1
BORDEAUX, ENTRE LE MODERNISME ET LE CLASSICISME
Comment l'architecture et l'urbanisme à Bordeaux contribue à
l'évolution...
2
Le nombre surprenant d’arcs à Bordeaux montre l’influence romaine qui y réside. Le style
néoclassique est important au r...
3
Ce rappel d’histoire dans la ville nous exige d'apprécier l’architecture et de penser aux âges
différents qui sont repré...
4
deuxième ville préférée en France l’année dernière. C’est évident que l’architecture classique joue un
rôle signifiant e...
5
lorsque Eleanor d’Aquitaine a gagné le pouvoir. Son mari, roi d’Angleterre était admirateur du vin de
la région et alors...
6
Qu'est ce que c'est le modernisme et l’urbanisme?
Tout d’abord l’architecture moderne à un rôle esthétique, elle peut êt...
7
LA CIRCULATION URBAINE
Pont Chaban-Delmas
Tout d’abord, il est évident qu’il y a plusieurs constructions à Bordeaux qui ...
8
en reliant la rive gauche et la rive droite, les habitants ont accès aux endroits qui sont assez
nouveaux comme le proje...
9
habitants. Ainsi, il s’est éloigné des bâtiments traditionnelles parce qu’ils ne suivaient pas les
changementsde la soci...
10
et les urbanistes sont en train de créer des logements plus écologiques qui ne suivront pas le style
classique qu’on tr...
11
Lacirculationavant le tramway Les rues aujourd’hui
LES ÉCO-PROJETS
L’ouverture de la rive droite permet aux architectes...
12
En somme, les deux éco projets représentent les développements pour mieux satisfaire l’âge
moderne etl’intérêtaugmentan...
13
Le quartierBastide Niel Larive droite
Meriadeck
En conclusion, la ville est encore racinée dans son passé en concernant...
14
Bordeaux Lac
Entretien avec Jean-Marie Fourcheraud, ancien architecte
02.06.14, 14.30
Croyez-vousqu’AlainJuppé a vraime...
15
Bordeaux,c’est la ville, par excellence de dix-huitième siècle en France. Dans les années soixante on
a décidé de proté...
16
D’ailleurs le Cours Victor Hugo est une ancienne traverse du 18ème siècle et puisque la rue était
trop étroite, on a ca...
17
Donc il y a pleins de choses qui se passent et ils sont des activités non-lucratives, ils ne sont pas
destinées à créer...
18
Oui, alors Darwinest beaucoup plus performant en termes écologiqued que d’autres bâtiments plus
anciens. Dans les autre...
19
http://pontchabandelmas.lacub.fr/un-nouveau-pont-sur-la-garonne/-
http://www.darwin-ecosysteme.fr/-
http://www.studentp...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

finished

90 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
90
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

finished

  1. 1. 1 BORDEAUX, ENTRE LE MODERNISME ET LE CLASSICISME Comment l'architecture et l'urbanisme à Bordeaux contribue à l'évolution de la ville? "La Modernité nous permet de mieux valoriser et apprécier des bâtiments existants", Arsene- Henry. Bordeaux souligne cette affirmation en montrant une variété de bâtiments et de projets dans la ville. Avant tout, l'architecture considérée comme un art, a la capacité de complètement transformer une ville. Si on regarde Bordeaux au travers de dernières décennies ou même siècles, elle est devenue renommé grâce à son mélange insolite de styles architecturaux. Dans le développement naturel de la société, la ville a dû adapter aux nouveaux temps et demandes. De plus en plus, on voit des quartiers plus modernes qui s’installent à côté de centre-ville, qui mettent en lumière le contraste frappant entre « le Modernisme » et « l e Classicisme ». Nous allons nous servir de ces termes pour décrire les différentes formes d’immeubles. D'ailleurs, Bordeaux est considéré comme une ville unique parce qu'elle maintient son histoire alors qu'elle continue à avancer en développant des bâtiments contemporainset des projets urbains. Nous sommes donc en mesure de nous demander comment l’architecture et l'urbanisme à Bordeaux contribue à l'évolution de la ville. C’est important de reconnaitre l’évolution de la ville en long terme ainsi que surle courtterme. Ce projet va explorer la problématique en suivant un plan thématique en trois parties. Premièrement, nous aborderons les thèmes du patrimoine et de l’héritage de l’architecture bordelaise. Deuxièmement, nous explorerons l’aspect moderne qu'on trouve de la ville. Enfin, nous verronsla nature des projetsfuturs. PATRIMOINE L’héritage et le patrimoine sont cruciaux pour la ville de Bordeaux et bien qu’ils soient enracinés dans le passé, ils contribuent à l’évolution et à la conservation du centre-ville aujourd’hui. L’ambiance majestueuse du centre historique attire des touristes et des habitants à la ville pour profiter de ce qu’il offrea l'égard de sonarchitecture. On peut décrire le centre-ville comme « classique », étant donné qu’il y a un lien avec ce qui est fondé sur le code esthétique de l’Antiquité. On va voir qu’il y a plusieurs exemples de ce style dans le centre ville, l’exemple primordial étant la porte de Bourgogne, une réplique de l’Arc du Triomphe, qui a été inspirée de l’ère classique. Laporte de Bourgogne
  2. 2. 2 Le nombre surprenant d’arcs à Bordeaux montre l’influence romaine qui y réside. Le style néoclassique est important au rapport à l’architecture bordelaise parce que ce type d’architecture plus récent est visible dans de nombreux bâtiments dans le centre historique. Le Néoclassicisme qui est dérivé de l’architecture romaine et grecque, se concentre sur la façade d’un édifice plus que chiaro scuro (le rapport entre des tons foncés et clairs). Il s’agit du plan de la ville ainsi que les bâtiments individus ;les Romains ont voulumaintenir la défense et la convenancecivile. Cet intérêt pour l’urbanisme et pour le plan de la ville est notable pas seulement dans l’aménagement des quartiers tels que le Triangled’Or (le plus riche quartier de Bordeaux, entre Place Tourny, Place de la Comédie et Gambetta), mais aussi dans les espaces publics éparpillés au travers de la grande-ville. Jusqu’à aujourd’hui, le maire a gardé ces espaces, promouvant un futur plus concernéparl’environnement procheet par la nature. Le patrimoine de l’architecture de la Renaissance a été également conservé ; les bâtiments symétriques et de tailles modérés peuvent être appréciés surtout à Place Gambetta mais aussi dans le style orné des immeubles dans le Triangle d’ Or. La symétrie dans les Places tels que Victor Hugo et Alsace Lorraine montre l’importance de la parité et uniformité dansClassicisme. Cette histoire riche et la masse de bâtiments de dix huitième siècle ont poussé Bordeaux à devenir une ville au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce titre prestigieux a bien élevé le statu de la ville, a mené à une reconnaissance de l’architecture classique de la ville et son rôle dans la société. Primordialement, ce titre promeut la préservation des façades des bâtiments classiques pour qu’ils soient plus glorifiés. Place Gambetta LE PÈLERINAGE ET L’HISTOIRE Tout d’abord, le passé romain de la ville peut être ressenti partout, la première chose qu'on voit dans le centre-ville est la preuve de ses racines romaines. À la périphérie de la porte de Cailhau, on peut toujours observer les limites de l’ancienne structure. Les racines romaines sont donc tout à fait visibles dans la capitale de l’Aquitaine, particulièrement dans les vestiges de la Palais Gallien, un amphithéâtre dudeuxième siècle. LaPorte de Cailhauet laPalaisGallien
  3. 3. 3 Ce rappel d’histoire dans la ville nous exige d'apprécier l’architecture et de penser aux âges différents qui sont représentés dans la ville à travers de la pierre et du mortier. Pourtant, il va de soit que les matériaux ont évolué pendant le temps et en suivant le développement de la ville, l’apparence des bâtiments ont bien changé. Les architectes ont appris des erreurs du passé comme la pierre calculqui est devenue entaché à causede la pollution. Le GrandThéâtre Peut-être la place la plus attirante et bien connue est la Place de la Comédie, le lieu où réside le Grand Hôtel et bien sûr, le Théâtre. C’est au centre de la ville historique et elle montre les différentes directions de la ville. Le Théâtre est un bâtiment vraiment au centre de l’architecture renaissance à Bordeaux. Il a été comparé à un temple par Pierre Plazenet, (Bordeaux l’éclat retrouvé), lequel est dédié aux musées ; Le Grand Théâtre et son environnement étaient créés pour satisfaire le loisir de théâtre à l’époque. Cette tradition est encore en vif au présent, le théâtre ouvre ses portes au public pour des opéras, pièces et nombreux spectacles pendant l’année. C’est un parfait exemple comment l’architecture classique tient grand importance dans la société actuelle et qu'elle a évolué avec le peuple. Il y a plein d’exemples de ceci à Bordeaux, il ne faut pas regarder plus loin qu’en face du Théâtre pour voir comment l’Hôtel est un élément clé de la ville. L’architecte, Victor Louis a désigné les deuxbâtiments et a réussi à créer des édifices durables. Près de Place de la Comédie, on y trouve Place Quinconces. Malgré que cette Place ait été créé dans plusieurs étapes, à partir de 1820, elle accueille encore des événements, tels que des marches antiquités, les festivals de musiqueet de voituresvintage. C’est important de mentionner la partie que Bordeaux joue dans la Voie de Tours, autrement connu comme Les Chemins de Saint-Jacques-de-Composte. Il y a 8,4km du chemin à travers de la ville et c’est une partie de la ville qui est classifié comme site patrimoine. Le pèlerinage de la ville est encore au cœur de Bordeaux. Les trois monuments principaux sont Saint Seurin, Porte Cailhau et l’Eglise Saint Michel. Quelques pèlerins continuent à venir chaque an mais actuellement c’est plus un atout de Bordeaux qu’une grande attraction. Néanmoins, c’est encore possible de suivre leur chemin grâce aux clous de bronze sur le terrain. Bien que les années aient passé, les principes et l’histoire de la ville restent enracinés dans les rues de Bordeaux. La ville est maintenant une mégapole qui a été voté la
  4. 4. 4 deuxième ville préférée en France l’année dernière. C’est évident que l’architecture classique joue un rôle signifiant en concernantle progrèsrécent de la ville. L’IMPORTANCE DE L’ARCHITECTURE DU DIX-HUITIÈME SIÈCLE La plupart des bâtiments bordelais sont du dix-huitième siècle et sont forts exemplaires de cette belle période. Le style de la renaissance est très unique et bourgeois, et c’est ce style qui identifie Bordeaux comme « le Paris du sud » ou comme « la plus belle ville du royaume ». Il y a beaucoup de Places, rues et avenues dont ce style exsude. Le centre médiéval attire des touristes du monde entier. Maintenant, c’est aux années 1700s et 1800s, que tout le monde lie avec l’architecture bordelaise. C’est une des chosesqueles bordelais sontle plusfier et ils souhaitent le sauvegarder pourl’avenir. Le Miroir d’eau L’architecture de la Place de la Bourse est unique et très baroque. Le Miroir de l’Eau lie le fleuve (la première richesse de la ville) au centre-ville. C’était un pas envers l’urbanisme et une réponse aux loisirs des habitants. C’est clair que l’architecture efficace, comme celle du miroir de l’eau est fluide et réponde auxbesoins de la ville et le peuple. LA RICHESSE ET L’HÉRITAGE DE BORDEAUX Bordeaux a un héritage et une patrimoine riche et profond. Or, le deuxième plus grand producteur du vin dans le monde, elle est renommée pour son commerce international et la haute qualité de sa production vignoble. Les vendanges datent de l’ère romaine lorsque les Romaines se sont mises à produire les vins pour les soldats. L’industrie était modeste mais il y a eu sans doute, le potentiel pour une industrie florissante. Pourtant, elle a chuté après la sortie des romains jusqu’au Moyen Âge
  5. 5. 5 lorsque Eleanor d’Aquitaine a gagné le pouvoir. Son mari, roi d’Angleterre était admirateur du vin de la région et alors l’industrie a grandi. Le vin était dans le cirque de lumière et le commerce international s’est engagé, notamment et primordialement avec l’Angleterre. Même le nom de Bordeaux souligne l’importance de la Garonne pour la ville et sa survie ; il veut dire « au bord de l’eau ». La rivière rend tout le commerce de la ville possible. De nos jours, c’est également un atout au rapport au tourisme ; les grandes croisières et des bateaux-mouches offrent des touristes d’une entrée la plus élégante. La proximité de la ville à la mer est ainsi primordiale pour la ville, ses habitants et ses touristes. Ces environnements font partie de l’évolution de la ville, et ce qui joignetous ses éléments, c’est l’architecture. La richesse de Bordeaux peut être aussi liée à la pierre qui apparaisse dans la plupart de ses édifices. Les calcaires crème qui rendent les façades de cette ville aussi unique et belle viennent de l’Angleterre et sont un rappel visuel de comment l’échange du vin et de la pierre a été inauguré entre les deux pays. La ville, elle-même était en fait anglaise avec plusieurs autres régions ouest dans les années 1100 et 1200. Ainsi, l’architecture elle-même raconte l’histoire de la ville. C’est un résultat de la ville à l’époque où c’est construit. En concernant l’évolution de la ville, l’architecture est la chose principale que la ville transmet de génération en génération. Ceci explique son importance dans le cadre du patrimoine de la ville. Il est évident que désormais la signifiance de sa protection héritage patrimoine est utile sous prétexte qu’il y a des règles qui statent que certains façades doivent être conservées. Le peuple de Bordeaux s’est renducompte l’importance du patrimoine a l’égard du futur développement et croissancede la ville après des rénovations et le titre UNESCO. Toutefois, cette pierre a la tendance de devenir gris foncé en vieillissant à cause de la pollution urbaine. Ceci est ce qui s’est passé et en fait, la ville entière était un couleur turne et désagréable à la vue. Heureusement, le maire de Bordeaux en 1995 a réalisé ce problème et a mis de l’effort à décaper les façades de presque tout le centre historique afin de complètement métamorphoser la ville. Les bordelais admettent que ce soit une ville méconnaissable après ces rénovations démesurées. Alain Juppé a créé un contraste formidable dans la ville, en accentuant ses meilleurs avantages. Il a connu comment soutenir les parties déjà existants et comment designer et créer des neufs édifices pour les complémenter. Il a montré comment l’architecture est la science de l’espace sont indispensables au sujet de l’évolution d’une ville. Le maire a été comparé à Haussmann grâce à ses effortsénormes pour conserveret renouveler l’architecture classique. LA MODERNITÉ Étant donné que l’architecture classique joue un rôle primordial dans la ville, il ne faut pas oublier les aspects modernes de la ville qui existent déjà et qui sont en train d’évoluer. Il va sans dire que les bâtiments traditionnels à Bordeaux sont remarquables et qu'ils représentent le patrimoine et l’histoire de la ville. Cependant, on doit considérer que Bordeaux n’est pas qu’un musée et il y a également des constructions qui représentent une société confrontée à plusieurs changements économiques et sociaux. L’homogénéité des bâtiments en pierre n’est plus la caractéristique qui représente la ville. De surcroît,l’évolution de la ville devient de plus en pluspertinente.
  6. 6. 6 Qu'est ce que c'est le modernisme et l’urbanisme? Tout d’abord l’architecture moderne à un rôle esthétique, elle peut être considérée comme une ouvre d’art qui donne une forme de diversité à la ville. Par exemple, l’Hôtel Seeko’o situé au Quai de Bacalan représente une conceptionfuturisteavec une structurequiressemble un iceberg. L’esthétique de cet hôtel est « choquant » parce qu’il est situé à cote d’un bâtiment traditionnel. Ainsi, cette construction est une forme d’expression qui représente un changement de mentalité, en fait l’utilisation de Corian (une forme d’acrylique) illustre son originalité au travers des matériaux puisque cette matière donne au bâtiment ses angles différents. L’utilisation des autres matériaux permet les bâtiments d’avoir une autre dimension. Notamment, l’architecture moderne s’écarte du traditionnel pour créer des nouveaux concepts qui reflètent une société qui est plus polyvalente et libérale. Pourtant, malgré sa fonction visuelle, l’architecture moderne joue un rôle primordial en répondant aux besoins des habitants, elle fournit des logements efficaces et durables. Effectivement, l’architecture moderne cherche construire un monde meilleur pour que les habitants aient accès à tous les facilités modernes comme le transport public et les espaces publics. Ensuite, l’urbanisme se concentre sur l’organisation de la ville. Bordeaux est connu par son expression urbaniste exceptionnelle. Par exemple, Place des Quinconces représente une des plus grandes places d’Europe et elle est connue par sa forme extraordinaire, le plan suit une esplanade rectangulaire encadrée par des arbres. A Bordeaux les projets urbains sont dirigés par la Communauté Urbaine de Bordeaux (la CUB), une équipe d'architectes et d'urbanistes qui sont toujours en train de trouver de moyens d’améliorer la ville. Il y a plusieurs projets urbains qui se développent et qui répondent aux besoins de la communauté. Par exemple, dans vingt ans les urbanistes prédisent que Bordeaux accueillera 250 000 habitants, en tenant compte que la population de Bordeaux est environ 727 000 et cela ne cessera pas d’augmenter. Pour faire face à ce phénomène croissant, les urbanistes ont crée un projet « 50 000 logements » ou ils prévoient de construire 50 000 logements autour des axes de transport public. Ces immeubles seront plus « écologiques » et ne suivront pas le style classique qu’on trouve dans le centre ville. Le soleil allumera les pièces en utilisant des matériaux transparents et des petits jardins seront installés sur les toits. Effectivement, ces projets urbains mettent en valeur l’importance du bien être des occupants en construisant des bâtiments plus adaptés à la société du vingt unième siècle où la commodité et le confort sont des éléments essentiels. Surtout, Bordeaux est un exemple flagrant d’une ville entre modernisme et classicisme, grâce à la modernité on peut mieux valoriser et apprécier les bâtiments classiques. L’agglomération bordelaise Les logements écologiques
  7. 7. 7 LA CIRCULATION URBAINE Pont Chaban-Delmas Tout d’abord, il est évident qu’il y a plusieurs constructions à Bordeaux qui ont revitalisé la ville. Néanmoins, le Pont Chaban-Delmas, inauguré le 15 mars 2013, montre le rapport entre l’histoire et l'avenir de Bordeaux. Le port de la lune à Bordeaux accueillait toutes les flottes du monde et il y avait des navires qui partaient à Rio de Janeiro et Buenos aires en 1860. Ce pont (situé entre Bacalan sur la rive gauche et Bastide sur la rive droite) poursuit la tradition de Bordeaux d’accueillir les bateaux maritimes. Contrairement aux ponts traditionnels, il a adapté une façade moderne en utilisant le métal et le concret comme des matériaux principaux. Les architectes Christophe Cheron, Charles Lavigne et Thomas Lavigne avaient la conception de créer un pont qui peut se lever en douze minutes maximum pour permettre accès aux bateaux maritimes, aux navires de croisière et aux grands voiliers. Ce pontest le plus hautpont levant d’Europe avec une hauteurde soixante dix-sept mètres. Le Pont Chaban-Delmas a été construit avec un but pratique et essentiel; pour améliorer les moyens de transport et pour compenser la perte de capacité de circulation après la mise en place du tramway sur le Pont de Pierre. En outre, ce pont fait partie de l’agglomération urbaine de Bordeaux et il est considéré comme un pont urbain, cela veut dire que ce pont est construit par suite de l’augmentation du trafic mobile. Par exemple, il propose tous les modes de déplacement urbain puisque les piétons, les véhicules et les cyclistes ont accès au pont levant. En reliant les deux rives de la Garonne les habitants ont accès aux tram-train du Médoc et à la ligne C du tram. Il faut dire que ce pont représente le modernisme en facilitant le déplacement des habitants et la circulation, c’est un projeturbain qui concernetousles Girondins. Par ailleurs, malgré la fonction de cette construction, esthétiquement le pont contribue un modèle dynamique et élégant à la ville. Par rapport au Pont Pierre qui est classé comme monument historique, le Pont Chaban-Delmas symbole un monument moderne avec ses structures métalliques qui brillent contre les rayons du soleil. D’ailleurs, il est décrit comme « un pont élégant aux multiples facettes » qui donne une vue inconnue sur la Gironne puisqu’il est situé au nord de Bordeaux. En effet, on pourrait dire que ce pont suit une conception assez futuriste grâce à sa partie centrale du pont qui s’élève jusqu’au sommet des pylônes. Plus de 190 ans séparent le Pont de Pierre et le Pont Chaban-Delmas ; malgré la distance en âge ces deux monuments représentent l’évolution architecturelle. Le pont de Pierre construit en 1822 sur ordre de Napoléon 1ère était le pont emblématique de Bordeaux, les médaillons blancs qui ornent les piliers sont en l’honneur de l’Empereur. Les deux ponts sont similaires puisque le Pont de Pierre représente l’Empire français tandis que le Pont Chaban-Delmas représente les Girondins. En réponse à la problématique « Comment l’architecture à Bordeaux contribue à l’évolution de la ville ? » Il faut dire que le nouveau pont contribue à une société qui utilise le transport plus que jamais. Ce pont permet aux gens de se déplacer librement et d’avoir accès à la rive droite. Selon le poète bordelais Elie de Bétoulaud, il rêvait de créer un pont qui permettrait les Girondins de franchir la Garonne. Évidemment les deux ponts ont répondu à son désir et ils font partie de l’identité de Bordeaux en démontrant une ville partagée entre le modernisme et le classicisme. De plus, ce pont contribue à l’expansion de la ville
  8. 8. 8 en reliant la rive gauche et la rive droite, les habitants ont accès aux endroits qui sont assez nouveaux comme le projet Darwin et le jardin Botanique. Il est certain que la construction de ce pontmet l’accent surl’importance de la Garonne. Pont Cheban-Delmas Le Pont de pierre LE LOGEMENT On a déjà vu comment certaines constructions améliorent la communication dans la ville par rapport à l'urbanisme. Néanmoins, des autres projets ont changé comment les habitants vivent. Le Cité Frugès construit entre 1924-1926 qui est aussi connu comme « les Quartiers Modernes Frugès » montre clairement uneévolution de l’architecture et unenouvelle innovationde loger les habitants. Cité Frugès- Le Corbusier Charles Edouard Jeannerey (Le Corbusier), l’un des principaux représentants du mouvement moderne de l’architecture, était demandé par Henry Frugès (propriétaire d’une raffinerie de sucre) de construire des maisons pour les habitants de Pessac et pour ses ouvriers. Le Corbusier a introduit l’architecture contemporaine pour les classes sociales. Le Cité Frugès est très intéressant comme projet urbain parce qu’elle représente une nouvelle style d’architecture qui a déclenché l’architecture moderne qu’on voit dans le quartier Meriadeck, construit dans les années soixante. Le Corbusier avait des idées abstraites et ses constructions étaient des œuvres d’arts ainsi que des constructions pratiques. Grâce à son style qui est quelque chose de bien particulier, il a introduit un type d’architecture qui ne vieillit pas. Dans cette partie nous verrons les buts de la cité et comment Le Corbusier a adopté l’architecture contemporaine. Finalement, nous discuterons comment elle a contribuéà l’évolution de la ville. Cité Frugès avait simplement l’objectif de satisfaire les besoins des habitants en fournissant des logements simples avec des façades particulières. Autrement dit, c’était un effort novateur de loger les habitants. Le Corbusier et Henry Frugès voulaient construire des logements abordables. En utilisant un style minimaliste, les habitants étaient fiers d’habiter dans un endroit dynamique et d’avoir accès au confort moderne. En regardant ces bâtiments, il est évident que Le Corbusier s’opposait à l’architecture typique et c’est pourquoi les architectes et les urbanistes montrent beaucoup d’intérêt dans ce quartier. Le Corbusier a dévoilé un monde qui les habitants ne connaissaient pas a l'époque. Effectivement, il à suit certains buts sociaux, que chacun aurait son propre espace avec des pièces agréables à un prix acceptable. Le Corbusier était un architecte innovant parce qu’il s’est rendu compte que les logements devraient refléter les besoins des
  9. 9. 9 habitants. Ainsi, il s’est éloigné des bâtiments traditionnelles parce qu’ils ne suivaient pas les changementsde la société. Cité Frugès Par ailleurs, il a adopté « l’unité d’habitation » en construisant des logements collectifs avec des grandes fenêtres, des garages intégrés, des jardins suspendus et des murs isothermiques (qui maintient une température constante). En totale, cinquante bâtiments étaient construits qui suivaient un des six modèles différents ; le ziz-zag, la jumelle, le quinconce, le gratte-ciel, l’arcade et l’isolée. Le Corbusier a abandonné les méthodes traditionnelles de l’architecture et il a expérimenté avec des matériaux comme le béton et le métal. Au Cité Furgès chaque bâtiment à sa propre identité et chaque façade est peinte dans une couleur différente en fonction de l’intensité lumineuse. Aujourd’hui on peut voir comment ses méthodes ont été copiées, par exemple l’Arc en Ciel, un immobilier a Grand Parc utilise des persiennes de polychrome qui suit les couleurs différents. Le soleil crée des rayons des différentes couleurs sur les balcons du logement. Ce bâtiment explore la combinaison de l’architecture et de l’art, exactement ce que Le Corbusier voulait introduire au Pessac. De fait, Pessac est inscrit dans une zone de protection du Patrimoine Architectural Urbaine et Paysager pour conserver leur patrimoine moderne et la cité est devenue un centre de tourisme. Le Cité Frugès représente un patrimoine moderne qui est aussi bien connu que le patrimoine historique de Bordeaux,les deux styles d’architecture sontpertinente à la ville. En somme, Le Cité Frugès représente la première cité de logements sociaux à Bordeaux qui a répondu à la crise du logement et aux besoins des habitants. Actuellement, le problème de logement est un thème pertinent parce que la population de Bordeaux continue à augmenter. Il ne faut pas s’oublier que Le Cité Frugès est l’exemple primordial d’une construction urbaine qui a inspiré des autres projets. Selon Le Corbusier « l’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière ». Cela veut dire que l’architecture est comme un jeu, il faut l’adapter à son environnement. Surtout, il a montré comment l’art peut modifier la vie quotidienne. En ce qui concerne la problématique, l’évolution dans l’architecture de logement démontre précisément l’évolution de la ville, c'est-à-dire que les besoins des habitants changent et les bâtiments reflètent ce changement. Par exemple, notre société devient de plus en plus consciente de l’environnement
  10. 10. 10 et les urbanistes sont en train de créer des logements plus écologiques qui ne suivront pas le style classique qu’on trouve au centre ville. De même, les maisons de Le Cité Frugès possédaient un toit- terrasse pour que les gens puissent admirer le paysage. Il voulait que les logements soient intégrés à la nature, avec cette nouvelle forme d’architecture il a montré que l’architecture ne cessera jamais de s’évoluer. LES RÉNOVATIONS En parlant avec les habitants de Bordeaux sur l'architecture et l'urbanisme, pour eux la chose la plus frappante est comment Bordeaux a été complètement revitalisé dans les derniers vingt ans grâce à la rénovation d'Alain Juppé. À la fois, les habitants ont constaté plusieurs fois que « Juppé a rendu la ville à Bordeaux », c'est à dire qu'il a réveillé la Belle Endormie. Pour répondre à la problématique il est essentiel de reconnaîtrecomment Bordeauxétait avant pourcomprendrecette évolution. Premièrement, avant les rénovations dirigées par Alain Juppé, Bordeaux a été décrit comme une ville abandonnée. Les bâtiments étaient sales et sombres et les quais étaient industriels avec des chantiers navals. Alain Juppé a ouvert la ville avec l’aménagement des quais lancé par la CUB en 1999. Après neuf ans de travaux, les urbanistes et les architectes ont réussi à construire un espace public à la longue les quais. Ils ont transformé un espace qui était dangereux et sauvage en un endroit accueillant dédié aux habitants de Bordeaux. Grace à ce projet, les habitants se peuvent promener, courir, faire le skate, faire des piqueniques dans les jardins et s'asseoir en admirant la vue de la Gironne. En particulier, l'aménagement a mis en valeur la façade du port de la lune et cela nous permet d'apprécier la beauté de l'architecture classique. Les jardins à la longue les quais étaient désignés par Michel Corajoud, un grand paysagiste français qui constate "c'est l'endroit où la ville sort ses terrasses". Il souligne l'importance de créer un espace où les gens peuvent se rencontrer et se reposer. Par ailleurs, l'introduction du nouveau tramway en 2003 a contribué énormément à l'ouverture de la ville ainsi qu'à son évolution en reliant la banlieue comme Merignac, Pessac et Cenon au centre ville qui permet aux habitants de se déplacer facilement. De plus, la construction du tramway a diminué la quantité des voitures qui entrent Bordeaux; cette innovation permet à Bordeaux de réduire son empreinte carboneen créantdes espaces dédiés auxpiétons. Le développement de la rive droite est soutenu par Alain Juppé qui à lancé le projet de ce nouveau quartier. Le Lion de Veilhan qui se trouve à la place Stalingrad est le symbole qui est associé à la rive droit. Désigné par Xavier Veilhan en 2005, ce monument représente comment le ville est en train de se moderniser. En fait, le contraste entre ce monument moderne et les anciens monuments dans la rive gauchesouligne clairement une évolution d’art. Les quaisavant larénovation Lesquais après larénovation
  11. 11. 11 Lacirculationavant le tramway Les rues aujourd’hui LES ÉCO-PROJETS L’ouverture de la rive droite permet aux architectes et urbanistes d’introduire des nouveaux projets qui seront plus conscients de leur impact écologique sur la ville. L’environnement tient de plus en plus importance pour la ville et montre sa position haute dans la progression vers un monde plus vert. Actuellement le projet « Darwin Eco-système » est en train de créer des espaces dynamiques et écologiques pour les employés dans les bureaux ainsi que pour les habitants. Ce projet se concentre sur Charles Darwin et son concept de la théorie de l’évolution. Autrement dit, l’importance de soigner notre environnement. Le but de se projet est de changer la façon que nous travaillons, comment nous nous communiquons et comment nous voyons les espaces autour de nous. Effectivement, il montre une évolution dans l’architecture, de construire des bâtiments qui sont plus performants écologiquement. Par exemple ils ont introduit les bâtiments de basse consommation, l’utilisation de l’eau pluviale et le recours maximal aux énergies renouvelables. En particulier, ils construisent des bâtiments qui interagissent avec leur environnement. Ces constructions ne pensent qu’aulogementdesgens maisaux conséquencesàlongterme surl’environnement. Le « Darwin Ecosystème » est une grande rénovation écologique de l’ancienne caserne Niel avec l’objectif d’y installer des entreprises innovantes et des activités qui encouragent la créativité. Par exemple DARWIN offre une ferme urbaine, une recyclerie, un skateparkindoor et des grandsespaces ou les entreprises de l’économie verte peuvent s’installer. La conservation des casernes souligne une évolution architecturelle puisqu’Alain Juppé voulait les conserver en raison de l’histoire qu’ils offrent. En outre, la préservation des casernes montre un mélange des styles ainsi que le rapport entre le passé etle présent. DARWIN représente la société moderne en répondant aux défis marqués par la crise économique et sociale. Egalement, il représente un espace ou les idées et les nouvelles innovations peuvent être partagées. Par ailleurs, « Ginko l’éco quartier » est également un quartier écologique qui se trouve à coté du lac Bordeaux. Ce projet urbain fait partie du grand projet lancé par la CUB « Bordeaux 2030, vers une métropole durable ». En suivant les mêmes buts que projet DARWIN, le Ginko quartier fournit du logement pour que chaque habitant puisse réduire son empreinte écologique. Effectivement, ils veulent simplement introduire une autre façon de vivre par exemple ils ont crée desespacesconviviauxtels que lesjardinspartagésetun espace vertde 4,5 hectares.
  12. 12. 12 En somme, les deux éco projets représentent les développements pour mieux satisfaire l’âge moderne etl’intérêtaugmentantàl’écologie. Les casernes Le skate park Quartier Darwin LES PROJETS FUTURS Le projet DARWIN se situe dans le futur quartier Bastide Niel qui sera un nouveau centre-ville dans la rive droite. En répondant à la ville grandissante, la mairie veut construire des nouveaux logements, des bureaux et des commerces. Par ailleurs, le but de ce projet est de transformer cet espace inhabitée au quartier durable; cela montre l'utilisation des espaces dans une façon efficace en tenant compte l'évolution de la ville. De plus, le développement va centraliser la rivière en donnant accès aux habitants à un quartier innovant. Les parcs verts qui entourent le quartier seront conservés et donneront une ambiance conviviale qui permettra aux habitants d'apprécier la nature. Bien qu'il y ait des infrastructures existantes ainsi que des immeubles nouvelles, ils vont tous suivre des objectifs similaires que nous avons vus dans le projet DARWIN. D’ailleurs, les bâtiments suivront une voie écologique en développant un réseau de chaleur et les panneaux solaires. En outre, les bâtiments seront situés autour des axes de transport public pour réduire l'empreinte carbone. D'ailleurs, nous pouvons voir comment la construction de tramway dirigée par Alain Juppé a influencé la nouvelle architecture en construisantunquartier qui est relié à la rive gauche. La ville de Bordeaux est aussi en train de construire un nouveau stade multifonctionnel, rendant la ville même plus moderne. Il va être utilisé pour les spectacles, les concerts, les compétitions sportives et les événements d'entreprises mais principalement il sera utilisé comme un stade officiel de l'Euro 2016. Il est important de reconnaître comment ce stade contribuera à l’évolution de la ville ; il sera utilisé plusieurs fois. Notamment, il sera une espace partagée par toutes les générations améliorant la vie sociale. De surcroît, en ce qui concerne l'architecture, il y aura un rapport avec le centre historique puisque les colonnesqui ferontpartie dustade aurontdes influencesgréco-romaines. En somme, ces nouveaux projets démontrent l'efficacité de l'architecture contemporaine qui prédise l'avenir. Contrairement à Meriadeck, un quartier des années soixante, il faut se demander si les nouveauxprojetsresteront attirants à l'avenir.
  13. 13. 13 Le quartierBastide Niel Larive droite Meriadeck En conclusion, la ville est encore racinée dans son passé en concernant l’architecture. Le Classicisme est primordial dans l’image de Bordeaux et les monuments d’Antiquité du dix-huitième siècle sont un des plus grandes attractions de la ville. Le patrimoine des bâtiments de la Renaissances est important et impressionnant; ces immeubles majestueux dominent la ville et présentent sa richesse. La ville est devenue une destination touristique grâce à ses alentours; l'océan, le Bassin d'Arcachon, le paysage et les Pyrénées. Le pèlerinage et l’histoire de la ville romaine est fascinant et le centre-ville a maintenu un attachement proche à son héritage grâce à des rénovations et une compréhension de son titre UNESCO. Les conditions du statu patrimoine mondiale sont bénéfiques concernantle futurde la ville ;il faut préserver le centre historique et garder les bâtiments propres. D’une part, c’est essentiel de reconnaître que la ville doit suivre la société qui fait le progrès sans cesse. Le vingt-unième siècle a des différentes exigences de la ville et de l’architecture qu'au passé. Ceci est visible à travers des projets plus récents tels que DARWIN et le Pont Chaban-Delmas. D'autre part, Le Cité Frugès tient importance parce qu'il a été révolutionnaire à l'époque; c'était un des premiers quartiers qui a mis en valeur le confort du peuple. Les projets développants émulent cet exemple ; le Bastide Niel fournira un quartier dynamique à Bordeaux. Pourtant, ces nouveaux éco-quartiers répondent à l'environnement ainsi qu'à ses habitants. Grace au tramway et au nouveau pont la ville a élargi dans les deux côtés du fleuve. Si la population continue à grandir et la ville continue à s'étendre, Bordeaux sera un métropole européenne en 2030 (bordeaux- euratlantique.fr). Il est maintenant évident que Bordeaux est entre le Classicisme et le Modernisme surtout à l’égard de son architecture. Même si c’est une ville profonde en histoire, c’est encore une ville innovante. En particulier, elle est connue par son évolution insolite et ses redressements continuels. Enfin, nouscroyonsquec'estune ville singulière et unique.
  14. 14. 14 Bordeaux Lac Entretien avec Jean-Marie Fourcheraud, ancien architecte 02.06.14, 14.30 Croyez-vousqu’AlainJuppé a vraiment reformé laville en1994 ? Oui, avant que Juppé était maire, la ville était très calme, on l’appelait « La Belle Endormie » parce qu’il ne s’y passait pas grande chose. Quand il est arrivé il a décidé de faire les opérations très importantes pour la ville, toute en gardant la tradition du centre-ville. Il était très dynamique, il souhaitait que Bordeaux soit une ville très forte. L’inscription mondiale de L’Unesco a été finalisée entre ce temps qui a élevé le nom de Juppé. On s’est rendu compte que la France avait la tendance de construire un peu à l’américaine. Il a essayé de créer les secteurs sauvegardés, c’est très importante pour la France et pour Bordeaux aussi. En fait, un architecte a été assigné de la protéger lavieille ville.Ily a 150 hectares de parties protégésà Bordeaux. La plus important, il a réussi d’acheter tous les terrains au bord du fleuve, ce n’est pas un port aujourd’hui (c’est maintenant plus pratique de l’avoir au bord de côté), mais il y a une belle façade tout aulong des quais et le célèbre miroir de l’eau. Qu’est-ce-que c’est lasignifiance de le titre Unescopourlaville ? Unesco englobe les petites villes et quartiers autour de Bordeaux aussi. C’est essentiel parce qu’il veut dire qu’on ne peut pas construire n’importe quoi. En fait, il y a eu des inquiétudes sur le nouveau pont élevant, mais on a trouvé les compromis, les solutions pour que les gens soient contents. Le patrimoine rendBordeaux une ville traditionnelle ?Comment ?
  15. 15. 15 Bordeaux,c’est la ville, par excellence de dix-huitième siècle en France. Dans les années soixante on a décidé de protéger les bâtiments de dix-huitième siècle parce que c’est important. On a aussi décidé de protéger le dix-neuvième. Ce n’était pas ressenti dans le passé mais maintenant les bordelais se rendent compte l’importance du patrimoine. La conservation du bâtiment ou le CAPC s’est installé montre parfaitement la prise de conscience de bordelais. Ils ont sauvegardé le beau ancien entrepôt afin de se servir de sa beauté architecturale. Alors,il a grand importance danslaville ? Le Patrimoine tient une importance énorme pour la ville, tante que le tourisme. C’est une belle ville, nous avons le Bassin d’Arcachon très proche, la Gironde et bien sûr, l’histoire et le commerce duvin. Les bordelais veulent, naturellement conserverleur héritage autant quepossible. Les pèlerinsviennent àBordeauxencore aujourd’hui ? Il existe encore mais ce n’est pas beaucoup de gens qui le font. C’est plus une attraction pour les touristes qui viennent en bateau et en car. C’est un atout de la ville, mais son existence soi-même n’apporte pas beaucoupdepersonnes à la ville. Il y a beaucoupde symétrie dansl’architecturebordelaise ? Bien sûr, quandvous se promenez sur Cours Victor Hugo ou Cours d’Alsace et Lorraine …qu’est-ce- que vous voyez ? Même niveau, même hauteur, ça ne passe pas l’architecture du dix-huitième siècle. De l’autre côté, à parte de la cathédrale, St Michel tous les bâtiments sont de même hauteur sauf la cité administrative de Bordeaux, le bâtiment le plus haut dans la ville dépasse le reste des immeubles. Même quand on a rasé Mériadeck, on n’a pas construit des bâtiments très hauts pour garder une ville unité. On essaie de garder les mêmes proportions; fenêtres, plus hauts, plus larges, même esprit. Pensez-vous que le centre historique est encore pertinente àlaville et pourquoi ? Détirer le centre historique, c’est terrible. On est fier du centre historique, surtout parce qu’on a vu la transformation de Juppé. On ne souhaite pas retourner à gris partout, des quartiers pauvres, sales et une ville dont les gens n’avaient pas envie de visiter. C’est l’architecture et la pierre dont nous sommes connus. Êtes-vous d’accord qu’il y a un mélange d’époques en ce qui concerne l’architecture à Bordeaux ? On fait des choses modernes mais on les fait moins dans le centre. Dans le centre, il s’agit du patrimoine. Mais quand on s’éloigne du centre-ville, on est plus libre à faire des choses ultra modernes. La Place du Parlement est un bon exemple où il y a un vrai mélange de siècles ; sur une seule place il y a des bâtiments du18ème, 19ème, 20ème et 21ème siècle.
  16. 16. 16 D’ailleurs le Cours Victor Hugo est une ancienne traverse du 18ème siècle et puisque la rue était trop étroite, on a cassé la première salle pour élargir la rue. Or, c’est possible de voir les pièces du 17ième et du 18ième siècle derrière la façade de 19ème. Cela c’est fascinant. Vous pensezque ce mariage de classicisme et modernitévabiendans laville? On peut très bien construire les bâtiments modernes dans Bordeaux. Par exemple l’hôtel Seeko’o après les Marques de Quais qui est un immeuble contemporain qui garde des proportions du dix- huitième siècle, va très bien par rapport à l’ensemble. On peut faire les choses modernes et contemporains dans une façade classique, ce n’est pas celui qui pose le problème, c’est une question de bienfaire. Faire les choses quis’intègrent, c’estpossible. Vous connaissezun peudes nouveaux projetsà Bordeaux ? Des projets de Bordeaux, il y’en a beaucoup. Je ne connais pas beaucoup au rapport aux projets pour l’avenir mais je me rappelle bien ceux des dernières décennies. La cité de Grand Parc et des Aubiers, par exemple ont été créés dans les années soixante après la guerre algérienne, il faillait recueillir les français. Ils avaient eu besoin des bâtiments. On a rapidement fait des grands immeubles à l’esprit américain. Pour qu’il soit plus agréable, on a construit un lac artificiel et un parc d’expositions. Le maire de Bordeaux à l’époque, Jacques Chaban-Delmas a planté des arbres, quelques hôtels, un casino dans cette zone assez dense. Le pont élévateur de Bordeaux était un autre grand projet réussi. De l’autre cote, l’aménagement de la Bastide a amélioré le coté droite pas mal mais il n’y a pas de l’unité dans l’architecture, ça ne me plaît trop. La caserne des pompiers là- bas, ça représente les années soixante-dix. De plus, je crois que le Bassin à Flot, où il y a le bas sous- marine et les réservoirs, est un quartier qui va grandiret sortir de terre dans l’avenir. Entretien avec Sylvain Barfety, Directeur du Développement Economique du « Darwin Eco-système » 10/06/14 16 :00 Comment le projet comme celui de « Darwin Eco-Système » améliore la communauté en ce qui concerne l’économie etla société ? Le « Darwin Eco-Système » pour repréciser les choses, on parle véritablement d’un écosystème qui consiste de plusieurs éléments. Le bâtiment dans lequel on est actuellement c’est la partie économique, c'est-à-dire qu’on est dans un hôtel d’entreprise. Un endroit où les entreprises viennent pour travailler. En fait il y a une centaine d’entreprises ici et 350 personnes qui présentent la particularité de venir dans un projet dans lequel en cherche de mettre en œuvre la coopération économique. L’architecture du lieu est très ouverte donc ça permet beaucoup des échanges entre les entreprises. Toutes les entreprises ont accès de manière égalitaire à l’ensemble de ses espaces communscomme cette salle de réunion. Donc ça c’est un premier aspect sur les entreprises mais quand on parle de « Darwin Eco-système » c’est tout qu’il y a autour de ces bâtiments rénovés. Vous avez un skate park, vous avez une ferme urbaine, là où on produit des légumes, des œufs etc. On a des résidences artistiques, une auberge de jeunesse, on a une recyclerie où on tri des déchets, un BMX parc, un atelier de fabrication des skateboards, un atelier de fabrication des surfs, des développants de la photographie argentique etc.
  17. 17. 17 Donc il y a pleins de choses qui se passent et ils sont des activités non-lucratives, ils ne sont pas destinées à créer de l’argent mais plus de l’activité culturelle et sportive. Tout l’espace autour est de l’associatif donc on a vraiment un eco-système. On a, à la fois des activités associatives, des activités économiques et les deux se mélangent. Ce projet va créer des richesses, pas juste de l’argent mais également des échanges humaines, des activités, des interactions et des collaborations. Les associations vont apporter un esprit jeune aux entreprises, les entreprises vont apporter leur expertise pour apporter du financement. Effectivement, Darwin participe à cette dimension de créer la ville, pasjuste avecdesbâtimentsmaisde lacréerdansson esprit. Le projet« Darwin Eco-système » se trouve-t-il dansun quartieréco ? On est dans un futur éco quartier, il y a un projet de développement qui est fait par Winy Maas, une grande star architecte qui a développé tout un projet sur trente trois hectares avec huit milles habitants donc c’est un futur quartier comme Ginko. En effet, c’est le même principe qu’un éco quartier mais on est au début alors nous sommes les premiers bâtiments. Et donc, il va y avoir un quartier mais plutôt que de faire comme Ginko qu’on construit et après on amène des gens.Nous, on amène des gens et ces gens vont co-construire. On veut que les futurs habitants arrivent et construisenteux-mêmesensemble ce àquoi doitressemblerlaville de demain. Quand commencera-t-il ce projet? Les premiers bâtiments doivent être construits en 2015, alors c’est vraiment dans très peu de temps. Et nous demandons à la mairie de Bordeaux, le propriétaire de ce terrain, de commencer avec nous, de nous laisser la possibilité d’innover et de faire des expériences. On veut construire un endroitqui estmoinsfinancé maisavecplusde sens. Pensez-vousque c’estimportant de conserverles casernesmilitaires ? Oui, avant, ces bâtiments étaient des casernes militaires. En fait ce bâtiment là était conservé et même si vous regardez les bois de la charpente, toutes les parties qui sont claires, c’est là où on a mis le nouveau et toutes les parties qui sont foncées on les a gardé. Bien qu’il soit une démarche plus chère que si on avait démoli, on avait la volonté de laisser les traces et de le garder. L’autre bâtiment en face a été bombardé pendant la seconde guerre mondiale et on a encore des traces de réparation. On conserve un bâtiment mais on veut impérativement que les marques de l’histoire soientconservéesparce que le lieuaune histoire pertinente. Croyez-vous qu’il y a un mélange frappant entre le classicisme et le modernisme en ce qui concerne l’architecture à Bordeaux? Oui, tout à fait. On a la volonté de conserver la richesse de cette ville. D’ailleurs ici ce qui est intéressant c’est qu’avant qu’on a acheté les casernesil y avait un permit de démolir tout ce qui avait été déposé ici parce que pour un promoteur immobilier c’est plus intéressant de raser et construire, ça coute moins cher. Ces casernes ont une vraie valeur historique et architecturale donc il faut les conserveretlesfaire différemment. Les nouveauxbâtimentsdoivent-ilsmaintenirlesmêmesobjectifsécologiquesque Darwin ?
  18. 18. 18 Oui, alors Darwinest beaucoup plus performant en termes écologiqued que d’autres bâtiments plus anciens. Dans les autres bâtiments vous avez des murs qui sont très épais parce qu’avant, la construction coutait moins chère donc ils étaient plus solides et plus gros. Tout autant, Darwin est plusqu’unbâtimentmoderne,il aété pensé dudépartpouravoirune performance écologique. Pensez-vousque le projetDarwin a influencé desautresprojets ? Pas encore, non. On commence à être regardé à Bordeaux parce que je ne sais pas si vous connaissez l’expression qui dit « nul n’est prophète en son pays » ça veut dire qu’il y a l’Allemagne qui vient nous voir, l’Angleterre, la Chine, le Vietnam… tout le monde vient nous voir mais pas Bordeaux parce qu’il y a beaucoup de jalousie. Mais on sait qu’on est un projet qui est soutenu par Alain Juppé depuis toujours. Mais aussi on est très peu soutenu par les gros groupes immobiliers, si jamais on arrive à prouver qu’on peut faire sans eux, ils ne sont pas contents. On commence aujourd’hui àmontrerunexemple,maisc’estencoure toutneuf. Croyez-vousque la ville de Bordeaux a évolué ? Oui, beaucoup. Avant, le centre ville de Bordeaux était Gambetta et au longue des quais vous aviez des hangars donc il n’y avait aucune activité autour du fleuve. C’est seulement Alain Juppé qui a décidé de retourner Bordeaux vers son fleuve donc il a fait les quais, il a fait le pont et il a fait le parc des Angéliques. En effet, le centre de Bordeaux se trouve autour du fleuve et donc la ville est en train de s’ouvrir et il y a des gros projets, comme le projet Brazza, qui viennent de développer Bordeaux vers son fleuve. Et finalement Darwin se trouve dans le futur centre de Bordeaux parce que la ville se retourne sur elle-même. Moi, j’ai fait mes études à Bordeaux et j’ai trouvé que c’était une ville fermée, un peu noir et très traditionnelle. Maintenant il y a des cultures différentes qui se mettent en place, les gens sont dehors, ça attire du monde. On voit que l’architecture d’une ville peut changer la mentalité d’une ville aussi, ça change l’esprit de Bordeaux parce que c’est ouvert sur le fleuve,doncil ya plusdeshorizons. Bibliographie Arsene-Henry, L’Architecturecommeuneactualité Bordeaux,lesMiroitementsdu temps Bordeaux a l’âgeclassique Bordeaux,Patrimoinemondial Bordeaux,l’éclatretrouvé http://patrimoine-environnement.fr/wp-content/uploads/2013/02/Bordeaux-Ponts-et-Unesco-alain- spire.pdf
  19. 19. 19 http://pontchabandelmas.lacub.fr/un-nouveau-pont-sur-la-garonne/- http://www.darwin-ecosysteme.fr/- http://www.studentpulse.com/articles/515/the-rise-and-fall-of-modernist-architecture http://lamachineahabiter.com/ http://invisiblebordeaux.blogspot.fr/2013/08/le-corbusiers-cite-fruges-timelessly.html http://www.pessac.fr/cite-fruges-le-corbusier.html http://fruges.lecorbusier.free.fr/Fruges,_Le_Corbusier___chacun_sa_maison_%21.html http://atelier-kingkong.over-blog.com/article-hotel-seeko-o-bordeaux-2007-100626691.html http://www.lacub.fr/sites/default/files/PDF/presse/dp/urba/quais_mai2009.pdf

×