Monseigneur Ambroise Maréchal

861 vues

Publié le

Biographie d'Ambroise Maréchal (August 28, 1764, Ingré, France – January 29, 1828, Baltimore, US), archevêque de Baltimore, Maryland

Biography of Ambrose Maréchal (August 28, 1764, Ingré, France – January 29, 1828, Baltimore, US), third Archbishop of Baltimore in Maryland

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
861
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
230
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Monseigneur Ambroise Maréchal

  1. 1. Monseigneur Ambroise Maréchal 1768 - 1828
  2. 2. Ambroise MARECHAL, BaltimorePrêtre de la Compagnie de Saint Sulpice, archevêque deBaltimore, capitale de l’Etat du Maryland sur la côte Est des Etats-Unis, Primat des Etats-Unis
  3. 3. Né à : Ingré (Loiret)Le : 5 décembre 1768Roi : Louis XV Louis XV dit le « Bien-Aimé » (Versailles, 15 février 1710 – Versailles, 10 mai 1774)
  4. 4. Quelques bâtiments d’Orléans qu’Ambroise Maréchal a pu connaître rue des Carmes Jacques V Gabriel (1667-1742) et Thuillier : Chapelle de l’hôpital d’Orléans Benoit Lebrun (1754-1819) : Immeuble du 45, rue des Carmes
  5. 5. Entrée au séminaire• 1779 : entrée au séminaire d’Orléans (Ambroise a 16 ans)• 1790 : entrée au prestigieux séminaire de la Compagnie de Saint Sulpice à Paris, séminaire qui forme des professeurs de séminaires
  6. 6. 1789, la Révolution Française.Les séminaires sont fermés de force
  7. 7. Premier séjour aux Etats-Unis• En 1791, à la demande de Mgr John Carroll, Mgr Emery envoie quatre Sulpiciens et cinq séminaristes pour fonder le séminaire Sainte Mary à Baltimore Le collège St-Mary de Baltimore en 1835
  8. 8. 1791 – Premier séjour aux Etats-Unis PARISBALTIMORE
  9. 9. La cathédrale de Baltimore (Maryland, USA) Mgr John CARROLL,premier primat des Etats-Unis dAmérique, premierarchevêque de Baltimore
  10. 10. Après la guerre d’Indépendance, leterritoire des Etats-Unis necouvre que 13 des 51 états actuels. Ce qui sera les Etats-Unis d’Amérique d’aujourd’huiest partagé entre l’Espagne au Sud et à l’Ouest et le Canada au Nord, sous domination britannique.
  11. 11. Séminaire de Québec fondé en 1663
  12. 12. • A l’appel des catholiques américains, de plus en plus nombreux suite à l’immigration de masse des irlandais, le projet de participer à la fondation d’un séminaire à Baltimore me fut confié.• Catholiques les plus nombreux, les irlandais immigrés sont inorganisés, très mal vus pour leur origine, leur pauvreté et surtout leur religion, noyés dans une population de confession protestante.• La tâche, particulièrement difficile, fut un demi- échec. Mais le séminaire Ste Marie fut ouvert.
  13. 13. En 1803, la tempête révolutionnaire étant passée et suite au Concordat, le Père Emery, supérieur des « Messieurs de Saint Sulpice » comme on les appelle, rappelle ses prêtres en France.
  14. 14. 1803 – Retour en France PARISBALTIMORE
  15. 15. Ambroise est nommé à Saint-Flour, puis Aix, puis Lyon Paris Lyon Aix Saint-Flour
  16. 16. Pendant ce temps, aux Etats-Unis, Mgr John Carroll pose la première pierre de la future cathédrale de Baltimore
  17. 17. Retour aux Etats-Unis• 1811: Napoléon supprime autoritairement la compagnie de St Sulpice. Les « Messieurs de St Sulpice » doivent se disperser. Ambroise est renvoyé à Baltimore
  18. 18. 1811 – Retour aux Etats-Unis PARISBALTIMORE
  19. 19. Retour aux Etats-Unis1817: (14 juillet ) après avoir déclinésuccessivement la charge d’évêque deNew-York puis de Philadelphie, le Pape PieVII impose la charge d’archevêque deBaltimore à Ambroise MARÉCHAL.Ambroise succède ainsi à John CARROLL etLeonard NEALE devient le 3ème archevêquede Baltimore
  20. 20. NEW-YORKPHILADELPHIE BALTIMORE Le pape PIE VII
  21. 21. Les débuts de l’Eglise des Etats-Unis• Des craintes – Réaction des anglo-saxons protestants – Les catholiques sont majoritairement d’origine irlandaises – Mouvements des « trustees », des fidèles laïques qui voudraient tout diriger et souhaitent un schisme avec Rome – Des moines errants irlandais qui « se comportent mal » (euphémisme…)
  22. 22. Les débuts de l’Eglise des Etats-Unis• Des joies et des soutiens – Rome nomme beaucoup d’évêques français à la tête des nouveaux diocèses des Etats-Unis – Les gouvernants des Etats-Unis (protestants) soutiennent Ambroise Maréchal, la France ayant beaucoup contribué à la lutte contre les Anglais dans la guerre d’Indépendance
  23. 23. Vie aux Etats-Unis• Ambroise a la joie de consacrer la nouvelle cathédrale de Baltimore en mai 1821, commencée en 1803 et difficilement terminée faute de crédits• Ambroise y participe avec le produit de la vente de la maison de ses parents – Ingré a donc participé à la construction de la cathédrale de Baltimore• Puis Ambroise décide d’aller exposer au Pape les difficultés rencontrées dans le Nouveau Monde, Canada inclus.
  24. 24. 1821 AnversBALTIMORE
  25. 25. Octobre 1821 : Voyage en Europe• Départ pour Anvers, puis Rome (34 jours) en passant par Paris pour rendre visite à la Maison Mère de la Compagnie de Saint Sulpice, restaurée par Louis XVIII• Ambroise séjourne 7 mois à Rome où il est accueilli chaleureusement par le pape Pie VII
  26. 26. Présentation au pape et aux cardinaux• Etat des récents diocèses et de la forte augmentation des catholiques• Résistances des dirigeants tous protestants• Avancées favorables dans la législation envers les catholiques qui ont beaucoup œuvré à l’indépendance des Etats-Unis
  27. 27. Présentation au pape et aux cardinaux• Mais aussi, des dérives graves à l’intérieur de l’Eglise du Nouveau Monde• du flagrant manque de prêtres, des actions entreprises pour en former dans les séminaires qui ouvrent• des limites financières…Toutes choses que Rome connaissait très mal
  28. 28. 1822 : Rome – Paris• Septembre 1822, retour de Rome à Baltimore, en passant par Orléans, chez sa sœur rue des Carmes,• Visite à Mgr Varicourt, évêque d’Orléans• Passage à Ingré (accueil triomphal !)
  29. 29. 1822 – Dernier voyage vers les Etats-Unis PARIS BALTIMORE
  30. 30. Retour aux Etats-UnisDe retour à Baltimore, Ambroise continuede se battre • contre les « trustees » irlandais qui continuent de vouloir diriger l’église de façon autonome • et même contre les nouveaux évêques autochtones. Les prélats français « n’ont pas l’esprit anglo-saxon et ne sont pas assez « américains ».
  31. 31. Retour aux Etats-Unis (2)Ambroise a cependant la joie d’assister• à de nombreuses conversions lors de son jubilé• à la création d’une fondation religieuse pour les américaines noiresEt Ambroise reprends alors ce qui fut unegrande partie de sa vie : les longuestournées pastorales à cheval.
  32. 32. Mort d’Ambroise, 1828• 1827 : dans la dixième année de sa nomination comme archevêque de Baltimore, Mgr Ambroise Maréchal prend froid au cours d’une tournée pastorale
  33. 33. Mort d’Ambroise, 1828
  34. 34. Mort d’Ambroise, 1828Ses obsèques montrent lareconnaissance du haut clergéaméricain, des fidèles de Baltimore etde tous les habitants duMaryland, catholiques et protestantsréunis, ce qui s’apparente à untriomphe
  35. 35. Ce montage audiovisuel a été préparé par l’équipe Saint-Loup d’Ingré Le texte est de Philippe Gougeon Crédit photo- Cathédrale de Baltimore- Thierry Evans- Bernard Maubailly Musiques- Sonate pour clavecin, Opus 4 n°1, en La majeur de Jean-François Edelmann. Au clavecin, Sylvie Pécot-Douatte- Quatuor « L’Empereur », de Joseph Haydn interprété par le quatuor Caspar da Salo - Poco adagio, cantabile - Finale, Presto

×