Lutte contre le tabagisme
Mabucig contrainte à déposer
ses affiches doublement illégales !
Mots clefs : tabac # tabagisme # ...
en premier lieu la presse en ligne, les associations de défense des consommateurs ont
repris au vol (bien que tardivement)...
 Le tabac aussi est un assassin
À partir de maintenant, il faut faire la chasse aux publicités illégales pour la cigarett...
Les effets du tabac sont toujours à long terme et cela fait de la lutte contre le tabagisme
une cause ingrate, souterraine ...
 À propos du #cedev
Le Cercle d'Éveil (#cedev) est une association burkinabè, créée en 2002 à l'initiative de
Monsieur Év...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les cigarettes de Mabucig, un poison pire que les canettes périmées du groupe Obouf au Burkina Faso

268 vues

Publié le

Lutte contre le tabagisme

Mabucig contrainte à déposer
ses affiches doublement illégales !

À la suite de la campagne de protestation initiée par Le Cercle d'Éveil (#cedev) et relayée par la presse, les associations et les réseaux sociaux, Mabucig, une filiale du groupe britannique Imperial Tobacco, a été contrainte de retirer toutes les affiches où le passeport allemand servait abusivement à faire la publicité de ses produits de tabac. Une première au Burkina Faso et une victoire encourageante pour l'application effective
de la loi anti-tabac de 2010.

Le Cercle d'Éveil (#cedev) demande donc de ne pas baisser les bras et de continuer, au quotidien, cette lutte déterminante pour le bien-être de toute la société.
Un effort de sensibilisation et d'information doit être fait par les associations de défense des consommateurs, et en particulier par les associations ou les réseaux de lutte contre le tabagisme, qui semblent trop souvent tétanisés par la puissance apparente des industries du tabac, au lieu d'agir avec force et détermination.

Le Cercle d'Éveil (#cedev) revient sur la récente affaire dite des "canettes périmées" dans laquelle le groupe Obouf est impliquée et poursuivi en justice. Si la nocivité
de ces "canettes périmées" est au moins probable en attendant les résultats définitifs des analyses en cours, il ne faut jamais oublier que la nocivité du tabac est sûre et
certaine, et beaucoup plus vicieuse, car elle implique un processus d'accoutumance qui pousse l'utilisateur à consentir à son propre empoisonnement et finalement à sa propre mort (et accessoirement à celle des membres de sa famille ou de son entourage).

Pour faire vite, boire une "canette périmée" du groupe Obouf, c'est être empoisonné par un fraudeur ; fumer une cigarette de Mabucig, c'est être suicidé par un industriel toujours propre sur lui. Un crime contre un suicide. Dans les deux cas, le consommateur finit à la morgue et l'auteur s'en met plein les poches aussi longtemps que possible. Mais l'avantage avec le suicide par cigarettes, c'est que l'industriel qui vous fournit obligeamment ne passera jamais par la case prison. Mabucig est certes responsable de votre mort, mais n'en sera jamais coupable. Un enfant pourrait dire que les vendeurs de cigarettes sont des criminels innocents…

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
268
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les cigarettes de Mabucig, un poison pire que les canettes périmées du groupe Obouf au Burkina Faso

  1. 1. Lutte contre le tabagisme Mabucig contrainte à déposer ses affiches doublement illégales ! Mots clefs : tabac # tabagisme # anti-tabac # Mabucig # Imperial Tobacco # publicité illégale # passeport allemand # burkina faso # cigarette # fumer # cedev À la suite de la campagne de protestation initiée par Le Cercle d'Éveil (#ce- dev) et relayée par la presse, les associations et les réseaux sociaux, Mabu- cig a été contrainte de retirer toutes les affiches où le passeport allemand servait abusivement à faire la publicité de ses produits de tabac. Une pre- mière au Burkina Faso et une victoire encourageante pour l'application ef- fective de la loi anti-tabac de 2010. C'est une grande victoire que doivent célébrer au- jourd'hui tous ceux qui luttent contre les indus- tries du tabac et les ravages que la cigarette fait au Burkina Faso, notamment dans notre jeu- nesse. Grâce à la campagne orchestrée par Le Cercle d'Éveil (#cedev) pour protester contre le fait qu'elle utilisait le passeport allemand sur ses publicités et son matériel marketing pour encou- rager l'usage et la consommation de cigarettes, Mabucig a fait marche arrière et a stoppé net la campagne de promotion que cette filiale du groupe britannique Imperial Tobacco venait de commencer sur l'ensemble du territoire national. La mobilisation a été à la fois importante, mais surtout multiple, ce qui montre que sur les sujets de société aussi les choses ne sont plus comme avant et que David peut bousculer Goliath ! La presse nationale a joué son rôle d'information du grand public, 2 0 0 2 - 4 0 6 / M A T D / S G / D G A T / D L P A P • 0 1 B P 5 5 7 O u a g a d o u g o u 0 1  Tribune libre de presseTribune libre de presseTribune libre de presse Ouaga : 21/03/15 Diffusion : libre Embargo : néant 1•5
  2. 2. en premier lieu la presse en ligne, les associations de défense des consommateurs ont repris au vol (bien que tardivement) le mot d'ordre et les réseaux sociaux ont immédia- tement amplifié le mouvement. Des associations allemandes de lutte contre le tabagisme, en particulier Blue 21 et Unfairtobacco, ont même mis leur influence au service de notre cause et participent pleinement de cette première victoire de nos concitoyens contre une industrie du tabac dont les profits en progression constante suintent du poison qu'elle vend chaque jour dans le plus reculé de nos villages !  Carton rouge aux autorités En revanche, nos autorités ont fait preuve d'un silence d'autant plus surprenant que c'est, a priori, leur rôle de protéger nos concitoyens contre les risques sanitaires, y compris en rappelant de façon énergique à la loi ceux qui en font fi depuis si longtemps. Silence du ministère de la Santé, qui se préoccupe de faire appliquer la loi anti-tabac de 2010 comme si les dispositions de celle-ci étaient facultatives. Silence du Conseil supérieur de la communication, qui semble ne même pas se préoccuper de savoir quelles affiches cou- vrent les panneaux et les façades de nos immeubles et si celles-là respectent la loi ou la déontologie. Silence encore du ministère de l'Administration territoriale, de la Décentrali- sation et de la Sécurité, qui continue d'autoriser les mairies à prélever une taxe sur les véhicules de publicité de cigarettes, alors que ceux-ci ne devraient plus circuler dans nos rues depuis 2011 avec des décorations publicitaires. Silence absolu surtout de la chancel- lerie allemande, qui semblait trouver normal que le passeport allemand serve à semer une mort prématurée dans les rangs de la population burkinabè, comme si à raison de notre pauvreté et de notre sous-développement, peu importe ce qui nous enfonce davan- tage dans le gouffre ! Ce comportement coupable (par abstention au moins...) de nos autorités témoigne sans doute des habitudes en vigueur depuis si longtemps dans nombre d'organes de contrôle où le respect de la loi doit sans cesse céder le pas devant les multiples intérêts de sociétés privées pour lesquelles la santé de nos concitoyens n'est rien d'autre qu'un frein à leur appétit de profits. Il est sans doute temps que, sur les sujets de société aussi, nos autori- tés se pressent d'envoyer des signes tangibles à nos concitoyens, qui démontrent que d'autres principes que ceux de l'argent et d'intérêts supérieurement privés régissent dé- sormais l'action publique qu'elles mènent au nom du Peuple. Contre tous ces archaïsmes, toutes ces compromissions, toutes ces démissions et sans doute toutes ces collusions avec une industrie du tabac si généreuse et reconnaissante envers ceux qui couvrent son commerce délétère depuis des lustres, une action citoyenne et responsable, partie d'une indignation sur le terrain, a finalement remporté une impor- tante victoire. Une victoire, mais pas la guerre, car le combat doit continuer pour une ap- plication radicale de la loi anti-tabac de 2010, notamment pour ce qui regarde la publici- té et la promotion des produits de tabac. Nous appelons donc à une mobilisation encore plus forte pour que chacun à sa mesure, association comme simple citoyen, fasse barrage au tabac et à la cigarette dans notre pays.  Tribune libre de presseTribune libre de presseTribune libre de presse #cedev •ltp Tabac Mabucig 21/03/15 2•5 Ouaga : 21/03/15 Diffusion : libre Embargo : néant
  3. 3.  Le tabac aussi est un assassin À partir de maintenant, il faut faire la chasse aux publicités illégales pour la cigarette dans nos rues, sur les panneaux d'affichage et sur nos murs, dans nos lieux de travail et de distraction. S'opposer aux actions de promotion conduites par de jeunes filles qui, sous prétexte de gagner un peu d'argent, rendent sexy un produit qui tue froidement chacune de ses victimes les yeux dans les yeux. Demander la destruction des enseignes de mar- ques de cigarettes et des kiosques à la décoration attrayante qui prolifèrent devant tous les lieux où nos enfants vont se distraire, lesquels présentent à cet âge tous les risques de succomber à ces sirènes fumeuses. Empêcher la circulation de véhicules arborant des pu- blicités pour les marques de cigarettes en exigeant des autorités de police leur maintien en fourrière tant que leurs propriétaires ne sont pas en règle avec la loi de 2010. Débar- rasser les lieux publics que nous fréquentons de tous les gadgets qui sont autant de piè- ges pour faire du tabac un produit ordinaire et de bonne compagnie. Faire interdire la vente de tabac, notamment sous la forme de pipes à eau ou narghilés, par des restaurants ou des bars qui n'ont aucune autorisation pour le faire et qui importent ces produits en fraude et sans aucune déclaration. Oui, tout cela est prohibé au regard de la loi anti-tabac votée voilà bientôt cinq ans, et pourtant tout cela crève les yeux du matin au soir. Le ta- bac aussi est un assassin, terriblement pervers et meurtrier dans nos sociétés en voie de modernisation, ne le laissons pas agir en toute impunité ! La tâche est immense et devant l'inaction actuelle des pouvoirs publics, cette tâche re- vient à chacun de nous. La santé est un droit humain et le tabac est manifestement con- tre ce droit humain. Le Cercle d'Éveil (#cedev) demande donc de ne pas baisser les bras et de continuer, au quotidien, cette lutte déterminante pour le bien-être de toute la socié- té. Un effort de sensibilisation et d'information doit être fait par les associations de dé- fense des consommateurs, et en particulier par les associations ou les réseaux de lutte contre le tabagisme, qui semblent trop souvent tétanisés par la puissance apparente des industries du tabac, au lieu d'agir avec force et détermination, par exemple en faisant des actions coup de poing dans tous les lieux publics où l'on continue insolemment de fumer et d'enfumer tous ceux qui les fréquentent. La timidité ou la retenue ne sont plus de mise devant un péril aussi grand !  Pire qu'une canette périmée d'Obouf La récente affaire dite des "canettes périmées" dans laquelle le groupe Obouf est impli- quée et poursuivi en justice montre que la recherche du profit se fait sans vergogne sur le dos de notre santé à tous. Cette affaire a concentré les énergies de beaucoup, et en pre- mier lieu des associations de défense des consommateurs, car elle donne l'occasion d'une couverture médiatique immédiate et très rentable en termes d'image. Le retour est à la hauteur de l'émotion et de la panique populaires. Mais d'une certaine manière, c'est une cause facile, trop facile peut-être, au point d'être l'arbre qui peut cacher la forêt. Si la no- civité de ces "canettes périmées" est au moins probable en attendant les résultats défini- tifs des analyses en cours, il ne faut jamais oublier que la nocivité du tabac est sûre et certaine, et beaucoup plus vicieuse, car elle implique un processus d'accoutumance qui pousse l'utilisateur à consentir à son propre empoisonnement et finalement à sa pro- pre mort (et accessoirement à celle des membres de sa famille ou de son entourage).  Tribune libre de presseTribune libre de presseTribune libre de presse #cedev •ltp Tabac Mabucig 21/03/15 3•5 Ouaga : 21/03/15 Diffusion : libre Embargo : néant
  4. 4. Les effets du tabac sont toujours à long terme et cela fait de la lutte contre le tabagisme une cause ingrate, souterraine et de longue haleine, qui conduit rarement ceux qui la mènent sous les feux de la rampe ou les applaudissements de la foule. Ce qui est pourtant certain, c'est que les cigarettes de Mabucig sont des tueuses de grand chemin, qui commencent par placer nos concitoyens dans une situation de dépendance psychologique et économique, grignotant chaque jour leurs maigres revenus avant de moissonner méthodiquement leurs vies, dans des conditions de souffrance et de détresse connues de tous. Ici, pas de date de péremption, de DLC ou de DLUO, dès fabrication la cigarette est un poison hautement toxique, mais légalement vendu à tous nos coins de rue, au grand dam de ceux qui se laissent prendre. Contrairement aux "canettes périmées" du groupe Obouf, il n'y a pas de fraude à la mort, puisque fumer c'est mourir à petit feu, dès la première cigarette, par consentement et comme par plaisir... Pour faire vite, boire une "canette périmée" du groupe Obouf, c'est être empoisonné par un fraudeur ; fumer une cigarette de Mabucig, c'est être suicidé par un industriel toujours propre sur lui. Un crime contre un suicide. Dans les deux cas, le consommateur finit à la morgue et l'auteur s'en met plein les poches aussi longtemps que possible. Mais l'avan- tage avec le suicide par cigarettes, c'est que l'industriel qui vous fournit obligeamment ne passera jamais par la case prison. Mabucig est certes responsable de votre mort, mais n'en sera jamais coupable. Un enfant pourrait dire que les vendeurs de cigarettes sont des criminels innocents... La perversion est au coeur des industries du tabac et chaque cigarette qui sort de leurs chaînes de production a été roulée et roulée encore par les doigts du vice. Voilà pourquoi la lutte contre le tabagisme doit être une cause nationale, où chacun de nous, même et surtout si nos pouvoirs publics continuent à démissionner honteusement, doit s'investir, car chacun de nous a une responsabilité immense envers les fils et les filles de ce pays, qui après tout sont d'abord nos fils et nos filles, et dont aucun de nous ne peut rêver qu'ils ou elles finissent un jour dans les doigts de Mabucig. La victoire que nous venons de remporter, tous ensemble avec Le Cercle d'Éveil (#cedev), pour nos concitoyens, c'est un peu une victoire sur la mort, dont Mabucig et toutes les industries du tabac du monde font leur petit commerce et leurs profits faramineux, comme autant de vampires cyni- ques et impitoyables. Mais les victoires sur la mort sont de courte durée si on n'y prend pas garde... Évariste Konsimbo, Président du Cercle d'Éveil (#cedev)  Tribune libre de presseTribune libre de presseTribune libre de presse #cedev •ltp Tabac Mabucig 21/03/15 4•5 Ouaga : 21/03/15 Diffusion : libre Embargo : néant
  5. 5.  À propos du #cedev Le Cercle d'Éveil (#cedev) est une association burkinabè, créée en 2002 à l'initiative de Monsieur Évariste Konsimbo et engagée depuis lors en faveur d'une diffusion aussi large que possible de la culture civique au sein de la population. Le Cercle d'Éveil (#cedev) mène tout à la fois des actions de sensibilisation et de forma- tion, en particulier lors des différents scrutins électoraux, organise ou participe à tous les débats démocratiques sur les questions d'actualité, défend sur le terrain les droits hu- mains et sociaux et entretient des relations de partenariat avec nombre d'associations, d'institutions et d'organisations non gouvernementales. Dans ce combat pour que chacun soit un citoyen utile à la société et que la société prenne en compte les droits humains et sociaux de chacun, le Cercle d'Éveil (#cedev) a été un acteur éclairé du mouvement citoyen du 30 octobre 2014, dont il travaille à porter l'es- poir d'une société de développement, de justice, de partage et de dialogue républicain.  Contact et renseignement  Évariste Konsimbo, président du Cercle d'Éveil (#cedev)  +226 25 41 09 02  @cedev_226  cercledeveil@yahoo.fr  Pour la réalisation d'un entretien avec prise de vue ou de son, merci de nous prévenir 48 h avant le début de l'événement ou de la conférence de presse.  Ressources disponibles sur la lutte anti-tabac au Burkina Faso  Lettre au Conseil supérieur de la communication (27 février 2015)  Lettre au Ministère de l'Administration territoriale (27 février 2015)  Lettre à SEM l'Ambassadeur d'Allemagne (1er mars 2015)  Photographies HD de la façade de Mabucig et kiosque à cigarettes  Communiqués ou articles de presse diffusés en ligne  http://bit.ly/KeindeutscherPassfürTabak1  http://bit.ly/mabucig_a_perdu  Tribune libre de presseTribune libre de presseTribune libre de presse #cedev •ltp Tabac Mabucig 21/03/15 5•5 Ouaga : 21/03/15 Diffusion : libre Embargo : néant

×