La chasse aux filets est une chasse ancestraleLes pantières d’Aydus, à Lanne en Barétous. Venez découvrir ce magnifique si...
Les chasseurs jouent sur linstinct de survie de la palombe face à ses principaux prédateurs : L’Autour etlÉpervier.. Ceux-...
Bonne Balade Isabelle de La Posada Mariposa
Les pantières d’ayduc de lanne en barétous
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les pantières d’ayduc de lanne en barétous

1 528 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 528
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
200
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les pantières d’ayduc de lanne en barétous

  1. 1. La chasse aux filets est une chasse ancestraleLes pantières d’Aydus, à Lanne en Barétous. Venez découvrir ce magnifique site de la chassetraditionnelle, entre le 1er octobre et le 15 novembre, sur le chemin des pantières.Lorigine de cette méthode de chasse des pigeons ramiers migrateurs est plutôt obscure,on raconte que cest un berger qui un jour en voyant passer un vol de palombes au-dessus de sa tête,lança dans leur direction une pierre blanche. Leffet fut immédiat et les palombes prenant la pierre pourun Autour ou Epervier, plongèrent dun coup pour passer le col au ras du sol. Ce berger récidiva sur le volsuivant et leffet fut le même. Il continua pour samuser. Un moine observant avec attention le manègeeut lidée de faire monter des filets verticaux au milieu du col où passaient les oiseaux…Les pantièresétaient nées.Des améliorations techniques furent rapidement apportées : on remplaça les pierres par des palettes debois peintes en blanc, on installa des hommes le long de la vallée pour crier et secouer des drapeauxblancs les Chatars dans le but de diriger les vols vers les emplacements des filets.Les filets utilisés au début étaient en chanvre, filés et tissés par les marins de la côte. Ils étaient lourds etdifficiles à manœuvrer les jours humides, mais noffraient que très peu de résistance au vent. Avec letemps sont apparus les filets en nylon en forme de cage. Ils sont beaucoup plus légers, plus faciles àhisser et à manipuler pour récupérer les captures, mais ils comportent quelques petits inconvénients : lenylon brille au soleil, et plus légers, ils offrent une résistance au vent plus importante qui les font bougerles jours de brise, ce que la palombe détecte facilement, et quelle évite.
  2. 2. Les chasseurs jouent sur linstinct de survie de la palombe face à ses principaux prédateurs : L’Autour etlÉpervier.. Ceux-ci attaquent les palombes avec une très grande vitesse par le dessous en frappant lapalombe à la poitrine. Pour acquérir cette vitesse, ces rapaces plongent de très haut et passent au derniermoment sous le vol. Cest ce quimitent les palettes lancées par les chasseurs. Pour déjouer ces attaques,les palombes nont quune seule solution, réduire la distance qui les sépare du sol pour empêcher loiseaudattaquer par dessous. Cest pour cela quelles plongent elles aussi vers le sol. Et cest là que les attendle piège, des filets.Fabrication des pieux ou palettes de bois peintes en blanc imitant l’Autour.Déroulement de la chasseLes premiers chasseurs postés le long du couloir que forme la vallée agitent des drapeaux “les chatars”et crient pour guider le vol vers lemplacement des filets.Entrent ensuite en jeu les lanceurs de palettes qui font baisser le vol.Ensuite, le dernier rabatteur du haut des palombières finalise le travail de ses prédécesseurs toujours àlaide de palettes pour faire plonger les palombes dans les filets.Les palombes apeurées rentrent dans le piège et les responsables des filets les ferment.Les ramasseurs qui sont autour des filets sortent des caches pour récupérer les palombes capturées dansle filet qui est maintenant fermé au sol.Une fois les palombes au sol, emmaillotées dans le filet, les ramasseurs se glissent sous lavant du filet.Ils ramassent les palombes très rapidement au cas où un autre vol arriverait. Ils glissent les oiseaux dansla chamara, veste de toile bleue très ample, ouverte sur le devant et serrée à la taille par un cordon. Lesfilets peuvent donc être relevés très rapidement. Chatars Pantière ChamaraLes palombes sont donc prises vivantes. Celles du début de saison peuvent être distribuées entrechasseurs pour servir dappelants en cabane. (des leurres)Il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en jeu dans la capture des palombes au filet : ● Les conditions climatiques, ● Le savoir-faire des chasseurs, ● La discrétion des visiteurs, site des pantières étant ouverts au public,Assez de paramètres pour que très souvent les palombes évitent le piège au dernier moment.
  3. 3. Bonne Balade Isabelle de La Posada Mariposa

×