Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Presnet

187 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Presnet

  1. 1. LE DON D’ORGANE Le don de sang est un acte de solidarité humaine devenu courant. Beaucoup moins connus sont les dons d’autres liquides physiologiques, de tissus et d’organes. La maîtrise des techniques de la transplantation a permis d’augmenter fortement les possibilités de greffes. Les greffes d’organes, de tissus et de cellules font désormais partie des actes thérapeutiques courants. Cette banalisation, liée aux progrès scientifiques qui rendent de plus en plus de choses possibles, incite les sociétés à s’interroger sur les limites à fixer ainsi que la façon dont est encadré le don au niveau de la loi. On s'interrogera donc sur les limites du dons d'organes ainsi que sur son encadrement législatif.
  2. 2. I) Les limites du don On distingue deux types de limites au don d’organe, les limites sociales et les limites médicales, les premières évoluent lentement avec l’opinion public en revanche les autres sont en constantes évolution et sont repoussées au fur et à mesure des nouvelles découvertes. A) Les limites sociales •l’age •géographique et frontalière •l’opinion la population sur le sujet
  3. 3. B) Les limites médicales •l’état du corps suite au décès •la possibilité de rejet •la compatibilité •le délais entre la greffe et le prélèvement
  4. 4. II) Etat du don en France •Le consentement •La gratuité •L’anonymat •L’interdiction de la publicité •La sécurité sanitaire •La biovigilance

×