Réalisons ensemble                                                             vos projets !             Une « mosaïque » ...
Pourquoi un dispositif spécifique ?          Aucune mesure statutaire                                                     ...
Un « regard » extérieur sur le dispositif                                     Extraits du rapport                         ...
La mission                            (Réf. :Lettre mission du Ministre n° 11 424 du 6/08/2008)                           ...
Positionnement MIRVOG                      MINISTRE DE LA DEFENSE                                                      DIR...
L’accompagnement proposé par la MIRVOG        Processus                                  Prestations proposées            ...
Prestations externalisées « sous marchés »Outplacement MIRVOG « sur mesure » et adapté                                    ...
Les « clients »Données chiffrées pour l’année 2010    Flux annuel admission en 2ème section                               ...
L’accès à l’emploi                        Statut               Bilan global (situation 12 mois après l’admission en 2S)   ...
Quelques exemples de repositionnement         Emplois salariés secteur privé                       Emplois salariés secteu...
Quelques « transitions » réussiesLe général de corps aérien Pascal VinchonAujourdhui consultant et dirigeant chez ATU SARL...
Quelques « transitions » réussiesLe contre-amiral Dominique BalmitgereLe contre amiral Dominique Balmitgere a intégré en t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Livret mirvog

1 149 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 149
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Renouvellement de 4 marchés (stage d’accueil, coachs, SOGx, et stages IFCEP) SOGx confiée à 2 prestataires différents
  • Livret mirvog

    1. 1. Réalisons ensemble vos projets ! Une « mosaïque » insoupçonnéede compétences aguerries, matures, directement transposables
    2. 2. Pourquoi un dispositif spécifique ? Aucune mesure statutaire Rapport portant sur2003 d’aide à la reconversion + Travaux réforme du statut général des militaires + le « haut encadrement » militaire pour les officiers généraux et la gestion des hauts potentiels Réforme des retraites (Décote) Réforme Plans restructuration statut général des militaires Évolutions politiques publiques → déflation d’effectifs (Loi n° 2005-270 du 24 mars 2005)2004 Allongement durée Abaissement moyen de 3 ans Politique départs anticipés âge de départ des armées de vie professionnelle Incidences flux entrée et sortie (reconversion vers 57 ans) Vivier utile de compétences et d’expertises Volonté de poursuivre sa carrière professionnelle2005 30 mai 2005 : décision de création de la MIRVOG 1 2 Répondre aux attentes et besoins Participer au rayonnement des généraux externe de l’Institution (prolongement activité professionnelle)
    3. 3. Un « regard » extérieur sur le dispositif Extraits du rapport du CES présenté par Dominique-Jean Chertier « Nécessité de mettre en place une véritable politique d’accompagnement au départ des « hauts potentiels de l’armée».  Véritable enjeu de promotion des talents et des compétences, analogue à d’autres catégories de hauts fonctionnaires.  Réflexion interministérielle sur la pertinence de passerelles entre corps, dans cadre travaux sur haut encadrement supérieur de l’Etat.  Débat de fond sur l’utilité des séniors dans la société, en tant que capital humain, riche de compétences, d’expérience, de savoir-faire. » Extraits du 3ème rapport du Haut Comité d’Évaluation de la Condition Militaire (HCECM) « (…) la création de la MIRVOG, répond à un besoin spécifique, la MIRVOG spécifique reconversion de cadres dirigeants des armées, devant être traitée de manière centralisée.  centralisée (…) politique qui n’a pas simplement pour objectif de réussir la reconversion des officiers à haut potentiel, mais cherche également à accroître le rayonnement des armées au sein de la sphèreLe vivier de compétences – Le capital d’expertises dirigeante de la société civile. »
    4. 4. La mission (Réf. :Lettre mission du Ministre n° 11 424 du 6/08/2008) MIRVOG Transition professionnelle des cadres dirigeants des armées M A = Entreprises I C S C O Activités « consulting » E O U M T Fonctions publiques E P P N Collectivités territoriales A L G A Organisations internationales R N C E E E Associatif rémunéré L M M A E E T N I N T O T N 3- Mettre à disposition des armées un outil de gestion des effectifs « haut potentiel »2- Contribuer à un meilleur rayonnement des « élites » militaires dans la société civile 1- Accompagner et favoriser la démarche d’accès à l’emploi civil
    5. 5. Positionnement MIRVOG MINISTRE DE LA DEFENSE DIRECTIONS CABINET DU MINISTERE BUREAU DES OFFICIERS GENERAUX Transition professionnelle des officiers généraux (= cadres dirigeants) MIRVOG des armées et services communs (150 OGx/an) Reconversion professionnelle officiers, sous-officiers, engagés, personnel civil et conjointswww.defense.mobilite.fr (30 000 départs/an – 20 000 accompagnements)n° vert : 0 800 64 50 85
    6. 6. L’accompagnement proposé par la MIRVOG Processus Prestations proposées Aides MIRVOG« outplacement » MIRVOG Phase 1 : Etude du « Cadre général de l’action » 1 - Information 1.  totalité des OGx « clients » • démarche accès emploi AIDE DANS LA REFLEXION  entretien initial   stage « découverte démarche » • marché emploi cadresET « DEUIL » DE LA CARRIERE 2à3   coaching de détermination • cartographie emploi OGx  mois • contraintes réglementaires   Projet de vie • évolutions de la législation  Phase 2 : Parcours vers l’emploi O  OGx ayant un projet d’activité rémunérée ----------------------------------------------------------------- U 2 – Aide élaboration projet 1. 1   temps : Etude des «Modes d’action» er T • RETEX OGx reconvertis CHOIX D’ORIENTATION   inventaire compétences transposables P • mise en relation avec  ET DETERMINATION PROJET 2à3  élaboration du projet L Réseau partenaires MIRVOG mois  coaching de validation du projet A • publication projets sur site  Projet professionnel  entraînement marketing personnel, réseau C ----------------------------------------------------------------- MIRVOG (CVthèque) E • diffusion des offres emploi  2      temps : Choix de « l’Idée de manœuvre » ème M « sélectionnées » 3.  coaching d’accompagnement de projet E MISE EN OEUVRE  stages apprentissage « métiers » N 3 - Maîtrise des outilsDU PROJET PROFESSIONNEL 2à6  ou management en entreprise T • rédaction CV et LM mois  ou consultant expert indépendant • développement réseau  Démarche réseau  ou reprise (création) d’entreprise • technique recherche emploi E  SpeedNetworking (= réseautage) • conduite entretiens réseau /  ----------------------------------------------------------------- X T recrutement 4. 3      temps : Conduite de « l’Opération » ème ACCOMPAGNEMENT EDANS RECHERCHE D’EMPLOI  coaching d’intégration emploi R 4 – Conseil accès emploi  LA PRISE DE POSTE 3 à 12  séminaire Finance - Gouvernance N • négociation contrat mois  séminaire Information européenne E • choix statut indépendant  Négociation - Intégration • intégration dans le poste  Démarche commerciale
    7. 7. Prestations externalisées « sous marchés »Outplacement MIRVOG « sur mesure » et adapté Outplacement « décentralisé »• Stage d’information et de réflexion DESSEIN DE CARRIERE• • Totalement externalisé Bilans  compétences transposables  analyse de personnalité • Capacité 30 places / an• Elaboration du projet professionnel • Réalisé  • Coaching  à Paris  détermination du projet  accompagnement de la recherche  ou en régions  intégration • Durée 12 mois• Ateliers marketing personnel  parler de soi (CV, entretien, …)  faire connaître son projet (réseau)• SpeedNetworking (réseautage) Séminaires d’information  Développement réseau  Rencontres avec recruteurs • Finance - Gouvernance Management performanceStages formation – adaptation « métiers » • Fonctionnement des• Management en entreprise instances européennes• Consultant – expert• Reprise /Création d’entreprise INSTITUT D’ÉTUDES EUROPEENNES
    8. 8. Les « clients »Données chiffrées pour l’année 2010 Flux annuel admission en 2ème section  15 non inscrits = 160 OGx Inscrits MIRVOG (90%)  15 « abandons » fin phase 1   = 145 OGx accompagnés vers un projet professionnel (80%) = 130 15 renoncements emploi rémunéré OGx en activité rémunérée (65%) • à l’emploi (temps plein) Répartition par Armée /Service • en mission (temps choisi) • en activité (à temps partiel) = 105 SSA Terre En recherche emploi DGA (8%) délai >= 12 mois = 10 Gend. Air Marine
    9. 9. L’accès à l’emploi Statut Bilan global (situation 12 mois après l’admission en 2S)  70% des « clients MIRVOG » accèdent à l’emploi Activités  temps  20% renoncent à toute activité rémunérée partiel  moins de 10% n’ont pas pu réaliser leur projet Missions Emploi consultant plein -  temps Cartographie secteurs emplois Statut  (CDI) libéral Industrie hors Défense 12% Santé – Action sociale 15% Industrie Défense 6% Agriculture - Tourisme 1% Aéronautique et spatial 6% Associatif  rémunéré Administration publique International 15% Nucléaire 4% (inclus contrats différence) Chef  entreprise Service 6% TELECOM et SIC 4% Secteur  Enseignement - Formation 7% Prévention et Sécurité 6% privé Transport et logistique  3% Consultant (terrestre ou maritime) Organisation internationales 6% Finance 1% Associatif – Caritatif -      Secteur  6% Commerce 1% Aide à la personne public BTP 1% Secteurs
    10. 10. Quelques exemples de repositionnement Emplois salariés secteur privé Emplois salariés secteur public• DG d’une société gestionnaire d’aéroport • Chef du projet campus Paris - Saclay• Responsable HSE d’un groupe de BTP • Chargé de mission auprès Président université• Directeur central Sécurité, sûreté,  • DRH d’université (loi LRU)environnement • Directeur patrimoine immobilier université• Directeur commercial et stratégique • DGS d’une commune de 20 000 hab.• CEO branche logistique et aérienne d’une ONG • Directeur services techniques commune 30 000 hab.• Responsable développement à l’international • Expert haute autorité sanitaire• Vice-président pour le développement • Chargé médical prévention, auprès conseil général• Directeur projet regroupement grandes écoles • DGA en charge patrimoine immobilier conseil régional • Directeur de l’organisation et des SI • Responsable coordination logistique projet ITER• Directeur EHPAD Dirigeants et créateurs entreprise Consultants indépendants • Directeur cabinet recrutement spécialisé • Conseil en sécurité • Directeur cabinet conseil • Conseil en intelligence économique • Médecin libéral • Conseil PME – PMI en marchés publics • Propriétaire vinicole récoltant   • Conseil en risques psycho-sociaux Emplois organisation internationales Secteur associatif • Senoir advisor for military affairs (SESAR) • Délégué général association internationale • Directeur adjoint agence OTAN • Secrétaire général association caritative • Expert Cour internationale de justice  • DAF d’une léproserie en Afrique • DG Institut en Afrique • Gestionnaire patrimoine d’une fondation
    11. 11. Quelques « transitions » réussiesLe général de corps aérien Pascal VinchonAujourdhui consultant et dirigeant chez ATU SARL, le général Pascal Vinchon a acquis durant sa carrière militaire une solide expérience internationale. Après plusieurs commandements dans les unités de combat de larmée de lair, il devient en 1995 conseiller militaire de lambassadeur au conseil de sécurité à lONU. Il  continue  ensuite  à  occuper  des  responsabilités  de  relations  internationales  et  de  pilotage  stratégique,  alternativement  en  France  et  à  l’étranger,  accédant, dans ses deux derniers postes militaires, aux fonctions dattaché de Défense auprès de lambassadeur de France aux Etats-Unis en 2003 puis de Chef de la représentation française auprès du Comité militaire de l’OTAN de 2006 à 2009.Le général de division aérienne Jean-François BacherotLe général de brigade aérienne Jean-François Bacherot occupe aujourdhui le poste dOfficier central de la sécurité pour le groupe Dassault Aviation.Pilote de chasse puis commandant de la 4e Escadre de chasse de Luxeuil, le général Jean-François Bacherot a été professeur à lÉcole de Guerre en 1994 à l’Ecole Militaire. Il a occupé plusieurs postes en Etat-major, comme attaché de défense près de lambassade de France au Canada, puis ceux de Commandant Air des Systèmes de Surveillance d’Information et de Communications et d’Inspecteur des Armements Nucléaires.L’ingénieur général de l’armement François DeboutIssu de la promotion 1973 de l’école polytechnique, l’ingénieur général François Debout est diplômé de l’école nationale supérieure des techniques avancées. Ingénieur  spécialiste  des  propulsions  navales,  il  a  occupé  plusieurs  postes  d’encadrement  d’experts  techniques  avant  de  prendre  la  direction  de  la  mission ministérielle de promotion de l’innovation participative du ministère de la défense. Son implication dans plusieurs associations sportives, caritatives et  professionnelles lui a permis de prendre la direction de la fondation des petits frères des pauvres.Le général de division aérienne Denis KoehlLe parcours militaire très opérationnel du général Denis Koehl s’est articulé autour de trois grandes périodes : pilote de chasse avec un séjour sur porte-avions, des postes de commandement d’unité aérienne avec une forte présence dans les zones de crise (Balkans, Moyen-Orient et Afrique), et enfin un temps dédié à l’administration centrale très ouvert sur l’interarmées, l’interministériel et l’international, ainsi que le commandement de la base aérienne d’Orange.Généraliste et par nature gestionnaire de terrain, le général a entamé un deuxième parcours professionnel auprès de la SESAR Joint Undertaking (agence de la Commission européenne dédiée à la rénovation de l’espace aérien) en qualité de Senior Military Advisor du Directeur Exécutif.Le général de division Arnaud LHuillierLe général de division Arnaud LHuillier est aujourdhui Directeur des services techniques de la Ville de Saint-Cloud.Cest au sein du 35e Régiment dartillerie de Tarbes que le général LHuillier a effectué la majeure partie de sa carrière militaire, régiment quil a commandé en 1995. Ces années dans les forces opérationnelles lont mené sur les terres de Djibouti et du Liban, en passant par le Togo et le Gabon. Son dernier poste en état-major a été celui dadjoint du général commandant la Région Terre Nord-Est et les FFECSA, à Metz.
    12. 12. Quelques « transitions » réussiesLe contre-amiral Dominique BalmitgereLe contre amiral Dominique Balmitgere a intégré en tant que directeur central sécurité, sûreté et environnement, la CMA-CGM,  troisième groupe mondial de transport maritime par conteneurs.Ingénieur diplômé de l’école navale, sa carrière est orientée dans un premier temps vers les opérations : commandements de bâtiments, chargé de l’entraînement des bâtiments de la flotte, états-majors embarqués puis traitement des opérations à Paris et à Toulon. Elle prend ensuite une dimension internationale avec les fonctions de directeur d’état major interarmées au Sénégal puis en nouvelle Calédonie. Homme de contact, maîtrisant le management d’équipes, le pilotage de projets complexes et la direction de site, il a commandé la base navale de Toulon  puis a pris les fonctions d’adjoint territorial du préfet maritime de la Méditerranée.Le général de brigade aérienne Jean-Marc DallaglioLe général de brigade aérienne Jean-Marc Dallaglio est chargé de mission auprès du Président Directeur Général dEDF Energies Nouvelles France.Pilote de chasse puis commandant de la base aérienne de Bordeaux-Mérignac, le général Dallaglio a notamment participé au développement du Rafale. Il a par ailleurs servi au Cabinet du Chef d’état-major des armées, chargé des relations internationales, et il a exercé des responsabilités dans la communication du ministère de la Défense. Animé par la culture du lien Armée-Nation, il a mis sur pied la Sous-direction Accompagnement de la DRH de larmée de lair.Le général de brigade aérienne Xavier LaureLe général de brigade aérienne (2S)  Xavier Laure occupe actuellement le poste de Directeur de la Coopération Internationale d Apprentis dAuteuil, Fondation dutilité publique, qui œuvre dans laide à lenfance et à la jeunesse en difficulté.Après avoir évolué dans un univers opérationnel, de pilote et de commandant dunité à deux reprises, au sein du Transport Aérien Militaire, le général Xavier Laure , durant les dix dernières années de sa carrière militaire, a assuré, en plus du commandement dune Base Aérienne, en tant que chef dEtat-major ou équivalent des fonctions transverses de coordination générale, aussi bien dans lArmée de lair comme Chef dEtat-major de la Force Aérienne de Projection, quen interarmées ou au plus haut niveau de lEtat.Le général de brigade Bertrand PârisCommandant d’une légion de gendarmerie départementale, puis commandant en second du centre d’enseignement supérieur de la gendarmerie, le général Bertrand Pâris a occupé, à partir de 2008, la fonction de secrétaire général adjoint du conseil supérieur de la réserve militaire. Sa carrière militaire a été rythmée par une alternance de fonctions en état major et en unités opérationnelles. Diplômé de l’école supérieure de la gendarmerie nationale, puis auditeur de l’institut des hautes études de la défense nationale et de plusieurs congrès juridiques internationaux, il a participé a la 13ème session nationale de l’Institut des hautes études de la sécurité intérieure.Le général de brigade Bertrand PÂRIS a pris la responsabilité de directeur adjoint du collège de Juilly, fondé en 1638 et initialement appelée « Académie Royale de Juilly ».

    ×