Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (1)
La mise en application du but du Saint-Esprit
est extrême...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (2)
En toute situation où tu te sens
incertain, la première c...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (3)
Sans un but positif, clair et net et fixé dès
le départ, ...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (4)
L’avantage de décider à l’avance ce
que tu veux qu’il arr...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (5)
Le but de vérité a d’autres avantages
pratiques. Si la si...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (6)
Le but de vérité requiert la foi. La foi est
implicite da...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
VI. Fixer le but (7)
Confronté à n’importe quel aspect de la
situation qui sem...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VI. Fixer le but

273 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 17 - LE PARDON ET LA RELATION SAINTE

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VI. Fixer le but

  1. 1. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (1) La mise en application du but du Saint-Esprit est extrêmement simple, mais elle est sans équivoque. De fait, pour être simple, elle doit être sans équivoque. Ce qui est simple est simplement ce qui se comprend facilement, et pour cela il est évident que ce doit être clair. Le but du Saint-Esprit est fixé de manière générale. Maintenant Il va travailler avec toi pour le rendre concret, parce que toute application est concrète. Il y a certaines lignes de conduite très précises qu’Il fournit pour toute situation, mais souviens-toi que tu ne te rends pas compte encore de leur application universelle. Par conséquent, il est essentiel à ce stade que tu les utilises dans chaque situation séparément, jusqu’à ce que tu puisses regarder sans risque au-delà de chaque situation, avec une compréhension bien plus vaste que celle que tu possèdes maintenant.
  2. 2. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (2) En toute situation où tu te sens incertain, la première chose à considérer est celle-ci, tout simplement : «Qu’est-ce que je veux qu’il en sorte ? À quoi cela sert-il ? » La clarification du but a sa place au commencement, car c’est cela qui déterminera le résultat. Dans la procédure de l’ego, c’est inversé. La situation devient le déterminant du résultat, qui peut être m’importe quoi. La raison de cette approche désorganisée est évidente. L’ego ne sait pas ce qu’il veut qu’il sorte de la situation. Il est conscient de ce qu’il ne veut pas, mais seulement de cela. Il n’a pas du tout de but positif.
  3. 3. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (3) Sans un but positif, clair et net et fixé dès le départ, la situation semble simplement arriver, et elle n’a aucun sens jusqu’à ce qu’elle soit déjà passée. Ensuite tu regardes en arrière et tu essaies d’en recoller les morceaux pour comprendre ce qu’elle a pu signifier. Et tu feras erreur. Non seulement ton jugement porte-t-il sur le passé, mais tu n’as aucune idée de ce qui aurait dû arriver. Aucun but n’a été fixé auquel accorder les moyens. Et maintenant, le seul jugement qui reste à poser, c’est de savoir si cela plaît à l’ego ou non : est-ce acceptable, ou cela réclame-t- il vengeance? L’absence d’un critère pour le résultat, fixé d’avance, rend la compréhension douteuse et l’évaluation impossible.
  4. 4. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (4) L’avantage de décider à l’avance ce que tu veux qu’il arrive, c’est simplement qu’alors tu perçois la situation comme un moyen de faire que cela arrive. Par conséquent tu fais tous tes efforts pour passer sur ce qui interfère avec l’accomplissement de ton objectif, et tu te concentres sur tout ce qui t’aide à l’atteindre. Il est à noter que cette méthode t’a rapproché du tri que fait le Saint-Esprit du vrai et du faux. Le vrai devient ce qui peut être utilisé pour atteindre le but. Le faux devient ce qui est inutile à ce point de vue. La situation a maintenant une signification, mais seulement parce que le but l’a rendue signifiante.
  5. 5. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (5) Le but de vérité a d’autres avantages pratiques. Si la situation est utilisée pour la vérité et la santé d’esprit, son résultat doit être la paix. Et cela tout à fait indépendamment de ce qu’est le résultat. Si la paix est la condition de la vérité et de la santé d’esprit, et qu’elle ne peut être sans elles, elles doivent être là où est la paix. La vérité vient d’elle-même. Si tu fais l’expérience de la paix, c’est que la vérité est venue à toi, et tu verras le résultat véritablement, car la tromperie ne saurait prévaloir contre toi. Tu reconnaîtras le résultat parce que tu es en paix. Ici encore tu vois l’opposé de la façon de voir de l’ego, car l’ego croit que la situation apporte l’expérience. Le Saint-Esprit connaît que la situation est telle que le but la détermine, et qu’elle est expérimentée conformément au but.
  6. 6. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (6) Le but de vérité requiert la foi. La foi est implicite dans l’acceptation du but du Saint-Esprit, et cette foi inclut tout. Là où le but de vérité est fixé, là doit être la foi. Le Saint-Esprit voit la situation dans son entier. Le but établit le fait que tous ceux qui sont concernés par elle joueront leur rôle dans son accomplissement. Cela est inévitable. Nul n’échouera en rien. Cela semble demander une foi qui te dépasse et qui dépasse ce que tu peux donner. Or cela n’est vrai que du point de vue de l’ego, car l’ego croit à la « résolution » des conflits par la fragmentation, et il ne perçoit pas la situation dans son entier. Par conséquent, il cherche à découper des segments de la situation et à les traiter séparément, car il a foi en la séparation et non en l’entièreté.
  7. 7. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE VI. Fixer le but (7) Confronté à n’importe quel aspect de la situation qui semble difficile, l’ego tentera d’éloigner cet aspect pour le résoudre ailleurs. Et il semblera qu’il a réussi, sauf que cette tentative est en conflit avec l’unité et doit obscurcir le but de vérité. Et tu ne feras pas l’expérience de la paix, sauf dans le fantasme. La vérité n’est pas venue parce que la foi lui a été niée, étant retenue de là où était sa juste place. C’est ainsi que tu perds la compréhension de la situation que le but de vérité t’apporterait. Car les solutions fantasmatiques n’apportent que l’illusion de l’expérience, et l’illusion de la paix n’est pas la condition dans laquelle la vérité peut entrer.

×