SlideShare une entreprise Scribd logo
HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr
Lescruesde la Seine
- Histoires de Seine -
Cour de Rome en 1910
Lescaractéristiquesdes cruesde la Seine:Lescaractéristiquesdes cruesde la Seine:
 Contrairementauxtorrentsqui connaissent des crues très fortes, tout
comme des décrues aussi rapides, les rivièrespaisiblesle
fonctionnementestdifférent: elles reçoivent des grosses eaux de leurs
affluents qui s’additionnent augmentant à chaque fois le débit.
 Pourdevenirexceptionnelle,la crue de la Seine est le résultat d’une
conjonction de nombreuses causes :
◦ Inondationsliéesauxincursionsdufleuvesau dessusdesdigues,
◦ Inondationparinfiltration,parle soussol,
◦ Inondationsparle refoulementdeségouts.
Paris
Oise
Marne
Loing
Ourcq
Yonne
Armançon
Aube
Le bassindela Seine,quiapporteles eauxde Bourgogne,duCentreet deLe bassindela Seine,quiapporteles eauxde Bourgogne,duCentreet de
laChampagneà ParislaChampagneà Paris
Unbassinmarquépar deseauxavecdesdébitdifférentsUnbassinmarquépar deseauxavecdesdébitdifférents
 Tout d’abord au niveaude la sourcede la Seine,lapluierestemodérée: 60
cm par an
 Mais surle Morvan,la pluie y est beaucoup plusabondante,sous l’effet de la
rencontre de courants aérien remontant les vallées de la Seine, Loire, Saône
et Rhône : 1 mètre 20, de manière non régulière : Aussiles rivièresqui y
naissentsontplustumultueuses: Yonne, Cure, Serain, Armançon...
 LeLoingseraitplusun régulateuravectoutefois,une partiede seseaux
potentiellementplusfortesau niveau du Fusain
 La Marneestellepaisible,sauf son affluent le Morin, venant de Coulomiers
plus difficile.
L’ancienlit de la Seineet de la BièvreL’ancienlit de la Seineet de la Bièvre
UnsoussolmarquéparunenappephréatiquetrèsprocheUnsoussolmarquéparunenappephréatiquetrèsproche
 Le bassin de la Seine est marqué par une nappephréatiquepeuprofondequi peut avoir entrer
facilementencommunicationaveclasurface: c’est la raison pour laquelle le quartier du Marais fut
si longtemps marécageux.
 Aussi, lorsque le sol intermédiaire est saturé en eau, cela abouti à des inondations en surface.
 A la fin du tertiaire et au début du quaternaire géologique, laSeineoccupaittoutelavallée: des
hauteurs de Charonne, Ménilmontant, Montmartre, Passy au Nord à la Montagne Sainte Geneviève
et la Butte aux Cailles au Sud : Sur ce lit, elle déposa jusqu’à 15 mètres du limon, en quantité
importante car il s’agit ici d’une cuvette.
◦ Progressivement, la Seineétablitdeuxbras,un correspondant au coursactuelet un secondpassantpar
l’Arsenal,la placede la République,la ruede Provence,l’avenueMontaigne: (explique la proximité de la
nappe phréatique)
◦ Ilen resteunerivièresouterrainequipasseprèsde l’Opéra qui était jusqu’au XVIIIe siècle à l’air libre : la
rivièrede Ménilmontant.
◦ Sur l’autre rive, la Bièvres’écoulaitle longdu faubourgSaintMarcel,jusqu’à être détourné par un canal au
XIIe siècle et dans les égouts au XIVe siècle
 Ces situations favorisent l’incursiond’eaudans Paris, soit liée à la proximité de la nappe phréatique,
soit en passant par les anciens passages de rivières.
Plandes égoutsen 1833Plandes égoutsen 1833
Leségouts,un vasteréseauconstruitaufil dessièclesLeségouts,un vasteréseauconstruitaufil dessiècles
 Au XIVesiècle, lesfaubourgsSaintMarcelet SaintGermainétaientséparésdelavilleparunfossé
parlequelcoulaitleseauxd’évacuationdelaville.Aussi, ils rejoignaient la Seine au niveau de la
Tour de Nesle (à l’emplacement actuel de l’Institut de France) correspondant aux rues de Seine et
Dauphine.
 Surlarivedroite, leruisseaudeMénilmontantalimentaitl’égoutquilongeaitlarueMontmartreet
qui fut recouvert sous Charles VI.
 Ensuite, au fil du temps, différentségoutsfurentconstitués: évacuation au niveau des rues Saint
Louis et Filles du Calvaire en 1412, puis de l’emplacement actuel du Palais Royal,
 Ils furent ensuite recouvertsprogressivement(celui du Ponceau en 1605 entre les rues Saint Denis
et Saint Martin) ou fermés (celui de la Courtille au niveau des rues Barbette et Vieille du Temple)
pour être réorganisés (égout de Ménilmontant à Chaillot récoltant les drains de la rue
Montmartre, celui du Ponceau, Saint Louis, Courtille, Pont aux Biches, Gaillon…)
 En 1740, il est recouvert. Toutefois son tracé correspond globalement à l’ancien bras de la Seine.
 En outre, le développementdelavilleauXIXesiècleaccentualepercementdenouvellesgaleriespour
évacuerleseauxusées.
 Parceréseau,lesgrandeseauxremontentfacilementdanslaville.
1910, Bercy
Lesinondationsconnuesavantl’anmilLesinondationsconnuesavantl’anmil
Selon Pierre Le Juge, dans « Du temps d’Inchade, quarante quatrième évêque
de Paris, sous Louis le Débonnaire, Dieu voulut punir le peuple de Paris par
l’élément de l’eau. Il envoya une telle inondation et débordement de la rivière
de Seine que jamais n’en fut venu un tel, de sorte qu’il semblait que toute la
ville fut submergée et en pouvait-on aller, sinon par bateau. »
583
820 - 821
842
866
Grégoire de Tours relate une crue en février 583 lorsque les eaux de la Seine
et de la Marne « grossirent au-delà de coutume et beaucoup de bateaux
firent naufrage entre la Cité et la Basilique Saint Laurent »
En 842, à la suite d’une forte diminution du niveau de l’eau, la Seine fut en
crue en septembre.
En 866, pendant un siège des Normands, la Seine monta fortement,
emportant le pont reliant la cité à la rive droite.
Lesinondationsau XIIesiècleLesinondationsau XIIesiècle
Pendant l’hiver, après des pluies successives, « des gouffres énormes furent
ouverts par la Seine débordée dans les maisons et les moissons » selon
Ordéric Vital.
1116
1125
1175
1196
Selon Rigord de l’abbaye de Saint Denis, en mars 1196, il y eu des
« inondations et débordements qui submergèrent, dans plusieurs endroits,
des villages entiers et rompirent les ponts de la Seine ». Le roi dut
abandonner le palais de la Cité pour se réfugier à Sainte Geneviève,pendant
que l’évêque de Paris s’installer à l’abbaye Saint Victor.
Même phénomène.
La neige tomba abondamment, les pluies et les gelées s’alternaient. Après de
nombreux mois, une crue exceptionnelle se déclencha
Lesinondationsau XIIIesiècle (1/2)Lesinondationsau XIIIesiècle (1/2)
Elle fut « telle que jamais homme n’en avait vu de semblable et que personne
ne se rappelait avoir entendu dire qu’il y en eût de pareille avant lui ». Le petit
pont qui avait été restauré en 1197 après l’inondation précédente eut trois de
ses arches rompues (emportant des maisons situées dessus) L’eau monta
jusqu’au 2e étage des maisons.
Guillaume le Breton : « A Paris, un nombre infini de maisons furent assiégées
par d’innombrables flots ». Une fois encore, le petit pont fut submergé
1206
1219
1220
1232
« Un débordement prodigieux le jour des Rois. Au-delà des ponts, un bonne
partie fut toute en eau ».
Nouvelle inondation aboutissant à l’écroulement de nombreuses maisons et
moulins.
Lesinondationsau XIIIesiècle (2/2)Lesinondationsau XIIIesiècle (2/2)
1296
Deux ponts de pierre s’écroulèrent, avec leurs moulins et masures. Le petit
Châtelet fut renversé et on dut apporter pendant 8 jours par barques les vivres
dans les zones touchées.
1281
L’eau avait inondée les cultures de Sainte Catherine, Saint Gervais, Temple,
Saint Martin et des Filles Dieu. Les quartiers Saint Antoine et Saint Paul était
touchés. Leur niveau était beaucoup plus bas que de nos jours (zone déblayée
depuis). Sur la rive gauche, le flot monta jusqu’à la Croix Maubert, à proximité
des Carmes
1280 La Seine rompit une arche du petit pont et deux du grand pont.
1236
« Dans la rue Galande et autres lieux, l’inondation obligea d’aller en bateau, et
eût fait île de toute la partie de Paris située au-delà du Grand Pont, si le bord
de cette élévation de terre que l’on suit pour aller à Saint Laurent n’eût arrêté
l’inondation. » Cette levée à proximité des rues Saint Martin et Saint Denis,
avait été construite pour protéger en amont les incursions de la rivière
1242 Inondations dans Paris
Lesinondationsau XIVesiècleLesinondationsau XIVesiècle
Débâcle des glaces : les barques furent brisées sur le port de Grève1306
1376
Bien que la rue Saint Antoine avait été rehaussée par Charles V, des bateaux
furent nécessaires pour circuler jusqu’à Saint Antoine des Champs (tout
comme vers la porte Saint Honoré). Après cette date, on continua à rehausser
ce quartier de Paris entre les rues Saint Antoine, Saint Paul et l’emplacement
actuel de l’Arsenal.
1325 Deux pont furent rompus.
1315
Submersion de la Seine
1308 Inondations à la suite d’orages et de neige
Lesinondationsau XVesiècle(1/2)Lesinondationsau XVesiècle(1/2)
Après le gel de la Seine en janvier, grande crue à la fin du mois. Le petit pont
et le pont Saint Michel furent emportés. Une partie des maisons du grand
pont tombèrent dans le fleuve. Le parlement fut transféré alors pendant les
inondations à Sainte Geneviève,ne pouvant se rendre sur la Cité.
1427
Crue qui atteignit la croix de Grève et recouvrant l’île Notre dame et celle des
« Ourmettaux »
1414
Inondation du fleuve dans les fossés de Charles V, la place de Grève, la cour
du Palais...
1407
Lesinondationsau XVesiècle(2/2)Lesinondationsau XVesiècle(2/2)
1496
La crue atteint la Grève, la Croix des Carmes, la rue Saint André des arts, la
vallée de la Misère. On y éleva en souvenir une statue de la Vierge avec
l’inscription : « Mi quatre cent quatre vingt seize, le 7e jour de janvier, Seine
fut ici à son aise, battant le siège du pilier. ». On établir également un
crucifix au coin de la rue de la Perle. On éleva ensuite les rues.
1434 1442 1460
1480 1484
1431
Mars : inondation de la place Maubert jusqu’à mi hauteur du Marché au
pain, pendant 8 jours les Marais, de la porte Saint Martin à la mi voie Saint
Antoine furent sous l’eau.
1910, digue protégeant le Louvre
LesinondationsauLesinondationsau XVIesiècle(1/2)XVIesiècle(1/2)
Nouvelles inondations
1565
Lors d’un hiver rigoureux, la Seine gela. La débacle de février se transforma en
crue. Le fleuve s’enfonça dans la place de Grève, le pont au change fut interdit
1547
La Seine se « gonfla et la partie haute du pont Saint Michel fut détruite ». En
effet, deux bateaux se détachèrent à une journée d’intervalle et entrainèrent la
destruction de 17 maisons. Les boutiques et les installations du petit pont
furent alors interdites (avec déplacement de l’activité vers la place Maubert.
1531 Inondations et nombreuses prières à Sainte Geneviève pour sauver la ville
1505
Lesinondationsau XVIesiècle (2/2)Lesinondationsau XVIesiècle (2/2)
1595
Inondations qui aboutit un an plus tard à l’écroulement du pont des
meuniers (entre le Châtelet et la Palais), après que des bateaux eurent heurter
les piles endommagées
1591
Après une très forte diminution du niveau des eaux (on pouvait traverser le
petit bras à pied), l’eau monta fortement
1582
Inondations après de fortes pluies
1570 1571 1573
Lesinondationsau XVIIesiècle (1/2)Lesinondationsau XVIIesiècle (1/2)
Crue qui provoqua des épidémies en janvier. Une nouvelle crue en juillet
après des épisodes de grêle et des pluies qui saturèrent le sol.
1649
1616
Une portion du pont des tuileries et plusieurs moulins sur le port de Grève
furent emportés.
Crue suite à la débâcle des glaces qui causa une rupture d’une partie du pont
Saint Michel, l’ébranlement du pont au change, et la disparition de trois
maisons à côté de la place de Grève.
1610
La Seine enleva la moitié du pont de la Tournelle après être monté à 7m83.
L’eau était monté presque au second étage d’une maison du port au blé.1651
Lesinondationsau XVIIesiècle(2/2)Lesinondationsau XVIIesiècle(2/2)
1679 Le pont des Tuileries s’écroula
1663 1671
1693 1697
1690 Le cloitre Notre Dame était sous l’eau
1685
Après un mois de décembre 1657 marqué par pluie, neiges, gelées, le froid se
poursuivit jusque mi-février. La glace fondit alors faisant monter la Seine à
plus de 8m81, envahissant les rues Saint Martin, Saint Denis, saint Antoine,
l’eau montant à 2 mètres de haut dans le cloitre des Célestins. Le faubourg
Saint Honoré et la Ville l’Evêque étaient submergés par endroit de 3m. Dans
la nuit du 1er mars, deux arches du pont Marie se rompirent emportant 22
maisons.
Lesinondationsau XVIIIesiècleLesinondationsau XVIIIesiècle (1/2)(1/2)
Le pont de bois entre l’île de la Cité et île saint Louis fut emporté
1740
Dés le début l’inondation, elle fut précisément suivie par un hydrologue
Philippe Buache. La ville fut fortement inondée, (le palais Bourbon faisait
figure d’îlot). Tous le quartier des Champs Elysées était recouvert d’eau. Une
inondation souterraine concerna également une partie importante de la
ville. Les ponts furent interdis et protégés par l’armée. On dut détruire des
maisons sur le pont Marie.
1733
1726
Après une année 1725 très pluvieuse, le froid fut fort. A la débâcle quatre
moulins du pont au change furent emportés.
1711
L’eau monta à 7m62 et l’eau arriva jusqu’à la rue de la Tannerie du côté de
la place de Grève
1709
Plan du cours de la Seine dans la traversée de Paris relatif auxPlan du cours de la Seine dans la traversée de Paris relatif aux
observationsfaites par Philippeobservationsfaites par Philippe BuacheBuache lors de la crue de 1740lors de la crue de 1740
Lesinondationsau XVIIIesiècleLesinondationsau XVIIIesiècle (2/2)(2/2)
1799
1795
7m50 après des pluies torrentielles au moment du dégel.
Débâcle après des températures très basses : 5m71.
1789 1790 1791
1784
Après une grande gelée et de forte neige, la débâcle entraîne une montée de la
Seine à 6m66.
1779 1784
1764
L’Arsenal fut entouré d’eau, en raison de l’égout. Le Cours la Reine, les Champs
Elysées étaient un lac.
1751
La rue de Bièvre, la place Maubert sont sous l’eau, suite à un hiver très rigoureux :
hauteur 6m70 au pont de la Tournelle
Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(1/3)siècle(1/3)
La crue atteint pratiquement le même niveau que celle de 1740 mais dura
pendant 80 jours entre le 18 octobre 1801 et le 3 janvier 1802. Il avait plu
fréquemment les 6 mois et l’eau grossi d’un mètre en octobre et près de 2 en
novembre. En décembre, elle continua de monter jusqu’à 6 mètres 22 le 18
décembre, niveau qu’elle conserva pendant 6 jours. Après une diminution à la
fin du mois à 3m41. Mais le niveau remonta à 7m10 le 2 janvier, puis 7m32 le 3
janvier
5 mètres1809
1807 Le scénario de 1802 se répéta mais avec une hauteur d’eau plus petite : 6m66
au pont des Tournelles.
1802
Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(2/3)siècle(2/3)
5m et 5m451845 5m201847
5m121839 6m801844
1836
En mai, la Seine monta pour atteindre le quai de Grève. En décembre, une
crue plus forte fit monter l’eau à 7m20 au pont de la Tournelle, envahissant
la moitié de la place de l’Hôte de Ville
1836
A la débâcle, l’estacade de l’île Saint Louis faillit être renversé et celle de
Grenelle fut emportée
1819
A 6m50, la Seine prit en glace et monta à 6m60 lors de la débâcle
6m301817 5m201818
5m341811 5m481816
Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(3/3)siècle(3/3)
1882 18835m84 6 mètres.
1879
Deux crues : 5m20 en janvier et une seconde en décembre, bien plus imposante,
suite aux grandes neiges et un dégel brusque : 5m40 à la Tournelle,
1876
Elle atteint 6m68 au pont d’Austerlitz, 6m50 au pont de la Tournelle et 7m30
au Pont Royal : les rues basses de Grenelle, quais de Bercy et d’Ivry prirent
l’eau. 3051 caves furent inondés
1872 5m85
1866
5m20 A cette date, les bas port étaient à 2m50 et les banquettes de halage à
3m55
5m65
1852 18615m25 6m42
1848 6m051850
Lesinondationsau XXe siècleLesinondationsau XXe siècle
Fortes pluies pendant tout le mois de janvier, après une année 1909 très
pluvieuse ayant gorgé d’eau le sous sol ; crue des affluents (Morvan, puis
Haute Seine et la Marne et enfin l’Yonne : les rivières torrentielles passent
d’abord puis celles paisibles maintiennent l’augmentation du niveau). Les
deux rives furent inondées (rue de Seine, le quartier saint Michel, l’esplanade
des Invalides d’un côté, l’avenue Montaigne, les Champs Elysées,le Cours la
Reine de l’autre). Des infiltrations se formèrent au niveau de la rue de la
pépinière, des Mathurins, gare Saint Lazare. L’égout de Clichy céda
apportant de l’eau jusqu’à la place Pereire. En réalité ce fut deux crues :
8m50 pour la première puis 5m 25 pour la seconde.
1910
1924 7m30, après des pluies abondantes à l’automne 1923,
1955 7m10 après des fortes pluies sur le Morvan et le plateau de Langres
1955 6m20 après un automne pluvieux
1982 6m13 après de nombreuses pluies sur la Champagne et le Morvan
1910, avenue Montaigne
HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr
Sources bibliographiques :
 Pawlowski. Auguste. Les crues de la Seine (Vie – XXe siècle) : causes, mécanisme, histoire, danger, la lutte contre le
fléau. Paris 1910
http://www.histoires-de-paris.fr/crues-seine/

Contenu connexe

Similaire à Histoire des crues de la seine

Paris sous les eaux de la seine en 1910
Paris sous les eaux de la seine en 1910Paris sous les eaux de la seine en 1910
Paris sous les eaux de la seine en 1910
Joyeux Nain
 
Exposé Venise Acqua Alta
Exposé Venise Acqua AltaExposé Venise Acqua Alta
Exposé Venise Acqua Alta
dieppe76
 
Pont saint louis
Pont saint louisPont saint louis
Pont saint louis
Histoires2Paris
 
Pont notre dame
Pont notre damePont notre dame
Pont notre dame
Histoires2Paris
 
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
watershapes eu
 
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidkTourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Foenizella.com
 
Pontes Cobertas da Europa
Pontes Cobertas da EuropaPontes Cobertas da Europa
Pontes Cobertas da Europa
BiaEsteves
 
Pont au double
Pont au doublePont au double
Pont au double
Histoires2Paris
 
Crues de la loire manon - chlo--
Crues de la loire  manon - chlo--Crues de la loire  manon - chlo--
Crues de la loire manon - chlo--
vgillevignale
 
VERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, FranceVERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, France
Ungava Louise
 
La mer au Pays de Fouesnant - - wowkl
La mer au Pays de Fouesnant -   -  wowklLa mer au Pays de Fouesnant -   -  wowkl
La mer au Pays de Fouesnant - - wowkl
Foenizella.com
 
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARISLA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
Bryagh
 
Paris1910
Paris1910Paris1910
Paris1910
Fernando Lemos
 
Los Puentes Cubiertos
Los  Puentes  CubiertosLos  Puentes  Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
Promociones Mexico Marketing
 
Los Puentes Cubiertos
Los Puentes CubiertosLos Puentes Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
pacho54
 
Los Puentes Cubiertos
Los Puentes CubiertosLos Puentes Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
Beatris Lopes
 

Similaire à Histoire des crues de la seine (20)

Paris 19102 mg
Paris 19102 mgParis 19102 mg
Paris 19102 mg
 
Paris sous les eaux de la seine en 1910
Paris sous les eaux de la seine en 1910Paris sous les eaux de la seine en 1910
Paris sous les eaux de la seine en 1910
 
Exposé Venise Acqua Alta
Exposé Venise Acqua AltaExposé Venise Acqua Alta
Exposé Venise Acqua Alta
 
Pont saint louis
Pont saint louisPont saint louis
Pont saint louis
 
Pont notre dame
Pont notre damePont notre dame
Pont notre dame
 
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
05 I meet (it) - blanc - darles (fr) - canal du midi
 
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidkTourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
 
Pontes Cobertas da Europa
Pontes Cobertas da EuropaPontes Cobertas da Europa
Pontes Cobertas da Europa
 
Pont au double
Pont au doublePont au double
Pont au double
 
Crues de la loire manon - chlo--
Crues de la loire  manon - chlo--Crues de la loire  manon - chlo--
Crues de la loire manon - chlo--
 
VERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, FranceVERNÈGUES, Provence, France
VERNÈGUES, Provence, France
 
Croix Rousse
Croix RousseCroix Rousse
Croix Rousse
 
La mer au Pays de Fouesnant - - wowkl
La mer au Pays de Fouesnant -   -  wowklLa mer au Pays de Fouesnant -   -  wowkl
La mer au Pays de Fouesnant - - wowkl
 
Marseille
MarseilleMarseille
Marseille
 
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARISLA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
LA CRUE DE 1910 A PARIS...... 1910 FLOODING OF PARIS
 
Paris flooded
Paris floodedParis flooded
Paris flooded
 
Paris1910
Paris1910Paris1910
Paris1910
 
Los Puentes Cubiertos
Los  Puentes  CubiertosLos  Puentes  Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
 
Los Puentes Cubiertos
Los Puentes CubiertosLos Puentes Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
 
Los Puentes Cubiertos
Los Puentes CubiertosLos Puentes Cubiertos
Los Puentes Cubiertos
 

Plus de Histoires2Paris

Histoire des hivers parisiens
Histoire des hivers parisiensHistoire des hivers parisiens
Histoire des hivers parisiens
Histoires2Paris
 
Pont de l'alma v2
Pont de l'alma v2Pont de l'alma v2
Pont de l'alma v2
Histoires2Paris
 
Les mascarons des ponts
Les mascarons des pontsLes mascarons des ponts
Les mascarons des ponts
Histoires2Paris
 
Les culées des ponts
Les culées des pontsLes culées des ponts
Les culées des ponts
Histoires2Paris
 
Les piles des ponts
Les piles des pontsLes piles des ponts
Les piles des ponts
Histoires2Paris
 
Les parapets des ponts
Les parapets des pontsLes parapets des ponts
Les parapets des ponts
Histoires2Paris
 
Les lampadaires des ponts
Les lampadaires des pontsLes lampadaires des ponts
Les lampadaires des ponts
Histoires2Paris
 
Les statues des ponts
Les statues des pontsLes statues des ponts
Les statues des ponts
Histoires2Paris
 
Les statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des pontsLes statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des ponts
Histoires2Paris
 
Les statues économiques des ponts
Les statues économiques des pontsLes statues économiques des ponts
Les statues économiques des ponts
Histoires2Paris
 
Les statues Napoléon III des ponts
Les statues Napoléon III des pontsLes statues Napoléon III des ponts
Les statues Napoléon III des ponts
Histoires2Paris
 
Les statues royales des ponts
Les statues royales des pontsLes statues royales des ponts
Les statues royales des ponts
Histoires2Paris
 
La foire saint laurent
La foire saint laurentLa foire saint laurent
La foire saint laurent
Histoires2Paris
 
Saint Christophe
Saint ChristopheSaint Christophe
Saint Christophe
Histoires2Paris
 
Saint jean le rond
Saint jean le rondSaint jean le rond
Saint jean le rond
Histoires2Paris
 
Pont national
Pont nationalPont national
Pont national
Histoires2Paris
 
Pont de tolbiac
Pont de tolbiacPont de tolbiac
Pont de tolbiac
Histoires2Paris
 
Passerelle simone de beauvoir
Passerelle simone de beauvoirPasserelle simone de beauvoir
Passerelle simone de beauvoir
Histoires2Paris
 
Les expositions des produits de l'industrie
Les expositions des produits de l'industrieLes expositions des produits de l'industrie
Les expositions des produits de l'industrie
Histoires2Paris
 
Pont de bercy
Pont de bercyPont de bercy
Pont de bercy
Histoires2Paris
 

Plus de Histoires2Paris (20)

Histoire des hivers parisiens
Histoire des hivers parisiensHistoire des hivers parisiens
Histoire des hivers parisiens
 
Pont de l'alma v2
Pont de l'alma v2Pont de l'alma v2
Pont de l'alma v2
 
Les mascarons des ponts
Les mascarons des pontsLes mascarons des ponts
Les mascarons des ponts
 
Les culées des ponts
Les culées des pontsLes culées des ponts
Les culées des ponts
 
Les piles des ponts
Les piles des pontsLes piles des ponts
Les piles des ponts
 
Les parapets des ponts
Les parapets des pontsLes parapets des ponts
Les parapets des ponts
 
Les lampadaires des ponts
Les lampadaires des pontsLes lampadaires des ponts
Les lampadaires des ponts
 
Les statues des ponts
Les statues des pontsLes statues des ponts
Les statues des ponts
 
Les statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des pontsLes statues de paris et de france des ponts
Les statues de paris et de france des ponts
 
Les statues économiques des ponts
Les statues économiques des pontsLes statues économiques des ponts
Les statues économiques des ponts
 
Les statues Napoléon III des ponts
Les statues Napoléon III des pontsLes statues Napoléon III des ponts
Les statues Napoléon III des ponts
 
Les statues royales des ponts
Les statues royales des pontsLes statues royales des ponts
Les statues royales des ponts
 
La foire saint laurent
La foire saint laurentLa foire saint laurent
La foire saint laurent
 
Saint Christophe
Saint ChristopheSaint Christophe
Saint Christophe
 
Saint jean le rond
Saint jean le rondSaint jean le rond
Saint jean le rond
 
Pont national
Pont nationalPont national
Pont national
 
Pont de tolbiac
Pont de tolbiacPont de tolbiac
Pont de tolbiac
 
Passerelle simone de beauvoir
Passerelle simone de beauvoirPasserelle simone de beauvoir
Passerelle simone de beauvoir
 
Les expositions des produits de l'industrie
Les expositions des produits de l'industrieLes expositions des produits de l'industrie
Les expositions des produits de l'industrie
 
Pont de bercy
Pont de bercyPont de bercy
Pont de bercy
 

Histoire des crues de la seine

  • 2. Cour de Rome en 1910
  • 3. Lescaractéristiquesdes cruesde la Seine:Lescaractéristiquesdes cruesde la Seine:  Contrairementauxtorrentsqui connaissent des crues très fortes, tout comme des décrues aussi rapides, les rivièrespaisiblesle fonctionnementestdifférent: elles reçoivent des grosses eaux de leurs affluents qui s’additionnent augmentant à chaque fois le débit.  Pourdevenirexceptionnelle,la crue de la Seine est le résultat d’une conjonction de nombreuses causes : ◦ Inondationsliéesauxincursionsdufleuvesau dessusdesdigues, ◦ Inondationparinfiltration,parle soussol, ◦ Inondationsparle refoulementdeségouts.
  • 4. Paris Oise Marne Loing Ourcq Yonne Armançon Aube Le bassindela Seine,quiapporteles eauxde Bourgogne,duCentreet deLe bassindela Seine,quiapporteles eauxde Bourgogne,duCentreet de laChampagneà ParislaChampagneà Paris
  • 5. Unbassinmarquépar deseauxavecdesdébitdifférentsUnbassinmarquépar deseauxavecdesdébitdifférents  Tout d’abord au niveaude la sourcede la Seine,lapluierestemodérée: 60 cm par an  Mais surle Morvan,la pluie y est beaucoup plusabondante,sous l’effet de la rencontre de courants aérien remontant les vallées de la Seine, Loire, Saône et Rhône : 1 mètre 20, de manière non régulière : Aussiles rivièresqui y naissentsontplustumultueuses: Yonne, Cure, Serain, Armançon...  LeLoingseraitplusun régulateuravectoutefois,une partiede seseaux potentiellementplusfortesau niveau du Fusain  La Marneestellepaisible,sauf son affluent le Morin, venant de Coulomiers plus difficile.
  • 6. L’ancienlit de la Seineet de la BièvreL’ancienlit de la Seineet de la Bièvre
  • 7. UnsoussolmarquéparunenappephréatiquetrèsprocheUnsoussolmarquéparunenappephréatiquetrèsproche  Le bassin de la Seine est marqué par une nappephréatiquepeuprofondequi peut avoir entrer facilementencommunicationaveclasurface: c’est la raison pour laquelle le quartier du Marais fut si longtemps marécageux.  Aussi, lorsque le sol intermédiaire est saturé en eau, cela abouti à des inondations en surface.  A la fin du tertiaire et au début du quaternaire géologique, laSeineoccupaittoutelavallée: des hauteurs de Charonne, Ménilmontant, Montmartre, Passy au Nord à la Montagne Sainte Geneviève et la Butte aux Cailles au Sud : Sur ce lit, elle déposa jusqu’à 15 mètres du limon, en quantité importante car il s’agit ici d’une cuvette. ◦ Progressivement, la Seineétablitdeuxbras,un correspondant au coursactuelet un secondpassantpar l’Arsenal,la placede la République,la ruede Provence,l’avenueMontaigne: (explique la proximité de la nappe phréatique) ◦ Ilen resteunerivièresouterrainequipasseprèsde l’Opéra qui était jusqu’au XVIIIe siècle à l’air libre : la rivièrede Ménilmontant. ◦ Sur l’autre rive, la Bièvres’écoulaitle longdu faubourgSaintMarcel,jusqu’à être détourné par un canal au XIIe siècle et dans les égouts au XIVe siècle  Ces situations favorisent l’incursiond’eaudans Paris, soit liée à la proximité de la nappe phréatique, soit en passant par les anciens passages de rivières.
  • 9. Leségouts,un vasteréseauconstruitaufil dessièclesLeségouts,un vasteréseauconstruitaufil dessiècles  Au XIVesiècle, lesfaubourgsSaintMarcelet SaintGermainétaientséparésdelavilleparunfossé parlequelcoulaitleseauxd’évacuationdelaville.Aussi, ils rejoignaient la Seine au niveau de la Tour de Nesle (à l’emplacement actuel de l’Institut de France) correspondant aux rues de Seine et Dauphine.  Surlarivedroite, leruisseaudeMénilmontantalimentaitl’égoutquilongeaitlarueMontmartreet qui fut recouvert sous Charles VI.  Ensuite, au fil du temps, différentségoutsfurentconstitués: évacuation au niveau des rues Saint Louis et Filles du Calvaire en 1412, puis de l’emplacement actuel du Palais Royal,  Ils furent ensuite recouvertsprogressivement(celui du Ponceau en 1605 entre les rues Saint Denis et Saint Martin) ou fermés (celui de la Courtille au niveau des rues Barbette et Vieille du Temple) pour être réorganisés (égout de Ménilmontant à Chaillot récoltant les drains de la rue Montmartre, celui du Ponceau, Saint Louis, Courtille, Pont aux Biches, Gaillon…)  En 1740, il est recouvert. Toutefois son tracé correspond globalement à l’ancien bras de la Seine.  En outre, le développementdelavilleauXIXesiècleaccentualepercementdenouvellesgaleriespour évacuerleseauxusées.  Parceréseau,lesgrandeseauxremontentfacilementdanslaville.
  • 11. Lesinondationsconnuesavantl’anmilLesinondationsconnuesavantl’anmil Selon Pierre Le Juge, dans « Du temps d’Inchade, quarante quatrième évêque de Paris, sous Louis le Débonnaire, Dieu voulut punir le peuple de Paris par l’élément de l’eau. Il envoya une telle inondation et débordement de la rivière de Seine que jamais n’en fut venu un tel, de sorte qu’il semblait que toute la ville fut submergée et en pouvait-on aller, sinon par bateau. » 583 820 - 821 842 866 Grégoire de Tours relate une crue en février 583 lorsque les eaux de la Seine et de la Marne « grossirent au-delà de coutume et beaucoup de bateaux firent naufrage entre la Cité et la Basilique Saint Laurent » En 842, à la suite d’une forte diminution du niveau de l’eau, la Seine fut en crue en septembre. En 866, pendant un siège des Normands, la Seine monta fortement, emportant le pont reliant la cité à la rive droite.
  • 12. Lesinondationsau XIIesiècleLesinondationsau XIIesiècle Pendant l’hiver, après des pluies successives, « des gouffres énormes furent ouverts par la Seine débordée dans les maisons et les moissons » selon Ordéric Vital. 1116 1125 1175 1196 Selon Rigord de l’abbaye de Saint Denis, en mars 1196, il y eu des « inondations et débordements qui submergèrent, dans plusieurs endroits, des villages entiers et rompirent les ponts de la Seine ». Le roi dut abandonner le palais de la Cité pour se réfugier à Sainte Geneviève,pendant que l’évêque de Paris s’installer à l’abbaye Saint Victor. Même phénomène. La neige tomba abondamment, les pluies et les gelées s’alternaient. Après de nombreux mois, une crue exceptionnelle se déclencha
  • 13. Lesinondationsau XIIIesiècle (1/2)Lesinondationsau XIIIesiècle (1/2) Elle fut « telle que jamais homme n’en avait vu de semblable et que personne ne se rappelait avoir entendu dire qu’il y en eût de pareille avant lui ». Le petit pont qui avait été restauré en 1197 après l’inondation précédente eut trois de ses arches rompues (emportant des maisons situées dessus) L’eau monta jusqu’au 2e étage des maisons. Guillaume le Breton : « A Paris, un nombre infini de maisons furent assiégées par d’innombrables flots ». Une fois encore, le petit pont fut submergé 1206 1219 1220 1232 « Un débordement prodigieux le jour des Rois. Au-delà des ponts, un bonne partie fut toute en eau ». Nouvelle inondation aboutissant à l’écroulement de nombreuses maisons et moulins.
  • 14. Lesinondationsau XIIIesiècle (2/2)Lesinondationsau XIIIesiècle (2/2) 1296 Deux ponts de pierre s’écroulèrent, avec leurs moulins et masures. Le petit Châtelet fut renversé et on dut apporter pendant 8 jours par barques les vivres dans les zones touchées. 1281 L’eau avait inondée les cultures de Sainte Catherine, Saint Gervais, Temple, Saint Martin et des Filles Dieu. Les quartiers Saint Antoine et Saint Paul était touchés. Leur niveau était beaucoup plus bas que de nos jours (zone déblayée depuis). Sur la rive gauche, le flot monta jusqu’à la Croix Maubert, à proximité des Carmes 1280 La Seine rompit une arche du petit pont et deux du grand pont. 1236 « Dans la rue Galande et autres lieux, l’inondation obligea d’aller en bateau, et eût fait île de toute la partie de Paris située au-delà du Grand Pont, si le bord de cette élévation de terre que l’on suit pour aller à Saint Laurent n’eût arrêté l’inondation. » Cette levée à proximité des rues Saint Martin et Saint Denis, avait été construite pour protéger en amont les incursions de la rivière 1242 Inondations dans Paris
  • 15. Lesinondationsau XIVesiècleLesinondationsau XIVesiècle Débâcle des glaces : les barques furent brisées sur le port de Grève1306 1376 Bien que la rue Saint Antoine avait été rehaussée par Charles V, des bateaux furent nécessaires pour circuler jusqu’à Saint Antoine des Champs (tout comme vers la porte Saint Honoré). Après cette date, on continua à rehausser ce quartier de Paris entre les rues Saint Antoine, Saint Paul et l’emplacement actuel de l’Arsenal. 1325 Deux pont furent rompus. 1315 Submersion de la Seine 1308 Inondations à la suite d’orages et de neige
  • 16. Lesinondationsau XVesiècle(1/2)Lesinondationsau XVesiècle(1/2) Après le gel de la Seine en janvier, grande crue à la fin du mois. Le petit pont et le pont Saint Michel furent emportés. Une partie des maisons du grand pont tombèrent dans le fleuve. Le parlement fut transféré alors pendant les inondations à Sainte Geneviève,ne pouvant se rendre sur la Cité. 1427 Crue qui atteignit la croix de Grève et recouvrant l’île Notre dame et celle des « Ourmettaux » 1414 Inondation du fleuve dans les fossés de Charles V, la place de Grève, la cour du Palais... 1407
  • 17. Lesinondationsau XVesiècle(2/2)Lesinondationsau XVesiècle(2/2) 1496 La crue atteint la Grève, la Croix des Carmes, la rue Saint André des arts, la vallée de la Misère. On y éleva en souvenir une statue de la Vierge avec l’inscription : « Mi quatre cent quatre vingt seize, le 7e jour de janvier, Seine fut ici à son aise, battant le siège du pilier. ». On établir également un crucifix au coin de la rue de la Perle. On éleva ensuite les rues. 1434 1442 1460 1480 1484 1431 Mars : inondation de la place Maubert jusqu’à mi hauteur du Marché au pain, pendant 8 jours les Marais, de la porte Saint Martin à la mi voie Saint Antoine furent sous l’eau.
  • 19. LesinondationsauLesinondationsau XVIesiècle(1/2)XVIesiècle(1/2) Nouvelles inondations 1565 Lors d’un hiver rigoureux, la Seine gela. La débacle de février se transforma en crue. Le fleuve s’enfonça dans la place de Grève, le pont au change fut interdit 1547 La Seine se « gonfla et la partie haute du pont Saint Michel fut détruite ». En effet, deux bateaux se détachèrent à une journée d’intervalle et entrainèrent la destruction de 17 maisons. Les boutiques et les installations du petit pont furent alors interdites (avec déplacement de l’activité vers la place Maubert. 1531 Inondations et nombreuses prières à Sainte Geneviève pour sauver la ville 1505
  • 20. Lesinondationsau XVIesiècle (2/2)Lesinondationsau XVIesiècle (2/2) 1595 Inondations qui aboutit un an plus tard à l’écroulement du pont des meuniers (entre le Châtelet et la Palais), après que des bateaux eurent heurter les piles endommagées 1591 Après une très forte diminution du niveau des eaux (on pouvait traverser le petit bras à pied), l’eau monta fortement 1582 Inondations après de fortes pluies 1570 1571 1573
  • 21. Lesinondationsau XVIIesiècle (1/2)Lesinondationsau XVIIesiècle (1/2) Crue qui provoqua des épidémies en janvier. Une nouvelle crue en juillet après des épisodes de grêle et des pluies qui saturèrent le sol. 1649 1616 Une portion du pont des tuileries et plusieurs moulins sur le port de Grève furent emportés. Crue suite à la débâcle des glaces qui causa une rupture d’une partie du pont Saint Michel, l’ébranlement du pont au change, et la disparition de trois maisons à côté de la place de Grève. 1610 La Seine enleva la moitié du pont de la Tournelle après être monté à 7m83. L’eau était monté presque au second étage d’une maison du port au blé.1651
  • 22. Lesinondationsau XVIIesiècle(2/2)Lesinondationsau XVIIesiècle(2/2) 1679 Le pont des Tuileries s’écroula 1663 1671 1693 1697 1690 Le cloitre Notre Dame était sous l’eau 1685 Après un mois de décembre 1657 marqué par pluie, neiges, gelées, le froid se poursuivit jusque mi-février. La glace fondit alors faisant monter la Seine à plus de 8m81, envahissant les rues Saint Martin, Saint Denis, saint Antoine, l’eau montant à 2 mètres de haut dans le cloitre des Célestins. Le faubourg Saint Honoré et la Ville l’Evêque étaient submergés par endroit de 3m. Dans la nuit du 1er mars, deux arches du pont Marie se rompirent emportant 22 maisons.
  • 23. Lesinondationsau XVIIIesiècleLesinondationsau XVIIIesiècle (1/2)(1/2) Le pont de bois entre l’île de la Cité et île saint Louis fut emporté 1740 Dés le début l’inondation, elle fut précisément suivie par un hydrologue Philippe Buache. La ville fut fortement inondée, (le palais Bourbon faisait figure d’îlot). Tous le quartier des Champs Elysées était recouvert d’eau. Une inondation souterraine concerna également une partie importante de la ville. Les ponts furent interdis et protégés par l’armée. On dut détruire des maisons sur le pont Marie. 1733 1726 Après une année 1725 très pluvieuse, le froid fut fort. A la débâcle quatre moulins du pont au change furent emportés. 1711 L’eau monta à 7m62 et l’eau arriva jusqu’à la rue de la Tannerie du côté de la place de Grève 1709
  • 24. Plan du cours de la Seine dans la traversée de Paris relatif auxPlan du cours de la Seine dans la traversée de Paris relatif aux observationsfaites par Philippeobservationsfaites par Philippe BuacheBuache lors de la crue de 1740lors de la crue de 1740
  • 25. Lesinondationsau XVIIIesiècleLesinondationsau XVIIIesiècle (2/2)(2/2) 1799 1795 7m50 après des pluies torrentielles au moment du dégel. Débâcle après des températures très basses : 5m71. 1789 1790 1791 1784 Après une grande gelée et de forte neige, la débâcle entraîne une montée de la Seine à 6m66. 1779 1784 1764 L’Arsenal fut entouré d’eau, en raison de l’égout. Le Cours la Reine, les Champs Elysées étaient un lac. 1751 La rue de Bièvre, la place Maubert sont sous l’eau, suite à un hiver très rigoureux : hauteur 6m70 au pont de la Tournelle
  • 26. Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(1/3)siècle(1/3) La crue atteint pratiquement le même niveau que celle de 1740 mais dura pendant 80 jours entre le 18 octobre 1801 et le 3 janvier 1802. Il avait plu fréquemment les 6 mois et l’eau grossi d’un mètre en octobre et près de 2 en novembre. En décembre, elle continua de monter jusqu’à 6 mètres 22 le 18 décembre, niveau qu’elle conserva pendant 6 jours. Après une diminution à la fin du mois à 3m41. Mais le niveau remonta à 7m10 le 2 janvier, puis 7m32 le 3 janvier 5 mètres1809 1807 Le scénario de 1802 se répéta mais avec une hauteur d’eau plus petite : 6m66 au pont des Tournelles. 1802
  • 27. Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(2/3)siècle(2/3) 5m et 5m451845 5m201847 5m121839 6m801844 1836 En mai, la Seine monta pour atteindre le quai de Grève. En décembre, une crue plus forte fit monter l’eau à 7m20 au pont de la Tournelle, envahissant la moitié de la place de l’Hôte de Ville 1836 A la débâcle, l’estacade de l’île Saint Louis faillit être renversé et celle de Grenelle fut emportée 1819 A 6m50, la Seine prit en glace et monta à 6m60 lors de la débâcle 6m301817 5m201818 5m341811 5m481816
  • 28. Lesinondationsau XIXeLesinondationsau XIXe siècle(3/3)siècle(3/3) 1882 18835m84 6 mètres. 1879 Deux crues : 5m20 en janvier et une seconde en décembre, bien plus imposante, suite aux grandes neiges et un dégel brusque : 5m40 à la Tournelle, 1876 Elle atteint 6m68 au pont d’Austerlitz, 6m50 au pont de la Tournelle et 7m30 au Pont Royal : les rues basses de Grenelle, quais de Bercy et d’Ivry prirent l’eau. 3051 caves furent inondés 1872 5m85 1866 5m20 A cette date, les bas port étaient à 2m50 et les banquettes de halage à 3m55 5m65 1852 18615m25 6m42 1848 6m051850
  • 29. Lesinondationsau XXe siècleLesinondationsau XXe siècle Fortes pluies pendant tout le mois de janvier, après une année 1909 très pluvieuse ayant gorgé d’eau le sous sol ; crue des affluents (Morvan, puis Haute Seine et la Marne et enfin l’Yonne : les rivières torrentielles passent d’abord puis celles paisibles maintiennent l’augmentation du niveau). Les deux rives furent inondées (rue de Seine, le quartier saint Michel, l’esplanade des Invalides d’un côté, l’avenue Montaigne, les Champs Elysées,le Cours la Reine de l’autre). Des infiltrations se formèrent au niveau de la rue de la pépinière, des Mathurins, gare Saint Lazare. L’égout de Clichy céda apportant de l’eau jusqu’à la place Pereire. En réalité ce fut deux crues : 8m50 pour la première puis 5m 25 pour la seconde. 1910 1924 7m30, après des pluies abondantes à l’automne 1923, 1955 7m10 après des fortes pluies sur le Morvan et le plateau de Langres 1955 6m20 après un automne pluvieux 1982 6m13 après de nombreuses pluies sur la Champagne et le Morvan
  • 31. HistoiresHistoires--dede--Paris.frParis.fr Sources bibliographiques :  Pawlowski. Auguste. Les crues de la Seine (Vie – XXe siècle) : causes, mécanisme, histoire, danger, la lutte contre le fléau. Paris 1910 http://www.histoires-de-paris.fr/crues-seine/