Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 1
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 2 
L’INNOVATION EN ACTION : PANORAMA DES ACTEUR...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 3 
L’INNOVATION EN ACTION : PANORAMA DES ACTEUR...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 4 
 CENTRES DE RECHERCHE 
Laboratoire M2S « Mo...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 5 
 Analyse, Modélisation et Simulation du Mou...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 6 
b<>com, l'innovation pour la santé numérique...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 7 
améliorer les bénéfices cliniques grâce à de...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 8 
Nutrinov, le bien-être par l'innovation alim...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 9 
 ENTREPRISES 
Syneika®, une approche automa...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 10 
Devenir un acteur majeur sur le marché mond...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 11 
Biopredic International, des produits biolo...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 12 
mise sur le marché de médicaments de différ...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 13 
Biotrial, spécialiste des essais cliniques ...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 14 
CYIM, intelligence informatique au service ...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 15 
La société déploie ses solutions innovantes...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 16 
Telecom Santé connecte les patients à l’hôp...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 17
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 18 
Therenva, la technologie pour les thérapies...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 19 
endovasculaire avec un marquage « CE » (nor...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 20 
Etiam, 1er opérateur de télé-médecine en Fr...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 21 
 ETABLISSEMENTS DE SANTE 
Centre Hospitali...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 22 
cardiaque), d'assistance opératoire 
(navig...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 23 
long des vaisseaux sanguins avec l’aide d’o...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 24 
Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire 
ht...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 25 
 ASSOCIATIONS 
Centre Culinaire Contempora...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 26 
ID2SANTE, centre d'innovation pour le dével...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 27 
Bionico, prothèse bionique open source 
htt...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 28 
Les P’tits doudous de l’hôpital Sud, pour l...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 29 
 RECHERCHE EN COURS (quelques exemples…) 
...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 30 
clinique sur la prise en charge du deuil, a...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 31 
Chiens et Hommes ensemble dans la lutte con...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 32 
développent spontanément différents types d...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 33 
Suivi Immunologique des nouvelles Thérapeut...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 34 
Stimulation vagale dans l'insuffisance card...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 35 
Les développements technologiques concernan...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 36 
Géographie de la fièvre hémorragique à viru...
Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 37 
(recours à un tradipraticien) ne sont pas l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de presse "Innovation et santé à Rennes" - Nov 2014

1 175 vues

Publié le

Rennes compte près de 80 entreprises en santé1 qui développent des produits et services innovants. La métropole abrite un CHU et plusieurs cliniques privées. En tout, ce sont plus de 12 000 Rennais qui travaillent dans le secteur de la santé : 8 400 au CHU2 ; 3 420 emplois privés cliniques incluses3 ; 600 chercheurs et doctorants4. L’agglomération compte 13 unités de recherche en santé. Tour d'horizon de différents acteurs.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 175
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse "Innovation et santé à Rennes" - Nov 2014

  1. 1. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 1
  2. 2. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 2 L’INNOVATION EN ACTION : PANORAMA DES ACTEURS ...................................... 3  CENTRES DE RECHERCHE .......................................................................................................... 4 Laboratoire M2S « Mouvement, Sport, Santé ».................................................................................... 4 b<>com, l'innovation pour la santé numérique .................................................................................... 6 Nutrinov, le bien-être par l'innovation alimentaire .............................................................................. 8  ENTREPRISES ........................................................................................................................... 9 Syneika®, une approche automatisée de Stimulation Magnétique Transcrânienne ............................ 9 Biopredic International, des produits biologiques pour la recherche médicale ................................. 11 Biotrial, spécialiste des essais cliniques sur l'homme ......................................................................... 13 CYIM, intelligence informatique au service de la communauté scientifique médicale ...................... 14 Telecom Santé connecte les patients à l’hôpital ................................................................................. 16 Therenva, la technologie pour les thérapies personnalisées .............................................................. 18 Etiam, 1er opérateur de télé-médecine en France .............................................................................. 20  ETABLISSEMENTS DE SANTE ................................................................................................... 21 Centre Hospitalier Universitaire de Rennes ........................................................................................ 21 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire .............................................................................................. 24  ASSOCIATIONS ...................................................................................................................... 25 Centre Culinaire Contemporain, laboratoire d’usages innovants ....................................................... 25 ID2SANTE, centre d'innovation pour le développement de la santé en Bretagne ............................. 26 Bionico, prothèse bionique open source ............................................................................................ 27 Les P’tits doudous de l’hôpital Sud, pour les patients juniors ............................................................ 28  RECHERCHE EN COURS (quelques exemples…) ....................................................................... 29 Etudier les effets subjectifs dans le cancer de l’enfant ....................................................................... 29 Chiens et Hommes ensemble dans la lutte contre le cancer .............................................................. 31 Suivi Immunologique des nouvelles Thérapeutiques Innovantes (SITI) .............................................. 33 Stimulation vagale dans l'insuffisance cardiaque................................................................................ 34 Géographie de la fièvre hémorragique à virus Ebola .......................................................................... 36
  3. 3. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 3 L’INNOVATION EN ACTION : PANORAMA DES ACTEURS Rennes compte près de 80 entreprises en santé1 qui développent des produits et services innovants. La métropole abrite un CHU et plusieurs cliniques privées. En tout, ce sont plus de 12 000 Rennais qui travaillent dans le secteur de la santé : 8 400 au CHU2 ; 3 420 emplois privés cliniques incluses3 ; 600 chercheurs et doctorants4. L’agglomération compte 13 unités de recherche en santé. Contact presse : Agence Connecto Madly Schenin-King 09 72 45 40 59 madly.schenin-king@agenceconnecto.com 1 Source : ID2Santé 2 Source : CHU de Rennes 3 Estimations CHP Saint-Grégoire, Cliniques Saint-Vincent, Saint-Paul et Sain-Laurent 4 Source : UEB, Université Européenne de Bretagne
  4. 4. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 4  CENTRES DE RECHERCHE Laboratoire M2S « Mouvement, Sport, Santé » http://m2slab.com Le laboratoire M2S « Mouvement, Sport, Santé » a pour objet l’activité physique dans son ensemble. Il en étudie les mécanismes et les effets à l’aide des outils et des méthodes nés de la physiologie et de la biomécanique. Le sport et la santé en sont les champs d’applications les plus naturels. Au-delà de la performance sportive, l’un des objectifs est d’améliorer le rapport bénéfices/risques de la pratique physique. Le laboratoire compte 55 personnes avec comme tutelles l'Université Rennes 2 (tutelle principale), l'ENS Cachan (antenne de Bretagne), l'Université de Rennes 1 et l'Université de Bretagne occidentale. Il est réparti en trois équipes :  Activité Physique – Nutrition – Santé L'équipe APNS explore la physiologie de l'activité physique selon une approche intégrative et fondamentale. Les travaux réalisés étudient les interactions de l'entraînement et de la nutrition sur la performance et la santé. D'un point de vue mécanistique, ceux-ci analysent les interactions de l'entraînement et des antioxydants exogènes sur l'homéostasie redox et le statut pro-antioxydant. D'un point de vue pratique, les résultats conduisent à des recommandations en matière d'activité physique et de nutrition, pour les populations actives ou sportives, pour les sujets âgés et pour les populations à risques ou pathologiques (maladies métaboliques, cardiovasculaires, cancer...).  Facteurs Nerveux et Structuration Tissulaire (FNST) L'équipe Facteurs Nerveux et Structuration Tissulaire travaille sur la thématique des adaptations neuromusculaires aux contraintes environnementales induites par des modifications mécaniques ou physiopathologiques, à des niveaux allant de la molécule à l’organisme entier. Pour ce faire, elle maîtrise les techniques de pointe en biologie moléculaires et d’électrophysiologie qu’elle applique sur des rats.
  5. 5. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 5  Analyse, Modélisation et Simulation du Mouvement (AMSM) L’équipe AMSM a développé une approche originale couplant analyse et synthèse du mouvement pour identifier et entraîner les paramètres fondamentaux de la performance motrice. Parmi les grands thèmes portés par l’équipe figurent entre autres : le développement de nouveaux systèmes d’analyse du mouvement à partir de modèles, l’usage de la réalité virtuelle pour la compréhension et l’apprentissage de performances motrices, et la recherche des principes fondamentaux de la marche humaine à partir de modèles de simulation. Un équipement unique en France Le laboratoire est installé sur le site Rennes Atalante Ker Lann dans un bâtiment flambant neuf de 2 000m². Les locaux rassemblent des moyens d’expérimentation, de formation et de recherche, le tout formant un équipement unique en France dans le domaine de l’étude des activités sportives en ce qui concerne la santé, la performance sportive et l’ergonomie. L’élément central de ce nouvel équipement est une plateforme de 800m² dédiée à la capture et l’analyse du mouvement, composée d’un gymnase de 600 m² avec des plateformes de force cachées dans le sol et des caméras fixées dans les murs, et 200 m² qui seront prochainement équipés d’un centre de réalité virtuelle, unique par ses dimensions et sa complémentarité avec la salle d’acquisition de mouvements. Le bâtiment intègre également une salle de tests d’effort, un cabinet médical et 400 m² de laboratoires de biologie moléculaire et de physiologie pour étudier les effets de l’activité physique sur les pathologies chroniques comme les cancers. Financé par le contrat de projet Etat-Région, l’équipement représente 7,25 millions d’euros d’investissement.
  6. 6. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 6 b<>com, l'innovation pour la santé numérique http://b-com.com En 2020, il y aura 50 milliards d’objets connectés et des utilisateurs encore plus exigeants et mobiles qu’aujourd’hui. Les usages propres aux loisirs, au travail et à la santé connaîtront une véritable révolution dans cette nouvelle société numérique. C’est pourquoi l'Institut de Recherche Technologique b<>com a pour mission d’accélérer, grâce à la recherche et l’innovation dans les technologies du numérique, le développement et la mise sur le marché d’outils, de produits et de services améliorant la vie quotidienne. Son campus principal se situe à Rennes et ses sites secondaires à Lannion et Brest. Il a été labellisé en 2012 et est soutenu par le programme Investissements d’Avenir de l’Etat, la Région Bretagne, Rennes Métropole, Lannion Trégor Communauté et Brest Métropole Océane. Chercheurs, ingénieurs et acteurs du monde médical y coopèrent de façon transdisciplinaire pour développer ces technologies novatrices. Le campus regroupe aujourd'hui 200 chercheurs et ingénieurs autour d'un modèle de coopération public-privé pour développer des innovations dans les domaines des réseaux et de la sécurité, de l'hypermédia (images ultra haute définition, images et son 3D, contenus intelligents, réalités virtuelle et augmentée…) et de la e-santé. Créer des produits grâce à la recherche b<>com ne se limite pas au rôle de laboratoire de recherche, il également a pour mission de mettre sur le marché des produits et services. En étroite collaboration avec les services hospitaliers, l'IRT contribue à améliorer la prise en charge du patient depuis son diagnostic jusqu'au bloc opératoire. Deux laboratoires dédiés à l’e-santé Le laboratoire Médecine Augmentée élabore des algorithmes et logiciels de traitement d’images médicales, de fusion de données cliniques multimodales (IRM, scanner, etc…) afin de permettre aux cliniciens de disposer de toutes les informations nécessaires pour établir un diagnostic rapide et précis. Il invente des dispositifs médicaux (implants, logiciels, systèmes, etc…) optimisés pour le patient, et par exemple pour guider et sécuriser le clinicien dans son acte afin de gagner en précision et réduire le taux d’échec. Les solutions développées par le laboratoire Médecine Augmentée respectent les exigences réglementaires liées aux dispositifs médicaux. L'objectif : évoluer vers une médecine personnalisée et
  7. 7. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 7 améliorer les bénéfices cliniques grâce à des diagnostics plus précis et des traitements plus efficaces et mieux ciblés. Le laboratoire Médecine Connectée développe des technologies qui facilitent le diagnostic et le traitement par le médecin en améliorant le partage sécurisé des données cliniques et leur analyse. Dans un contexte marqué par l'explosion du volume de données et par les échanges croissants entre les établissements de santé, les systèmes de gestion de l’information médicale jouent un rôle majeur sur le parcours de soin des patients. L'émergence de ces systèmes repose sur des technologies telles que les entrepôts de données, la fouille de données ou le partage des outils d'analyse d'images. Cependant, le manque d'interopérabilité et la complexité de ces données constitue un frein à l'adoption de ces solutions cliniques. L'objectif du laboratoire Médecine Connectée est de développer des briques technologiques permettant le partage de données distribuées afin d’améliorer l'analyse et la pose de diagnostic. Enfin, les solutions proposées par le laboratoire intègrent des processus de validation clinique.
  8. 8. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 8 Nutrinov, le bien-être par l'innovation alimentaire Nutrinov est le laboratoire de recherche et développement du groupe breton Triballat Noyal qui s'est fixé pour mission de "Nourrir sainement de la terre à l'assiette". L'entreprise familiale allie tradition et innovation pour développer de nouveaux marchés de niche dans les domaines du végétal, de la Bio, des fromages et de la nutrition. Ses valeurs sont centrées sur le respect des hommes, de la nature et des savoir-faire, avec la volonté d’offrir au plus grand nombre des produits sains et équilibrés. Triballat Noyal dispose de 15 sites de production en France, dans les bassins laitiers traditionnels, et deux ateliers en Europe (Espagne et Italie). Il est présent en France et à l'international sur les différents circuits de distribution : grandes et moyennes surfaces (GMS), réseau bio et consommation hors domicile (CHD). A l’export, il possède deux filiales commerciales en Espagne et en Italie. Le groupe a installé son laboratoire Nutrinov en 2013 au Centre Culinaire Contemporain de Rennes. Ce laboratoire occupe des locaux de 250m2, au coeur de l’écosystème local dédié à la recherche en agronomie et en santé. Il est spécialisé dans l’élaboration de nouveaux concepts, dans le développement d’ingrédients fonctionnels et dans la mise au point de produits finis. Nutrinov a permis de créer des ingrédients bioactifs novateurs, conçus exclusivement à partir de matières premières 100% naturelles. Afin de développer ces ingrédients bioactifs, le laboratoire intervient à chaque étape de leur conception. Il sélectionne les matières naturelles offrant des fonctionnalités et bénéfices nutritionnels puis met au point des processus industriels non dénaturants, avant de procéder aux essais précliniques et cliniques garantissant la preuve du concept. Nutrinov dispose de compétences importantes en analytique, caractérisation, extraction et concentration de molécules naturelles. Ces molécules d’intérêt sont issues des produits et co-produits de fabrication du groupe Triballat Noyal mais proviennent aussi d’autres matrices alimentaires et notamment d’autres végétaux. Fort d’un portefeuille de brevets, fruit de sa propre recherche, Nutrinov participe également à des projets collaboratifs de recherche afin d‘élargir la gamme de ses ingrédients bioactifs. Quatre projets de ce type, menés sur les peptides, les protéines, les phytoalexines et les oligosaccharides sont aujourd'hui en cours, dont trois financés par des fonds européens. Il s’agit de valoriser certains coproduits alimentaires et matières premières, qui sont des substances aux vertus multiples ouvrant de possibles débouchés en santé humaine, santé végétale et nutrition animale.
  9. 9. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 9  ENTREPRISES Syneika®, une approche automatisée de Stimulation Magnétique Transcrânienne www.syneika.com Syneika® développe et commercialise des équipements médicaux innovants de neurostimulation, marché qui croît de plus de 10% l’an. Plus de 3500 séances de Stimulation Magnétique Transcrânienne (TMS) ont été guidées par les 15 neuronavigateurs SyneikaONE actuellement en place dans les hôpitaux français (dont une installation robotisée). Syneika signe actuellement ses premiers accords de distribution à l’étranger et livrera dans les prochaines semaines sa première commande à l’export. La Stimulation Magnétique Transcrânienne est une approche non-invasive consistant à délivrer des impulsions magnétiques intenses de manière focale sur une zone précise du cerveau en vue de moduler l'activité neuronale. La stimulation des aires cérébrales superficielles induit une activation électrique de circuits neuronaux plus complexes. Suivant la localisation de la bobine et le type de stimulation généré par le stimulateur, les fonctions neuronales peuvent être inhibées ou activées. La TMS est efficace dans le traitement plusieurs pathologies neurologiques et psychiatriques de l'épisode dépressif majeur, dans celui des douleurs neuropathiques ou des accidents vasculaires cérébraux, toujours avec un minimum d'effets secondaires rapportés. L'atout majeur de la solution proposée par Syneika est d'individualiser le traitement par TMS en identifiant automatiquement l'aire cérébrale à traiter sur l'IRM de chaque patient. Cette fonctionnalité prend en compte les particularités neuro-anatomiques propres à chacun pour offrir un positionnement individualisé et guider le médecin avec précision. Au-delà du réel confort apporté au praticien, cette possibilité unique permettra de répliquer sans faille la même procédure de localisation, dans l'ensemble des établissements concernés par l'étude et ainsi d'apporter un bénéfice méthodologique majeur.
  10. 10. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 10 Devenir un acteur majeur sur le marché mondial de la TMS L’entreprise veut se positionner comme un acteur majeur sur le marché mondial de la TMS pour les indications thérapeutiques en psychiatrie et neurologie. Sa technologie de guidage par l’image améliore de 40% l'efficacité et la productivité de la TMS grâce à une localisation automatique individualisée de la zone cérébrale à traiter (fonctionnalité brevetée). Syneika a été créée en 2009 par Luc Bredoux. Sa technologie a été conçue et expérimentée à partir de 2006 par l'Unité de recherche rennaise VisAGeS INSERM-IRISA dirigée par Christian Barillot (co-fondateur de l'INCR). Son conseil scientifique est composé de :  Pierre Hellier, chercheur INRIA spécialiste de l'analyse des images médicales 3D,  Professeur Bruno Millet, chef des services de psychiatrie à Rennes et co-fondateur de l'INCR  Docteur Cécilia Nauczyciel, chef de clinique, spécialiste de la TMS  J. Champetier de Ribes : 30 ans d'expérience de direction d'entreprises de technologies médicales et de leur développement international
  11. 11. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 11 Biopredic International, des produits biologiques pour la recherche médicale www.biopredic.com (site en cours de rénovation) - www.heparg.com Biopredic International est une PME rennaise née en 1993 d’un transfert technologique de l’unité Inserm 49 de Rennes dirigée par le professeur André Guillouzo. La société compte aujourd'hui 25 salariés. Biopredic International commercialise dans le monde entier des produits biologiques destinés à la recherche académique et privée pour la découverte et le développement de médicaments, la pharmacologie, la toxicologie et l’industrie cosmétique. Parmi les produits commercialisés figurent des tissus, cellules et fractions subcellulaires - issus notamment du foie, de la peau, du sang, des reins, et la lignée hépatique humaine HepaRG®, sous licence d'un brevet Inserm. 1) Cellules hépatiques HepaRG® - 2) et 3) Cellules de la peau (kératinocytes - fibroblastes) - 4) Cellules rénales Biopredic International participe à plusieurs projets collaboratifs de recherche en France (notamment avec l’INSERM et l’INRA) et à l’étranger (projets Européens Horizon 2020, collaborations avec des universités en Norvège, au Japon, etc.). L’entreprise et l'Université de Rennes I viennent de déposer un brevet portant sur la définition d'un nouveau mécanisme responsable d'une pathologie hépatique grave, la cholestase. Cette découverte permet aussi de détecter cette pathologie en tant qu'effet secondaire de traitements, effet souvent mal évalué par les approches actuelles in vivo et in vitro, et pourtant relativement fréquent, même après la
  12. 12. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 12 mise sur le marché de médicaments de différentes classe thérapeutiques (tels que certains anti- hypertenseurs, anti-dépresseurs et immunosuppresseurs). Biopredic et sa société soeur Eurosafe, une CRO (société de recherche sous contrat) basée près de Rennes, vont proposer ce nouvel essai en 2015, en collaboration avec un des plateaux techniques de l'université de Rennes, ImpaCcell.
  13. 13. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 13 Biotrial, spécialiste des essais cliniques sur l'homme www.biotrial.com Le groupe Biotrial a été créé en août 1989. Son métier ? Effectuer, pour des laboratoires de l'industrie pharmaceutique, des études non cliniques et cliniques évaluant les molécules médicamenteuses qu'ils mettent au point. Société de Recherche sous Contrat (Contract Research Organization, CRO) agréée par le Ministère de la Santé, ses services visent à assurer l'ensemble des prestations de développement précoce des molécules, au moment du passage à l'expérimentation sur l'homme des médicaments : recherche non clinique et clinique, études de phase 1 et 2, monitoring, data- management, statistiques, rédaction médicale, traitement du signal et de l'image (ECG, EEG, tests cognitifs...). L'entreprise mène 80 études en moyenne chaque année grâce à ses propres équipes médicales internes ou en coopération avec des équipes hospitalières. Des futurs produits pour la mémoire, l'insuffisance veineuse, la perte de poids, anti-douleur, antibiotiques, etc. sont ainsi évalués lors d'études de tolérance sur de petits groupes de volontaires sains âgés de 18 à 80 ans. La recherche progresse ainsi grâce à la participation de ces volontaires. Avec 300 employés dans le monde, Biotrial est présent en France, à Rennes (siège du groupe), à Nantes, à Mulhouse, mais encore au Royaume-Uni (Londres), et au Canada (Laval). Son futur site aux Etats-Unis, à Newark (New Jersey) devrait ouvrir mi-2015. L'unité clinique de 100 lits sera dédiée aux études de phase précoce. Biotrial réalise 35 millions d'euros de chiffre d'affaires dont 90% à l'export. Depuis le début de l’année 2010, le groupe a travaillé pour 8 des dix plus gros laboratoires pharmaceutiques mondiaux (il est notamment le premier partenaire mondial de Sanofi en phase1). Il travaille également pour des sociétés industrielles de taille intermédiaire en Europe, mais aussi auprès de groupes américains ou indiens dont il est l’interlocuteur européen privilégié grâce à sa réputation scientifique. Son activité évolue également avec la part croissante des sociétés de Biotechnologies (notamment celles issus des bioparks centers américains) auxquelles il apporte une expertise scientifique sur mesure.
  14. 14. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 14 CYIM, intelligence informatique au service de la communauté scientifique médicale www.cyim.com www.y-congress.com Depuis 1998, CYIM travaille avec la communauté médicale pour valoriser ses contenus scientifiques, notamment en facilitant leur captation, leur indexation et leur diffusion sur Internet. Le savoir-faire de CYIM est fondé sur une triple expertise : les technologies de l’information, l’audiovisuel et la connaissance du milieu scientifique. CYIM intervient en amont des congrès médicaux pour assister ses clients pendant tout le processus scientifique, au cours du congrès pour capter les conférences, et après le congrès pour diffuser les contenus en ligne dans des médiathèques spécialisées. CYIM s’appuie sur une gamme complète de solutions dédiées aux sociétés savantes pour leurs congrès médicaux. La solution « Y-Congress » se décompose en différents services :  Y-Abstract : soumission, notation et sélection de résumés scientifiques ;  Y-Program : construction collaborative de programme scientifique ;  Y-Poster : soumission et consultation de posters électroniques ;  Y-Preview : gestion centralisée de présentation et de diffusion en salle ;  Y-Conferences : enregistrement de conférences ;  Y-Box : diffusion de conférences en direct et/ou en replay ;  Y-Interactive : vote via application smartphone et questions/réponses en salle ;  Y-Signage : Affichage dynamique. CYIM travaille principalement pour les sociétés savantes de médecine françaises et européennes suivantes :  European Society of Cardiology,  European Society of Intensive Care Medicine,  Société Française de Radiologie,  Société Française d’Ophtalmologie,  Société Française de Rhumatologie
  15. 15. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 15 La société déploie ses solutions innovantes sur les plus grands congrès médicaux mondiaux. A titre d’exemple, plus de 4 000 heures de conférences scientifiques indexées ont été enregistrées lors du dernier congrès de la société européenne de cardiologie en août dernier à Barcelone. L’infrastructure informatique et le système d’information du congrès qui ont été mis en oeuvre ont permis d’accueillir plus de 2 500 orateurs et de gérer et d’enregistrer 30 salles de conférence, et ce pendant les 5 jours du congrès. Après l’évènement, 37 000 congressistes ont pu accéder à tous les contenus médicaux dans une médiathèque en ligne. L’entreprise emploie 28 collaborateurs aux compétences diverses pour un chiffre d’affaires de 2.6 M€. Plus de 15% de ses effectifs sont consacrés à la R&D. Les équipes de CYIM interviennent dans toutes l’Europe et au-delà.
  16. 16. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 16 Telecom Santé connecte les patients à l’hôpital www.telecomsante.fr Telecom Santé est une entreprise spécialisée dans les solutions multimédias innovantes à destination des établissements de santé. Elle a été créée en mai 2011 par deux ingénieurs français : Matthieu Mallédant et Sébastien Duré. Parmi les produits proposés par Telecom Santé figure MediaScreen, une gamme de services qui prend la forme d’écrans tactiles installés dans les chambres des patients. Sur ces écrans, les patients retrouvent l’ensemble des services hôteliers (télévision, téléphone, internet, jeux, presse, visio…) mais aussi des contenus spécifiques à l’environnement médical comme des supports d’éducation thérapeutique, les rendez-vous médicaux ou des informations sur l’établissement. Les patients peuvent ainsi disposer des technologies de la vie courante durant toute la durée de leur hospitalisation. L’un des objectifs principaux des produits Telecom Santé est d’optimiser l’activité des personnels, en leur faisant gagner du temps, et d’améliorer la traçabilité des actions réalisées. Les soignants peuvent ainsi accéder directement au dossier médical des patients dans la chambre sur ces écrans tactiles. Les actions récurrentes comme la traçabilité du bio-nettoyage, la gestion des repas ou des incidents techniques peuvent ainsi être simplifiées via ce même écran. D’autres gammes de produits ont été développées et mises en production depuis la création de la société, à l’instar des babycams, mini-caméras placées dans les salles de néonatologie afin d’améliorer le lien entre la mère et l’enfant pour les mamans ne pouvant être à côté de leurs bébés pendant les jours suivant la naissance. Afin de gérer sa croissance en France et d’accélérer sa démarche à l’export, Télécom Santé a finalisé une levée de fonds de 920 000€ auprès de Kreizig, de 3TCapital et de Logoden Participations.
  17. 17. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 17
  18. 18. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 18 Therenva, la technologie pour les thérapies personnalisées www.therenva.com Startup créée fin 2007, issue du laboratoire LTSI (Université de Rennes 1 / Inserm), Therenva développe des logiciels médicaux innovants en forte interaction avec des experts cliniques des interventions cardiovasculaires assistées par ordinateur. Therenva a été premier lauréat du prix des Technologies médicales innovantes organisé par l’Alliance pour le génie biologique et médical (AGBM), dans le domaine cardiovasculaire. Endosize®, solution phare pour la planification d’interventions chirurgicales La première gamme de produits de l’entreprise EndoSize® est une suite logicielle modulaire permettant aux médecins (chirurgiens vasculaires et cardiaques, cardiologues interventionnels) d’élaborer leur stratégie interventionnelle de manière intuitive et fiable et de choisir les dispositifs implantables (stents, endoprothèses, valves) adaptés au patient à traiter. EndoSize est actuellement utilisé pour planifier le traitement d’environ 2000 patients dans le monde chaque mois (estimation statistique) Aujourd’hui composée de 10 salariés, Therenva interagit quotidiennement avec les experts médicaux et les chercheurs au sein du Centre d’Innovation Technologique (CHU de Rennes), de la recherche technologique à la validation en passant par la conception des produits répondant à des besoins cliniques. En 2014, EndoSize a obtenu l’agrément FDA 510(k) permettant une diffusion sur le marché Nord- Américain. Therenva a également signé un contrat de licence avec le N°1 chinois des fabricants d’endoprothèses aortiques à des fins d’études cliniques de dispositifs implantables. L’entreprise a enfin un contrat de licence global avec un fabricant américain d’endoprothèses aortiques parmi les leaders mondiaux du secteur. 2015 : année du développement Therenva prépare actuellement une nouvelle gamme de produits pour l’assistance peropératoire aux interventions. L’objectif est de développer une première version de système de navigation
  19. 19. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 19 endovasculaire avec un marquage « CE » (normes européennes) prévu mi-2015. L’équipement proposé permettra de sécuriser et fiabiliser les gestes endovasculaires complexes réalisés en bloc opératoire conventionnel, en diminuant les doses de produit de contraste néphrotoxiques et de rayons X. La startup va également lancer une campagne de promotion du logiciel EndoSize aux Etats-Unis. Enfin, elle signera un partenariat avec le leader mondial ANSYS de la simulation numérique afin de mieux prendre en compte la complexité biomécanique des structures vasculaires et des dispositifs implantables au moment du choix de la stratégie interventionnelle.
  20. 20. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 20 Etiam, 1er opérateur de télé-médecine en France www.etiam.fr Etiam, 1er opérateur national de télémédecine, commercialise Etiam One- Click Telemedicine, plateforme de services collaborative pour la télémédecine. Elle permet aux professionnels de santé de toutes spécialités d’échanger tous les types d’examens d’imagerie médicale et les données patients, depuis leur établissement ou leur domicile, en temps réel, en toute simplicité et confidentialité. Etiam One-click Telemedicine est une offre de services infogérée 24h sur 24, 7 jours 7. Simple d'installation et d'utilisation, la solution offre en toute sécurité une connectivité vers de nombreux établissements de santé et de professionnels (250 établissements connectés en 2014). Avec Etiam One-Click Telemedicine, les professionnels de santé :  Capturent des données et images médicales (CD/images/vidéos/documents) et les intègrent au dossier patient informatisé.  Echangent des images médicales et des données cliniques. Ils effectuent des demandes d’avis ou d’interprétation auprès de spécialistes situés dans des établissements distants. Etiam «One-Click Telemedicine» répond à toutes les pratiques de télémédecine : Téléradiologie, Télédiagnostic, Permanence des Soins, Télé- expertise (cardiologie, dermatologie, oncologie...), Télé-AVC, Téléconsultation, RCP, diffusion web des examens.  Publient les examens et compte rendus sur support papier, CD (robots de gravure de CD/DVD, impression d’images/livrets patients) ou les diffusent via internet sécurisé. Aujourd’hui, 2 000 établissements de santé en Europe et en Amérique du Nord utilisent les solutions Etiam : 800 robots de gravure sont déployés en Europe et 250 établissements français sont déjà connectés au réseau de télémédecine Etiam One-Click Telemedicine. Un gage de sécurité et de pérennité Etiam poursuit aujourd’hui son développement en France et à l’international (Allemagne, Etats-Unis, CHine). Etiam est certifiée ISO 9001 & 13485 afin de garantir à ses clients des produits respectant les contraintes réglementaires (CE) et d’assurer un service client de qualité (95 % de clients satisfaits dans notre enquête qualité 2014).
  21. 21. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 21  ETABLISSEMENTS DE SANTE Centre Hospitalier Universitaire de Rennes www.chu-rennes.fr Le Centre Hospitalier Universitaire de Rennes s'étend sur cinq sites (l'Hôpital Pontchaillou, l'Hôpital Sud, l'Hôtel-Dieu, la Tauvrais et le Centre de soins dentaires). Environ 1200 médecins et 6 700 professionnels soignants, techniques ou administratifs, participent à la réalisation d'une triple mission : le soin, l'enseignement et la recherche. En prenant en charge les affections les plus graves et en délivrant les traitements les plus complexes, le CHU de Rennes constitue un pôle de recours et de référence au plan régional, voire inter-régional, tout en continuant par ailleurs à délivrer des soins courants et de proximité au profit de la population de l'agglomération rennaise. Le CHU de Rennes dispose d'un large éventail de services cliniques couvrant l'ensemble des besoins de santé de la population à chaque âge de la vie (médecine, chirurgie, obstétrique, pédiatrie, centre de soins dentaires, soins de suite et de réadaptation, hébergement et soins des personnes âgées) ainsi qu'un plateau médico-technique dédié au diagnostic et à la médecine interventionnelle unique en France. La structure s’investit dans le domaine du cancer, de la prise en charge des maladies cardio-vasculaires ou dans celle des personnes âgées pour répondre aux enjeux de santé publique en Bretagne. Il est le seul établissement de la région avec le CHU de Brest à pouvoir effectuer des greffes d’organes et de cellules souches hématopoïétiques (256 greffes). En 2012, le CHU a fêté sa 1500ème greffe de rein. On y vient de loin pour des spécialités telles que la chirurgie cardiaque (3 255 interventions), la neurochirurgie (2 095 interventions), la neuroradiologie, ou ses centres de maladies rares. Il dépasse une vision structurelle du système de santé et s’organise pour proposer des parcours personnalisés au patient, en interne mais également en lien avec les autres institutions et les professionnels de santé. Exemple unique en Europe pour des thérapies personnalisées : recherche, application clinique et développement industriel intégrés sur un même site hospitalo-universitaire Avec TherA-Image, c'est une véritable plateforme de thérapie assistée par les technologies de l’image que le CHU de Rennes, l’université de Rennes 1, l’Inserm et l’industrie médicale ont développé. Ce bloc opératoire est hybride : il est à la fois un lieu de soins et de recherche dans le domaine des technologies de la santé. On y conçoit et déploie des approches informatisées de planification des interventions, d’assistance aux gestes opératoires et d’évaluation de ces gestes. TherA-Image est dotée d’équipements de pointe en imagerie (observation 3D intra-opératoire, réalité augmentée, électrophysiologie
  22. 22. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 22 cardiaque), d'assistance opératoire (navigation endovasculaire, robot de cathétérisme) et de diffusion vidéo (téléexpertise, formation…). La plateforme a été lancée en janvier 2013. Unique en Europe, l’association de ces équipements et de ces compétences au sein d’un même bloc opératoire à Rennes résulte d’une convergence de vue construite de longue date au sein d’équipes pluridisciplinaires du Laboratoire du Traitement du Signal et de l'Image. Celles-ci intègrent médecins, chercheurs et ingénieurs, et s’appuient sur un partenariat solide avec des industriels leaders dans leur domaine. C'est cet environnement totalement intégré qui permet le développement de thérapies personnalisées. Aujourd’hui, TherA-Image permet d’explorer de nouvelles approches dans le domaine cardiovasculaire, pour :  Traiter l’insuffisance cardiaque, notamment dans le cadre de thérapies dites de resynchronisation cardiaque. Il arrive parfois que les patients présentent des défauts de synchronisation des ventricules : les cavités du coeur ne se contractent pas en même temps, le coeur n'est plus assez efficace et le patient ressent un essoufflement au moindre effort. Grâce à la plateforme TherA-Image, médecins et chercheurs pourront optimiser les techniques et les dispositifs implantables de stimulation électrique du coeur.  Aller éliminer, à l’intérieur du muscle cardiaque, les foyers électriques à l’origine de troubles du rythme. Sont développées dans ce but des techniques et des modèles de navigation intracorporelle, ainsi que des cartes de répartition des courants électriques au sein du muscle cardiaque. L’objectif est d’identifier les foyers de perturbation électrique et de vérifier leur élimination après traitement, par échauffement localisé du tissu.  Favoriser le développement de techniques de chirurgie moins invasives. Par exemple, le remplacement en percutané (en passant à travers une artère) des valves cardiaques deviendra possible de manière fiable, sans ouverture de la cage thoracique, en s’appuyant sur des algorithmes de localisation et de guidage intracorporel des instruments chirurgicaux.  Traiter des anévrismes (dilatation anormale de la paroi d’un vaisseau) et des sténoses (rétrécissement d’un canal ou d’un vaisseau). Les techniques mini-invasives actuelles sont de plus en plus complexes, mais grâce à TherA-Image le chirurgien pourra guider ses instruments le
  23. 23. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 23 long des vaisseaux sanguins avec l’aide d’outils de planification de trajets (comme pour le GPS) et de méthodes performantes d’assistance par l’image (réalité augmentée) pour atteindre la lésion et y déposer une prothèse en toute sécurité. Avec son environnement intégré, la salle TherA -Image est donc le coeur névralgique de cette recherche clinique pour la santé et s'appuie fortement sur le Centre d'Investigation Clinique - Innovation Technologique (CIC-IT) et l'ensemble du plateau médico-technique du CHU (échographie, scanner, IRM, isotopes). Un nouveau pas vers des thérapies personnalisées.
  24. 24. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 24 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire http://clinique-rennes.com Le Centre Hospitalier Privé St Grégoire, première clinique privée de France (derniers classements 2014 Le Point et le Nouvel Observateur), fait partie du Groupe VIVALTO SANTÉ, leader régional de l’hospitalisation privée dans le Grand Ouest de la France. Situé en périphérie de Rennes depuis 2004, il regroupe sur un site unique les trois cliniques rennaises Saint-Vincent, Volney et Bréquigny. Il est doté d’un plateau technique moderne et performant. Le CHP St Grégoire réalise un CA d’environ 72 M€, pour une capacité d’accueil de 500 lits. 700 salariés y travaillent et 220 praticiens réalisent des interventions chirurgicales dans plus de 15 spécialités, dont l’Orthopédie qui représente environ 20% du volume des séjours au CHP.  Nombre total d’accouchements 2 400  Nombre de praticiens indépendants : 220  Nombre de salariés : 700 « Google Glass Live Surgery » : une liaison instantanée entre l’Europe et l’Asie durant l’opération Une première mondiale : grâce aux Google Glass, le Dr Philippe Collin, chirurgien du centre hospitalier privé Saint-Grégoire près de Rennes, a pu retransmettre en direct vers le Japon, une chirurgie de l'épaule. Les confrères chirurgiens de l’hôpital de Nagoya ont pu assister à l’intervention, non seulement comme s’ils étaient dans le bloc opératoire, mais encore comme s’ils opéraient eux- mêmes le patient. Les Google Glass sont en quelque sorte les yeux du chirurgien « téléportés au japon », leur haute-technologie permettant au praticien de filmer lui-même son intervention. Grâce aux lunettes connectées, il peut aussi communiquer avec ses confrères, décrire les étapes opératoires et répondre à leurs questions. La nécessité d’amener de l’interactivité dans les formations chirurgicale a conduit naturellement le Docteur Philippe Collin vers la société ELIGA, qui a mis au point le logiciel « YOUSLIDE » favorisant l’interactivité entre des auditeurs d’une conférence et le présentateur, quel que soit l’endroit où ils se trouvent. La société a parallèlement initié une rencontre avec la société AMA (Groupe Ubisoft), leader européen des applications pour mobile et unique détenteur en Bretagne de lunettes Google Glass, afin d’ajouter à ces formations interactives la diffusion vidéo en temps réel de son opération. L’interactivité fait partie du « compagnonnage en chirurgie » en place au CHP Saint Grégoire, qui reçoit régulièrement des chirurgiens de l’université de Nagoya au Japon. Une place importante est donc donnée à la transmission du savoir entre chirurgiens, aujourd’hui grandement facilitée par les innovations numériques.
  25. 25. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 25  ASSOCIATIONS Centre Culinaire Contemporain, laboratoire d’usages innovants www.centreculinaire.com 3 500m², 3 niveaux, des bureaux, des restaurants, des écoles, des plateformes d’études sensorielles et d’opinions, un marché…. Ce laboratoire inédit se spécialise dans les innovations culinaires, les nouveaux usages liés à la cuisine pour les professionnels de la restauration, les industriels, les organisations professionnelles ou même les collectivités territoriales. On y crée de nouvelles textures, de nouveaux goûts, de nouvelles cuissons. Un sociologue de la consommation, une quinzaine d’ingénieurs, des chefs cuisiniers, un photographe culinaire, un designer, un cuisinier-auteur s’y côtoient au quotidien. Un an après sa création, le Centre fédère déjà 100 entreprises. Le bâtiment héberge aussi l'Ecole Gault & Millau, anciennement Centre culinaire de Rennes, qui a initié le projet. C’est aussi un lieu pour partager de bons moments, ordinaires ou hors normes, en cuisine ou à table. Le Centre est né de la volonté de Jean-Michel Lemétayer, ex-président de la FNSEA, et Freddy Thiburce, à la tête des Cercles culinaires France. Il est partenaire de Rennes la Novosphère.
  26. 26. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 26 ID2SANTE, centre d'innovation pour le développement de la santé en Bretagne www.id2sante.fr Association de loi 1901 à but non lucratif, ID2Santé est un centre d'innovation pour le développement de la santé en Bretagne. Sa vocation est de faciliter l'émergence et l'accompagnement de projets d'innovation dans le domaine de la santé. Véritable interface entre les laboratoires de recherche publics, les cliniciens, les acteurs du territoire et les entreprises innovantes, ID2Santé accompagne les projets d'innovation en y apportant une réelle valeur ajoutée (conseil règlementaire, technologique, etc.). ID2Santé accompagne les projets d'innovation en y apportant une réelle valeur ajoutée (conseil règlementaire, technologique, etc.). L'action d'ID2Santé repose sur une équipe de conseillers dont l'expertise se conjugue avec la volonté de contribuer au succès des projets. L’équipe de 9 personnes est basée dans les locaux de la faculté de médecine de Villejean à Rennes. L’ambition d’ID2Santé est de se saisir les opportunités de la mutation du secteur de la santé et des atouts de la Bretagne, afin de la positionner comme une région d’influence au niveau national et international en santé et comme une terre de développement économique, notamment en lien avec une « santé plus intégrée ». Les 4 axes thématiques d'ID2Santé sont les suivants :  Technologies médicales à visée diagnostique et thérapeutique  E-santé  Nouvelles approches thérapeutiques biotechs/pharma  Prévention nutrition santé Et ses missions s’articulent autour de cinq axes :  Animation de la filière santé en Bretagne  Accompagnement de projets  Mise en relation recherche/soin/monde économique  Conseil technique et réglementaire  Promotion des compétences du territoire
  27. 27. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 27 Bionico, prothèse bionique open source http://bionico.org Chaque année en France, 300 personnes sont amputées de la main. Parmi elles, la moitié se fait appareiller, 75 optent pour une prothèse esthétique et 75 pour une prothèse myoélectrique, une main électrique commandée par des capteurs musculaires. Nicolas Huchet, amputé de la main suite à un accident du travail, fait partie de ces dernières. Sa prothèse agit comme une pince et pas comme une main. Elle lui permet de réaliser d’être autonome au quotidien, mais comporte toutefois quelques limites. Or, de nouveaux produits, plus esthétiques, offrent une liberté de mouvement plus importante. Le hic : ces prothèses, dites « polydigitales » ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie et coûtent entre 30 000 et 70 000€. C’est fort de ce constat que Nicolas Huchet a lancé avec le Labfab de Rennes (projet labellisé Rennes la Novosphère), l'idée de Bionico. Est-il possible de fabriquer une main robot avec une imprimante 3D ? Rapidement, Nicolas et les membres du Labfab se rendent sur Thingiverse, un site qui permet la diffusion de concepts en utilisation libre. Ils y trouvent les plans d'Inmoov, le robot open source, créé par Gaël Langevin. Tout s'accélère alors. Le projet prend forme. L’ambition est de permettre aux amputés du monde entier de se fabriquer une prothèse myoélectronique à bas coût grâce à l’impression 3D et un code informatique en accès libre. Bionico s’adresse particulièrement aux personnes à faibles ressources financières, notamment dans les pays émergents. Le premier prototype de Bionico a été réalisé en une semaine. La visserie est celle que l’on trouve en supermarché, les câbles pour actionner les doigts sont réalisés à partir de fil de pêche. Il a été testé en juin 2013 à Rennes, lors de l'événement "Tu imagines, construis", organisé par la région Bretagne. La main répond dès le premier essai : elle peut fermer quatre doigts, lever un index et tenir de petits objets comme un gobelet ou un oeuf. Le projet a par la suite été doublement récompensé à la Maker Faire de Rome, lui offrant ainsi une envergure internationale. Nicolas Huchet, le porteur de projet, a également créé l'association My Human Kit en janvier 2014 pour donner un statut juridique à Bionico afin d’obtenir des fonds pour la recherche et de collaborer avec des universités, centres de recherche etc. Bionicohand en est maintenant à sa troisième version. Elle peut tenir un verre, prendre un oeuf, le lancer ou serrer des mains. Les plans de conception sont en ligne, librement accessibles au grand public. Nicolas Huchet, quant à lui, est régulièrement sollicité en France et dans le monde (Russie, Etats-Unis, Brésil, Canada..) pour des interventions, des tests ou des conseils pour réaliser son rêve.
  28. 28. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 28 Les P’tits doudous de l’hôpital Sud, pour les patients juniors www.lespetitsdoudous.org L’hôpital Sud accueille le service de chirurgie pédiatrique depuis 2009. Après une restructuration des blocs opératoires, le personnel du bloc a senti rapidement que le soin technique en pédiatrie n’était pas suffisant pour l’enfant opéré. L’association Les P’tits doudous a été créée en 2001 avec pour objectif d’améliorer le vécu de l’enfant et de ses parents lors d’une intervention chirurgicale. Depuis, l'association a développé plusieurs projets dont "Le héros c'est toi", lauréat du premier prix Agir pour le mieux-vivre du jeune patient de la Fondation d'entreprise B. Braun, permettant un financement de 15 000 euros. Lancé en avril 2014, ce projet repose sur l'idée de rendre l’enfant acteur de son parcours hospitalier en créant un jeu interactif, disponible sur tablette. Le jeune patient retrouve ainsi dans le jeu les avatars des personnels soignant qui le prennent en charge, ainsi que son environnement hospitalier. L’enfant, à travers son propre avatar, réalise le parcours de sa chambre au bloc opératoire, jusqu’à la salle de réveil.
  29. 29. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 29  RECHERCHE EN COURS (quelques exemples…) Etudier les effets subjectifs dans le cancer de l’enfant L’équipe d’accueil EA 4050 de l’université de Rennes 2 (partenaire fondateur de Rennes la Novosphère) est l’une des principales équipes françaises de recherches en psychopathologie clinique et la plus importante, en France, à se réclamer d’une orientation psychanalytique lacanienne. Sa composante « Pratiques en milieux spécifiques » s’associe aux travaux de la Fédération Hospitalo-Universitaire Cancer Microenvironnement et Innovation (FHU CAMIn) depuis sa constitution dirigée par le Pr. Thierry LAMY chef de Service d’hématologie du CHU de Rennes. Cette collaboration permet de développer des liens entre sciences humaines et sciences médicales, et notamment de mettre en oeuvre des projets de recherche interdisciplinaires novateurs participant à la prise en charge des patients en oncologie et à la formation des acteurs de soins. L'un de ses axes majeurs de travail repose en effet sur le lien entre psychanalyse et médecine et traite plus particulièrement des effets subjectifs de la maladie cancéreuse, de la clinique du mourir et du deuil, de celle de la douleur, ainsi que des incidences organiques du fonctionnement psychique et des fonctions et usages plus généraux du corps. Le tout dans une démarche clinique — c’est-à-dire prenant en compte le malade plutôt que la maladie et donc la singularité de chacun — d’orientation psychanalytique, adaptée à ce cadre spécifique que sont l'hôpital et les services d’oncologie. Une recherche en cours associant l’équipe (Doucet, C., Abelhauser, A., Gaspard, JL.) et le service d’oncologie pédiatrique du CHU de Rennes, avec le Pr. Virginie Gandemer et le Dr Guillaume Robert, étudie « Les déterminants objectifs et subjectifs du lieu de fin de vie de l’enfant et leur incidences dans le deuil parental ». En effet, en dépit de l’amélioration des traitements qui ont permis d’augmenter la survie des patients atteints d’un cancer, cette pathologie demeure la deuxième cause de mortalité des enfants entre l’âge de 1 et 14 ans. C’est pourquoi la prise en charge pluridisciplinaire et particulièrement psychopathologique des enfants et de leurs proches au cours de la maladie, mais aussi lors de la phase palliative, demeure un enjeu majeur du domaine soulevant des questions éthiques spécifiques. Cette étude épidémiologique rétrospective quantitative, associée à un versant qualitatif, est effectuée auprès de parents et porte sur 103 familles. Cette recherche permettra – comme ont pu le faire des travaux précédents - des retombées cliniques concernant la prise en charge psychopathologique de l’enfant malade, la prévention des décompensations psychopathologiques des parents, un apport théorico-
  30. 30. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 30 clinique sur la prise en charge du deuil, ainsi que des recommandations pragmatiques concernant l’aide à la prise de décision par les équipes soignantes. Une autre recherche internationale menée en collaboration avec les équipes brésiliennes porte sur la clinique de la douleur telle que « La prise en charge des patients douloureux chroniques. Développer des stratégies efficientes de prévention et d’accompagnement ». Une formation correspond par ailleurs à ces recherches, « Pratiques cliniques en milieu médical », permettant à 20 étudiants par an d’obtenir le diplôme de master de Psychopathologie clinique, leur conférant les titres de psychologue et de psychothérapeute, et mettant l’accent sur les pratiques diagnostiques et thérapeutiques. À titre d’exemples de celles-ci et des publications qu’elles ont permises, nous pouvons citer :  Abelhauser A. Mal de femme. La perversion au féminin, Paris, Seuil, 2013  Doucet, C. Grollier M., Douleur du deuil et acte psychanalytique, In Gaspard, JL. (Dir.), Souffrance de l’être, Toulouse, Erès, 2014  Doucet, C. Former les acteurs des soins psychiques en oncologie : concepts fondamentaux et principes directeurs de l’acte clinique en psychopathologie d’orientation psychanalytique, Revue Psycho-oncologie, Vol. 8, Issue 1, 2014, pp8-13  Doucet C. (sous la dir. de). Le psychologue en service de médecine. Les mots du corps. Ouvrage collectif, Paris, Masson, 2011
  31. 31. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 31 Chiens et Hommes ensemble dans la lutte contre le cancer L’équipe Génétique du chien sous la responsabilité de Catherine ANDRE de l’Institut de Génétique et Développement de Rennes (IGDR/ UMR 6290–CNRS/Université de Rennes1/CHU de Rennes) est une des composantes de la FHU CAMIn (Fédération Hospitalo-Universitaire « Cancer, Microenvironnement et Innovation ») labélisée en juin 2014. Cette équipe travaille depuis 20 ans sur les bases génétiques de maladies génétiques homologues entre l’Homme et le chien, dont plusieurs cancers (mélanomes, lymphomes, sarcomes, gliomes), qui présentent des homologies cliniques, histologiques et de réponses aux traitement tout à fait surprenantes. Les objectifs de l’équipe sont de développer, au-delà de la recherche fondamentale en oncologie, des marqueurs pronostiques et des cibles thérapeutiques apportant un bénéfice mutuel en médecine humaine et vétérinaire. L’équipe est pionnière dans cette thématique, ou le chien est un patient, suivi par son vétérinaire et avec l’accord de son propriétaire. Cette thématique et démarche originale permet d’envisager des projets de recherche translationnelle Homme/Chien en partenariat avec le CHU de Rennes. En effet, l’espèce canine comprend plus de 400 races correspondant chacune à un isolat génétique, et de nombreuses races sont particulièrement prédisposées à développer certains cancers, les grands chiens des ostéosarcomes, les Bouviers Bernois des sarcomes histiocytaires, les caniches des mélanomes muqueux, les Golden retrievers et Dogues de Bordeaux des lymphomes B, les brachycéphales des gliomes, etc. Le chien constitue ainsi un modèle puissant pour identifier les gènes impliqués dans le développement tumoral (altérations génétiques prédisposantes) et dans la progression tumorale (altérations génétiques somatiques). À terme, les objectifs sont d’identifier de nouveaux marqueurs pronostiques et de nouvelles cibles thérapeutiques dans les maladies liées aux cancers (sarcomes, mélanomes, ostéosarcomes, gliomes…), aux désordres neuro-sensoriels (épilepsies, rétinites pigmentaires) et aux génodermatoses (ichtyoses et kératodermie). Pour mener ses recherches, l’équipe Génétique du chien est à l’origine d’une bio-banque d’échantillons biologiques « Cani-DNA » unique en France, reconnue nationalement et regroupant les vétérinaires praticiens français et les 4 Ecoles Nationales Vétérinaires qui gèrent les prélèvements sanguins et tissulaires (sains et tumoraux) de chiens pour la recherche biomédicale canine et humaine. Pour lutter contre le cancer, les races de chiens prédisposées sont d’un intérêt indéniable pour identifier de nouveaux gènes de susceptibilité aux cancers et mieux comprendre les mécanismes de résistance et d’intolérance aux nouveaux agents anti-cancéreux. De plus, cette approche unique et nouvelle de considérer les chiens comme des patients permettra, comme cela est déjà le cas aux Etats-Unis, de prévoir des essais thérapeutiques calés sur les essais de phase 1 et 2 chez l’Homme, afin d’accélérer les procédures, de cribler plus de molécules innovantes et dans de meilleurs conditions, car directement sur des tumeurs primaires pour en évaluer mieux l’efficacité thérapeutique. Certaines races de chiens développent spontanément et avec une fréquence élevée des lymphomes diffus à grandes cellules ce qui en fait un modèle très attractif pour l’étude de nouvelles thérapies. De même, certaines races de chiens
  32. 32. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 32 développent spontanément différents types de mélanomes. En étroite collaboration avec l’équipe du Pr Marie-Dominique Galibert (IGDR/ UMR 6290–CNRS/Université de Rennes1), les premières études comparatives Homme-Chien ont permis de démontrer que les mélanomes muqueux canins sont comparables à ceux développés par l’Homme et constituent de bons modèles génétiques et thérapeutiques. Ces approches originales sont également appliquées à d’autres cancers : les lymphomes en collaboration avec l’équipe du Pr Karine Tarte (CHU de Rennes et UMR 917 Inserm/ Université de Rennes 1) et la société Biotrial, les gliomes, en collaboration avec l’équipe du Pr Jean Mosser (CHU de Rennes et IGDR CNRS/Université de Renne1), les sarcomes en collaboration avec un réseau national de cliniciens et histopathologistes.
  33. 33. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 33 Suivi Immunologique des nouvelles Thérapeutiques Innovantes (SITI) L’Etablissement Français du Sang (EFS) et le CHU de Rennes se sont associés pour créer le laboratoire SITI, plateforme unique de visibilité nationale et européenne dans le domaine du suivi des essais cliniques en hémato-cancérologie et dans le champ de l'utilisation des cellules souches. L’EFS est le premier producteur de cellules et de tissus à usage thérapeutique en France. Au-delà de son implication dans le domaine de la greffe de cellules souches hématopoïétiques (cellules présentes dans la moelle osseuse qui donnent naissance aux cellules du sang que sont les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes), l'EFS Bretagne, dirigé par le Pr Gilbert Semana, est activement engagé dans le développement de l'utilisation clinique des cellules souches mésenchymateuses (CSM). Ces cellules que l’on retrouve aussi dans la moelle osseuse et le tissu adipeux possèdent des propriétés immunologiques (anti-inflammatoires et immunosuppressives) qui permettent de les utiliser pour régénérer les autres tissus et qui sont actuellement mises à profit dans le cadre de plusieurs essais cliniques dans des maladies auto-immunes sévères (sclérodermie, certains lupus) ou la médecine réparatrice (réparation osseuse, vasculaire). C’est pour optimiser le développement de ces stratégies en France, et plus généralement la mise en place de biothérapies innovantes en cancérologie et en médecine régénératrice, que le SITI a été créé. Dirigé par le Pr Karin Tarte, l’établissement est associé de façon étroite à l'unité mixte de recherche Microenvironnement et Cancer (MICA, UMR Inserm U917) et est la structure centralisée de suivi des essais thérapeutiques multicentriques proposés aux patients atteints de lymphomes. Ces essais sont mis en place dans le cadre du groupe de recherche francophone LYSA (The Lymphoma Study Association) qui coordonne toute la recherche clinique française dans les lymphomes. Plus de 150 patients sont actuellement suivis dans ce cadre avec pour objectif d'améliorer les schémas de traitement en comprenant de façon plus fine le mécanisme d'action des nouvelles molécules développées. De plus, dans le cadre de son activité de caractérisation des propriétés thérapeutiques des cellules souches mésenchymateuses (CSM), le SITI est intégré au programme national d'Infrastructure eCellFrance qui coordonne l'ensemble des essais cliniques utilisant les CSM en France. L’EFS Bretagne, l’UMR U917 MiCa ainsi que la plateforme SITI sont tous les trois des composantes de la FHU CAMIn (Fédération Hospitalo-Universitaire « Cancer, Microenvironnement et Innovation ») coordonné par le Pr Thierry Lamy, chef de service d’hématologie du CHU de Rennes.
  34. 34. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 34 Stimulation vagale dans l'insuffisance cardiaque Plus d’un million de personnes en France souffrent d’insuffisance cardiaque. Philippe Mabo, chef du service de cardiologie du CHU de Rennes, travaille sur un traitement qui pourrait améliorer leur quotidien. Le principe : stimuler le nerf vague pour ralentir le rythme cardiaque et préserver le coeur. Le traitement de l’insuffisance cardiaque a en effet connu de nombreux développements ces dernières années qu’il s’agisse de la resynchronisation cardiaque, de l’assistance mécanique ventriculaire (remplacer le coeur par une machine) ou de la thérapie cellulaire grâce à des cellules souches. Une nouvelle voie thérapeutique est actuellement en phase d’évaluation : la neuromodulation dont l’objectif est de moduler l’activité du système nerveux autonome (SNA). Deux nerfs antagonistes régulent l’activité cardiaque : - Le système sympathique qui accélère la fréquence cardiaque, augmente la contractibilité entraînant une augmentation de la pression artérielle. - Le système parasympathique ou vagal qui a les effets inverses en faisant ralentir le coeur. L’insuffisance cardiaque est caractérisée par une hyper-activation du système sympathique et une baisse du tonus vagal. A court terme, les effets sont bénéfiques mais à long terme, le coeur s’épuise et la circulation dans les artères se dégrade. Si l’hyperstimulation sympathique peut être contrôlée par le traitement bêta-bloquant, il n’existe en revanche pas de médicament par voie orale stimulant le parasympathique. La stimulation du nerf vague, par stimulation électrique directe au niveau cervical, pourrait permettre de ralentir la fréquence cardiaque, optimiser le remplissage et la contraction cardiaque, limiter l’inflammation et le remodelage cardiaque. Le projet Intense Au CHU de Rennes, l’équipe du Professeur Mabo, chef du service de cardiologie, est impliquée dans un grand projet innovant, le projet Intense, labellisé projet de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité. Son objectif est la création de nouveaux dispositifs électroniques implantables pour étendre l'utilisation de la technique de la neurostimulation à des pathologies telles que l'insuffisance cardiaque. Il s'agit de développer une plateforme évoluée dédiée à la stimulation vagale. Le dispositif repose sur un capteur placé dans le coeur qui détecte les battements et pilote un boîtier de stimulation. Ce dernier donne l’ordre à une électrode, entourant le nerf vague, de le stimuler.
  35. 35. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 35 Les développements technologiques concernant la mise au point d’électrodes spécifiques de stimulation/détection et de stimulateur adaptés. Le projet Intense est actuellement en phase de recherche et de développement technologiques avec les premières évaluations sur des animaux. La prochaine étape devrait être les tests sur patients. Puis deux à trois ans de validation clinique pourraient être nécessaires avant toute commercialisation. Le traitement pourrait être utilisé seul ou en complément d’autres thérapies. Le Centre d'Investigation Clinique - Innovation Technologique et le bloc opératoire hybride TherA-Image sont au coeur de ces évolutions.
  36. 36. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 36 Géographie de la fièvre hémorragique à virus Ebola - Représentations et réalités d’une maladie émergente au Gabon et en République du Congo http://www.ehesp.fr/annuaire/enseignement-recherche/clelia-gasquet/ Clélia Gasquet-Blanchard est docteure en géographie humaine, chercheure associé à l'UMR CNRS Espaces et Sociétés et Maître de Conférence à EHESP. Elle a réalisé en 2010 une thèse sur la Fièvre Hémorragique à Virus Ebola (FHVE), une maladie qui émerge chez l’homme au coeur de la forêt tropicale d’Afrique Centrale lors d’un contact direct avec le réservoir du virus, un animal ou une carcasse contaminée. La contamination interhumaine a lieu lors d’un contact direct avec les liquides corporels d’un malade. Le risque nosocomial est donc important mais la diffusion existe aussi au sein des familles, lors des soins prodigués aux malades, ainsi qu'aux morts. Le taux de mortalité de la FHVE peut s’élever jusqu’à 88%. L’OMS définit alors des mesures d’intervention draconiennes pour limiter la diffusion des cas : isolement des malades, incinération/javellisation des matériaux ou corps contaminés, enterrements sécurisés, protection des personnels de santé. L’approche de Clélia Gasquet-Blanchard est singulière car elle associe géographie, virologie et histoire avançant l’idée d’une géovirologie. Elle met en perspective les découvertes et avancées scientifiques, notamment en virologie avec la construction des maladies émergentes et particulièrement d'Ebola et leur participation à l'avènement du concept de santé globale. D'origine virale la crise sanitaire s'avère pourtant éminemment sociale et illustre les rapports de force voire de violence existant dans la société et qui mettent en exergue la persistance des inégalités de santé. Si la FHVE est considérée comme un problème de santé publique aujourd'hui international en raison de la fulgurance des flambées épidémiques, notamment en Afrique de l'Ouest, les victimes d'Ebola, restent moins nombreuses que celles du Paludisme. Clélia Gasquet-Blanchard a identifié certaines dynamiques spatio-temporelles spécifiques du virus Ebola au regard des grands processus d'organisation des sociétés humaines d’Afrique Centrale : regroupement de populations, politiques internationales de conservation des espèces animales phares (gorilles), exploitation des ressources naturelles (bois et or) impliquant l’ouverture de fronts pionniers. Elle a ainsi pu montrer que les pratiques locales incriminées dans le risque d’émergence (la chasse) et la diffusion
  37. 37. Dossier de presse santé - Rennes la Novosphère - www.rennes-novosphere.com 37 (recours à un tradipraticien) ne sont pas les seuls facteurs participant à l’apparition des épidémies, comme le médiatisent les politiques de santé publiques nationales et internationales. Elle montre également qu’Ebola suscite dans l’opinion publique une peur qui réveille celles « anciennes » de notre civilisation et implique un intérêt politico-scientifique pour ce virus, expliquant en partie qu’il n’existe pas d’épidémie de FHVE sans le cortège des institutions sanitaires internationales. C’est d’ailleurs en raison de la multiplicité des acteurs présents lors de la crise que des rapports de force et/ou de violence, dans les relations soignants/soignés sont mis en exergue et participent à une rupture de communication à différents niveaux qui induisent une complexité plus grande de la gestion de ces épidémies. Les sciences humaines peuvent aider à l’action pour lutter contre Ebola. Clélia Gasquet-Blanchard a dégagé quelques pistes :  Promouvoir l'isolement à domicile et la formation des proches des malades pour les soins  Assurer un suivi médical des survivants participerait aux avancées médicales concernant Ebola  Assurer le suivi psychosocial dès le début de chaque crise épidémique auprès des familles des victimes et le continuer après la crise  Former et travailler en collaboration étroite avec les personnels sanitaires locaux, qu’il s’agisse des médecins, des infirmiers, des pasteurs-guérisseurs et des tradithérapeutes  Améliorer les techniques de communications auprès des populations

×