La Chapelle Saint-Luc - Bulletin municipal n°14

4 147 vues

Publié le

La Chapelle Saint-Luc - Bulletin municipal n°14 - Octobre 2011

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 147
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Chapelle Saint-Luc - Bulletin municipal n°14

  1. 1. Chapelainsbm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:22 Page 1 Le journal des Bulletin municipal n°14 - Octobre 2011 www.ville-la-chapelle-st-luc.fr Une culture A découvrir dans ce numéro pour tous ACTUALITES Programme de Rénovation Urbaine DOSSIER Une culture pour tous AGENDA Oeuvres de l’artiste Sylvain Courtillier
  2. 2. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:23 Page 2 EDITO Olivier Girardin Maire de La Chapelle Saint-Luc Conseiller régional 4ème vice-président du Grand Troyes L’affaire de tous Après la période estivale, la rentrée a repris ses partie de cette somme pour l’affecter aux com- droits. Les enfants ont notamment repris les munes qui font les efforts pour améliorer leur chemins de l’école. restauration scolaire ? Pour avoir rencontré parents, enseignants et Notre rentrée chapelaine, c’est aussi et forcément la partagé ensemble la nouvelle rentrée scolaire, poursuite et/ou le lancement de nombreux j’ai pu constater que l’accueil dans nos établis- chantiers : nouveau centre commercial, les voiries sements, la qualité professionnelle et humaine et ronds-points sur les abords des quartiers Chante- du personnel enseignant ou communal étaient reigne, Hameaux Saint-Luc, zone industrielle et cen- au rendez- vous malgré un climat difficile du fait tre-ville…. des réductions budgétaires au sein de l’éduca- L’ouverture de deux restaurants avenue René tion nationale (même si je reconnais aussi que Coty : l’un dit « rapide », l’autre plus traditionnel. récemment 3 - Dans notre ville les équipes locales de l’académie ont essayé de Ne nous y trompons pas, KFC a choisi La Chapelle “J faire au mieux sur notre territoire). La ville a Saint-Luc, convaincu de son potentiel économique poursuivi, comme elle l’avait prévu, ses efforts et humain au sein de l’agglomération et du départe- de rénovation notamment sur ment. Il en a été bien ins- l’école Paul Bert et amplifié la pré- piré puisque c’est le e décris sence de ses agents au sein des 2ème meilleur lancement écoles. Nous avons renforcé les pour le groupe sur le plan équipes d’animation et d’encadre- national et nous sommes ment dans la perspective de la mise en œuvre dès la rentrée prochaine surtout ce que je devant des aggloméra- tions comme Marseille… du Plan Educatif Local tenant compte du rythme de vie de l’en- sais, vois et Voilà une entreprise nou- velle de plus de 60 sala- constate des forces 5 - Dossier fant et de son espace d’accueil riés dont plus de la moitié avec un objectif unique : prendre de Chapelains recrutés. soin de lui dans son univers éduca- tif, satisfaire au mieux les parents, et du potentiel de Le chemin est long pour relever le défi de l’em- Une culture pour tous tout en préservant l’investissement de nos professionnels. notre Ville.” ploi et l’application des clauses d’insertion com- Prochainement, nous irons à la ren- mence à porter ses contre des parents afin de présenter le sens de fruits même si je suis convaincu que nous pou- cette démarche et de son évolution. vons faire mieux surtout dans cette période… Nous sommes également entrés dans la phase La rentrée c’est aussi le grand rendez-vous pour de construction du nouveau groupe scolaire et notre Ville : la Fête de La Saint-Luc… J’ai l’immense de sa restauration qui s’ouvriront à la rentrée plaisir cette année d’y ouvrir le « premier forum de 2013. Nous aurons à évoluer sur notre capacité la vie associative ». d’accueil en cantine. Actuellement plus de 350 Des animations, des forums, des rencontres seront prochainement 10 - Dans notre ville enfants déjeunent chaque jour. Néanmoins mis en œuvre par 40 associations chapelaines avec notre taux d’accueil est insuffisant, nous le soutien de la ville. Cette première doit permettre sommes encore contraints de faire des choix une meilleure visibilité de tous les bénévoles qui s’in- difficiles et, disons-le, injustes. Pourtant, depuis vestissent au quotidien dans notre commune. trois ans, nous avons servi plus de 10 000 Lorsque j’évoque notre Ville à l’extérieur de ses repas supplémentaires chaque année et aug- murs, à des collègues maires, des responsables po- menté nos budgets sur ce point (plus de 20 litiques régionaux ou nationaux, des entreprises 000 € par an). Pour notre commune comme j’évoque bien sûr sa situation de 49ème ville la plus pour d’autres la situation relève de l’équation pauvre de France… Mais, je décris surtout ce que je impossible : faire toujours plus avec moins… sais, vois et constate de ses forces et de son poten- Une idée à nos grands dirigeants : la baisse de tiel. Je mesure, pour ma part, le chemin parcouru et 12 - Agenda la TVA sur la restauration a fait perdre au bud- surtout celui qui reste à parcourir, je garde chevillé get de la Nation de 3 à 4 milliards d’€/an… au corps cette conviction qui ne me quitte jamais : pourquoi ne pas récupérer ne serait-ce qu’une une ville comme la nôtre est l’affaire de tous. Directeur de publication : Olivier GIRARDIN • Rédactrice en chef : Agnès RAUDIN • Rédaction : Delphine CHEVALLOT • Conception et réalisation : Aurélie DANNEQUIN • Photographie : Philippe RADET • Impression : La Renaissance, Pont-Sainte-Marie • Distribution : Association 10 de coeur, Troyes • ISSN en cours • Le journal des Chapelains est imprimé à 7000 exemplaires. 2
  3. 3. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:23 Page 3 récemment DANS NOTRE VILLE PROGRAMME A mé n ag e me n t DE RENOVATION De Chantereigne à l’Escapade : URBAINE C a r a ct é r i s t i q u e s d u une réalité Le 30 juin dernier, la Ville a vendu à la Société IMMOBILIERE CARREFOUR, les c en t r e c o m m er c ia l terrains dits « les délaissés de la rocade » « l’ E s c a p a d e » situés en entrée de Ville, afin de permettre à cette dernière d y construire le nouveau • Superficie de l’hypermarché : 7000 m² Centre Commercial « LEscapade » qui environ sera le premier en France à répondre aux • Superficie de la galerie marchande : plus strictes normes environnementales 4 200 m² environ et trente cellules en vigueur à ce jour et à bénéficier de la commerciales double certification HQE - Haute Qualité Environnementale (norme française) et • Superficie du Retail Park : 14 500 m² BREEAM (norme européenne). Ce nouveau Cette galerie commerçante exté- Centre Commercial devrait ouvrir ses rieure sera consacrée à l’équipement portes à la fin du 4ème semestre 2012, de la personne et de la maison. Elle si aucun élément extérieur (intempéries comprendra une dizaine de cellules par exemple) ne vient contrarier le calendrier allant de 400 m² à 3 000 m². prévu. • Places de parking : 1300 places. T r av a ux Le boulevard Ouest se métamorphose Dans le cadre des opérations du Projet Itinéraire de déviations routières Novembre 2011 à février 2012 de Rénovation Urbaine du quartier Chan- • Circulation INTERDITE boulevard Ouest, tereigne-Montvilliers, le Grand Troyes et Août à novembre 2011 sauf convois exceptionnels. la Ville de La Chapelle Saint-Luc entre- • Circulation en SENS UNIQUE boulevard • Déviation véhicules par les rues du prennent des travaux de requalification Ouest de la rue Général Sarrail vers la rue Général Sarrail, Neckarbischofsheim, du boulevard Ouest depuis août 2011. Neckarbischofsheim. Teilhard de Chardin et par l’avenue Jean Articulés en plusieurs phases, ces tra- • Déviation véhicules par la rue du Général Jaurès. vaux permettent de requalifier l’espace Sarrail et les avenues Neckarbischofsheim • Accès au centre de tri de La Poste : rue public par la réfection de voiries et des et Jean Jaurès. Marcel Defrance. trottoirs, la création de liaisons douces • Accès maintenus à l’immeuble de bu- • Accès à l’immeuble de bureaux main- (pistes cyclables) et par le réaménage- reaux, au centre de tri de La Poste, au tenu pendant les travaux (création d’un ment paysager du secteur. centre commercial Chantereigne et au passage de la voie ferrée à l’immeuble de secteur Marcel Defrance. bureaux). • Accès au quartier Marcel Defrance et au centre commercial Chantereigne par la rue Teilhard de Chardin et l’avenue Jean Moulin. En bref - 1 2 3 4 1/ Le nouveau visage des rues Bernard Palissy, Jean Zay et de l’avenue Jean Moulin (tronçon Jean Jaurès à Bernard Palissy) : Après plusieurs mois de travaux de requalification de l’espace public, les rues Bernard Palissy, Jean Zay et l’avenue Jean Moulin (tronçon Jean Jaurès à Bernard Palissy) sont réouvertes à la circulation depuis quelques mois. Plus fonctionnelles et plus lumineuses, elles offrent un nouvel espace de vie aux Chapelains : création de pistes cyclables, de cheminements piétons sécurisés, de places de stationnement, réfection de la voirie et des trottoirs. • 2/ Poursuite des travaux avenue Jean Moulin : Depuis août 2011, les travaux de requalification de la voirie se pour- suivent avenue Jean Moulin (tronçon de la rue Bernard Palissy à la rue Antoine Watteau), pour une durée de trois mois. • 3/ Un petit déjeuner pour expliquer les enjeux du 9-23 Gaston Berger : Autour d’un petit déjeuner convivial à l’Espace Jeunes, les habitants du quartier Chantereigne, les élus de la Ville et du Grand Troyes ainsi que les bailleurs se sont réunis pour évoquer la déconstruction du bâtiment 9-23 Gaston Berger et les prochains travaux du secteur. • 4/ Con struction du groupe et du restauran t scolaire : c’est par ti ! La construction du groupe scolaire et du restaurant scolaire a commencé par des travaux de terrassement et de préparation du terrain. Le nouvel équipement accueillera les élèves en sep- tembre 2013. 3
  4. 4. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:24 Page 4 récemment DANS NOTRE VILLE Economie Jeunesse Inauguration du restaurant rapide par Olivier Girardin De gauche à droite : l’activité sécurité à vélo et le chantier jeunes “bâtiment artistique” Le restaurant rapide KFC s’installe à Des nouvelles actions pour passer un été La Chapelle Saint-Luc inoubliable En septembre, KFC (Kentucky Fried Chicken), restaurant rapide Nul besoin de partir loin, pour profiter de lété. Le Centre spécialisé dans le poulet a ouvert ses portes à La Chapelle Municipal d’Action Sociale (CMAS) a proposé une programmation Saint-Luc avec à la clé de nombreux emplois. estivale riche et diversifiée sadressant aux jeunes Chapelains Situé dans l’ancien local de l’enseigne Pier Import et en bordure avec une attention particulière portée cette année à de nouvelles de la rocade ouest, le restaurant KFC a recruté 65 personnes actions : « bâtiment artistique » et « sécurité à vélo ». pour assurer des missions de conditionnements et d’emballage, Dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale, l’opération de gestion et de restauration. Le Pôle Conseil Emploi chapelain “Bâtiment artistique”, un des volets du chantier été jeunes et les Points Conseil Emploi de l’agglomération ont piloté les phases piloté par le service prévention a consisté à faire découvrir et de recrutement articulées an trois étapes. Le Pôle Conseil Emploi à s’approprier la rénovation urbaine du quartier Chantereigne- de La Chapelle Saint-Luc a accompagné les Chapelains en re- Montvilliers à dix jeunes, de manière pédagogique. Avec l’aide cherche d’emploi souhaitant travailler au sein de ce restaurant d’une animatrice en arts graphiques, les jeunes ont travaillé rapide. Objectif atteint puisque 24 chapelains ont été recrutés. des motifs sur des planches en bois pour être installées sur les barrières encadrant les divers chantiers de la rénovation ur- baine. Plus traditionnel, en partenariat avec la Police Munici- pale, le CMAS a organisé latelier "Sécurité routière à vélo" destiné aux enfants âgés de 10 à 14 ans issus du centre aéré mille couleurs et du centre de loisirs Sara Hingot. Cette action consiste à sensibiliser les enfants aux enjeux des déplacements à vélo et à les responsabiliser. Tout un programme pour être acteur de ses loisirs ! E n b r ef - 1 2 3 1 / www.weben cheres.c om : La Ville de La Chapelle Saint-Luc met en vente du matériel d’occasion aux enchères. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à vous connecter à www.encheres.com • 2/ Rencontre et échange avec des chefs d’entreprise : En présence d’Olivier Girardin, les chefs d’entreprise, adhérents à l’association des Zones industrielles chapelaines ont rencontré Jean-Paul Bachy, président de la région Champagne Ardenne pour échanger sur la réalité de leurs enjeux de développement. • 3 / Près de troi s cen ts person nes au r epas d es aî nés : Le Centre Municipal dAction Sociale de la Ville de La Chapelle Saint-Luc a organisé le traditionnel repas des aînés à destination des Chapelains âgés de 70 ans et plus. Cette année, 285 personnes se sont réunies pour partager un moment convivial autour d’un repas et d’une animation.• Semai ne du sport et d e l ’en fan t : Les enfants âgés de 6 à 14 ans ont découvert l’offre sportive chapelaine en pratiquant diverses formes sportives au stade Lucien Pinet. 4
  5. 5. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:25 Page 5 DOSSIER : Une culture pour tous Comment favoriser l’accès de tous à la culture ? Lever de rideaux Selon André Malraux, «La culture ne s’hérite pas, mais elle se conquiert ». Soucieuse de faciliter l’accès de tous à la culture, d’encourager les pratiques artistiques et de dé- velopper l’expression artistique sous toutes ses formes, la Ville de La Chapelle Saint- Luc a acquis une identité culturelle reconnue en son sein et dans l’agglomération L’atelier théâtre reconduit cette troyenne grâce à la richesse sociologique, urbaine et culturelle de son territoire. Pour année rencontre un véritable succès. mettre en œuvre une politique culturelle au service de toutes et de tous ayant pour objectif principal, l’éducation culturelle, la Ville de La Chapelle Saint-Luc s’appuie sur ses équipements publics (le Centre Culturel Didier Bienaimé, la Bibliothèque municipale, l’école de musique et le musée de la Malterie). Le paysage culturel se décline donc en quatre axes identifiés : • Familiariser les petits et les grands aux livres ; • Proposer une programmation culturelle axée sur le spectacle vivant en travaillant sur l’esprit magique et imaginaire ; • Initier la jeunesse à la conquête de l’art par des expositions et des rencontres avec les artistes ; Des lecteurs à la découverte de la peinture • Faire connaître le patrimoine historique local. Alors, en scène ! Familiariser les petits et les grands aux livres La lecture n’est-elle pas un plaisir à par- se distingue par la richesse de ses tager ? Avec une collection d’environ collections pour la jeunesse. Se retrouver 46000 ouvrages, 1500 abonnés, 80 autour d’un auteur, échanger sur un livre classes accueillies lors des animations qu’on a aimé… loin de l’image solitaire scolaires, un programme d’animations du livre, la bibliothèque met en scène et riche, à destination de tout public… la en musique l’ouvrage pour qu’il soit un bibliothèque municipale appartenant au moment de partage et de plaisir. L’atelier Moment d’écoute, de partage et de réseau des Médiathèques de l’Agglomération théâtre en direction des enfants, les détente lors du prix des Incorruptibles Troyenne ne cesse d’aller au-devant de expositions d’artistes, les animations ses lecteurs, en séduire des nouveaux, comme « tartines et comptines » à des- éveiller les enfants au plaisir de la lec- tination des petits, le club Coup de ture. La bibliothèque met tout en œuvre Pouce etc constituent des moments pour favoriser l’accès de tous à la culture. forts de la programmation de la biblio- Aujourd’hui, la bibliothèque chapelaine thèque. Aller à la rencontre et chercher va au-delà d’un espace de consultation d’autres publics font également partie et d’emprunt, c’est un lieu vivant, ouvert d’une autre mission de la bibliothèque : où une multitude de services et d’animations la maison de retraite « Les Géraniums », offre une autre vision du livre ! A consulter l’association familiale… En somme, il Espace jeunesse, lieu qui invite à sur place ou à emprunter : romans, BD, s’agit de donner une autre vision du livre découvrir l’univers imaginaire du livre documentaires, revues, encyclopédies… pour amener le public à se familiariser à petits et grands n’ont que l’embarras du l’univers des histoires féériques, de choix. Expositions, rencontres d’auteurs, dépaysement, d’aventures et même de ateliers, lectures et contes sont proposés découvertes culinaires… régulièrement au public. La bibliothèque En coulisses - L’équipe de la bibliothèque municipale (André, Catherine, Christine, Claudine et Christine) veille au bon fonctionnement de la structure : elle conseille et échange sur des choix de lecture. Elle accueille également les scolaires et les associations locales. Lorsque les portes de la structure culturelle sont fermées, le personnel travaille à l’ac- quisition de nouveaux ouvrages, à la préparation de futures animations autour des contes, de spectacles et à la program- mation d’expositions, assure les tâches administratives, se rend dans les structures petite enfance, jeunesse et à la maison de retraite « Les Géraniums » pour assurer une animation autour du livre. 5
  6. 6. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:26 Page 6 DOSSIER Proposer une programmation culturelle axée sur le spectacle vivant en travaillant sur l’esprit magique et imaginaire Le centre culturel Didier Bienaimé L’établissement culturel sous l’autorité de la l’éducation culturelle, la diffusion de spectacles pour les enfants Ville de La Chapelle Saint-Luc a des compé- et les adultes, la création artistique musicale, l’animation autour tences aussi nombreuses que diversifiées pour du livre... Le but est de créer un lien constructif et pérenne en favoriser l’accessibilité à la pratique culturelle à instaurant une rencontre entre le public et la culture. Le choix destination des Chapelains. Pour développer la porté par la Ville de La Chapelle Saint-Luc traduit la volonté culture sur le territoire chapelain, la structure récurrente de proposer aux habitants l’accès à de grands intervient directement ou indirectement sous dif- moments de découvertes culturelles. férentes formes d’actions en proposant une offre culturelle éclectique : les arts plastiques, Demandez le programme 2011-2012 ! La saison culturelle 2011-2012 est lan- cée : Giovanni Mirabassi, Gilles Millière, Arthur Jugnot, Freddy Viau pour ne citer que ces artistes. Pour cette nouvelle sai- son colorée, le centre culturel Didier Bie- naimé joue la carte de la diversité des genres et a concocté un programme digne de la notoriété de cet établisse- ment culturel. Spectacles jeune public, Musiques, théâtres, comédies, spectacles pour enfant, expositions… toutes formes culturelles se sont exprimées dans l’édition 2010-2011 musiques, expositions, conférences, théâtres, comédies… le public averti ou non repartira avec des émotions, des souvenirs ou bien des rires. Par cette nouvelle saison culturelle, la municipalité entend poursuivre sa volonté de répon- dre aux attentes des Chapelains, tout en leur permettant délargir leurs habitudes culturelles : il s’agit de proposer des spectacles en direction du public scolaire ou bien encore d’associer les acteurs lo- caux. Alors, n’hésitez pas à réserver vos places au 03 25 74 92 12 ! au Nouve Ouvrons des horizons de créations artistiques Durant la période scolaire 2011/2012, le Centre Culturel Didier Bienaimé pro- pose des ateliers artistiques destinés aux Chapelains et animés par des profes- sionnels des arts. L’établissement culturel vise un public intergénérationnel qui aura la possibilité de choisir entre quatre disciplines artistiques : peinture sur por- celaine, calligraphie, art dramatique au féminin et arts plastiques. Cette action consiste à effacer les inégalités d’accès à la culture, à initier à des formes d’arts originales et à offrir aux participants une proximité avec des professionnels de ces pratiques artistiques. L’ensemble des productions fera l’objet d’une recons- titution au cours de juin 2012 sous la forme d’une exposition et d’une représen- tation.• Inscriptions et renseignements : voir le dépliant joint. 6
  7. 7. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:26 Page 7 DOSSIER Faire connaître le riche patrimoine historique local Le musée de « L’ancienne Malterie de poste de 1930, des outils rappelant le passé rural de la commune. Une Champagne » occupe les anciens greniers partie du musée est consacrée à l’épopée ferroviaire de La Chapelle à grain de la Malterie de Champagne fondée Saint-Luc avec des panneaux explicatifs, les maquettes du grand dépôt en 1883 par les frères Bonnette. L’activité des rotondes de 1892 et leur fonctionnement, un locotracteur et un de cette usine de conception moderne camion de pompier de 1935. Le développement industriel de la Ville consistait à transformer l’orge en malt trouve là, son explication. (matière première utilisée pour la fabrica- La Ville de La Chapelle Saint-Luc s’attache tion de la bière et du whisky). En 1975, à développer un projet d’animations de loisirs la Malterie arrête sa production et ferme et pédagogiques autour de la collection ses locaux. En 1995, la Ville de La Cha- permanente du musée de l’ancienne Malterie pelle Saint-Luc décide d’immortaliser la de Champagne pour séduire un public sco- mémoire chapelaine en créant un musée laire et non scolaire. Il s’agit également de ouvert au public depuis juin 2000. Y renforcer l’identité ferroviaire et industrielle sont présentés des appareils qui fonc- du musée de l’Ancienne Malterie de Champagne. tionnaient dans la Malterie, la reconsti- Pour résumer, une structure culturelle qui a tution d’un logement de la première pour vocation d’être un lieu de diffusion, de moitié du XXème siècle, d’une salle de référence locale et d’éducation culturelle. classe des années 1950, d’un bureau de Le musée est ouvert le dimanche de 14h à 18h - Entrée libre Offrir à tous la possibilité de sinitier à la musique La musique est un lieu d’échange et de structures de la Ville comme lEspace convivialité. Lécole de musique de La Jeunes avec un cursus spécifique sous Chapelle Saint-Luc, en pleine mutation la forme dateliers (batterie, guitare dac- cette année, propose aux Chapelains compagnement/ chant, clavier), plusieurs cursus: • des interventions dans les écoles • un département classique : tronc commun primaires et maternelles de la Ville assu- à tous les établissements denseigne- rées par un enseignant qualifié, ment musicaux et réel pôle dexcellence, • des stages de musiques traditionnelles • un département musique actuelle : en lien avec les différentes cultures répond à la demande des enfants. Il ac- présentes dans la Ville (cette année la cueille aujourd’hui la guitare électrique flûte de pan sudaméricaine). ainsi quune toute nouvelle salle informa- En somme, un établissement pluridisci- tique permettant un apprentissage plus plinaire de qualité, ouvert à tous ! ludique de la formation musicale, • des actions décentralisées vers les autres La Fête duTrain A ne pas er ! manqu “Le monde fascinant du chemin de fer” Au Musée de l’ancienne Malterie de Champagne - Le week-end du 11 novembre, les amoureux du chemin de fer, les rêveurs ou bien les curieux se donnent ren- dez-vous au musée de l’ancienne Malterie de Champagne pour admirer les trains et modèles réduits exposés. Le Musée de l’Ancienne Malterie de Champagne est situé à proximité de l’ancien dépôt ferroviaire. C’est dans ce cadre historique, coeur du réseau ferroviaire de l’agglomération troyenne, que se tient depuis plu- sieurs années, la Fête du Train. Organisée par la Ville de La Chapelle Saint-Luc et en collaboration avec les associations de modélisme ferroviaire, la fête du Train séduit plus de 3000 visiteurs chaque année. Petits et grands peuvent ad- mirer tous les modèles réduits ferroviaires. Cette manifestation est l’occasion pour diverses associations de faire partager une passion : le monde fascinant du chemin de fer. 7
  8. 8. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:28 Page 8 DOSSIER Le bureau de poste au Musée de l’Ancienne Cours de violon à l’Ecole de musique Créations par les enfants à la Bibliothèque Malterie de Champagne Municipale RENCONTRE avec Eliane CHARTIER, Maire- adjoint chargé de la Culture, de la Coopération et du Jumelage Journal Des Chapelains : comparaison, à aimer aussi, de choisir en Comment définissez-vous la culture ? somme. On accorde aussi au sensible une place privilégiée, à ce qui nous Si on se tient à une définition classique, touche au plus profond et ce, dès le plus on pourrait dire que la culture, c’est l’en- jeune âge. Les moyens dont nous dispo- semble des connaissances générales, les sons pour atteindre ces objectifs sont savoirs et les pratiques d’un individu, nombreux et semblent efficaces. D’ailleurs, construits, certes par l’éducation, par le succès remporté auprès du monde l’enseignement mais également par une éducatif et associatif nous aide à toucher construction active, personnelle, par une la population qui nous semble prioritaire conquête du monde qui n’est pas celui dans cet accès à de nouveaux espaces qui nous entoure. La culture, c’est, me culturels. L’éducation culturelle a pour “L’ semble t-il, l’ultime recours de l’homme ambition de découvrir l’art de vivre pour s’enrichir personnellement et avec mieux et bien. plaisir surtout. Elle est au centre de la vie sociale, un véritable lien entre les géné- rations et un moyen efficace de lutter Journal Des Chapelains : éducation contre les inégalités. Elle doit donc at- La Chapelle Saint-Luc compte de teindre ceux qui pourraient ne pas en nombreux talents sur son territoire, culturelle a pour bénéficier ou ne pas en percevoir l’intérêt afin d’élargir et de diversifier les publics. quels que soient leurs domaines d’expression artistique. Selon vous, ambition de découvrir comment et de quelle(s) manière(s) l’art de vivre Journal Des Chapelains : qualifieriez-vous le paysage culturel Pourquoi la municipalité a-t-elle chapelain pour ces prochaines mieux et bien.” . choisi de mettre l’accent sur l’édu- années ? cation culturelle dans sa politique Notre Ville revendique une place de culturelle ? choix dans le dispositif culturel et notre Depuis plusieurs années, les collectivités diversité ethnique est une ressource locales se sont dotées de leur propre assez exceptionnelle que nous mettons politique culturelle. L’objectif de la Ville en valeur par le mois de la Turquie en de La Chapelle Saint-Luc est de changer 2012. Quant aux projets de nos divers la vie des Chapelains, celle de notre jeu- établissements culturels, ils sont nom- nesse et de leur famille en priorité par breux, transversaux, au service de notre l’éducation artistique, la fréquentation population pour répondre le mieux pos- des œuvres, la pratique d’un art qui n’in- sible aux objectifs politiques que nous timide pas et par une riche offre cultu- nous sommes fixés : diffuser, éduquer, relle. Il s’agit donc d’éveiller la curiosité, exploiter le patrimoine pour démocratiser d’apprendre à savoir-voir, à critiquer par la culture. 8
  9. 9. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:28 Page 9 récemment DANS NOTRE VILLE Quelques mots par Olivier Girardin au Musée Le bourgmestre Hans Joachim Vogt a offert un Le maire Olivier Girardin a décerné la médaille J u m e l a ge de l’Ancienne Malterie de Champagne tableau représentant les maires des deux villes. d’or de la Ville à Peter Beisel. 40ème anniversaire du jumelage - 13 au 15 mai 2011 - La Chapelle Saint-Luc Créé en 1971, le jumelage a fêté son De plus, les visiteurs ont été témoins de qui ont accompagné ce jumelage pen- 40ème anniversaire en mai dernier à la la naissance d’un petit alpaga, qui désor- dant ces 40 années et en précisant que Chapelle Saint-Luc. mais porte fièrement le nom allemand de les têtes inconnues symbolisaient toutes Le bus allemand arrivé le vendredi 13 « Lilie » (lis en français) en souvenir de les familles qui ont soutenu et porté ce mai a été accueilli au musée de la Malte- cette visite. Aux dernières nouvelles, jumelage. rie. Cette réception a été placée sous le Lilie grandit bien et se porte à merveille ! Le dimanche matin, la randonnée pédes- signe de la jeunesse, puisque pour la Après une pause en famille, les cérémo- tre à travers le vignoble de Montgueux 1ère fois, les échanges scolaires des col- nies officielles se sont déroulées dans la s’est terminée par la visite d’une cave de lèges Albert Camus et Pierre Brossolette salle du conseil municipal. Une minute de champagne. L’après-midi, les hôtes se sont déroulés dans la même semaine. silence, en mémoire aux personnes qui allemands ont repris le bus en donnant Des élèves français et allemands accom- ont œuvré pour la pérennisation du jume- rendez-vous à leurs homologues français, pagnés des principaux des deux établis- lage et qui ne sont plus là, a été obser- le 16 septembre à Neckarbischofsheim sements étaient parmi les invités. Après vée avant de projeter une séquence des pour le retour des festivités. le discours de bienvenue de la présidente cérémonies de septembre 1971. Au cours de la cérémonie officielle, le du comité de jumelage, Dany Jacquot et Dans son discours, le maire Olivier Girar- maire Olivier Girardin a décerné la de quelques mots du maire Olivier Girar- din a déclaré que la présence de nos médaille d’or de la Ville de La Chapelle din, l’assemblée a partagé le verre de amis allemands était le symbole d’une Saint-Luc à Peter Beisel, connu et apprécié l’amitié avant de passer la soirée dans longue amitié et que les 2 villes avaient des 2 côtés du Rhin, en remerciement de les familles d’accueil. encore de nombreuses années de bon- son implication depuis 40 ans. Ce der- Le samedi matin a été consacré à la vi- heur à vivre ensemble. nier ému a indiqué qu’il considérait La site de l’élevage d’alpagas à Assenay. Le A l’issue de son allocution, le bourgmes- Chapelle Saint-Luc comme sa 2ème patrie. groupe a pu découvrir les animaux mais tre Hans Joachim Vogt a offert un ta- aussi le traitement de la laine jusqu’au bleau représentant les maires des 2 villes produit fini ( pull over, écharpes en laine … ). Du 16 au 18 septembre 2011 - Neckarbischofsheim Les noces de rubis ont débuté le jeudi 15 A partir de 18 h, se sont déroulées les septembre par le vernissage de l’exposi- cérémonies officielles, en présence de tion « 40 années de jumelage en chro- M. Dallinger, président d’arrondisse- niques et en photos », sous la houlette ment. A noter également la participation de Peter Beisel. Le lendemain, le bus d’Océane Vicente, maire du conseil français a été accueilli, au stand de tir, municipal jeune. Pour ce 40ème anniver- par les mots de bienvenue du bourgmestre saire, la Ville de La Chapelle Saint-Luc a et la chorale « Next Generation ». choisi d’offrir 40 rosiers « cœur de ville », Après quelques heures de repos, un petit variété de roses créées spécialement déjeuner a été pris en commun dans les pour notre ville et qui va dorénavant fleurir locaux des sapeurs pompiers le samedi notre ville sœur. Cette journée ne pouvait De gauche à droite : Hans Joachim Vogt, maire matin, avant la visite guidée de la ville et pas se terminer sans un repas, préparé de Neckarbischofsheim, Océane Vicente et de ses nombreux monuments histo- cette fois par l’association des femmes, Olivier Girardin (maire-jeune et maire de la Ville) riques, qui s’est terminée à midi, par un entrecoupé par le feu d’artifice tiré à casse-croûte, réalisé par l’association l’occasion de la kermesse qui a lieu des amis de la nature dans le parc du chaque 3ème week-end de septembre. château. Suite de l’article page 10 9
  10. 10. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:28 Page 10 Du 16 au 18 septembre 2011 - Neckarbischofsheim (suite) A l’issue du service œcuménique, français pongistes se sont affrontés dans des dit le bourgmestre dans son discours : et allemands se sont dirigés vers l’usine matchs amicaux. « vive le jumelage ». de déminéralisation de l’eau calcaire pour Un grand merci à toutes les associations Le comité de Jumelage sera présent au une visite des lieux. Un dernier repas en de bénévoles qui se sont mobilisées pour forum des associations commun, réalisé par les tireurs a clôturé la réussite de ce jubilé qui laissera un au Centre Culturel Didier Bienaimé ces manifestations. très bon souvenir à tous. Et comme l’a les 15 & 16 octobre 2011 Pendant la durée de ce week-end, les prochainement DANS NOTRE VILLE Enseignement Clin d’œil sur la rentrée des classes 2011 ! Cette année, 2144 enfants (chiffres au 05/09/2011) dont 657 élèves répartis dans les écoles maternelles et 1487 élèves répartis dans les écoles élémentaires ont été accueillis dans les 74 classes des 13 écoles de la Ville. L’équipe municipale s’attache à « améliorer la qualité du service public en direction des enseignants, des parents et des enfants » explique Marie-Françoise Pautras, maire-adjoint chargé de l’Enseignement et de la Petite Enfance. « Tout au long de la période scolaire, des réunions régulières sont organisées avec les élus et les enseignants pour échanger sur la vie scolaire » poursuit-elle. Accueillir au mieux les enfants, les soutenir dans leur scolarité et favoriser leur épanouissement : tels sont les ob- jectifs des initiatives lancées par la Ville dans le cadre du projet éducatif local, afin de don- ner le meilleur aux enfants. Tour dhorizon, à lheure de la rentrée scolaire. Garderie municipale Ce qu’il faut savoir Comment inscrire mon enfant à la restauration scolaire ? • Madame Elise Lepage a pris la direction de l’école élémentaire Jean Jaurès. Mairie centrale du 5 septembre au 21 octobre 2011 • La Ville a poursuivi son programme de les lundi-mardi-mercredi-jeudi de 7h à 9h - de 12h à 12h30 et de renouvellement du mobilier scolaire et du de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 13h30 à 14h - 17h à 18h20 parc informatique de ses écoles. Toutes le vendredi de 9h à 17h30 et le samedi Les lundis – mardis - jeudis – vendredis les écoles sont dotées d’un photocopieur de 9h à 12 h Centre de loisirs des dans toutes les écoles maternelles et la direction de chaque école dispose Mairies annexes Ferdinand Buisson et d’un ordinateur portable. Jean Moulin • Remise à neuf de l’école Paul Bert : du lundi au vendredi de 9h-12h et Afin d’accueillir les élèves dans les meil- de13h30 à 17h30 écoles maternelles leures conditions, la rénovation de l’école Les mercredis de 7h à 12h30 et de élémentaire Paul Bert s’est poursuivie dans Aide aux étudiants 2011/2012 13h30 à 18h20 la continuité d’un programme de rénova- Cette aide est destinée aux étudiants ti- • à la maternelle Jean Jaurès, rue tions décliné en trois phases annuelles. Les tulaires du Baccalauréat ou équivalent Bernard Palissy pour les enfants travaux entrepris ont permis de minimiser (capacité en droit 2ème année) et rési- fréquentant les écoles Bartholdi - les coûts d’énergie, d’améliorer les condi- dant à La Chapelle Saint-Luc depuis au Jean Jaurès - Jean Moulin - Teilhard tions d’épanouissement des écoliers, de moins deux ans. Les dossiers sont dis- de Chardin - Simone Weil travail des enseignants et du personnel de ponibles au guichet unique (Hôtel de • à la maternelle Voltaire, rue Maréchal service. Ville - mairie annexe Jean Moulin - mairie Juin pour les enfants fréquentant les annexe Ferdinand Buisson) et sont à re- écoles Les Hâtées - Ferdinand Buisson tourner dûment complétés impérative- et Voltaire ment avant le 31 octobre 2011 à 12 h Seuls les enfants inscrits en garderie au Service Enseignement. Tout dossier pourront bénéficier de ces structures incomplet sera refusé. Les dossiers de Inscriptions et renseignements aux demande de bourse sont à renouveler guichets uniques de l’Hôtel de Ville et les mairies annexes. E n b re f - chaque année. Première participation à la semaine européenne de la mobilité : La Ville de La Chapelle Saint-Luc en collaboration avec le Grand Troyes a mené une opération dans laquelle les enfants des structures de loisirs se sont déplacés à pied, en bus et à vélo dans le cadre d’un circuit territorial pour être sensibilisés aux déplacements propres (vélo, bus etc). • Des œuvres artistiques réalisées par les enfants : S’inscrivant dans la programmation Contrat Urbain de Cohésion Sociale 2010 et en partenariat avec l’association « Outil en main », le projet “La rose des vents” financé par le Grand Troyes et l’Etat, a permis à 20 enfants âgés de 11 à 14 ans de participer à un atelier de fabrication de deux girouettes. Ces dernières ont été remises à la Ville. Dans le cadre du projet "mémoire de quartier", 17 enfants issus du centre de loisirs Sara Hingot et de l’Espace Jeunes ont réalisé une sculpture en métal installée en face de lHôtel de Ville. 10
  11. 11. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:28 Page 11 prochainement DANS NOTRE VILLE V i e a sso c i at i v e Les associations se dévoilent Nouve au Cest au centre culturel Didier Bienaimé et ses alentours, que va prendre place la vitrine vivante de la vie associative. Plus dune quarantaine d’associations sportives, culturelles, économiques etc vont aller à la rencontre des Chapelains qui prendront part à ces journées festives et conviviales, ponctuées E le c t i o n s de multiples démonstrations et animations. La municipalité souhaite valoriser le tissu associatif chapelain en permettant à chacun de vivre une démarche citoyenne. Forum de la vie associative Samedi 15 et dimanche 16 octobre 2011 Inscription sur la liste électorale au Centre culturel Didier Bienaimé Afin de pouvoir voter à La Chapelle Saint-Luc lors des élections Suivez le guide… de 2012, il est nécessaire que vous soyez inscrit sur la liste électorale de la commune avant le 31 décembre 2011. Atten- Le nouveau guide des associations vient de paraître. Il sera tion : cette inscription nest pas automatique, notamment si disponible gratuitement dans les structures municipales. Ce vous avez changé dadresse. Pour vous réinscrire, vous devez livret réédité par la Ville répertorie les coordonnées des vous présenter personnellement à laccueil de lHôtel de Ville ou associations chapelaines, classées par rubriques dactivités. P r op r e t é des mairies annexes, muni de votre carte didentité en cours de validité et dun justificatif de domicile datant de moins de trois mois. Par conséquent, les personnes ayant changé dadresse ou détat civil sont invitées à en faire part au service des élec- tions avant le 31 décembre 2011. Modifications des jours de collecte des déchets Recherche d’assesseurs et des scrutateurs En raison de plusieurs jours fériés (Toussaint et Armistice) au Dans le cadre de lorganisation des futures élections, le service mois de novembre, la collecte des déchets sera modifiée de la élection recherche des bénévoles afin dexercer les fonctions manière suivante : dassesseurs non titulaires ou de scrutateurs pour les différents Collecte ordures Collecte tri et bureaux de vote. Les assesseurs non titulaires exercent leur Secteurs ménagères fonction par tranches de 2h30. Ils peuvent être amenés à vé- déchets verts rifier les noms sur la liste électorale, annoncer lidentité de Chantereigne Armistice : avancée au lélecteur, apposer la date de scrutin sur la carte électorale ou jeudi 10 novembre faire signer la liste démargement. Les scrutateurs sont sollici- tés à la clôture du scrutin afin de procéder au dépouillement Centre Ville - Armistice : avancée au des votes. Si vous êtes électeur dans la commune et que ces jeudi 10 novembre Hameau fonctions vous intéressent, merci de faire parvenir un courrier mentionnant votre identité, votre adresse et votre numéro de Vieille Ville Armistice : avancée au Toussaint : téléphone, ainsi quune copie de votre carte didentité, à jeudi 10 novembre reportée au jeudi ladresse suivante : Hôtel de Ville - Service des Elections 3 novembre rue du Maréchal Leclerc - BP 10082 Toussaint : reportée au 10602 LA CHAPELLE SAINT-LUC Cedex mercredi 2 novembre E n b r ef - Changement des numéros de téléphone en dépannage électricité : Depuis le 1er juillet, Electricité Réseau Distribution France (ERDF) a changé les numéros de téléphone dépannage sur l’ensemble du territoire. Dorénavant, il faut composer le 09 726 750 10 pour le département de l’Aube. • Forum participatif au Plan Climat Energie Territorial : Le Grand Troyes développe son Plan Climat Energie Territorial dont l’objectif est de diminuer les émis- sions de gaz à effet de serre afin d’anticiper les impacts liés au changement climatique. Un forum est mis à disposition du public afin que chacun puisse s’exprimer sur les thématiques liées à l’habitat, les transports… Renseignements et participations sur www.grand-troyes.fr • Soutien pour les créateurs d’entreprise : L’Association pour le Droit à Initiative Economique (ADIE) tient une permanence tous les mardis de 10h à 12h au Point Conseil Emploi de La Chapelle Saint-Luc. Elle informe et oriente les créateurs de petites entreprises sur les démarches et les financements en vue de faire avancer leurs projets. 11
  12. 12. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:29 Page 12 AGENDA Les Italiens de l’Aube La fête du Train Giovanni Mirabassi trio 22 et 23 octobre 2011 Du 11 au 13 novembre La fête des Fruits et 2011 du Terroir Fête du Train Animations Exposition en partenariat avec l’association Musée de l’Ancienne Malterie de des Croqueurs de Pommes Champagne Centre Culturel Didier Bienaimé Entrée libre Entrée libre Renseignements : 03 25 71 63 13 Renseignements : 03 25 71 63 13 Jeudi 17 novembre 2011 Mardi 8 novembre 2011 à 20h45 à 19h30 Giovanni Mirabassi Lettres à Louise trio Théâtre Centre Culturel Didier Bienaimé Concert Jazz italien en partenariat avec 15 €, 6 € et abonnements l’association Aube Musiques Actuelles Réservations au 03 25 74 92 12 Centre Culturel Didier Bienaimé 12 €, 9 € et 6 € Réservations au 03 25 40 15 55 Du 14 octobre Du 10 au 27 novembre 2011 au 12 novembre 2011 Jeu de piste à Volubilis Les Italiens de l’Aube Mardi 29 novembre 2011 Exposition à 18h Exposition des illustrations de Max Ducos, dans le cadre du Salon du livre Centre Culturel Didier Bienaimé Entrée libre La laïcité jeunesse 2011 Renseignements : 03 25 71 63 13 Conférence-débat en collaboration avec Bibliothèque municipale l’UFAL, animée par Bernard Teper Entrée libre Centre Culturel Didier Bienaimé Renseignements : 03 25 71 63 13 Renseignements : 03 25 71 63 13 E ta t civil - Naissances : DEMIRI Céline, Océane • CANOT Lylian, Jean, Patrick • TEMLALI Yunnès • FOWSUL HAREES Anfase • MAUREILLE Ines, Catherine, Marie-Lise • MIHALICA Diar • SLIMANI COUTINET Yanis • LECOEUR Thalia, Palagie • DELPIERRE Ileana, Brunella, Martine • VINCENT Enzo, Kévin, Bruno • AZAZNI Rayan • BELAICH Rayan, Nassime, Yassine • AYACHI Ferdaws, Salma • COULIBALY Maimouna, Astan, Marie • VU Soline, Mai, Loan • AVDULAHI Zejnep • ARIF Yara, Maria • HERNANDEZ Manon, Victorine • HASANI Anita • AJVAZI Mélissa, Elvira • EL-GARAH Hamza • ALTINOZ Esmanur • CHAOUI Safiya • BENARBIA Kada • POLTER-GUSTAVE Shanaiss, Taiya, Madeleine • TANGOA-TELAMBOU Kylian • ÔZYÎREK Beytullah, Kérim • EL HAKKOUNI Kamil • ADEL Rayane • BENABED Sanah • MAYOUMA Darnel, Jason • AHARUIL Sarah • AHARUIL Salma • MEHNI Selim • NASSURDINE Saifidine • JAMMART Elouan, Maurice • AHAKOUN Soumaya 12
  13. 13. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:29 Page 13 INFOS PRATIQUES Les élus à votre écoute Hôtel de Ville Espace Jeunes Du lundi au jeudi de 9h à 12h En période scolaire : et de 13h30 à 17h30 • Mardi, jeudi et vendredi de 16h à 20h Les maires-adjoints tiennent une vendredi de 9h à 17h30 sans interruption • Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 20h permanence chaque samedi matin à samedi de 9h à 12h • Samedi de 14h à 19h l’Hôtel de Ville de 10h à 12h. 03 25 71 34 34 En période de vacances scolaires : email : com.site@ville-la-chapelle-st-luc.fr • Lundi de 14h à 19h Mairie annexe Ferdinand Buisson • Mardi et vendredi de 14h à 20h M a r c h é s C h a p e l a i ns Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de • Mercredi et jeudi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h30 14h à 20h 03 25 71 62 69 03 25 83 14 42 Place Saint-Luc - Mercredis et dimanches Mairie annexe Jean Moulin Point Conseil Emploi de 8h à 12h 03 25 71 62 94 Du lundi au vendredi de 9h à 12h 03 25 71 62 38 et de 13h30 à 17h30 Epicerie sociale 03 25 71 62 90 03 25 49 81 05 Réunions de quartiers 2011 Police Municipale Vestiaire social Informations diverses, objets trouvés 03 25 49 57 86 03 25 71 62 82 Aqualuc Les mardis à 18h30 Services Techniques Municipaux 03 25 45 72 70 Quartier Edouard Herriot 03 25 71 62 64 Parc des étangs de Fouchy 18 octobre Déchetterie Du 1er octobre au 31 décembre à l’école Edouard Herriot Période d’hiver : du 1er octobre au 31 • Lundi au dimanche et jours fériés de mars du lundi au mercredi, vendredi 13h à 17h15 Quartier Les Hâtées de 9h-12h et 14h-17h30 03 25 71 62 64 Samedi de 9h à 17h30 25 octobre Centre Culturel Didier Bienaimé à l’Hôtel de Ville Dimanche de 10h à 12h30 Accueil : 03 25 71 63 13 03 25 74 33 22 Billetterie : 03 25 74 92 12 Quartier Teilhard de Chardin / Bartholdi / Cimetière Bibliothèque Municipale Marcel Defrance • 1er avril au 30 septembre : de 7h30 à 19h 8 novembre Horaires réguliers • 1er au 31 octobre : de 8h à 18h à l’école Jean Moulin • Mardi de 14h à18h (adultes) • 1er novembre au 31 janvier : de 8h30 à 17h et de16h30 à 18h (jeunesse) • 1er février au 31 mars : de 8h à 18h Quartier Palissy / Sarrail / Jean Jaurès / • Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h 03 25 71 34 34 • Vendredi de 14h à 18h (adultes) Benjamin Franflin 15 novembre Centre Municipal dAction Sociale et de 16h30 à 18h (jeunesse) à l’école Jean Moulin 03 25 71 34 34 • Samedi de 9h à 12h et de 14h à 16h Horaires vacances scolaires Halte Garderie « La Ribambelle » Quartier Ferdinand Buisson • Mardi de 14h à 17h 03 25 79 57 61 • Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h 22 novembre à l’école Ferdinand Buisson Halte garderie « LEnchantine » • Vendredi de 14h à17h 03 25 74 19 16 • Samedi de 9h à 12h et de 14h à 16h Quartier Les Hameaux Multi-accueil « La Capucine » 03 25 71 63 46 29 novembre 03 25 71 62 84 Musée de lancienne Malterie à l’école Teilhard de Chardin Centre aéré « Mille couleurs » de Champagne Ouvert le dimanche de 14h à 18h 03 25 80 20 51 Quartier Hôtel de Ville 03 25 71 63 13 (visite de groupe sur RDV) 6 décembre Centre de loisirs Sara Hingot à l’Hôtel de Ville 03 25 74 61 60 École de Musique 03 25 71 63 41 Et a t c i vi l - Naissances : BELLEMANIERE Tyméo, Nicolas, Jacques Bruno • DJEMALJI Elmedina • SHEREEFF Ahammed • SAMKO Lana, Jennifer, Cindy • SAHNOUN Yamina, Aya • El HARCHAOUI Naila • DOUMA Yvana, Agatha, Catherina • DOUMA Yvane, Emmanuel, Moise • FAUQUIER Romane • ACHOUR Sara, Kenza • NASRI Salman • SEVILLA Alois • BAILLIF Noa, Fabrice, Jean-Jacques • Mariages : RAZAFINDRAIBE Florent, Zakasoa et RAHELIARISOA Eléonore, Isabelle • EL MOKHTARI Mustapha et SANAD Soad • ER Kenan et HAN Meryem • BOUTEKEZEZ Farid et GADOURI Kheira • CHAHOUMI Fathi et BARBERIO Marie-Jeanne Edwige • LENFANT Jessy, Isai et SIROT Joelle Danielle • OBLE Justice Landry et MANON Paulette, Rose • MAILLOT Yoann, Ange, Yvon, Pierre, Serge et DE SOUSA Sandrine, Maria • GAULLIAT Jérôme, André, Alain et MARGUIER Sandrine, Jeanne, Geneviève • MEJNIOUI Abdessamad et RABHI Latifa • MORA Adrien et SIMON Laura, Roberte, Marceline • LECOEUR Luc et MELECH Jennifer, Brigitte • FIGUELIA Christian et RAZAFINDRAZAKA Gislaine • ALOUANI Rida Taha et OTSUKI Yasuna • ALLART Romuald André Claude et TRIDON Laetitia 13
  14. 14. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:29 Page 14 EXPRESSION POLITIQUE - Groupe majorité D o nne z un n om au ch ang em ent a vec les p r ima ir e s ! C’est quoi ? Comment ça marche ? Votre Bureau de Vote ? Les primaires sont une élection ouverte à tous les citoyens inscrits Ecole Jean Jaurès Ecole Ferdinand Buisson sur les listes électorales pour choisir le candidat du parti socialiste. Pour les bureaux de vote Pour les bureaux de vote Les primaires sont une élection ouverte. Il vous suffit de vous ren- • Hôtel de Ville • Ferdinand Buisson dre dans votre bureau de vote. Il vous sera demandé une contribu- • Ecole Jean Moulin • Ecole Edouard Herriot tion financière de 1€ pour participer aux frais d’organisation et de • Ecole Teilhard de Chardin • Ecole maternelle les Hâtées signer un engagement aux valeurs de gauche. Ensuite vous pourrez • Ecole Jean Jaurès voter pour l’un des candidats. Les 9 et 16 octobre 2011 de 9 h 00 à 19 h 00 C’est vous qui décidez ! Parti Socialiste : David PARISON-1er Maire Adjoint L ’é d uca ti on : not r e p r io r ité La politique du gouvernement Sarkozy génère des méfaits inac- Dans ce contexte difficile, la municipalité maintient les efforts ceptables pour notre République. prioritaires pour notre jeunesse et l’éducation. La pauvreté augmente alors que les revenus des plus riches Une à une les écoles sont rénovées. Le mobilier scolaire est renou- progressent. velé. Les crédits pour l’enseignement sont confortables. Les inégalités, les régressions sociales s’accélèrent. Se mettent en place également le projet éducatif local et des ac- Les collectivités sont financièrement étranglées mettant à mal les tions éducatives complémentaires à celles de l’école et des pa- capacités pour répondre aux besoins de leur population. rents. L’épanouissement des enfants et des jeunes, leur réussite Les services publics subissent des attaques en règle pour être scolaire, leur intégration dans la société, est un défi à relever. livrés aux marchés et à la privatisation. L’école publique n’est pas épargnée. Marie-Françoise Pautras Les suppressions massives de postes entraînent une dégradation Bernard Champagne des conditions d’enseignement et de l’égalité des chances pour les Suzanne Gimenez enfants. Didier Bruillon D é c l a r at i on d e P i e r r e B i s s e y au C o n s e i l mu n i c i pa l d e La C h ap e l l e - S a i n t - L uc du 1 3 av r il , ex pl iq ua n t so n r ef us d e v o ter l e b ud g et c o mp r en a n t un e au g me n ta tio n d es im p ôt s l oca ux . "Je refuse que ce soit toujours les mêmes qui paient. investissements prévus. Il ny a pas de raison que la commune se La hausse des impôts locaux va diminuer encore le pouvoir dachat serre la ceinture pour pouvoir investir dans des travaux pourtant de la population qui subit déjà les licenciements, les hausses de indispensables pour les habitants. prix incessantes, le blocage des salaires. Toutes les restrictions, les Voila pourquoi je voterai contre la hausse des impôts locaux. économies sur les budgets de la commune ne pourront que se tra- Ce nest quen militant pour mobiliser la population laborieuse que duire par un service rendu moindre pour la population. Mais cela se nous pourrons, ici aussi, à La Chapelle-Saint-Luc, créer un autre traduira aussi par des tracasseries supplémentaires pour le person- avenir." nel municipal et une aggravation de ses conditions de travail déjà pas terribles. Pour lessentiel cette hausse va permettre de faire apparaître un Pierre Bissey autofinancement. Cest-à-dire que le bilan positif entre les dé- Conseiller municipal Lutte Ouvrière penses et les recettes de fonctionnement va permettre de conso- pierre.bissey@hotmail.fr lider les emprunts que la commune va devoir lancer pour les E ta t ci v il - Décès : SACQUET Clémence, Jeanne, 101 ans • PIERRE Michel, Kléber, 72 ans • HOSATTE Jacques, Félix, René, 70 ans • GRESLE épouse NOAILLES Renée, Marie, Rose, 89 ans • THIERY Daniel, Henri, 73 ans • HENRY veuve CADET Henriette, Gabrielle, 87 ans • AZDAD épouse AFKIR Rkia, 62 ans • MARECHAL Yvonne, Renée épouse LOVATI, 71 ans • MARTINET Dominique, Denis, Maurice, 56 ans • HUBERT veuve BERGER Simone, Marie-Louise, 90 ans • RAMBAUD veuve THIERY Simone Madeleine Louise, 77 ans • ROUX veuve PILLOT Marguerite Henriette Léontine, 97 ans • MOTTON veuve MAS- SON Jacqueline, Anne, Marie, 84 ans • GUY Michel, 30 ans • GARCIA épouse BARBOSA Dolorès dite Marie-Rose • GAUDEAU Fernand, Louis époux BRUN Micheline, 84 ans • BUSSON Claude, Pierre, André épouse LEFEZ Josette, 67 ans • COTTE René, Marie, Louis époux CONUS Frida, 93 ans • MALLARD Danielle Solange, 73 ans 14
  15. 15. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:29 Page 15 EXPRESSION POLITIQUE - 2 groupes opposition u ne r e ntr ée d iff ici le e t u ne a ug m ent at ion d es imp ô ts Chères Chapelaines, chers Chapelains, D’autre part, nous sommes convaincus que cette forte augmen- tation de la fiscalité aurait pu être évitée. C’est à l’évidence une La rentrée scolaire est un moment important pour toutes nos fa- mauvaise gestion des finances communales qui a contraint Olivier milles. Le temps des vacances est terminé et les enfants ont repris Girardin à augmenter les impôts alors qu’un an avant il nous avait le chemin de l’école le plus souvent dans la joie de retrouver leurs annoncé que les taux d’impôts resteraient stables durant le man- camarades et avec la curiosité de découvrir leurs nouveaux ensei- dat jusqu’en 2014. Mais il faut rappeler que la Chambre Régionale gnants. des comptes avait tiré la sonnette d’alarme fin 2010 en affirmant Nous pensons à toutes ces familles qui connaissent des difficultés, le « manque de sincérité » des budgets présentés par Olivier Girardin. particulièrement en cette période de crise et de difficultés écono- Nous sommes très inquiets, car les dépenses de fonctionnement miques. Face au développement de l’individualisme et du repli sur de la ville continuent d’augmenter, sans proposer plus de services soi, nous devons collectivement réagir et conforter l’esprit de so- aux Chapelains ; jamais la ville n’aura autant réalisé d’emprunts lidarité indispensable au mieux vivre ensemble. que ces 3 dernières années. La ville pourra-t-elle rembourser tout La crise que nous traversons est longue et profonde ; elle touche cet argent dans les années à venir ? en premier lieu les plus modestes. Cette année, La rentrée est sy- Dans le même temps, Olivier Girardin a annoncé qu’il allait vendre nonyme de récession et de graves difficultés pour certains d’entre les « bijoux de famille » ; en 2011 il a prévu de vendre 1 million nous. d’euros de biens appartenant à la commune ! Que se passera-t-il Au titre des mauvaises nouvelles, il y a en particulier l’augmenta- quand tout sera vendu ? tion des impôts de notre ville. A ce sujet, nous sommes en colère ! Vous le voyez, les évènements ne prennent pas une bonne tour- Car en cette période difficile, où l’argent manque à beaucoup d’en- nure et soyez certains que ce sont les Chapelains qui paieront, tre nous, cette augmentation importante aurait pu être évitée ! Lors par leurs impôts, toutes les erreurs commises ! du vote des impôts locaux, le 13 avril dernier, nous avons voté N’hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre écoute et contre. Pourquoi ? à votre service. Tout d’abord parce que l’augmentation est importante : le taux de la taxe d’habitation augmente de 6% et celui de la taxe foncière de 16%. C’est considérable ! L’effort supplémentaire demandé aux GROUPE : ENSEMBLE POUR LA CHAPELLE SAINT LUC chapelains est de l’ordre de 300 000 euros ! Yves REHN, Danièle BOEGLIN, Gérard FRIDBLATT, Catherine PAPAZ, René JENIN, Christiane CHERY, Christian DUCOURANT ensemble.pour.lcsl@free.fr M a i s où a l l o n s- n ou s me t t r e l e s mo ut on s- t on de ur s ( 1 ) … ? Pas au stand de tir. Et là encore, aucune information quant à la viabilité de ce grand En effet, je lis parmi les courriers expédiés dernièrement par Mon- terrain et encore moins des bâtiments existants ou à venir. sieur le Président du Club de tir que "des moutons-tondeurs" (mis Alors, l’entrée nouvellement implantée sera-t-elle au bon endroit ? par on ne sait qui) ont saccagé les portes-cibles, le pied supportant Sera-t-elle bien appropriée ? la caméra et ses câbles, empêchant ainsi les tireurs de s’entraîner. Il me semble qu’il aurait été plus sage d’écrire le projet et de nous Un détail de plus dans le feuilleton qui oppose la municipalité «pro- le soumettre, de rénover, de construire et de terminer par la clô- priétaire» et l’association «locataire». ture. A en croire la missive du Président, l’entrave semble sérieuse. En attendant, les moutons seront en sécurité sauf si… Pour ce même bâtiment, je m’étonne que des travaux pour un montant de plus de 500 000 € soient programmés alors qu’au- Sauf si on mettait les moutons-tondeurs vers les étangs de Fou- cune discussion sur le fond n’a été engagée lors d’un conseil mu- chy rue Georges Merle. nicipal. Pourquoi là ? Une petite manifestation était engagée le 6 septem- En effet, un rapport de commission du 21 avril 2011 résume que bre dernier, pour empêcher l’abatage sauvage d’une centaine d’ar- les travaux débuteront en septembre/octobre 2011 et précise que bres devant laisser la place à du stationnement…de voitures. la nouvelle structure n’aura qu’une vocation d’entrainement ou de La raison l’a emportée. Les travaux ont été arrêtés, la clôture re- compétition non officielle et que les grandes compétitions ne pour- mise (pour y mettre peut-être les moutons), une concertation pro- ront pas y être organisées. mise afin d’entendre les riverains. Ces simples réserves m’obligent à penser que le projet est mal fi- Quelle belle initiative! Mais Monsieur le Maire, il faut les multiplier ! celé et que d’autres alternatives doivent être trouvées. Nous pouvons vous aider à bien communiquer, mais il faut débat- Un cahier des charges précis devrait nous amener à une réflexion tre les sujets, librement, pour le bien de nos concitoyens. en conseil municipal, d’en tirer des conclusions et d’écrire un vrai D’autres sujets peuvent nous intéresser : la presse annonce que « projet ». la police municipale va déménager, un de vos adjoints affirme que l’ancien dojo sera détruit. Et nos moutons, on les met où ? A la ferme Bodié. Ah bon, me diriez-vous ! et les moutons, on les met où ? L’hiver Une ligne budgétaire est dédiée à ce grand projet «très secret», approche… car, là aussi, bouche cousue sur le devenir de ces bâtiments. (1) Il s’agit d’un troupeau de moutons déposés dans un enclos Des tôles ont remplacé des tuiles, des annexes ont laissé la place pour le nettoyer. à la nature... Mais un entourage, digne du château de Versailles, a pris nais- jldefontaine@orange.fr sance à l’angle des rues Poincaré/Clémenceau. www.avenirchapelain.com J’ai admiré le professionnalisme des agents municipaux ayant réa- lisé la maçonnerie recevant les grilles. 15
  16. 16. bm14:Mise en page 1 03/10/2011 16:30 Page 16

×