ChimistePrintempsWeb

118 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
118
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ChimistePrintempsWeb

  1. 1. VOLUME 22 NUMÉRO 2 ÉTÉ 2007 Larevuedel’OrdredeschimistesduQuébec ENVIRONNEMENT Le top 10 des problèmes de pollution VOLUME 25 NUMÉRO 1 PRINTEMPS 2010 L’OCQ Tableau des radiations CHIMISTE ET INNOVATION Libération contrôlée : quand les polymères font preuve d’intelligence AUTOPORTRAIT Christiane Auray-Blais 17480_Chimiste_Vol25_No1_2010:Chimiste 26/04/10 09:37 Page 1
  2. 2. Avant d’écrire ces lignes, je viens de relire ce que vous avez pu lire dans la dernière revue. J’ai l’impression de devoir me répéter. Cela est sans doute normal puisque les dossiers doivent suivre leur cours. De loin le dossier qui occupe, je dirais, chacun de nos instants est celui relatif à la refonte de la Loi sur les chimistes du Québec. Le travail important et les efforts que certains des membres ont bien voulu consen- tir pour redéfinir l’exercice de la pro- fession, d’une manière moderne et adaptée, commandent que cette refonte soit menée jusqu’à son terme. Je peux vous dire que le travail avan- ce bien. Nous avons rencontré les juristes de l’Office des professions à plusieurs reprises afin de leur expli- quer ce qui pour nous est évident, ce qui pour des non-chimistes est plus difficile à comprendre. La future Loi doit, bien sûr, être comprise par un chimiste, un biochimiste mais aussi par tout un chacun de nos conci- toyens. Nous devons donc, même en rendant un texte compréhensible pour l’ensemble des Québécois, ne pas perdre l’essence de la description de notre champ de pratique et des activités qui en découlent. Au moment d’écrire ces lignes, on peut raisonnablement penser que le résultat sera à la hauteur de vos attentes. La démarche est cependant loin d’être terminée. Toujours dans ce dossier et avec la participation majeure de la Direction générale, nous avons rencontré nos principaux partenaires associés à ces redéfinitions dont : l’Ordre des ingé- nieurs, l’Ordre des agronomes, l’Ordre des géologues et l’Ordre des architectes. Avec la participation de l’Office des professions, un vaste pro- cessus de consultation auprès d’une vingtaine d’autres organisations et partenaires a été entamé. Parmi ces organismes, on trouve des ordres, dont le Collège des médecins et l’Ordre des pharmaciens,… mais aussi des ministères, des associations et la CRÉPUQ,… pour n’en mention- ner que quelques-uns. L’objectif est dans chaque cas de recevoir leurs commentaires et de s’assurer de leur collaboration. Au moment où vous lirez ces lignes, nous aurons aussi avancé dans nos dis- cussions avec les représentants de l’Ordre des technologues professionnels. Vous vous souviendrez de leur désir d’être mieux reconnus dans l’exercice de leurs compétences. À suivre… En parallèle et probablement davan- tage en continuité avec le précédent dossier, le Conseil d’administration de l’Ordre a adopté le 28 janvier les enjeux devant apparaître dans le plan stratégique 2010-2013. Pour en arriver là, avec l’aide d’une firme de communications, les membres du Conseil ont réalisé cinq réunions MOT DU PRÉSIDENT Guy Collin Ph. D., chimiste Président du Conseil d’administration de l’Ordre des chimistes du Québec Chères et chers collègues, 4 chimiste»Printemps2010 17480_Chimiste_Vol25_No1_2010:Chimiste 26/04/10 09:37 Page 4
  3. 3. informelles de « remue-méninges ». Le document final retient plusieurs enjeux, dont les principaux sont : • la diffusion de la nouvelle défini- tion de l’exercice de la chimie chez nos membres afin de s’assurer qu’ils connaissent, comprennent et se conforment à cette définition; • la connaissance chez différentes organisations de la nouvelle Loi sur les chimistes, lorsque bien sûr elle sera adoptée, en particulier dans le but de s’assurer qu’elles la connaissent, la comprennent et s’y conforment; • la mobilité afin de rencontrer les exigences gouvernementales. Vous l’aurez compris, l’élément majeur qui devra préoccuper vos administra- teurs et commettants tourne autour du plein respect de la Loi sur les chimistes. Lors d’une prochaine réunion, le Conseil sera appelé à discuter et à adopter le plan straté- gique avec ses implications. On s’attend tout particulièrement à y voir une importance significative accordée au plan de communication. Si l’on veut que la Loi soit respectée, il y a lieu de la faire connaître tant par nos membres que par toutes les organisations et entreprises qui font ou doivent faire appel à l’expertise et aux compétences d’un chimiste. Le défi est de taille, mais il est à la mesure du mandat confié à l’Ordre. Nous aurons collectivement « du pain sur la planche » pour les pro- chaines années… En temps opportun, je reviendrai sur la mobilité France-Québec, Québec- Ontario. Bien cordialement chimiste»Printemps2010 5 Jessica Matschek, lauréate, en compagnie de M. Guy Collin, président du Conseil d’administration de l’Ordre des chimistes du Québec. EXPO-SCIENCES BELL 2010 BOURSE DE 1000$ Soulignant l’excellence d’un projet traitant de chimie, biochimie, de sciences et technologies des aliments ou de biotechnologie moléculaire. TITRE DU PROJET: Decoding Depression ÉCOLE: Royal West Academy RÉGION: Montreal Regional Science & Technology Fair 17480_Chimiste_Vol25_No1_2010:Chimiste 26/04/10 09:37 Page 5

×