La Guerre au Pays de Fouesnant - t-ac4a

211 vues

Publié le

La Guerre au Pays de Fouesnant -

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
46
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Guerre au Pays de Fouesnant - t-ac4a

  1. 1. Jean René Canévet L’épisode du canon lors de l’accrochage du bourg De Fouesnant le 11 août 1944 Après l’accrochage du matin à Kerello, par des éléments de reconnaissance, le Capitaine Jablonski, quitte Bénodet pour rejoindre Concarneau à 15h. Un premier échange a lieu au niveau de Ménez-Guillou, avec une partie du groupe Bédéric. Attaqués par les Allemands, ils décrochent et réussissent, en passant par le chemin de Penfoulic à rejoindre la route de la Forêt, afin de contre attaquer. Après ces échanges les Allemands remontent dans leurs camions et repartent vers le bourg. Mais à la chicane en pierre, situé au niveau des transports Le Viol, le convoi est obligé de ralentir, presque de s’arrêter pour passer la chicane. C’est alors que le reste du groupe posté au niveau de la chicane, mitraille le convoi. A ce moment François Bourg, ancien militaire, lance des grenades sur le camion de munitions auquel était attelé le canon. Le camion explose, mais le canon est intact. C’est à ce moment que le Sergent Abgrall se lance vers le canon malgré la menace ennemie et les explosions, et le détache du camion. Il est blessé par les éclats de munitions et secouru peu après. Il est hospitalisé à Quimper. Le canon est récupéré par Perrot et transporté à Saint-Anne, mais inutilisable car sans munitions. Quelque temps après, le Capitaine Espern le récupère au nom de l’armée régulière et le transporte vers un lieu que nous ignorons. A t’il servi ? Nous ne le savons pas. Après cet épisode, les Allemands lancent une contre-attaque, puis repartent avec leurs morts et blessés, ainsi que le reste de leur convoi vers la Forêt-Fouesnant, mais ils auront le bourg et Kerello à traverser où ils subiront d’autres attaquent et beaucoup de pertes. Le canon allemand récupéré route de Bénodet et transporté à Sainte-Anne 1/3
  2. 2. Attribution de la croix de guerre à Yves Abgrall pour l’opération du canon 2/3
  3. 3. Attestation de l’intervention d’Yves Abgrall lors du décrochage du canon 3/3

×