jardins-partages-rhone-loire

17 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

jardins-partages-rhone-loire

  1. 1. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr                     RHÔNE  /  LOIRE   DATE  :  Samedi    19  janvier  2013     LIEU  :  Grigny   PARTICIPANTS   :   108   personnes,   dont   6   élus   municipaux,   5   techniciens   territoriaux,   16   associations   ou     structures   porteuses   de   projet   environnement,   9   municipalités   représentées   par   un   élu   et/ou   un     technicien  (Grigny,  Lyon  et  arrondissements,  Oullins,  Givors,  Lentilly,  Mably).   31  jardins  représentés  (23  Rhône,  6  Loire,  1  Ain,  1  Isère).   LES  6  JARDINS  PRESENTES  EN  TEMOIGNAGE  DES  PETITES  UTOPIES  JARDNIERES  :   − Jardin  de  Laval,  Lentilly   − Côté  jardins,  Tassin  la  demi  lune   − Jardins  de  la  Vieille  Benoîte,  Lyon  1   − Brin  d'Guill',  Lyon  7   − Jardin  partagé  des  Pins,  St  Paul  en  Jarez  (42)   − Jardins  éphémères  du  Crest  de  Roch  (St  Etienne)   DOCUMENTS  ET  DECORS  REALISES  :     −   20  jardins  ont  réalisé  une  cagette  de  décor  exposé  sur  place,  illustrations  de  leur  projet  jardinier.   −   Exposition  d'oeuvres  dessinées  sur  le  thème  «Les  jardins  partagés  à  Lyon  »,  dans  le  cadre  du       projet  Prodij  (concours  et  dispositif  de  soutien  de  projets  d'intérêt  général  pour  des  jeunes  /  Ville  de  Lyon)   −   Exposition  faite  par  les  jardins  Brin  d'Guill',  20  photos  posées  au  sol.   −   3   jardins   ont   confectionné   des   enveloppes   à   idées.   Ces   enveloppes   ont   été   envoyées   en   amont       aux  jardins  pour  qu'ils  expriment  une  représentation  de  leurs  jardins.   −   Exposition  d'un  grand  jeu  de  l'oie  réalisé  par  des  enfants  avec  Côté  Jardins  et  exposé  sur  la  scène       de  la  salle  de  conférence.   −   Exposition  des  «  fiches  jardins  »  et  des  cartes  départementales  (réalisation  Le  passe  jardins).         A   la   suite   du   Potage   d'idées   fait   le   matin   (récolte   d'idées   et   questions),   6   thèmes   ont   été   extraits   pour     ateliers  de  travail  en  groupe.     IDEES  FORCE  DES  TEMOIGNAGES   • Ici,  toutes  les  conditions  nécessaires  à  l’existence  d’un  projet  de  jardin  partagé  sur  un  territoire  donné   sont  présentes  :  une  volonté  politique,  des  acteurs  impliqués  dans  des  projets  de  jardins  appuyés  sur   une   société   civile.   Mais   il   faut   aussi   des   militants   motivés,   susceptibles   de   toucher   des   «  publics   improbables  »,  trop  loin  d’une  transition  écologique  dont  ils  se  sentent  éloignés.   Synthèse  
  2. 2. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr • Les  jardins  partagés  sont  des  petites  utopies  concrètes,  des  micro  laboratoires  sociaux,  tous  différents   mais  de  même  nature.  C'est  le  reflet  inversé  de  la  société  telle  qu’elle  est,  une  société  intermédiaire   entre  le  souhaitable  et  le  possible.   • On  peut  noter  l'Importance  des  initiatives  citoyennes,  spontanées  et  innovantes,  qui  peuvent  exister   sans  se  soucier  de  formalisme,  mais  aussi  la  volonté  de  dépasser  la  peur  de  «  faire  »  ,  de  désamorcer   les  craintes  face  au  projet.     • On   retrouve   le   souci   écologique,   le   souhait   de   transmettre   des   valeurs   et   des   pratiques.   Le   compostage  est  une  de  ces  valeurs  incontournables  sur  les  jardins  ;  plus  qu'une  pratique  écologique,   c'est  un  acte  symbolique  qui  consiste  à  rendre  à  la  terre  ce  qu'elle  nous  a  donné.       QUARTE  THEMES  PRINCIPAUX  ISSUS  DES  ATELIERS   1   Foncier  et  urbanisme     Foncier   et   paysage.  Le   foncier   s'inscrit   dans   deux   problématiques  :   les   villes   denses   et   la   périphérie,   le   périurbain  de  cet  atelier.  Le  jardin  partagé  participe  à  la  construction  de  la  ville  de  demain.  Les  participants   affirment  le  droit  d'accès  à  la  terre  pour  tous  comme  c'est  le  cas  pour  l'eau.  Est  également  revendiqué  le   droit  à  la  santé,  à  la  poésie,  au  bien  être  physique  et  mental.                             Il  existe  des  friches  à  investir  tout  en  tenant  compte  de  la  concurrence  d'usage  du  sol  en  milieu  urbain,  mais   aussi   des   toits,   nouveaux   espaces   à   investir   pour   réconcilier   le   vert   et   le   béton.   Le   groupe   propose   d'introduire  de  nouveaux  droits  d'usage  comme  par  exemple  les  anciens  communaux  ou  la  création  d’îlots   de  fraîcheur  autogérés.       2   Animation  et  accompagnement  des  jardins  partagés   Mobilisation  des  habitants.   Pour   favoriser   la   mobilisation   des   habitants   ce   groupe   a   identifié   les   trois   conditions   principales   :   la   concertation   en   amont   est   indispensable   pour   assurer   la   légitimité   du   jardin   et   la   motivation   des   participants.   Il   faut   aussi   organiser   régulièrement   des   réunions   formelles   et   énoncer   des   règles   de   fonctionnement.  Le  côté  festif  permet  d'entretenir  la  motivation  et  d'attirer  de  nouveaux  participants.  Le   vandalisme   a   été   abordé   comme   faisant   parti   des   impondérables;   ce   n'est   donc   pas   une   raison   de   se   décourager,  il  faut  faire  avec.       Lien  social.   A  quelles  conditions  le  jardin  est  il  convivial  ?     Au-­‐delà  des  activités  comme  les  repas  et  la  cuisine,  il  est  nécessaire  de  prendre  du  temps  pour  rencontrer   l'autre  car  la  diversité  est  une  richesse;  le  lien  social  est  bien  le  ciment  du  jardin.             Une  difficulté  à  soulever  :  pour  certains  ce  lien  est  une  utopie  face  à  trop  d’altérité.  La  solution  serait  de   travailler   sur   un   projet   commun,   fédérateur   et   de   veiller   à   conserver   l'ouverture   du   jardin   sur   l'environnement,  soit,  aller  à  la  rencontre  des  publics  improbables.     Mixité  sociale.   Elle  peut  s'étendre  à  différents  niveaux:  mélange  des  publics  par  son  rapport  au  handicap,  à  la  condition   culturelle.  Elle  a  besoin  d'être  facilitée  par  une  répartition  des  espaces    entre  le  collectif  et  l'individuel,  une   adhésion  à  un  coût  modique  et  des  activités  attractives.  Ce  groupe  a  trouvé  dans  l'ensemble  que  la  mixité   sociale   est   un   défi     difficile   à   relever.   Les   populations   en   situation   de   handicap   ou   d'origine   culturelle   diverse  demandent  parfois  une  prise  en  compte  spécifique  de  leurs  besoins,  ce  qui  ne  correspondent  pas   forcément  à  un  jardin  idéalement  partagé  et  collectif.                  
  3. 3. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr 3   Le  jardin  partagé,  santé  et  environnement,  jardins  nourriciers   Mise  en  place  opérationnelle  d'un  jardin  partagé  en  milieu  urbain  :  pollutions,  biodiversité,  alimentation,   savoir-­‐faire.   Les   jardins   sont   des   micro   laboratoires   qui   nous   renvoient   aujourd'hui   des   résultats   sur   les   impacts   environnementaux  de  la  société  industrielle.  Ils  sont  des  lieux  de  prise  de  conscience  de  l'omniprésence  de   la  pollution  sol-­‐air-­‐eau  et  donc  des  légumes  produits.  L'angoisse  générée  pas  ce  constat  peut  être  dépassée   par  une  démarche  active  pour  aller  vers  de  nouveaux  comportements  citoyens.                     Par  leur  présence  sur  l'espace  public  et  leur  principe  d'ouverture,  les  jardins  sont  des  lieux  de  diffusion  des   nouvelles  pratiques  culturales  et  sociétales.     4   Des  jardins  ouverts  sur  l'extérieur     Faire  vivre  le  réseau  local  institutionnel  du  jardin  est  une  nécessité   La   situation   géographique   du   jardin   permet   un   partenariat   local   sur   son   territoire.   Pour   faciliter   les   implantations,  il  est  utile  de  s'appuyer  sur  les  outils  locaux  comme  les  conseils  de  quartiers,  les  services   municipaux  ou  le  plan  de  développement.     La  formalisation  du  partenariat  à  travers  les  diverses  conventions  est  un  atout  pour  le  jardin.     Faire  vivre  le  réseau  social   C'est  le  groupe  le  plus  important,  c'est  lui  qui  définit  l'objet  du  jardin.    Il  est  primordial  de  conserver  le   principe  d'ouverture  du  lieu  comme  du  groupe  et  de  laisser  sa  place  à  la  spontanéité.    

×