Destour et le grand savant et exégète Mohamed Tahar Ibn Achour, auteur de "Attahrir Wa Attanwir".
  4. 4. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques
  5. 5. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • -La mosquée Ezzitouna veillait également à former des compétences intellectuelles et des potentialités réformistes à même d'insuffler l'esprit patriotique et d'ancrer la prise de conscience du savoir arabo-islamique capable de participer à l'impulsion et à l'enrichissement des cultures et des civilisations humaines. "Depuis sa création, écrit Hassen Hosni Abdelwahab, Ezzitouna n'a cessé de remplir sa mission scientifique et spirituelle et d'asseoir la langue arabe sur des bases en constante croissance et prospérité".
  6. 6. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • - Tout au long de sa longue histoire, la mosquée Ezzitouna a été un haut lieu rayonnant par sa science et sa pensée, qui participe, grâce à ses savants et ses cadres, à la marche de la création, du progrès et du changement, et qui remplit une mission civilisationelle universelle basée sur la science authentique, le véritable savoir et les nobles valeurs islamique qui prêchent la tolérance, l'ouverture, le juste milieu, la modération et le dialogue.
  7. 7. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Université Al Quaraouiyine ( Maroc )
  8. 8. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Al Quaraouiyine ‫القرويين‬ est une des plus importantes mosquées et la plus vieille université du Monde. Sa construction débute en 857 à Fès, sous le règne de la Dynastie Idrisside . C'est une femme, héritière d'un riche kairouanais, Oum Al Banine fatima Al Fihriya, qui est à l'origine de sa fondation. Tout au long des siècles, la mosquée voit son architecture évoluer et s'agrandir. Elle devient, du Xe siècle au XIIe siècle, un important centre d'enseignement et une des premières universités au monde.
  9. 9. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Au XIIe siècle, toute une série de noms parmi les plus grands vont être associés d'une manière ou d'une autre à la Quaraouiyine : les grands précurseurs du Soufisme, tels Ibn Hrizim, Abou Madyane, Abdeslam Ben Mchich Alami, les philosophes Avenpace et Averroès, le géographe Al Idrissi mais aussi Maïmonide et Ibn Khaldoun pour ne citer que ceux-là.
  10. 10. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Historique
  11. 11. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • L'Emir Yahya ben Muhammad fut proclamé souverain le jour de la mort de son frère Ali et marcha dans la voie de ses prédécesseurs. Sous son règne, la population de Fès s'accrut considérablement et la ville fut bientôt insuffisante. C'est à cette époque que fut bâtie la Mosquée Quaraouiyine. L'emplacement était un terrain nu, contenant du gypse et clairsemé de quelques arbres ; il appartenait à un homme d'Houara qui avait amené d'Afrique avec lui son épouse, sa sœur et sa fille.
  12. 12. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Cette dernière appelée Fatima et surnommée Oum Al Banine (la mère des deux fils) fut une femme vertueuse et sainte ; à la mort de ses parents elle hérita de grands biens et elle voulut les consacrer à une oeuvre pieuse pour mériter la bénédiction de Dieu. Fatima crut atteindre ce but en bâtissant une mosquée.
  13. 13. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Elle acheta du propriétaire l'emplacement de la Mosquée Quaraouiyine dont elle jeta les fondements le premier samedi du mois de Ramadan, an 245 de l'hégire. Les murs furent bâtis en tabiah et en hedden que l'on extrayait au fur et à mesure d'une carrière située sur le terrain même qui fournissait aussi la terre, les pierres et le sable, de sorte que cette Mosquée sacrée fut entièrement bâtie avec des matériaux de son propre sol.
  14. 14. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • La sainte femme jeûna tout le temps que durèrent les travaux et lorsqu'ils furent achevés, elle adressa des actions de grâce à Dieu. La mosquée bâtie par Fatima avait quatre belathat, une petite cour et un mirhab. Son minaret était peu élevé et construit sur l'Aneza du côté du sud.
  15. 15. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Enseignement
  16. 16. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • L'université propose de nombreux enseignements tournés vers l'étude de l' Islam. L'université est subdivisée en faculté réparti sur plusieurs villes du Maroc (Fès, Agadir, Tétouan, Marrakech). L'université délivre des diplômes visés par l'Etat marocain.
  17. 17. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Recherches: • Droit Musulman : (Fès-Agadir) • Théologie : (Tétouan) • Langue Arabe et Sciences Islamiques ( Marrakech
  18. 18. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Diplômes: • Certificat Universitaire d'Etudes Littéraires (CUEL) • Al Ijaza Oulya (Licence) • At takhssiss (DES) • Al A’limya (Doctorat d’Etat)
  19. 19. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Publications périodiques: • Revue Al Quaraouiyine • Revue de la Faculté Al Logha al Arabia Marrakech • Revue de la Faculté Ach-charia - Fès • Revue de la faculté Ach-Chariat Agadir • Revue de la faculté Ossouleddine Tétouan
  20. 20. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Statistiques (1996-1997) : • Etudiants : 6 178 • Enseignants: 123 • Personnel administratif : 226
  21. 21. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèquesMosquee_El_Qaraouiyyine (porte)
  22. 22. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Université al-Azhar ( Egypte )
  23. 23. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • L'université al-Azhar a été fondée au Caire après la construction de la mosquée en 969 selon le calendrier chrétien (358 selon le calendrier musulman). Trois ans et demi après sa construction, la mosquée commence à jouer son rôle dans la diffusion et l’enseignement des sciences islamiques. Al-Azhar est la principale université d'étude de l'islam.
  24. 24. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Fondation
  25. 25. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Pendant le mois de Ramadan 365 (octobre 975, calendrier chrétien), le Grand juge d’Égypte, Abû al-Hassan, assis dans la cour de la mosquée, enseigne « Al-Ikhtisâr », un livre juridique chiite, devant une grande audience. Ce cours est le départ de l’enseignement dans la mosquée. Si ces séances avaient comme but l’enseignement des sciences islamiques, elles prenaient parfois des orientations politiques.
  26. 26. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • En 988 al-Azhar devint une université islamique à proprement parler. Al-Azhar est la deuxième université islamique la plus ancienne au monde, après l'université Quaraouiyine à Fès. Les deux institutions ont été longtemps en compétition sur le plan scientifique.
  27. 27. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Enseignement
  28. 28. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Etudiants à l'université al-Azhar dans les années 1880. • Au fil du temps, l’enseignement s’est enrichi de cours de littérature et de langue arabe. La réputation d’al-Azhar n’a cessé de croître et la branche chiite a été éclipsée par la branche sunnite.
  29. 29. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • En 1822, le système éducatif fut réglementé et le programme établi avec précision. Le plus haut diplôme délivré alors par al-Azhar, qui équivaut aujourd’hui à un doctorat, accordait le respect dû à son détenteur. En 1939, un projet de construction de la grande université al-Azhar est estimé à 100 millions de Francs de l'époque.
  30. 30. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques En 1950, le système éducatif d’Al-Azhar est divisé en trois facultés : • jurisprudence islamique ; • fondements de la religion et théologie ; • langue arabe.
  31. 31. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Des facultés techniques et pratiques sont créées en 1961, pour enseigner la médecine, les sciences de l’ingénieur, l’agriculture, etc. • Aujourd'hui, l'université al-Azhar prétend porter le titre de la plus haute autorité de l'islam sunnite et forme la plupart des muftis d'Asie et d'Afrique. Son recteur est Mohammed Tantaoui, 43e imam de la mosquée al-Azhar.
  32. 32. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Etudiants à l'université al-Azhar dans les années 1880
  33. 33. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Université Al Azhar
  34. 34. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques Le Sankoré Madrasah, l'université de Sankoré
  35. 35. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Le Sankoré Madrasah, l'université de Sankoré , ou le Sankore Masjid est l'un de trois centres d'étude antiques situés dans le Timbuktu , Mali , Afrique de l'ouest . Les trois mosquées de Sankoré, de mosquée de Djinguereber et de Sidi Yahya composent l'université célèbre de Timbuktu . Le Madrasah qui signifie le " ; school" ; dans l’arabe et également dans d'autres langues s'est associé aux personnes musulmanes.
  36. 36. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Construction
  37. 37. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • L'empire du Mali a gagné le contrôle direct de la ville de Timbuktu en 1324 pendant le règne de Kankan Musa de Mansa. Lors du renvoi de son hadj célèbre, Musa a apporté le Abu Ishaq es Saheli d'architecte de Grenade de Egypte pour aider à construire des mosquées et des palais dans tout l'empire. Il a conçu et a vu la construction d'un des premières grandes mosquées de Sankore et des jujubes de Jingeray Masjid en 1327.
  38. 38. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Les fondements de la structure précédente ont été jetés autour de 989 A. sur les ordres de l'ibn en chef Umar de Mahmud d'ibn d'Aqib d'Al-Qadi juge de la ville. Une dame locale de Mandinka , estimée pour sa richesse, a financé ses plans pour transformer Sankoré en classe du monde apprenant l'établissement avec des professeurs sur le pair avec n'importe quel extérieur de l'Afrique. Il a fait construire la cour de la mosquée aux dimensions exactes du Ka'abah à la Mecque , utilisant une corde pour des mesures précises.
  39. 39. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Croissance comme centre de l'étude
  40. 40. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Timbuktu avait longtemps été une destination ou un arrêt pour les négociants du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. C’est ainsi que les idées et les marchandises ont commencé à transiter par la ville fabuleuse. Puisque la plupart sinon tous ces commerçants étaient des musulmans , la mosquée verrait des visiteurs constamment. Le temple a accumulé une richesse de livres dans le monde musulman devenant non seulement un centre de culte mais aussi un centre d'étude. Les livres sont devenus aussi importants que n’importe quel autre produit dans la ville, et les bibliothèques privées poussaient aussi dans les maisons des disciples locaux.
  41. 41. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Organisation
  42. 42. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Comme centre d'une communauté savante islamique, l'université était très différente dans l'organisation des universités du médiéval d'Europe. Elle n'a eu aucune administration centrale autre que l'empereur. Elle n'a eu aucun registre d'étudiant mais copies gardées de ses publishings d'étudiant. Elle s'est composée de plusieurs écoles entièrement indépendantes ou les universités, chacune fonctionnant avec un maître ou un simple Imam. Les étudiants se sont associés à un professeur simple, et les cours ont eu lieu dans la cour ouverte de la mosquée ou aux résidences privées.
  43. 43. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Programme d'études
  44. 44. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Le programme d'études de Sankoré et d'autres masjids dans le secteur a eu quatre niveaux d'instruction ou de " ; degrees" ;. À la graduation de chaque niveau, les étudiants recevraient un turban symbolisant leur maîtrise. L'instruction n'était pas séculaire comme arguments qui ne pourraient pas être soutenus par le Qu'ran étaient inadmissibles au cours des discussions. Cependant, l'enseignement séculaire (la géométrie, mathématiques ) était inclus et soumis à une contrainte pour développer les individus well-rounded.
  45. 45. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • École de Qu'ranic
  46. 46. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Le premier ou primaire degré (école de Qur'anic) a exigé une maîtrise de langue et d'écriture arabes avec la mémorisation complète du Qur'an. Des étudiants ont été également présentés aux sciences de base à ce niveau.
  47. 47. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Études générales
  48. 48. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Le degré secondaire ou le degré d'études générales s'est concentré sur le plein émergement en sciences de base. Les étudiants ont appris la grammaire, mathématiques, géographie, histoire, physique, l'astronomie, chimie à côté des learnings plus avancés du Qu'ran. À ce niveau ils ont appris les Hadiths , la jurisprudence et les sciences de la purification spirituelle selon l'Islam. En conclusion, ils ont commencé une introduction à l'école commerciale et à l'éthique d'affaires. Le jour de remise des diplômes, des étudiants ont reçu des turbans symbolisant la lumière divine, la sagesse, la connaissance et l'excellente conduite morale.
  49. 49. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Après réception de leurs diplômes les étudiants se réunissent en dehors du bâtiment d'examen ou de la bibliothèque principale de campus et jettent leurs turbans haut dans l'air encourageant et tenant les mains de chacun pour prouver qu'ils étaient tous les frères et soeurs, comme beaucoup d'étudiants de l'Afro- américain font toujours à ce jour. C'est certainement un autre aspect du transfert culturel en grande partie négligée dans le domaine scolaire que le monde moderne doit à l'université de Timbuktu.
  50. 50. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Degré supérieur
  51. 51. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Le degré supérieur a exigé des étudiants d'étudier sous les professeurs spécialisés effectuant le travail de recherche. Une grande partie de l'étude a porté sur des discussions aux questions philosophiques ou religieuses. Avant la graduation de ce niveau, les étudiants se sont attachés à un cheik (professeur islamique) et ont démontré un caractère fort.
  52. 52. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Disciples de Sankoré
  53. 53. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Les disciples ont écrit leurs propres livres en tant qu'élément d'un modèle socio- économique . Des étudiants ont été chargés de copier ces livres et tous les autres livres qu'ils pourraient réussir de leurs mains. Aujourd'hui il y a plus de 700.000 manuscrits dans Timbuktu avec beaucoup qui remontent à l'âge d'or de l'Afrique de l'ouest (12ème-16èmes siècles).
  54. 54. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Monsieur Malamine Bara DIOUF : Conservateur, Chef de Service de la Communication et des Relations Publiques à la Bibliothèque Centrale de l’Université Gaston Berger de Saint – Louis du Sénégal • Monsieur Boubacar DIAKHATE : Conservateur, Chef de la Division Administrative et Financière à la Bibliothèque Centrale de l’Université Gaston Berger de Saint – Louis du Sénégal • Monsieur Oumar KHOL : Bibliothécaire, Chef de la Division Espaces documentaires à la Bibliothèque Centrale de l’Université Gaston Berger de Saint – Louis du Sénégal
  55. 55. Charles CISSE, Conservateur de bibliothèques • Monsieur Charles CISSE : Conservateur, Chef de la Division Communication et Animation à la Bibliothèque Centrale de l’Université Gaston Berger de Saint – Louis du Sénégal (ccisse@ugb.sn) • Tél.77 640 37 96 ©2009 C.CISSE

×