09 2015
Étude sur la Construction
en Habitat Social
Édition 2015
L’OBSERVATOIRE DE LA
CONSTRUCTION FINALCAD
ÉDITO
La crise économique que nous vivons depuis plusieurs années a des conséquences lourdes sur le
monde de la constructi...
Edito ......................................................................................
À propos de FINALCAD ...........
À PROPOS DE FINALCAD
FINALCAD, DE L’APPLICATION MOBILE À L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION
Créé en 2011, FINALCAD contribu...
INTRODUCTION
Lors de la construction d’un logement, les corps d’états se succèdent les uns aux autres, sans qu’aucune
entr...
PÉRIMÈTRE DE L’ÉTUDE
6
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
30 000 logements
1 million d’ob...
RÉPARTITION DES
OBSERVATIONS PAR LOTS
7
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Sur l’ensemble...
ENSEIGNEMENTS DE L’ÉTUDE
8
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Les logements sont les zone...
ENSEIGNEMENTS DE L’ÉTUDE
9
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
En phase de réception, les ...
« En moyenne 17 réserves
par logement social »
09 2015
L’OBSERVATOIRE DE LA
CONSTRUCTION FINALCAD
12
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Souvent intégré au lot menuiserie, le lot
aménageme...
13
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
AMÉNAGEMENT
Poser équipement
Faire le joint en sili...
14
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Le lot cloison illustre à quel point les interfaces...
15
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
CLOISONS
Calfeutrement tuyau
Faire joint acryliqueB...
16
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
L’analyse des défauts associés au lot électricité
f...
17
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
ÉLECTRICITÉ
Décaler prise
Décaler le plot électriqu...
18
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Les observations posées pour le lot étanchéité
font...
19
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
ÉTANCHÉITÉ
Reprendre caillebotis
Reprendre dalle su...
20
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Le principal constat issu de l’analyse du lot
menui...
21
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
MENUISERIES EXTÉRIEURES
Nettoyer l’appui de fenêtre...
22
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Source majeure de réserves, la particularité du
lot...
23
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
MENUISERIES INTÉRIEURES
Régler quincaillerie Repren...
24
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
L’analyse des observations associées au
nettoyage s...
25
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
NETTOYAGE
Nettoyer le placard
Reprendre le coulures...
26
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
La peinture est le corps d’état le plus impacté
en ...
27
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
PEINTURE
Nettoyer trace
Reprendre angle
Reprendre e...
28
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Les finitions de plomberie s’apparentent plus
à un i...
29
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
PLOMBERIE CVC
Refixer la chaudière
Poser cache écrou...
30
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
En termes d’objets, les défauts sont
majoritairemen...
31
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
SOLS DURS ET FAÏENCES
Changer carreau faïence
Chang...
32
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Les sols souples sont des revêtements très
utilisés...
33
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
SOLS SOUPLES
Reprendre coupe
Refaire joint autour é...
34
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
Les défauts récurrents associés à ce lot se
concent...
35
L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
SERRURIE MÉTALLERIE
Mettre la fixation du garde-corp...
« 5 800 heures de saisie
analysées »
09 2015
MÉTHODOLOGIE
L’OBSERVATOIRE DE LA
CONSTRUCTION FINALCAD
MÉTHODOLOGIE
Cette étude a été menée en deux temps, une collecte d’informations en continu pendant plus de 3 ans
(environ ...
MÉTHODOLOGIE
Pour se prémunir de ces risques, l’ensemble des opérations de collecte se sont effectuées dans le cadre
du se...
MÉTHODOLOGIE
3 . Agir sur la fiabilité de l’information
La pertinence de la source des données utilisées dans ce rapport ti...
« 24 millions d’euros
dépensés chaque année sur
des reprises de joints »
09 2015
CONCLUSION ET
PERSPECTIVES
L’OBSERVATOIRE DE LA
CONSTRUCTION FINALCAD
CONCLUSION
L’examen statistique des observations émises lot par lot, sur plusieurs centaines de chantiers répartis sur
tou...
CONCLUSION
Les opérationnels abandonnent-ils la qualité des finitions sous la pression de délais irréalistes et de
budgets ...
PERSPECTIVES
Dès sa création en 2011, FINALCAD s’est fixé une mission : augmenter la qualité, en réduire le coût,
et la ren...
PERSPECTIVES
Analyse prédictive
Avec des données plus fiables, plus exhaustives et plus précises, les bénéfices d’une analys...
REMERCIEMENTS
L’équipe FINALCAD remercie l’ensemble des partenaires et acteurs économiques qui, par leur travail
quotidien...
Ce document est la propriété de FINALCAD™. Tous droits réservés.
Les données résultant de cette étude sont issues de l’Obs...
L’OBSERVATOIRE DE
LA CONSTRUCTION
PARIS - LONDRES - SINGAPOUR - www.finalcad.fr
contact@finalcad.fr - 01 69 81 97 08
Etude sur la construction en habitat social (L'Observatoire de la Construction FINALCAD)
Etude sur la construction en habitat social (L'Observatoire de la Construction FINALCAD)
Etude sur la construction en habitat social (L'Observatoire de la Construction FINALCAD)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude sur la construction en habitat social (L'Observatoire de la Construction FINALCAD)

385 vues

Publié le

Une étude sur la qualité de construction de l’habitat social en France, établie sur la base de données numérisées, fiables et en nombre suffisant pour dégager des enseignements utiles sur les défauts observés en fin de construction. Grâce à la rupture technologique apportée par FINALCAD et son adoption massive totalisant près de 5800 heures de saisie en mobilité, l’analyse a pu être menée sur plus de 30 000 logements sociaux en construction ou en réhabilitation.

Parmi les principaux enseignement de l’étude :

- 17 réserves ont été posées en moyenne par logement social, soit 50% de moins que dans le parc privé ;
- Les lots les plus impactés sont la peinture (34%), la plomberie (15%), la menuiserie intérieure (12%) et l’éléctricité (9%) ;
- En phase de réception, les travaux manquants restent significatifs, avec 22% des observations ;
- Les joints et les plinthes cumulent le plus d’observations parmi tous les objets observés (avec une estimation de 24M€ dépensés chaque année sur des reprises de joints).

L’étude complète détaille la répartition des observations par objets à reprendre, pour douze lots, illustrées par de nombreuses photos des défauts et leur localisation sur un logement-type. L’étude sur la qualité de construction de l’habitat social est téléchargeable en ligne gratuitement depuis http://observatoire.construction/habitat-social/

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude sur la construction en habitat social (L'Observatoire de la Construction FINALCAD)

  1. 1. 09 2015 Étude sur la Construction en Habitat Social Édition 2015 L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION FINALCAD
  2. 2. ÉDITO La crise économique que nous vivons depuis plusieurs années a des conséquences lourdes sur le monde de la construction : restriction de la commande, baisse des prix en deçà de la réalité des coûts avec disparition d’entreprises dont certaines très expérimentées, pertes d’emplois qualifiés, et en corollaire baisse de la qualité dans la construction et l’augmentation des désordres en garantie dé- cennale. La reprise annoncée, dès lors que de nombreux acteurs qualifiés ne sont plus là, ne sera pas synonyme d’amélioration de la qualité des constructions si nous ne nous en préoccupons pas dès à présent, en particulier, au niveau des maîtres d’ouvrage. De plus, avec des objectifs ambitieux de performance énergétique et une complexification des règles de construction, l’équation coût-qualité-délai des projets devient de plus en plus difficile à résoudre. Il devient alors essentiel de partager les expériences et les informations entre chaque acteur de la filière pour situer et chiffrer exactement les défauts, anticiper les pathologies potentielles, définir des méthodes pour les prévenir et les corriger au plus vite, méthodes comprises et acceptées par tous : maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entrepreneurs, artisans ou occupants finaux. Depuis plus de 30 ans l’Agence Qualité Construction a pour mission d’anticiper les désordres dans la construction, désordres relevant de la garantie décennale, et pour cela a développé un observatoire avec plusieurs outils qui sont reconnus et utiles aux professionnels et en particulier aux assureurs, ils sont essentiellement réorientés sur la connaissance des sinistres relevant de la garantie décennale. Par contre, elle n’a jamais développé de dispositif d’observations des défauts constatés lors de la réception des travaux et pendant la garantie de parfait achèvement. FINALCAD a su le faire. Le présent rapport, toute première étude réalisée par l’Observatoire de la Construction FINALCAD fait une analyse particulièrement fine sur la base d’un recueil d’informations que seul un outil numérique puissant, mais simple d’usage rendait possible. Cet outil remarquable permet d’améliorer considéra- blement la connaissance et donc la mobilisation des acteurs pour une meilleure finition des travaux dans la construction. La méthodologie originale et systématique mise en œuvre depuis 2011 pour collecter des données est axée sur la fiabilité des données, leur structuration et la simplicité de saisie. Publiée à l’occasion du 76ème Congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat, cette étude apporte un état des lieux et une approche inédite sur la qualité de finition de la construction dans l’habitat social. Elle est d’autant plus pertinente que le maître d’ouvrage « bailleur social » est identifié par l’AQC comme le maître d’ouvrage le moins pathogène. L’étude s’appuie sur une analyse des observations recensées au cours des opérations de réception des ouvrages, un moment privilégié où se confrontent le niveau de prestation attendu et le niveau de prestation effectif, un différentiel limité étant un signe fort de qualité. Alimentée par une base de données de plus d’un million d’observations collectées sur 30 000 logements, cette analyse permet de dessiner le niveau d’exigence de la profession, tel que vécu au quotidien. Le déploiement de solutions mobiles collaboratives a permis de faire remonter des infor- mations structurées directement depuis le terrain par plus de 7000 acteurs : architectes, sous-traitants ou conducteurs de travaux. Ces données brutes, issues de constats opérationnels, dressent un tableau accessible à tous et remarquable par son niveau de fiabilité. Dès lors qu’il pourrait être mis en exergue une corrélation entre la qualité des finitions et la qualité globale du bâtiment (incluant en particulier la faible pathologie en garantie décennale), cette démarche intéresserait le Programme d’Action pour la qualité des Constructions et la Transition Energétique (PACTE). Cette étude étant une première illus- tration des possibilités d’analyse offertes par le recueil de données que FINALCAD a su mettre en place, ses auteurs méritent d’être encouragés. Philippe ESTINGOY Directeur général de l’Agence Qualité Construction Crédit:PhotoAQC 1 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  3. 3. Edito ...................................................................................... À propos de FINALCAD ...................................................... Introduction ........................................................................ Échantillon de l’étude ........................................................ Répartition des observations par lots ............................. Enseignements de l’étude ................................................. Analyse par corps de métier ............................................. Aménagement .............................................................. Cloisons ......................................................................... Électricité ...................................................................... Étanchéité ..................................................................... Menuiseries extérieures .............................................. Menuiseries intérieures ............................................... Nettoyage ...................................................................... Peinture ......................................................................... Plomberie CVC ............................................................. Sols durs et faïences .................................................... Sols souples .................................................................. Serrurerie Métallerie .................................................... Méthodologie ...................................................................... Conclusion et perspectives .............................................. Conclusion .................................................................... Perspectives .................................................................. 1 4 5 6 7 8 11 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 37 43 44 46 3 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 SOMMAIRE
  4. 4. À PROPOS DE FINALCAD FINALCAD, DE L’APPLICATION MOBILE À L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION Créé en 2011, FINALCAD contribue à faire progresser la transition numérique dans le monde du BTP en rationalisant et industrialisant les phases de construction, de réhabilitation et d’exploitation des ouvrages. En numérisant des processus tels que les opérations préalables à la réception (OPR) et la garantie de parfait achèvement (GPA), l’application mobile FINALCAD vient agréger de nombreuses observations collectées sur le terrain par ses utilisateurs. Depuis l’origine, les données saisies dans FINALCAD par les utilisateurs sont analysées et triées par des algorithmes auto-évolutifs. Rendues totalement anonymes, elles permettent de dresser des tendances en termes de qualité, de productivité, de points de vigilance prioritaires, et ce afin d’améliorer l’excellence opérationnelle de l’ensemble des acteurs de la filière. Ainsi, en plus d’accompagner les acteurs de la construction dans leur transition numérique, FINALCAD dispose d’un point de vue unique d’observateur neutre des pratiques et des usages de la construction. L’Observatoire de la Construction FINALCAD se fixe en particulier comme objectif de publier régulièrement l’état de la qualité de finition de la construction, pour différents types d’ouvrages. Chaque acteur pourra en tirer profit, notamment : • Les entreprises, maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage, qui pourront avoir connaissance du niveau d’exigence du secteur, et se comparer à la moyenne nationale ; • Les assureurs, qui pourraient être intéressés par une corrélation entre la qualité de finition et la diminution de la pathologie des désordres relevant de la garantie décennale ; • Les acteurs publics, qui pourront mieux servir leurs marchés en connaissant les savoir-faire opérationnels des différents intervenants ; • Enfin toute la filière, en nourrissant des échanges inter-entreprises afin de mettre en place un plan d’action permettant l’amélioration des niveaux de qualité. Cette étude consacrée à l’habitat social est la première à être publiée dans le cadre de l’Observatoire de la Construction FINALCAD. Son objectif est de dresser un état de l’art de la qualité de la construction du logement social en France, en proposant une cartographie des observations identifiées lors des opérations de réception des ouvrages. Bonne lecture. Jimmy LOUCHART Co-fondateur et Président de FINALCAD 4 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  5. 5. INTRODUCTION Lors de la construction d’un logement, les corps d’états se succèdent les uns aux autres, sans qu’aucune entreprise n’intervienne plusieurs fois au même endroit. Cette absence de réintervention explique en grande partie les réserves identifiées lors de la réception des ouvrages. Ces réserves, prises individuellement, correspondent souvent à des défauts de finition voire à des travaux mineurs. C’est leur volume qui demande beaucoup de temps et d’énergie pour les identifier et les lever. Par ailleurs, ces défauts, qui peuvent paraître inconséquents dans leur état initial (par exemple, des réservations de tuyau non calfeutrées), mais se développer avec le temps et, dans les situations les plus extrêmes, générer un désordre relevant de la garantie décennale en rendant l’ouvrage impropre à son usage (les réservations non calfeutrées annihilent l’isolation thermique du logement avec des entrées d’air insidieuses). En d’autres termes, certaines de ces réserves peuvent avoir un “effet papillon” de la construction d’un ouvrage, aux conséquences souvent lourdes sur les délais ou les coûts de construction et d’exploitation. Cette étude vise l’identification de ces réserves les plus récurrentes pour les logements sociaux, en s’appuyant sur une analyse factorielle et statistique. L’enjeu est bien d’intégrer ces constats dès la phase de conception des ouvrages suivants, avec in fine l’ambition d’augmenter la durabilité et la qualité des logements en s’attaquant aux problèmes à la source. Plan de l’étude La première partie de ce rapport définit l’échantillon à partir duquel les résultats ont été obtenus. La seconde partie constitue la présentation des résultats de l’étude, les réserves les plus récurrentes, lot par lot. La présentation de la méthodologie mise en œuvre, ainsi que les perspectives d’études futures de l’Observatoire de la Construction FINALCAD viendront conclure ce rapport. 5 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  6. 6. PÉRIMÈTRE DE L’ÉTUDE 6 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 30 000 logements 1 million d’observations 500 000 photos 7 000 utilisateurs Répartition géographique
  7. 7. RÉPARTITION DES OBSERVATIONS PAR LOTS 7 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Sur l’ensemble des réserves émises au cours des opérations de réception, seules les observations identifiées dans les zones de logement ont été étudiées dans ce rapport. Un million d’observations ont été regroupées dans 12 lots génériques. La répartition des observations pour chacun de ces lots n’est pas homogène. Trois lots comptabilisent à eux seuls 63% des observations : les lots peinture, plomberie cvc et menuiseries intérieures. Dans ce trio de tête, le lot peinture comptabilise le plus d’observations, avec 36% des observations totales. On identifie ensuite un second ensemble, définis par les lots comptabilisant entre 2% et 10% des observations : électricité, menuiserie extérieures, sols souples, sols durs et faïence, cloisons faux plafonds et nettoyage. Enfin, trois lots se distingueront par le faible nombre d’observations recensées (moins de 2%) : serrurerie métallerie, étanchéité, et aménagement. Peinture Menuiserie extérieure Cloisons Étanchéité Plomberie Sols souples Nettoyage Aménagement Menuiserie intérieure Sols durs Métallerie Électricité 36% 8% 3% 1% 15% 6% 2% 1% 12% 6% 1% 9%
  8. 8. ENSEIGNEMENTS DE L’ÉTUDE 8 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Les logements sont les zones les plus touchées Les zones de logement, qui représentent 50% des zones de l’étude, sont les plus touchées, avec 84% des observations. Une zone de bonne qualité (top 20% des zones les moins touchées) compte moins de 6 observations 20% des zones étudiées ont moins de 6 observations. La moitié des zones ont moins de 17 observations. Les zones qui ont plus de 40 observations font partie des 20% de zones les plus touchées. Les lots peinture, plomberie et menuiserie intérieures sont les plus impactés dans les logements
  9. 9. ENSEIGNEMENTS DE L’ÉTUDE 9 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 En phase de réception, les travaux manquants restent significatifs L’analyse transversale aux lots des verbes d’action permet de faire apparaître trois piliers : reprendre, nettoyer et poser. 63 autres entrées (aligner, vider, visser,…) ont été identifiées, mais aucune d’entre elles ne s’élève à plus de 5% des observations. Si les réserves impliquent plus souvent un travail à refaire qu’un travail manquant, celui ci représente presque 1/4 des observations Les joints et les plinthes cumulent le plus d’observations parmi tous les objets observés Les observations recensées font référence à des défauts sur plus de 300 objets différents (robinet, volets, poignées, cloisons). Si 92% d’entre eux représentent moins de 1% du volume total des observations, on observe que deux objets sortent du lot : les joints et les plinthes. Partout, les mêmes défauts L’étude des photos des observations démontre que les mêmes défauts se retrouvent d’un logement à un autre, presque inéluctablement. La fresque suivante illustre le défaut “Repositionner prise”. Le standard “Une prise n’est jamais adjacente à l’intersection de deux cloisons” pourrait pourtant facilement être communiqué.
  10. 10. « En moyenne 17 réserves par logement social »
  11. 11. 09 2015 L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION FINALCAD
  12. 12. 12 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Souvent intégré au lot menuiserie, le lot aménagement est mentionné en tant que tel dans 5% des chantiers. Une analyse ciblée sur ce type d’activité permet de mettre en valeur les défauts liés à l’installation d’ameublement. La majorité des défauts identifiés porte sur l’installation de placards, et en particulier sur la pose des étagères : pose non finie, étagère non fixée, cache vis non posé, joint de silicone non appliqué, équipement non posé ou étagère manquante. Mais le défaut le plus notable reste le réglage des portes des placards, représentant 37% des défauts les plus fréquents. Enfin, on souligne que le nettoyage des aménagements est demandé dans 6% des cas d’observation. « Où sont 1/3 des défauts ? Dans un placard. » AMÉNAGEMENT Répartition des observations par objets à reprendre
  13. 13. 13 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 AMÉNAGEMENT Poser équipement Faire le joint en silicone Nettoyer le placard Poser cache vis Finir la pose de l’étagère Fixer l’étagère Poser l’étagère Régler porte Nettoyer le placard
  14. 14. 14 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Le lot cloison illustre à quel point les interfaces sont génératrices de défauts. Ainsi, les zones de jonction se traduisent par des fissures à reprendre, des bandes à poser, des trous à boucher ou des joints à reprendre. Les interfaces avec le lot plomberie sont par ailleurs significatives, avec 19% des observations les plus fréquentes. La reprise des calfeutrements voire même de la cloison complète autour des tuyaux, ou la pose de trappes d’accès aux réseaux sont les défauts les plus fréquemment identifiés. Enfin, les zones de contact cloison / menuiserie de fenêtre ou de porte restent problématiques, avec 25% des observations recensées. « Les interfaces, ce fléau. » CLOISONS Répartition des observations par objets à reprendre
  15. 15. 15 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 CLOISONS Calfeutrement tuyau Faire joint acryliqueBoucher trou Faire soffite Poser trappe Reprendre cloison Reprendre doublage Reprendre fissure Reprendre bande
  16. 16. 16 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 L’analyse des défauts associés au lot électricité fait tout d’abord apparaître des malfaçons liées au positionnement et à l’alignement des prises électriques (liées à près d’un tiers des défauts récurrents), des points de centre, des plots électriques ou des luminaires. Par ailleurs, les problèmes d’interface entre les équipements électriques et les cloisons se traduisent par des fils électriques non protégés, des enjoliveurs ou des caches non positionnés et des plots électriques mal intégrés dans les cloisons (absence de joint silicone, trou apparent). Enfin, on souligne quelques défauts pour les tableaux électriques, en particulier des étiquettes manquantes. « Une réserve sur trois est une prise mal alignée. » ÉLECTRICITÉ Répartition des observations par objets à reprendre
  17. 17. 17 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 ÉLECTRICITÉ Décaler prise Décaler le plot électrique Finir les étiquettes Poser cache alim. chaudière Recentrer le point de centre Boucher le plot électrique Poser enjoliveur Fixer prise Fixer la goulotte Finir le tableau Mettre un tube IRL Reprendre luminaire Remonter le luminaire Faire joint en silicone Décaler et aligner les prises
  18. 18. 18 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Les observations posées pour le lot étanchéité font principalement référence à des défauts de pose de dalles, de caillebotis ou de couvertines. Les travaux de reprise sont du nettoyage, des reprises d’alignement ou des remplacements d’éléments. Nous remarquons en outre qu’en phase de réception, très peu d’observations font référence à des infiltrations (1,8%). « Une dalle mal posée sur 50% des chantiers recensés. » ÉTANCHÉITÉ Répartition des observations par objets à reprendre
  19. 19. 19 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 ÉTANCHÉITÉ Reprendre caillebotis Reprendre dalle sur plots Reprendre résine Infiltration Nettoyer dalle sur plots Poser caillebotis Reprendre dalle autour tuyau Reprendre couvertine Remplacer dalle
  20. 20. 20 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Le principal constat issu de l’analyse du lot menuiserie extérieure est le suivant : le travail de contrôle tend vers un inventaire dont les recensements se partagent entre accessoires et joints manquants. L’attention est majoritairement portéeverslesbutées,lesmanivellesetl’étanchéité des volets. Nous retrouvons également des défauts de réglage et de finition des fenêtres (parcloses, appuis et joints d’étanchéité) ainsi que des entrées d’air qui font tout de même l’objet de 12% des observations récurrentes. « On jette 38% des réserves par la fenêtre. » MENUISERIES EXTÉRIEURES Répartition des observations par objets à reprendre
  21. 21. 21 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 MENUISERIES EXTÉRIEURES Nettoyer l’appui de fenêtre Changer ouvrant Poser la butée du VR Changer le joint de silicone Poser cache vis Finir la parclose Faire le joint acrylique du coffre VR Revoir la pose du châssis Changer le vitrage Poser entrée d’air Changer le joint d’étanchéité Poser la manivelle
  22. 22. 22 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Source majeure de réserves, la particularité du lot menuiserie intérieure réside dans la forte redondance des défauts observés. Ainsi la pose des plinthes est souvent négligée, allant d’une découpe aux mauvaises dimensions à de légers défauts visuels. L’observation des réserves sur les placards et étagères permet de corroborer l’analyse faite sur le lot aménagement puisque resurgit principalement le réglage des ouvrants et la pose de l’équipement. Enfin, ce sont les réglages des portes et de la quincaillerie associée (serrures, butées), à l’origine de 51% des réserves cumulées, qui engendrent le plus de travail de reprise. « Un problème sur quatre au pied de la porte. » MENUISERIES INTÉRIEURES Répartition des observations par objets à reprendre
  23. 23. 23 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 MENUISERIES INTÉRIEURES Régler quincaillerie Reprendre découpe de plinthe Replacer butée Reprendre plinthe Poser butée Régler placard sous évier Changer plinthe Régler porte Reprendre placard Poser plinthe Raboter porte Reprendre étagère placard
  24. 24. 24 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 L’analyse des observations associées au nettoyage soulève l’importance du caractère transverse de ce lot : les réserves font suite aussi bien aux opérations de menuiserie intérieure et extérieure que de pose des sols et de peinture. On voit apparaître la nécessité de l’attention aux détails, au niveau des plinthes et au dessus des placards par exemple, mais la faible dispersion des résultats empêche de dégager des points d’attention spécifiques « Monsieur Propre, où êtes-vous ? » NETTOYAGE Répartition des observations par objets à reprendre
  25. 25. 25 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 NETTOYAGE Nettoyer le placard Reprendre le coulures Nettoyer la cuvette Nettoyer le carrelage Nettoyer la faïence Nettoyer la poignée de porte Nettoyer le dessus de coffre Nettoyer l’appui de fenêtre Nettoyer autour du rail
  26. 26. 26 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 La peinture est le corps d’état le plus impacté en réception, une réserve sur trois est attribuée au peintre. D’une manière générale, les défauts les plus récurrents se situent sur les murs et au niveau des plinthes. Les malfaçons au niveau des angles et près des huisseries sont également très fréquentes. « Une réserve sur trois attribuée au peintre. » PEINTURE Répartition des observations par objets à reprendre
  27. 27. 27 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 PEINTURE Nettoyer trace Reprendre angle Reprendre enduit Reprendre angle plinthe Reprendre plafond Reprendre huisserie Reprendre mur Reprendre plinthe Reprendre mur
  28. 28. 28 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Les finitions de plomberie s’apparentent plus à un inventaire d’équipement. En effet, un défaut sur trois recensés concerne le manque d’une pièce (bonde, bouche de ventilation, thermostat...). Viennent ensuite des problèmes de positionnement de radiateurs et de bouches de ventilations dont le traitement impacte plusieurs corps d’états et que l’on retrouve donc dans d’autres lots comme en serrurerie-métallerie par exemple. « 10% des réserves concernent un équipement manquant.  » PLOMBERIE CVC Répartition des observations par objets à reprendre
  29. 29. 29 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 PLOMBERIE CVC Refixer la chaudière Poser cache écrou du robinet Déplacer le radiateur Faire finition autour de la vasque Revoir le passage de la cloison Poser les caches écrous Faire des étanchéités Poser bonde Changer le modèle de bouche Revoir l’aplomb du radiateur Poser thermostat Faire finition d’alim radiateur Poser bouche Changer le flexible Remonter la bouche
  30. 30. 30 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 En termes d’objets, les défauts sont majoritairement attribués à la faïence, ils représentent 28% des observations associées à ce corps d’état. D’un point de vue général ce sont les joints qui présentent le plus de défauts (40% des observations) notamment dans les salles de bain près des appareillages (lavabo, baignoire…). Enfin, on retrouve dans un chantier sur trois des carreaux à changer en phase réception. « La faille ? La faïence à 28%. » SOLS DURS ET FAÏENCES Répartition des observations par objets à reprendre
  31. 31. 31 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 SOLS DURS ET FAÏENCES Changer carreau faïence Changer carreau carrelage Refaire joint acrylique Reprendre joint carrelage plinthe Reprendre plinthe Refaire joint baignoire Reprendre joint faïence plinthe Reprendre joint plinthe Reprendre joint faïence
  32. 32. 32 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Les sols souples sont des revêtements très utilisés dans les chambres, circulations et pièces communes d’un logement social. L’analyse de ce lot révèle qu’une grande majorité de défauts concernent la reprise des joints silicones (20% des cas), mais les défauts les plus récurrents se concentrent sur les sols aux interfaces des plinthes et des huisseries. « Dans 21% des cas, c’est un joint qui fait défaut. » SOLS SOUPLES Répartition des observations par objets à reprendre
  33. 33. 33 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 SOLS SOUPLES Reprendre coupe Refaire joint autour équipement Reprendre bullage Reprendre joint seuil de porte Reprendre joint avec plinthe Reprendre sol Reprendre pose Reprendre joint silicone Reprendre décollement
  34. 34. 34 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Les défauts récurrents associés à ce lot se concentrentàplusde50%autourdesgardescorps, allant d’une importance structurelle (fixations à reprendre) à une importance esthétique (traces de rouille, caches-vis manquants). On remarque de façon plus générale la présence notable de défauts de pose d’équipements comme les couvertines et caillebotis, ce que l’on retrouve dans le lot étanchéité. « Quels garde-fous pour les garde-corps ?  » SERRURIE MÉTALLERIE Répartition des observations par objets à reprendre
  35. 35. 35 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 SERRURIE MÉTALLERIE Mettre la fixation du garde-corps Reprendre le garde-corps Nettoyer le garde-corps Mettre le cache vis Changer le pare-vue Mettre les bouchons Reprendre le garde-corpsMettre le cache sur l’écrou Ajouter le garde-corps
  36. 36. « 5 800 heures de saisie analysées »
  37. 37. 09 2015 MÉTHODOLOGIE L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION FINALCAD
  38. 38. MÉTHODOLOGIE Cette étude a été menée en deux temps, une collecte d’informations en continu pendant plus de 3 ans (environ 5 800 heures de saisie), suivi d’une phase de traitement des données. Collecte d’informations 1 . Une application simple et intuitive, utilisée par des opérationnels L’ensemble des observations a été collectée directement sur le terrain grâce à l’application FINALCAD, développée spécialement pour permettre aux opérateurs de numériser leurs prises de notes, le plus rapidement et le plus naturellement possible. Ainsi, en seulement 3 gestes sur une tablette tactile, un architecte peut localiser un défaut sur un plan, l’assigner à un lot et/ou une entreprise, qualifier le défaut (par exemple “Poser butée porte”), et compléter cette description d’une photo et d’un commentaire. 2 . Une analyse des données préparée par un paramétrage standard et collaboratif de l’outil Si une application mobile ergonomique est le point de départ du travail de collecte, il n’en demeure pas moins que la mise en service d’une solution numérique, pour capter de l’information sur un chantier, s’expose aux risques suivants : • Un traitement statistique de l’information impossible à cause d’une information saisie non structurée ; • Un abandon de l’utilisation de l’outil suite à des opérations de paramétrage trop lourdes ; • Un traitement de l’information biaisé par une mauvaise utilisation de l’application. On peut imaginer qu’un même défaut soit créé 2 fois sur des plans différents (effets de bord) ; • Une utilisation freinée par la transparence qu’implique la numérisation de l’information. 38 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  39. 39. MÉTHODOLOGIE Pour se prémunir de ces risques, l’ensemble des opérations de collecte se sont effectuées dans le cadre du service proposé par FINALCAD, construit sur : • Une structuration commune : chaque observation est nécessairement liée à un lot, une entreprise, une description et une localisation ; • Une standardisation du paramétrage : bibliothèque d’observations-types et zones-types (logement, circulation, cage d’ascenseur...) ; • Un paramétrage modifiable par l’utilisateur (ajout d’observations-types, par exemple) pour ne pas bloquer l’usage ; • Un maillage et une organisation des plans d’un projet effectué par l’équipe de production de FINALCAD. Ce travail garantit une navigation simple et rapide, et limite les risques de saisie d’une même observation sur 2 plans différents ; • Un paramétrage intégrant la notion de rôle de l’utilisateur, pour limiter la visibilité des informations saisies aux seuls intéressés. Par exemple, un sous-traitant n’aura pas accès à la liste des défauts assignés à une autre entreprise que la sienne. 39 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  40. 40. MÉTHODOLOGIE 3 . Agir sur la fiabilité de l’information La pertinence de la source des données utilisées dans ce rapport tient au fait que les informations collectées ont été saisies directement sur le chantier, grâce à une application mobile. Il était proscrit de laisser à un utilisateur la possibilité de saisir des informations par l’intermédiaire d’une plateforme Web, dans la mesure où ce type d’outil autorise des saisies “en dehors” du chantier. Enfin, soulignons que le processus de collecte s’effectuait en continu, par les acteurs mêmes du chantier. Cette étude n’est pas de même nature que des audits ponctuels effectués par des intervenants extérieurs et est par conséquent d’une portée très différente. Post-traitement L’objectif de cette analyse était d’identifier pour un lot donné (menuiserie extérieure, plomberie, électricité,...) les observations les plus récurrentes. Or, bien que le paramétrage de l’application ait été standardisé, une marge de liberté était systématiquement laissée aux utilisateurs pour ne pas freiner l’appropriation de l’outil et son usage. Un utilisateur pouvait lui même définir un défaut, sans passer par la sélection d’une observation-type. De même, le paramétrage des lots (liste et lexique) était laissé au choix de l’utilisateur, qui parfois souhaitait intégrer une codification ou une nomenclature dans l’identification des lots : “04. Peinture” ou “A03 - Peinture”. Cette flexibilité, essentielle pour une appropriation rapide, s’est traduit par une dispersion du lexique utilisé dans la définition des observations. Pour décrire une action de réglage, les verbes suivants ont été utilisés : régler, caler, ajuster, ré-orienter, égaliser, monter, descendre, pencher... Ainsi, pour réaliser cette étude, une phase d’étiquetage a été nécessaire, de façon à regrouper chacune des un million d’observations par catégorie. Ces opérations d’étiquetage ont été effectuées par itérations successives, en s’appuyant sur des algorithmes de catégorisation automatique, des mises à jour de glossaires et des phases d’analyse pour valider la cohérence métier des “étiquettes” sélectionnées pour une observation. Ce travail d’étiquetage a été fait en particulier pour la description des observations créées, qualification construite autour d’un couple “action / objet” (nettoyer tache, ajuster porte, boucher trou...). On observe que les utilisateurs n’ont pas systématiquement respecté cette convention, l’action ou l’objet étant parfois manquant. L’objectif de l’analyse étant d’identifier pour un lot donné les observations les plus récurrentes, présentées avec un couple “action / objet” complet, il était nécessaire pour les couples non complets d’enrichir le travail d’analyse par une étude des commentaires ou des photos utilisées pour décrire l’observation. Les opérations de traitement de l’information se sont ainsi appuyées d’une part sur une intelligence algorithmique automatisée, et d’autre part sur des analyses humaines, focalisées sur la cohérence métier des résultats obtenus. 40 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  41. 41. « 24 millions d’euros dépensés chaque année sur des reprises de joints »
  42. 42. 09 2015 CONCLUSION ET PERSPECTIVES L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION FINALCAD
  43. 43. CONCLUSION L’examen statistique des observations émises lot par lot, sur plusieurs centaines de chantiers répartis sur tout le territoire français soulève trois questions : Comment définir et partager efficacement les standards de qualité de finition ? Cette étude fait remonter un constat surprenant : sur tous les chantiers, les réserves formulées sont presque toujours les mêmes. Cette faible dispersion des réserves identifiées est d’autant plus flagrante à l’examen des photos prises par les opérationnels pour illustrer les observations. Là encore, elles sont presque toujours identiques. Cette analyse globale souligne qu’un standard de la qualité de finition d’une construction est très vraisemblablement en sommeil. Pour un corps d’état donné, ce standard peut à première vue sembler évident, comme le fait de poser un cache autour d’une prise électrique pour un électricien. Pourtant, c’est sans doute ce silence autour d’évidences qui favorise le déclenchement des effets papillons, ces défauts légers aux conséquences désastreuses sur le long terme. Il est donc urgent d’établir une base commune, d’expliciter ce référentiel qualité implicite et de le partager. La présente étude montre que des premières recommandations peuvent être formulées simplement en agrégeant automatiquement la base de connaissance exprimée lors des phases de réception. 44 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 L’organisation des interfaces est-elle réellement efficace ? Par ailleurs, cette analyse a mis en lumière un nombre significatif de défauts situés aux interfaces des corps d’état secondaires : joints manquants entre un coffret électrique et une cloison, plinthe à refaire après dévoiement d’une canalisation, prise électrique à repositionner suite au déplacement d’une cloison, butée de porte à repositionner après installation d’une plinthe… Tous ces défauts soulignent à quel point une organisation de travaux où les corps d’états spécialisés se succèdent les uns aux autres conduit inévitablement à des défauts en cas de modifications tardives. Ces défauts sont souvent source de contentieux lorsque les passages de main entre chaque lot n’ont pas été encadrés par des procédures de réception. Face à ces problèmes de phasage, plutôt que de dépenser de l’énergie pour mobiliser une entreprise plutôt qu’une autre pour effectuer les travaux de reprise, l’idée s’impose de faire appel à des sociétés multi-tâches, capables de convertir rapidement un logement non conforme en un logement conforme à un standard de qualité de finition de la construction. Une mise au point sur “le qui fait quoi ?”, documentée sur la base des défauts illustrés les plus récurrents, est une autre piste pour fluidifier les relations contractuelles entre les différents corps d’états et leur coordinateurs.
  44. 44. CONCLUSION Les opérationnels abandonnent-ils la qualité des finitions sous la pression de délais irréalistes et de budgets insuffisants ? Enfin, on ne saurait conclure cette étude sans faire remarquer amèrement que de nombreuses observations semblent souligner un manque de professionnalisme de certaines entreprises : étagères manquantes, prises non alignées, caches de prises électriques non posés, portes de placard non réglées, coffrets électriques inachevés, poses de sols souples ou de carrelages avec des défauts de planéité. De même, n’est-il pas regrettable de voir se multiplier les remarques liées au nettoyage, comme si le souci de réaliser un travail dans les règles de l’art échappait à certains ? Certes, ce dernier constat doit être pondéré d’une part par des budgets serrés qui contraignent les sociétés à embaucher de la main d’œuvre sans qualification et peu encadrée, et d’autre part par des plannings de plus en plus serrés qui ne laissent ni le temps ni la souplesse de passer par des phases de contrôle et de réception intermédiaires entre corps d’état. 45 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  45. 45. PERSPECTIVES Dès sa création en 2011, FINALCAD s’est fixé une mission : augmenter la qualité, en réduire le coût, et la rendre accessible à tous. Avec le lancement de l’Observatoire de la Construction FINALCAD et sa première étude consacrée à l’habitat social, cette mission n’a jamais été aussi pertinente qu’aujourd’hui. Cet aboutissement prouve qu’au-delà des apports de productivité permis par les outils numériques, ce sont avant tout l’intelligence collective et les données collectées qui font la véritable valeur ajoutée du numérique. Cependant, il existe des marges de développement importantes pour rendre l’exploitation intelligente de ces données encore plus inclusives, précises et pertinentes, pour le bénéfice de tous les acteurs de la filière. Pour aller plus loin, nous identifions en particulier quatre axes de développement : l’accessibilité des outils numériques, l’interopérabilité, le BIM, et enfin les bénéfices de l’analyse prédictive. Accessibilité des outils numériques Il subsiste aujourd’hui une fracture numérique entre les bureaux d’architecture et d’études d’une part, souvent très bien équipés pour la conception virtuelle des ouvrages, et les métiers de terrain d’autre part, peu ou pas dotés d’outils numériques. Or c’est bien cette “multitude” d’acteurs de terrain qui est cruciale pour que la collecte des observations soit significative et que l’intelligence collective porte ses fruits. Plus les échantillons d’observations collectées seront grands, et plus les facteurs de confiance des données seront élevés. Rendre accessible les outils numériques à tous les corps de métier sans exception signifie la mise à disposition d’outils gratuits ou à très faible coût, et que leur utilisation soit la plus intuitive possible pour limiter les temps et les coûts de formation nécessaires. Ces chantiers font partie des objectifs fixés par le Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment. Interopérabilité La qualité est une question à envisager métier par métier. Un corollaire de l’élargissement de la collecte des observations à tous les corps de métiers est l’interopérabilité des outils utilisés par chacun de ces métiers. En effet, chaque métier préfère utiliser des outils spécialisés et il est peu probable qu’une plateforme unique puisse répondre à chaque besoin. En revanche, des standards d’échanges peuvent être mis en place entre les outils, tels que le modèle de données IFC, format d’échange dédié au bâtiment, promu en France par l’association Mediaconstruct. Modélisation des données du bâtiment (BIM) Si élargir la base et le périmètre de collecte d’observations permet de rendre les données plus fiables et exhaustives, on peut également les rendre plus précises. La modélisation des données du bâtiment, ou BIM, permet de recueillir en amont des informations plus précises concernant les éléments à observer sur le terrain (leur localisation, les matériaux utilisés, ou leur interdépendance avec d’autres éléments). Cela étant, le BIM peut contenir beaucoup d’informations et sembler complexe pour les acteurs qui ne sont pas encore familiers avec cette technologie. Il est donc important de retenir uniquement l’information utile pour un contexte donné, sans quoi l’accessibilité évoquée précédemment serait remise en cause. Là encore, le Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment a identifié la nécessité de fractionner le BIM en “Kits BIM” pour faciliter son adoption par le plus grand nombre. 46 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  46. 46. PERSPECTIVES Analyse prédictive Avec des données plus fiables, plus exhaustives et plus précises, les bénéfices d’une analyse prédictive deviennent possibles. Avec un base d’échantillonnage suffisante, on peut envisager de faire émerger un ouvrage type, tel que le logement social type décrit dans la présente étude. On peut ainsi anticiper, à un facteur de confiance près, quels seront les défauts de qualité les plus fréquents pour un ouvrage donné. Une telle liste peut être alors intégrée dans des plans de contrôle, pour systématiser et hiérarchiser les contrôles sur les défauts les plus probables. Par ailleurs, les dérives en cours de construction peuvent être rapidement identifiées, si elles suivent par exemple une séquence d’événements type. Des alertes seront ainsi déclenchées pour traiter les défauts de qualité dès leur apparition, s’ils n’ont pas pu être anticipés. Car tout l’enjeu est là : réduire le nombre de réserves avant réception par une anticipation des problèmes à la source, ou par des actions correctives immédiates le cas échéant. Et parce que “construire bien du premier coup” ne peut se faire uniquement grâce à des modèles purement virtuels (les maquettes numériques), cela passe inéluctablement par des observations bien réelles, représentatives de ce qui se produit sur le terrain. Cette capture de la réalité implique un effort collectif. La technologie existe, prête à révéler tout son potentiel dès qu’une volonté commune d’amélioration de la qualité se met en marche. 47 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015 Intégration du BIM pour une utilisation sur le terrain
  47. 47. REMERCIEMENTS L’équipe FINALCAD remercie l’ensemble des partenaires et acteurs économiques qui, par leur travail quotidien, ont pu permettre de recenser l’ensemble des données et établir cet état des lieux pour en tirer une analyse utile à tous. Même si nous ne pouvons les citer nommément ici, nous les savons très animés par la volonté de produire dans les meilleurs délais et la meilleure qualité. Nous remercions Philippe Estingoy, directeur général de l’Agence Qualité Construction, pour l’éditorial de cette première étude, ses conseils et sa confiance. 48 L’Observatoire de la Construction FINALCAD™ - Habitat Social - 2015
  48. 48. Ce document est la propriété de FINALCAD™. Tous droits réservés. Les données résultant de cette étude sont issues de l’Observatoire de la Construction FINALCAD™ analysant 30 000 logements de 2012 à 2015.
  49. 49. L’OBSERVATOIRE DE LA CONSTRUCTION PARIS - LONDRES - SINGAPOUR - www.finalcad.fr contact@finalcad.fr - 01 69 81 97 08

×