SlideShare une entreprise Scribd logo

Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte

Un Cours en Miracles - Le Texte UCEM

1  sur  17
Télécharger pour lire hors ligne
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (1)
Veux-tu la liberté du corps ou de l’esprit?
Car tu ne peux pas avoir les deux. Laquelle
estimes-tu? Laquelle est ton but? Car tu
vois l’une comme un moyen et l’autre, une
fin. Et l’une doit servir à l’autre et lui
donner prédominance, augmentant son
importance en diminuant la sienne propre.
Les moyens servent la fin et lorsque la fin
est atteinte, la valeur des moyens décroît
jusqu’à ce qu’ils soient entièrement
éclipsés lorsqu’ils sont reconnus comme
n’ayant plus de fonction. Il n’en est pas un
qui n’ait soif de liberté et n’essaie de la
trouver. Or il la cherchera là où il croit
qu’elle est et qu’elle peut être trouvée. Il la
croira possible de l’esprit ou du corps, et
de l’autre il fera un moyen servant à
atteindre son choix.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (2)
Où la liberté du corps a été choisie, l’esprit
est utilisé comme moyen dont la valeur
réside dans son aptitude à trouver les
manières d’atteindre la liberté du corps. Or
la liberté du corps est sans signification,
ainsi l’esprit est-il voué au service des
illusions. C’est une situation si
contradictoire et si impossible que
quiconque choisit cela n’a aucune idée de
ce qui a de la valeur. Or même dans cette
confusion, si profonde qu’elle ne peut être
décrite, le Saint-Esprit attend avec une
douce patience, aussi certain du résultat
qu’il est sûr de l’Amour de Son Créateur. Il
connaît que celui qui a pris cette folle
décision est aussi cher à Son Créateur que
l’amour l’est à lui-même.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (3)
Ne sois pas du tout troublé de penser
comment Il peut changer si facilement les
rôles de moyen et de fin dans ce que Dieu
aime, et voudrait libre à jamais. Mais sois
plutôt reconnaissant de pouvoir être un
moyen servant à Sa fin. C’est le seul
service qui conduise à la liberté. Pour
servir à cette fin, le corps doit être perçu
comme étant sans péché, parce que le but
est l’impeccabilité. L’absence de
contradiction rend la douce transition de
moyen à fin aussi facile que le passage de
la haine à la gratitude aux yeux qui
pardonnent. Tu seras sanctifié par ton
frère, n’utilisant ton corps que pour servir
ceux qui sont sans péché. Et il te sera
impossible de haïr ce qui sert à ceux que
tu voudrais guérir.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (4)
Cette relation sainte, qui est belle en son
innocence, puissante en sa force, et
flamboie d’une lumière bien plus brillante
que le soleil qui éclaire le ciel que tu vois,
est choisie de ton Père comme moyen
pour Son Propre plan. Sois reconnaissant
qu’elle ne serve pas du tout au tien. Rien
ne lui est confié qui puisse être mal utilisé;
et rien ne lui est donné qui ne sera utilisé.
Cette relation sainte a le pouvoir de guérir
toute douleur, quelle qu’en soit la forme.
Ni toi ni ton frère ne pouvez servir seuls. La
guérison réside uniquement dans votre
volonté conjointe. Car là est ta guérison, et
là tu accepteras l’Expiation. Et dans ta
guérison la Filialité est guérie parce que ta
volonté et celle de ton frère sont jointes.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (5)
Devant une relation sainte, il n’y a pas de
péché. La forme de l’erreur n’est plus vue,
et la raison, jointe à l’amour, regarde
tranquillement toute confusion en
remarquant simplement : « C’était une
erreur. » Et alors la même Expiation que tu
as acceptée dans ta relation corrige
l’erreur et dépose à sa place une partie du
Ciel. Comme tu es béni, toi qui as laissé ce
don être donné ! Chaque partie du Ciel
que tu apportes t’est donnée. Et chaque
place vide dans le Ciel que tu remplis à
nouveau de l’éternelle lumière que tu
apportes luit maintenant sur toi. Les
moyens de l’impeccabilité ne peuvent pas
connaître la peur parce qu’ils ne portent
que l’amour avec eux.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (6)
Enfant de la paix, la lumière est venue à
toi. Tu ne reconnais pas la lumière que tu
apportes, et pourtant tu te souviendras.
Qui peut se nier à lui-même la vision qu’il
apporte aux autres? Et qui pourrait
manquer de reconnaître un don qu’il a
laissé être déposé au Ciel par lui-même?
Le doux service que tu rends au Saint-
Esprit, c’est à toi-même que tu le rends. Toi
qui es maintenant Son moyen, tu dois
aimer tout ce qu’il aime. Et ce que tu
apportes, c’est ton souvenir de tout ce qui
est éternel. Nulle trace de quoi que ce soit
dans le temps ne peut rester longtemps
dans un esprit qui sert l’intemporel. Et
nulle illusion ne peut troubler la paix d’une
relation qui est devenue le moyen de la
paix.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (7)
Quand tu as regardé ton frère avec un
pardon complet, duquel aucune erreur
n’est exclue et rien n’est gardé caché,
quelle faute peut-il y avoir où que ce soit
sur laquelle tu ne puisses passer? Quelle
forme de souffrance pourrait te boucher la
vue, t’empêchant de voir plus loin qu’elle?
Et quelle illusion pourrait-il y avoir que tu
ne reconnaîtrais pas comme une erreur;
une ombre à travers laquelle tu marches
complètement imperturbé? Dieu ne
laisserait rien interférer avec ceux dont la
volonté est Sienne, et ils reconnaîtront que
leur volonté est Sienne, parce qu’ils
servent Sa Volonté. Et la servent de plein
gré. Et la mémoire de ce qu’ils sont
pourrait-elle tarder encore longtemps?
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (8)
Tu verras ta valeur par les yeux de ton
frère, et chacun est délivré quand il voit
son sauveur à la place de l’agresseur qu’il
pensait là. Par cette délivrance, le monde
est délivré. Voilà ton rôle pour apporter la
paix. Car tu as demandé quelle était ta
fonction ici et la réponse t’a été donnée.
Ne cherche pas à la changer ni à lui
substituer un autre but. Celle-ci, et elle
seule, t’a été donnée. Accepte-la et
remplis-la de plein gré, car ce que le Saint-
Esprit fait des dons que tu donnes à ton
frère, à qui Il les offre, et où et quand, cela
Lui appartient. Il les accordera là où ils
sont reçus et bienvenus. Il utilisera chacun
d’eux pour la paix. De même, pas le
moindre sourire, pas le moindre désir de
passer sur l’erreur la plus minuscule ne
seront perdus pour qui que ce soit.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (9) 1/2
Qu’est-ce que cela peut bien être,
sinon une bénédiction universelle,
que de regarder ce que ton Père
aime avec charité? L’extension du
pardon est la fonction du Saint-
Esprit. Laisse-Lui cela. Aie pour seul
souci de Lui donner ce qui peut être
étendu. Ne garde aucun des noirs
secrets dont Il ne peut pas faire
usage, mais offre-Lui tous les dons
minuscules qu’il peut étendre à
jamais. Il prendra chacun d’eux et
en fera une force puissante pour la
paix.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (10)
2/2
Il ne lui refusera aucune bénédiction
ni ne le limitera en aucune façon. Il lui
joindra tout le pouvoir que Dieu Lui a
donné, pour faire de chaque petit don
d’amour une source de guérison pour
tous. Chaque petit don que tu fais à
ton frère illumine le monde. Ne te
soucie pas des ténèbres; détourne ton
regard et porte-le sur ton frère. Et
laisse les ténèbres être dissipées par
Celui Qui connaît la lumière et la
dépose doucement dans chaque
sourire tranquille, de foi et de
confiance, avec lequel tu bénis ton
frère.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (11)
De ton apprentissage dépend le bien-
être du monde. Et c’est seulement
l’arrogance qui nierait le pouvoir de ta
volonté. Penses-tu que la Volonté de
Dieu soit impuissante? Est-ce de
l’humilité? Tu ne vois pas ce que cette
croyance a fait. Tu te vois toi-même
vulnérable, fragile et facilement
détruit, à la merci d’innombrables
agresseurs plus puissants que toi.
Regardons sans détour la façon dont
cette erreur s’est produite, car là est
enfouie l’ancre pesante qui semble
garder en place la peur de Dieu,
inamovible et solide comme le roc.
Tant qu’elle restera, il semblera en
être ainsi.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (12)
Qui peut attaquer le Fils de Dieu sans
attaquer son Père? Comment le Fils de
Dieu peut-il être faible, fragile et
facilement détruit à moins que son
Père ne le soit? Tu ne vois pas que
chaque péché et chaque
condamnation que tu perçois et
justifies est une attaque contre ton
Père. Et c’est pourquoi cela ne s’est
pas produit et ne pourrait pas être
réel. Tu ne vois pas que tu tentes cela
parce que tu penses que le Père et le
Fils sont séparés. Et tu dois penser
qu’ils sont séparés, à cause de la peur.
Car il semble plus sûr d’attaquer
quelqu’un d’autre ou toi-même que
d’attaquer le grand Créateur de
l’univers, Dont tu connais le pouvoir.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (13)
1/2
Si tu ne faisais qu’un avec Dieu et si
tu reconnaissais cette unité, tu
connaîtrais que Son pouvoir est
tien. Mais de cela tu ne te
souviendras pas tant que tu croiras
que l’attaque quelle qu’elle soit
signifie quoi que ce soit. Elle est
injustifiée sous quelque forme que
ce soit, parce qu’elle n’a aucune
signification. La seule façon dont
elle pourrait être justifiée est si toi
et ton frère étiez séparés l’un de
l’autre et que tous étaient séparés
de leur Créateur.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (14)
2/2
Car alors seulement il serait possible
d’attaquer une partie de la création
sans le tout, le Fils sans le Père; et
d’attaquer quelqu’un d’autre sans toi-
même, ou de te blesser sans que
l’autre ne souffre. Et c’est cette
croyance que tu veux. Or en quoi sa
valeur réside-t-elle, sinon dans le désir
d’attaquer en toute sécurité? L’attaque
n’est ni sûre ni dangereuse. Elle est
impossible. Et c’est ainsi parce que
l’univers est un. Tu ne choisirais pas
l’attaque de sa réalité s’il n’était pas
essentiel à l’attaque de le voir séparé
de son faiseur. Ainsi il semble que
l’amour pourrait attaquer et devenir
apeurante.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (15)
Seuls ceux qui sont différents peuvent
attaquer. Ainsi tu en conclus que, parce
que tu peux attaquer, toi et ton frère devez
être différents. Or le Saint-Esprit explique
cela différemment. Parce que toi et ton
frère n’êtes pas différents, tu ne peux pas
attaquer. Chacune de ces positions est une
conclusion logique. Chacune pourrait être
maintenue, mais jamais les deux. La seule
question à laquelle il faille répondre pour
décider laquelle doit être vraie, c’est à
savoir si toi et ton frère êtes différents. De
la position de ce que tu comprends, vous
semblez l’être, et vous pouvez donc
attaquer. Des deux alternatives, cela paraît
plus naturel et plus en accord avec ton
expérience. Par conséquent, il est
nécessaire que tu aies d’autres
expériences, plus en accord avec la vérité,
pour t’enseigner ce qui est naturel et vrai.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (16)
C’est la fonction de ta relation sainte. Car
ce que l’un pense, l’autre en fera
l’expérience avec lui. Qu’est-ce que cela
peut signifier, sinon que ton esprit et celui
de ton frère sont un? Ne regarde pas ce
fait heureux avec peur, et ne pense pas
qu’il pose sur toi un lourd fardeau. Car une
fois que tu l’auras accepté avec joie, tu te
rendras compte que ta relation est un
reflet de l’union du Créateur et de Son Fils.
D’esprits aimants, il n’y a pas de
séparation. Et chaque pensée dans l’un
apporte la joie à l’autre parce qu’ils sont
les mêmes. La joie est illimitée, parce que
chaque brillante pensée d’amour étend
son être et crée plus d’elle-même. Il n’y a
de différence nulle part en elle, car toute
pensée est pareille à elle-même.
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
VI. La lumière de la
relation sainte (17)
La lumière qui se joint à toi et ton
frère luit dans tout l’univers; et parce
qu’elle vous joint, toi et lui, de même
elle vous rend un avec votre Créateur.
Et en Lui toute création est jointe.
Regretterais-tu de ne pas pouvoir
avoir peur seul, quand ta relation peut
aussi enseigner que le pouvoir de
l’amour est là, qui rend toute peur
impossible? Ne tente pas de garder un
peu de l’ego avec ce don. Car il t’a été
donné pour être utilisé et non
obscurci. Ce qui t’enseigne que tu ne
peux pas te séparer nie l’ego. Laisse la
vérité décider si toi et ton frère êtes
différents ou les mêmes, et
t’enseigner lequel est vrai.

Recommandé

II. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frèreII. L’impeccabilité de ton frère
II. L’impeccabilité de ton frèrePierrot Caron
 
III. Le péché comme ajustement
III. Le péché comme ajustementIII. Le péché comme ajustement
III. Le péché comme ajustementPierrot Caron
 
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement Pierrot Caron
 
VII La pierre du salut
VII La pierre du salutVII La pierre du salut
VII La pierre du salutPierrot Caron
 
PRÉFACE - Ce qu'il dit
PRÉFACE - Ce qu'il ditPRÉFACE - Ce qu'il dit
PRÉFACE - Ce qu'il ditPierrot Caron
 
VI. Raison versus folie
VI. Raison versus folieVI. Raison versus folie
VI. Raison versus foliePierrot Caron
 
IX. L’instant saint et l’attraction de Dieu
IX. L’instant saint et l’attraction de DieuIX. L’instant saint et l’attraction de Dieu
IX. L’instant saint et l’attraction de DieuPierrot Caron
 
I. La réalité substituée
I. La réalité substituéeI. La réalité substituée
I. La réalité substituéePierrot Caron
 

Contenu connexe

Similaire à Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte

Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementChapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementPierrot Caron
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainteChapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation saintePierrot Caron
 
I. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainteI. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation saintePierrot Caron
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte Pierrot Caron
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frèreChapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frèrePierrot Caron
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère Pierrot Caron
 
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres Pierrot Caron
 
II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
II. Le sauveur qui délivre des ténèbresII. Le sauveur qui délivre des ténèbres
II. Le sauveur qui délivre des ténèbresPierrot Caron
 
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Pierrot Caron
 
II. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vueII. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vuePierrot Caron
 
Chapitre 25: VII La pierre du salut
Chapitre 25: VII La pierre du salut Chapitre 25: VII La pierre du salut
Chapitre 25: VII La pierre du salut Pierrot Caron
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et visionChapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et visionPierrot Caron
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision Pierrot Caron
 
III. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et visionIII. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et visionPierrot Caron
 
V. Les hérauts de l’éternité
V. Les hérauts de l’éternitéV. Les hérauts de l’éternité
V. Les hérauts de l’éternitéPierrot Caron
 
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité Pierrot Caron
 
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternitéChapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternitéPierrot Caron
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilitéChapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilitéPierrot Caron
 
VIII. La vision de l’impeccabilité
VIII. La vision de l’impeccabilitéVIII. La vision de l’impeccabilité
VIII. La vision de l’impeccabilitéPierrot Caron
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité  Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité Pierrot Caron
 

Similaire à Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte (20)

Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustementChapitre 20: III. Le péché comme ajustement
Chapitre 20: III. Le péché comme ajustement
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainteChapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
 
I. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainteI. Le message de la relation sainte
I. Le message de la relation sainte
 
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte Chapitre 22:  I. Le message de la relation sainte
Chapitre 22: I. Le message de la relation sainte
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frèreChapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
 
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère Chapitre 22:  II. L’impeccabilité de ton frère
Chapitre 22: II. L’impeccabilité de ton frère
 
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
Chapitre 25: II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
 
II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
II. Le sauveur qui délivre des ténèbresII. Le sauveur qui délivre des ténèbres
II. Le sauveur qui délivre des ténèbres
 
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
Chapitre 21: II. La responsabilité de la vue
 
II. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vueII. La responsabilité de la vue
II. La responsabilité de la vue
 
Chapitre 25: VII La pierre du salut
Chapitre 25: VII La pierre du salut Chapitre 25: VII La pierre du salut
Chapitre 25: VII La pierre du salut
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et visionChapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
 
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
Chapitre 21: III. Foi, croyance et vision
 
III. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et visionIII. Foi, croyance et vision
III. Foi, croyance et vision
 
V. Les hérauts de l’éternité
V. Les hérauts de l’éternitéV. Les hérauts de l’éternité
V. Les hérauts de l’éternité
 
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
 
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternitéChapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
Chapitre 20: V. Les hérauts de l’éternité
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilitéChapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 
VIII. La vision de l’impeccabilité
VIII. La vision de l’impeccabilitéVIII. La vision de l’impeccabilité
VIII. La vision de l’impeccabilité
 
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité  Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
Chapitre 20: VIII. La vision de l’impeccabilité
 

Plus de Pierrot Caron

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataillePierrot Caron
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.Pierrot Caron
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Pierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Pierrot Caron
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Pierrot Caron
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONPierrot Caron
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensivePierrot Caron
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Pierrot Caron
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.Pierrot Caron
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Pierrot Caron
 

Plus de Pierrot Caron (20)

Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
LEÇON 255 – Je choisis de passer ce jour dans la paix parfaite.
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de batailleChapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
Chapitre 23: IV. Au dessus du champ de bataille
 
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
LEÇON 253 – Mon Soi gouverne l’univers.
 
Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?Qu’est-ce que le péché ?
Qu’est-ce que le péché ?
 
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
Citations UCEM (Texte 10.INT.1.4)
 
Chapitre 23: Introduction
Chapitre 23: IntroductionChapitre 23: Introduction
Chapitre 23: Introduction
 
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
Citations UCEM (Texte 26.V.10.4)
 
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
LEÇON 250 – Que je ne me voie pas comme étant limité.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
Citations UCEM (Texte 17.III.1.3)
 
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
LEÇON 249 – Le pardon met fin à toute souffrance et à toute perte.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTIONDEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
DEUXIÈME PARTIE - INTRODUCTION
 
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensiveChapitre 22: V. Faiblesse et défensive
Chapitre 22: V. Faiblesse et défensive
 
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
Citations UCEM (Leçon 186.6.3)
 
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
LEÇON 248 – Quoi que ce soit qui souffre ne fait pas partie de moi.
 
Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?Qu'est-ce que le monde ?
Qu'est-ce que le monde ?
 

Chapitre 22: VI. La lumière de la relation sainte

  • 1. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (1) Veux-tu la liberté du corps ou de l’esprit? Car tu ne peux pas avoir les deux. Laquelle estimes-tu? Laquelle est ton but? Car tu vois l’une comme un moyen et l’autre, une fin. Et l’une doit servir à l’autre et lui donner prédominance, augmentant son importance en diminuant la sienne propre. Les moyens servent la fin et lorsque la fin est atteinte, la valeur des moyens décroît jusqu’à ce qu’ils soient entièrement éclipsés lorsqu’ils sont reconnus comme n’ayant plus de fonction. Il n’en est pas un qui n’ait soif de liberté et n’essaie de la trouver. Or il la cherchera là où il croit qu’elle est et qu’elle peut être trouvée. Il la croira possible de l’esprit ou du corps, et de l’autre il fera un moyen servant à atteindre son choix.
  • 2. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (2) Où la liberté du corps a été choisie, l’esprit est utilisé comme moyen dont la valeur réside dans son aptitude à trouver les manières d’atteindre la liberté du corps. Or la liberté du corps est sans signification, ainsi l’esprit est-il voué au service des illusions. C’est une situation si contradictoire et si impossible que quiconque choisit cela n’a aucune idée de ce qui a de la valeur. Or même dans cette confusion, si profonde qu’elle ne peut être décrite, le Saint-Esprit attend avec une douce patience, aussi certain du résultat qu’il est sûr de l’Amour de Son Créateur. Il connaît que celui qui a pris cette folle décision est aussi cher à Son Créateur que l’amour l’est à lui-même.
  • 3. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (3) Ne sois pas du tout troublé de penser comment Il peut changer si facilement les rôles de moyen et de fin dans ce que Dieu aime, et voudrait libre à jamais. Mais sois plutôt reconnaissant de pouvoir être un moyen servant à Sa fin. C’est le seul service qui conduise à la liberté. Pour servir à cette fin, le corps doit être perçu comme étant sans péché, parce que le but est l’impeccabilité. L’absence de contradiction rend la douce transition de moyen à fin aussi facile que le passage de la haine à la gratitude aux yeux qui pardonnent. Tu seras sanctifié par ton frère, n’utilisant ton corps que pour servir ceux qui sont sans péché. Et il te sera impossible de haïr ce qui sert à ceux que tu voudrais guérir.
  • 4. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (4) Cette relation sainte, qui est belle en son innocence, puissante en sa force, et flamboie d’une lumière bien plus brillante que le soleil qui éclaire le ciel que tu vois, est choisie de ton Père comme moyen pour Son Propre plan. Sois reconnaissant qu’elle ne serve pas du tout au tien. Rien ne lui est confié qui puisse être mal utilisé; et rien ne lui est donné qui ne sera utilisé. Cette relation sainte a le pouvoir de guérir toute douleur, quelle qu’en soit la forme. Ni toi ni ton frère ne pouvez servir seuls. La guérison réside uniquement dans votre volonté conjointe. Car là est ta guérison, et là tu accepteras l’Expiation. Et dans ta guérison la Filialité est guérie parce que ta volonté et celle de ton frère sont jointes.
  • 5. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (5) Devant une relation sainte, il n’y a pas de péché. La forme de l’erreur n’est plus vue, et la raison, jointe à l’amour, regarde tranquillement toute confusion en remarquant simplement : « C’était une erreur. » Et alors la même Expiation que tu as acceptée dans ta relation corrige l’erreur et dépose à sa place une partie du Ciel. Comme tu es béni, toi qui as laissé ce don être donné ! Chaque partie du Ciel que tu apportes t’est donnée. Et chaque place vide dans le Ciel que tu remplis à nouveau de l’éternelle lumière que tu apportes luit maintenant sur toi. Les moyens de l’impeccabilité ne peuvent pas connaître la peur parce qu’ils ne portent que l’amour avec eux.
  • 6. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (6) Enfant de la paix, la lumière est venue à toi. Tu ne reconnais pas la lumière que tu apportes, et pourtant tu te souviendras. Qui peut se nier à lui-même la vision qu’il apporte aux autres? Et qui pourrait manquer de reconnaître un don qu’il a laissé être déposé au Ciel par lui-même? Le doux service que tu rends au Saint- Esprit, c’est à toi-même que tu le rends. Toi qui es maintenant Son moyen, tu dois aimer tout ce qu’il aime. Et ce que tu apportes, c’est ton souvenir de tout ce qui est éternel. Nulle trace de quoi que ce soit dans le temps ne peut rester longtemps dans un esprit qui sert l’intemporel. Et nulle illusion ne peut troubler la paix d’une relation qui est devenue le moyen de la paix.
  • 7. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (7) Quand tu as regardé ton frère avec un pardon complet, duquel aucune erreur n’est exclue et rien n’est gardé caché, quelle faute peut-il y avoir où que ce soit sur laquelle tu ne puisses passer? Quelle forme de souffrance pourrait te boucher la vue, t’empêchant de voir plus loin qu’elle? Et quelle illusion pourrait-il y avoir que tu ne reconnaîtrais pas comme une erreur; une ombre à travers laquelle tu marches complètement imperturbé? Dieu ne laisserait rien interférer avec ceux dont la volonté est Sienne, et ils reconnaîtront que leur volonté est Sienne, parce qu’ils servent Sa Volonté. Et la servent de plein gré. Et la mémoire de ce qu’ils sont pourrait-elle tarder encore longtemps?
  • 8. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (8) Tu verras ta valeur par les yeux de ton frère, et chacun est délivré quand il voit son sauveur à la place de l’agresseur qu’il pensait là. Par cette délivrance, le monde est délivré. Voilà ton rôle pour apporter la paix. Car tu as demandé quelle était ta fonction ici et la réponse t’a été donnée. Ne cherche pas à la changer ni à lui substituer un autre but. Celle-ci, et elle seule, t’a été donnée. Accepte-la et remplis-la de plein gré, car ce que le Saint- Esprit fait des dons que tu donnes à ton frère, à qui Il les offre, et où et quand, cela Lui appartient. Il les accordera là où ils sont reçus et bienvenus. Il utilisera chacun d’eux pour la paix. De même, pas le moindre sourire, pas le moindre désir de passer sur l’erreur la plus minuscule ne seront perdus pour qui que ce soit.
  • 9. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (9) 1/2 Qu’est-ce que cela peut bien être, sinon une bénédiction universelle, que de regarder ce que ton Père aime avec charité? L’extension du pardon est la fonction du Saint- Esprit. Laisse-Lui cela. Aie pour seul souci de Lui donner ce qui peut être étendu. Ne garde aucun des noirs secrets dont Il ne peut pas faire usage, mais offre-Lui tous les dons minuscules qu’il peut étendre à jamais. Il prendra chacun d’eux et en fera une force puissante pour la paix.
  • 10. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (10) 2/2 Il ne lui refusera aucune bénédiction ni ne le limitera en aucune façon. Il lui joindra tout le pouvoir que Dieu Lui a donné, pour faire de chaque petit don d’amour une source de guérison pour tous. Chaque petit don que tu fais à ton frère illumine le monde. Ne te soucie pas des ténèbres; détourne ton regard et porte-le sur ton frère. Et laisse les ténèbres être dissipées par Celui Qui connaît la lumière et la dépose doucement dans chaque sourire tranquille, de foi et de confiance, avec lequel tu bénis ton frère.
  • 11. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (11) De ton apprentissage dépend le bien- être du monde. Et c’est seulement l’arrogance qui nierait le pouvoir de ta volonté. Penses-tu que la Volonté de Dieu soit impuissante? Est-ce de l’humilité? Tu ne vois pas ce que cette croyance a fait. Tu te vois toi-même vulnérable, fragile et facilement détruit, à la merci d’innombrables agresseurs plus puissants que toi. Regardons sans détour la façon dont cette erreur s’est produite, car là est enfouie l’ancre pesante qui semble garder en place la peur de Dieu, inamovible et solide comme le roc. Tant qu’elle restera, il semblera en être ainsi.
  • 12. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (12) Qui peut attaquer le Fils de Dieu sans attaquer son Père? Comment le Fils de Dieu peut-il être faible, fragile et facilement détruit à moins que son Père ne le soit? Tu ne vois pas que chaque péché et chaque condamnation que tu perçois et justifies est une attaque contre ton Père. Et c’est pourquoi cela ne s’est pas produit et ne pourrait pas être réel. Tu ne vois pas que tu tentes cela parce que tu penses que le Père et le Fils sont séparés. Et tu dois penser qu’ils sont séparés, à cause de la peur. Car il semble plus sûr d’attaquer quelqu’un d’autre ou toi-même que d’attaquer le grand Créateur de l’univers, Dont tu connais le pouvoir.
  • 13. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (13) 1/2 Si tu ne faisais qu’un avec Dieu et si tu reconnaissais cette unité, tu connaîtrais que Son pouvoir est tien. Mais de cela tu ne te souviendras pas tant que tu croiras que l’attaque quelle qu’elle soit signifie quoi que ce soit. Elle est injustifiée sous quelque forme que ce soit, parce qu’elle n’a aucune signification. La seule façon dont elle pourrait être justifiée est si toi et ton frère étiez séparés l’un de l’autre et que tous étaient séparés de leur Créateur.
  • 14. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (14) 2/2 Car alors seulement il serait possible d’attaquer une partie de la création sans le tout, le Fils sans le Père; et d’attaquer quelqu’un d’autre sans toi- même, ou de te blesser sans que l’autre ne souffre. Et c’est cette croyance que tu veux. Or en quoi sa valeur réside-t-elle, sinon dans le désir d’attaquer en toute sécurité? L’attaque n’est ni sûre ni dangereuse. Elle est impossible. Et c’est ainsi parce que l’univers est un. Tu ne choisirais pas l’attaque de sa réalité s’il n’était pas essentiel à l’attaque de le voir séparé de son faiseur. Ainsi il semble que l’amour pourrait attaquer et devenir apeurante.
  • 15. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (15) Seuls ceux qui sont différents peuvent attaquer. Ainsi tu en conclus que, parce que tu peux attaquer, toi et ton frère devez être différents. Or le Saint-Esprit explique cela différemment. Parce que toi et ton frère n’êtes pas différents, tu ne peux pas attaquer. Chacune de ces positions est une conclusion logique. Chacune pourrait être maintenue, mais jamais les deux. La seule question à laquelle il faille répondre pour décider laquelle doit être vraie, c’est à savoir si toi et ton frère êtes différents. De la position de ce que tu comprends, vous semblez l’être, et vous pouvez donc attaquer. Des deux alternatives, cela paraît plus naturel et plus en accord avec ton expérience. Par conséquent, il est nécessaire que tu aies d’autres expériences, plus en accord avec la vérité, pour t’enseigner ce qui est naturel et vrai.
  • 16. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (16) C’est la fonction de ta relation sainte. Car ce que l’un pense, l’autre en fera l’expérience avec lui. Qu’est-ce que cela peut signifier, sinon que ton esprit et celui de ton frère sont un? Ne regarde pas ce fait heureux avec peur, et ne pense pas qu’il pose sur toi un lourd fardeau. Car une fois que tu l’auras accepté avec joie, tu te rendras compte que ta relation est un reflet de l’union du Créateur et de Son Fils. D’esprits aimants, il n’y a pas de séparation. Et chaque pensée dans l’un apporte la joie à l’autre parce qu’ils sont les mêmes. La joie est illimitée, parce que chaque brillante pensée d’amour étend son être et crée plus d’elle-même. Il n’y a de différence nulle part en elle, car toute pensée est pareille à elle-même.
  • 17. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE VI. La lumière de la relation sainte (17) La lumière qui se joint à toi et ton frère luit dans tout l’univers; et parce qu’elle vous joint, toi et lui, de même elle vous rend un avec votre Créateur. Et en Lui toute création est jointe. Regretterais-tu de ne pas pouvoir avoir peur seul, quand ta relation peut aussi enseigner que le pouvoir de l’amour est là, qui rend toute peur impossible? Ne tente pas de garder un peu de l’ego avec ce don. Car il t’a été donné pour être utilisé et non obscurci. Ce qui t’enseigne que tu ne peux pas te séparer nie l’ego. Laisse la vérité décider si toi et ton frère êtes différents ou les mêmes, et t’enseigner lequel est vrai.