SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
Communiqué de Presse – Lettre des judokas à la F.L.A.M.


Une lettre quasi similaire à celle-ci a été envoyée par courriel ce jeudi, 3 janvier 2013, au Président
et au Secrétaire Général de la F.L.A.M., ainsi qu’aux deux entraineurs nationaux Judo.
Les athlètes ayant envoyé cette lettre sont : AACH Eric, ARENAI Elisa, ARENDT Charlotte, BARBONI
Denis, DEMUTH Stéphanie, DURBACH Manon, MULLER Cibelle, MULLER Mike, RETTER Louis,
SCHLIM Dany, SCHMIT Bob et SCHMIT Tom.




                                                                         Luxembourg, le 3 janvier 2013



Mesdames, Messieurs,


Par la présente, je vous informe de vouloir renoncer à toutes sélections futures du cadre national de
judo; je ne peux malheureusement plus m’identifier avec la politique menée par la F.L.A.M.
Un accord entre athlètes et fédération a été trouvé le 2 novembre 2012, qui donnait la possibilité aux
athlètes de pouvoir s’entraîner avec un entraîneur privé de leur choix, sous la tutelle de M. Ralf
Heiler.
Pourtant, je pense que cette collaboration ne sera pas positive pour moi, parce que dans les deux
mois suivant cet accord, la fédération a pris différentes décisions qui me sont incompréhensibles et
qui montrent que je ne peux plus faire confiance aux responsables de la F.L.A.M.

Je ne suis pas d’accord avec le manque de respect vis-à-vis des athlètes, point de critique qu'on vous
a reproché dès le début de cette affaire Georgery. Malheureusement, quatre mois plus tard, vous ne
sembleriez toujours pas avoir compris.
Pour citer un exemple de manque de respect: le 9 novembre 2012, une semaine après l'accord
trouvé, la fédération a envoyé un mail à Eric Aach en l’informant qu'il sera privé de sa participation
aux Championnats d’Europe U23 à Prague une semaine plus tard. Il faut savoir qu'on nous a
confirmé à maintes reprises, que les responsables de la fédération nous laissaient continuer à
travailler avec M. Frédéric Georgery jusqu'au 31 décembre 2012, en mettant l'importance
précisément sur ces Championnats d'Europe U23.

De plus, la fédération a causé beaucoup de problèmes pour laisser partir les athlètes au Japon.
Pourtant je suis convaincu que M. Ralf Heiler confirmera l’importance de ce déplacement.
En effet, les Championnats Nationaux par équipes, étaient prévus à la même période. Je ne vais pas
entrer dans les détails, mais ce qui m’a frappé le plus, c’est que les championnats ont finalement été
annulés à cause d'un manque de clubs participants. Heureusement donc que personne n’est resté au
Luxembourg! Et on est bien d'accord que ce n'est pas à cause des judokas qui ont participé au Stage
du Japon, qu'il n'y avait pas assez d'équipes.
Quand j’ai alors appris que la fédération organise un stage de ski, ça me semblait évident que les
participants devraient payer tout de leur poche, comme les athlètes au Japon et comme cela a
toujours été le cas pour les stages hors judo.
Or, au contraire, la F.L.A.M. a pris en charge le voyage, l’hôtel en demi-pension et le forfait de ski…
Des jeunes et des gens qui ne sont plus présents aux entraînements depuis des mois, se voient donc
offert un stage de ski, alors que ceux qui sont en même temps au Japon doivent tout payer eux
même.
Je vous rappelle que les athlètes des cadres B, A et haut niveau ont dû payer 2300€ de leur poche
pour faire un des stages de judo les plus durs et les plus importants au monde, alors que des gens
qui ne s’entraînent plus reçoivent un tel « cadeau » ?! Et le Japon est loin d’être la seule dépense
que nous avons eue au cours des dernières années.
Je trouve que ca aurait été la moindre des choses de payer aux athlètes une partie du stage au Japon,
vu qu’apparemment il y a encore de l’argent.
Pourtant, je trouve que c’est légitime de demander d’où sort-il tout d’un coup cet argent « en trop »?
Comment se fait il que cet argent est dépensé en 2012 par un entraineur qui n’entre en fonction que
le 1 janvier 2013 ? Surtout alors que pour les athlètes qui ont déjà fait leurs preuves il n’y a pas
d’argent pour payer leur stage ?

Je ne trouve pas que ces décisions représentent l’image d’une fédération qui essaie de faire avancer
ses athlètes de haut niveau. De plus, il me semble qu’il y a encore des préférences pour certains
athlètes moins "bruyants" et moins "rebelles" que nous le sommes, alors qu’ils ont une charge de
travail beaucoup moins importante que la notre. Sans parler des résultats...

C’est vrai que je ne donne peut être pas une chance au nouvel entraineur, mais c’est dû au manque
de confiance que j’ai envers toute la fédération.

J’espère donc que vous pouvez comprendre ma décision, qui ne veut pas dire que j’arrête le judo de
haut niveau, bien au contraire!
Je pense, que je peux mieux évoluer dans d’autres structures, que celle actuellement mise en place
par la fédération.

Je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes sentiments respectueux.

--- signé(e) ---

Contenu connexe

Plus de Luxemburger Wort

2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
Luxemburger Wort
 
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
Luxemburger Wort
 
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
Luxemburger Wort
 

Plus de Luxemburger Wort (20)

Convention collective de travail des salariés du secteur des assurances (2021...
Convention collective de travail des salariés du secteur des assurances (2021...Convention collective de travail des salariés du secteur des assurances (2021...
Convention collective de travail des salariés du secteur des assurances (2021...
 
Convention collective de travail des salariés du secteur bancaire (2021-2023)
Convention collective de travail des salariés du secteur bancaire (2021-2023)Convention collective de travail des salariés du secteur bancaire (2021-2023)
Convention collective de travail des salariés du secteur bancaire (2021-2023)
 
CharteChèquesCadeaux.pdf
CharteChèquesCadeaux.pdfCharteChèquesCadeaux.pdf
CharteChèquesCadeaux.pdf
 
AccordDeCoalitionCSV-DP-2023.pdf
AccordDeCoalitionCSV-DP-2023.pdfAccordDeCoalitionCSV-DP-2023.pdf
AccordDeCoalitionCSV-DP-2023.pdf
 
Alle Mitglieder der Arbeitsgruppen im Rahmen der Regierungsbildung
Alle Mitglieder der Arbeitsgruppen im Rahmen der RegierungsbildungAlle Mitglieder der Arbeitsgruppen im Rahmen der Regierungsbildung
Alle Mitglieder der Arbeitsgruppen im Rahmen der Regierungsbildung
 
Rapport 2023 du GAFI sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financ...
Rapport 2023 du GAFI sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financ...Rapport 2023 du GAFI sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financ...
Rapport 2023 du GAFI sur la lutte contre le blanchiment d'argent et le financ...
 
Programme de Fokus pour les élections législatives 2023
Programme de Fokus pour les élections législatives 2023Programme de Fokus pour les élections législatives 2023
Programme de Fokus pour les élections législatives 2023
 
Paramètres sociaux valables au 1er septembre 2023
Paramètres sociaux valables au 1er septembre 2023Paramètres sociaux valables au 1er septembre 2023
Paramètres sociaux valables au 1er septembre 2023
 
Programme électoral du CSV pour les législatives 2023
Programme électoral du CSV pour les législatives 2023Programme électoral du CSV pour les législatives 2023
Programme électoral du CSV pour les législatives 2023
 
Programme électoral du parti déi Gréng pour les élections législatives de 2023
Programme électoral du parti déi Gréng pour les élections législatives de 2023Programme électoral du parti déi Gréng pour les élections législatives de 2023
Programme électoral du parti déi Gréng pour les élections législatives de 2023
 
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-2-sections-din-a3.pdf
 
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-proportionalpdf-610x426-maquette.pdf
 
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
2023-049-modle-bulletin-de-vote-majoritaire-simple-din-a4-maquette.pdf
 
20230306_Accord_tripartite.docx
20230306_Accord_tripartite.docx20230306_Accord_tripartite.docx
20230306_Accord_tripartite.docx
 
2022 09 26 Mediahuis Renouvellement CCT.pdf
2022 09 26 Mediahuis Renouvellement CCT.pdf2022 09 26 Mediahuis Renouvellement CCT.pdf
2022 09 26 Mediahuis Renouvellement CCT.pdf
 
Leseprobe Irene Vallejo "Papyrus"
Leseprobe Irene Vallejo "Papyrus"Leseprobe Irene Vallejo "Papyrus"
Leseprobe Irene Vallejo "Papyrus"
 
Prof. Dr. Anton Zeilinger im Interview mit dem Luxemburger Wort
Prof. Dr. Anton Zeilinger im Interview mit dem Luxemburger WortProf. Dr. Anton Zeilinger im Interview mit dem Luxemburger Wort
Prof. Dr. Anton Zeilinger im Interview mit dem Luxemburger Wort
 
Tripartite-Abkommen
Tripartite-AbkommenTripartite-Abkommen
Tripartite-Abkommen
 
Entwicklung der Niedrigwasserabflüsse
Entwicklung der NiedrigwasserabflüsseEntwicklung der Niedrigwasserabflüsse
Entwicklung der Niedrigwasserabflüsse
 
Plan de déviation_V2.pdf
Plan de déviation_V2.pdfPlan de déviation_V2.pdf
Plan de déviation_V2.pdf
 

Lettre des judokas presse

  • 1. Communiqué de Presse – Lettre des judokas à la F.L.A.M. Une lettre quasi similaire à celle-ci a été envoyée par courriel ce jeudi, 3 janvier 2013, au Président et au Secrétaire Général de la F.L.A.M., ainsi qu’aux deux entraineurs nationaux Judo. Les athlètes ayant envoyé cette lettre sont : AACH Eric, ARENAI Elisa, ARENDT Charlotte, BARBONI Denis, DEMUTH Stéphanie, DURBACH Manon, MULLER Cibelle, MULLER Mike, RETTER Louis, SCHLIM Dany, SCHMIT Bob et SCHMIT Tom. Luxembourg, le 3 janvier 2013 Mesdames, Messieurs, Par la présente, je vous informe de vouloir renoncer à toutes sélections futures du cadre national de judo; je ne peux malheureusement plus m’identifier avec la politique menée par la F.L.A.M. Un accord entre athlètes et fédération a été trouvé le 2 novembre 2012, qui donnait la possibilité aux athlètes de pouvoir s’entraîner avec un entraîneur privé de leur choix, sous la tutelle de M. Ralf Heiler. Pourtant, je pense que cette collaboration ne sera pas positive pour moi, parce que dans les deux mois suivant cet accord, la fédération a pris différentes décisions qui me sont incompréhensibles et qui montrent que je ne peux plus faire confiance aux responsables de la F.L.A.M. Je ne suis pas d’accord avec le manque de respect vis-à-vis des athlètes, point de critique qu'on vous a reproché dès le début de cette affaire Georgery. Malheureusement, quatre mois plus tard, vous ne sembleriez toujours pas avoir compris. Pour citer un exemple de manque de respect: le 9 novembre 2012, une semaine après l'accord trouvé, la fédération a envoyé un mail à Eric Aach en l’informant qu'il sera privé de sa participation aux Championnats d’Europe U23 à Prague une semaine plus tard. Il faut savoir qu'on nous a confirmé à maintes reprises, que les responsables de la fédération nous laissaient continuer à travailler avec M. Frédéric Georgery jusqu'au 31 décembre 2012, en mettant l'importance précisément sur ces Championnats d'Europe U23. De plus, la fédération a causé beaucoup de problèmes pour laisser partir les athlètes au Japon. Pourtant je suis convaincu que M. Ralf Heiler confirmera l’importance de ce déplacement. En effet, les Championnats Nationaux par équipes, étaient prévus à la même période. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais ce qui m’a frappé le plus, c’est que les championnats ont finalement été annulés à cause d'un manque de clubs participants. Heureusement donc que personne n’est resté au Luxembourg! Et on est bien d'accord que ce n'est pas à cause des judokas qui ont participé au Stage du Japon, qu'il n'y avait pas assez d'équipes.
  • 2. Quand j’ai alors appris que la fédération organise un stage de ski, ça me semblait évident que les participants devraient payer tout de leur poche, comme les athlètes au Japon et comme cela a toujours été le cas pour les stages hors judo. Or, au contraire, la F.L.A.M. a pris en charge le voyage, l’hôtel en demi-pension et le forfait de ski… Des jeunes et des gens qui ne sont plus présents aux entraînements depuis des mois, se voient donc offert un stage de ski, alors que ceux qui sont en même temps au Japon doivent tout payer eux même. Je vous rappelle que les athlètes des cadres B, A et haut niveau ont dû payer 2300€ de leur poche pour faire un des stages de judo les plus durs et les plus importants au monde, alors que des gens qui ne s’entraînent plus reçoivent un tel « cadeau » ?! Et le Japon est loin d’être la seule dépense que nous avons eue au cours des dernières années. Je trouve que ca aurait été la moindre des choses de payer aux athlètes une partie du stage au Japon, vu qu’apparemment il y a encore de l’argent. Pourtant, je trouve que c’est légitime de demander d’où sort-il tout d’un coup cet argent « en trop »? Comment se fait il que cet argent est dépensé en 2012 par un entraineur qui n’entre en fonction que le 1 janvier 2013 ? Surtout alors que pour les athlètes qui ont déjà fait leurs preuves il n’y a pas d’argent pour payer leur stage ? Je ne trouve pas que ces décisions représentent l’image d’une fédération qui essaie de faire avancer ses athlètes de haut niveau. De plus, il me semble qu’il y a encore des préférences pour certains athlètes moins "bruyants" et moins "rebelles" que nous le sommes, alors qu’ils ont une charge de travail beaucoup moins importante que la notre. Sans parler des résultats... C’est vrai que je ne donne peut être pas une chance au nouvel entraineur, mais c’est dû au manque de confiance que j’ai envers toute la fédération. J’espère donc que vous pouvez comprendre ma décision, qui ne veut pas dire que j’arrête le judo de haut niveau, bien au contraire! Je pense, que je peux mieux évoluer dans d’autres structures, que celle actuellement mise en place par la fédération. Je vous prie d'agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes sentiments respectueux. --- signé(e) ---