La Religieuse
Denis Diderot
Montrez pourquoi pouvons-nous dire que la construction romanesque du
texte est un bricolage de...
Plan de Travail
• Introduction
• Un bricolage?
– M. de Croismare
– Mme Delamarre
• Discours et récit
• Conclusion
• Référe...
Le salon de Mme d’Épinay
• Elle l’ouvre à Montmorency, au Val d’Oise
• Fréquenté par Grimm, Marivaux, Rousseau
et des ency...
UN BRICOLAGE?
Marquis de Croismare
• Mondain, chrétien et philosophe
• En 1758, il s’est ému pour une jeune
religieuse de Longchamps
• Q...
« […] Jusqu’à présent j’ai subsisté de mon travail et
des secours d’une digne femme que j’avais pour amie
et à laquelle vo...
• À vrai dire, les lettres était écrites par Diderot.
• Le marquis n’avait pas l’intention de revenir à
Paris.
• On a dû d...
• Marguerite Delamarre
– Couvent de Saint-Marie
– Séjour a Longchamps
– Elle a demandé auprès de la justice la libération ...
DISCOURS ET RÉCIT
DISCOURS RÉCIT
• Énoncé, écrit ou oral, dans lequel les
références à l’énonciateur ou à l’acte
d’énonciation sont absentes...
« La réponse de M. le marquis de Croismare, s’il
m’en fait une, me fournira les première lignes de
ce récit. Avant que de ...
« […] Alors, je devins rêveuse, je sentis mes
répugnances se réveiller et s’accroître. Je les allais
confier à la supérieu...
Il arriva un jour qu’il s’en échappa une de ces dernières de la
cellule où on la tenait renfermée. Je la vis. Voilà l’époq...
J’arrivais dans l’église. Le grand vicaire y avait célébré
la messe. La communauté y était assemblée. J’oubliais
de vous d...
Conclusion
• Les indices présentés nous permettent de dire qu’il
s’agit d’un bricolage de faits divers, des lettres, des
m...
Références
• Bibliographiques
– DIDEROT, Denis. La religieuse. Édition de Robert Mauzi.
Gallimard.
– PRINGENT, Michel. His...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La religieuse - Denis Diderot

444 vues

Publié le

Exposé à propos de l'oeuvre "La Religieuse", de Denis Diderot, presenté au sein de la discipline Littérature Française - Roman, à l'Université de Brasilia.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
444
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La religieuse - Denis Diderot

  1. 1. La Religieuse Denis Diderot Montrez pourquoi pouvons-nous dire que la construction romanesque du texte est un bricolage de faits divers, de souvenirs, de lettres et de mémoires. Dévoilez également l’existence d’une alternance entre discours et récit, bien que leurs enjeux.
  2. 2. Plan de Travail • Introduction • Un bricolage? – M. de Croismare – Mme Delamarre • Discours et récit • Conclusion • Références bibliographiques/sitographiques
  3. 3. Le salon de Mme d’Épinay • Elle l’ouvre à Montmorency, au Val d’Oise • Fréquenté par Grimm, Marivaux, Rousseau et des encyclopédistes introduits par Voltaire et Diderot et aussi par le marquis de Croismare. • Mme d’Épinay construit, en 1756, l’Ermitage
  4. 4. UN BRICOLAGE?
  5. 5. Marquis de Croismare • Mondain, chrétien et philosophe • En 1758, il s’est ému pour une jeune religieuse de Longchamps • Quelques mois plus tard, il part à son château de Lasson, près de Caen • Il échange des lettres avec cette religieuse qui demandait de l’aide après avoir s’enfouir du couvent. Il les adressait à Mme Moreau Madin.
  6. 6. « […] Jusqu’à présent j’ai subsisté de mon travail et des secours d’une digne femme que j’avais pour amie et à laquelle vous pouvez adresser votre réponse. Elle s’appelle Mme Madin. […] » Signé: Suzanne Simonin Lettre da la religieuse à M. le marquis de Croismare, à Caen
  7. 7. • À vrai dire, les lettres était écrites par Diderot. • Le marquis n’avait pas l’intention de revenir à Paris. • On a dû dire dans les lettres que la religieuse était morte. • Ces lettres ont été publiées dans la Correspondance littérraire sous le titre de « Préface-annexe ». • « La Religieuse » est une de ces lettres aussi.
  8. 8. • Marguerite Delamarre – Couvent de Saint-Marie – Séjour a Longchamps – Elle a demandé auprès de la justice la libération du cloître où elle vivait.
  9. 9. DISCOURS ET RÉCIT
  10. 10. DISCOURS RÉCIT • Énoncé, écrit ou oral, dans lequel les références à l’énonciateur ou à l’acte d’énonciation sont absentes. • Utilisation de la 3ème personne normalement. • Énoncé, écrit ou oral, dans lequel l’énonciateur se réfère à l’acte d’énonciation : identité des interlocuteurs, lieu et moment de l’énonciation (déictiques ou embrayeurs), attitude des interlocuteurs… pour entrer ou rester en contact. Ces références ne sont interprétables que par les interlocuteurs. • Utilisation de la 1ère personne « Je » http://www.etudes-litteraires.com/caracteriser-texte.php
  11. 11. « La réponse de M. le marquis de Croismare, s’il m’en fait une, me fournira les première lignes de ce récit. Avant que de lui écrire, j’ai voulu le connaître. C’est un homme du monde, il s’est illustré au service; il est âgé. il a été marié, il a une fille et deux fils qu’il aime et dont il est chéri. […] » p. 47
  12. 12. « […] Alors, je devins rêveuse, je sentis mes répugnances se réveiller et s’accroître. Je les allais confier à la supérieure, ou â notre mère des novices. Ces femmes se vengent bien de l’ennui que vous leur portez; car il ne faut pas croire qu’elles s’amusent du rôle hypocrite qu’elles jouent et des sottises qu’elles sont forcées de vous répéter […] » p. 53
  13. 13. Il arriva un jour qu’il s’en échappa une de ces dernières de la cellule où on la tenait renfermée. Je la vis. Voilà l’époque de mon bonheur ou de mon malheur, selon, monsieur, la manière dont vous en userez avec moi. Je n’ai jamais rien vu de si hideux. Elle était échevelée et presque sans vêtemenst; elle traînait des chaînes de fer; ses yeux étaient égarés; […] p. 53
  14. 14. J’arrivais dans l’église. Le grand vicaire y avait célébré la messe. La communauté y était assemblée. J’oubliais de vous dire que, quand je fus à la porte, ces trois religieuses qui me conduisaient me serraient, me poussaient avec violence […] p. 139
  15. 15. Conclusion • Les indices présentés nous permettent de dire qu’il s’agit d’un bricolage de faits divers, des lettres, des mémoires vu que ce roman est né d’une lettre adressé à M. marquis de Croismare. • En ce qui concerne l’alternance entre discours et récit, on pourrait penser que cet outil crée un lien plus direct avec le lecteur.
  16. 16. Références • Bibliographiques – DIDEROT, Denis. La religieuse. Édition de Robert Mauzi. Gallimard. – PRINGENT, Michel. Histoire de la France littéraire – Classicismes. PUF. Paris, 2006 • Sitographiques – Études Littéraires • http://www.etudes-litteraires.com/caracteriser-texte.php – Mount Holyoke College • https://www.mtholyoke.edu/courses/nvaget/dixhuitieme/lareligieuse .html

×