PEUPLE CONGOLAIS,
                                             MES CHERS COMPATRIOTES,

                                  ...
Président Denis SASSOU-NGUESSO d’organiser des élections libres, transparentes et de
mettre en place une commission électo...
Nous rendons hommage aux évêques du Congo qui exhortent tous les acteurs politiques à
éviter toutes les paroles et attitud...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Modeste Zoubabela Message Au Peuple[1]

298 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Monsieur ZOUBABELA
    J'ai lu votre message avec beaucoup d'attention et d'admiration. Vous dites les choses tel qu'elles sont. Un jour vous deviendrez un grand leader!
    Bon continuation
    Emmanuel
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
298
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Modeste Zoubabela Message Au Peuple[1]

  1. 1. PEUPLE CONGOLAIS, MES CHERS COMPATRIOTES, Aujourd’hui, nous sommes gravement interpellés par la situation politique instable de notre pays. La réalisation de l’élection présidentielle de 2009 nous place dans une position exceptionnelle et déterminante pour l’avenir de notre pays. Il n’est pas nécessaire de rappeler que nous vivons dans la précarité et la misère. De nombreux compatriotes souffrent en silence et souhaitent vivement que cesse cette misère. Il n’y a aucun doute que les conflits perpétuels , l’absence de transparence et les clivages ethniques que connaît le CONGO expliquent pour beaucoup son retard et l’état de pauvreté extrême du peuple Congolais. Nous devons croire en notre capacité à surmonter cette situation et à y mettre définitivement fin. L’amélioration de notre situation réside dans la convergence des efforts de chacun nous. Chaque congolais à un rôle très important à jouer. En travaillant ensemble, en nous unissant, nous dépasserons les vieilles blessures causées par la division, la manipulation des ethnies et des entités culturelles par les politiciens peu scrupuleux de notre pays. Nous avons le devoir de nous souvenir que les conflits au Congo ont été pénibles pour chacun de nous. Chaque congolais a perdu au moins un membre de sa famille. Cela ne doit plus se reproduire. Nous devons donc nous unir et nous exprimer d’une même et intelligible voix. Nous devons être apte à régler par le dialogue tout contentieux dans notre pays et à bannir toutes formes de violences. Or, nous constatons avec regret, que de nombreux candidats à l’élection présidentielle de 2009 demandent au peuple de se soulever et de ne plus se laisser faire suite au refus du
  2. 2. Président Denis SASSOU-NGUESSO d’organiser des élections libres, transparentes et de mettre en place une commission électorale indépendante chargée de toutes les opérations préélectorales et électorales. L’attitude du Président SASSOU-NGUESSO est inadmissible et humiliante pour les Congolais. Mais cette attitude qui ne surprend plus personne, nous distrait suffisamment au point de se focaliser uniquement sur lui et de passer à coté de certaines questions essentielles du Congo et toutes aussi pertinentes. Nous devons condamner cette attitude sans avoir recours à la violence. Dans tout conflit, la guerre des mots précède et annonce généralement le feu des armes. Lorsque les armes retentissent, nos leaders politiques s’exilent à l’étranger pendant que le peuple subit et se meurt sous le feu des armes. Le peuple congolais a assez souffert, tout Leader politique à le devoir de préserver le peuple congolais de la violence en le conduisant sur le chemin indiqué par les principes indispensables à toute démocratie civile moderne. La non-violence n’est pas l’attitude des lâches, elle est plus forte que la violence et nécessite le plus héroïque des courages. Seule la non violence peut triompher de toutes les formes de violence. JE LANCE UN APPEL PATRIOTIQUE À TOUS LES CONGOLAIS AFIN D’OPTER POUR LA NON-VIOLENCE ET DE NE CEDER A AUCUNE INCITATION À LA VIOLENCE DE LA PART DE NOS LEADERS POLITIQUES. EN EFFET, IL SERAIT FATAL POUR LE CONGO DE FERMER LES YEUX SUR L’URGENCE DE LA SITUATION ET SUR LES DERIVES DU PRESIDENT SASSOU- NGUESSO, MAIS LA PROTESTATION ET LE CHANGEMENT DOIVENT SE FAIRE DANS UN CLIMAT DE NON VIOLENCE ET SANS QUE LE SANG DE NOS FRERES NE COULE DE NOUVEAU. Nous sommes tous appelés à faire en sorte que les élections se déroulent sans violence et dans la paix. Les jeunes congolais sont régulièrement incités à la violence au lieu de les encadrer et leur offrir de meilleures perspectives d’avenir. L’avenir de notre pays dépend en grande partie de ce que nous transmettons à notre jeunesse, de leur encadrement et de leur instruction. Nous avons la responsabilité de préserver notre jeunesse pour l’avenir du Congo.
  3. 3. Nous rendons hommage aux évêques du Congo qui exhortent tous les acteurs politiques à éviter toutes les paroles et attitudes provocatrices susceptibles de créer des tensions inutiles ou des confrontations. Peuple Congolais exprimons-nous librement et sans violence en tenant compte du programme politique de chaque candidat. Voter est un droit que nous ne pouvons nous permettre de négliger. Que DIEU bénisse le CONGO. Modeste ZOUBABELA modestezoubabela@gmail.com

×