Comment Les Roches répond aux
entreprises
JULIE LE BOLZER | LE 19/12/2014 À 06:00
A l’occasion de son soixantième annivers...
formation, au plus près des besoins de cette industrie ? L’une des réponses tient en un mot :
partenariats. « Les Roches s...
concentrer sur nos valeurs fondamentales. »Dirk-Jan Rijks, Vice-Président, Global Human Resources
Development, ACCOR :« Ac...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Business Les Echos. comment Les Roches répond aus entreprises

215 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
215
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Business Les Echos. comment Les Roches répond aus entreprises

  1. 1. Comment Les Roches répond aux entreprises JULIE LE BOLZER | LE 19/12/2014 À 06:00 A l’occasion de son soixantième anniversaire, Les Roches confirme un enseignement au plus près des besoins des recruteurs, et pas seulement dans le secteur hôtelier. Depuis soixante ans, l’école Les Roches forme des étudiants du monde entier à la gestion hôtelière. Implantée dans les Alpes suisses, à 1.300 d’altitude, dans le village de Bluche, cette institution internationale accueille chaque année plus de 1.500 élèves. Issus de 99 nationalités différentes et tous polyglottes, ceux-ci cohabitent harmonieusement, et de façon extrêmement courtoise, avec les 350 habitants de Bluche. Cette bourgade aux chalets typiques, surplombée par les sommets enneigés, compte toutes les infrastructures du campus, à savoir 21 bâtiments de salles de classe et d’hébergements, 4 restaurants, 2 cuisines-démo, une infirmerie, des terrains de baskets, une piscine, des pianos (de cuisine mais, là, de musique) dans les parties communes, etc. Chaque semestre, Les Roches reçoit une soixantaine d’entreprises et de chaînes hôtelières internationales qui viennent ici recruter leurs futurs stagiaires et collaborateurs. « L’hôtellerie est autant une question de savoir-faire que de savoir-être, souligne Francis A. Clivaz, le fondateur des Roches. Nos étudiants acquièrent chez nous cette attitude d’excellence indispensable et spécifique au secteur de l’hôtellerie.C’est cela que les recruteurs viennent chercher ».Depuis sa création, Les Roches reste un « pourvoyeur » de candidats privilégié pour un nombre croissant de groupes. Comment l’établissement (qui a formé près de 12.000 étudiants depuis sa création) parvient-il, depuis six décennies, à maintenir le niveau d’excellence qui est le sien, tout en renouvelant son offre de MANAGEMENT › Expatriation › Formation & Elearning › Coaching professionnel › Développement personnel › Entretiens - Evaluation › Gérer et Motiver son équipe › Développer son leadership › Conduite du changement › Communication interne FORMATION & ELEARNINGACCUEIL BUSINESS DRH MANAGEMENT L’école internationale de management en hôtellerie implantée en Suisse s’est associée à des groupes comme Bloomberg, Louis Vuitton, Qatar Airways... - DR Page 1 of 3Comment Les Roches répond aux entreprises, Formation & Elearning - Les Echos Bu... 01.02.2016http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/formation-ele...
  2. 2. formation, au plus près des besoins de cette industrie ? L’une des réponses tient en un mot : partenariats. « Les Roches se considère comme un chasseur de tendances. Pour identifier les innovations spécifiques à notre secteur, mais aussi relatives aux autres industries (ndlr : en matière de relation client, de digitalisation, de cross canalité, etc.), nous nouons des partenariats privilégiés avec de nombreuses entreprises, pour qu’elles viennent recruter chez nous, mais aussi pour construire ensemble nos cursus de formation, existants et futurs », explique Clémentine Rouan, la directrice des partenariats, qui a développé le département dédié aux relations avec les entreprises, en les diversifiant considérablement. « Historiquement, Les Roches ont toujours travaillé avec des partenaires hôteliers, dit-elle. Mais depuis trois ans, nous avons extrêmement diversifié nos interlocuteurs ». Les Roches compte déjà plusieurs milliers de partenariats (la moitié, très actifs), dont 70 % avec des acteurs du secteur hôtelier, et 30 % d’entreprises et groupes issus du luxe, de l’événementiel, des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), du spa et des soins... Pour identifier les nouveaux besoins de l’industrie hôtelière sur ces sujets, Les Roches s’est associée a des groupes comme Bloomberg, Louis Vuitton, Qatar Airways... « Cela nous permet d’être au fait des nouvelles tendances, et même d’anticiper les exigences de demain de ces employeurs, et de créer de nouveaux cursus en totale adéquation avec les réalités terrain », indique Clémentine Rouan. Pour exemple, l’école vient de lancer tout récemment une formation dédiée au Spa Management, conçue en partenariat avec des spécialistes, ESPA et Clinique de Genolier. « Depuis quelques années, de nombreux groupes hôteliers nous confiaient qu’ils rencontraient des difficultés à recruter des profils alliant à la fois l’expertise hôtelière et Wellness (ndlr : bien être) », dit-elle. Côté étudiants, l’école s’attache également à détecter et à développer les appétences de chacun. « Notre rôle n’est pas de faire du clonage, mais d’identifier chez chacun de nos élèves ce qui fait sa différence, sa force..., précise Matthieu Mioche, responsable Carrière et Anciens étudiants. Nous nous efforçons de leur donner confiance en eux, de leur apprendre à se valoriser et ainsi à affronter sans crainte le marché de l’emploi. L’une de notre ambition prioritaire est l’employabilité de nos étudiants ». Objectif atteint : 89 % des élèves sont embauchés dès leur sortie. Magda Hadji-Bormann, Franco-Algérienne de 21 ans, est la première étudiante des Roches à avoir suivi le Global Degree, en fréquentant tous les campus de l’école Les Roches, à Shanghai (en Chine), à Marbella (en Espagne) et à Bluche (en Suisse). Elle vient de signer un contrat d’embauche avec le Shangri La, à Paris : « Ce qui a été différenciant, je pense, c’est la multiculturalité de l’enseignement que j’ai suivi », observe-t-elle. Même constat de la part de Clément Lebaupin, Français de 23 ans, qui a signé avec Hyatt en Asie : « Les Roches, c’est vraiment une enclave internationale perchée dans la montagne ». Pour Hans Hachfeld, Italo-Allemand de 21 ans, qui partira en janvier prochain au Ritz-Carlton d’Abu-Dhabi, et ses amies Ines Petri, Franco-salvadorienne de 21 ans, et Stella Zinn, Suisse-allemande du même âge : « Grâce aux Roches, nous avons la carte du monde et un emploi garanti à portée de main. » L’employabilité des étudiants ne concerne pas le seul secteur de l’hôtellerie. Elle se confirme aussi dans le divertissement et le loisirs, la santé et le bien-être (centres de remise en forme, cliniques...), le marketing et la communication, les ressources humaines et la banque-finance, l’immobilier et la construction d’hôtels... Ainsi que dans des organisations gouvernementales (forum de Davos) et non gouvernementales (humanitaires). Ce qu’ils en pensent, ce qu’ils en disent... Paroles de participants au 60e anniversaire de l’école Les Roches, suivant les thèmes abordés lors des conférences.Brian Payea, Head of Industry Relations, TRIPADVISOR :« En donnant la parole aux consommateurs, Tripadvisor a fait prendre conscience aux groupes et aux établissements hôteliers que chaque client était un ambassadeur potentiel. Les Roches a répondu à cette demande croissante des acteurs du secteur, de se doter d’experts en e-reputation, en créant des cursus de formation spécifiques. »Guillermo Leal Llano, APPLE Distinguished Educator Class 2012 :« Sous l’impulsion des nouvelles générations, ces fameux digital natives, toute école doit appréhender différemment l’enseignement. Si nombre de contenus sont déjà dématérialisés, la vraie question est : l’apprentissage du savoir-être, propre à l’hôtellerie, peut-il, lui aussi, être digitalisé. »Sonia Tatar, directrice LES ROCHES :« L’innovation ne se mesure pas uniquement sur les nouvelles technologies. Cela se traduit également par les nouvelles thématiques actuelles telles que le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises. Quels que soient ces nouveaux sujets, nous devons nous en emparer, tout en continuant à nous Page 2 of 3Comment Les Roches répond aux entreprises, Formation & Elearning - Les Echos Bu... 01.02.2016http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/formation-ele...
  3. 3. concentrer sur nos valeurs fondamentales. »Dirk-Jan Rijks, Vice-Président, Global Human Resources Development, ACCOR :« Accor et Les Roches ont un partenariat de très longue date. Chaque année, nous recrutons et nous accueillons en stage des étudiants de l’école qui se révèlent immédiatement opérationnels. En outre, nous travaillons actuellement au développement d’un nouveau programme intitulé « School of Excellence » pour les managers d’hôtels. »Edouard Kourani, étudiant de Les Roches qui vient d’être embauché par BLOOMBERG :« Bloomberg m’a recruté en support clientèle et comme Global French Captain : je suis chargé de coordonner la relation-client entre Londres et New-York. Ce qui m’a différencié des autres candidats, c’est le fait que je parle plusieurs langues et que je sois « customer oriented ». Le client est au cœur de l’enseignement à l’école Les Roches, ce qui est un réel plus pour les employeurs qui, à l’heure d’aujourd’hui, réinventent réellement la notion d’expérience client. Celle-ci est devenue l’un des piliers stratégiques de nombreuses entreprises. » Page 3 of 3Comment Les Roches répond aux entreprises, Formation & Elearning - Les Echos Bu... 01.02.2016http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/formation-ele...

×