2014-F2L WUD Quelles places des usagers dans les living labs?

1 336 vues

Publié le

Présentation de Brigitte Trousse, Présidente de France Living Labs lors de la journée thématique sur les "Living Labs" de la journée WUD "World Usability Day" du 13 Novembre 2014 à la Cité des Sciences et de l'Industrie.

Interventions d'Isabelle verilhac (LL de la Cité du Design, St Etienne)et de Laurent Dupont (Lorraine Fab Living Lab, Nancy)
et
- Contribution de Anna Stahlbrost (Botnia LLL, Suède)

Publié dans : Services
  • Soyez le premier à commenter

2014-F2L WUD Quelles places des usagers dans les living labs?

  1. 1. Quelles places des usagers dans les living labs? Brigitte TROUSSE Présidente de France Living Labs & Chercheur Inria 1 World Usability Day (WUD) Cité des Sciences et de l’Industrie, Paris, 13 Novembre 2014
  2. 2. 2Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Affiche F2L - Stand à Innovative City, Nice, 2014
  3. 3. 3 A. Qu’est-ce qu’un Living Lab? B. Places des usagers dans les living labs? C. Quelques zooms issus de 4 living labs sur des méthodologies d’implication des utilisateurs Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  4. 4. 4 A. Qu’est-ce qu’un Living Lab? Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  5. 5. 5Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 1. Un environnement: - tiers-lieu, fablab espace de co-working, cantine, EPN, Usage/Experience Lab … i.e des infrastructures physiques et technologiques - des communautés d’usagers Living Lab Nancy ©Lorraine Smart Cities Living Lab - Nancy
  6. 6. 6Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 2. Une méthodologie Living Lab (co-création avec les usagers), i.e. des projets en mode « living lab » dans le living lab, des cycles courts (des idées à des représentations concrètes) ©Lorraine Smart Cities Living Lab - Nancy
  7. 7. 7 des Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 3. Et un écosystème PPPP (Partenariat Public-Private-People)
  8. 8. 8 Living Lab (cf. charte F2L sur www.france-livinglabs.fr >A propos » issue de http://www.openlivinglabs.eu/aboutus en date du 8 mars 2013). Véritables laboratoires grandeur nature, les living labs placent les consommateurs et utilisateurs au cœur des problématiques d’innovation.  3 dimensions importantes • Environnement : Un Living Lab est un environnement réel de test et d'expérimentation qui offrent aux entreprises et tout acteur économique, aux territoires et aux académiques l’opportunité de confronter leurs projets aux usages et usagers. • Ecosystème: Selon la Commission Européenne, c’est un exemple de Partenariat Public-Privé-Personne (PPPP). • Méthodologie: Un projet en mode « Living Lab » développe quatre activités principales: 1. Co-création: la co-conception avec les utilisateurs 2. Exploration: découverte des usages émergents, des comportements et des opportunités de marché 3. Expérimentation: mise en œuvre de scénarii dans des communautés d'utilisateurs 4. Evaluation: évaluation des concepts, produits et services en fonction de critères socio- ergonomiques, socio-cognitifs, socio-culturels et socio-économiques. ‘ Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  9. 9. 9 Living Lab: mots corrélés • Économie de la connaissance (Stratégie de Lisbonne 2005 Europe) • Innovation ouverte [1] Chesbrough (2003) H. Open Innovation: The New Imperative for Creating and Profiting from Technology. Boston: Harvard Business School Press; 2003. • Lead users, innovation de rupture [2] Von Hippel, E. (1986). Lead users: a source of novel product concepts. Management Science 32, 791–805. • Concept of Living Lab (US) - Prof William J. Mitchel (Smart Cities Research Group at MIT Media Lab) http://www.dailymotion.com/video/xffh66_william-j-mitchell-living-lab_news (2010) http://www.openlivinglabs.eu/news/bill-mitchell-father-living-lab-concept-passed- away-weekend • Innovation sociale, innovation technologique • Innovation sociétale • Co-création par les Usagers, user-driven open innovation, people-driven open innovation • Création de valeurs par les usages, innovation par les usages, usages émergents • User expérience • Interdisciplinarité • PPPP=Partenariat Public-Private-People Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  10. 10. 10 B. Place(s) des Usagers dans les living labs? Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  11. 11. 11 B.1 Place des usagers dans le LL en tant qu’écosystème • Au niveau de la gouvernance d’un LL, sont-ils représentés? - Par les territoires pour les Living labs territoriaux - Et/ou par des associations de citoyens, de patients, … (voir exemple Autonom’lab) • Quel mode de collaboration ? Quel modèle économique au sein du Living Lab? • Quel type de Living Lab vis-à-vis de l’implication des usagers dans ses projets Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  12. 12. 12Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Par exemple le CISS Collectif InterAssociatif sur la santé Extrait du site d’Autonom’lab novembre 2014 Exemple du Living lab Autonom’lab (Limoges, Limousin) Pierre Mérigaud, Référent Santé au sein de France Living Labs
  13. 13. 13Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Landscape extrait de la référence [3] de 2010 Type de living labs % implication des usagers via les référentiels/modèles sous-jacents (1/2) [5] Piotr Krawczyk, Marc Pallot, Anna Kivilehto. User Centred Open Innovation Domain Landscape within the ENoLL. from The Proceedings of The XXIV ISPIM Conference - Innovating in Global Markets: Challenges for Sustainable Growth Conference held in Helsinki, Finland on 16 to 19 June 2013. ISBN ISBN 978-952-265-421. [3] Marc Pallot, Brigitte Trousse, Bernard Senach. A Tentative Design of a Future Internet Networking Domain Landscape. + First European Summer School "Living Labs“ (v1), Aug 2010, Paris, France https://hal.inria.fr/inria-00612632 & (v2) F. Alvarez et al. Future Internet Assembly, May 2012, Aalborg, Denmark. Springer, LNCS 7281, pp.237-249, Lecture Notes in Computer Science; Future Internet Assembly 2012: From Promises to Reality. Voir Figure mise à jour en 2013 dans [5]
  14. 14. 14Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Article [4] Utilisation du Landscape issu de [3] pour typer les LL finlandais via 5 questions. Exemple du type « LL co-creation » extrait de [4] [4] Juho Salminen, Suvi Konsti-Laakso, Marc Pallot, Brigitte Trousse, Bernard Senach. Assessing Living Labs Maturity Level through the use of a Domain Landscape. Concurrent Enterprising (ICE), 2011 17th International Conference on , vol., no., pp.1,10, 20-22 June 2011 Type de living labs % implication des usagers via les référentiels/modèles sous-jacents (2/2)
  15. 15. 15 B.2 Place des usagers dans un projet en mode « living lab » Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Source: Inria (AxIS), adapté de la thèse d’Anna Stahlbrost (Botnia LL)
  16. 16. 16 • Pas que les utilisateurs finaux, tous les usagers de la chaine de valeurs • Intégration des usagers dans tout le processus d’innovation et dès le début (la génération d’idées) • Les usagers, experts de leur vie quotidienne • Des cycles courts, des idées à des représentations concrètes (designers, fablabs, prototypage rapide), représentation des scénarios d’usage • Conception continue, anticiper les retours d’expérience • des expérimentations en situation réelle ou proche de la réalité De la « conception centrée utilisateur » à la « conception dirigée par les usages » De « l’utilisabilité » à « l’expérience utilisateur » Construction et gestion de communautés d’usages Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 B.2 Place des usagers dans un projet en mode « living lab »: concepts clés
  17. 17. 17 C. Quelques zooms sur des méthodologies d’implication des usagers issus de 4 living Labs 1. Botnia Living Lab (Luléa, Suède) 2. ICT Usage Lab (Sophia Antipolis, France) 3. Lorraine Fab Living Lab (Nancy, France) 4. Living Lab Cité du design (St Etienne, France) Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  18. 18. 18 C.1 Botnia living lab (Lulea, Suède) Anna Stahlbrost anna.stahlbrost@ltu.se la méthodologie FormIT Botnia LL, Anna Stahlbrost, WUD, Paris 13/11/2014
  19. 19. 19 FormIT The FormIT methodology can support both radical and incremental innovation development by involving different users and by putting weighted emphasis on the different phases 3 cycles; concept, prototype, innovation design 3 phases; appreciate, design, evaluate 3 focuses; users, business, technology anna.stahlbrost@ltu.se Botnia LL, Anna Stahlbrost, WUD, Paris 13/11/2014
  20. 20. 20 Core of FormIT • Opportunity seeking • Focus on strenghts in a situation • User need centred • User driven process • Innovation oriented • Situated in real world contexts Botnia LL, Anna Stahlbrost, WUD, Paris 13/11/2014
  21. 21. 21 But before starting! Why, who and how? Motivation – What is the main motivation for involving users/citizens? – What are the users’ main motivations for being involved? – What do we expect to achieve with user involvement? The users – What types of users should we involve, and why? – What type of user relationship do we want to have and achieve? The process – What degree of user influence do we want to achieve? Botnia LL, Anna Stahlbrost, WUD, Paris 13/11/2014
  22. 22. Links • Forming Future IT: The Living Lab way of User Involvement http://epubl.ltu.se/1402-1544/2008/62/LTU-DT-0862- SE.pdf • Living Lab Methodology Handbook - http://www.ltu.se/centres/cdt/Resultat/2.59039/Metoder- och-handbocker/Living-Labs-1.101555 • How to mobilize Users: http://www.cdt.ltu.se/main.php/Guidelines_handbok_low.p df?fileitem=8126513 • Race to Scale: http://www.cdt.ltu.se/main.php/FormIT_handbok.pdf?fileit em=8224904 Contact: anna.stahlbrost@ltu.se 22Botnia LL, Anna Stahlbrost, WUD, Paris 13/11/2014
  23. 23. 23 C.2 ICT Usage Lab Sophia Antipolis Brigitte Trousse brigitte.trousse@inria.fr Méthodologie utilisée pour la co-conception de (Service design basé sur l’Internet des Objets) Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  24. 24. 24 ICT Usage Lab@Inria Quelques projets expérimentaux impliquant Inria au sein du living lab ICT Usage lab (labélisé par ENoLL en 2006, 1ère vague) avec co-conception de services avec les usagers http://www-sop.inria.fr/axis Smart Energy systems & Capteurs: 2 Pacalabs • ECOFFICES : consommation énergétique, premier challenge dans le tertiaire, + de 400 capteurs installés, analyse des comportements des employés et des changements, 57 employés • ECOFAMILIES: consommation énergétique, co-conception de l’interface Homme- machine avec 30 familles Pollution & Internet des objets & Expérience utilisateur • FP7 STREP ELLIOT (MyGreenServices): Green Services, qualité de l’air, démarche Living Lab, IoT-based service design methods, 60 citoyens, analyse des comportements et de l’expérience utilisateur Refs [6,7] Pour plus de détails sur les aspects expérimentaux et usages, contacter Brigitte.Trousse@inria.fr Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  25. 25. 25 a) Thème: Consommation énergétique en secteur résidentiel b) Co-conception d’interfaces utilisateurs avec 30 familles Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  26. 26. 26 • Environnemental sensing – Air quality – Noise • For Sustainable Mobility And Health/Well being Knowledge •Increase awareness on IoT paradigm •Update knowledge on the impact of air quality in daily lives Social •Generate enthusiasm for IoT based services •Create/Improve interest for air quality measurement •Provide trustful services •Foster citizen involvement in air quality measurement •Encourage collaborative tagging and information sharing Business •Provide robust, relevant and customised environmental information •Provide easy to use and engaging green services •Change citizen behaviour towards a more sustainable lifesty •Respect citizen privacy and confidentiality Projet européen FP7 ELLIOT: Green Services Use Case [6,7] Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  27. 27. Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 27 4-Steps Based Process Pursued Twice during the project 48 Citoyens Impliqués dans tout le processus
  28. 28. 28 Co-création - Exploration : Santé & Bien être Aloha! GenIot Gamifiedtool Storyboarding Smartobject &servicedesign Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  29. 29. Capteurs citoyens et MIA de la ville Nice équipée 29 7 Prix « Smart Citizen », Innovative City 2013, Nice Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Implémentation - Evaluation : 2 versions De MGS (My Green Services)
  30. 30. 30Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014 Implémentation - Evaluation : modèle holistique UX utilisé Modèle intégrant éléments de User Experience norme ISO 9241-210 Source: Pallot & Pawar (2012) voir référence dans [6]
  31. 31. 12 KSB propriétés 10 KSB éléments Expérience utilisateur Utilisation de 3 types d’UX : - Momentary UX (aleatory) - Episodic UX (4 sessions) - Cumulative UX (2 fois relativement aux 2 versions du portail MGS Références: [6] Brigitte Trousse, Marc Pallot, Caroline Tiffon. Co-creating environmental Services based on Pollution citizens Sensing. In ISJ Interdisciplinary Studies Journal - Special Issue on Smart Cities, Vol. 3, No. 4, 2014 (ISSN 1799-2710), pp331-351(20 pages). (from researchgate Brigitte Trousse [7] Le citoyen se veut chercheur, co-créateur et testeur de la ville intelligente, L’Atelier Disruptive Innovation, 2013 http://www.atelier.net/trends/articles/innovative-city-citoyen-se-veut-chercheur-co-createur-testeur-de-ville-intelligente_421979 31 Implémentation - Evaluation : application du modèle Brigitte Trousse, WUD, Paris 13/11/2014
  32. 32. 32 C.3 Lorraine Fab Living lab (Nancy) Laurent Dupont l.dupont@univ-lorraine.fr Innovation par l’usage 2D-3D-4D UL – ERPI, Laurent Dupont, WUD, Paris 13/11/2014
  33. 33. UL – ERPI, Laurent Dupont, WUD, Paris 13/11/2014 33
  34. 34. 34UL – ERPI, Laurent Dupont, WUD, Paris 13/11/2014
  35. 35. 35UL – ERPI, Laurent Dupont, WUD, Paris 13/11/2014
  36. 36. 36 C.4 Living Lab de la Cité du Design (St Etienne) Isabelle Verilhac Isabelle.VERILHAC@citedudesign.com Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014 Une méthodologie spécifique / LUPI® Laboratoire des Usages et des Pratiques Innovantes
  37. 37. CITE DU DESIGN Design Creative City Living Lab Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014 37
  38. 38. Le design: une discipline parmi d’autres disciplines Une vision complémentaire et spécifique Design = dessein et dessin usages esthétique Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014 38
  39. 39. 39 Une méthodologie spécifique / LUPI® Laboratoire des Usages et des Pratiques Innovantes LUPI® Etat de l’art Etude des usages Labo de conceptionProgramme de recherche Expérimentation Valorisation Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014
  40. 40. 40 Déroulement d’un LUPI® - 3 grandes étapes Phase 1 : Cadrage de la problématique Phase 2 : Observations des usagers In situ Phase 3 : Workshop de Restitution Durée du cycle : 3 mois Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014
  41. 41. 41 Déroulement d’un LUPI® - 3 grandes étapes Phase 1 : Cadrage de la problématique Phase 2 : Observations des usagers In situ Phase 3 : Workshop de Restitution Durée de l’atelier : 1 journée Echange sur le fond, définition de la problématique, présentation du processus d’investigation, identification des typologies d’usagers à rencontrer… Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014
  42. 42. 42 Déroulement d’un LUPI® - 3 grandes étapes Phase 1 : Cadrage de la problématique Phase 2 : Observations des usagers In situ Phase 3 : Workshop de RestitutionRencontre utilisateurs : détection des profils, architecture d’une rencontre ett définition des supports de captations terrain… Validation des outils et transmission au groupe projet (training). In fine, organisation une rencontre d’usagers pour chaque participant au LUPI… Rencontres utilisateurs: 3 ½ journées à prévoir Phase 2 : Observations In situ Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014
  43. 43. 43 Déroulement d’un LUPI® - 3 grandes étapes Phase 1 : Cadrage de la problématique Phase 2 : Observations des usagers In situ Phase 3 : Workshop de Restitution Phase 3 : Workshop de Restitution Atelier collectif durant lequel chaque participant rend compte de son rapport d’étonnement sur sa rencontre usager. S’ensuit une séance de créativité sur les potentiels d’innovation distinctifs pour identifier et projeter des pratiques et usages en vue d’un adressage marché et d’une stratégie structurelle en cohérence avec un modèle économique. Durée de l’atelier : 1 journée
  44. 44. 44 Déroulement d’un LUPI® - Livrables Ex. Mickaël Lejeune, commercial … pour la Région Nord / Nord-Est « … Pour notre nouvelle marque spéciale …, on teste un nouveau concept de distribution. Chez …, on a choisit de développer cette gamme avec des produits et des coloris spécifiques à cette population, mais ça posait forcément des problèmes de disponibilité des produits… » Développement conceptuel d’une solution sous la forme d’un scénario, associé à un pitch de présentation et mis en situation via une visualisation/présentation dans un canevas de type story-telling. Ces hypothèses de travail sont rassemblées dans un cahier des charges formalisé par l’équipe ressource en Design . Le livrable complet regroupe en moyenne une douzaine de scénarii. Cité du Design, Isabelle Verilhac, WUD, Paris 13/11/2014
  45. 45. 45 Merci pour votre attention Brigitte.Trousse@inria.fr www.france-livinglabs.fr Qui peut adhérer à l’association? 1) living labs francophones, projets en mode LL 2) tout type de membre soutenant ce type d’approche (individu, association, entreprise, académique, ..) www-sop.inria.fr/axis https://www.researchgate.net/profile/B_Trousse/contributions

×