LA RECONSTITUTION DU CAPITAL
      FORESTIER DANS LA
POLITIQUEFORESTIERE DE LA RDC
 Par Ingénieur Fréderic DJENGO BOSULU
 ...
Plan de Présentation
• Ressources forestières de la RDC
• Politique forestière de la RDC
• Reconstitution du capital fores...
Ressources forestières 1/2
La RDC dispose d’une forêt dont la surface
 estimée à 145 hectares et représente :
  – La deux...
Ressources forestières 2/2
• Abrite une biodiversité immense : la RDC est cinquième au rang
  mondial des pays les plus ri...
Politique forestière en RDC 1/4
 Dispositions de la Loi portant Code forestier

 La Loi n° 0011/2002 du 29 août 2009 por...
Politique Forestière 2/4
 vise à « promouvoir une gestion rationnelle et durable des
  ressources forestières de nature à...
Politique Forestière                    3/4
 Les forêts constituent la propriété de l’Etat et sont
  classifiées en forêt...
Politique Forestière                       4/4
• Les forêts protégées constituent des réserves foncières
  pour l’agricult...
Reconstitution du capital Forestier
La reconstitution du capital forestier est prévue par Le code forestier dans ses
artic...
Reconstitution du Capital Forestier
De la supervision technique des opérations publiques
 de reboisement ou de boisement

...
Reconstitution du Capital Forestier

• les travaux de reboisement ou de boisement exécutés par le délinquant
  forestier p...
Reconstitution du Capital forestier
Section 2 : De la supervision des opérations privées

Les opérations privées concernen...
Reconstitution du Capital Forestier
    Les travaux de reboisement ou de boisement ci-dessous sont d’office soumis à la
  ...
Quelques Réalisations
- Création en 1975 d’u service national pour s’occuper de
  toutes les activités de boisement et reb...
Quelques Réalisations
Avec l’appui de la CTB au SNR, en 1987 l’UE a appuyé le boisement de
   8000ha d’acacia à Mampu (PTB...
Attentes par rapport au RPF
- Restauration de tous les paysages naturels et artificiels
  détruits à l’issue des conflits ...
CAS DE MAMPU/PTBTK
MERCI
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Reconstitution du Capital Forestier dans la Politiqueforestiere de la RDC

1 326 vues

Publié le

French presentation by Djengo on forest policies in the Democratic Republic of Congo (DRC)

Publié dans : Voyages, Business
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Reconstitution du Capital Forestier dans la Politiqueforestiere de la RDC

  1. 1. LA RECONSTITUTION DU CAPITAL FORESTIER DANS LA POLITIQUEFORESTIERE DE LA RDC Par Ingénieur Fréderic DJENGO BOSULU Directeur de la Gestion Forestière RDC
  2. 2. Plan de Présentation • Ressources forestières de la RDC • Politique forestière de la RDC • Reconstitution du capital forestier n RDC
  3. 3. Ressources forestières 1/2 La RDC dispose d’une forêt dont la surface estimée à 145 hectares et représente : – La deuxième surface de forêt tropicale du monde – La moitié des forêts tropicales humides d’Afrique (86 millions d’hectares) – 45 millions d’hectares des es forêts sèches , – 9 millions d’hectares des forêts marécageuses ), et – 5 millions d’hectares des forêts de montagne.
  4. 4. Ressources forestières 2/2 • Abrite une biodiversité immense : la RDC est cinquième au rang mondial des pays les plus riches en biodiversité et recèle de nombreuses espèces rares et endémiques  Les forêts de la RDC couvrent 60% du territoire et jouent un rôle essentiel pour la survie de 40 millions de congolais vivant en milieu rural, qui sont tributaires des ressources de la forêt pour leur nourriture, soins médicaux, bois énergie et matériaux de construction, à la fois pour leur subsistance et comme de revenus.  La RDC compte cinq sites du patrimoine mondial, plus que le reste de l’ensemble de l’Afrique (Virunga, Garamba, Kahuzi-Biega, Maïko, Salonga et RFO).
  5. 5. Politique forestière en RDC 1/4  Dispositions de la Loi portant Code forestier  La Loi n° 0011/2002 du 29 août 2009 portant Code forestier, prévoit en son article 4 l’institution d’une politique forestière nationale dont l’élaboration incombe au Ministère ayant les forêts dans ses attributions.  Cette politique forestière nationale est orientée vers la gestion durable des espaces de production forestière et des aires protégées, la recherche de la meilleure valorisation des ressources qui peuvent y être exploitées et la promotion des services environnementaux. Ces orientations générales qui sont traduites dans un plan forestier national
  6. 6. Politique Forestière 2/4  vise à « promouvoir une gestion rationnelle et durable des ressources forestières de nature à accroître leur contribution au développement économique, social et culturel des générations présentes, tout en préservant les écosystèmes forestiers et la biodiversité forestière au profit des générations futures ».  Il apporte les innovations suivantes : • Le découpage des forêts selon leurs vocations prioritaires à savoir : les forêts classées qui sont prioritairement vouées à la conservation de la nature, les forêts de production permanente et les forêts protégées qui sont prioritairement vouées au développement local mais aussi à d’autres usages ; • La participation des communautés dans la gestion des forêts, et le droit de posséder des étendues des forêts
  7. 7. Politique Forestière 3/4  Les forêts constituent la propriété de l’Etat et sont classifiées en forêts classées, forêts de production permanente et forêts protégées. • Les forêts classées ont une vocation de protection écologique et comprennent : a) les réserves naturelles intégrales, b) les forêts situées dans des parcs nationaux, c) les jardins botaniques et zoologiques, d) les réserves de faunes et les domaines de chasse, e) les réserves de biosphère, f) les forêts récréatives, g) les arboreta, h) les forêts urbaines, et i) les secteurs sauvegardés
  8. 8. Politique Forestière 4/4 • Les forêts protégées constituent des réserves foncières pour l’agriculture paysanne notamment, elles peuvent aussi être concédées pour l’exploitation de bois d’œuvre ou pour constituer des forêts communautaires. • Les forêts de production permanente comprennent les concessions forestières déjà attribuées aux compagnies industrielles et celles qui, après enquête publique pourront être dédiées à la production, puis attribuées après adjudication. Le Code forestier de 2002 ouvre la possibilité pour l’administration forestière et les entités administratives décentralisées de gérer en régie des forêts de production permanente. Il prévoit également la création de concessions communautaires
  9. 9. Reconstitution du capital Forestier La reconstitution du capital forestier est prévue par Le code forestier dans ses articles 77 à 81. - La reconstitution du capital forestier consiste à rétablir le couvert forestier par des opérations de reboisement ou de boisement et/ou par la régénération naturelle - La supervision technique des opérations de reboisement ou de boisement prévues porte notamment sur : • - la définition des objectifs des opérations ; • - le choix et la délimitation du terrain à reboiser ou à mettre en défens ; • - le choix des essences forestières en fonction des objectif : énergie, service, industrie … ; • - la mise en place et la conduite de la pépinière ; • - les travaux de transplantation, d’entretien et de traitement sylvicole ; • - le choix des essences forestières dans le cas de l’agroforesterie
  10. 10. Reconstitution du Capital Forestier De la supervision technique des opérations publiques de reboisement ou de boisement Les opérations publiques de reboisement ou de boisement sont notamment : • tous les travaux entrepris par l’Administration chargées des forêts dans le cadre de la mise en œuvre des programmes élaborés et appliqués en vertu de l’article 77 de loi n°011/2002 portant code forestier. Ces opérations sont réalisées soit par l’Administration elle- même soit, pour son compte, par des organismes privés en vertu des arrangements particuliers ; • des opérations conçues, planifiées et exécutées en vertu des accords de coopération conclus par le Ministère ayant les forêts dans ses attributions avec des partenaires bilatéraux ou multilatéraux ; • des travaux de reboisement ou de boisement initiés par des particuliers, personnes physiques ou morales, agrées par le susdit Ministère et/ou financés totalement ou partiellement par le Fonds Forestier National ;
  11. 11. Reconstitution du Capital Forestier • les travaux de reboisement ou de boisement exécutés par le délinquant forestier pour se libérer d’une transaction en matière d’infraction forestière, conformément à l’article 140 de loi n°011/2002 du 29 août 2002 portant code forestier ; • Les travaux de reboisement ou de boisement entrepris ou commandités par une province ou une entité territoriale décentralisée, notamment dans le cadre de leurs politiques et programmes de reconstitution du capital forestier. • Sont d’office soumis à la supervision technique de l’Administration chargée des forêts les travaux de reboisement ou de boisement cités aux points 2 à 5 de l’article 5 ci-dessous
  12. 12. Reconstitution du Capital forestier Section 2 : De la supervision des opérations privées Les opérations privées concernent les travaux de reboisement ou de boisement entrepris : • sur des terres régulièrement acquises en concessions perpétuelles, concessions emphytéotiques ou superficiaires dans le cadre de la mise en valeur de celles-ci ; • par les concessionnaires et exploitants forestiers, notamment dans le cadre de la mise en œuvre des plans d’aménagement de leurs concessions forestières ; • dans les forêts de communauté locales ou en dehors de celles-ci, sur des terres dites coutumières, par les communautés elles-mêmes ou par leurs membres pris individuellement ; • par des particuliers, personnes physiques ou morales, sur des terrains forestiers mis à disposition par l’Etat en application de l’article 79 de loi n°011/2002 du 29 août 2002 portant code forestier.
  13. 13. Reconstitution du Capital Forestier Les travaux de reboisement ou de boisement ci-dessous sont d’office soumis à la supervision de l’Administration forestière. • Les concessionnaires et exploitants forestiers ainsi que les concessionnaires fonciers ordinaires peuvent, moyennant demande écrite adressée à l’autorité compétente, soumettre leurs travaux de reboisement ou de boisement à la supervision technique par l’Administration chargée des forêts. Les opérations de supervision technique sont à leur propre charge. • Les organisations non gouvernementales nationales et locales opérant dans le secteur forestier et présentant une expertise appropriée peuvent, moyennant un mandat spécifique de l’Administration des forêts, être chargées d’assurer la supervision technique des travaux de reboisement entrepris par les communautés locales. • Les dispositions des articles 4, 5, 6 points1, 5 et 6 et 7 points 2 et 3 s’appliquent mutatis mutandis à la supervision technique des opérations de régénération naturelle. • L’Administration chargée des forêts élabore les normes et les méthodes relatives à la réalisation des susdites opérations
  14. 14. Quelques Réalisations - Création en 1975 d’u service national pour s’occuper de toutes les activités de boisement et reboisement dans le territoire national(SNR); - Le SNR dispose d’un centre forestier au plateau de Bateke d’une vingtaine de brigades de reboisement à travers les pays; - De 1975 – 1990, le SNR a pour divers objectifs : • expérimenté et planté environ 2000ha d’essences à croissance rapide(acacia et autres); • Planté 750ha d’essences nobles à la RB de Luki, dans le Bas – Congo, • Planté 3000ha des forêts à travers ses brigades de reboisement
  15. 15. Quelques Réalisations Avec l’appui de la CTB au SNR, en 1987 l’UE a appuyé le boisement de 8000ha d’acacia à Mampu (PTBTK) à 170 Km de la capitale Objectifs: alimenter la ville de kinshasa en bois d’enérgie dont le besoin estimé est de 800.000T / an Le centre de Mampu est devenu un grand centre forestier où l’on trouve 300 fermiers agro forestiers installés avec une capacité de production de: - 7500T de charbon de bois /an - 5000T de manioc, - Centaine de litre de miel Beaucoup d’autres projets de reboisement sont réalisés par les partenaires ( WWF, WCS, …), les ONG locales et les privés (Projet Ibis – Crédit carbone)
  16. 16. Attentes par rapport au RPF - Restauration de tous les paysages naturels et artificiels détruits à l’issue des conflits armés, - La RPF doit se faire en tenant compte des priorités du gouvernement et des besoins des populations, - Priorité aux sites du patrimoine mondial en péril
  17. 17. CAS DE MAMPU/PTBTK
  18. 18. MERCI

×