SlideShare une entreprise Scribd logo
Tarotmag 25
Zénitude pour 2016 ?
Le 16 d’atout que l’on appelle aussi la maison-dieu symbolise la destruction et les conflits. Cela
représente aussi la destinée contre laquelle on ne peut pas lutter. Pour tous ceux qui ont vécu
une mauvaise année 2015, c’est plutôt un soulagement car cet atout peut représenter une
libération pour marcher vers de nouveaux projets en faisant table rase du passé.
Certes, nous n’oublierons pas les attentats contre la presse, contre la musique ou contre nos
convictions de démocratie et de liberté. Nous n’oublierons pas non plus ceux qui nous ont
quittés, victimes d’accidents ou battus par des maladies impitoyables. Mais nous devons
continuer à nous réunir et à jouer, même si certaines contraintes de sécurité nous seront
imposées.
Ce début d’année va voir la première finale nationale du libre duo. Ce nouveau championnat
a connu un réel engouement dans les comités et les chiffres de participation sont très
encourageants. Nul doute que le comité Loire Océan aura tout mis en œuvre pour que ce
rendez-vous à Olonne-sur-mer soit un réel succès.
J’espère que cette nouvelle année sera plus sereine et que les dissensions perçues dans
différents endroits s’aplaniront dans la courtoisie et le respect de tous. En attendant de vous
revoir à Nevers, Pontarlier ou Evian, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016.
- Direction de la publication : Fédération Française de Tarot
- Rédaction et relecture : Patrick BAUMGARTEN, Michaël DEBIESSE, Adrien PEREZ, Isabelle POUZADOUX, Ravi
RAVINDIRANE, Emmanuel STEFANAZZI
- Composition et mise en page : Adrien PEREZ
- Photos : Michaël DEBIESSE, Pascale LAURENT-STEFANAZZI, Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI
- Date de parution : Janvier 2016
- Ont collaboré aussi à ce numéro : Stéphane SICRES, Florent TRIVERO, les 5 consultants et de nombreux responsables de
clubs et comités
L’éditorial
d’Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT
Tarot
Mag n°25
3
8
11
14
Agenda
Actus infos
Championnat de France
Duplicaté Individuel Senior 2015
Coupe de France
2015
Résultats
Open Nationaux
17
18
21
24
Résultats
Championnats de France
Il y a dix ans
Coupe de France et JA
Championnat de France
Libre par quatre interclubs 2015
Jeux
Mots fléchés et Le licencié mystère
27
28
30
Les consultants
Enchère, écart et entame
Suivi
d’une donne
La donne
par Stéphane SICRES
Sommaire
22 Nous, la fédé
Actus
Infos
1/ Compte-rendu de la réunion du Bureau Directeur à Soulac-sur-Mer
Suite au redécoupage décidé lors de la dernière Assemblée Générale de la FFT, le terme “ligue” est abandonné. On parlera désormais
de “zone” pour les regroupements de comités. Les zones et leurs comités sont les suivants :
- Zone 81 : Ile de France (11) - Zone 90 : Corse (56)
- Zone 82 : Champagne Ardenne (16), Seine et Marne (17) - Zone 91 : Aquitaine (61), Midi-Pyrénées (62), Val d’Adour (63)
- Zone 83 : Nord Pas de Calais (21), Normandie (22), Picardie (23) - Zone 92 : Charentes (66), Limousin (67), Poitou Anjou (68)
- Zone 84 : Bourgogne (26) - Zone 93 : Bretagne (71), Loire Océan (72), Sarthe Mayenne (73)
- Zone 85 : Alsace (31), Franche-Comté (32), Lorraine (33) -Zone94:Guadeloupe(76),LaRéunion(77),PacifiqueSud(78),St-Martin(79)
- Zone 86 : Allier (36), Centre (37), Nièvre Yonne (38)
- Zone 87 : Ain (41), Savoie Mont Blanc (42)
- Zone 88 : Drôme Ardèche (46), Loire Forez (47), Lyonnais (48)
- Zone 89 : Languedoc Roussillon (51), Provence (52), Var Côte d’Azur (53), Vaucluse (54)
Des statuts types pour les comités sont présentés. Ils devront être appliqués car beaucoup n’ont pas de statuts conformes à ceux de la FFT.
La Coupe de France 2016 se déroulera à 64 équipes et le tirage au sort sera intégral le 1er
jour, sous forme de tableau. Chaque équipe
connaîtra son potentiel parcours (format tennis).
Pour un match gagné à n’importe quel stade de la Coupe de France, 500 PCN seront désormais attribués. Les matchs par équipes
restent, eux, à 225 PCN. Au niveau du comité, l’équipe championne, directement qualifiée pour le Championnat de France, aura 6 PP. Au
cas où le comité ait deux places qualificatives directes, la deuxième équipe qualifiée aura 5 PP. Au niveau de la zone, les équipes gagnantes
du premier tour auront 2 PP et celles du deuxième tour 3 PP.
Agenda
Sont notés dans l’agenda :
- les Championnats de France
- les manifestations organisées par la FFT
- les tournois, festivals et séjours du magazine
FEVRIER
- 5 au 7 : NEVERS Championnat de France Quadrettes (TM n°24)
MARS
- 14 au 17 : SALIES DU SALAT Championnat de France
AVRIL
MAI
- 4 au 8 : EVIAN LES BAINS Championnats de France
Individuels Open, Séries et Jeunes (page 16)
- 13 au 16 : VICHY Championnat de France Triplettes
JUIN
- 17 au 19 : SAINTE-MONTAINE Azurèva Assemblée Générale de la FFT
- 22 au 28 : BLANES séjour Tarot (page 19)
- 25 au 28 : PONTARLIER Championnat de France Libre (page 10)
JUILLET
- 10 au 17 : FOURNOLS D’AUVERGNE stage jeunes (page 4)
AOUT
- 21 au 28 : TREGUNC stage adultes (page 26)
- 29 au 1er
mai : TULLE festival (page 15)
- 15 au 17 : CAP D’AGDE festival (page 13)
- 27 et 28 : LE BARCARES tournois (page 20)
- 9 au 17 : ALLIER festival (page 25)
SEPTEMBRE
- 24 au 26 : POITIERS festival (page 22)
- 14 au 20 : SALIES DU SALAT festival (pages 6 et 7)
- 25 au 02/07 : Croisière FFT Suède, Finlande, Russie, Estonie (page 23)
- 13 au 16 : PORTES LES VALENCE Championnat de France
Individuel Duplicaté Senior
- 25 au 02/10 : CAP D’AGDE séjour Tarot (TM n°24)
33Nous, la fédé
Libre Senior (pages 6 et 7)
- 13 au 20 : ALBI festival et grand national de triathlon
2/ Les futures manifestations nationales
Le programme des open nationaux de Vichy sera différent : le vendredi après-midi, un tournoi en donnes libres est ajouté. Il y aura un libre
en parallèle du tournoi triplettes d’ouverture le vendredi soir. Enfin, l’individuel duplicaté fera son retour le samedi après-midi en face du
libre par équipes de deux. L’affiche du Championnat de France de Vichy est disponible sur le site FFT et figurera dans le prochain mag.
Le Triathlon sera reconduit en 2017 à Aire-sur-l’Adour. Une option a été également posée pour 2019. Pour la Coupe de France 2017, trois
candidatures sont à l’étude. L’AG FFT 2016 se déroulera au centre Azurèva de Sainte-Montaine en Sologne (18) les 18 et 19 juin.
3/ Boutique FFT
Il est rappelé que les tarifs de la boutique ont changé. Merci d’en prendre connaissance avant d’envoyer vos commandes et règlements.
Actus
Infos
LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE
Président CDN :
P. PAQUOT
Président CDNPI :
L. MEYNET
Décision CDN n° 2015-3 du 14 novembre 2015 en appel d’une décision de la CDNPI :
Monsieur Bernard BOZONNAT, affilié n°1001427, pour avoir manqué de respect envers ses adversaires, tenté
de tricher lors d’une faute de jeu d’un preneur lors des tournois d’accompagnement du Championnat 2015 Libre
Senior à Alès, est suspendu de la FFT pendant 5 années. En outre, un sursis antérieur de 6 mois est résilié
de plein droit.
Décision CDNPI n°2015-6 du 28 novembre 2015 :
Monsieur Jérôme BOURGEON, affilié n°1016975, pour avoir escroqué un club, est suspendu de la FFT
pendant cinq années.
Décision CDNPI n°2015-7 du 28 novembre 2015 :
Monsieur Rémi CARPENTIER, affilié n°1002449, pour avoir tenu des propos discourtois envers une joueuse
et tenté de tricher, est suspendu de la FFT et privé de fonctions électives pendant trois années dont deux
avec sursis.
Tarotmag 25
Tarotmag 25
Tarotmag 25
Championnat de France
Duplicaté Individuel Senior 2015
Remake d’une aventure de Fanfoué des Pnottas : “Le reblochon qui tue !”
Après l’édition 2013, la Fédération et ses seniors
avaient plaisir à revenir à Soulac-sur-Mer. A la
place des maillots de bain, les joueurs et leurs
accompagnants ont dû porter des cirés jaunes
pour se protéger de la tempête extérieure !
Heureusement, elle n’a pas refroidi l’ardeur
des 196 compétiteurs, répartis en 7 tournois de
7 tables, tous prêts à en découdre.
Première séance (196 joueurs)
A l’issue de la 1ère
séance, Gérard DESSON du
comité Nièvre Yonne prend la tête avec 64,4 %,
collé de près par le drômois Damien LOVATO.
Le bourguignon André PERRAULT, auteur du
meilleur score en défense, occupe le 3ème
rang
de l’alterné avec 62,9 %, devançant de deux
dixièmes Gérard SANDOZ (Ain), dernier
vainqueur de ligne. Quelques joueurs classés
1ère
Série Nationale sont là : eh oui, certains
commencent à avoir des cheveux blancs ! Sur
les quatre présents, seul le président francilien,
Jacques GINESTE, s’en sort bien avec 59,8 %.
Jacky NOVELLO (Centre) a quand même réussi à
minimiser les dégâts avec 51,2 %, contrairement
auChampiondeFrancesortant,YvanKETCHEDJI
(Bourgogne), et au nivernais Michel JUDEAU
qui ont pris des rafales de mauvais coups ! Ils
ont respectivement 46,9 % et 42,1 %. Au niveau
des locaux aquitains, c’est l’un des plus dévoués
membres de l’organisation qui s’illustre : Robert
STIQUEL a obtenu 53,6 %. Certains ne se sont
pas déplacés pour rien : le fabricant de fromages,
François PORRET (Savoie Mont Blanc), a bien
fait de descendre de sa montagne, se classant
22ème
avec un joli 58,3 %. Alain VACHON est
satisfait d’avoir quitté sa côte bretonne pour celle
soulacaise, réalisant 58,1 %. L’administrateur de
la FFT, Philippe PERELLI, venant du Gard, prouve
qu’il est encore un sérieux client d’individuel
avec ses 55,6 %. Jacques CACHEMIRE, de l’île
de Saint-Martin, a peut-être plus été éprouvé par
le voyage ! Il n’a effectué que 42,6 %. Sauvé, il n’y
a pas d’éliminés entre les deux premiers tours !
Deuxième séance (196 joueurs)
Alors leader, Gérard DESSON connaît une
2ème
session difficile à 47,7 %. Nos “1ères
Nat” ont
vécu des séances complètement différentes. Le
Champion sortant a renouvelé un horrible 46 %.
Michel JUDEAU (47,2 %) l’accompagne dans
son naufrage. Jacky NOVELLO s’est rebiffé
avec 55,3 % et Jacques GINESTE a gardé le
cap avec 63,3 %. Malgré ce beau résultat, il n’a
pas gagné la séance. Le bourguignon Jean
QUILLARD, avec 66 % dont 87 en attaque, en
est le vainqueur.
De belles prestations ont encore été réalisées :
Alain VACHON (63,3 %), Philippe PERELLI
(59,8 %), François PORRET (58,1 %) et Gérard
SANDOZ (56 %). Robert STIQUEL fait preuve
de régularité avec 54,4 %. Damien LOVATO
(51,7 %) et André PERRAULT (47,8 %) ont connu
une baisse de régime. Bien qu’il ait eu une
chance de se rattraper, Jacques CACHEMIRE
n’a pas su en profiter, sombrant à nouveau à
40,5 %.
A la fin des deux tours, l’expérimenté Jacques
GINESTE prend la pole position. Alain VACHON
est 2nd
à moins de 2%. Gérard SANDOZ, Jean
QUILLARD, François PORRET, Damien
LOVATO et Philippe PERELLI s’affichent dans
le Top 10. Cette séance est une vraie tornade,
emportant avec elle 112 joueurs, dont la franc-
comtoise Dominique BLANC, malheureuse
85ème
. Evelyne ROBERT (Ile de France), pourtant
1ère
Dame la veille avec 61 %, ne continuera pas
l’aventure. Son parcours chaotique à 39,9 %
la met hors course.
Troisième séance (84 joueurs)
Une accalmie se fait attendre, tout comme une
belle remontée pour les mal classés ! Et le soleil
va justement briller au-dessus de Joël BERTUIT
(Allier), alors 37ème
, qui écrase la séance à
68,2%,remportantsimultanémentlesclassements
attaque et défense.
Bien qu’il soit à plus de 8% derrière, Alain
ENAUX (Ile de France) se satisfait de son retour
qui le mettra dans une bonne posture pour la
finale. Philippe PERELLI (59 %) et François
PORRET (56 %) ne lâchent pas. Jacky NOVELLO
(57,1 %) est sur une pente ascendante, tout
Beaucoup de chaleur humaine en 1ère
séance !
Jean QUILLARD, surpris lui-même par son
pourcentage d’attaque ?
Séance incroyable pour Joël BERTUIT !
88 Vous, les participants
comme le gentil organisateur Robert STIQUEL
(57,7 %) qui tient la baraque, malgré la fatigue
montante. André PERRAULT et Gérard DESSON
ont fait le même score, assurant leur passage
pour l’ultime phase. Le quatuor de tête n’a pas
été à la fête : Jacques GINESTE a été moins fort
(53 %) et Jean QUILLARD, mais surtout Gérard
SANDOZ et Alain VACHON qui n’ont pas la
moyenne, ont bu la tasse. Aucun péril en la
demeure, ils accèdent à la prestigieuse finale,
ce qui ne sera pas le cas de Damien LOVATO
qui a subi une traversée trop houleuse à 38,6 %.
Grâce à son incroyable prestation, Joël
BERTUIT prend les commandes devant
Jacques GINESTE, Philippe PERELLI et
François PORRET. Moins de 6 % séparent le 1er
du 4ème
. Il n’y aura que deux représentantes
féminines en finale : Chantal GORPHE (9ème
) et
Catherine ARRICOT (26ème
).
Quatrième séance (28 joueurs)
Le jeudi, jour de la finale, le soleil fait enfin
quelques apparitions. En plus, la bonne humeur
est de mise ! Les deux meneurs, Joël BERTUIT
et Jacques GINESTE, vivent un cauchemar
durant tout l’après-midi. Ils ont respectivement
43,8 % et 39 %. Leurs espoirs s’envolent.
Philippe PERELLI, qui se sentait bien parti,
n’effectue à l’arrivée que 52,8 %, à cause de sa
très mauvaise dernière position. Ce n’est pas le
gagnant de la séance qui va s’en plaindre, étant
présent à cette table ! Le savoyard François
PORRET l’emporte avec 63 % et comme le trio
de tête s’est écroulé, il est obligatoirement
Champion de France Individuel Senior. L’émotion
l’envahit et la joie d’avoir enfin gagné un titre est
débordante et fait plaisir à voir ! Grâce aux
circonstances et à leur dernière performance
à 60 %, le parisien Alain ENAUX et l’aquitain
Robert STIQUEL sont invités à monter sur le
podium. Alain prend la médaille d’argent et Robert,
qui n’en revient toujours pas, celle de bronze,
devant des supporters aquitains en délire !
Bravo aux trois lauréats ! Philippe PERELLI
(Languedoc Roussillon), 4ème
, ne s’apitoie pas et
pense déjà à se sélectionner pour Portes-lès-
Valence l’an prochain pour conquérir ce titre qui
manque à sa belle collection en individuel
(1ère
Série en 1999 et Open en 2000). Chantal
GORPHE, seule féminine à avoir gagné l’Open
(1998), peut être fière de sa 5ème
place et compte
bien aussi en remettre un coup !Alain VACHON
Champagne lors de la soirée de clôture pour
PatrickLLESTA,présidentducomitéAquitaine
et n°1 français, et Chantal GORPHE. Tout s’est
bien passé, avec modération !
Philippe PERELLI
99Vous, les participants
Tarotmag 25
Coupe de France 2015
Un goût d’inachevé et d’amertume
C’est la première fois que le club de Drancy et
son président Laurent ATANAZIO recevaient
une manifestation nationale, la 24ème
édition de
la Coupe de France par équipes. Et pour la
dernière fois, ce sont 32 formations qui devront
en découdre sous les ordres de Michaël
DEBIESSE, assisté d’Yves CHEKLI, Laurent
FONTAN et Jérôme LABARBE.
Après un forfait de dernière minute d’une équipe
du comité Val d’Adour remplacée par une équipe
d’Ile de France, le 1er
tour débute à l’heure pour
déterminer un successeur “aux lapins”… Nous
sommes le vendredi 13 novembre et suite aux
événements de la soirée, de successeur il n’y
aura pas… Le championnat est interrompu tout
à fait logiquement à la fin du 2nd
tour le soir.
Après quelques hésitations sur la suite à donner,
la FFT a finalement choisi de poursuivre cette
Coupe en reprenant aux quarts de finale qui
seront organisés plus tard dans la saison.
Les seizièmes de finale
1/ Yvan KETCHEDJI et ses partenaires, tenants
du titre, héritent au tirage de Serge ZANETTI
(Val d’Adour). Le 1er
quart-temps est délicat
puisqu’aux 11,5 de handicap de départ, les
bourguignons doivent ajouter 16 nouveaux PM.
La machine se met ensuite en route et ils
reviennent progressivement pour se retrouver à
-5 PM à l’issue du 3ème
quart-temps. Dans la
dernière ligne droite, Lionel DUCARD reprend 17
points à son adversaire pour s’imposer 73 à 62.
2/ D’autres bourguignons sont à l’honneur sur
ce match. Patrice SURGOT et ses équipiers
veulent briller pour rendre un dernier hommage
à Dominique ECOIFFIER qui était qualifié avec
eux. Ils affrontent les aquitains de Jean-Paul
MONTROUGE avec une égalité parfaite au
bonus (16 à 16). Le match est serré de bout en
bout puisqu’aucun des quart-temps ne se
gagne par plus de 9 PM de différence. Les
bourguignons tirent les premiers mais concèdent
les trois autres. Ils s’inclinent de peu et laissent
leurs adversaires rejoindre le 2nd
tour (72 à 70).
3/Lesdeuxtripletteslyonnaises(FlorentTRIVERO
et Jean-David DJIAN), classées 3ème
et 4ème
en
D1 à Vichy en mai dernier, se sont associées.
Elles affrontent Alexandre WOJCIK (Languedoc
Roussillon), lui aussi bien placé à Vichy (6ème
).
Les quart-temps sont très serrés, si bien qu’à la
mi-temps, les deux équipes sont au coude à
coude (31 à 30). Nathalie TRIVERO et Nicolas
PORRET font le travail en attaque dans la 2nde
partie du match pour finalement donner un peu
plus d’ampleur à la victoire (73-51).
4/ Philippe CALAIS (Var Côte d’Azur) ne sourit
pas à l’issue du tirage au sort. Malgré 16 PM
d’avance au jeu des bonus, il va devoir affronter
la redoutable équipe alsacienne de Gilles SYDA,
victorieuse des Triplettes D1 en 2014. Le premier
quart-temps confirme ses craintes puisque le
handicap est déjà comblé. La suite sera de
même facture et Philippe CALAIS, Christophe
MOTHE,PierreCENATIEMPOetSylvainLUCIDO
s’inclinent lourdement (102 à 45).
5/ Les franciliens de Stéphane IZABELLE se
frottent aux limousins d’Alain BLERON. Ils
débutent très bien le match en additionnant
4 PM en plus du bonus de 14,5. Le 2nd
acte est
une catastrophe pour eux puisqu’ils décaissent
31 points auxquels il faut ajouter encore 6,5
dans le 3ème
. Le match semble plié, mais dans
le sprint final, Yoann ROCHE terrasse Alain
BLERON 24,3 à 4,9. Ce n’est malheureusement
pas assez, il manque 0,6 PM aux parisiens qui
doivent s’incliner à domicile.
6/ Le match contre Nicolas PELLICCIOTTA
(Bourgogne) est maîtrisé dans sa globalité par
Kamel BOUSBA (Ile de France) qui s’impose
sans coup férir (92 à 34), en n’ayant laissé que
le 3ème
quart-temps à son adversaire.
7/ Balayé l’an dernier à Toulouse au 1er
tour par
une équipe aquitaine, Jacques DUCHENE
(Bretagne) rencontre cette année Bernard
BERTHELIER (Bourgogne). Grâce à deux swings
sur le 1er
quart-temps, le match se déroule d’une
toute autre façon et le score à la fin est sans
appel (120 à 68). Rendez-vous cette fois en 8ème
!
8/ C’est un match difficile pour les altiligériens
de Jean-Paul CHABRIER qui doivent croiser le
fer avec Fabrice QUILLARD qui concède 18,5
points. Le 1er
quart-temps se déroule bien pour
les bourguignons, puisque Pascal GUERIN
swingue deux fois, mais sur un jeu, il oublie une
carte dans l’étui qui lui coûte 6 PM. Au 2ème
quart-temps, les bourguignons profitent d’un
faux écart de l’adversaire pour prendre la tête
(35 à 33). La suite sera indécise, mais Fabrice
QUILLARD l’emporte finalement 61 à 47.
9 / Christophe VOISINET (Alsace) remporte les
quatre actes du match l’opposant à Jean-Pierre
BUCHER (Centre) pour s’imposer tranquillement
89 à 39.
10/ Deux vainqueurs de la discipline s’affrontent :
l’azuréen Jean-Marc ROUILLOT (Albi 2007) et
le normand Bernard LANGLOIS (Vierzon 2004)
qui prend le meilleur départ. Le score est de 21
à 12 en sa faveur à la fin des six 1ères
donnes.
Fabrice MATTERA reprend 2 PM par la suite,
mais Denis DIEUZY en redonne 16 aux normands
avant l’assaut final. Le triple Champion de France
Open Stéphane DEGIORGI remontera, mais
pas suffisamment. Les varois s’inclinent 55 à 60.
Dans le but d’être au point pour la Coupe de
France 2016 à 64 équipes, une simulation
logistique a été tentée. Merci à David GUILLOT,
Régis GUERPILLON et Sandra MONTCHANIN
qui, tout l’après-midi, ont remplacé dans les
étuis les jeux joués par ceux préparés.
Alexandre WOJCIK donne du fil à retordre à
Florent et Nathalie TRIVERO et à Aimé CARON
1111Vous, les participants
Stéphane DEGIORGI et Jean-Marc ROUILLOT
opposés à Sébastien MERCIER
11/ Le match est indécis entre Noël RAFFOUX
(Poitou Anjou) et Yves FINAT (Allier) qui débute
avec 7,5 PM d’avance. A l’issue du 3ème
quart-
temps, le score est quasiment de parité. Tout se
joue sur la fin et le fort attaquant Noël RAFFOUX
parvient à faire pencher la balance en sa faveur.
12/ Le CCR du Limousin, Dominique LEFEVERE,
rencontre le “petit Chabal”, Patrick GUINARD.
Sur le tapis, les plaquages sont sévères et les
essais défilent, mais toujours côté Limousin ! Le
match est fini. Un sursaut d’orgueil des joueurs
de l’Ain rendra la défaite moins amère (96 à 66).
13/ Un des chocs de ce 1er
tour oppose les francs-
comtois de Joël RABINOVITCH (2èmes
en 2012,
Champions en 2013 et 3èmes
en 2014) à Jacky
CHIARAMONTI (Centre). Cette rencontre n’est
autre que la revanche de la petite finale de la
saison dernière. Philippe DONZEAU remporte
son duel contre Lucien ROUSSEAU pour
compter 7,5 PM d’avance. Patrick DUFRESNOY
et Jean-Philippe MARTINEZ rendent la monnaie
de la pièce à Adrien PEREZ et Michaël
CARMAGNAT, ce qui permet aux joueurs du
Centre d’aborder le dernier quart-temps avec
6 points d’avance. Le match se jouera sur une
Garde Sans, chutée de 1 par le capitaine franc-
comtois et passée de 2 par Jacky NOVELLO qui
a donc gagné son ticket pour le 2nd
tour.
14/ Jean-Régis BOIDIN (Nord Pas de Calais),
en dépit d’un retard de 11 points, prend vite les
devants sur Carole ESCUDERO (Loire Forez).
A la mi-temps, le match se déroule calmement et
l’avance des ch’tis est de 17 PM. Un relâchement
au 3ème
quart-temps permet aux foréziens de
revenir à -9. Le dernier acte est tendu entre
Pascal LELOIRE et David REBERGUE (23 à 23)
qui regrettera longtemps son jeu chuté de 1. La
victoire va aux nordistes sur le score de 76 à 66.
15/ Le parisien Richard JAKOB est opposé au
sarthois Gérald DEROUIN. Les franciliens
prennent le large dès le 1er
quart-temps, avec
trois bascules favorables sur des jeux tendus
(+26). La suite du match est bien gérée et la
victoire acquise sur le score de 94 à 47, avec
une belle résistance.
16/ Entre Olivier LUJIC (Bretagne) et Claude
VITTOZ (Savoie Mont Blanc), le match est
serré sur la première moitié.
Après 12 étuis, les bretons ne comptent qu’un
point d’avance. Le tournant du match intervient
au 3ème
quart-temps où Jocelyn VAUCHAMP
réussit à gagner quatre jeux de zéro ! Il creuse
un petit écart que Jérôme VITTOZ agrandira.
Les huitièmes de finale
1/ Christophe VOISINET concède une bascule à
Bertrand LEORNARD qui remet les compteurs à
zéro entre les deux équipes qui se neutralisent
au 2nd
quart-temps.
Dans le 3ème
, ça se joue à la gratte : Marc WEILL
prend 15 PM à Jean-Marc DESANTI qui n’a
remporté qu’un étui. Sur le dernier quart-temps,
Mustapha IFRAH swingue une fois Laurent
RIEDMANN, mais ça ne suffira pas pour revenir.
Les alsaciens l’emportent 61 à 49.
2/ L’équipe de Jacky CHIRAMONTI domine le
match contre Alain BLERON en remportant les
quatre quart-temps, même si c’est à chaque fois
de peu (maximum 6 PM). Elle s’impose 69 à 53.
3/ De match, il n’y aura pas franchement entre
Richard JAKOB et Noël RAFFOUX. En effet,
les franciliens prennent 21 PM au 1er
quart-temps,
puis à nouveau 33 au 2nd
. Les poitevins sont
anesthésiés et perdront sur le score de 99 à 20.
4/ C’est au départ très équilibré entre les
savoyards de Claude VITTOZ et les alsaciens
de Gilles SYDA qui partent à égalité. Benjabari
RAZANAJOHARY bascule deux fois Sébastien
VITTOZ et Gilles SYDA remporte aussi son duel
face à Claude. Le score est alors de 44 à 20. Sur
le 3ème
quart-temps, Jocelyn VAUCHAMP, obligé
de prendre des risques, chute deux jeux (aucun
chez David MARCHAND). Le match est plié.
5/ Le défi entre Florent TRIVERO et Jacques
DUCHENE est à sens unique . Dès les premiers
étuis, les lyonnais agressent les bretons et
comptabilisent 33 points d’avance à la mi-temps.
Intouchables, ils s’imposeront 99 à 43.
6/ Jean-Paul MONTROUGE entame son match
contre Bernard LANGLOIS avec 12 points
d’avance. Malheureusement, il ne reste plus rien
dès la fin du 1er
quart-temps. Aucune différence
n’est ensuite faite lorsque, tout à coup, les
aquitains reprennent 20 points, juste avant les 6
derniers jeux. Au prix d’un ultime effort, Sébastien
DEBRIS arrache la victoire en gagnant son duel
de 25 PM. Les normands seront donc en quart.
7/ A l’issue des six premières donnes, Dominique
LEFEVERE mène de 24 PM contre Jean-Régis
BOIDIN.Lesnordistesserebellent immédiatement
et font fondre comme neige au soleil l’avance de
leurs adversaires. La tendance est inversée à la
fin du 3ème
quart-temps. Sur les 6 derniers jeux,
personne ne fera la différence et c’est donc
finalement la tortue BOIDIN qui triomphe sur le
lièvre LEFEVERE (78 à 72).
8/ Le derby alléchant bourguignon a lieu : les
tenants du titre face à trois des Champions
Quadrettes D1. Jacques GAUDILLIERE et Pascal
GUERIN gagnent chacun trois jeux avec un
léger avantage pour ce dernier. Pascal JAILLOUX
et Guillaume PORCEDDU se swinguent une fois
chacun et Guigui rajoute 3,5 PM pour porter
l’avance de son équipe à 8 PM. Patrick CLAR
gagne un jeu de plus que Fabrice QUILLARD :
les lapins sont revenus à 1 point. Lors de
l’affrontement final, la différence va se faire
principalement sur un jeu. Sur l’étui 22, Eric
BAJARD annonce une Contre qu’il chute, alors
que Lionel DUCARD gagne en simple garde.
Les lapins remportent ce derby 83 à 59.
Sébastien VITTOZ, Jocelyn VAUCHAMP,
Jérôme VITTOZ face à Damien LEMOINE
1122 Vous, les participants
Patrick GUINARD et Hervé MORIN cherchant
une parade aux attaques de Dominique
LEFEVERE
Bertrand LEONARD en train de revenir au
score au 1er
quart-temps malgré la grande
concentration de Laurent RIEDMANN
Le président bourguignon Patrick DURAND ,
à droite, assiste au derby et aux attaques du
redoutable Pascal GUERIN contre les lapins
Tarotmag 25
Donnes libres du 13/09/2015 a-midiDonnes libres du 13/09/2015 a-midi
à Soulac-sur-Mer (108 joueurs)à Soulac-sur-Mer (108 joueurs)
1/ RANGIER Robert (Loire Océan) : 1313
2/ PUJOL Christian : 1259
3/ FACHE Jean-Jacques (Picardie) : 1244
4/ GARNIER Guy (Loire Forez) : 1178
Donnes libres du 13/09/2015 soirDonnes libres du 13/09/2015 soir
à Soulac-sur-Mer (160 joueurs)à Soulac-sur-Mer (160 joueurs)
1/ NOVELLO Jacky (Centre) : 2257
2/ PORRET François (Savoie Mont Blanc) : 1903
3/ THIEBAUT Dominique (Lorraine) : 1472
4/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 1448
Triplettes du 14/09/2015 à Soulac-sur-Mer (14 triplettes)Triplettes du 14/09/2015 à Soulac-sur-Mer (14 triplettes)
1/ BAUMGARTEN Patrick, LABARBE Jérôme, FONTAN Laurent (Midi-Pyrénées) : 69,231 %
2/ BOIREAU Marc, SAUQUET Alain, MARCHAUDON Alain (Charentes) : 60,577 %
3/ CANTIN Claude, LE RAY Philippe, NAULIN Raymond (Loire Océan) : 59,615 %
4/ AUBRIET François, GRUMIER Gérard, ROYER Patrick (Champagne Ardenne) : 58,654 %
LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx
Quadrettes du 13/09/2015 à Soulac-sur-Mer (11 quadrettes)Quadrettes du 13/09/2015 à Soulac-sur-Mer (11 quadrettes)
1/ ROSSI Guy, SAUNOIS Jean-Claude, TEILLET Michel, TOURNEUR Jean-Claude (panaché) : 68,448
2/ LLESTA Patrick, AUMARD Roger, ALLAIRE Hervé, GIOT Philippe (Aquitaine) : 43,060
3/ ESTEOULE Jean-Marc, LACOU Hélène, LLESTA Arthur, LARNEY Martine (Aquitaine) : 22,554
4/ STEFANAZZI Emmanuel, LAURENT STEFANAZZI Pascale, JONC Lise, HERAUD Sébastien (panaché) : 21,781
Grand Libre du 16/09/2015Grand Libre du 16/09/2015
à Soulac-sur-Mer (272 joueurs)à Soulac-sur-Mer (272 joueurs)
1/ STEFANAZZI Emmanuel (Poitou Anjou) : 1881
2/ COSTEDOAT Michel : 1699
3/ FONTAN Laurent (Midi-Pyrénées) : 1698
4/ GRUMIER Gérard (Champagne Ardenne) : 1615
Donnes libres par équipes de quatre du 17/09/2015 à Soulac-sur-Mer (32 équipes)Donnes libres par équipes de quatre du 17/09/2015 à Soulac-sur-Mer (32 équipes)
1/ CHAFIOTTE Daniel, VARELA Placide, CHAPUIS Jean, THEPAUT René (Bourgogne / Bretagne) : 3176
2/ SANDRIN Fernand, PERTHUIS Brigitte, MADRE Gilles, BAUMGARTEN Geneviève (Centre / M-Pyrénées) : 2945
3/ LONGHINO Olivier, HAMZAOUI Hamid, ROBBE Louis, JEHANNO Daniel (Limousin / Franche-Comté / IDF) : 2274
4/ GILBERT Gérard, GOURMAUD René, BUCHER Jean-Pierre, REYNAUD Daniel (IDF / Centre / M-Pyrénées) : 1727
Donnes libres par équipes de deux du 15/09/2015 à Soulac-sur-Mer (100 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 15/09/2015 à Soulac-sur-Mer (100 équipes)
1/ CHAUVET André et CHAUVET Marie-José (Var Côte d’Azur) : 2242
2/ VITTI Frédéric (Ile de France) et PERRAULT André (Bourgogne) : 2147
3/ FONTAN Laurent et LABARBE Jérôme (Midi-Pyrénées) : 1934
4/ AUBRIET François et GRUMIER Gérard (Champagne Ardenne) : 1789
Donnes libres du 12/09/2015 a-midiDonnes libres du 12/09/2015 a-midi
à Soulac-sur-Mer (88 joueurs)à Soulac-sur-Mer (88 joueurs)
1/ BIDAULT Jean-Pierre (Aquitaine) : 2218
2/ AUMARD Roger (Aquitaine) : 1276
3/ TOURNOUD Michel (Loire Océan) : 1233
4/ KERNE Rachel (Aquitaine) : 1227
Donnes libres du 12/09/2015 soirDonnes libres du 12/09/2015 soir
à Soulac-sur-Mer (120 joueurs)à Soulac-sur-Mer (120 joueurs)
1/ MEYER Jean (La Réunion) : 2190
2/ BOULONNOIS Gilbert (Nièvre Yonne) : 1904
3/ STIQUEL Robert (Aquitaine) : 1706
4/ SIRIEIX Christian (Val d’Adour) : 1527
Donnes libres du 14/09/2015 a-midiDonnes libres du 14/09/2015 a-midi
à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)
1/ MADRE Gilles (Centre) : 2372
2/ BLANDIN Jean-Jacques (Bourgogne) : 1721
3/ JACOBY Henry (Aquitaine) : 1548
4/ LEQUIER Martine (Loire Océan) : 1543
Donnes libres du 14/09/2015 soirDonnes libres du 14/09/2015 soir
à Soulac-sur-Mer (152 joueurs)à Soulac-sur-Mer (152 joueurs)
1/ LIEVIN Jean-Pierre (Charentes) : 1723
2/ PATTEDOIE Michel (Charentes) : 1714
3/ FLORENT Christian (Picardie) : 1354
4/ ANDRE Bernard (Var Côte d’Azur) : 1319
Donnes libres du 15/09/2015 a-midiDonnes libres du 15/09/2015 a-midi
à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)
1/ MICHAUD Fabien (Bourgogne) : 1591
2/ BARBARA DA CUNA Patricia (Normandie) : 1488
3/ MEYER Jean (La Réunion) : 1299
4/ MALIGNE Dominique (Limousin) : 1208
Donnes libres du 16/09/2015 a-midiDonnes libres du 16/09/2015 a-midi
à Soulac-sur-Mer (180 joueurs)à Soulac-sur-Mer (180 joueurs)
1/ BIETRY Michel (Midi-Pyrénées) : 1972
2/ LACROIX Claude (Centre) : 1587
3/ PELTIER Alain (Bourgogne) : 1529
4/ TEILLET Michel (Loire Océan) : 1450
Grand Libre du 11/11/2015Grand Libre du 11/11/2015
à Drancy (136 joueurs)à Drancy (136 joueurs)
1/ SAADOUNE Jamal (Centre) : 2058
2/ HANDOUCHE Vincent (Picardie) : 1916
3/ MISMACQUE Jean-Pierre (Centre) : 1370
4/ DELABARRE Pascal (Ile de France) : 1151
Donnes libres du 11/11/2015 soirDonnes libres du 11/11/2015 soir
à Drancy (108 joueurs)à Drancy (108 joueurs)
1/ LAMY Pierre (Ile de France) : 1629
2/ ROUPSARD Daniel (Ile de France) : 1286
3/ MISMACQUE Jean-Pierre (Centre) : 1229
4/ FRANCERIES Patrick (Aquitaine) : 1177
Triplettes du 12/11/2015 à Drancy (22 triplettes)Triplettes du 12/11/2015 à Drancy (22 triplettes)
1/ DUFRESNOY Patrick, CHIARAMONTI Jacques, NOVELLO Jacky (Centre) : 62,500 %
2/ ENGEL Pascal, SYDA Gilles, MARCHAND David (Alsace) : 62,045 %
3/ RAZANAJOHARY Benjabari, WEIMERT Raymond, MOUTON Pierre-Alain (Alsace / Nord) : 60,455 %
4/ ESCALLIER Damien, CASTAING Lionel, LI Sok-lin (Languedoc Roussillon) : 59,091 %
Quadrettes du 13/11/2015 à Drancy (22 quadrettes)Quadrettes du 13/11/2015 à Drancy (22 quadrettes)
1/ BERTHELIER Bernard, GUILLEMIN Bernard, ROUSSEAUX Jacques, MIGNOTTE Aurélien (panaché) : 75,839
2/ DALPHIN Eric, SILBERSTEIN Michel, GINESTE Jacques, BOURDON Jean-Claude (Ile de France) : 68,641
3/ JUMEAU Delphine, MOUTON Pierre-Alain, BERTHONECHE Laurent, BEZ Julien (Nord / Allier) : 52,577
4/ PEREZ Adrien, RABINOVITCH Joël, CARMAGNAT Michaël, DONZEAU Philippe (Franche-Comté) : 40,087
Donnes libres du 12/11/2015 a-midiDonnes libres du 12/11/2015 a-midi
à Drancy (56 joueurs)à Drancy (56 joueurs)
1/ REGY Ronald (Ile de France) : 1355
2/ CHAMPARNAUD Pascal (Aquitaine) : 1348
3/ PEZON Jean-Marc (Ile de France) : 1193
4/ WINTER Micheline (Ile de France) : 1154
Donnes libres du 12/11/2015 soirDonnes libres du 12/11/2015 soir
à Drancy (76 joueurs)à Drancy (76 joueurs)
1/ SURGOT Patrice (Bourgogne) : 1626
2/ CENATIEMPO Pierre (Var Côte d’Azur) : 1432
3/ CHAMPARNAUD Pascal (Aquitaine) : 1365
4/ ROZAND Olivier (Bourgogne) : 1363
Donnes libres par équipes de deux du 13/11/2015 à Drancy (54 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 13/11/2015 à Drancy (54 équipes)
1/ MAUSSAND Alain et PINEAU Alain (Ile de France) : 2694
2/ BOULOGNE René (Bretagne) et DESBONNES Claude (Ile de France) : 1524
3/ DUBOIS Pascal (Ile de France) et AMRI Embarka (Vaucluse) : 1375
4/ MALOIZEL Michèle et ATLAN André (Ile de France) : 1325 Donnes libres du 13/11/2015 soirDonnes libres du 13/11/2015 soir
à Drancy (92 joueurs)à Drancy (92 joueurs)
1/ DUPUY Kévin (Picardie) : 2802
2/ COURNANEL Marc (Ile de France) : 1652
3/ MAHROUCHI Djamal (Ile de France) : 1450
4/ ROMEUF Patrick (Loire Forez) : 1386
Duplicaté Individuel du 12/11/2015Duplicaté Individuel du 12/11/2015
à Drancy (52 joueurs)à Drancy (52 joueurs)
1/ MILON Michel (Picardie) : 70,800 %
2/ DJIANE Jean-Louis (Ile de France) : 68,651 %
3/ DOMIQUIN Joseph (Ile de France) : 63,333 %
4/ LEDOUX Olivier (Ile de France) : 58,389 %
1144 Vous, les champions
Donnes libres du 27/11/2015 après-midiDonnes libres du 27/11/2015 après-midi
à Aix-les-Bains (228 joueurs)à Aix-les-Bains (228 joueurs)
1/ DUBOIS Jean (Ile de France) : 1906
2/ MADRE Gilles (Centre) : 1863
3/ SARTORI Robert (Savoie Mont Blanc) : 1708
4/ MAHROUCHI Djamal (Ile de France) : 1625
Libre parallèle du 27/11/2015 soirLibre parallèle du 27/11/2015 soir
à Aix-les-Bains (300 joueurs)à Aix-les-Bains (300 joueurs)
1/ SCALA Stéphane (Languedoc Roussillon) : 2412
2/ ALLIROL Didier (Loire Forez) : 2113
3/ NAOUR Claudine (Ile de France) : 2109
4/ KHATTOU Farid (Savoie Mont Blanc) : 1940
Grand Libre du 28/11/2015Grand Libre du 28/11/2015
à Aix-les-Bains (392 joueurs)à Aix-les-Bains (392 joueurs)
1/ BERTHOLET Jean-Pierre : 2306
2/ BENBOURNANE Mouloud (Ile de France) : 2003
3/ ATTIAS Joëlle (Ile de France) : 1983
4/ CHOISY Robert (Bourgogne) : 1814
Triplettes du 27/11/2015 à Aix-les-Bains (36 triplettes)Triplettes du 27/11/2015 à Aix-les-Bains (36 triplettes)
1/ PIETON-FRESSON Jérôme, JIGUET-JIGLAIRE Didier, GUINARD Patrick (Savoie Mt Blanc / Ain) : 69,296 %
2/ GUILLOT David, DAVID Sandra, LUCIDO Sylvain (Loire Forez / Var Côte d’Azur) : 66,199 %
3/ DUPUY Laurent, MITTERRAND Daniel, SANDRIN Fernand (Centre) : 63,506 %
4/ BAUMGARTEN Patrick, MOYERE Jérémy, PIERI Sabrina (Midi-Pyrénées / Corse) : 62,713 %
Donnes libres par équipes de deux du 28/11/2015 à Aix-les-Bains (140 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 28/11/2015 à Aix-les-Bains (140 équipes)
1/ GUILLAUD Maurice et MAUGAIN Joël (Lyonnais) : 1949
SILBERSTEIN Michel et DJIANE Jean-Louis (Ile de France) : 1949
3/ GUERREIRO Joao et CECCALDI Catherine (Lyonnais) : 1769
4/ VITTOZ Claude et VITTOZ Sébastien (Savoie Mont Blanc) : 1708
Donnes libres par équipes de quatre du 29/11/2015 à Aix-les-Bains (56 équipes)Donnes libres par équipes de quatre du 29/11/2015 à Aix-les-Bains (56 équipes)
1/ LELIEVRE Gisèle, DUQUENOY Eugène, VERP Jean-Claude, MOUSSA Antoine (panaché) : 2933
2/ MASSON Philippe, BONJEAN Claude, DELABARRE Pascal, BOETTCHER Isabelle (IDF / Seine et Marne) : 2313
3/ LIGIER Pascal, OBERON Christian, RACINE Claude, RENAUD Gérard (Franche-Comté) : 1927
4/ PEREZ Adrien, PORRET Perrine, BAUMGARTEN Geneviève et Patrick (Franche-Comté / Midi-Pyrénées) : 1842
1155Vous, les champions
Tarotmag 25
CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR ÉQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR ÉQUIPES DE 4
1/ Tarot Club de Civrieux d’Azergues - Lyonnais (CUCHET Dominique, FAYOT Jacques, GLADIEUX Michel, HECQUET Pascal) : 3481,75 points
2/ Deauville Tarot Club - Normandie (DEUVE Christophe, CAUVIN Michel, BARBOT Jacques, DIEUZY Denis) : 3259,25
3/ Le Petit Pugètois - Var Côte d’Azur (BUSSON Jean-Pierre, CARROZZA Tommaso, CASTAGNE Suzette, MATHIEU Sophie) : 3194
4/ Tarot Club de Sallanches - Savoie Mont Blanc (LIMIDO Pierre, LANDORMY Thierry, LAIDANI Rachid, KHATTOU Farid) : 3153,75
5/ Tarot Club des Amognes de Saint Benin d’Azy - Nièvre Yonne (NAVARRO Gilles, TARDY David, MONTADOR Joël, DUPART Elian) : 2642,75
6/ Tarot Club de Saint Fraigne - Charentes (GUAY Jean-Noël, GUAY Maureen, GUAY Anne-Marie, GROLLIER Flavien) : 2338
7/ Tarot Club du Loch - Bretagne (JEGOUSSE Jérôme, COGARD Rémy, LAIGO Daniel, ORVOEN Mickaël) : 2090,25
8/ Tarot Club Fertois - Seine et Marne (HERBETTE Franck, LECELLIER Michel, CHARRIER Patrice, NOYON Roger) : 1905,50
9/ L’Excuse d’Or Ambarroise - Ain (MAGDELAINE Alain, ANDRE Michel, ANDREY Jacques, GENDROT Pierre) : 1389,50
10/ Tarot Club du Haut Bugey de Brion - Ain (MARILLIER Jean-Michel, CHEVASSUS Pierre, NIOGRET Philippe, BARRAS Pierre) : 1370,50
11/ Tarot Club de Civrieux d’Azergues - Lyonnais (AMARGIER Christian, AMARGIER Florian, MAGAT Jean, MAGAT Michèle) : 1222,50
12/ Tarot Club Luron - Franche-Comté (PENAUD Géraldine, ZELLER Cyril, FRELIN André, ZEGGAI Mohamed) : 1056,25
13/ Tarot Club de Wavignies - Picardie (DAUPHIN René, PHILIPPE Alain, NAGY Brigitte, VAQUETTE Brice) : 926
14/ Tarot Club Nouvellois - Languedoc Roussillon (CANTIER Philippe, SCALA Stéphane, ARRIGONI Jean-Marc, COIRON Claude) : 918,50
15/ Tarot Club Abbazia Di Fium’Orbo - Corse (PIERI Sabrina, PIERI Marie-Ange, FAGNON Nadine, PIERI Chantal) : 916
16/ Association Maizières Cartes - Lorraine (VILLEFAYOT Daniel, LIBOR Gilles, DEVASMES Gérard, REB Tonny) : 669,25
17/ Tarot Club Vulpillien - Lyonnais (LEMAIRE Thierry, MARTIN Alain, LEROUGE Armand, LEROUGE Jordan) : 255,75
18/ Tarot Club Lillerois - Nord Pas de Calais (MOUSSA Martine, MARCINKOWSKI André, MIRAMONT Alain, BEAUVARLET Laurent) : 132,25
19/ Tarot Club de l’Odet - Bretagne (NEANT Louis, CORNEC Xavier, NEANT Louis J., JULARD Nicole) : 18,25
20/ Tarot Club de Sées - Normandie (DROUET Danielle, LEROUX Thierry, SAINLOT Jean-Louis, DENIS Michelle) : - 491,50
21/ Atout 21 Blanquefort - Aquitaine (VANDENBROUCKE Michel, GUSTIN Claude, JONC Lise, TERON Medye) : - 907,50
22/ Tarot Club Génelardais - Bourgogne (DURAND Patrick, CLAR Patrick, BEAL Karine, SPINELLA Tony) : - 945
23/ Tarot du Salat - Midi-Pyrénées (MILLET Alain, GARCIA Pierre, NYA Abdel, HATCHONDO Charles) : - 1013
24/ Tarot Club 43 Le Monastier sur Gazeille - Loire Forez (VAILLE Jérôme, FAURE Nicole, ALLIROL Didier, MULLER Patrick) : - 1072,50
25/ Tarot Club Cortenais - Corse (VILLARD Philippe, DESJOBERT Martine, MILLARD Frédéric, CESARI Jean-Luc) : - 1138,75
26/ Tarot Basse Ariège Pamiers Mazères - Midi-Pyrénées (TRENQUE Daniel, DELRIEU Francis, DE LA PENA Jean-Philippe, ARNAUD Olivier) : - 1521,75
27/ Tarot Club Génelardais - Bourgogne (GUELMANE Ahmed, JULES Daniel, VUILLAMY Jean-Marc, PIAZZOLLA Bruno) : - 1550,50
28/ Tarot Club du Château d’Olonne - Loire Océan (PATEAU Philippe, BRILLOUET Jean-Claude, BELZ Joël, LE ROY Yannick) : - 1972,25
LLeess CChhaammppiioonnnnaattss ddee FFrraannccee
COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE (LISTE DES HUIT ÉQUIPES ENCORE EN COURSE)(LISTE DES HUIT ÉQUIPES ENCORE EN COURSE)
- KETCHEDJI Yvan, CLAR Patrick, DUCARD Lionel, GAUDILLIERE Jacques, JAILLOUX Pascal (Bourgogne)
- VOISINET Christophe, WEILL Marc, DAMOISEAU Nicolas, COULON Alain, RIEDMANN Laurent (Alsace)
- CHIARAMONTI Jacques, DUPUY Laurent, MARTINEZ Jean-Philippe, NOVELLO Jacky, DUFRESNOY Patrick, ROUSSEAU Lucien (Centre)
- JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël, LIVOLSI Franco, CHASSAGNON Philippe, PILOTELLE Barbara (Ile de France)
- SYDA Gilles, MARCHAND David, ENGEL Pascal, WEIMERT Raymond, RAZANAJOHARY Benjabari (Alsace)
- TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie, DJIAN Jean-David, PORRET Nicolas, BOTELLA Olivier, CARON Aimé (Lyonnais)
- LANGLOIS Bernard, MERCIER Sébastien, DEBRIS Sébastien, DIEUZY Denis, RUEL Jean-Pascal (Normandie)
- BOIDIN Jean-Régis, LELOIRE Pascal, SOTTY Stéphane, ROEDSENS Steve, TERRIER Hugo, TERRIER Christophe (Nord / Champagne A. / Picardie)
CHAMPIONNAT DE FRANCE INDIVIDUEL SENIORCHAMPIONNAT DE FRANCE INDIVIDUEL SENIOR
1/ PORRET François (Savoie Mont Blanc) : 262,698 %
2/ ENAUX Alain (Ile de France) : 253,906 %
3/ STIQUEL Robert (Aquitaine) : 252,491 %
4/ PERELLI Philippe (Ile de France) : 251,930 %
5/ GORPHE Chantal (Var Côte d’Azur) : 250,315 %
6/ FRANCERIES Patrick (Aquitaine) : 248,240 %
7/ OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 246,846 %
8/ SEGUIN Jean-Pierre (Bourgogne) : 245,203 %
9/ BERTUIT Joël (Allier) : 243,517 %
10/ THIEBAUT Dominique (Lorraine) : 241,288 %
11/ SANDOZ Gérard (Ain) : 240,767 %
12/ QUILLARD Jean (Bourgogne) : 240,611 %
13/ DEPESSEVILLE Daniel (Nièvre Yonne) : 240,057 %
14/ LAUNAY Raymond (Sarthe Mayenne) : 239,854 %
15/ ANDRADE José (Bourgogne) : 239,550 %
16/ DESSON Gérard (Nièvre Yonne) : 239,244 %
17/ NOVELLO Jacky (Centre) : 238,923 %
18/ SAGNAT Daniel (Limousin) : 237,898 %
19/ GINESTE Jacques (Ile de France) : 234,868 %
20/ VACHON Alain (Bretagne) : 234,035 %
21/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 233,223 %
22/ ARRICOT Catherine (Poitou Anjou) : 232,108 %
23/ PALOCHE Michel (Limousin) : 231,159 %
24/ AIN Richard (Midi-Pyrénées) : 229,054 %
25/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 227,943 %
26/ PERRAULT André (Bourgogne) : 227,136 %
27/ MAZELIN André (Val d’Adour) : 226,948 %
28/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 220,348 %
1177Vous, les champions
La Coupe de France
En 2005, le Coupe de France se déroule de
nouveau à Albi, ville ayant déjà accueilli cette
compétition en 1994, 1997, 2001 et 2003.
Les normands Champions de France à Vierzon,
Didier CLAUDIC, Bernard LANGLOIS, René
MICHAUX, Denis DIEUZY et Gérard ADAM,
affrontent au premier tour les parisiens d’Eric
SICHERE, repêchés de dernière minute. La joie
d’intégrer le championnat a sans doute fait
pousser des ailes aux franciliens qui écrasent
les tenants du titre (142 à 47). Ils continuent sur
leur lancée, pulvérisant en huitième de finale les
bretons de Didier LE FAILLER (121 à 45) et en
quart les seine-et-marnais d’Arnauld LEONARD
(148 à 39). En demi-finale, opposés aux aquitains
de Patrick LLESTA, ils n’arrivent pas à faire le
trou en début de match. Ce sont les six dernières
donnes qui les qualifient pour la finale.
L’ultime duel les opposera à une autre formation
du comité, celle de Michel PAWLISZ. Avant
d’en arriver à ce stade, les nationaux parisiens
ont battu de 100 points les languedociens de
Patrick HATCHONDO et de plus de 70 PM les
vauclusiens de Nathalie DESANTI. La victoire
n’a pas été facile contre les francs-comtois de
Joël RABINOVITCH (55 à 53) en quart de finale
où la perte d’un Cavalier aurait pu les arrêter.
En demi-finale, confrontés à leurs collègues de
région Richard JAKOB, Barbara PILOTELLE,
Philippe CHASSAGNON, Jean-Noël LOISEAUX,
Philippe LUCCHETTI et Jacky NOVELLO, ils
réussissent, après un départ timide, à s’imposer.
Il n’y aura guère de suspense en finale : Michel
PAWLISZ et les siens assassinent leurs
valeureux opposants au cours des trois premiers
quart-temps. Le 4ème
verra un baroud d’honneur
d’Eric SICHERE, Jean-Philippe BURCK, Marc
LANDY etChristopheIBROUCHENE,quipeuvent
être fiers de leur jolie 2ème
place.
Le quatuor Michel PAWLISZ, Kamel BOUSBA,
Patrick CHOUKROUN et Ricardo SALVADOR,
qui avait gagné en 1997, triomphe à nouveau à
Albi, mais cette fois avec Jean-David DJIAN,
qui savoure son premier titre national. Ils étaient
aussi accompagnés du regretté Benoît TRIVERO
à qui vont nos pensées.
Le podium ne sera pas 100% parisien. En effet,
après un match appliqué, ce sont les bordelais
Patrick LLESTA, Martine LARNEY, Jean-Philippe
REVERDY et Alain PRESLE qui montent sur
la 3ème
marche, dans la joie mais avec difficulté
pour leur capitaine qui s’est blessé en jouant au
football avec son fils Arthur !
Il y a dix ans ... en 2005
La fin du “Journal des Affiliés”
En 1998, Lionel BEGOUIN, alors membre du
Conseil d’Administration de la FFT, avait eu
l’idée de créer une brochure de liaison entre la
direction, les comités, les clubs et les licenciés,
le “Journal des Affiliés”, pour relater les actions
entreprises par la Fédération, donner les résultats
des championnats nationaux et des festivals,
annoncer les manifestations Tarot à venir... La
FFT décide d’envoyer ce journal à chacun de
ses licenciés, une fois par an en début de
saison. Ainsi, en septembre 1998, arrivait dans
les boîtes aux lettres une édition spéciale,
intitulée “lettre mensuelle”, comportant 12 pages
sur papier 80g blanc, écrite à l’encre bleue.
En 1999, la couverture passe en couleur, mais
l’intérieur reste monochrome. Un effort est
aussi fait sur la qualité du papier et les photos
sont plus nombreuses, suite à l’émancipation
du numérique.
Lionel BEGOUIN, rédacteur en chef et reporter
attitré, assurera ses fonctions jusqu’en 2002
avant que la conception de la brochure soit
réalisée au siège. La FFT le remercie encore
vivement pour son travail (16 journaux).
Le “Journal des Affiliés” est désormais conçu par
Adrien PEREZ, embauché en tant qu’agent de
communication. Le numéro 17 sort à Vichy : son
nouveau look et son contenu plaît énormément.
La FFT, désireuse d’améliorer la communication,
décide alors d’envoyer à chaque licencié toutes
les parutions de la revue, devenue trimestrielle.
Gilbert FAIVRE, alors administrateur et président
de la Commission Jeunes, se propose pour aider
à la rédaction des articles. Merci à lui pour son
investissement. Enseptembre2005sortledernier
“Journal des Affiliés”, le n°27. Voulant s’ouvrir
vers l’extérieur, la FFT abandonne ce nom trop
restrictif et le remplace par “Le Tarot”.
1188 Vous, les champions
Tarotmag 25
Tarotmag 25
Championnat de France
Libre par équipes de quatre interclubs 2015
Après les jeunes, le club de Civrieux d’Azergues brille chez les adultes !
Comme en 2013, quelques flocons de neige
tombent sur Aix-les-Bains le samedi matin, mais
sans commune mesure. Suite aux forfaits de
dernière minute la veille et au peu d’équipes
remplaçantes présentes sur place,le championnat
débute à 13h30 avec 99 prétendantes au lieu
des 100 prévues. Emmanuel STEFANAZZI,
président de la FFT, prononce son discours de
bienvenue. Il officiera pour l’occasion en tant
qu’arbitre, assisté par le merveilleux couple
Valérie et Michaël DEBIESSE.
Première séance (99 équipes)
Comme l’an dernier, ce sont des lorrains qui
démarrent le plus fort. Daniel VILLEFAYOT,
Gilles LIBOR, Gérard DEVASMES et Tonny
REB prennent les commandes avec 4273 points.
Les corses aussi voyagent bien malgré la mer
agitée lors de la traversée de la veille. Sabrina,
Marie-Ange et Chantal PIERI, accompagnées
de Nadine FAGNON, du Tarot Club Abbazia di
Fium’Orbo, sont 2ndes
à 3100 (plus de 1000
points de retard) alors que les cortenais Philippe
VILLARD, Martine DESJOBERT, Jean-Luc
CESARI et Frédéric MILLARD se classent 4èmes
(+2877). Intercalés entre les équipes corses, les
représentants de Bénodet Louis NEANT, Xavier
CORNEC, Louis J. NEANT et Nicole JULARD
ont capitalisé 2901 points.
Derrière, sur cette séance aux premiers scores
élevés, on retrouve encore cinq formations ayant
marqué plus de 2000 points : celles du président
CCR charentais Jean-Noël GUAY, du lyonnais
ChristianAMARGIER,duforézienJérômeVAILLE,
du sarthois Jean-Claude LORIOT et bien entendu
des fameuses chemises hawaïennes composées
de Jean-Marc RAVE, François RAVE, Hubert
GRILLARD et Jean-Luc BAUJARD de l’Excuse
Gueugnonnaise (Bourgogne).
Parmi les rescapés, on retrouve des habitués : le
Champion de France en titre Jean-Luc DELAITRE
du Cercle Messin (33ème
) et les nivernais Gilles
NAVARRO (13ème
) et Olivier PORTKA (22ème
).
Patrick DURAND, le président de Bourgogne, ira
aussi au 2ème
tour (34ème
) bien qu’il doive "traîner
un petit boulet" (lol !) dont on taira pudiquement
le nom. Ça passe aussi pour les savoyards
Pierre LIMIDO (35ème
) et Mireille DIGARD (47ème
).
Les azuréens de Jean-Pierre BUSSON sont
soulagés de voir qu’avec -216, ils occupent la
52ème
et dernière place qualificative.
C’est terminé pour le Champion de France Libre
Individuel de l’année, Olivier AUBERT (Nièvre
Yonne), qui occupe le 61ème
rang. C’est fini aussi
pour les ex-Champions Tony FIGUEIRERO et
Lucien ROUSSEAU (Centre) qui échouent à la
59ème
place. On doit se séparer aussi de la
relectrice de choc du TAROTmag puisqu’Isa
POUZADOUX se classe 75ème
. Pourtant,
l’angevine était heureuse de se trouver à la table
49 au départ de cette séance. Ce n’était peut-
être pas un si bon présage !
Deuxième séance (52 équipes)
Tout le monde est à l’heure pour la reprise, mais
en ayant laissé la moitié des points en route
comme le veut la tradition, les lorrains, en tête
avant le repas, ont du mal à digérer. Daniel
VILLEFAYOT et ses partenaires de l’Association
Maizières Cartes rétrogradent à la 10ème
place,
ne comptabilisant plus que 1598 points. La
famille PIERI a résisté, étant encore 3ème
avec
+2888. Ce sont des lyonnais qui ont vu le plus
de jeu sur cette séance : Dominique CUCHET
et ses collègues du Tarot Club de Civrieux
d’Azergues s’emparent du leadership avec 3467
points. Christian AMARGIER, du même club, n’a
pas la même chance puisqu’il passe de la 7ème
à
la 27ème
place, mais cela suffira pour jouer
dimanche après-midi. Au 2nd
rang provisoire, les
normands du Deauville Tarot Club et leur capitaine
Christophe DEUVE sont à peine à 100 points
derrière. Jérôme VAILLE et ses équipiers (Tarot
Club 43 Le Monastier sur Gazeille) gagnent
deux rangs. Louis NEANT n’a pas vu les mêmes
jeux que l’après-midi, il est désormais dans le
ventre mou, à la 15ème
position. L’autre équipe
corse subit la même punition (11ème
) alors que
Pierre LIMIDO remonte et vient se placer juste
derrière (12ème
). Patrick DURAND poursuit sa
route toujours en dépit de son "petit boulet" !
Côté nivernais, Gilles NAVARRO (23ème
) accède
à la finale alors qu’Olivier PORTKA n’aura pas
cette chance (40ème
). L’équipe normande de
Danielle DROUET s’octroie le dernier sésame
d’entrée en finale à +433. C’est abominable, mais
les premiers non qualifiés sont bourguignons :
au revoir les formations de Pascal GUERIN et
de Jean-Marc RAVE.
Troisième séance (28 équipes)
Après la 1ère
position, il n’y a pas de changement.
Dominique CUCHET conserve la pole position,
en augmentant légèrement son capital. Par
contre, derrière, ça bouge : ce sont maintenant
les heureux remplaçants de l’Ain, amenés par
Jean-Michel MARILLIER, qui sont passés à la 2nde
place devant les bretons de Jérôme JEGOUSSE.
Après cinq autres donnes, le seul changement
notable est la remontée de Jean-Pierre BUSSON
(3ème
) et de Pierre LIMIDO (4ème
). Les corses
Vue sur la 1ère
séance qui comporte une table vide !
2211Vous, les participants
s’écroulent et Patrick DURAND tente de survivre
malgré son lest. Jérôme VAILLE poursuit sa
descente et en fin de classement, tous semblent
résignés,avec5000pointsderetardsurlesmeneurs.
Le maillot jaune change à l’issue de la 3ème
rotation:Jean-PierreBUSSONadoubléDominique
CUCHET et Jean-Michel MARILLIER. Jean-
Noël GUAY et Gilles NAVARRO se rapprochent
et restent en embuscade (6ème
et 7ème
). Les
corses descendent encore un peu plus au sud
pour se rapprocher de l’île !
Après vingt donnes jouées par tous, Jean-Pierre
BUSSON a accru son avance de 500 points sur
Dominique CUCHET, 800 sur Jean-Noël GUAY
et 1100 sur Gilles NAVARRO. Le podium se
dessine, mais attention en libre par quatre, tout
va vite ! Même Daniel VILLEFAYOT, en tête en
fin de 1ère
manche, 10ème
avec 1900 points de
retard, peut encore espérer. Pour les négatifs,
les chances sont plus minces, mais pas nulles.
Sur la dernière manche, les azuréens Jean-
Pierre BUSSON, Tommaso CARROZZA, Suzette
CASTAGNE et Sophie MATHIEU réalisent -300,
ils ne seront malheureusement pas Champions.
Ils vont néanmoins parvenir à conserver la 3ème
place, ce qui est une belle performance quand
on se souvient qu’ils étaient les derniers qualifiés
à la fin de la séance du samedi après-midi.
Dominique CUCHET, Jacques FAYOT, Michel
GLADIEUX et Pascal HECQUET, auteurs de
+500, apportent un nouveau titre de Champion
de France au comité Lyonnais et à leur club de
Civrieux d’Azergues. Il fallait tout ça pour
devancer les normands Christophe DEUVE,
Michel CAUVIN, Jacques BARBOT et Denis
DIEUZY qui ont fait une remontée spectaculaire
de 7 places grâce à leurs 1500 points à la
dernière position. Les locaux Pierre LIMIDO,
Thierry LANDORMY, Rachid LAIDINI et Farid
KHATTOU, du Tarot Club de Sallanches cher
au tenant du bar Lionel GAUTEUR alias "Yoyo",
échouent au pied du podium, juste devant Gilles
NAVARRO et Jean Noël GUAY.
Félicitations à tous, et rendez-vous l’an prochain
àBagnolesdel’Ornepuisquesivousavezmanqué
l’information, une alternance entre Aix (années
impaires) et Bagnoles (années paires) a été
mise en place.
Dans la famille PIERI, je voudrais la mère,
Chantal ! Dans la famille AMARGIER, je
voudrais le père, Christian !
Dans la famille GUAY, je voudrais le gendre,
Flavien GROLLIER !
2222 Vous, les participants
Tarotmag 25
Mauvais
swing
Les honneurs
le composent
Apéritif
entre deux
séances
Bulle
Causes de
l’arrêt de
la Coupe
de France
Fit une
petite de
barrage
Fou
Sauver
(des points
ou le Petit)
Brochure
contenant
des PP
Bout
Impôt
directement
prélevé
Boisson
Pénalité
qui peut
parfois
coûter cher
Paguet est
l’un de ses
nombreux
surnoms
Cadichon et
Bourriquet
Changea
de couleur
Idiot
Attribuas
des prix
Dernier mot
après l’écart
Animateur
de jeux
Imitation
Jeu
à trois
coupes
Privé de jeu
en libre
Prénom
breton
Vanille
ou fraise
Poème
chinois
Non
demandeur
Carte
faible
En défense
contre
Est
Force d’une
couleur ou
de l’atout
Partageais
l’enveloppe
Etudie pour
un surcontrat
Champion
de France
Pris (une
pénalité)
Affranchi Désirs
Constituait
la première
mouche
Tours
Gloussé
Ne laisse
plus
aucun pli
Tour
Durée d’une
saison
Passes sous
silence
Il est bon
pour le
coeur
Note
Convivialité
doit être
celui de
la FFT
De cela
Examen
médical
Couleur
de la victoire
Tournoi
sur internet
Subi
Lithium
Rongeur
Créer des
donnes
avec Extar
Ouvre une
nouvelle
couleur
Ne montes
pas
Mots fléchés
Solutions des jeux page 31
Le licencié mystère
Aidez-vous des indices pour retrouver la joueuse ou le joueur choisi.
2244 Vous, les joueurs
Tarotmag 25
Tarotmag 25
.
LLeessCCoonnssuullttaannttss
L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Florent TRIVERO - Adrien PEREZ)
Le match étant équilibré et seulement à son premier tiers, une Contre n’est pas envisageable, surtout que la pose du Petit en sécurité n’est pas évidente. La Garde
Sans le Chien est plus flagrante, avec des honneurs majeurs dans les quatre couleurs et les deux imprenables acquis, quel que soit le sort du Petit. L’entame du Roi
de ♦ et le développement de ce flanc laissent une minuscule chance de faire les deux pièces à ♥ et la possibilité d’impasser à ♣, si la réussite du contrat l’impose.
Sur une Garde, écarter les deux petits ♣ semble obligatoire pour s’ouvrir la pose du Petit au 2nd
tour de la couleur. Les pièces ♥ (au moins Dame et Cavalier),
impossibles à faire en débordement, doivent aussi être couchées. Ensuite, il suffit d’équilibrer son jeu en enlevant deux autres cartes (exemples : le Valet de ♥ avec
un petit ♦ ou un petit ♠, ou deux petits ♦). On débutera bien sûr par les ♥ pour affaiblir la défense, et plus précisément par le 9, pour se laisser la chance de
l’encaisser en cas de singlette.
Malik FARHAT (Alsace) - Première Série Nationale
Le Petit n’a pas de place sur un surcontrat, mais on a quand même 40 points à faire si le jeu est bien réparti. Le point
manquant ne semble pas évident à récupérer. Il faut aussi qu'il n'y ait pas de surprise quant à la Dame de ♠, la Dame
de ♥ et le 19. Je choisis d'être sage, nous ne sommes qu'au 2ème
quart-temps, sans retard. Je demande donc une Sans.
Plus jeune, c’était Contre sans hésiter ! Je passerai par les ♦, Roi bille en tête. Une variante aurait été d’entamer du
Cavalier de ♥ (pour le point de la Dame et une éventuelle image à la volée à ♦), mais on est en droit d’espérer encaisser
les deux pièces à ♥. Sur une garde, mon écart aurait été le suivant : ♥ D-C-V / ♦ As / ♣ 7-2. J’aurais commencé par ma
plus longue, pour protéger le Petit et placer la main, du 9 de ♥ que je ferai si le Roi n'est pas devant ou si ça ne coupe pas.
Laurent PAOLETTI (Corse) - Première Série Coeur
Mon contrat sera une Garde Sans car même sans le Petit, je suis à 40 points, sans compter les 3 points minimum du chien.
La partie devrait gagner au minimum de 2, si tout se passe bien ! Une garde rapporte peu, sans la poignée ni le Petit au
bout. La Contre peut chuter et à ce stade, n'ayant pas de retard, je ne prends aucun risque. Sur une Sans, j'entame atout,
du 7, pour bloquer la jouerie atout. Si la défense décide de contre-attaquer, je perdrai sans doute le Petit, mais aurai
protégé mes points en cas de mauvaise répartition. Sur une garde, mon écart aurait été : ♠ 6-3 / ♥ D-C / ♣ 7-2.
J’aurais développé les ♦, en débutant bien sûr par le Roi, et aurais attendu volontiers le 2ème
trèfle pour poser le Petit !
Claude HENON (Aquitaine) - Deuxième Série Carreau
Avec 38 points assurés dans la main (mariage ♠, Dame de ♥, Roi de ♦, Roi de ♣, 21 et Excuse) et 6 autres points
possibles (Cavalier de ♥ et 19 d’atout), ayant l’avantage de l’entame, je propose une Garde Contre pour ne pas risquer
de perdre 6 à 7 PM sur une Garde Sans chez moi et une Garde Contre réussie chez l’adversaire. Je pousse mes ♦ à
fond en commençant par le Roi.
En garde, j’écarte : ♠ 6-3 / ♦ 8-6-As / ♣ 2. Pensant à une jouerie atout de la défense, j’envoie le 9 de ♥, espérant
rester maître, et je pousse les ♥ à fond, souhaitant déborder la défense avec Dame, Cavalier et Valet.
Gisèle LELIEVRE (Normandie) - Promotion
Avec un tel jeu, je fais un décompte : trois Rois et le 21 (24), l’Excuse (4), la Dame de ♠ (5), la Dame de ♥ (5) et le 19 (2),
soit 40 points effectifs. J’ai mis une croix sur le Petit qui est fortement en danger (5ème
et pas de sortie). Je compte donc
seulement sur deux bouts et demande une Sans pour bénéficier des trois points minimum du chien, et j’en espère plus !
Je jouerai Roi de ♦, puis le 10, et dès que je reprendrai la main, les continuerai. Sur une garde, j’aurais choisi l’écart
suivant : ♠ D / ♥ D-C-V / ♣ 7-2. Tout en assurant la gagne, j’aurais équilibré mes couleurs autour de ma longue ♦.
J’aurais entamé du 10 de ♥, puis les aurais joués à fond pour désatouyer le plus rapidement possible les défenseurs.
Blandine JEHAN (Vaucluse) - Junior
Je demande une Garde Sans le Chien, car même si je perds le Petit, je pourrai réussir ce contrat. J'arrive en effet à 41
points avec mes trois Rois (18 points), mes deux Dames (10 points), le 21 (6 points), l’Excuse (4 points) et les 3 points
minimum du chien.
Sur une garde, mon écart aurait été le suivant : ♦ 10-8-6-As / ♣ 7-2. Je choisis de conserver ma longue ♥ et mon
mariage ♠. Mon entame aurait été le 9 de ♥ pour faire tomber le Roi. S’il reste en jeu et que ça ne coupe pas, je suis
certaine de faire le pli car j'ai cinq cartes sous-maîtres à ♥.
Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ?
Sur une garde, quel aurait été votre écart ?Sur une garde, quel aurait été votre écart ?
Si vous aviez réalisé un surcontrat, vousSi vous aviez réalisé un surcontrat, vous
répondrez quand même à cette question.répondrez quand même à cette question.
Vous préciserez votre plan de jeu et votreVous préciserez votre plan de jeu et votre
entame pour chacuneentame pour chacune
des questions.des questions.
CHIEN
Vous participez au match régional directement qualificatif pour la Coupe
de France. Après avoir remonté votre handicap de points face à l’équipe
adverse, vous partez en attaque au 2ème
quart-temps.Aprèsladonnen°7
qui n’avait guère d’intérêt, vous relevez la main d’attaque de l’étui n°8.
2277Vous, les joueurs
SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee
SUD
NORD Preneur Donneur
OUEST
EST
COMMENTAIRES
ATTAQUE
La main de départ et le chien
Bien qu’elle ne comporte que peu de points, un seul Roi, la main d’attaque est
constituée de belles longueur et qualité d’atouts (deux bouts 8èmes
par 20-17-15),
avec une couleur 4ème
. Le chien est correct : un petit atout en renfort et des figures
non négligeables avec ce jeu pauvre en points. Le Cavalier de ♥ complète la longue.
L’écart et le plan d’attaque
Sa base saute aux yeux : une couleur 4ème
(♦ ou ♣) pour la coupe et le petit ♠
pour assécher le Roi. Les attaquants l’ont d’ailleurs respectée, préférant tous les
quatre coucher les ♦ blancs (couleur dans laquelle tous les points sont à prendre),
même s’ils ont relevé Dame et Valet de ♣ au chien (couleur qui risque de ne
jamais être entamée par la défense). Ces points étant en danger, un écart avec
coupe ♣ aurait pu se justifier, mais personne ne l’a effectué.
Concernant la 6ème
carte, plusieurs variantes ont été adoptées. La Dame de ♣
semble quand même la carte la plus logique à enlever car il sera très compliqué de
l’encaisser pour les raisons évoquées précédemment. Seulement deux preneurs ont
fait ce choix. Un a couché le Valet de ♣, l’autre le Cavalier de ♥ de la longue qui
était semble-t-il une option à bannir. Aucun n’a écarté un petit ♣ pour conserver la
séquence Dame-Valet.
Le preneur jouera bien entendu sa longue à ♥. Il devra faire attention à ne pas
se faire surcouper et par conséquent être vigilant aux fermetures de couleur
(doubletons) des défenseurs. S’il se sent menacé, il pourra donner un coup de 15
d’atout pour faire le ménage, tenter de faire sauter le 21 afin d’affranchir le 20.
Avec deux faiblesses et une longueur 9ème
, le preneur retardera le Petit et
étudiera, selon la jouerie de défense, s’il peut le mener au bout. S’il juge que c’est
impossible, il devra le poser sur la 2ème
faiblesse. En étant réalistes, après écart,
peu de preneurs pouvaient prétendre aller au bout avec cette main !
DÉFENSE
Le système de signalisation choisi pour l’occasion
Sans savoir qui en étaient les investigateurs, les joueurs ou la Fédération, le
système retenu pour ce tournoi était le suivant : tout pair (honneurs et atout),
tenue en montant, doubleton en descendant, main forte du 7 au 10. Vous
comprendrez mieux ainsi certaines cartes jouées !
L’entame
Que fallait-il faire ? Tenter de montrer la coupe ou donner un coup d’atout du fond
non demandeur (d’après le système) et sans protection ? Bien qu’il en ait ramassé
deux au talon, le preneur a de grandes chances de couper ♦ car Ouest possède
le mariage. Cette entame paraît plus solide qu’un atout qui semble plus aventureux.
Elle a d’ailleurs été produite trois fois. Cependant, ils ne sont que deux à avoir
envoyé la Dame. Cela peut s’expliquer car le joueur qui a engagé le Roi voulait
sans doute camoufler sa Dame au preneur. Le problème est que le Roi annonce
main forte qu’Ouest n’est pas. Il peut donc amener ses partenaires sur un mauvais
flanc. Pour résumer, l’entrée de la Dame de ♦ reste la plus adaptée. Rappel : une
main faible entamera d’une Dame d’un mariage lorsqu’elle est 4ème
ou moins.
Sinon, elle pourra ouvrir sous son mariage.
La Baie des Cochons
“La Baie des Cochons” est un coup de défense qui consiste à rejouer dans la couleur
du preneur sous certaines conditions. Il se pratique par le défenseur qui possède
un atout maître et qui n’a plus de cartes dans la coupe du preneur. C’est un coup
qui fonctionne à 100 % car le preneur ne peut intervenir pour l’éviter. Il est basé
sur la confiance des autres défenseurs qui doivent envoyer leurs plus gros points
dans la coupe. Cette technique de défense doit permettre de rentrer au minimum
le Roi (ou équivalence). Le plus souvent, ce coup signale le 21.
A la table n°1, le coup n’a pu avoir lieu, suite à l’entame atout et à la pose du 21.
A la table n°2, la jouerie est parfaite. Au 1er
tour de ♥, Sud n’a pas bloqué de la
Dame pour laisser la main à Est qui a répété la coupe ♦. Le preneur, surpris, s’est
fait surcouper par Sud qui était singlette. C’est seulement à ce moment-là que Sud
a déclenché la “Baie des Cochons”. La défense a ainsi pu sauver Roi et Cavalier
de ♦. L’attaquant a chuté, subissant la pression ♦ et la non ouverture ♣.
A la table n°3, Sud tenait tellement à revenir dans la couleur du preneur, qu’ayant
posé sa Dame au 1er
tour, il permet à Nord de réaliser le Cavalier de ♥ tenté au
3ème
tour. Cette levée est inattendue pour Nord. Que dire de la Dame de ♣ ?
A la table n°4, c’est la même entame qu’à la table n°2 contre le même écart, mais
qui cette fois se conclut par une bulle. Ouest a en effet méconnu le retour dans la
longue du preneur, survenu néanmoins après l’ouverture ♠. Bravo à l’attaquant qui
a très bien réagi en envoyant le 15 d’atout au pli 8 pour dégager le 21 de Sud.
La donne qui vous est proposée a été jouée lors du Tournoi des
Maîtres 1995 qui a eu lieu le 4 novembre à Avignon, au Palais des
Papes.
2288 Vous, les joueurs
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 9 A 21 A 6 A 2 A
Pli 2 5 ♠ As ♠ D ♠ R ♠
Pli 3 3 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 5 ♥
Pli 4 As ♦ 10 ♦ 7 ♦ 1 A
Pli 5 R ♥ As ♥ 6 ♥ 2 ♥
Pli 6 6 ♦ 11 A 3 ♦ 15 A
Pli 7 4 ♥ D ♥ 9 ♥ 7 ♥
Pli 8 10 ♠ 2 ♠ 9 ♠ 5 A
Pli 9 13 A 14 A 16 A V ♥
Pli 10 R ♦ 4 A 9 ♦ 10 A
Pli 11 6 ♣ 5 ♣ 7 ♣ 4 ♣
Pli 12 D ♦ 7 A V ♦ 17 A
Pli 13 C ♣ 2 ♣ 8 ♣ V ♣
Pli 14 V ♠ 3 ♠ 18 A 20 A
Pli 15 12 A 4 ♠ 19 A 3 A
Pli 16 C ♠ 6 ♠ C ♦ Ex
Pli 17 As ♣ 10 ♣ R ♣ 3 ♣
Pli 18 9 ♣ 8 ♠ 8 A D ♣
Table 1
Nord : Jacques CHIARAMONTI
Sud : Patrick CLAR
Est : Jean-Pierre REBOUL
Ouest : Lionel DUCARD
PRENEUR NORD - ENTAME OUEST
Ecart : ♠ 7 / ♥ C / ♦ 8-5-4-2.
Score : + 54. Entame : A 9.
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 D ♦ 10 ♦ 3 ♦ 3 A
Pli 2 4 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 2 ♥
Pli 3 As ♦ 4 A 7 ♦ 2 A
Pli 4 5 ♠ 3 ♠ D ♠ R ♠
Pli 5 3 ♥ D ♥ 6 ♥ 5 ♥
Pli 6 R ♥ As ♥ 9 ♥ V ♥
Pli 7 V ♠ 4 ♠ 9 ♠ 1 A
Pli 8 13 A 21 A 6 A 15 A
Pli 9 C ♠ 6 ♠ 19 A Ex
Pli 10 6 ♦ 11 A 9 ♦ 17 A
Pli 11 9 A 14 A 16 A 7 ♥
Pli 12 R ♦ 7 A V ♦ 20 A
Pli 13 12 A 2 ♣ 18 A 5 A
Pli 14 As ♣ 10 ♣ C ♦ 10 A
Pli 15 10 ♠ 5 ♣ 8 A C ♥
Pli 16 C ♣ As ♠ 7 ♣ 3 ♣
Pli 17 9 ♣ 2 ♠ 8 ♣ V ♣
Pli 18 6 ♣ 8 ♠ R ♣ 4 ♣
Table 4
Nord : Denis HEYRAUD
Sud : Raymond WEIMERT
Est : Marc ROBERT
Ouest : Bernard ROBIN
PRENEUR NORD - ENTAME OUEST
Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ D.
Score : + 62. Entame : ♦ D.
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 D ♦ 10 ♦ 3 ♦ 2 A
Pli 2 4 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 7 ♥
Pli 3 As ♦ 7 A 7 ♦ 5 A
Pli 4 R ♥ As ♥ 6 ♥ V ♥
Pli 5 R ♦ 21 A C ♦ Ex
Pli 6 5 ♠ As ♠ D ♠ R ♠
Pli 7 3 ♥ D ♥ 9 ♥ 2 ♥
Pli 8 10 ♠ 2 ♠ 9 ♠ 1 A
Pli 9 9 A 11 A 16 A 5 ♥
Pli 10 6 ♦ 14 A V ♦ 17 A
Pli 11 6 ♣ 5 ♣ 7 ♣ 3 ♣
Pli 12 13 A 4 A 9 ♦ 15 A
Pli 13 C ♣ 2 ♣ 8 ♣ V ♣
Pli 14 9 ♣ 10 ♣ R ♣ 4 ♣
Pli 15 12 A 3 ♠ 6 A 10 A
Pli 16 V ♠ 4 ♠ 18 A 20 A
Pli 17 C ♠ 6 ♠ 8 A C ♥
Pli 18 As ♣ 8 ♠ 19 A 3 A
Table 2
Nord : Michel KARPINSKI
Sud : Robert ROZIN
Est : Benoît TRIVERO
Ouest : Florent TRIVERO
PRENEUR NORD - ENTAME OUEST
Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ D.
Score : - 56. Entame : ♦ D.
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 R ♦ 10 ♦ 3 ♦ 2 A
Pli 2 4 ♥ D ♥ 9 ♥ 5 ♥
Pli 3 R ♥ As ♥ 10 ♥ V ♥
Pli 4 D ♦ 21 A C ♦ Ex
Pli 5 As ♣ 5 ♣ R ♣ 3 ♣
Pli 6 As ♦ 7 A V ♦ 15 A
Pli 7 3 ♥ 8 ♥ 6 ♥ C ♥
Pli 8 9 A 11 A 16 A 2 ♥
Pli 9 6 ♦ 14 A 9 ♦ 17 A
Pli 10 12 A 4 A 19 A 7 ♥
Pli 11 13 A 2 ♣ 7 ♦ 3 A
Pli 12 V ♠ As ♠ 9 ♠ R ♠
Pli 13 5 ♠ 2 ♠ 6 A 20 A
Pli 14 6 ♣ 10 ♣ 8 ♣ D ♣
Pli 15 C ♣ 3 ♠ 7 ♣ 4 ♣
Pli 16 10 ♠ 4 ♠ D ♠ 1 A
Pli 17 C ♠ 6 ♠ 18 A 10 A
Pli 18 9 ♣ 8 ♠ 8 A 5 A
Table 3
Nord : Pierre REYNAL
Sud : Lionel DUBOURGNON
Est : Thierry SEGUINAUD
Ouest : Mario TEIXEIRA
PRENEUR NORD - ENTAME OUEST
Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ V.
Score : + 60. Entame : ♦ R.
Classement du Tournoi des Maîtres 1995
1/ Denis HEYRAUD : 60,12 %
2/ Lionel DUBOURGNON : 60,12 %
3/ Lionel DUCARD : 55,95 %
4/ Florent TRIVERO : 54,17 %
5/ Marc ROBERT : 52,98 %
6/ Raymond WEIMERT : 52,38 %
7/ Pierre REYNAL : 52,38 %
8/ Jean-Pierre REBOUL : 50,60 %
9/ Benoît TRIVERO : 50,00 %
10/ Thierry SEGUINAUD : 47,62 %
11/ Patrick CLAR : 45,24 %
12/ Bernard ROBIN : 45,24 %
13/ Jacques CHIARAMONTI : 44,64 %
14/ Michel KARPINSKI : 44,05 %
15/ Mario TEIXEIRA : 43,45 %
16/ Robert ROZIN : 41,07 %
Meilleur attaquant
Lionel DUCARD : 64,29 %
Meilleur défenseur
Denis HEYRAUD : 65,08 %
A. Partenet (organisateur FFT), M. Robert, B. Trivero, R. Weimert, T. Seguinaud, F. Dahon (secrétaire national), J. Richy (président CCN)
B. Robin, L. Dubourgnon, D. Heyraud, F. Trivero, M. Teixeira, L. Ducard, A. Bailleul (président FFT)
P. Clar, P. Reynal, J. Chiaramonti, J-P. Reboul, M. Karpinski, R. Rozin, M. Thouverez (organisateur local)
2299Vous, les joueurs
par Stéphane SICRES(Midi-Pyrénées)
Petit par la taille mais grand par le coeur et par le niveau, Stéphane, à l’accent chantant, n’a plus sa
renommée à faire ! Cependant Champion de France Quadrettes D1 en 2010, 2012 et 2013 et vainqueur
de la Coupe de France en 2012, il court encore après le titre Triplettes.
PROBLÈME : DONNES LIBRESPROBLÈME : DONNES LIBRES
Vous participez à un Grand Prix en 5 x 5 donnes. Après vingt parties, votre compteur compte plus de mille
points, en positif bien sûr ! La dernière position commence. Nord est désigné comme donneur et vous
distribue ce jeu. Ouest passe et c’est à vous de parler.
NORD Donneur
SUD Preneur
EST
OUEST
ATTAQUE
Quel contrat va être demandé ?
Sud décide de garder. Les points positifs de cette main sont la longue servie à ♥
par le Roi et la non possession du Petit. En effet, le Petit risque de paralyser la
jouerie atout de défense, ce qui avantagera l’attaquant d’un point de vue
stratégique. Même si le contrat n’est pas encore rempli (peu de points et petits
atouts), il ne manque pas grand chose et le chien peut aider.
Le fait qu’il y ait une 5ème
position avec mouvement FFT et non une rencontre
meilleurs contre meilleurs encourage aussi le preneur à faire garde car un score
à un peu plus de mille points n’est qu’un palier qui ne peut pas donner une bonne
place à la fin. Il faut par conséquent prendre un risque pour augmenter le capital.
Quels seront l’écart et la ligne de jeu de l’attaquant ?
Sud opte pour l’écart suivant : ♠ 10-6-4 / ♥ C / ♣ V-2. L’attaquant fait une coupe
(♠) et garde le Roi de ♣ sec pour faire le maximun de petits atouts en prenant le
plus de points possible.
Sud prend l’initiative de coucher le Cavalier de ♥ qu’il ne pense pas faire en
longueur. Avec cet écart, une jouerie atout de défense, suite à une annonce de
tenue par exemple, le gênerait moins et permettrait sans doute d’encaisser un pli
à ♦ et de capturer la Dame de ♥ enfumée.
Sud ne jouera surtout pas atout et développera directement les ♥, Roi bille en
tête. Il fera attention à bien placer l’Excuse, privilégiant les levées d’atout.
DEFENSE
Quel sera l’entame d’Ouest et pourquoi ?
Détenant le Petit 7ème
(main forte), Ouest ouvrira ♣ dans sa couleur la plus longue,
couleur qu’il est sans doute le seul à pouvoir entamer.
DEROULEMENT DE LA DONNE
CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien :
A
♠
♥
♦
♣
OUEST SUD EST NORD
Pli 1 3 ♣ R ♣ As ♣ 5 ♣
Pli 2 2 ♥ R ♥ 9 ♥ 3 ♥
Pli 3 4 ♥ As ♥ V ♥ 6 ♥
Pli 4 7 ♣ 2 A D ♣ 4 ♣
Pli 5 1 A 5 ♥ 10 ♥ 8 ♥
Pli 6 8 ♣ 7 A C ♣ 14 A
Pli 7 6 ♦ 8 ♦ 4 ♦ D ♦
Pli 8 V ♠ 3 A 3 ♠ 2 ♠
Pli 9 16 A 7 ♥ D ♥ 15 A
Pli 10 9 ♣ 8 A 6 ♣ 19 A
Pli 11 As ♠ 5 A 5 ♠ 9 ♠
Pli 12 5 ♦ V ♦ 10 A As ♦
Pli 13 20 A 21 A 4 A 2 ♦
Pli 14 13 A C ♦ 12 A R ♦
Pli 15 10 ♣ 9 A 7 ♠ 3 ♦
Pli 16 6 A 9 ♦ R ♠ 10 ♦
Pli 17 11 A Ex C ♠ D ♠
Pli 18 17 A 18 A 8 ♠ 7 ♦
SCORE + 52
LLaa DDoonnnnee
21 - 18 - 9 - 8 - 7 - 5 - 3 - 2 - Ex
10 - 6 - 4
R - C - 7 - 5 - As
C - V - 9 - 8
R - V - 2
3300 Vous, les joueurs
COMMENTAIRES (Signalisation FFT en défense)
Pli 1 : L’entame ♣ dans le Roi du chien permet à Est et à Nord de détecter
immédiatement la main forte. Le preneur l’a compris aussi ! Ouest ouvre du 3
de ♣, faisant volontairement de devant une fausse annonce, pour que le preneur,
s’il possède la fourchette Roi-Cavalier, essaie d’impasser. Cette entrée signifie
aussi qu’Ouest veut impérativement du ♣. Sud pose son Roi et Nord le 5 car il est
doubleton.
Pli 2 : Comme prévu, Sud joue par sa longue ♥. Son Roi passe.
Pli 3 : Sud revient de l’As de ♥. Attentif aux cartes de chaque défenseur, il
s’aperçoit qu’aucun d’entre eux n’a indiqué une tenue.
Pli 4 : En main du fond, Est obéit à l’entame dans la couleur du Roi du chien, en
envoyant la Dame. Selon les conventions FFT, en descendant ses deux petits ♣
(5 puis 4), Nord a effectué un doubleton, ce qui veut dire qu’il n’en a plus. Le
preneur coupe.
Pli 5 : Sud pousse le 3ème
♥ de sa longue que la main forte coupe du Petit.
Pli 6 : Ouest insiste ♣. Même si Sud a vu le doubleton comme les autres joueurs,
il ne peut pas se permettre d’acheter ou de se démunir de l’un de ses gros tarots
car il mettrait sa main d’atouts en danger. Il pose donc le 7. Sachant que Nord
surcoupe, Est tente son Cavalier, qui est sauvé par le 14.
Pli 7 : Nord doit désormais entamer et son choix se porte sur les ♦, dans son
mariage 7ème
. Du fait de l’annonce de la main forte de devant et du nombre d’atouts
qu’il lui reste, Nord devrait jouer habituellement le 10 de ♦, mais vu le chien relevé
par le preneur (Cavalier-Valet 3èmes
à ♦), il semble plus sérieux d’envoyer la Dame.
De plus, par cette entame, les partenaires sauront que Nord détient le Roi et par
conséquent la maîtrise à la couleur. Sur la Dame, Ouest amorce son doubleton en
jetant son 6 de ♦. Sud décide de mettre le 8 et non le 9 pour ne pas donner plus
d’informations sur son nombre de ♦. Il faut dire aussi que le 8 a été vu au chien !
Pli 8 : De nouveau en main car le preneur a fourni, Nord doit tourner la couleur.
Il ouvre du 2 de ♠, indiquant son honneur. Ouest pose son Valet (2nd
) pour éviter
que le preneur fasse une impasse gagnante, comme un 10 dans un Roi 2nd
par
exemple. Sud coupe.
Pli 9 : Sud lance son dernier ♥ et fait tomber deux beaux atouts, le 15 et le 16.
Plis 10 et 11 : Ouest balance un 4ème
♣. Même s’il sait qu’il n’y a plus de points
à ♣, le preneur ne s’excuse surtout pas pour rester fort et protéger le 18. Sud
subit un autre “2 pour 1 par la couleur” (s’étant déjà produit plus indirectement aux
plis 6, 7 et 8), se faisant surcouper par Nord qui rejoue ♠ dans la 2ème
faiblesse.
Pli 12 : Sud tourne et pousse à présent ♦. Il envoie le Valet pour faire tomber le
Roi, mais Est, qui était singlette, coupe du 10 d’atout.
Pli 13 : En main, Est fait un bilan. Le joueur de devant n’a plus de ♦ venant
d’effectuer une descendante (6 puis 5). A ♠, il a mis le Valet, ce qui veut dire qu’il
doit être court. En réfléchissant à la partie, le preneur a déjà coupé cinq fois sur
non présentation de poignée. Il lui reste donc quatre tarots au mieux. Quant à
Ouest, main forte, il n’a coupé qu’à deux reprises, il peut donc se permettre de
recevoir un atout du fond et d’être mis une fois en position de sous-coupe. Par
conséquent, Est lance le 4 d’atout sur lequel Ouest plante le 20. En tant que
preneur, on pourrait être tenté de s’excuser, mais Sud a compté les ♣, il en reste
un et il a de grandes chances d’être devant. Voulant essayer de faire la levée du
9 d’atout, Sud choisit de ne pas laisser la main devant. Sachant en plus que les ♦
sont coupés du fond et de devant (ayant vu le doubleton), il pourra observer les
hauteurs d’atout et ajuster sa jouerie en fonction.
Pli 14 : Après le 21, pour masquer sa main et faire croire qu’il détient le Cavalier
de ♥, Sud joue le Cavalier de ♦ qui fait partir les 12 et 13 d’atout.
Final de coup : Sud doit faire un choix crucial sur le 10 de ♣ et il décide de couper,
pensant qu’Ouest détient les trois derniers tarots, même si un petit doute subsiste
sur la détention d’un 3ème
♠. Grâce à la levée de ce petit atout, le 9, Sud triomphe
d’un point. Si Ouest avait eu encore un ♠, ça aurait été sans doute le Cavalier,
ayant mis le Valet au 1er
tour, que Sud aurait obligatoirement pris pour gagner.
Conclusion : La défense a très bien joué, pouvant gratter peut-être un point à ♣
(Cavalier plutôt que Dame). Sud mérite de gagner car il a bien manié la mandoline.
SSOOLLUUTTIIOONNSS DDEESS JJEEUUXXpage 24
Mots Fléchés Le licencié mystère
B K G
M A R I A G E
S O R T I R
C N T V A
O U D L E R
L A N E S
P E T I T O
D O T A S
J E U T O C
F R U S T R E P P A
Y A N N O F A D A I S
V A I N Q U E U R I
O C O U P S F E R M E
A R R O S A I T U C A N
A I L L E I T M O T I V
T B O I R M P A T I
L E R O T E C L A I R E
G E N E R E R P I S S E S
Le licencié mystère n’est autre que le picard et administrateur de la
Fédération Française de Tarot, Ravi RAVINDIRANE.
Explications des indices :
1) Cet indice était précieux, représentant une main peinte aux couleurs
de l’Inde. Celles et ceux qui ont reconnu le drapeau l’ont forcément
associé à Ravi, très fier de ses origines.
2) “xXx”, thriller de 2002 avec entre autres Samuel L. Jackson et Vin
Diesel, n’est pas forcément son film préféré, mais ce titre fait penser à
une anecdote que raconte volontiers sa femme Cala : en arrivant en
France, Ravi a dû choisir un prénom car il n’en avait pas. Sa proposition
“xxx” a été refusée par l’administration, il a donc décidé de prendre le
diminutif de son nom. Autre histoire : lorsque Ravi s’est présenté pour la
première fois au Conseil d’Administration de la FFT, il ne lui manquait que
trois voix pour faire carton plein (près de 9000 voix). Qui sont ces “xxx” ?
3) L’intérieur d’une locomotive ramène aux deux métiers qu’il a exercés :
conducteur de train, puis instructeur en fin de carrière. C’est peut-être
de là que lui vient son goût pour la formation et la gestion !
4) Ravi habite encore en Ile de France lorsqu’il décide de fonder le club
des Amis du Tarot de Saint-Gratien, qui existe toujours.
5) Ravi va longtemps travailler auprès de Jean ELOY, malheureusement
disparu. Il sera son bras droit en tant que président de club en Ile de
France et président de CCR en Picardie. C’est pour cette raison, mais
aussi parce qu’ils aiment rire, qu’ils deviendront de très proches amis.
6) A la retraite depuis quelques années, il s’occupe de sa grande
maison à Fosseuse, mais il accompagne souvent les groupes en
croisière. Ne trouvez-vous pas qu’il a des airs d’Isaac Washington ?
3311Vous, les joueurs
Tarotmag 25

Contenu connexe

Tendances

Sportvallee 06 20180228
Sportvallee 06 20180228Sportvallee 06 20180228
Sportvallee 06 20180228
Marnelavalleenet
 
Sportvallee 09 201810321
Sportvallee 09 201810321Sportvallee 09 201810321
Sportvallee 09 201810321
Marnelavalleenet
 
Championnat france des écoles de joutes languedociennes
Championnat france des écoles de joutes languedociennesChampionnat france des écoles de joutes languedociennes
Championnat france des écoles de joutes languedociennes
Remi Pecheral
 
Sportvallee 07 20180307
Sportvallee 07 20180307Sportvallee 07 20180307
Sportvallee 07 20180307
Marnelavalleenet
 
Le tarot n°7
Le tarot n°7Le tarot n°7
Championnats de france joutes de languedociennes 2016
Championnats de france joutes de languedociennes 2016Championnats de france joutes de languedociennes 2016
Championnats de france joutes de languedociennes 2016
Remi Pecheral
 
Sportvallee 05 20180221
Sportvallee 05 20180221Sportvallee 05 20180221
Sportvallee 05 20180221
Marnelavalleenet
 

Tendances (7)

Sportvallee 06 20180228
Sportvallee 06 20180228Sportvallee 06 20180228
Sportvallee 06 20180228
 
Sportvallee 09 201810321
Sportvallee 09 201810321Sportvallee 09 201810321
Sportvallee 09 201810321
 
Championnat france des écoles de joutes languedociennes
Championnat france des écoles de joutes languedociennesChampionnat france des écoles de joutes languedociennes
Championnat france des écoles de joutes languedociennes
 
Sportvallee 07 20180307
Sportvallee 07 20180307Sportvallee 07 20180307
Sportvallee 07 20180307
 
Le tarot n°7
Le tarot n°7Le tarot n°7
Le tarot n°7
 
Championnats de france joutes de languedociennes 2016
Championnats de france joutes de languedociennes 2016Championnats de france joutes de languedociennes 2016
Championnats de france joutes de languedociennes 2016
 
Sportvallee 05 20180221
Sportvallee 05 20180221Sportvallee 05 20180221
Sportvallee 05 20180221
 

Similaire à Tarotmag 25

Tarotmag 32
Tarotmag 32Tarotmag 32
Tarotmag 24
Tarotmag 24Tarotmag 24
TarotMag 24
TarotMag 24TarotMag 24
TarotMag 26
TarotMag 26 TarotMag 26
Tarotmag 26
Tarotmag 26Tarotmag 26
Tarotmag 33
Tarotmag 33Tarotmag 33
Tarotmag 31
Tarotmag 31Tarotmag 31
Tarotmag n°03
Tarotmag n°03Tarotmag n°03
TarotMag 27
TarotMag 27TarotMag 27
Tarotmag 27
Tarotmag 27Tarotmag 27
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
Fédération Française de Tarot
 
Tarotmag 28
Tarotmag 28Tarotmag 28
TarotMag 28
TarotMag 28TarotMag 28
Tarotmag n°20
Tarotmag n°20Tarotmag n°20
Tarotmag 30
Tarotmag 30Tarotmag 30
Tarotmag n°19
Tarotmag n°19Tarotmag n°19
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
JrmeLabarbe1
 
Newsletter N°4
Newsletter N°4Newsletter N°4
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Tarotmag n°15
Tarotmag n°15Tarotmag n°15

Similaire à Tarotmag 25 (20)

Tarotmag 32
Tarotmag 32Tarotmag 32
Tarotmag 32
 
Tarotmag 24
Tarotmag 24Tarotmag 24
Tarotmag 24
 
TarotMag 24
TarotMag 24TarotMag 24
TarotMag 24
 
TarotMag 26
TarotMag 26 TarotMag 26
TarotMag 26
 
Tarotmag 26
Tarotmag 26Tarotmag 26
Tarotmag 26
 
Tarotmag 33
Tarotmag 33Tarotmag 33
Tarotmag 33
 
Tarotmag 31
Tarotmag 31Tarotmag 31
Tarotmag 31
 
Tarotmag n°03
Tarotmag n°03Tarotmag n°03
Tarotmag n°03
 
TarotMag 27
TarotMag 27TarotMag 27
TarotMag 27
 
Tarotmag 27
Tarotmag 27Tarotmag 27
Tarotmag 27
 
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
FFTarot NewsLetter numéro 7 - Avril 2024
 
Tarotmag 28
Tarotmag 28Tarotmag 28
Tarotmag 28
 
TarotMag 28
TarotMag 28TarotMag 28
TarotMag 28
 
Tarotmag n°20
Tarotmag n°20Tarotmag n°20
Tarotmag n°20
 
Tarotmag 30
Tarotmag 30Tarotmag 30
Tarotmag 30
 
Tarotmag n°19
Tarotmag n°19Tarotmag n°19
Tarotmag n°19
 
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
 
Newsletter N°4
Newsletter N°4Newsletter N°4
Newsletter N°4
 
Newsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdfNewsletter_n4.pdf
Newsletter_n4.pdf
 
Tarotmag n°15
Tarotmag n°15Tarotmag n°15
Tarotmag n°15
 

Plus de Fédération Française de Tarot

Newsletter n°6
Newsletter n°6Newsletter n°6
newsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdfnewsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdf
Fédération Française de Tarot
 
Newsletter n°5
Newsletter n°5Newsletter n°5
Newsletter_n2.pdf
Newsletter_n2.pdfNewsletter_n2.pdf
Newsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdfNewsletter_n1.pdf
Newsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdfNewsletter_n3.pdf
Newsletter N°3
Newsletter N°3Newsletter N°3
TarotMag 29
TarotMag 29TarotMag 29
TarotMag 25
TarotMag 25TarotMag 25
Tarot Mag 23
Tarot Mag 23Tarot Mag 23
Le tarot n°3
Le tarot n°3Le tarot n°3

Plus de Fédération Française de Tarot (11)

Newsletter n°6
Newsletter n°6Newsletter n°6
Newsletter n°6
 
newsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdfnewsletter n°3 modifiée.pdf
newsletter n°3 modifiée.pdf
 
Newsletter n°5
Newsletter n°5Newsletter n°5
Newsletter n°5
 
Newsletter_n2.pdf
Newsletter_n2.pdfNewsletter_n2.pdf
Newsletter_n2.pdf
 
Newsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdfNewsletter_n1.pdf
Newsletter_n1.pdf
 
Newsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdfNewsletter_n3.pdf
Newsletter_n3.pdf
 
Newsletter N°3
Newsletter N°3Newsletter N°3
Newsletter N°3
 
TarotMag 29
TarotMag 29TarotMag 29
TarotMag 29
 
TarotMag 25
TarotMag 25TarotMag 25
TarotMag 25
 
Tarot Mag 23
Tarot Mag 23Tarot Mag 23
Tarot Mag 23
 
Le tarot n°3
Le tarot n°3Le tarot n°3
Le tarot n°3
 

Tarotmag 25

  • 2. Zénitude pour 2016 ? Le 16 d’atout que l’on appelle aussi la maison-dieu symbolise la destruction et les conflits. Cela représente aussi la destinée contre laquelle on ne peut pas lutter. Pour tous ceux qui ont vécu une mauvaise année 2015, c’est plutôt un soulagement car cet atout peut représenter une libération pour marcher vers de nouveaux projets en faisant table rase du passé. Certes, nous n’oublierons pas les attentats contre la presse, contre la musique ou contre nos convictions de démocratie et de liberté. Nous n’oublierons pas non plus ceux qui nous ont quittés, victimes d’accidents ou battus par des maladies impitoyables. Mais nous devons continuer à nous réunir et à jouer, même si certaines contraintes de sécurité nous seront imposées. Ce début d’année va voir la première finale nationale du libre duo. Ce nouveau championnat a connu un réel engouement dans les comités et les chiffres de participation sont très encourageants. Nul doute que le comité Loire Océan aura tout mis en œuvre pour que ce rendez-vous à Olonne-sur-mer soit un réel succès. J’espère que cette nouvelle année sera plus sereine et que les dissensions perçues dans différents endroits s’aplaniront dans la courtoisie et le respect de tous. En attendant de vous revoir à Nevers, Pontarlier ou Evian, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016. - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Rédaction et relecture : Patrick BAUMGARTEN, Michaël DEBIESSE, Adrien PEREZ, Isabelle POUZADOUX, Ravi RAVINDIRANE, Emmanuel STEFANAZZI - Composition et mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Michaël DEBIESSE, Pascale LAURENT-STEFANAZZI, Adrien PEREZ, Emmanuel STEFANAZZI - Date de parution : Janvier 2016 - Ont collaboré aussi à ce numéro : Stéphane SICRES, Florent TRIVERO, les 5 consultants et de nombreux responsables de clubs et comités L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°25 3 8 11 14 Agenda Actus infos Championnat de France Duplicaté Individuel Senior 2015 Coupe de France 2015 Résultats Open Nationaux 17 18 21 24 Résultats Championnats de France Il y a dix ans Coupe de France et JA Championnat de France Libre par quatre interclubs 2015 Jeux Mots fléchés et Le licencié mystère 27 28 30 Les consultants Enchère, écart et entame Suivi d’une donne La donne par Stéphane SICRES Sommaire 22 Nous, la fédé
  • 3. Actus Infos 1/ Compte-rendu de la réunion du Bureau Directeur à Soulac-sur-Mer Suite au redécoupage décidé lors de la dernière Assemblée Générale de la FFT, le terme “ligue” est abandonné. On parlera désormais de “zone” pour les regroupements de comités. Les zones et leurs comités sont les suivants : - Zone 81 : Ile de France (11) - Zone 90 : Corse (56) - Zone 82 : Champagne Ardenne (16), Seine et Marne (17) - Zone 91 : Aquitaine (61), Midi-Pyrénées (62), Val d’Adour (63) - Zone 83 : Nord Pas de Calais (21), Normandie (22), Picardie (23) - Zone 92 : Charentes (66), Limousin (67), Poitou Anjou (68) - Zone 84 : Bourgogne (26) - Zone 93 : Bretagne (71), Loire Océan (72), Sarthe Mayenne (73) - Zone 85 : Alsace (31), Franche-Comté (32), Lorraine (33) -Zone94:Guadeloupe(76),LaRéunion(77),PacifiqueSud(78),St-Martin(79) - Zone 86 : Allier (36), Centre (37), Nièvre Yonne (38) - Zone 87 : Ain (41), Savoie Mont Blanc (42) - Zone 88 : Drôme Ardèche (46), Loire Forez (47), Lyonnais (48) - Zone 89 : Languedoc Roussillon (51), Provence (52), Var Côte d’Azur (53), Vaucluse (54) Des statuts types pour les comités sont présentés. Ils devront être appliqués car beaucoup n’ont pas de statuts conformes à ceux de la FFT. La Coupe de France 2016 se déroulera à 64 équipes et le tirage au sort sera intégral le 1er jour, sous forme de tableau. Chaque équipe connaîtra son potentiel parcours (format tennis). Pour un match gagné à n’importe quel stade de la Coupe de France, 500 PCN seront désormais attribués. Les matchs par équipes restent, eux, à 225 PCN. Au niveau du comité, l’équipe championne, directement qualifiée pour le Championnat de France, aura 6 PP. Au cas où le comité ait deux places qualificatives directes, la deuxième équipe qualifiée aura 5 PP. Au niveau de la zone, les équipes gagnantes du premier tour auront 2 PP et celles du deuxième tour 3 PP. Agenda Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine FEVRIER - 5 au 7 : NEVERS Championnat de France Quadrettes (TM n°24) MARS - 14 au 17 : SALIES DU SALAT Championnat de France AVRIL MAI - 4 au 8 : EVIAN LES BAINS Championnats de France Individuels Open, Séries et Jeunes (page 16) - 13 au 16 : VICHY Championnat de France Triplettes JUIN - 17 au 19 : SAINTE-MONTAINE Azurèva Assemblée Générale de la FFT - 22 au 28 : BLANES séjour Tarot (page 19) - 25 au 28 : PONTARLIER Championnat de France Libre (page 10) JUILLET - 10 au 17 : FOURNOLS D’AUVERGNE stage jeunes (page 4) AOUT - 21 au 28 : TREGUNC stage adultes (page 26) - 29 au 1er mai : TULLE festival (page 15) - 15 au 17 : CAP D’AGDE festival (page 13) - 27 et 28 : LE BARCARES tournois (page 20) - 9 au 17 : ALLIER festival (page 25) SEPTEMBRE - 24 au 26 : POITIERS festival (page 22) - 14 au 20 : SALIES DU SALAT festival (pages 6 et 7) - 25 au 02/07 : Croisière FFT Suède, Finlande, Russie, Estonie (page 23) - 13 au 16 : PORTES LES VALENCE Championnat de France Individuel Duplicaté Senior - 25 au 02/10 : CAP D’AGDE séjour Tarot (TM n°24) 33Nous, la fédé Libre Senior (pages 6 et 7) - 13 au 20 : ALBI festival et grand national de triathlon
  • 4. 2/ Les futures manifestations nationales Le programme des open nationaux de Vichy sera différent : le vendredi après-midi, un tournoi en donnes libres est ajouté. Il y aura un libre en parallèle du tournoi triplettes d’ouverture le vendredi soir. Enfin, l’individuel duplicaté fera son retour le samedi après-midi en face du libre par équipes de deux. L’affiche du Championnat de France de Vichy est disponible sur le site FFT et figurera dans le prochain mag. Le Triathlon sera reconduit en 2017 à Aire-sur-l’Adour. Une option a été également posée pour 2019. Pour la Coupe de France 2017, trois candidatures sont à l’étude. L’AG FFT 2016 se déroulera au centre Azurèva de Sainte-Montaine en Sologne (18) les 18 et 19 juin. 3/ Boutique FFT Il est rappelé que les tarifs de la boutique ont changé. Merci d’en prendre connaissance avant d’envoyer vos commandes et règlements. Actus Infos LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE Président CDN : P. PAQUOT Président CDNPI : L. MEYNET Décision CDN n° 2015-3 du 14 novembre 2015 en appel d’une décision de la CDNPI : Monsieur Bernard BOZONNAT, affilié n°1001427, pour avoir manqué de respect envers ses adversaires, tenté de tricher lors d’une faute de jeu d’un preneur lors des tournois d’accompagnement du Championnat 2015 Libre Senior à Alès, est suspendu de la FFT pendant 5 années. En outre, un sursis antérieur de 6 mois est résilié de plein droit. Décision CDNPI n°2015-6 du 28 novembre 2015 : Monsieur Jérôme BOURGEON, affilié n°1016975, pour avoir escroqué un club, est suspendu de la FFT pendant cinq années. Décision CDNPI n°2015-7 du 28 novembre 2015 : Monsieur Rémi CARPENTIER, affilié n°1002449, pour avoir tenu des propos discourtois envers une joueuse et tenté de tricher, est suspendu de la FFT et privé de fonctions électives pendant trois années dont deux avec sursis.
  • 8. Championnat de France Duplicaté Individuel Senior 2015 Remake d’une aventure de Fanfoué des Pnottas : “Le reblochon qui tue !” Après l’édition 2013, la Fédération et ses seniors avaient plaisir à revenir à Soulac-sur-Mer. A la place des maillots de bain, les joueurs et leurs accompagnants ont dû porter des cirés jaunes pour se protéger de la tempête extérieure ! Heureusement, elle n’a pas refroidi l’ardeur des 196 compétiteurs, répartis en 7 tournois de 7 tables, tous prêts à en découdre. Première séance (196 joueurs) A l’issue de la 1ère séance, Gérard DESSON du comité Nièvre Yonne prend la tête avec 64,4 %, collé de près par le drômois Damien LOVATO. Le bourguignon André PERRAULT, auteur du meilleur score en défense, occupe le 3ème rang de l’alterné avec 62,9 %, devançant de deux dixièmes Gérard SANDOZ (Ain), dernier vainqueur de ligne. Quelques joueurs classés 1ère Série Nationale sont là : eh oui, certains commencent à avoir des cheveux blancs ! Sur les quatre présents, seul le président francilien, Jacques GINESTE, s’en sort bien avec 59,8 %. Jacky NOVELLO (Centre) a quand même réussi à minimiser les dégâts avec 51,2 %, contrairement auChampiondeFrancesortant,YvanKETCHEDJI (Bourgogne), et au nivernais Michel JUDEAU qui ont pris des rafales de mauvais coups ! Ils ont respectivement 46,9 % et 42,1 %. Au niveau des locaux aquitains, c’est l’un des plus dévoués membres de l’organisation qui s’illustre : Robert STIQUEL a obtenu 53,6 %. Certains ne se sont pas déplacés pour rien : le fabricant de fromages, François PORRET (Savoie Mont Blanc), a bien fait de descendre de sa montagne, se classant 22ème avec un joli 58,3 %. Alain VACHON est satisfait d’avoir quitté sa côte bretonne pour celle soulacaise, réalisant 58,1 %. L’administrateur de la FFT, Philippe PERELLI, venant du Gard, prouve qu’il est encore un sérieux client d’individuel avec ses 55,6 %. Jacques CACHEMIRE, de l’île de Saint-Martin, a peut-être plus été éprouvé par le voyage ! Il n’a effectué que 42,6 %. Sauvé, il n’y a pas d’éliminés entre les deux premiers tours ! Deuxième séance (196 joueurs) Alors leader, Gérard DESSON connaît une 2ème session difficile à 47,7 %. Nos “1ères Nat” ont vécu des séances complètement différentes. Le Champion sortant a renouvelé un horrible 46 %. Michel JUDEAU (47,2 %) l’accompagne dans son naufrage. Jacky NOVELLO s’est rebiffé avec 55,3 % et Jacques GINESTE a gardé le cap avec 63,3 %. Malgré ce beau résultat, il n’a pas gagné la séance. Le bourguignon Jean QUILLARD, avec 66 % dont 87 en attaque, en est le vainqueur. De belles prestations ont encore été réalisées : Alain VACHON (63,3 %), Philippe PERELLI (59,8 %), François PORRET (58,1 %) et Gérard SANDOZ (56 %). Robert STIQUEL fait preuve de régularité avec 54,4 %. Damien LOVATO (51,7 %) et André PERRAULT (47,8 %) ont connu une baisse de régime. Bien qu’il ait eu une chance de se rattraper, Jacques CACHEMIRE n’a pas su en profiter, sombrant à nouveau à 40,5 %. A la fin des deux tours, l’expérimenté Jacques GINESTE prend la pole position. Alain VACHON est 2nd à moins de 2%. Gérard SANDOZ, Jean QUILLARD, François PORRET, Damien LOVATO et Philippe PERELLI s’affichent dans le Top 10. Cette séance est une vraie tornade, emportant avec elle 112 joueurs, dont la franc- comtoise Dominique BLANC, malheureuse 85ème . Evelyne ROBERT (Ile de France), pourtant 1ère Dame la veille avec 61 %, ne continuera pas l’aventure. Son parcours chaotique à 39,9 % la met hors course. Troisième séance (84 joueurs) Une accalmie se fait attendre, tout comme une belle remontée pour les mal classés ! Et le soleil va justement briller au-dessus de Joël BERTUIT (Allier), alors 37ème , qui écrase la séance à 68,2%,remportantsimultanémentlesclassements attaque et défense. Bien qu’il soit à plus de 8% derrière, Alain ENAUX (Ile de France) se satisfait de son retour qui le mettra dans une bonne posture pour la finale. Philippe PERELLI (59 %) et François PORRET (56 %) ne lâchent pas. Jacky NOVELLO (57,1 %) est sur une pente ascendante, tout Beaucoup de chaleur humaine en 1ère séance ! Jean QUILLARD, surpris lui-même par son pourcentage d’attaque ? Séance incroyable pour Joël BERTUIT ! 88 Vous, les participants
  • 9. comme le gentil organisateur Robert STIQUEL (57,7 %) qui tient la baraque, malgré la fatigue montante. André PERRAULT et Gérard DESSON ont fait le même score, assurant leur passage pour l’ultime phase. Le quatuor de tête n’a pas été à la fête : Jacques GINESTE a été moins fort (53 %) et Jean QUILLARD, mais surtout Gérard SANDOZ et Alain VACHON qui n’ont pas la moyenne, ont bu la tasse. Aucun péril en la demeure, ils accèdent à la prestigieuse finale, ce qui ne sera pas le cas de Damien LOVATO qui a subi une traversée trop houleuse à 38,6 %. Grâce à son incroyable prestation, Joël BERTUIT prend les commandes devant Jacques GINESTE, Philippe PERELLI et François PORRET. Moins de 6 % séparent le 1er du 4ème . Il n’y aura que deux représentantes féminines en finale : Chantal GORPHE (9ème ) et Catherine ARRICOT (26ème ). Quatrième séance (28 joueurs) Le jeudi, jour de la finale, le soleil fait enfin quelques apparitions. En plus, la bonne humeur est de mise ! Les deux meneurs, Joël BERTUIT et Jacques GINESTE, vivent un cauchemar durant tout l’après-midi. Ils ont respectivement 43,8 % et 39 %. Leurs espoirs s’envolent. Philippe PERELLI, qui se sentait bien parti, n’effectue à l’arrivée que 52,8 %, à cause de sa très mauvaise dernière position. Ce n’est pas le gagnant de la séance qui va s’en plaindre, étant présent à cette table ! Le savoyard François PORRET l’emporte avec 63 % et comme le trio de tête s’est écroulé, il est obligatoirement Champion de France Individuel Senior. L’émotion l’envahit et la joie d’avoir enfin gagné un titre est débordante et fait plaisir à voir ! Grâce aux circonstances et à leur dernière performance à 60 %, le parisien Alain ENAUX et l’aquitain Robert STIQUEL sont invités à monter sur le podium. Alain prend la médaille d’argent et Robert, qui n’en revient toujours pas, celle de bronze, devant des supporters aquitains en délire ! Bravo aux trois lauréats ! Philippe PERELLI (Languedoc Roussillon), 4ème , ne s’apitoie pas et pense déjà à se sélectionner pour Portes-lès- Valence l’an prochain pour conquérir ce titre qui manque à sa belle collection en individuel (1ère Série en 1999 et Open en 2000). Chantal GORPHE, seule féminine à avoir gagné l’Open (1998), peut être fière de sa 5ème place et compte bien aussi en remettre un coup !Alain VACHON Champagne lors de la soirée de clôture pour PatrickLLESTA,présidentducomitéAquitaine et n°1 français, et Chantal GORPHE. Tout s’est bien passé, avec modération ! Philippe PERELLI 99Vous, les participants
  • 11. Coupe de France 2015 Un goût d’inachevé et d’amertume C’est la première fois que le club de Drancy et son président Laurent ATANAZIO recevaient une manifestation nationale, la 24ème édition de la Coupe de France par équipes. Et pour la dernière fois, ce sont 32 formations qui devront en découdre sous les ordres de Michaël DEBIESSE, assisté d’Yves CHEKLI, Laurent FONTAN et Jérôme LABARBE. Après un forfait de dernière minute d’une équipe du comité Val d’Adour remplacée par une équipe d’Ile de France, le 1er tour débute à l’heure pour déterminer un successeur “aux lapins”… Nous sommes le vendredi 13 novembre et suite aux événements de la soirée, de successeur il n’y aura pas… Le championnat est interrompu tout à fait logiquement à la fin du 2nd tour le soir. Après quelques hésitations sur la suite à donner, la FFT a finalement choisi de poursuivre cette Coupe en reprenant aux quarts de finale qui seront organisés plus tard dans la saison. Les seizièmes de finale 1/ Yvan KETCHEDJI et ses partenaires, tenants du titre, héritent au tirage de Serge ZANETTI (Val d’Adour). Le 1er quart-temps est délicat puisqu’aux 11,5 de handicap de départ, les bourguignons doivent ajouter 16 nouveaux PM. La machine se met ensuite en route et ils reviennent progressivement pour se retrouver à -5 PM à l’issue du 3ème quart-temps. Dans la dernière ligne droite, Lionel DUCARD reprend 17 points à son adversaire pour s’imposer 73 à 62. 2/ D’autres bourguignons sont à l’honneur sur ce match. Patrice SURGOT et ses équipiers veulent briller pour rendre un dernier hommage à Dominique ECOIFFIER qui était qualifié avec eux. Ils affrontent les aquitains de Jean-Paul MONTROUGE avec une égalité parfaite au bonus (16 à 16). Le match est serré de bout en bout puisqu’aucun des quart-temps ne se gagne par plus de 9 PM de différence. Les bourguignons tirent les premiers mais concèdent les trois autres. Ils s’inclinent de peu et laissent leurs adversaires rejoindre le 2nd tour (72 à 70). 3/Lesdeuxtripletteslyonnaises(FlorentTRIVERO et Jean-David DJIAN), classées 3ème et 4ème en D1 à Vichy en mai dernier, se sont associées. Elles affrontent Alexandre WOJCIK (Languedoc Roussillon), lui aussi bien placé à Vichy (6ème ). Les quart-temps sont très serrés, si bien qu’à la mi-temps, les deux équipes sont au coude à coude (31 à 30). Nathalie TRIVERO et Nicolas PORRET font le travail en attaque dans la 2nde partie du match pour finalement donner un peu plus d’ampleur à la victoire (73-51). 4/ Philippe CALAIS (Var Côte d’Azur) ne sourit pas à l’issue du tirage au sort. Malgré 16 PM d’avance au jeu des bonus, il va devoir affronter la redoutable équipe alsacienne de Gilles SYDA, victorieuse des Triplettes D1 en 2014. Le premier quart-temps confirme ses craintes puisque le handicap est déjà comblé. La suite sera de même facture et Philippe CALAIS, Christophe MOTHE,PierreCENATIEMPOetSylvainLUCIDO s’inclinent lourdement (102 à 45). 5/ Les franciliens de Stéphane IZABELLE se frottent aux limousins d’Alain BLERON. Ils débutent très bien le match en additionnant 4 PM en plus du bonus de 14,5. Le 2nd acte est une catastrophe pour eux puisqu’ils décaissent 31 points auxquels il faut ajouter encore 6,5 dans le 3ème . Le match semble plié, mais dans le sprint final, Yoann ROCHE terrasse Alain BLERON 24,3 à 4,9. Ce n’est malheureusement pas assez, il manque 0,6 PM aux parisiens qui doivent s’incliner à domicile. 6/ Le match contre Nicolas PELLICCIOTTA (Bourgogne) est maîtrisé dans sa globalité par Kamel BOUSBA (Ile de France) qui s’impose sans coup férir (92 à 34), en n’ayant laissé que le 3ème quart-temps à son adversaire. 7/ Balayé l’an dernier à Toulouse au 1er tour par une équipe aquitaine, Jacques DUCHENE (Bretagne) rencontre cette année Bernard BERTHELIER (Bourgogne). Grâce à deux swings sur le 1er quart-temps, le match se déroule d’une toute autre façon et le score à la fin est sans appel (120 à 68). Rendez-vous cette fois en 8ème ! 8/ C’est un match difficile pour les altiligériens de Jean-Paul CHABRIER qui doivent croiser le fer avec Fabrice QUILLARD qui concède 18,5 points. Le 1er quart-temps se déroule bien pour les bourguignons, puisque Pascal GUERIN swingue deux fois, mais sur un jeu, il oublie une carte dans l’étui qui lui coûte 6 PM. Au 2ème quart-temps, les bourguignons profitent d’un faux écart de l’adversaire pour prendre la tête (35 à 33). La suite sera indécise, mais Fabrice QUILLARD l’emporte finalement 61 à 47. 9 / Christophe VOISINET (Alsace) remporte les quatre actes du match l’opposant à Jean-Pierre BUCHER (Centre) pour s’imposer tranquillement 89 à 39. 10/ Deux vainqueurs de la discipline s’affrontent : l’azuréen Jean-Marc ROUILLOT (Albi 2007) et le normand Bernard LANGLOIS (Vierzon 2004) qui prend le meilleur départ. Le score est de 21 à 12 en sa faveur à la fin des six 1ères donnes. Fabrice MATTERA reprend 2 PM par la suite, mais Denis DIEUZY en redonne 16 aux normands avant l’assaut final. Le triple Champion de France Open Stéphane DEGIORGI remontera, mais pas suffisamment. Les varois s’inclinent 55 à 60. Dans le but d’être au point pour la Coupe de France 2016 à 64 équipes, une simulation logistique a été tentée. Merci à David GUILLOT, Régis GUERPILLON et Sandra MONTCHANIN qui, tout l’après-midi, ont remplacé dans les étuis les jeux joués par ceux préparés. Alexandre WOJCIK donne du fil à retordre à Florent et Nathalie TRIVERO et à Aimé CARON 1111Vous, les participants Stéphane DEGIORGI et Jean-Marc ROUILLOT opposés à Sébastien MERCIER
  • 12. 11/ Le match est indécis entre Noël RAFFOUX (Poitou Anjou) et Yves FINAT (Allier) qui débute avec 7,5 PM d’avance. A l’issue du 3ème quart- temps, le score est quasiment de parité. Tout se joue sur la fin et le fort attaquant Noël RAFFOUX parvient à faire pencher la balance en sa faveur. 12/ Le CCR du Limousin, Dominique LEFEVERE, rencontre le “petit Chabal”, Patrick GUINARD. Sur le tapis, les plaquages sont sévères et les essais défilent, mais toujours côté Limousin ! Le match est fini. Un sursaut d’orgueil des joueurs de l’Ain rendra la défaite moins amère (96 à 66). 13/ Un des chocs de ce 1er tour oppose les francs- comtois de Joël RABINOVITCH (2èmes en 2012, Champions en 2013 et 3èmes en 2014) à Jacky CHIARAMONTI (Centre). Cette rencontre n’est autre que la revanche de la petite finale de la saison dernière. Philippe DONZEAU remporte son duel contre Lucien ROUSSEAU pour compter 7,5 PM d’avance. Patrick DUFRESNOY et Jean-Philippe MARTINEZ rendent la monnaie de la pièce à Adrien PEREZ et Michaël CARMAGNAT, ce qui permet aux joueurs du Centre d’aborder le dernier quart-temps avec 6 points d’avance. Le match se jouera sur une Garde Sans, chutée de 1 par le capitaine franc- comtois et passée de 2 par Jacky NOVELLO qui a donc gagné son ticket pour le 2nd tour. 14/ Jean-Régis BOIDIN (Nord Pas de Calais), en dépit d’un retard de 11 points, prend vite les devants sur Carole ESCUDERO (Loire Forez). A la mi-temps, le match se déroule calmement et l’avance des ch’tis est de 17 PM. Un relâchement au 3ème quart-temps permet aux foréziens de revenir à -9. Le dernier acte est tendu entre Pascal LELOIRE et David REBERGUE (23 à 23) qui regrettera longtemps son jeu chuté de 1. La victoire va aux nordistes sur le score de 76 à 66. 15/ Le parisien Richard JAKOB est opposé au sarthois Gérald DEROUIN. Les franciliens prennent le large dès le 1er quart-temps, avec trois bascules favorables sur des jeux tendus (+26). La suite du match est bien gérée et la victoire acquise sur le score de 94 à 47, avec une belle résistance. 16/ Entre Olivier LUJIC (Bretagne) et Claude VITTOZ (Savoie Mont Blanc), le match est serré sur la première moitié. Après 12 étuis, les bretons ne comptent qu’un point d’avance. Le tournant du match intervient au 3ème quart-temps où Jocelyn VAUCHAMP réussit à gagner quatre jeux de zéro ! Il creuse un petit écart que Jérôme VITTOZ agrandira. Les huitièmes de finale 1/ Christophe VOISINET concède une bascule à Bertrand LEORNARD qui remet les compteurs à zéro entre les deux équipes qui se neutralisent au 2nd quart-temps. Dans le 3ème , ça se joue à la gratte : Marc WEILL prend 15 PM à Jean-Marc DESANTI qui n’a remporté qu’un étui. Sur le dernier quart-temps, Mustapha IFRAH swingue une fois Laurent RIEDMANN, mais ça ne suffira pas pour revenir. Les alsaciens l’emportent 61 à 49. 2/ L’équipe de Jacky CHIRAMONTI domine le match contre Alain BLERON en remportant les quatre quart-temps, même si c’est à chaque fois de peu (maximum 6 PM). Elle s’impose 69 à 53. 3/ De match, il n’y aura pas franchement entre Richard JAKOB et Noël RAFFOUX. En effet, les franciliens prennent 21 PM au 1er quart-temps, puis à nouveau 33 au 2nd . Les poitevins sont anesthésiés et perdront sur le score de 99 à 20. 4/ C’est au départ très équilibré entre les savoyards de Claude VITTOZ et les alsaciens de Gilles SYDA qui partent à égalité. Benjabari RAZANAJOHARY bascule deux fois Sébastien VITTOZ et Gilles SYDA remporte aussi son duel face à Claude. Le score est alors de 44 à 20. Sur le 3ème quart-temps, Jocelyn VAUCHAMP, obligé de prendre des risques, chute deux jeux (aucun chez David MARCHAND). Le match est plié. 5/ Le défi entre Florent TRIVERO et Jacques DUCHENE est à sens unique . Dès les premiers étuis, les lyonnais agressent les bretons et comptabilisent 33 points d’avance à la mi-temps. Intouchables, ils s’imposeront 99 à 43. 6/ Jean-Paul MONTROUGE entame son match contre Bernard LANGLOIS avec 12 points d’avance. Malheureusement, il ne reste plus rien dès la fin du 1er quart-temps. Aucune différence n’est ensuite faite lorsque, tout à coup, les aquitains reprennent 20 points, juste avant les 6 derniers jeux. Au prix d’un ultime effort, Sébastien DEBRIS arrache la victoire en gagnant son duel de 25 PM. Les normands seront donc en quart. 7/ A l’issue des six premières donnes, Dominique LEFEVERE mène de 24 PM contre Jean-Régis BOIDIN.Lesnordistesserebellent immédiatement et font fondre comme neige au soleil l’avance de leurs adversaires. La tendance est inversée à la fin du 3ème quart-temps. Sur les 6 derniers jeux, personne ne fera la différence et c’est donc finalement la tortue BOIDIN qui triomphe sur le lièvre LEFEVERE (78 à 72). 8/ Le derby alléchant bourguignon a lieu : les tenants du titre face à trois des Champions Quadrettes D1. Jacques GAUDILLIERE et Pascal GUERIN gagnent chacun trois jeux avec un léger avantage pour ce dernier. Pascal JAILLOUX et Guillaume PORCEDDU se swinguent une fois chacun et Guigui rajoute 3,5 PM pour porter l’avance de son équipe à 8 PM. Patrick CLAR gagne un jeu de plus que Fabrice QUILLARD : les lapins sont revenus à 1 point. Lors de l’affrontement final, la différence va se faire principalement sur un jeu. Sur l’étui 22, Eric BAJARD annonce une Contre qu’il chute, alors que Lionel DUCARD gagne en simple garde. Les lapins remportent ce derby 83 à 59. Sébastien VITTOZ, Jocelyn VAUCHAMP, Jérôme VITTOZ face à Damien LEMOINE 1122 Vous, les participants Patrick GUINARD et Hervé MORIN cherchant une parade aux attaques de Dominique LEFEVERE Bertrand LEONARD en train de revenir au score au 1er quart-temps malgré la grande concentration de Laurent RIEDMANN Le président bourguignon Patrick DURAND , à droite, assiste au derby et aux attaques du redoutable Pascal GUERIN contre les lapins
  • 14. Donnes libres du 13/09/2015 a-midiDonnes libres du 13/09/2015 a-midi à Soulac-sur-Mer (108 joueurs)à Soulac-sur-Mer (108 joueurs) 1/ RANGIER Robert (Loire Océan) : 1313 2/ PUJOL Christian : 1259 3/ FACHE Jean-Jacques (Picardie) : 1244 4/ GARNIER Guy (Loire Forez) : 1178 Donnes libres du 13/09/2015 soirDonnes libres du 13/09/2015 soir à Soulac-sur-Mer (160 joueurs)à Soulac-sur-Mer (160 joueurs) 1/ NOVELLO Jacky (Centre) : 2257 2/ PORRET François (Savoie Mont Blanc) : 1903 3/ THIEBAUT Dominique (Lorraine) : 1472 4/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 1448 Triplettes du 14/09/2015 à Soulac-sur-Mer (14 triplettes)Triplettes du 14/09/2015 à Soulac-sur-Mer (14 triplettes) 1/ BAUMGARTEN Patrick, LABARBE Jérôme, FONTAN Laurent (Midi-Pyrénées) : 69,231 % 2/ BOIREAU Marc, SAUQUET Alain, MARCHAUDON Alain (Charentes) : 60,577 % 3/ CANTIN Claude, LE RAY Philippe, NAULIN Raymond (Loire Océan) : 59,615 % 4/ AUBRIET François, GRUMIER Gérard, ROYER Patrick (Champagne Ardenne) : 58,654 % LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Quadrettes du 13/09/2015 à Soulac-sur-Mer (11 quadrettes)Quadrettes du 13/09/2015 à Soulac-sur-Mer (11 quadrettes) 1/ ROSSI Guy, SAUNOIS Jean-Claude, TEILLET Michel, TOURNEUR Jean-Claude (panaché) : 68,448 2/ LLESTA Patrick, AUMARD Roger, ALLAIRE Hervé, GIOT Philippe (Aquitaine) : 43,060 3/ ESTEOULE Jean-Marc, LACOU Hélène, LLESTA Arthur, LARNEY Martine (Aquitaine) : 22,554 4/ STEFANAZZI Emmanuel, LAURENT STEFANAZZI Pascale, JONC Lise, HERAUD Sébastien (panaché) : 21,781 Grand Libre du 16/09/2015Grand Libre du 16/09/2015 à Soulac-sur-Mer (272 joueurs)à Soulac-sur-Mer (272 joueurs) 1/ STEFANAZZI Emmanuel (Poitou Anjou) : 1881 2/ COSTEDOAT Michel : 1699 3/ FONTAN Laurent (Midi-Pyrénées) : 1698 4/ GRUMIER Gérard (Champagne Ardenne) : 1615 Donnes libres par équipes de quatre du 17/09/2015 à Soulac-sur-Mer (32 équipes)Donnes libres par équipes de quatre du 17/09/2015 à Soulac-sur-Mer (32 équipes) 1/ CHAFIOTTE Daniel, VARELA Placide, CHAPUIS Jean, THEPAUT René (Bourgogne / Bretagne) : 3176 2/ SANDRIN Fernand, PERTHUIS Brigitte, MADRE Gilles, BAUMGARTEN Geneviève (Centre / M-Pyrénées) : 2945 3/ LONGHINO Olivier, HAMZAOUI Hamid, ROBBE Louis, JEHANNO Daniel (Limousin / Franche-Comté / IDF) : 2274 4/ GILBERT Gérard, GOURMAUD René, BUCHER Jean-Pierre, REYNAUD Daniel (IDF / Centre / M-Pyrénées) : 1727 Donnes libres par équipes de deux du 15/09/2015 à Soulac-sur-Mer (100 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 15/09/2015 à Soulac-sur-Mer (100 équipes) 1/ CHAUVET André et CHAUVET Marie-José (Var Côte d’Azur) : 2242 2/ VITTI Frédéric (Ile de France) et PERRAULT André (Bourgogne) : 2147 3/ FONTAN Laurent et LABARBE Jérôme (Midi-Pyrénées) : 1934 4/ AUBRIET François et GRUMIER Gérard (Champagne Ardenne) : 1789 Donnes libres du 12/09/2015 a-midiDonnes libres du 12/09/2015 a-midi à Soulac-sur-Mer (88 joueurs)à Soulac-sur-Mer (88 joueurs) 1/ BIDAULT Jean-Pierre (Aquitaine) : 2218 2/ AUMARD Roger (Aquitaine) : 1276 3/ TOURNOUD Michel (Loire Océan) : 1233 4/ KERNE Rachel (Aquitaine) : 1227 Donnes libres du 12/09/2015 soirDonnes libres du 12/09/2015 soir à Soulac-sur-Mer (120 joueurs)à Soulac-sur-Mer (120 joueurs) 1/ MEYER Jean (La Réunion) : 2190 2/ BOULONNOIS Gilbert (Nièvre Yonne) : 1904 3/ STIQUEL Robert (Aquitaine) : 1706 4/ SIRIEIX Christian (Val d’Adour) : 1527 Donnes libres du 14/09/2015 a-midiDonnes libres du 14/09/2015 a-midi à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)à Soulac-sur-Mer (112 joueurs) 1/ MADRE Gilles (Centre) : 2372 2/ BLANDIN Jean-Jacques (Bourgogne) : 1721 3/ JACOBY Henry (Aquitaine) : 1548 4/ LEQUIER Martine (Loire Océan) : 1543 Donnes libres du 14/09/2015 soirDonnes libres du 14/09/2015 soir à Soulac-sur-Mer (152 joueurs)à Soulac-sur-Mer (152 joueurs) 1/ LIEVIN Jean-Pierre (Charentes) : 1723 2/ PATTEDOIE Michel (Charentes) : 1714 3/ FLORENT Christian (Picardie) : 1354 4/ ANDRE Bernard (Var Côte d’Azur) : 1319 Donnes libres du 15/09/2015 a-midiDonnes libres du 15/09/2015 a-midi à Soulac-sur-Mer (112 joueurs)à Soulac-sur-Mer (112 joueurs) 1/ MICHAUD Fabien (Bourgogne) : 1591 2/ BARBARA DA CUNA Patricia (Normandie) : 1488 3/ MEYER Jean (La Réunion) : 1299 4/ MALIGNE Dominique (Limousin) : 1208 Donnes libres du 16/09/2015 a-midiDonnes libres du 16/09/2015 a-midi à Soulac-sur-Mer (180 joueurs)à Soulac-sur-Mer (180 joueurs) 1/ BIETRY Michel (Midi-Pyrénées) : 1972 2/ LACROIX Claude (Centre) : 1587 3/ PELTIER Alain (Bourgogne) : 1529 4/ TEILLET Michel (Loire Océan) : 1450 Grand Libre du 11/11/2015Grand Libre du 11/11/2015 à Drancy (136 joueurs)à Drancy (136 joueurs) 1/ SAADOUNE Jamal (Centre) : 2058 2/ HANDOUCHE Vincent (Picardie) : 1916 3/ MISMACQUE Jean-Pierre (Centre) : 1370 4/ DELABARRE Pascal (Ile de France) : 1151 Donnes libres du 11/11/2015 soirDonnes libres du 11/11/2015 soir à Drancy (108 joueurs)à Drancy (108 joueurs) 1/ LAMY Pierre (Ile de France) : 1629 2/ ROUPSARD Daniel (Ile de France) : 1286 3/ MISMACQUE Jean-Pierre (Centre) : 1229 4/ FRANCERIES Patrick (Aquitaine) : 1177 Triplettes du 12/11/2015 à Drancy (22 triplettes)Triplettes du 12/11/2015 à Drancy (22 triplettes) 1/ DUFRESNOY Patrick, CHIARAMONTI Jacques, NOVELLO Jacky (Centre) : 62,500 % 2/ ENGEL Pascal, SYDA Gilles, MARCHAND David (Alsace) : 62,045 % 3/ RAZANAJOHARY Benjabari, WEIMERT Raymond, MOUTON Pierre-Alain (Alsace / Nord) : 60,455 % 4/ ESCALLIER Damien, CASTAING Lionel, LI Sok-lin (Languedoc Roussillon) : 59,091 % Quadrettes du 13/11/2015 à Drancy (22 quadrettes)Quadrettes du 13/11/2015 à Drancy (22 quadrettes) 1/ BERTHELIER Bernard, GUILLEMIN Bernard, ROUSSEAUX Jacques, MIGNOTTE Aurélien (panaché) : 75,839 2/ DALPHIN Eric, SILBERSTEIN Michel, GINESTE Jacques, BOURDON Jean-Claude (Ile de France) : 68,641 3/ JUMEAU Delphine, MOUTON Pierre-Alain, BERTHONECHE Laurent, BEZ Julien (Nord / Allier) : 52,577 4/ PEREZ Adrien, RABINOVITCH Joël, CARMAGNAT Michaël, DONZEAU Philippe (Franche-Comté) : 40,087 Donnes libres du 12/11/2015 a-midiDonnes libres du 12/11/2015 a-midi à Drancy (56 joueurs)à Drancy (56 joueurs) 1/ REGY Ronald (Ile de France) : 1355 2/ CHAMPARNAUD Pascal (Aquitaine) : 1348 3/ PEZON Jean-Marc (Ile de France) : 1193 4/ WINTER Micheline (Ile de France) : 1154 Donnes libres du 12/11/2015 soirDonnes libres du 12/11/2015 soir à Drancy (76 joueurs)à Drancy (76 joueurs) 1/ SURGOT Patrice (Bourgogne) : 1626 2/ CENATIEMPO Pierre (Var Côte d’Azur) : 1432 3/ CHAMPARNAUD Pascal (Aquitaine) : 1365 4/ ROZAND Olivier (Bourgogne) : 1363 Donnes libres par équipes de deux du 13/11/2015 à Drancy (54 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 13/11/2015 à Drancy (54 équipes) 1/ MAUSSAND Alain et PINEAU Alain (Ile de France) : 2694 2/ BOULOGNE René (Bretagne) et DESBONNES Claude (Ile de France) : 1524 3/ DUBOIS Pascal (Ile de France) et AMRI Embarka (Vaucluse) : 1375 4/ MALOIZEL Michèle et ATLAN André (Ile de France) : 1325 Donnes libres du 13/11/2015 soirDonnes libres du 13/11/2015 soir à Drancy (92 joueurs)à Drancy (92 joueurs) 1/ DUPUY Kévin (Picardie) : 2802 2/ COURNANEL Marc (Ile de France) : 1652 3/ MAHROUCHI Djamal (Ile de France) : 1450 4/ ROMEUF Patrick (Loire Forez) : 1386 Duplicaté Individuel du 12/11/2015Duplicaté Individuel du 12/11/2015 à Drancy (52 joueurs)à Drancy (52 joueurs) 1/ MILON Michel (Picardie) : 70,800 % 2/ DJIANE Jean-Louis (Ile de France) : 68,651 % 3/ DOMIQUIN Joseph (Ile de France) : 63,333 % 4/ LEDOUX Olivier (Ile de France) : 58,389 % 1144 Vous, les champions
  • 15. Donnes libres du 27/11/2015 après-midiDonnes libres du 27/11/2015 après-midi à Aix-les-Bains (228 joueurs)à Aix-les-Bains (228 joueurs) 1/ DUBOIS Jean (Ile de France) : 1906 2/ MADRE Gilles (Centre) : 1863 3/ SARTORI Robert (Savoie Mont Blanc) : 1708 4/ MAHROUCHI Djamal (Ile de France) : 1625 Libre parallèle du 27/11/2015 soirLibre parallèle du 27/11/2015 soir à Aix-les-Bains (300 joueurs)à Aix-les-Bains (300 joueurs) 1/ SCALA Stéphane (Languedoc Roussillon) : 2412 2/ ALLIROL Didier (Loire Forez) : 2113 3/ NAOUR Claudine (Ile de France) : 2109 4/ KHATTOU Farid (Savoie Mont Blanc) : 1940 Grand Libre du 28/11/2015Grand Libre du 28/11/2015 à Aix-les-Bains (392 joueurs)à Aix-les-Bains (392 joueurs) 1/ BERTHOLET Jean-Pierre : 2306 2/ BENBOURNANE Mouloud (Ile de France) : 2003 3/ ATTIAS Joëlle (Ile de France) : 1983 4/ CHOISY Robert (Bourgogne) : 1814 Triplettes du 27/11/2015 à Aix-les-Bains (36 triplettes)Triplettes du 27/11/2015 à Aix-les-Bains (36 triplettes) 1/ PIETON-FRESSON Jérôme, JIGUET-JIGLAIRE Didier, GUINARD Patrick (Savoie Mt Blanc / Ain) : 69,296 % 2/ GUILLOT David, DAVID Sandra, LUCIDO Sylvain (Loire Forez / Var Côte d’Azur) : 66,199 % 3/ DUPUY Laurent, MITTERRAND Daniel, SANDRIN Fernand (Centre) : 63,506 % 4/ BAUMGARTEN Patrick, MOYERE Jérémy, PIERI Sabrina (Midi-Pyrénées / Corse) : 62,713 % Donnes libres par équipes de deux du 28/11/2015 à Aix-les-Bains (140 équipes)Donnes libres par équipes de deux du 28/11/2015 à Aix-les-Bains (140 équipes) 1/ GUILLAUD Maurice et MAUGAIN Joël (Lyonnais) : 1949 SILBERSTEIN Michel et DJIANE Jean-Louis (Ile de France) : 1949 3/ GUERREIRO Joao et CECCALDI Catherine (Lyonnais) : 1769 4/ VITTOZ Claude et VITTOZ Sébastien (Savoie Mont Blanc) : 1708 Donnes libres par équipes de quatre du 29/11/2015 à Aix-les-Bains (56 équipes)Donnes libres par équipes de quatre du 29/11/2015 à Aix-les-Bains (56 équipes) 1/ LELIEVRE Gisèle, DUQUENOY Eugène, VERP Jean-Claude, MOUSSA Antoine (panaché) : 2933 2/ MASSON Philippe, BONJEAN Claude, DELABARRE Pascal, BOETTCHER Isabelle (IDF / Seine et Marne) : 2313 3/ LIGIER Pascal, OBERON Christian, RACINE Claude, RENAUD Gérard (Franche-Comté) : 1927 4/ PEREZ Adrien, PORRET Perrine, BAUMGARTEN Geneviève et Patrick (Franche-Comté / Midi-Pyrénées) : 1842 1155Vous, les champions
  • 17. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR ÉQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR ÉQUIPES DE 4 1/ Tarot Club de Civrieux d’Azergues - Lyonnais (CUCHET Dominique, FAYOT Jacques, GLADIEUX Michel, HECQUET Pascal) : 3481,75 points 2/ Deauville Tarot Club - Normandie (DEUVE Christophe, CAUVIN Michel, BARBOT Jacques, DIEUZY Denis) : 3259,25 3/ Le Petit Pugètois - Var Côte d’Azur (BUSSON Jean-Pierre, CARROZZA Tommaso, CASTAGNE Suzette, MATHIEU Sophie) : 3194 4/ Tarot Club de Sallanches - Savoie Mont Blanc (LIMIDO Pierre, LANDORMY Thierry, LAIDANI Rachid, KHATTOU Farid) : 3153,75 5/ Tarot Club des Amognes de Saint Benin d’Azy - Nièvre Yonne (NAVARRO Gilles, TARDY David, MONTADOR Joël, DUPART Elian) : 2642,75 6/ Tarot Club de Saint Fraigne - Charentes (GUAY Jean-Noël, GUAY Maureen, GUAY Anne-Marie, GROLLIER Flavien) : 2338 7/ Tarot Club du Loch - Bretagne (JEGOUSSE Jérôme, COGARD Rémy, LAIGO Daniel, ORVOEN Mickaël) : 2090,25 8/ Tarot Club Fertois - Seine et Marne (HERBETTE Franck, LECELLIER Michel, CHARRIER Patrice, NOYON Roger) : 1905,50 9/ L’Excuse d’Or Ambarroise - Ain (MAGDELAINE Alain, ANDRE Michel, ANDREY Jacques, GENDROT Pierre) : 1389,50 10/ Tarot Club du Haut Bugey de Brion - Ain (MARILLIER Jean-Michel, CHEVASSUS Pierre, NIOGRET Philippe, BARRAS Pierre) : 1370,50 11/ Tarot Club de Civrieux d’Azergues - Lyonnais (AMARGIER Christian, AMARGIER Florian, MAGAT Jean, MAGAT Michèle) : 1222,50 12/ Tarot Club Luron - Franche-Comté (PENAUD Géraldine, ZELLER Cyril, FRELIN André, ZEGGAI Mohamed) : 1056,25 13/ Tarot Club de Wavignies - Picardie (DAUPHIN René, PHILIPPE Alain, NAGY Brigitte, VAQUETTE Brice) : 926 14/ Tarot Club Nouvellois - Languedoc Roussillon (CANTIER Philippe, SCALA Stéphane, ARRIGONI Jean-Marc, COIRON Claude) : 918,50 15/ Tarot Club Abbazia Di Fium’Orbo - Corse (PIERI Sabrina, PIERI Marie-Ange, FAGNON Nadine, PIERI Chantal) : 916 16/ Association Maizières Cartes - Lorraine (VILLEFAYOT Daniel, LIBOR Gilles, DEVASMES Gérard, REB Tonny) : 669,25 17/ Tarot Club Vulpillien - Lyonnais (LEMAIRE Thierry, MARTIN Alain, LEROUGE Armand, LEROUGE Jordan) : 255,75 18/ Tarot Club Lillerois - Nord Pas de Calais (MOUSSA Martine, MARCINKOWSKI André, MIRAMONT Alain, BEAUVARLET Laurent) : 132,25 19/ Tarot Club de l’Odet - Bretagne (NEANT Louis, CORNEC Xavier, NEANT Louis J., JULARD Nicole) : 18,25 20/ Tarot Club de Sées - Normandie (DROUET Danielle, LEROUX Thierry, SAINLOT Jean-Louis, DENIS Michelle) : - 491,50 21/ Atout 21 Blanquefort - Aquitaine (VANDENBROUCKE Michel, GUSTIN Claude, JONC Lise, TERON Medye) : - 907,50 22/ Tarot Club Génelardais - Bourgogne (DURAND Patrick, CLAR Patrick, BEAL Karine, SPINELLA Tony) : - 945 23/ Tarot du Salat - Midi-Pyrénées (MILLET Alain, GARCIA Pierre, NYA Abdel, HATCHONDO Charles) : - 1013 24/ Tarot Club 43 Le Monastier sur Gazeille - Loire Forez (VAILLE Jérôme, FAURE Nicole, ALLIROL Didier, MULLER Patrick) : - 1072,50 25/ Tarot Club Cortenais - Corse (VILLARD Philippe, DESJOBERT Martine, MILLARD Frédéric, CESARI Jean-Luc) : - 1138,75 26/ Tarot Basse Ariège Pamiers Mazères - Midi-Pyrénées (TRENQUE Daniel, DELRIEU Francis, DE LA PENA Jean-Philippe, ARNAUD Olivier) : - 1521,75 27/ Tarot Club Génelardais - Bourgogne (GUELMANE Ahmed, JULES Daniel, VUILLAMY Jean-Marc, PIAZZOLLA Bruno) : - 1550,50 28/ Tarot Club du Château d’Olonne - Loire Océan (PATEAU Philippe, BRILLOUET Jean-Claude, BELZ Joël, LE ROY Yannick) : - 1972,25 LLeess CChhaammppiioonnnnaattss ddee FFrraannccee COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE (LISTE DES HUIT ÉQUIPES ENCORE EN COURSE)(LISTE DES HUIT ÉQUIPES ENCORE EN COURSE) - KETCHEDJI Yvan, CLAR Patrick, DUCARD Lionel, GAUDILLIERE Jacques, JAILLOUX Pascal (Bourgogne) - VOISINET Christophe, WEILL Marc, DAMOISEAU Nicolas, COULON Alain, RIEDMANN Laurent (Alsace) - CHIARAMONTI Jacques, DUPUY Laurent, MARTINEZ Jean-Philippe, NOVELLO Jacky, DUFRESNOY Patrick, ROUSSEAU Lucien (Centre) - JAKOB Richard, LOISEAUX Jean-Noël, LIVOLSI Franco, CHASSAGNON Philippe, PILOTELLE Barbara (Ile de France) - SYDA Gilles, MARCHAND David, ENGEL Pascal, WEIMERT Raymond, RAZANAJOHARY Benjabari (Alsace) - TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie, DJIAN Jean-David, PORRET Nicolas, BOTELLA Olivier, CARON Aimé (Lyonnais) - LANGLOIS Bernard, MERCIER Sébastien, DEBRIS Sébastien, DIEUZY Denis, RUEL Jean-Pascal (Normandie) - BOIDIN Jean-Régis, LELOIRE Pascal, SOTTY Stéphane, ROEDSENS Steve, TERRIER Hugo, TERRIER Christophe (Nord / Champagne A. / Picardie) CHAMPIONNAT DE FRANCE INDIVIDUEL SENIORCHAMPIONNAT DE FRANCE INDIVIDUEL SENIOR 1/ PORRET François (Savoie Mont Blanc) : 262,698 % 2/ ENAUX Alain (Ile de France) : 253,906 % 3/ STIQUEL Robert (Aquitaine) : 252,491 % 4/ PERELLI Philippe (Ile de France) : 251,930 % 5/ GORPHE Chantal (Var Côte d’Azur) : 250,315 % 6/ FRANCERIES Patrick (Aquitaine) : 248,240 % 7/ OLIVIER Guy (Franche-Comté) : 246,846 % 8/ SEGUIN Jean-Pierre (Bourgogne) : 245,203 % 9/ BERTUIT Joël (Allier) : 243,517 % 10/ THIEBAUT Dominique (Lorraine) : 241,288 % 11/ SANDOZ Gérard (Ain) : 240,767 % 12/ QUILLARD Jean (Bourgogne) : 240,611 % 13/ DEPESSEVILLE Daniel (Nièvre Yonne) : 240,057 % 14/ LAUNAY Raymond (Sarthe Mayenne) : 239,854 % 15/ ANDRADE José (Bourgogne) : 239,550 % 16/ DESSON Gérard (Nièvre Yonne) : 239,244 % 17/ NOVELLO Jacky (Centre) : 238,923 % 18/ SAGNAT Daniel (Limousin) : 237,898 % 19/ GINESTE Jacques (Ile de France) : 234,868 % 20/ VACHON Alain (Bretagne) : 234,035 % 21/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 233,223 % 22/ ARRICOT Catherine (Poitou Anjou) : 232,108 % 23/ PALOCHE Michel (Limousin) : 231,159 % 24/ AIN Richard (Midi-Pyrénées) : 229,054 % 25/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 227,943 % 26/ PERRAULT André (Bourgogne) : 227,136 % 27/ MAZELIN André (Val d’Adour) : 226,948 % 28/ MARC Georges (Midi-Pyrénées) : 220,348 % 1177Vous, les champions
  • 18. La Coupe de France En 2005, le Coupe de France se déroule de nouveau à Albi, ville ayant déjà accueilli cette compétition en 1994, 1997, 2001 et 2003. Les normands Champions de France à Vierzon, Didier CLAUDIC, Bernard LANGLOIS, René MICHAUX, Denis DIEUZY et Gérard ADAM, affrontent au premier tour les parisiens d’Eric SICHERE, repêchés de dernière minute. La joie d’intégrer le championnat a sans doute fait pousser des ailes aux franciliens qui écrasent les tenants du titre (142 à 47). Ils continuent sur leur lancée, pulvérisant en huitième de finale les bretons de Didier LE FAILLER (121 à 45) et en quart les seine-et-marnais d’Arnauld LEONARD (148 à 39). En demi-finale, opposés aux aquitains de Patrick LLESTA, ils n’arrivent pas à faire le trou en début de match. Ce sont les six dernières donnes qui les qualifient pour la finale. L’ultime duel les opposera à une autre formation du comité, celle de Michel PAWLISZ. Avant d’en arriver à ce stade, les nationaux parisiens ont battu de 100 points les languedociens de Patrick HATCHONDO et de plus de 70 PM les vauclusiens de Nathalie DESANTI. La victoire n’a pas été facile contre les francs-comtois de Joël RABINOVITCH (55 à 53) en quart de finale où la perte d’un Cavalier aurait pu les arrêter. En demi-finale, confrontés à leurs collègues de région Richard JAKOB, Barbara PILOTELLE, Philippe CHASSAGNON, Jean-Noël LOISEAUX, Philippe LUCCHETTI et Jacky NOVELLO, ils réussissent, après un départ timide, à s’imposer. Il n’y aura guère de suspense en finale : Michel PAWLISZ et les siens assassinent leurs valeureux opposants au cours des trois premiers quart-temps. Le 4ème verra un baroud d’honneur d’Eric SICHERE, Jean-Philippe BURCK, Marc LANDY etChristopheIBROUCHENE,quipeuvent être fiers de leur jolie 2ème place. Le quatuor Michel PAWLISZ, Kamel BOUSBA, Patrick CHOUKROUN et Ricardo SALVADOR, qui avait gagné en 1997, triomphe à nouveau à Albi, mais cette fois avec Jean-David DJIAN, qui savoure son premier titre national. Ils étaient aussi accompagnés du regretté Benoît TRIVERO à qui vont nos pensées. Le podium ne sera pas 100% parisien. En effet, après un match appliqué, ce sont les bordelais Patrick LLESTA, Martine LARNEY, Jean-Philippe REVERDY et Alain PRESLE qui montent sur la 3ème marche, dans la joie mais avec difficulté pour leur capitaine qui s’est blessé en jouant au football avec son fils Arthur ! Il y a dix ans ... en 2005 La fin du “Journal des Affiliés” En 1998, Lionel BEGOUIN, alors membre du Conseil d’Administration de la FFT, avait eu l’idée de créer une brochure de liaison entre la direction, les comités, les clubs et les licenciés, le “Journal des Affiliés”, pour relater les actions entreprises par la Fédération, donner les résultats des championnats nationaux et des festivals, annoncer les manifestations Tarot à venir... La FFT décide d’envoyer ce journal à chacun de ses licenciés, une fois par an en début de saison. Ainsi, en septembre 1998, arrivait dans les boîtes aux lettres une édition spéciale, intitulée “lettre mensuelle”, comportant 12 pages sur papier 80g blanc, écrite à l’encre bleue. En 1999, la couverture passe en couleur, mais l’intérieur reste monochrome. Un effort est aussi fait sur la qualité du papier et les photos sont plus nombreuses, suite à l’émancipation du numérique. Lionel BEGOUIN, rédacteur en chef et reporter attitré, assurera ses fonctions jusqu’en 2002 avant que la conception de la brochure soit réalisée au siège. La FFT le remercie encore vivement pour son travail (16 journaux). Le “Journal des Affiliés” est désormais conçu par Adrien PEREZ, embauché en tant qu’agent de communication. Le numéro 17 sort à Vichy : son nouveau look et son contenu plaît énormément. La FFT, désireuse d’améliorer la communication, décide alors d’envoyer à chaque licencié toutes les parutions de la revue, devenue trimestrielle. Gilbert FAIVRE, alors administrateur et président de la Commission Jeunes, se propose pour aider à la rédaction des articles. Merci à lui pour son investissement. Enseptembre2005sortledernier “Journal des Affiliés”, le n°27. Voulant s’ouvrir vers l’extérieur, la FFT abandonne ce nom trop restrictif et le remplace par “Le Tarot”. 1188 Vous, les champions
  • 21. Championnat de France Libre par équipes de quatre interclubs 2015 Après les jeunes, le club de Civrieux d’Azergues brille chez les adultes ! Comme en 2013, quelques flocons de neige tombent sur Aix-les-Bains le samedi matin, mais sans commune mesure. Suite aux forfaits de dernière minute la veille et au peu d’équipes remplaçantes présentes sur place,le championnat débute à 13h30 avec 99 prétendantes au lieu des 100 prévues. Emmanuel STEFANAZZI, président de la FFT, prononce son discours de bienvenue. Il officiera pour l’occasion en tant qu’arbitre, assisté par le merveilleux couple Valérie et Michaël DEBIESSE. Première séance (99 équipes) Comme l’an dernier, ce sont des lorrains qui démarrent le plus fort. Daniel VILLEFAYOT, Gilles LIBOR, Gérard DEVASMES et Tonny REB prennent les commandes avec 4273 points. Les corses aussi voyagent bien malgré la mer agitée lors de la traversée de la veille. Sabrina, Marie-Ange et Chantal PIERI, accompagnées de Nadine FAGNON, du Tarot Club Abbazia di Fium’Orbo, sont 2ndes à 3100 (plus de 1000 points de retard) alors que les cortenais Philippe VILLARD, Martine DESJOBERT, Jean-Luc CESARI et Frédéric MILLARD se classent 4èmes (+2877). Intercalés entre les équipes corses, les représentants de Bénodet Louis NEANT, Xavier CORNEC, Louis J. NEANT et Nicole JULARD ont capitalisé 2901 points. Derrière, sur cette séance aux premiers scores élevés, on retrouve encore cinq formations ayant marqué plus de 2000 points : celles du président CCR charentais Jean-Noël GUAY, du lyonnais ChristianAMARGIER,duforézienJérômeVAILLE, du sarthois Jean-Claude LORIOT et bien entendu des fameuses chemises hawaïennes composées de Jean-Marc RAVE, François RAVE, Hubert GRILLARD et Jean-Luc BAUJARD de l’Excuse Gueugnonnaise (Bourgogne). Parmi les rescapés, on retrouve des habitués : le Champion de France en titre Jean-Luc DELAITRE du Cercle Messin (33ème ) et les nivernais Gilles NAVARRO (13ème ) et Olivier PORTKA (22ème ). Patrick DURAND, le président de Bourgogne, ira aussi au 2ème tour (34ème ) bien qu’il doive "traîner un petit boulet" (lol !) dont on taira pudiquement le nom. Ça passe aussi pour les savoyards Pierre LIMIDO (35ème ) et Mireille DIGARD (47ème ). Les azuréens de Jean-Pierre BUSSON sont soulagés de voir qu’avec -216, ils occupent la 52ème et dernière place qualificative. C’est terminé pour le Champion de France Libre Individuel de l’année, Olivier AUBERT (Nièvre Yonne), qui occupe le 61ème rang. C’est fini aussi pour les ex-Champions Tony FIGUEIRERO et Lucien ROUSSEAU (Centre) qui échouent à la 59ème place. On doit se séparer aussi de la relectrice de choc du TAROTmag puisqu’Isa POUZADOUX se classe 75ème . Pourtant, l’angevine était heureuse de se trouver à la table 49 au départ de cette séance. Ce n’était peut- être pas un si bon présage ! Deuxième séance (52 équipes) Tout le monde est à l’heure pour la reprise, mais en ayant laissé la moitié des points en route comme le veut la tradition, les lorrains, en tête avant le repas, ont du mal à digérer. Daniel VILLEFAYOT et ses partenaires de l’Association Maizières Cartes rétrogradent à la 10ème place, ne comptabilisant plus que 1598 points. La famille PIERI a résisté, étant encore 3ème avec +2888. Ce sont des lyonnais qui ont vu le plus de jeu sur cette séance : Dominique CUCHET et ses collègues du Tarot Club de Civrieux d’Azergues s’emparent du leadership avec 3467 points. Christian AMARGIER, du même club, n’a pas la même chance puisqu’il passe de la 7ème à la 27ème place, mais cela suffira pour jouer dimanche après-midi. Au 2nd rang provisoire, les normands du Deauville Tarot Club et leur capitaine Christophe DEUVE sont à peine à 100 points derrière. Jérôme VAILLE et ses équipiers (Tarot Club 43 Le Monastier sur Gazeille) gagnent deux rangs. Louis NEANT n’a pas vu les mêmes jeux que l’après-midi, il est désormais dans le ventre mou, à la 15ème position. L’autre équipe corse subit la même punition (11ème ) alors que Pierre LIMIDO remonte et vient se placer juste derrière (12ème ). Patrick DURAND poursuit sa route toujours en dépit de son "petit boulet" ! Côté nivernais, Gilles NAVARRO (23ème ) accède à la finale alors qu’Olivier PORTKA n’aura pas cette chance (40ème ). L’équipe normande de Danielle DROUET s’octroie le dernier sésame d’entrée en finale à +433. C’est abominable, mais les premiers non qualifiés sont bourguignons : au revoir les formations de Pascal GUERIN et de Jean-Marc RAVE. Troisième séance (28 équipes) Après la 1ère position, il n’y a pas de changement. Dominique CUCHET conserve la pole position, en augmentant légèrement son capital. Par contre, derrière, ça bouge : ce sont maintenant les heureux remplaçants de l’Ain, amenés par Jean-Michel MARILLIER, qui sont passés à la 2nde place devant les bretons de Jérôme JEGOUSSE. Après cinq autres donnes, le seul changement notable est la remontée de Jean-Pierre BUSSON (3ème ) et de Pierre LIMIDO (4ème ). Les corses Vue sur la 1ère séance qui comporte une table vide ! 2211Vous, les participants
  • 22. s’écroulent et Patrick DURAND tente de survivre malgré son lest. Jérôme VAILLE poursuit sa descente et en fin de classement, tous semblent résignés,avec5000pointsderetardsurlesmeneurs. Le maillot jaune change à l’issue de la 3ème rotation:Jean-PierreBUSSONadoubléDominique CUCHET et Jean-Michel MARILLIER. Jean- Noël GUAY et Gilles NAVARRO se rapprochent et restent en embuscade (6ème et 7ème ). Les corses descendent encore un peu plus au sud pour se rapprocher de l’île ! Après vingt donnes jouées par tous, Jean-Pierre BUSSON a accru son avance de 500 points sur Dominique CUCHET, 800 sur Jean-Noël GUAY et 1100 sur Gilles NAVARRO. Le podium se dessine, mais attention en libre par quatre, tout va vite ! Même Daniel VILLEFAYOT, en tête en fin de 1ère manche, 10ème avec 1900 points de retard, peut encore espérer. Pour les négatifs, les chances sont plus minces, mais pas nulles. Sur la dernière manche, les azuréens Jean- Pierre BUSSON, Tommaso CARROZZA, Suzette CASTAGNE et Sophie MATHIEU réalisent -300, ils ne seront malheureusement pas Champions. Ils vont néanmoins parvenir à conserver la 3ème place, ce qui est une belle performance quand on se souvient qu’ils étaient les derniers qualifiés à la fin de la séance du samedi après-midi. Dominique CUCHET, Jacques FAYOT, Michel GLADIEUX et Pascal HECQUET, auteurs de +500, apportent un nouveau titre de Champion de France au comité Lyonnais et à leur club de Civrieux d’Azergues. Il fallait tout ça pour devancer les normands Christophe DEUVE, Michel CAUVIN, Jacques BARBOT et Denis DIEUZY qui ont fait une remontée spectaculaire de 7 places grâce à leurs 1500 points à la dernière position. Les locaux Pierre LIMIDO, Thierry LANDORMY, Rachid LAIDINI et Farid KHATTOU, du Tarot Club de Sallanches cher au tenant du bar Lionel GAUTEUR alias "Yoyo", échouent au pied du podium, juste devant Gilles NAVARRO et Jean Noël GUAY. Félicitations à tous, et rendez-vous l’an prochain àBagnolesdel’Ornepuisquesivousavezmanqué l’information, une alternance entre Aix (années impaires) et Bagnoles (années paires) a été mise en place. Dans la famille PIERI, je voudrais la mère, Chantal ! Dans la famille AMARGIER, je voudrais le père, Christian ! Dans la famille GUAY, je voudrais le gendre, Flavien GROLLIER ! 2222 Vous, les participants
  • 24. Mauvais swing Les honneurs le composent Apéritif entre deux séances Bulle Causes de l’arrêt de la Coupe de France Fit une petite de barrage Fou Sauver (des points ou le Petit) Brochure contenant des PP Bout Impôt directement prélevé Boisson Pénalité qui peut parfois coûter cher Paguet est l’un de ses nombreux surnoms Cadichon et Bourriquet Changea de couleur Idiot Attribuas des prix Dernier mot après l’écart Animateur de jeux Imitation Jeu à trois coupes Privé de jeu en libre Prénom breton Vanille ou fraise Poème chinois Non demandeur Carte faible En défense contre Est Force d’une couleur ou de l’atout Partageais l’enveloppe Etudie pour un surcontrat Champion de France Pris (une pénalité) Affranchi Désirs Constituait la première mouche Tours Gloussé Ne laisse plus aucun pli Tour Durée d’une saison Passes sous silence Il est bon pour le coeur Note Convivialité doit être celui de la FFT De cela Examen médical Couleur de la victoire Tournoi sur internet Subi Lithium Rongeur Créer des donnes avec Extar Ouvre une nouvelle couleur Ne montes pas Mots fléchés Solutions des jeux page 31 Le licencié mystère Aidez-vous des indices pour retrouver la joueuse ou le joueur choisi. 2244 Vous, les joueurs
  • 27. . LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Florent TRIVERO - Adrien PEREZ) Le match étant équilibré et seulement à son premier tiers, une Contre n’est pas envisageable, surtout que la pose du Petit en sécurité n’est pas évidente. La Garde Sans le Chien est plus flagrante, avec des honneurs majeurs dans les quatre couleurs et les deux imprenables acquis, quel que soit le sort du Petit. L’entame du Roi de ♦ et le développement de ce flanc laissent une minuscule chance de faire les deux pièces à ♥ et la possibilité d’impasser à ♣, si la réussite du contrat l’impose. Sur une Garde, écarter les deux petits ♣ semble obligatoire pour s’ouvrir la pose du Petit au 2nd tour de la couleur. Les pièces ♥ (au moins Dame et Cavalier), impossibles à faire en débordement, doivent aussi être couchées. Ensuite, il suffit d’équilibrer son jeu en enlevant deux autres cartes (exemples : le Valet de ♥ avec un petit ♦ ou un petit ♠, ou deux petits ♦). On débutera bien sûr par les ♥ pour affaiblir la défense, et plus précisément par le 9, pour se laisser la chance de l’encaisser en cas de singlette. Malik FARHAT (Alsace) - Première Série Nationale Le Petit n’a pas de place sur un surcontrat, mais on a quand même 40 points à faire si le jeu est bien réparti. Le point manquant ne semble pas évident à récupérer. Il faut aussi qu'il n'y ait pas de surprise quant à la Dame de ♠, la Dame de ♥ et le 19. Je choisis d'être sage, nous ne sommes qu'au 2ème quart-temps, sans retard. Je demande donc une Sans. Plus jeune, c’était Contre sans hésiter ! Je passerai par les ♦, Roi bille en tête. Une variante aurait été d’entamer du Cavalier de ♥ (pour le point de la Dame et une éventuelle image à la volée à ♦), mais on est en droit d’espérer encaisser les deux pièces à ♥. Sur une garde, mon écart aurait été le suivant : ♥ D-C-V / ♦ As / ♣ 7-2. J’aurais commencé par ma plus longue, pour protéger le Petit et placer la main, du 9 de ♥ que je ferai si le Roi n'est pas devant ou si ça ne coupe pas. Laurent PAOLETTI (Corse) - Première Série Coeur Mon contrat sera une Garde Sans car même sans le Petit, je suis à 40 points, sans compter les 3 points minimum du chien. La partie devrait gagner au minimum de 2, si tout se passe bien ! Une garde rapporte peu, sans la poignée ni le Petit au bout. La Contre peut chuter et à ce stade, n'ayant pas de retard, je ne prends aucun risque. Sur une Sans, j'entame atout, du 7, pour bloquer la jouerie atout. Si la défense décide de contre-attaquer, je perdrai sans doute le Petit, mais aurai protégé mes points en cas de mauvaise répartition. Sur une garde, mon écart aurait été : ♠ 6-3 / ♥ D-C / ♣ 7-2. J’aurais développé les ♦, en débutant bien sûr par le Roi, et aurais attendu volontiers le 2ème trèfle pour poser le Petit ! Claude HENON (Aquitaine) - Deuxième Série Carreau Avec 38 points assurés dans la main (mariage ♠, Dame de ♥, Roi de ♦, Roi de ♣, 21 et Excuse) et 6 autres points possibles (Cavalier de ♥ et 19 d’atout), ayant l’avantage de l’entame, je propose une Garde Contre pour ne pas risquer de perdre 6 à 7 PM sur une Garde Sans chez moi et une Garde Contre réussie chez l’adversaire. Je pousse mes ♦ à fond en commençant par le Roi. En garde, j’écarte : ♠ 6-3 / ♦ 8-6-As / ♣ 2. Pensant à une jouerie atout de la défense, j’envoie le 9 de ♥, espérant rester maître, et je pousse les ♥ à fond, souhaitant déborder la défense avec Dame, Cavalier et Valet. Gisèle LELIEVRE (Normandie) - Promotion Avec un tel jeu, je fais un décompte : trois Rois et le 21 (24), l’Excuse (4), la Dame de ♠ (5), la Dame de ♥ (5) et le 19 (2), soit 40 points effectifs. J’ai mis une croix sur le Petit qui est fortement en danger (5ème et pas de sortie). Je compte donc seulement sur deux bouts et demande une Sans pour bénéficier des trois points minimum du chien, et j’en espère plus ! Je jouerai Roi de ♦, puis le 10, et dès que je reprendrai la main, les continuerai. Sur une garde, j’aurais choisi l’écart suivant : ♠ D / ♥ D-C-V / ♣ 7-2. Tout en assurant la gagne, j’aurais équilibré mes couleurs autour de ma longue ♦. J’aurais entamé du 10 de ♥, puis les aurais joués à fond pour désatouyer le plus rapidement possible les défenseurs. Blandine JEHAN (Vaucluse) - Junior Je demande une Garde Sans le Chien, car même si je perds le Petit, je pourrai réussir ce contrat. J'arrive en effet à 41 points avec mes trois Rois (18 points), mes deux Dames (10 points), le 21 (6 points), l’Excuse (4 points) et les 3 points minimum du chien. Sur une garde, mon écart aurait été le suivant : ♦ 10-8-6-As / ♣ 7-2. Je choisis de conserver ma longue ♥ et mon mariage ♠. Mon entame aurait été le 9 de ♥ pour faire tomber le Roi. S’il reste en jeu et que ça ne coupe pas, je suis certaine de faire le pli car j'ai cinq cartes sous-maîtres à ♥. Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ? Sur une garde, quel aurait été votre écart ?Sur une garde, quel aurait été votre écart ? Si vous aviez réalisé un surcontrat, vousSi vous aviez réalisé un surcontrat, vous répondrez quand même à cette question.répondrez quand même à cette question. Vous préciserez votre plan de jeu et votreVous préciserez votre plan de jeu et votre entame pour chacuneentame pour chacune des questions.des questions. CHIEN Vous participez au match régional directement qualificatif pour la Coupe de France. Après avoir remonté votre handicap de points face à l’équipe adverse, vous partez en attaque au 2ème quart-temps.Aprèsladonnen°7 qui n’avait guère d’intérêt, vous relevez la main d’attaque de l’étui n°8. 2277Vous, les joueurs
  • 28. SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee SUD NORD Preneur Donneur OUEST EST COMMENTAIRES ATTAQUE La main de départ et le chien Bien qu’elle ne comporte que peu de points, un seul Roi, la main d’attaque est constituée de belles longueur et qualité d’atouts (deux bouts 8èmes par 20-17-15), avec une couleur 4ème . Le chien est correct : un petit atout en renfort et des figures non négligeables avec ce jeu pauvre en points. Le Cavalier de ♥ complète la longue. L’écart et le plan d’attaque Sa base saute aux yeux : une couleur 4ème (♦ ou ♣) pour la coupe et le petit ♠ pour assécher le Roi. Les attaquants l’ont d’ailleurs respectée, préférant tous les quatre coucher les ♦ blancs (couleur dans laquelle tous les points sont à prendre), même s’ils ont relevé Dame et Valet de ♣ au chien (couleur qui risque de ne jamais être entamée par la défense). Ces points étant en danger, un écart avec coupe ♣ aurait pu se justifier, mais personne ne l’a effectué. Concernant la 6ème carte, plusieurs variantes ont été adoptées. La Dame de ♣ semble quand même la carte la plus logique à enlever car il sera très compliqué de l’encaisser pour les raisons évoquées précédemment. Seulement deux preneurs ont fait ce choix. Un a couché le Valet de ♣, l’autre le Cavalier de ♥ de la longue qui était semble-t-il une option à bannir. Aucun n’a écarté un petit ♣ pour conserver la séquence Dame-Valet. Le preneur jouera bien entendu sa longue à ♥. Il devra faire attention à ne pas se faire surcouper et par conséquent être vigilant aux fermetures de couleur (doubletons) des défenseurs. S’il se sent menacé, il pourra donner un coup de 15 d’atout pour faire le ménage, tenter de faire sauter le 21 afin d’affranchir le 20. Avec deux faiblesses et une longueur 9ème , le preneur retardera le Petit et étudiera, selon la jouerie de défense, s’il peut le mener au bout. S’il juge que c’est impossible, il devra le poser sur la 2ème faiblesse. En étant réalistes, après écart, peu de preneurs pouvaient prétendre aller au bout avec cette main ! DÉFENSE Le système de signalisation choisi pour l’occasion Sans savoir qui en étaient les investigateurs, les joueurs ou la Fédération, le système retenu pour ce tournoi était le suivant : tout pair (honneurs et atout), tenue en montant, doubleton en descendant, main forte du 7 au 10. Vous comprendrez mieux ainsi certaines cartes jouées ! L’entame Que fallait-il faire ? Tenter de montrer la coupe ou donner un coup d’atout du fond non demandeur (d’après le système) et sans protection ? Bien qu’il en ait ramassé deux au talon, le preneur a de grandes chances de couper ♦ car Ouest possède le mariage. Cette entame paraît plus solide qu’un atout qui semble plus aventureux. Elle a d’ailleurs été produite trois fois. Cependant, ils ne sont que deux à avoir envoyé la Dame. Cela peut s’expliquer car le joueur qui a engagé le Roi voulait sans doute camoufler sa Dame au preneur. Le problème est que le Roi annonce main forte qu’Ouest n’est pas. Il peut donc amener ses partenaires sur un mauvais flanc. Pour résumer, l’entrée de la Dame de ♦ reste la plus adaptée. Rappel : une main faible entamera d’une Dame d’un mariage lorsqu’elle est 4ème ou moins. Sinon, elle pourra ouvrir sous son mariage. La Baie des Cochons “La Baie des Cochons” est un coup de défense qui consiste à rejouer dans la couleur du preneur sous certaines conditions. Il se pratique par le défenseur qui possède un atout maître et qui n’a plus de cartes dans la coupe du preneur. C’est un coup qui fonctionne à 100 % car le preneur ne peut intervenir pour l’éviter. Il est basé sur la confiance des autres défenseurs qui doivent envoyer leurs plus gros points dans la coupe. Cette technique de défense doit permettre de rentrer au minimum le Roi (ou équivalence). Le plus souvent, ce coup signale le 21. A la table n°1, le coup n’a pu avoir lieu, suite à l’entame atout et à la pose du 21. A la table n°2, la jouerie est parfaite. Au 1er tour de ♥, Sud n’a pas bloqué de la Dame pour laisser la main à Est qui a répété la coupe ♦. Le preneur, surpris, s’est fait surcouper par Sud qui était singlette. C’est seulement à ce moment-là que Sud a déclenché la “Baie des Cochons”. La défense a ainsi pu sauver Roi et Cavalier de ♦. L’attaquant a chuté, subissant la pression ♦ et la non ouverture ♣. A la table n°3, Sud tenait tellement à revenir dans la couleur du preneur, qu’ayant posé sa Dame au 1er tour, il permet à Nord de réaliser le Cavalier de ♥ tenté au 3ème tour. Cette levée est inattendue pour Nord. Que dire de la Dame de ♣ ? A la table n°4, c’est la même entame qu’à la table n°2 contre le même écart, mais qui cette fois se conclut par une bulle. Ouest a en effet méconnu le retour dans la longue du preneur, survenu néanmoins après l’ouverture ♠. Bravo à l’attaquant qui a très bien réagi en envoyant le 15 d’atout au pli 8 pour dégager le 21 de Sud. La donne qui vous est proposée a été jouée lors du Tournoi des Maîtres 1995 qui a eu lieu le 4 novembre à Avignon, au Palais des Papes. 2288 Vous, les joueurs
  • 29. OUEST SUD EST NORD Pli 1 9 A 21 A 6 A 2 A Pli 2 5 ♠ As ♠ D ♠ R ♠ Pli 3 3 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 5 ♥ Pli 4 As ♦ 10 ♦ 7 ♦ 1 A Pli 5 R ♥ As ♥ 6 ♥ 2 ♥ Pli 6 6 ♦ 11 A 3 ♦ 15 A Pli 7 4 ♥ D ♥ 9 ♥ 7 ♥ Pli 8 10 ♠ 2 ♠ 9 ♠ 5 A Pli 9 13 A 14 A 16 A V ♥ Pli 10 R ♦ 4 A 9 ♦ 10 A Pli 11 6 ♣ 5 ♣ 7 ♣ 4 ♣ Pli 12 D ♦ 7 A V ♦ 17 A Pli 13 C ♣ 2 ♣ 8 ♣ V ♣ Pli 14 V ♠ 3 ♠ 18 A 20 A Pli 15 12 A 4 ♠ 19 A 3 A Pli 16 C ♠ 6 ♠ C ♦ Ex Pli 17 As ♣ 10 ♣ R ♣ 3 ♣ Pli 18 9 ♣ 8 ♠ 8 A D ♣ Table 1 Nord : Jacques CHIARAMONTI Sud : Patrick CLAR Est : Jean-Pierre REBOUL Ouest : Lionel DUCARD PRENEUR NORD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ 7 / ♥ C / ♦ 8-5-4-2. Score : + 54. Entame : A 9. OUEST SUD EST NORD Pli 1 D ♦ 10 ♦ 3 ♦ 3 A Pli 2 4 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 2 ♥ Pli 3 As ♦ 4 A 7 ♦ 2 A Pli 4 5 ♠ 3 ♠ D ♠ R ♠ Pli 5 3 ♥ D ♥ 6 ♥ 5 ♥ Pli 6 R ♥ As ♥ 9 ♥ V ♥ Pli 7 V ♠ 4 ♠ 9 ♠ 1 A Pli 8 13 A 21 A 6 A 15 A Pli 9 C ♠ 6 ♠ 19 A Ex Pli 10 6 ♦ 11 A 9 ♦ 17 A Pli 11 9 A 14 A 16 A 7 ♥ Pli 12 R ♦ 7 A V ♦ 20 A Pli 13 12 A 2 ♣ 18 A 5 A Pli 14 As ♣ 10 ♣ C ♦ 10 A Pli 15 10 ♠ 5 ♣ 8 A C ♥ Pli 16 C ♣ As ♠ 7 ♣ 3 ♣ Pli 17 9 ♣ 2 ♠ 8 ♣ V ♣ Pli 18 6 ♣ 8 ♠ R ♣ 4 ♣ Table 4 Nord : Denis HEYRAUD Sud : Raymond WEIMERT Est : Marc ROBERT Ouest : Bernard ROBIN PRENEUR NORD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ D. Score : + 62. Entame : ♦ D. OUEST SUD EST NORD Pli 1 D ♦ 10 ♦ 3 ♦ 2 A Pli 2 4 ♥ 8 ♥ 10 ♥ 7 ♥ Pli 3 As ♦ 7 A 7 ♦ 5 A Pli 4 R ♥ As ♥ 6 ♥ V ♥ Pli 5 R ♦ 21 A C ♦ Ex Pli 6 5 ♠ As ♠ D ♠ R ♠ Pli 7 3 ♥ D ♥ 9 ♥ 2 ♥ Pli 8 10 ♠ 2 ♠ 9 ♠ 1 A Pli 9 9 A 11 A 16 A 5 ♥ Pli 10 6 ♦ 14 A V ♦ 17 A Pli 11 6 ♣ 5 ♣ 7 ♣ 3 ♣ Pli 12 13 A 4 A 9 ♦ 15 A Pli 13 C ♣ 2 ♣ 8 ♣ V ♣ Pli 14 9 ♣ 10 ♣ R ♣ 4 ♣ Pli 15 12 A 3 ♠ 6 A 10 A Pli 16 V ♠ 4 ♠ 18 A 20 A Pli 17 C ♠ 6 ♠ 8 A C ♥ Pli 18 As ♣ 8 ♠ 19 A 3 A Table 2 Nord : Michel KARPINSKI Sud : Robert ROZIN Est : Benoît TRIVERO Ouest : Florent TRIVERO PRENEUR NORD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ D. Score : - 56. Entame : ♦ D. OUEST SUD EST NORD Pli 1 R ♦ 10 ♦ 3 ♦ 2 A Pli 2 4 ♥ D ♥ 9 ♥ 5 ♥ Pli 3 R ♥ As ♥ 10 ♥ V ♥ Pli 4 D ♦ 21 A C ♦ Ex Pli 5 As ♣ 5 ♣ R ♣ 3 ♣ Pli 6 As ♦ 7 A V ♦ 15 A Pli 7 3 ♥ 8 ♥ 6 ♥ C ♥ Pli 8 9 A 11 A 16 A 2 ♥ Pli 9 6 ♦ 14 A 9 ♦ 17 A Pli 10 12 A 4 A 19 A 7 ♥ Pli 11 13 A 2 ♣ 7 ♦ 3 A Pli 12 V ♠ As ♠ 9 ♠ R ♠ Pli 13 5 ♠ 2 ♠ 6 A 20 A Pli 14 6 ♣ 10 ♣ 8 ♣ D ♣ Pli 15 C ♣ 3 ♠ 7 ♣ 4 ♣ Pli 16 10 ♠ 4 ♠ D ♠ 1 A Pli 17 C ♠ 6 ♠ 18 A 10 A Pli 18 9 ♣ 8 ♠ 8 A 5 A Table 3 Nord : Pierre REYNAL Sud : Lionel DUBOURGNON Est : Thierry SEGUINAUD Ouest : Mario TEIXEIRA PRENEUR NORD - ENTAME OUEST Ecart : ♠ 7 / ♦ 8-5-4-2 / ♣ V. Score : + 60. Entame : ♦ R. Classement du Tournoi des Maîtres 1995 1/ Denis HEYRAUD : 60,12 % 2/ Lionel DUBOURGNON : 60,12 % 3/ Lionel DUCARD : 55,95 % 4/ Florent TRIVERO : 54,17 % 5/ Marc ROBERT : 52,98 % 6/ Raymond WEIMERT : 52,38 % 7/ Pierre REYNAL : 52,38 % 8/ Jean-Pierre REBOUL : 50,60 % 9/ Benoît TRIVERO : 50,00 % 10/ Thierry SEGUINAUD : 47,62 % 11/ Patrick CLAR : 45,24 % 12/ Bernard ROBIN : 45,24 % 13/ Jacques CHIARAMONTI : 44,64 % 14/ Michel KARPINSKI : 44,05 % 15/ Mario TEIXEIRA : 43,45 % 16/ Robert ROZIN : 41,07 % Meilleur attaquant Lionel DUCARD : 64,29 % Meilleur défenseur Denis HEYRAUD : 65,08 % A. Partenet (organisateur FFT), M. Robert, B. Trivero, R. Weimert, T. Seguinaud, F. Dahon (secrétaire national), J. Richy (président CCN) B. Robin, L. Dubourgnon, D. Heyraud, F. Trivero, M. Teixeira, L. Ducard, A. Bailleul (président FFT) P. Clar, P. Reynal, J. Chiaramonti, J-P. Reboul, M. Karpinski, R. Rozin, M. Thouverez (organisateur local) 2299Vous, les joueurs
  • 30. par Stéphane SICRES(Midi-Pyrénées) Petit par la taille mais grand par le coeur et par le niveau, Stéphane, à l’accent chantant, n’a plus sa renommée à faire ! Cependant Champion de France Quadrettes D1 en 2010, 2012 et 2013 et vainqueur de la Coupe de France en 2012, il court encore après le titre Triplettes. PROBLÈME : DONNES LIBRESPROBLÈME : DONNES LIBRES Vous participez à un Grand Prix en 5 x 5 donnes. Après vingt parties, votre compteur compte plus de mille points, en positif bien sûr ! La dernière position commence. Nord est désigné comme donneur et vous distribue ce jeu. Ouest passe et c’est à vous de parler. NORD Donneur SUD Preneur EST OUEST ATTAQUE Quel contrat va être demandé ? Sud décide de garder. Les points positifs de cette main sont la longue servie à ♥ par le Roi et la non possession du Petit. En effet, le Petit risque de paralyser la jouerie atout de défense, ce qui avantagera l’attaquant d’un point de vue stratégique. Même si le contrat n’est pas encore rempli (peu de points et petits atouts), il ne manque pas grand chose et le chien peut aider. Le fait qu’il y ait une 5ème position avec mouvement FFT et non une rencontre meilleurs contre meilleurs encourage aussi le preneur à faire garde car un score à un peu plus de mille points n’est qu’un palier qui ne peut pas donner une bonne place à la fin. Il faut par conséquent prendre un risque pour augmenter le capital. Quels seront l’écart et la ligne de jeu de l’attaquant ? Sud opte pour l’écart suivant : ♠ 10-6-4 / ♥ C / ♣ V-2. L’attaquant fait une coupe (♠) et garde le Roi de ♣ sec pour faire le maximun de petits atouts en prenant le plus de points possible. Sud prend l’initiative de coucher le Cavalier de ♥ qu’il ne pense pas faire en longueur. Avec cet écart, une jouerie atout de défense, suite à une annonce de tenue par exemple, le gênerait moins et permettrait sans doute d’encaisser un pli à ♦ et de capturer la Dame de ♥ enfumée. Sud ne jouera surtout pas atout et développera directement les ♥, Roi bille en tête. Il fera attention à bien placer l’Excuse, privilégiant les levées d’atout. DEFENSE Quel sera l’entame d’Ouest et pourquoi ? Détenant le Petit 7ème (main forte), Ouest ouvrira ♣ dans sa couleur la plus longue, couleur qu’il est sans doute le seul à pouvoir entamer. DEROULEMENT DE LA DONNE CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ OUEST SUD EST NORD Pli 1 3 ♣ R ♣ As ♣ 5 ♣ Pli 2 2 ♥ R ♥ 9 ♥ 3 ♥ Pli 3 4 ♥ As ♥ V ♥ 6 ♥ Pli 4 7 ♣ 2 A D ♣ 4 ♣ Pli 5 1 A 5 ♥ 10 ♥ 8 ♥ Pli 6 8 ♣ 7 A C ♣ 14 A Pli 7 6 ♦ 8 ♦ 4 ♦ D ♦ Pli 8 V ♠ 3 A 3 ♠ 2 ♠ Pli 9 16 A 7 ♥ D ♥ 15 A Pli 10 9 ♣ 8 A 6 ♣ 19 A Pli 11 As ♠ 5 A 5 ♠ 9 ♠ Pli 12 5 ♦ V ♦ 10 A As ♦ Pli 13 20 A 21 A 4 A 2 ♦ Pli 14 13 A C ♦ 12 A R ♦ Pli 15 10 ♣ 9 A 7 ♠ 3 ♦ Pli 16 6 A 9 ♦ R ♠ 10 ♦ Pli 17 11 A Ex C ♠ D ♠ Pli 18 17 A 18 A 8 ♠ 7 ♦ SCORE + 52 LLaa DDoonnnnee 21 - 18 - 9 - 8 - 7 - 5 - 3 - 2 - Ex 10 - 6 - 4 R - C - 7 - 5 - As C - V - 9 - 8 R - V - 2 3300 Vous, les joueurs
  • 31. COMMENTAIRES (Signalisation FFT en défense) Pli 1 : L’entame ♣ dans le Roi du chien permet à Est et à Nord de détecter immédiatement la main forte. Le preneur l’a compris aussi ! Ouest ouvre du 3 de ♣, faisant volontairement de devant une fausse annonce, pour que le preneur, s’il possède la fourchette Roi-Cavalier, essaie d’impasser. Cette entrée signifie aussi qu’Ouest veut impérativement du ♣. Sud pose son Roi et Nord le 5 car il est doubleton. Pli 2 : Comme prévu, Sud joue par sa longue ♥. Son Roi passe. Pli 3 : Sud revient de l’As de ♥. Attentif aux cartes de chaque défenseur, il s’aperçoit qu’aucun d’entre eux n’a indiqué une tenue. Pli 4 : En main du fond, Est obéit à l’entame dans la couleur du Roi du chien, en envoyant la Dame. Selon les conventions FFT, en descendant ses deux petits ♣ (5 puis 4), Nord a effectué un doubleton, ce qui veut dire qu’il n’en a plus. Le preneur coupe. Pli 5 : Sud pousse le 3ème ♥ de sa longue que la main forte coupe du Petit. Pli 6 : Ouest insiste ♣. Même si Sud a vu le doubleton comme les autres joueurs, il ne peut pas se permettre d’acheter ou de se démunir de l’un de ses gros tarots car il mettrait sa main d’atouts en danger. Il pose donc le 7. Sachant que Nord surcoupe, Est tente son Cavalier, qui est sauvé par le 14. Pli 7 : Nord doit désormais entamer et son choix se porte sur les ♦, dans son mariage 7ème . Du fait de l’annonce de la main forte de devant et du nombre d’atouts qu’il lui reste, Nord devrait jouer habituellement le 10 de ♦, mais vu le chien relevé par le preneur (Cavalier-Valet 3èmes à ♦), il semble plus sérieux d’envoyer la Dame. De plus, par cette entame, les partenaires sauront que Nord détient le Roi et par conséquent la maîtrise à la couleur. Sur la Dame, Ouest amorce son doubleton en jetant son 6 de ♦. Sud décide de mettre le 8 et non le 9 pour ne pas donner plus d’informations sur son nombre de ♦. Il faut dire aussi que le 8 a été vu au chien ! Pli 8 : De nouveau en main car le preneur a fourni, Nord doit tourner la couleur. Il ouvre du 2 de ♠, indiquant son honneur. Ouest pose son Valet (2nd ) pour éviter que le preneur fasse une impasse gagnante, comme un 10 dans un Roi 2nd par exemple. Sud coupe. Pli 9 : Sud lance son dernier ♥ et fait tomber deux beaux atouts, le 15 et le 16. Plis 10 et 11 : Ouest balance un 4ème ♣. Même s’il sait qu’il n’y a plus de points à ♣, le preneur ne s’excuse surtout pas pour rester fort et protéger le 18. Sud subit un autre “2 pour 1 par la couleur” (s’étant déjà produit plus indirectement aux plis 6, 7 et 8), se faisant surcouper par Nord qui rejoue ♠ dans la 2ème faiblesse. Pli 12 : Sud tourne et pousse à présent ♦. Il envoie le Valet pour faire tomber le Roi, mais Est, qui était singlette, coupe du 10 d’atout. Pli 13 : En main, Est fait un bilan. Le joueur de devant n’a plus de ♦ venant d’effectuer une descendante (6 puis 5). A ♠, il a mis le Valet, ce qui veut dire qu’il doit être court. En réfléchissant à la partie, le preneur a déjà coupé cinq fois sur non présentation de poignée. Il lui reste donc quatre tarots au mieux. Quant à Ouest, main forte, il n’a coupé qu’à deux reprises, il peut donc se permettre de recevoir un atout du fond et d’être mis une fois en position de sous-coupe. Par conséquent, Est lance le 4 d’atout sur lequel Ouest plante le 20. En tant que preneur, on pourrait être tenté de s’excuser, mais Sud a compté les ♣, il en reste un et il a de grandes chances d’être devant. Voulant essayer de faire la levée du 9 d’atout, Sud choisit de ne pas laisser la main devant. Sachant en plus que les ♦ sont coupés du fond et de devant (ayant vu le doubleton), il pourra observer les hauteurs d’atout et ajuster sa jouerie en fonction. Pli 14 : Après le 21, pour masquer sa main et faire croire qu’il détient le Cavalier de ♥, Sud joue le Cavalier de ♦ qui fait partir les 12 et 13 d’atout. Final de coup : Sud doit faire un choix crucial sur le 10 de ♣ et il décide de couper, pensant qu’Ouest détient les trois derniers tarots, même si un petit doute subsiste sur la détention d’un 3ème ♠. Grâce à la levée de ce petit atout, le 9, Sud triomphe d’un point. Si Ouest avait eu encore un ♠, ça aurait été sans doute le Cavalier, ayant mis le Valet au 1er tour, que Sud aurait obligatoirement pris pour gagner. Conclusion : La défense a très bien joué, pouvant gratter peut-être un point à ♣ (Cavalier plutôt que Dame). Sud mérite de gagner car il a bien manié la mandoline. SSOOLLUUTTIIOONNSS DDEESS JJEEUUXXpage 24 Mots Fléchés Le licencié mystère B K G M A R I A G E S O R T I R C N T V A O U D L E R L A N E S P E T I T O D O T A S J E U T O C F R U S T R E P P A Y A N N O F A D A I S V A I N Q U E U R I O C O U P S F E R M E A R R O S A I T U C A N A I L L E I T M O T I V T B O I R M P A T I L E R O T E C L A I R E G E N E R E R P I S S E S Le licencié mystère n’est autre que le picard et administrateur de la Fédération Française de Tarot, Ravi RAVINDIRANE. Explications des indices : 1) Cet indice était précieux, représentant une main peinte aux couleurs de l’Inde. Celles et ceux qui ont reconnu le drapeau l’ont forcément associé à Ravi, très fier de ses origines. 2) “xXx”, thriller de 2002 avec entre autres Samuel L. Jackson et Vin Diesel, n’est pas forcément son film préféré, mais ce titre fait penser à une anecdote que raconte volontiers sa femme Cala : en arrivant en France, Ravi a dû choisir un prénom car il n’en avait pas. Sa proposition “xxx” a été refusée par l’administration, il a donc décidé de prendre le diminutif de son nom. Autre histoire : lorsque Ravi s’est présenté pour la première fois au Conseil d’Administration de la FFT, il ne lui manquait que trois voix pour faire carton plein (près de 9000 voix). Qui sont ces “xxx” ? 3) L’intérieur d’une locomotive ramène aux deux métiers qu’il a exercés : conducteur de train, puis instructeur en fin de carrière. C’est peut-être de là que lui vient son goût pour la formation et la gestion ! 4) Ravi habite encore en Ile de France lorsqu’il décide de fonder le club des Amis du Tarot de Saint-Gratien, qui existe toujours. 5) Ravi va longtemps travailler auprès de Jean ELOY, malheureusement disparu. Il sera son bras droit en tant que président de club en Ile de France et président de CCR en Picardie. C’est pour cette raison, mais aussi parce qu’ils aiment rire, qu’ils deviendront de très proches amis. 6) A la retraite depuis quelques années, il s’occupe de sa grande maison à Fosseuse, mais il accompagne souvent les groupes en croisière. Ne trouvez-vous pas qu’il a des airs d’Isaac Washington ? 3311Vous, les joueurs