La Mère Tordue

293 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
293
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Mère Tordue

  1. 1. Pastiche de la nouvelle littéraire: <br />Le Cœur Révélateur par Edgar Allan Poe<br />Casey Abramovitch, Ally Brumer, EvanGutman et Corey Zuckerman<br />La mère tordue<br />
  2. 2. -Il y avait un bruit fort qui venait de l’autre côté de la mur dans l’appartement de Madame Lavoie, disait Monsieur Lachance. On vous a appellez parce qu’on a penséqu’elleétait en danger!<br /><ul><li>À quelleheurel’avez-vousentendu?
  3. 3. Je l’aientenduvers 3 heures du matin, continuait Monsieur Lachance</li></ul> Madame Lavoie regardait hors de la fenêtre à Monsieur Lachance qui parle avec les policiers. Elle voyait les trois hommes qui marchaient vers l’appartement et elle preparait pour l’interrogation. <br />
  4. 4. Il y avait trois frappes dûres à la porte de Madame Lavoie. <br />- Entrez! Disait-elle. <br />Deux policiers rentrent, leurs visages portent un regarde malheureux . <br />-Bonjour Madame Lavoie, je m’appelle Monsieur Fournier. Votrevoisin nous a informéqu’il y avait un bruit trèstardhiersoir qui vennait de votreappartement. . Qu’est se passait-il? <br />Madame Lavoie serre son bras qui est plein de bleus. Elle était en train de trembler. Les policiers ont aperçu sa manière étrange alors ils l’ont demandaient qu’est ce que se passait. <br />-Hier soir, mon ex venait chez moi et on a battu car je ne voulais pas qu’il aye le garde du bébé. Enfin m’a frappait et a disparu avec lui. <br />
  5. 5. -Pourquoi n&apos;avez-vous pas nous appeler? disait Monsieur Fournier.<br />-Parce que j’étais peur qu’il retournerait et me tuerait. Pourrait vous m’aidez? Dit-elle en commençant à pleurer. <br />-Ne t’inquiète pas. Nous sommes ici pour vous aider.<br />Madame Lavoie arrête de pleurer, mais elle entend toujours des cris de bébé. Elle commence à tourner en rond pour essayer de trouver d’où viens le son. <br />Elle s’arrête en face des policiers qui, contrairement à elle, semblent être normal. Elle a commencé à s’inquiéter, la culpabilité la tuait. Elle savait qu&apos;elle pouvait facilement s&apos;en tirer avec cela, mais à quel prix? Les cries devenaient de plus en plus fort, au point qu’elle ne pouvait même pas entendre les voix des policiers. <br />
  6. 6. -Madame Lavoie? Que se passe-t-il? Êtes-vous d’accord?<br />La femme tombe au planchait, accablé par la pression. <br />– C’était moi! criait-t-elle, c’était moi! <br />-De quoi parlez-vous? demandaient-ils.<br />- Tout se passer tellement vite. Un moment, j’était Je menais une vie formidable, j&apos;ai eu un bon travail avec un grand revenu, et j&apos;avais un bon mari. Puis mon mari me quitte, j’ai été congédié et je perds tout mon argent dans le marché boursier. Je ne voulais pas le faire, mais elle n&apos;arrêtait pas de pleurer!<br />       <br />
  7. 7. - Madame vous avez besoin de se calmer et de nous dire ce qui s&apos;est passé. disait Monsieur Fournier<br />Madame Lavoie marcha lentement vers le frigo, elle ouvrit lentement la porte du congélateur, où sa fille était morte.<br />

×