SlideShare une entreprise Scribd logo
NOUVELLES TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES ET
NUMERIQUES
INDUSTRIE 4.0
2020/2021
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
PLAN
1. Les nouvelles technologies industrielles
2. L’industrie numérique ou l’industrie 4.0
3. La French Tech à l’ère du numérique
4. Robotique et usines intelligentes
5. Les objets connectés en secteur industriel : l’IoT
6. Les industries connectées
7. Approche géopolitique de l’Industrie 4.0
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Le CEDEF Centre de Documentation Economies Finances vous propose une
Veille Industrie & nouvelles technologies
La veille est actualisée le jeudi, à partir de sources Internet gratuites, et fait le focus sur
l’actualité des innovations participant au développement du secteur industriel.
La veille du CEDEF permettra aux étudiants du Groupe Ecole de Commerce de Lyon® de
suivre l’émergence de nouvelles technologies : intelligence artificielle, cobotique, fabrication
additive, technologies immersives...
Avant propos
LES NOUVELLES
TECHNOLOGIES
INDUSTRIELLES
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Changement de codes et de paradigmes
LES INNOVATIONS DISRUPTIVES DU SECTEUR INDUSTRIEL
Le secteur industriel est vit sa 4eme révolution techologque. Réalité augmentée et réalité
virtuelle, robotisation, Big Data… les nouvelles technologies pour l’industrie modifient les
processus de fabrication.
Notre façon de produire (et de consommer) évolue pas simplement pour n’atteindre que
davantage de rentabilité, mais aussi pour améliorer la qualité des produits, diminuer la pénibilité
et la dangerosité du travail et mieux intégrer l’expérience utilisateur.
Depuis une dizaine d’années, nous sommes entrés dans l’anthropocène mais aussi dans
l’industrie 4.0.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Réalité augmentée et réalité virtuelle au cœur de
l’industrie
En 2016 seulement, le monde profane s’initiait à la réalité augmentée (RA) et à la réalité
virtuelle (RV).
En 4 ans ces nouvelles technologies sont devenues un marché grand-public, avec les
premières commercialisations de casques de réalité virtuelle.
En France comme à l’international, de nombreux événements sont également organisés pour
démocratiser la 3D : « Think Tank », « Laval Virtual », « Paris Virtual Film Festival », salon «
Virtuality »…
Cette vulgarisation de ces technologies a fait passer au second plan la perception de ces
technologies dans ses applicatifs industriels
Pourtant ces technologies sont en passe de révolutionner nos processus industriels
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Les outils 3D
Le marché des produits de réalité augmentée a cru de 400% dans le secteur de l’industrie en
2017.
(ABI Research, Augmented Reality Will Hit a Turning Point in Industrial Industries in 2017, 19
décembre 2016). Cette croissance exponentielle continue en 2020 et end à se généraliser dans
tous les secteurs industriels et associés (logistique …).
Les outils 3D pour l’industrie sont pluriels : utilisables en « main-libre », lunettes intelligentes,
smartphones combinés à une appli 3D pour la logistique, assistance 3D pour la maintenance ou
la production industrielle… Les applications sont sans fin.
Ainsi la cartographie 3 D des processus de construction ou de fabrication en temps réel,
optimise les actions de maintenance futur (pour touver des faisceaux électriques derrière des
cloisons par exemple …)
•Désormais les industriels gèrent désormais leurs stocks depuis un téléphone ou encore se
connectent à leurs sites externalisés dans différentes zones géographiques (chantiers,
usines…) et visualisent en temps réel les actions de chaque zone, les flux, en contrôlant en
temps réel les coûts…
Un de vos enseignants, dans son entreprise, propose désormais de faire découvrir des usines
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
BIG DATA et automatisation
A l’ère du digital, on constate une évolution drastique du comportement de l’acheteur BtoB, y
compris dans le secteur industriel.
Plus digitalisé, le parcours d’achat a changé : les prospects recherchent tous
systématiquement de l’information en ligne avant de contacter un prestataire.
Suite à ces évolutions, il était donc inévitable que s’opère une data-driven révolution en
industrie, avec des conséquences majeures sur les actions marketing et commerciales.
Par data, on entend ici l’explosion des données numériques (Big Data) apparue avec la
transformation digitale. Or le marketing industriel se nourrit de ces données et lui-même nourrit
le processus de fabrication par la transmission en temps réel de l’expérience client.
Suivre (tracker) les comportements de ces prospects en ligne, et les analyser, permet alors aux
industriels d’exploiter toute la data client disponible grâce au digital.
Sur le plan industriel c’est tracker l’expérience client et remonter une information structurée à
des services industriels de plus en plus agiles (rappel de lots défectueux …), modification de
patrons et séries de l’industrie textile en temps réel ...
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Intelligence artificielle et robotique en industrie
Bien que majoritairement utilisés dans l’industrie, les robots ont encore de l’avenir, notamment
grâce à l’arrivée de l’IA !
L’avènement phénoménal de la Big Data, l’évolution des algorithmes de Deep Learning qui
permettent aux logiciels d’apprendre des tâches complexes, l’optimisation des capteurs, mais
aussi l’avancée de la recherche en neurosciences… sont autant de progrès technologiques qui
laissent entrevoir de nombreuses possibilités pour doper l’intelligence des machines dans les
années à venir.
L’enjeu sera alors de développer une technologie d’IA fiable et bénéfique pour notre société.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Des nouvelles technologies au service de la croissance industrielle
Les technologies numeriques sont attendues pour redynamisér la croissance de l’économie
industrielle.
Par exemple, grâce à l’exploitation de robots dans les environnements extrêmes (énergie
nucléaire, espace, mines profondes…), qu’aucun être humain ne peut visiter.
Les exosquelettes robotisés commencent à etre exploités en manutention pour améliorer la
qualité de travail, notamment en assistant les équipes dans le port de charges lourdes.
Tous les secteurs inducstriels sont touchés par na numérisation et la robotisation des process :
l’industrie militaire, les équipements pour la logistique, les équipements médicaux et
électroménagers, l’industrie du jouet, de l’automobile bien sur et l’industrie des équipements
agricoles. Ainsi les tracteurs des céréaliers sont désormais géo-contrôlés y compris en France
pour une exploitation stratégique et satellitaire des exploitations
En période de paix, l’industrie est plus que jamais le secteur idoine pour
l’expérimentation de nouvelles technologies. Ainsi le cabinet Boston consulting group cher
aux marketeurs (matrice BCG) a inauguré, en 2016, sa première usine-école de l’industrie du
futur en France, en partenariat avec CentraleSupélec. Nommée l’Innovation Center for
Operations, cette structure « laboratoire » permet aux industriels d’appréhender les nouvelles
INDUSTRIE 4.0
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Comprendre l’industrie 4.0
Après la vapeur et le charbon, l’électricité puis l’électronique, le monde vit désormais sa
quatrième révolution industrielle née de la convergence des technologies numériques et des
techniques de production industrielle. L’indusrie 4.0 ne doit pas son nom du fait qu’elle s’intègre
dans la 4eme révolution industrielle mais dans une nouvelle phase de l’ère numérique : la phase
collaborative et interconnectée
Le client final se retrouvant au cœur de ce système, les produits créés sont davantage à son
image et répondent de plus en plus à ses besoins changeants .
Quels sont les principes e cette nouvelle industrie, se s nouveaux process de fabrications et
quelle en est l’origine ?
Lindustrie 4.0 propose-t-elle de noueaux avantages?
Voici ce qu’il vous appartient de savoir sur l’industrie du futur
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’usine connectée ou la 4eme révolution industrielle
L’Industrie 4.0 est aussi fréquemment nommée « Usine Connectée ». Il s’agit de la quatrième
révolution industrielle, après celle de la mécanisation, celle de la production de masse et celle
de l’automatisation.
Grâce à l’arrivée de la numérisation, l’industrie devient un système global interconnecté dans
lequel les machines, les systèmes (ERP) et les produits communiquent en permanence.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
TITRE
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
TITRE
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’interconnexion industrielle au service de l’emploi
L’Industrie 4.0 (ou « Industrie du
futur » en France) a pour but
de conserver et développer une
activité industrielle forte,
innovante et créatrice d’emploi.
L’interconnexion permet aux usines
de devenir plus compétitives grâce
à un niveau de performance et de
sûreté accru.
Elles produisent ainsi à la fois des
produits personnalisés et les
services associés.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’alliance des objets réels et de la technologie numérique
Appelée aussi “industrie du futur”, l’industrie 4.0 allie objets réels et technologies
numériques pour aboutir à des produits encore plus performants, grâce à une activité
optimisée.
L’industrie agronomique fait appel aux robots pour les chaines d’embouteillage par exemple, à
l’impression 3 D dans l’industrie de la construction maintenant ou dans l’industrie médicale
pour les implants , à la réalité augmentée et, à l’intelligence artificielle.
Les différents systèmes de cette usine connectée communiquent sans arrêt entre eux afin de
permettre une production plus sûre et plus flexible qui produit au plus juste. De même, les
différentes usines communiquent également entre elles dans le but de croître la productivité et
la réponse optimisée (géographique) à la demande client .
Le principe est donc de réduire les gaspillages et les consommations intermédiaires ainsi
que les coûts de la main d’oeuvre, tout en augmentant l’efficacité des processus industriels.
Pour le consommateur, cela se traduit par des produits personnalisés ultraperformants et
considérablement moins onéreux, et qui correspondent véritablement à ses besoins. Lors de la
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’origine de cette 4eme révolution industrielle
L’industrie du futur s’inscrit dans la suite logique de la manière dont les technologies
numériques sont exploitées.
Grâce à l’avènement de l’internet des objets, une nouvelle façon de concevoir les produits est
apparue, menant ainsi vers des usines intelligentes.
C’est en 2011, à l’occasion du Salon de la technologie industrielle à la foire de Hanovre, en
Allemagne, que le concept a été évoqué pour la toute première fois.
Par la suite, il a été développé puis encouragé par les instances intellectuelles et économiques
ainsi que par les gouvernements.
L’INDUSTRIE
FRANCAISE A L’ERE
NUMERIQUE
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
COMMENT FAIRE ENTRER L’INDUSTRIE FRANÇAISE DANS L’ÈRE 4.0 ?
Les moyens pour y parvenir sont :
•Une valorisation de la French Tech par l’administration Macron
•Des usines interconnectées en réseau dans toute leur supply chain;
•Des modes de production flexibles, reconfigurables, capables produire de manière agile;
•Une optimisation des performances des lignes de production par l’analyse de la remontée des
données et des informations dans le cloud ;
•Développer la maintenance prédictive ;
•Une gestion en temps réel et agile des consommations intermédiaires (MP, énergie);
•L’atténuation de la pénibilité au travail grâce la cobotique : la robotique collaborative ;
•L’utilisation des moyens virtuels pour la simulation des procédés et eviter les crash test et
gaspillages et rebuts et optimiser le temps de développement en développant avec « bon du
premier coup ».
•L’intégration de plus en plus généralisée de l’IoT dans les produits pour une traçabilité précise,
une remontée des données pour optimiser le pilotage de la production, la logistique et
l’utilisation des produits ;
•L’adaptation de l’offre de formation (Ecole 42…) et le mix formation (Ingénierie Business
School).
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
TITRE
COBOTIQUE & USINES
INTELLIGENTES
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Les avantages du cobot
Quels sont les principaux avantages de la robotique collaborative ?
La collaboration entre les robots et les hommes (« cobot »), soulage les opérateurs des
tâches répétitives, et assure aux chercheurs , médecins et ingénieurs une précision accrue,
tandis que le recours à l’impression 3D permet de créer des pièces complexes et sur-mesure,
dans un délai désormais inférieur au next day ce qui ouvre des champs d’investigation
considérables dans le one to one, l’ingéniérie médicale, ….
La réalité augmentée, rend possible l’affichage d’informations importantes en temps réel,
d’éprouver des solutions sans utiliser des consommables, des outils ou exposer la santé des
opérateurs et laborantins. Cette technologie numérique permet aussi au le client à visualiser le
produit dans son environnement.
Enfin, le Big Data permet d’analyser toutes les données, encore une fois en temps réel, afin
de comprendre, anticiper et s’adapter.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Les avantages du cobot
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Quel est le futur de ce système de production ?
Fiable et pratique, ces usines vont de développer avec rapidité car elles permettent une mise en
service précoce et une exploitation fiable et rapidement productive
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’homme au cœur du système
Si certains postes tendront à disparaître, d’autres plus pointus et plus spécialisés seront requis,
non seulement pour superviser les machines, mais également pour pouvoir délivrer un service
qualitatif aux consommateurs. Une expertise dans les divers domaines traités sera
nécessaire.
L’usine connectée prend en compte de multiples données en même temps en vue de la
production de pièces uniques. Au final, elle est la clé pour des prix plus bas, mais aussi pour
une plus grande réactivité face aux demandes des clients. Malgré les apparences, l’homme
n’est pas écarté de ce système. Bien au contraire, il en est le centre.
IOT
Les objets connectés
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
IoT : L’Internet des Objets
IoT, la passerelle vers l’industrie du futur
L’Internet des objets est en passe de bouleverser la production dans les usines.
La connexion d’équipements industriels à Internet présente d’indéniables
avantages. L’Internet des objets (IoT) permet d’interroger, de contrôler et de gérer à
distance (et/ou à partir d’un point central) des machines qui étaient autrefois isolées dans
l’atelier.
Néanmoins, de nombreuses usines ne sont pas encore entrées dans l’ère digitale.
IoT fonctionne avec le standard de communication de référence pour l’industrie 4.0 : OPC
UA. IoT est capable d’une part de remonter des données de composants tels que des
capteurs et des contrôleurs, et de l’autre de transmettre des ordres aux applications de
fabrication. C’est un module qui peut facilement être ajouté par les constructeurs aux
machines pour offrir tous les avantages de la connectivité à leurs clients.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Utilisation concrète de l’IoT en industrie
Cette solution est déjà appliquée ou testée dans plusieurs secteurs, comme l’automobile,
la fabrication de meubles et de biens de consommation.
Pour exemple, Bosch Packaging Technology, utilise IoT pour suivre les performances de
ses installations et ajuster leur fonctionnement à distance afin d’améliorer la productivité, la
qualité et l’efficacité.
Une équipe de spécialistes a défini le périmètre du projet, intégré les capteurs, installé IoT,
configuré le réseau, testé les connexions et mis la solution en route.
IoT dans ce cas est un boîtier de connexion bus avec ses périphériques qui collecte les
données des capteurs et des contrôleurs, les filtre selon des règles pré-établies et les
transmet à un point central.
Là sont analysés les paramètres techniques tels que le couple, les distances de sécurité,
l’accélération, l’humidité et la température. Le système compare ensuite les performances
réelles aux valeurs cibles de production et recommande le cas échéant des actions, par
exemple l’intervention d’un technicien de maintenance.
LES INDUSTRIES
CONNECTÉES
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
L’avenir : les industries connectées
L’objectif est d’apporter de la connectivité dans tous les domaines de l’automatisation
industrielle.
« Les constructeurs de machines vont être capables d’offrir des solutions innovantes,
puissantes, productives et intelligentes à leurs clients » Hans Michael Krause,
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Cycle IoT
APPROCHE
GEOPOLITIQUE DE
LINDUSTRIE 4.0
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Europe industrialisée mais en retard
L’industrie européenne est valorisée à hauteur de 22 milliards d’euros devant celle des Etats-
Unis (18 milliards €) mais est encore loin d’être un élément moteur de la “Smart Wave” au
niveau international. Et ce malgré ses tentatives pour se renforcer : 17 transactions en 2017 ont
été réalisées, soit 5 fois plus qu’en 2013.
L’Europe a du mal à affirmer son ambition dans l’industrie du futur. Son volume de financement
est à la traîne comparé à ses cousins américains et asiatiques. En effet, entre 2013 et 2018, les
États-Unis ont attiré plus de cinq fois la valeur des investissements et l’Asie, près de deux fois
plus. La raison ? Les jeunes entreprises européennes ont tendance à être acquises plus tôt par le
biais de fusions et acquisitions et sont donc extraites du marché rapidement. A titre d’exemple,
l’Allemagne est le pays européen au plus fort potentiel mais revend ses entreprises à leurs
débuts. Au contraire, les États-Unis et la Chine investissent massivement en pariant sur un futur
florissant.
Toutefois, les capacités de l’industrie européenne du futur ne cessent d’évoluer. En devenant
une cible privilégiée pour les acteurs asiatiques et américains avec un volume de financement en
net progression, le Vieux Continent ne tenterait-il pas une percée sur le marché ?
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
French Tech discrète
Une industrie française 4.0 discrète
Malgré des efforts conséquents – labels French Tech en 2013 et French Fab en 2017 – pour
redorer l’image de l’industrie française, la France doit concrétiser ses acquis pour prouver et
mettre en avant son potentiel. Et le gouvernement français l’a bien pris en compte. Dans le
cadre d’une vision stratégique de l’industrie menée par le Premier Ministre, un plan pour
l’innovation de 10 milliards d’euros a été lancé pour renforcer les acquis français. Et pour
atteindre cet objectif, l’industrie française doit rentrer pleinement dans l’Industrie 4.0 :
automatisation, Big Data, cloud, systèmes cyberphysiques, robotique, IoT…
Même si l’Allemagne et les pays scandinaves attirent 10% des 600 millions investis en Europe,
la France détient une richesse désirée par tous les pays industrialisés : des ingénieurs et des
entrepreneurs reconnus dans le monde entier. Il est temps d’en prendre conscience et de
générer de la valeur autour de nos talents.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
US Leaders de l’industrie 4.0
L’hégémonie américaine est connue et reconnue à travers le monde notamment dans l’univers
des technologies. A eux seuls ils sont devenus une entité à part entière de l’industrie tech. Une
place qui lui est notamment dûe au travers d’investissements astronomiques dans les
départements R&D et en fusions-acquisitions pour dominer les différents marchés où ils
souhaitent être leaders. Pour la Smart Industry, ce sont plus de 362 milliards d’euros dépensés
l’an passé. La bannière étoilée a saisi très vite qu’une bonne croissance industrielle rimait avec
des investissements conséquents.
L’effort n’a eu cesse de se poursuivre ces dernières années, les États-Unis cumulent pas moins
de 148 tours de table, contre 54 en Europe et 20 en Asie. Une particularité américaine où les
tours de table précoces sont plus répandus que sur les autres continents. Les États-Unis ont en
effet plus de capital-risque disponible et une culture fondamentalement différente de
l’environnement financier contrairement aux européens qui préfèrent revendre relativement tôt
leur société à des fins stratégiques.
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
LA CHINE : LE GEANT DE LA TECH EN EVEIL
La Chine, le concurrent asiatique à surveiller de (très) près
La Chine a a investi plus de 356 milliards d’euros en R&D juste derrière les États-Unis (362
milliards) et devant l’Europe (289 milliards).
La Chine ne doit pas être prise à la légère. Sa chaîne d’approvisionnement robuste et les faibles
coûts de fabrication sont des atouts indéniables difficiles à retrouver en Europe ou aux États-Unis.
Le gouvernement chinois a conscience que la fabrication intelligente est l’élément différenciateur
qui lui fera être sur la première marche du podium.
A ce titre il s’efforce de créer ses propres plateformes via son programme sponsorisé sur 10 ans
appelé « Made In China », un exemple de stratégie nationale gagnante. En effet, les efforts payent
puisque 5 des 16 plus belles entreprises mondiales de la Smart Industry étaient situées en Chine
en 2019 : Bosch Automotive, Danfoss, Foxconn Industrial Internet, Haier et Siemens Industrial
Automation Products*.
Enfin le déploiement de la cyberphysique rapide grâce aux grandes entreprises chinoises telle que
Foxconn poussent à l’automatisation à grande échelle à tel point que la valorisation de l’IoT
chinois va dépasser 47 milliards d’euros d’ici 2019.
Les photos et illustrations utilisées sont réputées libres de droit par le moteur de recherche dont elles sont
tirées. Néanmoins, si vous pensez disposer de droits afférents à tout ou partie de ce document, nous vous
remercions d'en faire retour à l’adresse suivante : h.diaz@eclyon.fr afin, soit que nous retirions ledit document
ou ladite illustration de notre support, soit que nous mentionnons votre identité dans les sources du support.
Merci
Hervé Diaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
SOURCES
• Gimélec. Industrie 4.0 : Les leviers de la transformation
Artefacto
• Guillaume Bonneton
• BPI France
• Hubert Drouvot
• Marc Humbert
• Le guide des technologies et de l’industrie du futur
• Hervé DIAZ

Contenu connexe

Tendances

Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numérique
Adm Medef
 
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
Artionet Web Agency
 
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
echangeurba
 
Industrie 4.0
Industrie 4.0Industrie 4.0
Industrie 4.0
hela ben amor
 
Session 3 - Usine du Futur
Session 3 - Usine du FuturSession 3 - Usine du Futur
Session 3 - Usine du Futur
Pôle Systematic Paris-Region
 
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
Alain KHEMILI
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
IRSST
 
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
polenumerique33
 
Industrie du futur se prépare aujourd’hui
Industrie du futur se prépare aujourd’huiIndustrie du futur se prépare aujourd’hui
Industrie du futur se prépare aujourd’hui
Olivier Schimpf
 
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
Apec
 
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en AllemagneAndrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
Andrea Vaugan
 
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
Apec
 
Conférence-débat Impression 3D
Conférence-débat Impression 3DConférence-débat Impression 3D
Usine du futur bâtiment du futur quelles évolutions pour les métiers cadres
Usine du futur bâtiment du futur   quelles évolutions pour les métiers cadresUsine du futur bâtiment du futur   quelles évolutions pour les métiers cadres
Usine du futur bâtiment du futur quelles évolutions pour les métiers cadres
Apec
 
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
Inetum
 
Mémento - Industrie du futur
Mémento - Industrie du futurMémento - Industrie du futur
Mémento - Industrie du futur
Salesforce France
 
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
Apec
 
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...Wavestone
 
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
polenumerique33
 
Communiqué de presse MIDEST - juin 2012
Communiqué de presse MIDEST - juin 2012Communiqué de presse MIDEST - juin 2012

Tendances (20)

Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numérique
 
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
BIMO Forum 2015 - Etat de l'art de l'internet des objets : L'industrie 4.0
 
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie 9 avril 2014
 
Industrie 4.0
Industrie 4.0Industrie 4.0
Industrie 4.0
 
Session 3 - Usine du Futur
Session 3 - Usine du FuturSession 3 - Usine du Futur
Session 3 - Usine du Futur
 
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
Industrie du futur : le futur de l'industrie ? (juin 2015)
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
 
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
Transformation digitale de l'industrie - CCI Bordeaux - 17 09 2014
 
Industrie du futur se prépare aujourd’hui
Industrie du futur se prépare aujourd’huiIndustrie du futur se prépare aujourd’hui
Industrie du futur se prépare aujourd’hui
 
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - L'internet des objets - tendances métiers dans l'industrie
 
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en AllemagneAndrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
Andrea Vaugan - Industrie 4.0 & AI en Allemagne
 
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le PLM - tendances métiers dans l'industrie
 
Conférence-débat Impression 3D
Conférence-débat Impression 3DConférence-débat Impression 3D
Conférence-débat Impression 3D
 
Usine du futur bâtiment du futur quelles évolutions pour les métiers cadres
Usine du futur bâtiment du futur   quelles évolutions pour les métiers cadresUsine du futur bâtiment du futur   quelles évolutions pour les métiers cadres
Usine du futur bâtiment du futur quelles évolutions pour les métiers cadres
 
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
LIVRE BLANC : « Mobilité et entreprise : mode d’emploi »
 
Mémento - Industrie du futur
Mémento - Industrie du futurMémento - Industrie du futur
Mémento - Industrie du futur
 
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrieEtude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
Etude Apec - Le big data - tendances métiers dans l'industrie
 
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...
Solucom - Présentation GS DAYS 2015 - CARA, les 4 dimensions de la sécurité d...
 
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
FIM - Guide pratique de l’Usine du Futur : enjeux et panorama de solutions - ...
 
Communiqué de presse MIDEST - juin 2012
Communiqué de presse MIDEST - juin 2012Communiqué de presse MIDEST - juin 2012
Communiqué de presse MIDEST - juin 2012
 

Similaire à Digit - Nouvelles technologies industrielles et numeriques industrie 4.0

Industrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieuxIndustrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieux
La Fabrique de l'industrie
 
Vers l'industrie de l'avenir
Vers l'industrie de l'avenirVers l'industrie de l'avenir
Vers l'industrie de l'avenir
Fernando Alcoforado
 
Global Industrie 2018 : Programme des conférences
Global Industrie 2018 : Programme des conférencesGlobal Industrie 2018 : Programme des conférences
Global Industrie 2018 : Programme des conférences
Alain KHEMILI
 
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
HassanBakhouch5
 
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
Odile Heitz
 
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
IE-Club
 
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècleL'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France
 
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
polenumerique33
 
Industrie du futur
Industrie du futurIndustrie du futur
Industrie du futur
REITER LEGAL
 
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielleLancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Becuwe Maëlle
 
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
Leonard
 
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
La Fabrique de l'industrie
 
Programme Numerique NS2012 par N.Princen
Programme Numerique NS2012 par N.PrincenProgramme Numerique NS2012 par N.Princen
Programme Numerique NS2012 par N.PrincenNicolas Princen
 
Industrie du futur : regards franco-allemands
Industrie du futur : regards franco-allemandsIndustrie du futur : regards franco-allemands
Industrie du futur : regards franco-allemands
La Fabrique de l'industrie
 
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
polenumerique33
 
HUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
HUBREPORT Best of CES 2018 ExtraitHUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
HUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
HUB INSTITUTE
 
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'AlliansysArticuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
La Fabrique de l'industrie
 
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
Apec
 

Similaire à Digit - Nouvelles technologies industrielles et numeriques industrie 4.0 (20)

Industrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieuxIndustrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieux
 
Vers l'industrie de l'avenir
Vers l'industrie de l'avenirVers l'industrie de l'avenir
Vers l'industrie de l'avenir
 
2177 bn
2177 bn2177 bn
2177 bn
 
2177 bn
2177 bn2177 bn
2177 bn
 
Global Industrie 2018 : Programme des conférences
Global Industrie 2018 : Programme des conférencesGlobal Industrie 2018 : Programme des conférences
Global Industrie 2018 : Programme des conférences
 
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
1 industrie 4.0 levier de la transformation.pptx
 
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
L'Internet des Objets, les nouvelles frontières de l'industrie
 
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
Compte-rendu conférence "Green Economy : Objets Connectés et Opportunités cré...
 
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècleL'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
 
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
 
Industrie du futur
Industrie du futurIndustrie du futur
Industrie du futur
 
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielleLancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
 
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
Construction Tech FR - Leonard x Sifted Report
 
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
Vos données valent-elles de l’or ? L’Internet industriel des objets à l’épreu...
 
Programme Numerique NS2012 par N.Princen
Programme Numerique NS2012 par N.PrincenProgramme Numerique NS2012 par N.Princen
Programme Numerique NS2012 par N.Princen
 
Industrie du futur : regards franco-allemands
Industrie du futur : regards franco-allemandsIndustrie du futur : regards franco-allemands
Industrie du futur : regards franco-allemands
 
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduc...
 
HUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
HUBREPORT Best of CES 2018 ExtraitHUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
HUBREPORT Best of CES 2018 Extrait
 
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'AlliansysArticuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
Articuler numérisation et RSE dans l'usine du futur : l'expérience d'Alliansys
 
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
Etude Apec - Usine du futur, bâtiment du futur : quelles évolutions pour les ...
 

Digit - Nouvelles technologies industrielles et numeriques industrie 4.0

  • 1. NOUVELLES TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES ET NUMERIQUES INDUSTRIE 4.0 2020/2021
  • 2. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz PLAN 1. Les nouvelles technologies industrielles 2. L’industrie numérique ou l’industrie 4.0 3. La French Tech à l’ère du numérique 4. Robotique et usines intelligentes 5. Les objets connectés en secteur industriel : l’IoT 6. Les industries connectées 7. Approche géopolitique de l’Industrie 4.0
  • 3. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Le CEDEF Centre de Documentation Economies Finances vous propose une Veille Industrie & nouvelles technologies La veille est actualisée le jeudi, à partir de sources Internet gratuites, et fait le focus sur l’actualité des innovations participant au développement du secteur industriel. La veille du CEDEF permettra aux étudiants du Groupe Ecole de Commerce de Lyon® de suivre l’émergence de nouvelles technologies : intelligence artificielle, cobotique, fabrication additive, technologies immersives... Avant propos
  • 5. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Changement de codes et de paradigmes LES INNOVATIONS DISRUPTIVES DU SECTEUR INDUSTRIEL Le secteur industriel est vit sa 4eme révolution techologque. Réalité augmentée et réalité virtuelle, robotisation, Big Data… les nouvelles technologies pour l’industrie modifient les processus de fabrication. Notre façon de produire (et de consommer) évolue pas simplement pour n’atteindre que davantage de rentabilité, mais aussi pour améliorer la qualité des produits, diminuer la pénibilité et la dangerosité du travail et mieux intégrer l’expérience utilisateur. Depuis une dizaine d’années, nous sommes entrés dans l’anthropocène mais aussi dans l’industrie 4.0.
  • 6. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Réalité augmentée et réalité virtuelle au cœur de l’industrie En 2016 seulement, le monde profane s’initiait à la réalité augmentée (RA) et à la réalité virtuelle (RV). En 4 ans ces nouvelles technologies sont devenues un marché grand-public, avec les premières commercialisations de casques de réalité virtuelle. En France comme à l’international, de nombreux événements sont également organisés pour démocratiser la 3D : « Think Tank », « Laval Virtual », « Paris Virtual Film Festival », salon « Virtuality »… Cette vulgarisation de ces technologies a fait passer au second plan la perception de ces technologies dans ses applicatifs industriels Pourtant ces technologies sont en passe de révolutionner nos processus industriels
  • 7. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Les outils 3D Le marché des produits de réalité augmentée a cru de 400% dans le secteur de l’industrie en 2017. (ABI Research, Augmented Reality Will Hit a Turning Point in Industrial Industries in 2017, 19 décembre 2016). Cette croissance exponentielle continue en 2020 et end à se généraliser dans tous les secteurs industriels et associés (logistique …). Les outils 3D pour l’industrie sont pluriels : utilisables en « main-libre », lunettes intelligentes, smartphones combinés à une appli 3D pour la logistique, assistance 3D pour la maintenance ou la production industrielle… Les applications sont sans fin. Ainsi la cartographie 3 D des processus de construction ou de fabrication en temps réel, optimise les actions de maintenance futur (pour touver des faisceaux électriques derrière des cloisons par exemple …) •Désormais les industriels gèrent désormais leurs stocks depuis un téléphone ou encore se connectent à leurs sites externalisés dans différentes zones géographiques (chantiers, usines…) et visualisent en temps réel les actions de chaque zone, les flux, en contrôlant en temps réel les coûts… Un de vos enseignants, dans son entreprise, propose désormais de faire découvrir des usines
  • 8. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz BIG DATA et automatisation A l’ère du digital, on constate une évolution drastique du comportement de l’acheteur BtoB, y compris dans le secteur industriel. Plus digitalisé, le parcours d’achat a changé : les prospects recherchent tous systématiquement de l’information en ligne avant de contacter un prestataire. Suite à ces évolutions, il était donc inévitable que s’opère une data-driven révolution en industrie, avec des conséquences majeures sur les actions marketing et commerciales. Par data, on entend ici l’explosion des données numériques (Big Data) apparue avec la transformation digitale. Or le marketing industriel se nourrit de ces données et lui-même nourrit le processus de fabrication par la transmission en temps réel de l’expérience client. Suivre (tracker) les comportements de ces prospects en ligne, et les analyser, permet alors aux industriels d’exploiter toute la data client disponible grâce au digital. Sur le plan industriel c’est tracker l’expérience client et remonter une information structurée à des services industriels de plus en plus agiles (rappel de lots défectueux …), modification de patrons et séries de l’industrie textile en temps réel ...
  • 9. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Intelligence artificielle et robotique en industrie Bien que majoritairement utilisés dans l’industrie, les robots ont encore de l’avenir, notamment grâce à l’arrivée de l’IA ! L’avènement phénoménal de la Big Data, l’évolution des algorithmes de Deep Learning qui permettent aux logiciels d’apprendre des tâches complexes, l’optimisation des capteurs, mais aussi l’avancée de la recherche en neurosciences… sont autant de progrès technologiques qui laissent entrevoir de nombreuses possibilités pour doper l’intelligence des machines dans les années à venir. L’enjeu sera alors de développer une technologie d’IA fiable et bénéfique pour notre société.
  • 10.
  • 11. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Des nouvelles technologies au service de la croissance industrielle Les technologies numeriques sont attendues pour redynamisér la croissance de l’économie industrielle. Par exemple, grâce à l’exploitation de robots dans les environnements extrêmes (énergie nucléaire, espace, mines profondes…), qu’aucun être humain ne peut visiter. Les exosquelettes robotisés commencent à etre exploités en manutention pour améliorer la qualité de travail, notamment en assistant les équipes dans le port de charges lourdes. Tous les secteurs inducstriels sont touchés par na numérisation et la robotisation des process : l’industrie militaire, les équipements pour la logistique, les équipements médicaux et électroménagers, l’industrie du jouet, de l’automobile bien sur et l’industrie des équipements agricoles. Ainsi les tracteurs des céréaliers sont désormais géo-contrôlés y compris en France pour une exploitation stratégique et satellitaire des exploitations En période de paix, l’industrie est plus que jamais le secteur idoine pour l’expérimentation de nouvelles technologies. Ainsi le cabinet Boston consulting group cher aux marketeurs (matrice BCG) a inauguré, en 2016, sa première usine-école de l’industrie du futur en France, en partenariat avec CentraleSupélec. Nommée l’Innovation Center for Operations, cette structure « laboratoire » permet aux industriels d’appréhender les nouvelles
  • 13. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Comprendre l’industrie 4.0 Après la vapeur et le charbon, l’électricité puis l’électronique, le monde vit désormais sa quatrième révolution industrielle née de la convergence des technologies numériques et des techniques de production industrielle. L’indusrie 4.0 ne doit pas son nom du fait qu’elle s’intègre dans la 4eme révolution industrielle mais dans une nouvelle phase de l’ère numérique : la phase collaborative et interconnectée Le client final se retrouvant au cœur de ce système, les produits créés sont davantage à son image et répondent de plus en plus à ses besoins changeants . Quels sont les principes e cette nouvelle industrie, se s nouveaux process de fabrications et quelle en est l’origine ? Lindustrie 4.0 propose-t-elle de noueaux avantages? Voici ce qu’il vous appartient de savoir sur l’industrie du futur
  • 14. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’usine connectée ou la 4eme révolution industrielle L’Industrie 4.0 est aussi fréquemment nommée « Usine Connectée ». Il s’agit de la quatrième révolution industrielle, après celle de la mécanisation, celle de la production de masse et celle de l’automatisation. Grâce à l’arrivée de la numérisation, l’industrie devient un système global interconnecté dans lequel les machines, les systèmes (ERP) et les produits communiquent en permanence.
  • 17. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’interconnexion industrielle au service de l’emploi L’Industrie 4.0 (ou « Industrie du futur » en France) a pour but de conserver et développer une activité industrielle forte, innovante et créatrice d’emploi. L’interconnexion permet aux usines de devenir plus compétitives grâce à un niveau de performance et de sûreté accru. Elles produisent ainsi à la fois des produits personnalisés et les services associés.
  • 18. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’alliance des objets réels et de la technologie numérique Appelée aussi “industrie du futur”, l’industrie 4.0 allie objets réels et technologies numériques pour aboutir à des produits encore plus performants, grâce à une activité optimisée. L’industrie agronomique fait appel aux robots pour les chaines d’embouteillage par exemple, à l’impression 3 D dans l’industrie de la construction maintenant ou dans l’industrie médicale pour les implants , à la réalité augmentée et, à l’intelligence artificielle. Les différents systèmes de cette usine connectée communiquent sans arrêt entre eux afin de permettre une production plus sûre et plus flexible qui produit au plus juste. De même, les différentes usines communiquent également entre elles dans le but de croître la productivité et la réponse optimisée (géographique) à la demande client . Le principe est donc de réduire les gaspillages et les consommations intermédiaires ainsi que les coûts de la main d’oeuvre, tout en augmentant l’efficacité des processus industriels. Pour le consommateur, cela se traduit par des produits personnalisés ultraperformants et considérablement moins onéreux, et qui correspondent véritablement à ses besoins. Lors de la
  • 19. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’origine de cette 4eme révolution industrielle L’industrie du futur s’inscrit dans la suite logique de la manière dont les technologies numériques sont exploitées. Grâce à l’avènement de l’internet des objets, une nouvelle façon de concevoir les produits est apparue, menant ainsi vers des usines intelligentes. C’est en 2011, à l’occasion du Salon de la technologie industrielle à la foire de Hanovre, en Allemagne, que le concept a été évoqué pour la toute première fois. Par la suite, il a été développé puis encouragé par les instances intellectuelles et économiques ainsi que par les gouvernements.
  • 21. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz COMMENT FAIRE ENTRER L’INDUSTRIE FRANÇAISE DANS L’ÈRE 4.0 ? Les moyens pour y parvenir sont : •Une valorisation de la French Tech par l’administration Macron •Des usines interconnectées en réseau dans toute leur supply chain; •Des modes de production flexibles, reconfigurables, capables produire de manière agile; •Une optimisation des performances des lignes de production par l’analyse de la remontée des données et des informations dans le cloud ; •Développer la maintenance prédictive ; •Une gestion en temps réel et agile des consommations intermédiaires (MP, énergie); •L’atténuation de la pénibilité au travail grâce la cobotique : la robotique collaborative ; •L’utilisation des moyens virtuels pour la simulation des procédés et eviter les crash test et gaspillages et rebuts et optimiser le temps de développement en développant avec « bon du premier coup ». •L’intégration de plus en plus généralisée de l’IoT dans les produits pour une traçabilité précise, une remontée des données pour optimiser le pilotage de la production, la logistique et l’utilisation des produits ; •L’adaptation de l’offre de formation (Ecole 42…) et le mix formation (Ingénierie Business School).
  • 24. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Les avantages du cobot Quels sont les principaux avantages de la robotique collaborative ? La collaboration entre les robots et les hommes (« cobot »), soulage les opérateurs des tâches répétitives, et assure aux chercheurs , médecins et ingénieurs une précision accrue, tandis que le recours à l’impression 3D permet de créer des pièces complexes et sur-mesure, dans un délai désormais inférieur au next day ce qui ouvre des champs d’investigation considérables dans le one to one, l’ingéniérie médicale, …. La réalité augmentée, rend possible l’affichage d’informations importantes en temps réel, d’éprouver des solutions sans utiliser des consommables, des outils ou exposer la santé des opérateurs et laborantins. Cette technologie numérique permet aussi au le client à visualiser le produit dans son environnement. Enfin, le Big Data permet d’analyser toutes les données, encore une fois en temps réel, afin de comprendre, anticiper et s’adapter.
  • 26.
  • 27. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Quel est le futur de ce système de production ? Fiable et pratique, ces usines vont de développer avec rapidité car elles permettent une mise en service précoce et une exploitation fiable et rapidement productive
  • 28. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’homme au cœur du système Si certains postes tendront à disparaître, d’autres plus pointus et plus spécialisés seront requis, non seulement pour superviser les machines, mais également pour pouvoir délivrer un service qualitatif aux consommateurs. Une expertise dans les divers domaines traités sera nécessaire. L’usine connectée prend en compte de multiples données en même temps en vue de la production de pièces uniques. Au final, elle est la clé pour des prix plus bas, mais aussi pour une plus grande réactivité face aux demandes des clients. Malgré les apparences, l’homme n’est pas écarté de ce système. Bien au contraire, il en est le centre.
  • 30. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz IoT : L’Internet des Objets IoT, la passerelle vers l’industrie du futur L’Internet des objets est en passe de bouleverser la production dans les usines. La connexion d’équipements industriels à Internet présente d’indéniables avantages. L’Internet des objets (IoT) permet d’interroger, de contrôler et de gérer à distance (et/ou à partir d’un point central) des machines qui étaient autrefois isolées dans l’atelier. Néanmoins, de nombreuses usines ne sont pas encore entrées dans l’ère digitale. IoT fonctionne avec le standard de communication de référence pour l’industrie 4.0 : OPC UA. IoT est capable d’une part de remonter des données de composants tels que des capteurs et des contrôleurs, et de l’autre de transmettre des ordres aux applications de fabrication. C’est un module qui peut facilement être ajouté par les constructeurs aux machines pour offrir tous les avantages de la connectivité à leurs clients.
  • 31. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Utilisation concrète de l’IoT en industrie Cette solution est déjà appliquée ou testée dans plusieurs secteurs, comme l’automobile, la fabrication de meubles et de biens de consommation. Pour exemple, Bosch Packaging Technology, utilise IoT pour suivre les performances de ses installations et ajuster leur fonctionnement à distance afin d’améliorer la productivité, la qualité et l’efficacité. Une équipe de spécialistes a défini le périmètre du projet, intégré les capteurs, installé IoT, configuré le réseau, testé les connexions et mis la solution en route. IoT dans ce cas est un boîtier de connexion bus avec ses périphériques qui collecte les données des capteurs et des contrôleurs, les filtre selon des règles pré-établies et les transmet à un point central. Là sont analysés les paramètres techniques tels que le couple, les distances de sécurité, l’accélération, l’humidité et la température. Le système compare ensuite les performances réelles aux valeurs cibles de production et recommande le cas échéant des actions, par exemple l’intervention d’un technicien de maintenance.
  • 33. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz L’avenir : les industries connectées L’objectif est d’apporter de la connectivité dans tous les domaines de l’automatisation industrielle. « Les constructeurs de machines vont être capables d’offrir des solutions innovantes, puissantes, productives et intelligentes à leurs clients » Hans Michael Krause,
  • 36. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz Europe industrialisée mais en retard L’industrie européenne est valorisée à hauteur de 22 milliards d’euros devant celle des Etats- Unis (18 milliards €) mais est encore loin d’être un élément moteur de la “Smart Wave” au niveau international. Et ce malgré ses tentatives pour se renforcer : 17 transactions en 2017 ont été réalisées, soit 5 fois plus qu’en 2013. L’Europe a du mal à affirmer son ambition dans l’industrie du futur. Son volume de financement est à la traîne comparé à ses cousins américains et asiatiques. En effet, entre 2013 et 2018, les États-Unis ont attiré plus de cinq fois la valeur des investissements et l’Asie, près de deux fois plus. La raison ? Les jeunes entreprises européennes ont tendance à être acquises plus tôt par le biais de fusions et acquisitions et sont donc extraites du marché rapidement. A titre d’exemple, l’Allemagne est le pays européen au plus fort potentiel mais revend ses entreprises à leurs débuts. Au contraire, les États-Unis et la Chine investissent massivement en pariant sur un futur florissant. Toutefois, les capacités de l’industrie européenne du futur ne cessent d’évoluer. En devenant une cible privilégiée pour les acteurs asiatiques et américains avec un volume de financement en net progression, le Vieux Continent ne tenterait-il pas une percée sur le marché ?
  • 37. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz French Tech discrète Une industrie française 4.0 discrète Malgré des efforts conséquents – labels French Tech en 2013 et French Fab en 2017 – pour redorer l’image de l’industrie française, la France doit concrétiser ses acquis pour prouver et mettre en avant son potentiel. Et le gouvernement français l’a bien pris en compte. Dans le cadre d’une vision stratégique de l’industrie menée par le Premier Ministre, un plan pour l’innovation de 10 milliards d’euros a été lancé pour renforcer les acquis français. Et pour atteindre cet objectif, l’industrie française doit rentrer pleinement dans l’Industrie 4.0 : automatisation, Big Data, cloud, systèmes cyberphysiques, robotique, IoT… Même si l’Allemagne et les pays scandinaves attirent 10% des 600 millions investis en Europe, la France détient une richesse désirée par tous les pays industrialisés : des ingénieurs et des entrepreneurs reconnus dans le monde entier. Il est temps d’en prendre conscience et de générer de la valeur autour de nos talents.
  • 38. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz US Leaders de l’industrie 4.0 L’hégémonie américaine est connue et reconnue à travers le monde notamment dans l’univers des technologies. A eux seuls ils sont devenus une entité à part entière de l’industrie tech. Une place qui lui est notamment dûe au travers d’investissements astronomiques dans les départements R&D et en fusions-acquisitions pour dominer les différents marchés où ils souhaitent être leaders. Pour la Smart Industry, ce sont plus de 362 milliards d’euros dépensés l’an passé. La bannière étoilée a saisi très vite qu’une bonne croissance industrielle rimait avec des investissements conséquents. L’effort n’a eu cesse de se poursuivre ces dernières années, les États-Unis cumulent pas moins de 148 tours de table, contre 54 en Europe et 20 en Asie. Une particularité américaine où les tours de table précoces sont plus répandus que sur les autres continents. Les États-Unis ont en effet plus de capital-risque disponible et une culture fondamentalement différente de l’environnement financier contrairement aux européens qui préfèrent revendre relativement tôt leur société à des fins stratégiques.
  • 40. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz LA CHINE : LE GEANT DE LA TECH EN EVEIL La Chine, le concurrent asiatique à surveiller de (très) près La Chine a a investi plus de 356 milliards d’euros en R&D juste derrière les États-Unis (362 milliards) et devant l’Europe (289 milliards). La Chine ne doit pas être prise à la légère. Sa chaîne d’approvisionnement robuste et les faibles coûts de fabrication sont des atouts indéniables difficiles à retrouver en Europe ou aux États-Unis. Le gouvernement chinois a conscience que la fabrication intelligente est l’élément différenciateur qui lui fera être sur la première marche du podium. A ce titre il s’efforce de créer ses propres plateformes via son programme sponsorisé sur 10 ans appelé « Made In China », un exemple de stratégie nationale gagnante. En effet, les efforts payent puisque 5 des 16 plus belles entreprises mondiales de la Smart Industry étaient situées en Chine en 2019 : Bosch Automotive, Danfoss, Foxconn Industrial Internet, Haier et Siemens Industrial Automation Products*. Enfin le déploiement de la cyberphysique rapide grâce aux grandes entreprises chinoises telle que Foxconn poussent à l’automatisation à grande échelle à tel point que la valorisation de l’IoT chinois va dépasser 47 milliards d’euros d’ici 2019.
  • 41. Les photos et illustrations utilisées sont réputées libres de droit par le moteur de recherche dont elles sont tirées. Néanmoins, si vous pensez disposer de droits afférents à tout ou partie de ce document, nous vous remercions d'en faire retour à l’adresse suivante : h.diaz@eclyon.fr afin, soit que nous retirions ledit document ou ladite illustration de notre support, soit que nous mentionnons votre identité dans les sources du support. Merci Hervé Diaz Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz
  • 42. Tousdroitsréservés©allRightsreserved-2020-HervéDiaz SOURCES • Gimélec. Industrie 4.0 : Les leviers de la transformation Artefacto • Guillaume Bonneton • BPI France • Hubert Drouvot • Marc Humbert • Le guide des technologies et de l’industrie du futur • Hervé DIAZ