Couts distribution 2015 03-06-

477 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
477
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Couts distribution 2015 03-06-

  1. 1. les coûts de distribution des films français en 2013 les études du CNC mars 2015
  2. 2. 2 Les coûts de distribution des films français en 2013 Le Centre national du cinéma et de l’image animée tient à remercier les distributeurs qui ont répondu au questionnaire qui leur a été envoyé pour la réalisation de cette étude. Centre national du cinéma et de l’image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55 www.cnc.fr ISSN : 1951-4751 Cindy Pierron, Jessica Veyret, Benoît Danard, Alice Landrieu.
  3. 3. Les coûts de distribution des films français en 2013 3 Sommaire Méthodologie......................................................................................................................... 5 Synthèse ............................................................................................................................... 7 I. Présentation de l’échantillon ....................................................................................... 9 II. Structure des coûts de distribution.............................................................................11 A. Structure générale des coûts de distribution..........................................................11 B. Structure détaillée des coûts de distribution...........................................................14 C. Contributions numériques......................................................................................17 III. Structure des coûts de distribution selon le genre des films.......................................19 A. Les films de fiction.................................................................................................20 B. Les films d’animation.............................................................................................22 C. Les films documentaires........................................................................................23 IV. Structure des coûts de distribution selon le nombre de copies...................................24 A. Structure générale selon le nombre de copies.......................................................24 B. Frais techniques....................................................................................................26 C. Achats d’espaces publicitaires...............................................................................28 D. Dépenses en matériel publicitaire..........................................................................30 E. Frais divers de promotion ......................................................................................31 V. Structure des coûts de distribution selon le coût de production des films...................34 A. Coûts de distribution selon le coût de production...................................................34 B. Coûts moyens de distribution par copie selon le coût de production......................36 C. Part des coûts de distribution dans le coût définitif ................................................37 D. Coûts de distribution dans le coût définitif des films selon le nombre de copies.....39 VI. Structure des coûts de distribution selon les entrées réalisées ..................................41 A. Structure générale selon les entrées réalisées ......................................................41 B. Coûts de distribution par entrée réalisée ...............................................................44 C. Encaissements par entrée réalisée........................................................................45
  4. 4. 4 Les coûts de distribution des films français en 2013 Annexes ...............................................................................................................................47 Annexe 1 – Liste des films de l’échantillon en 2012 et 2013...............................................47 Annexe 2 – Tableaux complémentaires .............................................................................54 Structure des coûts de distribution selon le nombre de copies............................................ 54 Structure des coûts de distribution selon le coût de production........................................... 56 Part des coûts de distribution dans le coût définitif selon le nombre de copies................... 58 Structure des coûts de distribution selon le nombre d’entrées réalisées ............................. 60 Annexe 3 – Questionnaire..................................................................................................63
  5. 5. Les coûts de distribution des films français en 2013 5 Méthodologie Le Centre national du cinéma et de l’image animée a réalisé pour la dixième année consécutive une analyse des coûts de distribution des films d’initiative française ayant reçu un agrément du CNC et sortis en salles entre 2004 et 2013. Trois sources d’information ont été utilisées pour collecter les données détaillées des frais d’édition de ces films : • Le soutien automatique à la distribution : pour toute mobilisation et génération de soutien financier, les distributeurs doivent envoyer au CNC les grands livres analytiques détaillant les dépenses de distribution pour chaque film agréé ou répondant aux autres critères prévus par le décret du 24 février 1999 (Fonds Sud, AFLE, Cinéma du monde, etc.). • La contribution Canal+ à la distribution : les films inédits dont la part française en production est au moins égale à 30 % sont éligibles à l’aide de Canal+. Le film doit être distribué sur au moins 5 copies et pour un coût minimum de 45 000 € (HT). • Un questionnaire envoyé chaque année aux distributeurs permet de réunir les données des films couverts ni par l’aide Canal+ ni par le soutien automatique (films non générateurs de soutien ou n’ayant pas fait l’objet d’une mobilisation). Pour effectuer une analyse homogène des coûts de distribution, ces derniers sont regroupés au sein de quatre catégories : • les frais techniques de distribution qui comprennent le tirage de copies (argentiques et numériques), le stockage, le transport de copies et les frais liés à la conception et à la fabrication du film annonce. Ces frais incluent les dépenses liées à la distribution des films en numérique, notamment les DCP (Digital Cinema Package) et les KDM (Key Delivery Message). Il a donc été possible, dans cette étude, de réaliser la distinction entre les dépenses liées aux copies argentiques et celles liées aux copies numériques. A partir de 2012, les frais techniques prennent également en compte les contributions numériques ; • les achats d’espaces publicitaires pour l’affichage, la radio, internet, la presse, le cinéma et la télévision ; • la conception et la fabrication du matériel publicitaire, c’est-à-dire la conception et la fabrication de l’affiche (photos d’exploitation, infographie, frais de fabrication divers), la création et la réalisation de spots radio, de clips vidéo, de sites internet, etc. ; • les frais divers de promotion liés notamment aux relations presse : fabrication de cartons d’invitation, location de salles de projection, organisation d’avant-premières, frais de festival et de représentation, rémunération de l’attaché de presse, voyages et déplacements, etc.
  6. 6. 6 Les coûts de distribution des films français en 2013 Les dépenses liées au paiement des contributions numériques (VPF, Virtual Print Fee) sont incluses dans les coûts de distribution pour la première fois en 2012. Elles sont intégrées, par convention dans cette étude, aux frais techniques. Pour 2011, il faut préciser que des contributions numériques ont pu être intégrées aux frais techniques de tirage de copies numériques pour quelques films. Dans ce cas, il n’a pas été possible de faire la distinction entre les dépenses concernant les copies numériques en tant que telles et celles concernant les contributions numériques. C’est pour cette raison qu’elles n’ont pas été intégrées aux coûts de distribution totaux en 2011. Compte tenu de ces précisions, ces données sont à considérer avec précaution. Les contributions numériques font cependant l’objet d’une analyse détaillée dans cette étude pour les années 2011 à 2013. Depuis 2012, les données sur le nombre de copies ne proviennent plus de la presse professionnelle mais sont établies à partir des bordereaux de recettes transmis par les exploitants au CNC. Elles comptabilisent le nombre d’établissements programmés au cours de la première semaine d’exploitation en salles de chaque film. Les données des années antérieures à 2012 ont fait l’objet d’un retraitement selon cette nouvelle méthodologie. Par commodité, le nombre d’établissements en première semaine est assimilé au nombre de copies de sortie dans les analyses qui suivent.
  7. 7. Les coûts de distribution des films français en 2013 7 Synthèse Le CNC a réalisé pour la dixième année consécutive, une analyse des coûts de distribution des films d’initiative française agréés afin de mesurer les principales évolutions de ces coûts, notamment au regard de la dématérialisation de la distribution des films en salles de cinéma. Les dépenses relatives au paiement des contributions numériques (VPF) sont incluses dans les coûts de distribution au sein de la catégorie des frais techniques à partir de 2012. Légère progression des coûts moyens de distribution par film en 2013 En 2013, le coût moyen de distribution des films d’initiative française progresse de 1,6 % par rapport à 2012 à 599,4 K€. En effet, 116 films présentent un coût de distribution supérieur à 200 K€ en 2013, contre 106 en 2012. Entre 2004 et 2013, ce coût recule de 6,6 %. Sur cette période deux postes connaissent une hausse de leurs dépenses moyennes par film : +3,9 % pour les achats d’espaces et +35,6 % pour les dépenses en matériel publicitaire. Le poste des frais divers de promotion se réduit de 1,3 % quand le poste des frais techniques diminuent de 33,5 % : 138,5 K€ y sont alloués en moyenne par film en 2013, contre 208,4 K€ en 2004. Entre 2012 et 2013, la même tendance apparaît. Deux postes de dépenses progressent en moyenne par film (+2,5 % pour les dépenses en matériel publicitaire et +8,4 % pour les achats d’espaces) et deux postes diminuent (-1,5 % pour les frais divers de promotion et -9,3 % pour les frais techniques). Une baisse des coûts de distribution portée par la généralisation du numérique Entre 2012 et 2013, la structure des frais d’édition met en exergue une progression de la part dévolue aux frais d’achats d’espaces publicitaires (de 46,7 % à 49,9 %). La part des frais liés à la fabrication et à la conception du matériel publicitaire est relativement stable (11,0 % en 2012 et 11,1 % en 2013). En revanche, la part des frais techniques est en baisse à 23,1 % et représente la plus faible part des dix dernières années (25,9 % en 2012 et 32,5 % en 2004). Cette évolution s’explique par la généralisation de la distribution numérique des films. La part des frais divers de promotion liés notamment aux relations presse (16,4 % en 2012 et 15,9 % en 2013) diminue également. Plus de 93 000 € de contributions numériques par film en moyenne en 2013 Les contributions numériques cumulées des 172 films d’initiative française agréés sortis en salles en 2013 s’élèvent à 16,1 M€, soit 93 534 € en moyenne par film (84 327 € en 2012). En 2013, le montant moyen par copie des contributions numériques s’élèvent à 484 €. La part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF compris) des films est estimée à 13,5 % (12,2 % en 2012). Des coûts de distribution variables selon les genres L’analyse par genre révèle une forte disparité des coûts de distribution des films d’initiative française. En 2013, un film documentaire bénéficie en moyenne de 253,4 K€ de dépenses de distribution. Un film d’animation dispose de deux fois plus (415,3 K€) et un film de fiction de trois fois plus (654,4 K€).
  8. 8. 8 Les coûts de distribution des films français en 2013 Internet, un outil de promotion incontournable pour les petites combinaisons de sortie L’affichage est la première dépense publicitaire. Il permet d’optimiser la visibilité d’un film avant sa sortie en salles. Il concentre 45,8 % des dépenses en achats d’espaces en 2013 (51,2 % en 2012). En 2013, les salles de cinéma bénéficient de 21,6 % des dépenses publicitaires et internet 12,2 %. En 2013, les dépenses par film en achats d’espaces publicitaires augmente de 8,4 % par rapport à 2012 pour atteindre 298,9 K€. Les plus fortes progressions sont observées au niveau des achats d’espaces dans les salles (+15,2 %) et sur internet (+34,6 %). Au-delà de 50 copies, la part de l’affichage dépasse 39,0 % des achats d’espaces, contre 21,9 % pour les plus petites combinaisons (moins de 10 copies). En deçà de 50 copies, les distributeurs privilégient deux supports publicitaires : la presse et internet. En effet, l’achat d’encarts publicitaires dans la presse constitue plus de 45 % des dépenses en achats d’espaces pour les films à moins de 10 copies et plus de 30 % pour les films disposant de 10 à 50 copies. Internet s’impose également comme un support privilégié pour les petites combinaisons de sortie (13,3 % des dépenses d’achats d’espaces pour les films dont la combinaison de sortie est comprise entre 10 et 50 copies en 2013, 15,9 % pour les films à moins de 10 copies). Plus de 1,5 M€ de frais d’édition en moyenne pour les films à plus de 400 copies Les coûts de distribution d’un film progressent à mesure que le nombre de copies augmente. En 2013, les films sortis sur moins de 10 copies présentent un coût de distribution moyen de 62,5 K€ (69,0 K€ en 2012) et les films sortis sur 100 à 200 copies un coût de distribution plus de sept fois supérieur à 437,4 K€ (515,2 K€ en 2012). Le coût moyen de distribution dépasse 1,5 M€ en moyenne pour les films sortis sur au moins 400 copies. La part des frais techniques est inférieure à la moyenne pour les films sortis sur moins de 100 copies (20,1 % en moyenne, contre 23,1 % pour l’ensemble des films en 2013). Elle représente 26,8 % pour les films sortis sur 100 à 200 copies. La part des moyens financiers dévolus à la promotion des films et plus particulièrement aux achats d’espaces publicitaires augmente à mesure que le nombre de copies croît. Le coût définitif moyen d’un film d’initiative française s’élève à 6,10 M€ en 2013 Le coût définitif moyen d’un film d’initiative française (coût de production + coût de distribution) s’établit à 6,10 M€ pour les films de 2013 (comme en 2012). En 2013, les coûts de distribution représentent 10,1 % du coût définitif d’un film, contre 9,8 % en 2012. Depuis 2004, la part des coûts de distribution dans le coût définitif des films est stable. En 2013, un film dont le coût de production est inférieur à 1 M€ présente un coût moyen de distribution de 84,6 K€, quand un film dont le coût de production dépasse 15 M€ affiche en moyenne des frais d’édition 20 fois supérieurs. Les coûts de distribution pèsent davantage sur les films à petit budget (budget de production inférieur à 1 M€), représentant 16,2 % du coût définitif du film en 2013. Au-delà d’un budget de production de 2,5 M€, la part des frais d’édition dans le coût définitif diminue progressivement à mesure que le budget de production du film augmente : 11,7 % pour les films dont le budget de production est compris entre 2,5 M€ et 4 M€ et 7,6 % pour ceux dont le budget de production est supérieur à 15 M€.
  9. 9. Les coûts de distribution des films français en 2013 9 I.Présentation de l’échantillon L’analyse des coûts de distribution, aussi appelés frais d’édition, porte sur un échantillon de 1 681 films d’initiative française sortis en salles entre 2004 et 2013 et ayant reçu soit directement l’agrément de production, soit l’agrément des investissements du CNC (172 films en 2013). Certains films ont été exclus de l’étude en raison de l’absence de réponse du distributeur au questionnaire. L’échantillon représente 93,3 % de l’ensemble des films d’initiative française agréés distribués sur la période 2004-2013 (83,5 % des films d’initiative française agréés sortis en 2013). Nombre de films d’initiative française agréés selon l’année de sortie en salles 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2004- 2013 FIF 1 de l’échantillon 169 150 159 165 170 175 182 162 177 172 1 681 ensemble des FIF 1 distribués 175 155 162 173 176 182 186 185 201 206 1 801 % 96,6 96,8 98,1 95,4 96,6 96,2 97,8 87,6 88,1 83,5 93,3 1 FIF : films d’initiative française. Source : CNC. En 2013, les films d’initiative française agréés présentent des coûts de distribution globalement plus élevés que les films de 2012. Ainsi, 66,9 % des films de 2013 affichent des frais d’édition supérieurs à 200 K€, contre 59,9 % des films de 2012. Parallèlement, 23,3 % des films présentent un coût de distribution supérieur à 1 M€ en 2013, contre 18,1 % en 2012. Répartition des films d’initiative française agréés selon les coûts de distribution 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 <100 K€ 37 29 28 34 24 26 29 14 31 33 100 K€ - 200 K€ 29 23 24 29 35 46 53 32 40 24 200 K€ - 500 K€ 34 29 32 33 36 23 39 38 28 38 500 K€ - 1M€ 30 37 28 28 33 36 28 30 46 37 >1M€ 39 32 47 41 42 44 33 48 32 40 total 169 150 159 165 170 175 182 162 177 172 Source : CNC. En 2013, 29,1 % des films d’initiative française agréés sont sortis en salles sur moins de 50 copies, contre 33,3 % en 2012. La part des films sortis sur plus de 100 copies est plus importante en 2013 (56,4 %) qu’en 2012 (50,8 %). Répartition des films d’initiative française agréés selon le nombre de copies 1 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 <10 copies 33 22 14 21 18 18 22 7 18 16 10-50 copies 34 31 33 39 39 50 49 41 41 34 50-100 copies 18 18 29 21 25 11 34 17 28 25 100-200 copies 28 21 25 25 24 31 22 32 23 29 200-400 copies 28 37 32 34 39 39 36 42 47 43 >400 copies 28 21 26 25 25 26 19 23 20 25 total 169 150 159 165 170 175 182 162 177 172 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  10. 10. 10 Les coûts de distribution des films français en 2013 En 2013, 149 sociétés participent à la sortie de 654 films inédits toutes nationalités confondues. En dix ans, le nombre de distributeurs actifs dans la sortie de films inédits a augmenté de 39,3 %. S’agissant des films d’initiative française agréés, 46 sociétés prennent en charge la sortie de 172 films pour un montant total de frais d’édition de 103,1 M€ (599,4 K€ en moyenne par film). Nombre de distributeurs représentés 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 distributeurs de l’échantillon 51 51 39 51 49 49 59 41 47 46 ensemble des distributeurs actifs 107 105 100 103 98 105 116 129 133 149 Source : CNC. En 2013, les cinq plus importants distributeurs de films d’initiative française agréés (en termes de frais d’édition) réalisent une part de marché (en termes d’encaissements distributeur) qui s’élève à 60,2 % dont 19,9 % pour Gaumont, notamment grâce au succès des Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne. Pathé Distribution enregistre également une part de marché importante en 2013 à 13,2 % grâce à Jappeloup de Christian Duguay. Plus de la moitié des frais d’édition annuels totaux est concentrée sur les cinq premiers distributeurs. En 2013, les cinq premiers distributeurs dépensent 57,2 % du total des frais d’édition sur les films d’initiative française, soit légèrement moins que l’année précédente (60,1 % en 2012). Les principaux distributeurs des films d’initiative française sortis en 2012 et 2013 2012 2013 distributeurs nombre de films frais d'édition part de marché (%) 1 distributeurs nombre de films frais d'édition part de marché (%) 1(M€) (%) (M€) (%) Pathé Distribution 12 16,17 15,5 21,0 Pathé Distribution 14 15,56 15,1 13,2 Mars Films 12 14,55 13,9 19,8 Gaumont 10 12,51 12,1 19,9 StudioCanal 9 12,10 11,6 7,0 StudioCanal 8 10,73 10,4 10,0 UGC Distribution 12 11,22 10,7 9,5 EuropaCorp 10 10,45 10,1 8,4 Wild Bunch 9 8,71 8,3 9,4 Mars Films 10 9,76 9,5 8,7 total des 5 premiers 54 62,77 60,1 66,6 total des 5 premiers 52 59,01 57,2 60,2 Lecture : Pathé Distribution concentre 15,1 % de l’ensemble des frais d’édition des films d’initiative française agréés en 2013 et réalise 13,2 % des encaissements de l’année sur les films d’initiative française. 1 En termes d’encaissements distributeur. Source : CNC.
  11. 11. Les coûts de distribution des films français en 2013 11 II. Structure des coûts de distribution A. Structure générale des coûts de distribution Les coûts de distribution cumulés des 172 films d’initiative française agréés de l’échantillon sortis en salles en 2013 s’élèvent à 103,1 M€. Ils diminuent de 1,3 % par rapport à 2012, pour un nombre de films en baisse de 2,8 % et un nombre de copies en hausse de 4,6 % par rapport à l’année précédente. Au cours des dix dernières années, les coûts de distribution baissent (-5,0 %) pour un nombre de films en hausse de 1,8 % et un nombre de copies progressant de 9,6 %. Coûts de distribution des films d’initiative française 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de films de l’échantillon 169 150 159 165 170 175 182 162 177 172 nombre de copies 1 30 306 27 299 30 420 29 218 31 745 32 272 28 031 30 939 31 757 33 221 coûts de distribution (M€) 108,5 100,5 114,5 106,2 112,9 113,0 97,4 109,1 104,5 103,1 frais techniques (M€) 35,2 31,6 35,4 33,2 36,9 35,5 30,5 30,3 27,0 23,8 achats d’espaces (M€) 48,6 45,4 50,1 48,2 48,9 50,9 42,7 50,0 48,8 51,4 matériel publicitaire (M€) 8,3 8,2 11,8 9,5 9,8 9,7 9,5 11,0 11,5 11,5 frais divers de promotion (M€) 16,3 15,3 17,1 15,3 17,3 16,9 14,7 17,7 17,1 16,4 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Entre 2012 et 2013, la structure des frais d’édition met en exergue une progression de la part captée par les frais consacrés aux achats d’espaces (de 46,7 % à 49,9 %). La part des frais liés à la fabrication et à la conception du matériel publicitaire est relativement stable (11,0 % en 2012 et 11,1 % en 2013). En revanche, à 23,1 %, la part des frais techniques est en baisse et représente la plus faible part des dix dernières années (25,9 % en 2012 et 32,5 % en 2004), en raison du développement de la distribution numérique des films. La part des frais divers de promotion liés notamment aux relations presse (16,4 % en 2012 et 15,9 % en 2013) diminue également. Structure des coûts de distribution des films d’initiative française (%) Source : CNC. 32,5 31,4 30,9 31,2 32,7 31,4 31,3 27,7 25,9 23,1 44,8 45,2 43,8 45,4 43,4 45,1 43,8 45,9 46,7 49,9 7,7 8,2 10,3 9,0 8,7 8,5 9,7 10,1 11,0 11,1 15,0 15,2 15,0 14,4 15,3 15,0 15,1 16,3 16,4 15,9 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 frais techniques achats d'espaces matériel publicitaire frais divers de promotion
  12. 12. 12 Les coûts de distribution des films français en 2013 Après avoir progressé de 12,2 % entre 2004 et 2006, le coût moyen de distribution par film enregistre une baisse de 10,6 % entre 2006 et 2007. Il se stabilise ensuite pour atteindre 664,1 K€ en 2008. A partir de 2009, le coût moyen de distribution par film diminue pour s’établir à 535,0 K€ en 2010 (-17,2 % par rapport à l’année précédente) puis progresse fortement en 2011 (673,3 K€). En 2013, le coût moyen de distribution des films d’initiative française augmente de 1,6 % par rapport à 2012 à 599,4 K€. En effet, 115 films présentent un coût de distribution supérieur à 200 K€ en 2013, contre 106 en 2012. Coût moyen de distribution des films d’initiative française (K€) Source : CNC. Entre 2004 et 2013, deux postes connaissent une hausse de leurs dépenses moyennes par film : +3,9 % pour les achats d’espaces et +35,6 % pour les dépenses en matériel publicitaire. Le poste des frais divers de promotion se réduit de 1,3 % quand le poste des frais techniques diminue de 33,5 % : 138,5 K€ y sont alloués en moyenne par film en 2013, contre 208,4 K€ en 2004. Entre 2012 et 2013, la même tendance apparaît. Deux postes de dépenses progressent en moyenne par film (+2,5 % pour les dépenses en matériel publicitaire et +8,4 % pour les achats d’espaces) et deux postes diminuent (-1,5 % pour les frais divers de promotion et -9,3 % pour les frais techniques). A noter que les dépenses relatives au paiement des contributions numériques (VPF) sont incluses dans les coûts de distribution à partir de 2012 au sein des frais techniques. Coûts moyens de distribution par film d’initiative française 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 évol. 2004- 2013 nombre de films 169 150 159 165 170 175 182 162 177 172 +1,8 % nombre moyen de copies 1 179 182 191 177 187 184 154 191 179 193 +7,7 % coûts de distribution (K€) 642,0 669,9 720,0 643,4 664,1 645,9 535,0 673,3 590,2 599,4 -6,6 % frais techniques (K€) 208,4 210,5 222,7 200,9 216,8 202,9 167,5 186,8 152,7 138,5 -33,5 % achats d’espaces (K€) 287,8 302,6 315,3 292,3 287,9 291,1 234,6 308,9 275,7 298,9 +3,9 % matériel publicitaire (K€) 49,2 54,9 74,3 57,7 57,8 55,1 52,0 68,2 65,0 66,7 +35,6 % frais divers de promotion (K€) 96,6 102,0 107,7 92,5 101,5 96,8 81,0 109,4 96,8 95,4 -1,3 % 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. 642,0 669,9 720,0 643,4 664,1 645,9 535,0 673,3 590,2 599,4 400,0 450,0 500,0 550,0 600,0 650,0 700,0 750,0 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
  13. 13. Les coûts de distribution des films français en 2013 13 Le coût moyen de distribution par copie s’élève à 3 103 € en 2013. Il est en baisse par rapport à 2012 et diminue de 13,3 % entre 2004 et 2013. Ce recul s’explique notamment par la diminution du montant moyen par copie des frais techniques (-38,3 % par rapport à 2004), des frais divers de promotion (-8,3 % en 2004) et des achats d’espaces (-3,6 % par rapport à 2004). En 2013, le matériel publicitaire enregistre un coût moyen par copie supérieur de 25,9 % à celui constaté en 2004 (345 € en 2013, 274 € en 2004). Coûts moyens de distribution par copie 1 (€) 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 évol. 2004- 2013 frais techniques 1 162 1 157 1 164 1 135 1 161 1 100 1 087 978 851 717 -38,3 % achats d’espaces 1 605 1 663 1 648 1 651 1 542 1 579 1 523 1 617 1 537 1 547 -3,6 % matériel publicitaire 274 301 389 326 309 299 338 357 363 345 +25,9 % frais divers de promotion 539 560 563 522 544 525 526 573 540 494 -8,3 % coûts de distribution (€) 3 580 3 681 3 764 3 633 3 556 3 502 3 473 3 526 3 290 3 103 -13,3 % 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Sur la période 2004-2013, les coûts unitaires de distribution par film sont compris entre 0,8 K€ et 4 862,3 K€. En 2013, ils sont compris entre 8,3 K€ et 2 442,0 K€. Coûts de distribution minimum 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de copies 1 1 2 2 4 4 3 1 2 1 4 coûts de distribution (K€) 8,9 3,0 25,9 6,7 14,2 14,4 0,8 3,3 23,3 8,3 frais techniques (K€) 1,5 0,4 5,2 0,5 1,9 3,3 - 1,7 10,3 3,9 achats d’espaces (K€) - 2,0 0,2 - - 0,7 0,5 0,3 - - matériel publicitaire (K€) 0,8 - 8,3 2,8 5,1 5,7 - 0,5 4,3 1,2 frais divers de promotion (K€) 6,6 0,6 12,3 3,3 7,2 4,7 0,3 0,8 8,8 3,2 Nb : les valeurs minimum sont calculées sur le total des frais d’édition d’un film par année. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Coûts de distribution maximum 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de copies 1 741 528 838 755 964 826 708 939 859 745 coûts de distribution (K€) 4 037,8 3 136,3 4 862,3 3 130,1 4 031,2 4 010,8 3 002,4 3 137,9 3 659,1 2 442,0 frais techniques (K€) 1 281,9 674,2 1 272,1 1 405,6 1 180,6 975,8 660,7 900,6 1 050,3 433,1 achats d’espaces (K€) 1 518,8 1 418,6 1 933,7 1 162,5 1 693,2 2 173,3 1 817,3 1 125,8 2 051,2 1 423,3 matériel publicitaire (K€) 1 020,6 320,2 1 259,3 123,0 630,9 495,6 371,4 327,0 273,4 366,5 frais divers de promotion (K€) 216,4 723,3 397,2 438,9 526,5 366,1 153,0 784,4 284,2 219,1 Nb : les valeurs maximum sont calculées sur le total des frais d’édition d’un film par année. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  14. 14. 14 Les coûts de distribution des films français en 2013 En 2013, le coût médian est en hausse de 2,7 % par rapport à 2012 à 363,2 K€. 70,9 % des films de 2013 sortent sur une combinaison supérieure à 50 copies, contre 66,7 % en 2012. Coûts médians de distribution 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de copies 1 164 133 156 100 104 202 97 166 90 80 coûts de distribution (K€) 359,0 417,7 438,5 349,3 377,9 442,8 237,2 448,6 353,5 363,2 frais techniques (K€) 232,4 165,6 176,1 131,2 191,8 153,5 94,5 197,5 114,8 85,6 achats d’espaces (K€) 102,6 180,9 162,6 169,8 151,2 153,4 69,2 193,1 131,6 154,9 matériel publicitaire (K€) 8,4 26,5 49,7 25,6 6,2 54,6 8,6 22,1 23,0 42,7 frais divers de promotion (K€) 15,6 44,8 50,1 22,7 28,8 81,4 64,9 35,9 84,1 80,0 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. B. Structure détaillée des coûts de distribution Parmi les 172 films sortis en 2013, 0,2 % des dépenses consacrées au tirage des copies concernent les copies argentiques (29,9 % en 2012) et 99,8 % les copies numériques (70,1 % en 2012). Cette évolution illustre la disparition du support argentique au profit des copies numériques. En moyenne par film, les copies argentiques coûtent 1 056 € en 2013, contre 24 403 € dépensés pour les copies numériques. Frais de tirage de copies 1 2012 2013 nombre de films concernés K€ moyenne / film (K€) nombre de films concernés K€ moyenne / film (€) copies argentiques 97 2 676 27 588 7 7 1 056 copies numériques 169 6 284 37 182 166 4 051 24 403 tirage de copies 177 8 960 50 621 172 4 058 23 594 Base : 177 films sortis en 2012, 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Parmi les dix postes de coûts de distribution les plus importants en 2013, quatre font partie des achats d’espaces publicitaires. L’affichage constitue la dépense la plus importante (22,9 % en 2013, 23,9 % en 2012), suivie par la publicité dans les salles de cinéma (10,8 % en 2013, 9,5 % en 2012). La publicité sur internet et dans la presse sont les quatrième et cinquième postes dans lesquels les distributeurs investissent le plus. En 2013, la publicité dans les salles et sur internet connaissent une progression de leur part dans les dépenses globales de distribution par rapport à 2007 : respectivement +4,6 points et +3,7 points.
  15. 15. Les coûts de distribution des films français en 2013 15 Détail des coûts de distribution des films d’initiative française (M€) 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 frais techniques 33,15 36,86 35,50 30,48 30,27 27,02 23,82 tirage de copies (argentique et numérique) 22,17 27,90 26,49 22,80 22,56 8,96 4,06 contributions numériques - - - - - 12,56 16,09 films annonces 4,60 6,02 6,46 5,05 4,27 3,16 2,25 transport de copies 1,06 1,36 1,54 1,30 1,86 1,38 0,74 stockage de copies 0,89 1,04 0,74 0,72 1,16 0,69 0,18 sous-titrage 0,13 0,27 0,20 0,24 0,07 0,03 0,04 doublage 0,09 0,26 0,03 0,26 0,32 0,09 0,47 autres frais d’édition 4,20 0,03 0,04 0,12 0,03 0,16 0,01 achats d’espaces 48,23 48,95 50,95 42,69 50,04 48,80 51,40 affichage 23,99 27,64 28,98 22,78 26,31 24,97 23,56 cinéma 6,53 8,67 8,78 8,63 10,04 9,91 11,09 internet 2,57 3,23 3,45 3,42 4,47 4,81 6,30 presse 5,90 7,04 6,38 5,61 5,10 5,58 5,26 radio 1,94 1,70 2,60 1,35 1,26 1,04 1,45 télévision 0,63 0,67 0,75 0,48 0,97 1,23 0,67 autres achats d’espaces 6,67 0,00 0,00 0,42 1,89 1,25 3,07 matériel publicitaire 9,51 9,82 9,65 9,46 11,04 11,51 11,46 création d’affiches 2,20 2,60 2,83 2,70 2,62 2,32 2,36 frais techniques affiches (impression…) 2,98 4,91 4,00 2,53 2,42 2,44 2,31 création film annonce - - - 0,13 0,62 0,71 1,24 création site internet 0,46 0,85 0,78 0,71 0,71 0,64 0,58 photos exploitation 0,35 0,20 0,08 0,04 0,09 0,22 0,27 divers matériel 3,52 1,26 1,96 3,35 4,58 5,18 4,70 frais divers de promotion 15,26 17,26 16,93 14,74 17,73 17,14 16,40 animations & réceptions 4,16 5,88 5,13 3,33 3,71 3,23 2,06 documentation 0,37 0,60 0,59 0,47 0,28 0,28 0,33 honoraires attaché de presse 2,41 3,16 3,16 2,96 2,92 2,80 3,13 impression dossiers de presse 0,97 1,08 0,80 0,99 0,90 0,71 0,99 invitations avant-première 1,86 2,22 1,59 1,08 1,22 0,76 0,86 invitations presse 0,42 0,42 0,40 0,39 0,39 0,69 0,67 location salles de projection 0,68 1,03 0,76 0,85 0,87 0,91 0,92 photos de presse 0,17 0,45 0,16 0,13 0,08 0,06 0,10 frais de tournée – déplacements - - - 0,92 3,72 4,04 4,43 divers 4,23 2,42 4,34 3,62 3,63 3,66 2,92 total 106,16 112,89 113,03 97,37 109,08 104,47 103,10 Source : CNC. En 2013, le tirage des copies et des films annonces représente moins de 10 % des coûts totaux de distribution d’un film (6,1 % en 2013, 11,6 % en 2012). Dans cet ensemble, le tirage de copies capte 3,9 % de la totalité des frais d’édition en 2013 (8,6 % en 2012). Après avoir été soit la première, soit la deuxième dépense aux cours des années précédentes, le tirage des copies (devenu principalement numérique) représente le neuvième poste de dépenses en 2013. Par rapport à 2007, la part du tirage des copies a perdu 17,0 points en 2013 et celle des films annonces 2,1 points. Les contributions numériques sont intégrées aux coûts de distribution pour la première fois en 2012. En 2013, elles représentent le deuxième poste de dépenses et captent 15,6 % des frais d’édition totaux.
  16. 16. 16 Les coûts de distribution des films français en 2013 Structure des coûts de distribution des films d’initiative française (%) 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 frais techniques 31,2 32,7 31,4 31,3 27,7 25,9 23,1 tirage de copies (argentique et numérique) 20,9 24,7 23,4 23,4 20,7 8,6 3,9 contributions numériques - - - - - 12,0 15,6 films annonces 4,3 5,3 5,7 5,2 3,9 3,0 2,2 transport de copies 1,0 1,2 1,4 1,3 1,7 1,3 0,7 stockage de copies 0,8 0,9 0,7 0,7 1,1 0,7 0,2 sous-titrage 0,1 0,2 0,2 0,2 0,1 0,0 0,0 doublage 0,1 0,2 0,0 0,3 0,3 0,1 0,5 autres frais d’édition 4,0 0,0 0,0 0,1 0,0 0,2 0,0 achats d’espaces 45,4 43,4 45,1 43,8 45,9 46,7 49,9 affichage 22,6 24,5 25,6 23,4 24,1 23,9 22,9 cinéma 6,1 7,7 7,8 8,9 9,2 9,5 10,8 internet 2,4 2,9 3,0 3,5 4,1 4,6 6,1 presse 5,6 6,2 5,6 5,8 4,7 5,3 5,1 radio 1,8 1,5 2,3 1,4 1,2 1,0 1,4 télévision 0,6 0,6 0,7 0,5 0,9 1,2 0,6 autres achats d’espaces 6,3 - - 0,4 1,7 1,2 3,0 matériel publicitaire 9,0 8,7 8,5 9,7 10,1 11,0 11,1 création d’affiches 2,1 2,3 2,5 2,8 2,4 2,2 2,3 frais techniques affiches (impression…) 2,8 4,4 3,5 2,6 2,2 2,3 2,2 création film annonce - - - 0,1 0,6 0,7 1,2 création site internet 0,4 0,7 0,7 0,7 0,7 0,6 0,6 photos exploitation 0,3 0,2 0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 divers matériel 3,3 1,1 1,7 3,4 4,2 5,0 4,6 frais divers de promotion 14,4 15,3 15,0 15,1 16,3 16,4 15,9 animations & réceptions 3,9 5,2 4,5 3,4 3,4 3,1 2,0 documentation 0,3 0,5 0,5 0,5 0,3 0,3 0,3 honoraires attaché de presse 2,3 2,8 2,8 3,0 2,7 2,7 3,0 impression dossiers de presse 0,9 1,0 0,7 1,0 0,8 0,7 1,0 invitations avant-première 1,8 2,0 1,4 1,1 1,1 0,7 0,8 invitations presse 0,4 0,4 0,4 0,4 0,4 0,7 0,6 location salles de projection 0,6 0,9 0,7 0,9 0,8 0,9 0,9 photos de presse 0,2 0,4 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 frais de tournée - déplacements - - - 0,9 3,4 3,9 4,3 divers 4,0 2,1 3,8 3,7 3,3 3,5 2,8 total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 Source : CNC. La création et la fabrication des affiches représentent 4,5 % des coûts totaux de distribution tous films d’initiative française confondus en 2013, contre 4,6 % en 2012. Les frais de tournée ainsi que les honoraires des attachés de presse, sont deux autres dépenses non négligeables dans le budget de distribution d’un film. En 2013, ces postes captent respectivement 4,3 % (3,9 % en 2012) et 3,0 % (2,7 % en 2012) des dépenses totales de distribution.
  17. 17. Les coûts de distribution des films français en 2013 17 Détail des coûts de distribution moyens des films d’initiative française (K€) 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 frais techniques 200,9 216,8 202,9 167,5 186,8 152,7 138,5 tirage de copies (argentique et numérique) 134,4 164,1 151,3 125,3 139,3 50,6 23,6 contributions numériques - - - - - 71,0 93,5 films annonces 27,9 35,4 36,9 27,7 26,4 17,8 13,1 transport de copies 6,4 8,0 8,8 7,1 11,5 7,8 4,3 stockage de copies 5,4 6,1 4,2 4,0 7,2 3,9 1,0 sous-titrage 0,8 1,6 1,1 1,3 0,4 0,2 0,2 doublage 0,6 1,5 0,2 1,4 2,0 0,5 2,8 autres frais d’édition 25,5 0,2 0,2 0,6 0,2 0,9 0,0 achats d’espaces 292,3 287,9 291,1 234,6 308,9 275,7 298,9 affichage 145,4 162,6 165,6 125,2 162,4 141,1 137,0 cinéma 39,6 51,0 50,2 47,4 62,0 56,0 64,5 internet 15,6 19,0 19,7 18,8 27,6 27,2 36,6 presse 35,8 41,4 36,5 30,8 31,5 31,5 30,6 radio 11,7 10,0 14,9 7,4 7,8 5,9 8,4 télévision 3,8 3,9 4,3 2,7 6,0 7,0 3,9 autres achats d’espaces 40,5 - - 2,3 11,7 7,1 17,9 matériel publicitaire 57,7 57,8 55,1 52,0 68,2 65,0 66,7 création d’affiches 13,4 15,3 16,2 14,8 16,2 13,1 13,7 frais techniques affiches (impression…) 18,0 28,9 22,9 13,9 14,9 13,8 13,4 création film annonce - - - 0,7 3,8 4,0 7,2 création site internet 2,8 5,0 4,4 3,9 4,4 3,6 3,4 photos exploitation 2,1 1,2 0,5 0,2 0,6 1,2 1,6 divers matériel 21,4 7,4 11,2 18,4 28,3 29,3 27,3 frais divers de promotion 92,5 101,5 96,8 81,0 109,4 96,8 95,4 animations & réceptions 25,2 34,6 29,3 18,3 22,9 18,3 12,0 documentation 2,2 3,6 3,3 2,6 1,7 1,6 1,9 honoraires attaché de presse 14,6 18,6 18,1 16,2 18,0 15,8 18,2 impression dossiers de presse 5,9 6,4 4,6 5,4 5,6 4,0 5,8 invitations avant-première 11,3 13,1 9,1 5,9 7,5 4,3 5,0 invitations presse 2,5 2,5 2,3 2,1 2,4 3,9 3,9 location salles de projection 4,1 6,1 4,3 4,7 5,4 5,1 5,4 photos de presse 1,0 2,6 0,9 0,7 0,5 0,4 0,6 frais de tournée - déplacements - - - 5,1 22,9 22,8 25,8 divers 25,7 14,2 24,8 19,9 22,4 20,7 17,0 total 643,4 664,1 645,9 535,0 673,3 590,2 599,4 Source : CNC. C. Contributions numériques Parmi les 172 films d’initiative française agréés sortis en salles en 2013, les données relatives aux contributions numériques ou VPF (Virtual Print Fee) versées aux exploitants sont disponibles pour l’ensemble d’entre eux (90,9 % en 2012, 94,8 % en 2011). Pour les années 2011 et 2012, il faut préciser que des contributions numériques ont pu être intégrées, dans les questionnaires, aux frais techniques de tirage de copies numériques. Compte tenu de cette précision, ces données sont à considérer avec précaution. Les contributions numériques cumulées des 172 films d’initiative française agréés sortis en salles en 2013 s’élèvent à 16,09 M€, soit 93 534 € en moyenne par film en 2013 (84 327 € en 2012). La part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF compris)
  18. 18. 18 Les coûts de distribution des films français en 2013 de ces films est estimée à 13,5 % (12,2 % en 2012). En 2013, les contributions numériques par copie s’élèvent en moyenne à 484 €. Les contributions numériques identifiées 2011 2012 2013 nombre de films 147 149 172 nombre de copies 1 (argentique + numérique) 29 828 27 349 33 221 contributions numériques totales (M€) 8,21 12,56 16,09 contributions numériques par film (€) 55 876 84 327 93 534 coûts moyens de distribution par film (VPF inclus) (K€) 716,7 608,7 599,4 part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF inclus) (%) 7,2 12,2 13,5 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les contributions numériques par film augmentent naturellement avec les combinaisons de sortie. Elles s’élèvent à 2 943 € en moyenne par film en 2013 pour les films sortis sur moins de 10 copies, contre 242 898 € pour les films sortis sur plus de 400 copies. La part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF compris) représente seulement 4,5 % pour les films sortis sur moins de 50 copies, pour atteindre 13,0 % pour les films sortis sur plus de 400 copies. Les contributions numériques identifiées en 2013 selon le nombre de copies 1 <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 nombre de films 16 34 25 29 43 25 nombre de copies 1 (argentique + numérique) 93 890 1 878 4 417 12 693 13 250 contributions numériques totales (M€) 0,05 0,35 0,95 2,19 6,48 6,07 contributions numériques par film (€) 2 943 10 325 38 120 75 444 150 613 242 898 coûts moyens de distribution par film (VPF inclus) (K€) 62,5 106,4 260,9 437,4 896,5 1 628,9 part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF inclus) (%) 4,5 8,8 12,7 14,7 14,4 13,0 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les films de fiction présentent les contributions numériques par film les plus importantes à 103 791 € en moyenne en 2013 (93 482 € en 2012), suivis par les films d’animation (74 735 €) et les documentaires (24 296 €). La part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF compris) est cependant plus élevée pour les films d’animation (15,3 %) que pour les films de fiction (13,7 %) et les films documentaires (8,7 %). Ces écarts sont le reflet des variations des combinaisons moyennes de sortie des films pour chaque genre. Les contributions numériques identifiées en 2013 selon le genre fiction animation documentaire nombre de films 146 6 20 nombre de copies 1 (argentique + numérique) 30 794 1 269 1 158 contributions numériques totales (K€) 15,15 0,45 0,49 contributions numériques par film (€) 103 791 74 735 24 296 coûts moyens de distribution par film (VPF inclus) (K€) 654,4 415,3 253,4 part des contributions numériques dans les coûts de distribution (VPF inclus) (%) 13,7 15,3 8,7 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  19. 19. Les coûts de distribution des films français en 2013 19 III. Structure des coûts de distribution selon le genre des films L’analyse par genre révèle une forte disparité des coûts de distribution des films d’initiative française. En 2013, un film documentaire bénéficie en moyenne de 253,4 K€ de dépenses de distribution. Un film d’animation dispose de deux fois plus (415,3 K€) et un film de fiction de trois fois plus (654,4 K€). Coût moyen de distribution selon le genre des films (K€) Base : 177 films sortis en 2012, 172 films sortis en 2013. Source : CNC. Alors que les films de fiction et d’animation concentrent plus de 50 % de leur budget aux achats d’espaces, les films documentaires y consacrent 48,4 %. La part des frais divers de promotion est plus élevée pour les films documentaires que pour les autres genres. Structure des coûts de distribution des films d’initiative française selon le genre en 2013 (%) Source : CNC. 649,9 906,4 112,8 590,2 654,4 415,3 253,4 599,4 0,00 100,00 200,00 300,00 400,00 500,00 600,00 700,00 800,00 900,00 1 000,00 fiction animation documentaire ensemble 2012 2013 23,1 26,5 20,8 23,1 49,9 52,7 48,4 49,9 11,2 10,6 9,4 11,1 15,8 10,2 21,5 15,9 0% 20% 40% 60% 80% 100% fiction animation documentaire ensemble frais techniques achats d'espaces matériel publicitaire frais divers de promotion
  20. 20. 20 Les coûts de distribution des films français en 2013 A. Les films de fiction La fiction est le genre majoritaire au sein de l’échantillon (84,9 % des titres en 2013, 83,1 % en 2012). Un film d’initiative française de fiction sort en moyenne sur une combinaison de 211 copies en 2013 (197 copies en 2012), pour un montant moyen de frais d’édition de 654,4 K€ (649,9 K€ en 2012). Les frais d’édition moyens investis par fiction en 2013 sont relativement stables par rapport à 2012 (+0,7 %). Le montant total des frais d’édition est également stable en 2013 pour un nombre de films équivalent (-1 film). En raison du poids dominant du genre, la structure générale des dépenses de distribution des films de fiction est similaire à celle de l’ensemble des films. En 2013, le poids des frais techniques atteint 23,1 % des frais d’édition, soit 2,6 points de moins qu’en 2012 (25,7 %) et celui des frais divers de promotion 15,8 % (-0,7 point). Ces baisses sont compensées par une augmentation de la part des dépenses en achats d’espaces publicitaires (+2,8 points à 49,9 % en 2013) et de celle des dépenses en matériel publicitaire (+0,5 point à 11,2 % en 2013). Coûts moyens de distribution par film de fiction 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de films 147 136 143 136 146 145 142 145 147 146 nombre de copies 1 28 382 25 744 26 593 27 148 29 891 29 369 25 039 28 219 28 927 30 794 coûts de distribution (M€) 102,0 94,8 97,7 96,9 105,6 102,0 86,2 107,2 95,5 95,5 moyennes nombre moyen de copies 193 189 186 200 205 203 176 195 197 211 coûts de distribution par copie (€) 3 595 3 683 3 674 3 569 3 534 3 472 3 441 3 800 3 303 3 102 coûts de distribution par film (K€) 694,1 697,2 683,2 712,4 723,4 703,1 606,7 739,6 649,9 654,4 structure des coûts (%) frais techniques 32,4 31,4 31,9 31,3 32,5 31,5 31,4 26,3 25,7 23,1 achats d'espaces 45,1 45,3 42,9 46,0 43,8 45,2 44,4 42,5 47,1 49,9 matériel publicitaire 7,7 8,2 9,7 8,8 8,6 8,4 9,5 9,0 10,7 11,2 frais divers de promotion 14,8 15,1 15,4 13,8 15,0 14,9 14,7 15,2 16,5 15,8 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. La comédie, la comédie dramatique et le drame sont les trois genres les plus exposés dans les salles de cinéma. Ils représentent 85,6 % des films d’initiative française de fiction sortis en 2013. Les comédies bénéficient de frais de sortie supérieurs à la moyenne des fictions avec 878,9 K€ par film en 2013, contre 654,4 K€ pour l’ensemble des films de fiction. En 2013, les comédies concentrent, en moyenne, les budgets de distribution les plus importants par film. Ces montants correspondent à de très larges combinaisons de sortie (280 copies en moyenne) et de forts potentiels commerciaux, ces films étant destinés à un large public. A titre d’exemple, quatre comédies présentent des frais d’édition supérieurs à 2 M€ en 2013, Turf, Casse-tête chinois, Eyjafjallojokull et Boule et Bill. Pour les films policiers ou thrillers, le poids des achats d’espaces (47,1 %, contre 49,9 % pour l’ensemble des fictions) et celui du matériel publicitaire (9,9 %, contre 11,2 % pour l’ensemble des fictions) sont inférieurs à la moyenne des fictions. Ce genre de films dépense en moyenne plus en frais divers de promotion (18,4 %, contre 15,8 % pour l’ensemble des fictions).
  21. 21. Les coûts de distribution des films français en 2013 21 Coûts moyens de distribution par film de fiction pour les principaux genres en 2013 comédie comédie dramatique drame policier/ thriller autres fictions ensemble fiction nombre de films 55 25 45 15 6 146 nombre de copies 1 15 424 5 058 4 979 3 459 1 874 30 794 coûts de distribution (M€) 48,3 16,1 15,1 11,0 5,0 95,5 moyennes nombre moyen de copies 280 202 111 231 312 211 coûts de distribution par copie (€) 3 134 3 183 3 034 3 186 2 655 3 102 coûts de distribution par film (K€) 878,9 643,9 335,7 734,6 829,1 654,4 structure des coûts (%) frais techniques 22,7 22,5 22,9 24,5 27,5 23,1 achats d'espaces 52,0 50,0 45,3 47,1 48,3 49,9 matériel publicitaire 11,6 12,1 10,7 9,9 9,5 11,2 frais divers de promotion 13,7 15,4 21,2 18,4 14,7 15,8 Base : 146 films de fiction sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les comédies dramatiques (202 copies en moyenne en 2013) et les drames (111 copies) présentent une combinaison de sortie inférieure à la moyenne des fictions d’initiative française (211 copies). Pour les drames, les dépenses diverses de promotion, essentiellement liées aux dépenses de presse, d’organisation d’avant-premières et de tournées en province, sont supérieures à la moyenne à 21,2 % en 2013 (15,8 % toutes fictions confondues). Il semblerait que ce genre nécessite un accompagnement plus important dans la presse et auprès du public que les genres plus populaires qui obéissent davantage à une distribution « de masse ». Coûts moyens de distribution par film de fiction selon le genre (K€) Base : 147 films de fiction sortis en 2012, 146 films de fiction sortis en 2013. Source : CNC. 1065,1 364,2 399,5 747,2 167,1 649,9 878,9 643,9 335,7 734,6 829,1 654,4 0,0 200,0 400,0 600,0 800,0 1000,0 1200,0 comédie comédie dramatique drame policier / thriller autres fictions ensemble fiction 2012 2013
  22. 22. 22 Les coûts de distribution des films français en 2013 Par copie, les films policiers ou thrillers sont les plus coûteux en distribution : les frais d’édition d’un film policier atteignent 3 186 € par copie en moyenne en 2013, ceux des comédies dramatiques s’élèvent à 3 183 € par copie et ceux des comédies à 3 134 € par copie. En revanche, le coût de distribution moyen par copie d’un drame est légèrement moins élevé (3 034 € par copie en 2013). B. Les films d’animation Chaque année, l’animation est un genre peu représenté parmi les sorties de films d’initiative française (3,5 % des films en 2013, 4,0 % en 2012). En revanche, elle concentre généralement d’importants frais d’édition (1 091,8 K€ en moyenne par film au cours des dix dernières années) et de larges combinaisons de sortie (325 copies par film en moyenne entre 2004 et 2013). L’année 2006 fut une année exceptionnelle, non seulement en nombre de titres (sept films), mais également en termes de coût de distribution (1,8 M€ par film en moyenne). L’année 2013 est la deuxième année la plus faible des dix dernières années en termes de coûts de distribution (415,3 K€ en moyenne par film en 2013, 906,4 K€ en 2012) et de nombre moyen de copies (212 copies par film, contre 335 en 2012). Les frais d’édition investis par film d’animation diminuent de 54,2 % entre 2012 et 2013 et la combinaison moyenne de sortie de 36,9 %. La structure des coûts de distribution des films d’animation se caractérise par une part relativement importante de frais de promotion (achats d’espaces et matériel publicitaire). En 2013, leur poids atteint 63,3 % des frais totaux d’édition (60,9 % en 2012), tandis que les dépenses diverses de promotion n’en représentent que 10,2 % (9,9 % en 2012). A noter que la forte part captée par les achats d’espaces publicitaires en 2013 est due à Oggy et les cafards (28,5 % des achats d’espaces totaux des films d’animation de 2013) et à l’Apprenti Père Noël et le flocon magique (26,4 %). Coûts moyens de distribution par film d’animation 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de films 3 2 7 3 4 6 5 6 7 6 nombre de copies 1 465 954 2 929 1 024 1 243 2 152 1 408 2 140 2 345 1 269 coûts de distribution (M€) 1,2 3,1 12,8 3,6 3,9 7,9 4,4 7,7 6,3 2,5 moyennes nombre moyen de copies 155 477 418 341 311 359 282 357 335 212 coûts de distribution par copie (€) 2 521 3 279 4 376 3 525 3 140 3 687 3 115 3 605 2 706 1 963 coûts de distribution par film (K€) 390,7 1 563,9 1 831,1 1 203,1 975,7 1 322,3 877,1 1 285,9 906,4 415,3 structure des coûts (%) frais techniques 35,6 31,5 25,5 32,7 34,5 27,0 30,5 17,4 29,2 26,5 achats d'espaces 41,1 45,8 45,8 40,7 40,9 50,6 47,8 46,6 46,8 52,7 matériel publicitaire 7,5 2,8 16,1 11,6 8,3 9,5 10,8 14,6 14,1 10,6 frais divers de promotion 15,8 19,9 12,6 14,9 16,4 12,8 11,0 13,6 9,9 10,2 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  23. 23. Les coûts de distribution des films français en 2013 23 Les frais d’édition par copie des films d’animation progressent de 73,6 % entre 2004 et 2006. Ils reculent ensuite de 28,8 % entre 2006 et 2010 pour atteindre 3 115 € en 2010. En 2013, les frais d’édition des films d’animation par copie diminuent à nouveau pour s’établir à 1 963 € (-27,4 % par rapport à 2012). C. Les films documentaires Le documentaire est un genre à l’économie maîtrisée avec une combinaison de sortie moyenne de 58 copies en 2013 (21 en 2012), pour un montant moyen de frais d’édition de 253,4 K€ (112,8 K€ en 2012). Malgré un nombre de documentaires d’initiative française en diminution en 2013 à 20 titres (23 en 2012, -13,0 %), les frais d’édition progressent, notamment grâce à trois films sortis sur plus de 100 copies (aucun en 2012) : Il était une forêt, Amazonia et Sur le chemin de l’école. La structure des coûts de distribution des documentaires révèle une part plus importante des coûts divers de promotion (21,5 % en 2013) par rapport à l’ensemble des films (15,9 %). Ce phénomène est lié à la nature même du genre dont l’économie plus restreinte impose davantage un travail de proximité avec les salles et la presse plutôt que des achats d’espaces publicitaires coûteux. Coûts moyens de distribution par film documentaire 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 nombre de films 19 12 9 26 20 24 35 11 23 20 nombre de copies 1 1 459 601 898 1 046 611 751 1 584 580 485 1 158 coûts de distribution (M€) 5,3 2,5 4,0 5,7 3,4 3,1 6,8 2,3 2,6 5,1 moyennes nombre moyen de copies 77 50 100 40 31 31 45 53 21 58 coûts de distribution par copie (€) 3 627 4 217 4 420 5 407 5 514 4 182 4 312 4 037 5 347 4 377 coûts de distribution par film (K€) 278,5 211,2 441,1 217,5 168,5 130,9 195,1 212,9 112,8 253,4 structure des coûts (%) frais techniques 33,9 32,0 24,0 28,7 34,4 38,5 30,6 31,5 24,4 20,8 achats d'espaces 40,2 39,5 59,1 38,1 31,8 26,1 34,0 35,6 30,7 48,4 matériel publicitaire 6,5 13,6 6,0 9,3 11,2 11,0 11,8 12,1 15,0 9,4 frais divers de promotion 19,4 14,9 10,9 23,9 22,7 24,4 23,7 17,1 29,9 21,5 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Par rapport à 2012, la part des dépenses d’achats d’espaces publicitaires pour les documentaires progresse (48,4 % en 2013, contre 30,7 % en 2012) mais est légèrement inférieure à l’ensemble des films (49,9 %). Les coûts de distribution par copie des films documentaires sont plus élevés que ceux des films de fiction et d’animation au cours des dix dernières années. Ils sont en moyenne 1,3 fois plus élevés que pour les films de fiction et pour les films d’animation. En 2013, les frais d’édition par copie diminuent de 18,2 % par rapport à 2012, pour atteindre 4 377 €. Après une baisse en 2012, les frais moyens d’édition par film documentaire progressent de nouveau pour atteindre 253,4 K€ en 2013, en raison notamment d’une hausse du nombre moyen de copies par film.
  24. 24. 24 Les coûts de distribution des films français en 2013 IV. Structure des coûts de distribution selon le nombre de copies A. Structure générale selon le nombre de copies Jusqu’en 2006, la combinaison de sortie moyenne des films d’initiative française agréés progresse, passant de 179 copies en 2004 à 191 copies en 2006, soit une augmentation de 6,7 %. En 2007, elle recule nettement, pour atteindre 177 copies. La combinaison de sortie moyenne augmente de nouveau en 2008, à 187 copies. En effet, des films à fort potentiel sortent en 2008, tels que Astérix aux Jeux Olympiques (964 copies), Disco (813 copies) ou Bienvenue chez les Ch’tis (804 copies). En 2010, la combinaison moyenne de sortie est en baisse par rapport à 2009 à 154 copies. 2010 ne compte aucune sortie à plus de 800 copies. En 2011, la combinaison moyenne de sortie progresse de 24,0 % par rapport à 2010 à 191 copies, notamment grâce à Rien à déclarer (937 copies). En 2013, la combinaison moyenne de sortie des films d’initiative française augmente de 7,7 % par rapport à 2012 à 193 copies. La sortie de Belle et Sébastien sur 837 copies explique en partie cette hausse. L’évolution annuelle des frais moyens d’édition est comparable à celle de la combinaison moyenne de sortie : progression entre 2004 et 2006, recul sensible en 2007, nouvelle augmentation en 2008 avec stabilisation en 2009, diminution en 2010 suivi d’une hausse en 2011 et 2013 (cf. page 12). Combinaison moyenne de sortie des films d’initiative française (nombre de copies 1 ) 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les coûts de distribution d’un film progressent à mesure que le nombre de copies augmente. En 2013, les films sortis sur moins de 10 copies présentent un coût de distribution moyen de 62,5 K€ (69,0 K€ en 2012) et les films sortis sur 100 à 200 copies un coût de distribution près de sept fois supérieur à 437,4 K€ (515,2 K€ en 2012). Le coût moyen de distribution dépasse 1,5 M€ en moyenne pour les films sortis sur au moins 400 copies. 179 182 191 177 187 184 154 191 179 193 130 140 150 160 170 180 190 200 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
  25. 25. Les coûts de distribution des films français en 2013 25 Coûts moyens de distribution par film selon le nombre de copies 1 (K€) 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. La structure des coûts de distribution d’un film d’initiative française varie selon sa combinaison de sortie. La part des frais techniques est inférieure à la moyenne pour les films sortis sur moins de 100 copies (20,1 % en moyenne, contre 23,1 % pour l’ensemble des films en 2013), alors qu’elle représente 26,8 % pour les films sortis sur 100 à 200 copies. L’envergure du film et son niveau d’exposition dans les salles sont des facteurs qui pèsent sur les frais techniques. En 2013, la part des frais techniques progresse de manière linéaire à mesure que le nombre de copies augmente pour les films sortis sur moins de 10 copies et jusqu’à 200 copies. A partir de 200 copies, la part des frais techniques diminue à mesure que le nombre de copies augmente. Structure des coûts de distribution des films d’initiative française selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. 69,0 111,0 211,2 515,2 871,7 1 997,4 590,2 62,5 106,4 260,9 437,4 896,5 1 628,9 599,4 00,0 500,0 1 000,0 1 500,0 2 000,0 <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble 2012 2013 12,8 18,4 22,1 26,8 23,9 22,0 23,1 27,2 40,4 48,3 48,1 50,6 51,4 49,9 20,6 14,9 10,5 7,6 11,4 11,5 11,1 39,5 26,3 19,1 17,6 14,1 15,0 15,9 0% 20% 40% 60% 80% 100% <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble frais techniques achats d'espaces matériel publicitaire frais divers de promotion
  26. 26. 26 Les coûts de distribution des films français en 2013 La part des moyens financiers dévolus à la promotion des films et plus particulièrement aux achats d’espaces publicitaires augmente à mesure que le nombre de copies croît. Ainsi, un film français sortant sur plus de 100 copies bénéficiera-t-il d’une campagne publicitaire d’envergure, afin d’optimiser la visibilité du film sur les différents médias (50,6 % des frais d’édition totaux sont consacrés aux achats d’espaces publicitaires pour les films à plus de 100 copies en 2013, contre 48,1 % en 2012). Au contraire, les films à petite combinaison de sortie (moins de 10 copies) vont davantage miser sur les relations presse et effectuer un travail de proximité avec les salles (organisation d’avant-premières, rencontres avec le réalisateur, etc.). Ces frais de promotion divers représentent 39,5 % des frais d’édition en moyenne pour cette catégorie de films en 2013. Acheter de l’espace publicitaire représente un coût important pour ces films à petite combinaison de sortie dont le budget de distribution atteint en moyenne 62 460 € en 2013 (68 970 € en 2012). Coûts de distribution des films selon le nombre de copies 1 en 2013 <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble totaux nombre de films 16 34 25 29 43 25 172 nombre de copies 93 890 1 878 4 417 12 693 13 250 33 221 coûts de distribution (M€) 1,00 3,62 6,52 12,68 38,55 40,72 103,10 frais techniques 0,13 0,66 1,44 3,40 9,23 8,96 23,82 achats d'espaces 0,27 1,46 3,15 6,10 19,49 20,94 51,40 matériel publicitaire 0,21 0,54 0,68 0,96 4,38 4,70 11,46 frais divers de promotion 0,39 0,95 1,25 2,23 5,45 6,13 16,40 structure (%) frais techniques 12,8 18,4 22,1 26,8 23,9 22,0 23,1 achats d'espaces 27,2 40,4 48,3 48,1 50,6 51,4 49,9 matériel publicitaire 20,6 14,9 10,5 7,6 11,4 11,5 11,1 frais divers de promotion 39,5 26,3 19,1 17,6 14,1 15,0 15,9 moyennes par film (K€) nombre moyen de copies 6 26 75 152 295 530 193 coûts moyens de distribution 62,46 106,40 260,92 437,36 896,52 1 628,91 599,40 frais techniques 7,96 19,55 57,68 117,10 214,70 358,48 138,51 achats d'espaces 16,96 42,95 125,97 210,20 453,23 837,50 298,86 matériel publicitaire 12,89 15,89 27,36 33,09 101,79 187,91 66,66 frais divers de promotion 24,64 28,00 49,91 76,96 126,80 245,02 95,37 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. B. Frais techniques En 2013, le tirage des copies capte 17,0 % des dépenses techniques tous films confondus (33,2 % en 2012). Cette part varie en fonction de la combinaison de sortie des films. Elle s’établit à 31,6 % pour les films à moins de 10 copies et à 16,1 % pour les films au-delà de 400 copies. Les contributions numériques, versées par les distributeurs aux exploitants de salles ou aux tiers investisseurs, sont intégrées aux coûts de distribution pour la première fois en 2012. Elles captent 67,5 % de l’ensemble des dépenses techniques en 2013 (46,5 % en 2012) et progressent à mesure que les combinaisons de sorties augmentent. Les contributions
  27. 27. Les coûts de distribution des films français en 2013 27 numériques représentent 37,0 % des frais techniques pour les films sortis sur moins de 10 copies, contre 70,2 % pour les films sortis sur 200 à 400 copies. Frais techniques selon le nombre de copies 1 en 2013 (K€) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble tirage de copies 40 145 219 660 1 552 1 441 4 058 - copies argentiques - - 0 5 1 1 7 - copies numériques 40 145 219 655 1 551 1 440 4 051 contributions numériques 47 351 953 2 188 6 476 6 072 16 088 films annonces 21 80 118 219 864 944 2 246 transport 13 70 133 192 181 147 738 stockage de copies 0 13 14 39 59 51 177 sous-titrage 2 2 2 3 13 13 36 doublage 94 86 294 474 autres frais techniques 3 2 2 7 frais techniques 127 665 1 442 3 396 9 232 8 962 23 824 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Pour les combinaisons de sortie supérieures à 400 copies, la part des films annonces est en moyenne supérieure à 10 % des frais techniques en 2013. En deçà de 50 copies, cette part excède également 10 % (jusqu’à 16,4 % pour les films de moins de 10 copies en 2013). Répartition des frais techniques selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les contributions numériques représentent la première dépense des frais techniques et captent 15,6 % des frais d’édition totaux (12,0 % en 2012). Sa part dans les coûts totaux de distribution croît à mesure que la combinaison de sortie augmente. Le tirage de copies capte 3,9 % de la totalité des frais d’édition en 2013 (8,6 % en 2012). Son poids est relativement stable selon la combinaison de sortie. Le tirage des films 31,6 21,9 15,2 19,4 16,8 16,1 17,0 37,0 52,8 66,1 64,4 70,2 67,8 67,5 16,4 12,1 8,2 6,4 9,4 10,5 9,4 10,5 10,6 9,2 5,7 2,0 1,6 3,1 0% 20% 40% 60% 80% 100% <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble tirage de copies contributions numériques films annonces transport stockage de copies sous-titrage doublage autres frais de laboratoire
  28. 28. 28 Les coûts de distribution des films français en 2013 annonces est la troisième dépense la plus importante sur ce poste (2,2 % des frais d’édition tous films confondus, contre 3,0 % en 2012). Les autres frais techniques apparaissent marginaux dans le budget global de sortie d’un film d’initiative française. Doublage et sous-titrage concernent respectivement 10 et 17 films en 2013. Part des frais techniques dans le coût total de distribution selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble tirage de copies 4,0 4,0 3,4 5,2 4,0 3,5 3,9 - copies argentiques 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 - copies numériques 4,0 4,0 3,4 5,2 4,0 3,5 3,9 contributions numériques 4,7 9,7 14,6 17,2 16,8 14,9 15,6 films annonces 2,1 2,2 1,8 1,7 2,2 2,3 2,2 transport 1,3 1,9 2,0 1,5 0,5 0,4 0,7 stockage de copies 0,0 0,4 0,2 0,3 0,2 0,1 0,2 sous-titrage 0,2 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 doublage 0,0 0,0 0,0 0,7 0,2 0,7 0,5 autres frais techniques 0,3 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 frais techniques 12,8 18,4 22,1 26,8 23,9 22,0 23,1 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. C. Achats d’espaces publicitaires L’affichage est la première dépense publicitaire. Il permet d’optimiser la visibilité d’un film avant sa sortie en salles. Il concentre 45,8 % des dépenses en achats d’espaces en 2013 (51,2 % en 2012). Cette part est fortement dépendante de la combinaison de sortie des films. Il existe un seuil à partir duquel une campagne d’affichage s’impose dans la distribution d’un film : en effet, au-delà de 50 copies, sa part dépasse 39,0 % des dépenses en achats d’espaces publicitaires, contre 21,9 % pour les films distribués sur moins de 10 copies et 28,8 % pour ceux distribués sur 10 à 50 copies. Ce seuil met en évidence la nécessité d’un potentiel commercial minimum pour investir dans ce type de publicité. Par rapport à 2012, la proportion de films ayant bénéficié d’une campagne d’affichage en 2013 est en légère baisse (84,9 % des films en 2013, 85,9 % en 2012). Achats d’espaces publicitaires selon le nombre de copies 1 en 2013 (K€) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble affichage 59 420 1 227 3 067 8 378 10 411 23 562 cinéma 27 213 633 1 124 4 596 4 499 11 092 internet 43 195 379 664 2 795 2 220 6 296 presse 128 499 554 844 1 479 1 759 5 264 radio 2 87 156 147 426 633 1 449 télévision 11 27 44 298 286 666 autres achats d’espaces 12 36 174 206 1 516 1 129 3 074 achats d’espaces publicitaires 271 1 460 3 149 6 096 19 489 20 938 51 404 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  29. 29. Les coûts de distribution des films français en 2013 29 Pour les petites combinaisons (en deçà de 50 copies), les distributeurs privilégient deux supports publicitaires : la presse et internet. En effet, l’achat d’encarts publicitaires dans la presse constitue plus de 45 % des dépenses en achats d’espaces pour les films à moins de 10 copies (47,0 % en 2013, 51,8 % en 2012) et plus de 30 % pour les films disposant de 10 à 50 copies (34,2 % en 2013 et 2012). Internet s’impose également comme un support privilégié pour les petites combinaisons de sortie (13,3 % des dépenses d’achats d’espaces pour les films dont la combinaison de sortie est comprise entre 10 et 50 copies en 2013, 15,9 % pour les films à moins de 10 copies). Parmi les autres supports publicitaires, les achats d’espaces publicitaires sur les écrans de cinéma concernent davantage les films sortant sur plus de 50 copies (plus de 18 % des dépenses en achats d’espaces publicitaires). La publicité radiophonique est plus souvent mobilisée pour les films sortis sur 10 à 50 copies (5,9 % des dépenses en achats d’espaces publicitaires, contre 2,8 % tous films confondus) et ceux sortis sur 50 à 100 copies (4,9 %). La télévision demeure un support de publicité très marginal (1,3 % des dépenses des achats d’espaces). Le décret du 27 mars 1992 interdit en effet toute publicité à la télévision pour les films distribués en salles. Ce décret ne s’appliquant pas aux chaînes par abonnement à « option cinéma » et à la télévision de rattrapage, quelques dépenses sont réalisées chaque année sur ce média. Répartition des achats d’espaces publicitaires selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Si les achats d’espaces publicitaires captent globalement 49,9 % des dépenses totales de distribution en 2013, l’affichage en représente 22,9 % (23,9 % en 2012), la publicité en salles 10,8 % (9,5 % en 2012) et internet 6,1 % (4,6 % en 2012). 21,9 28,8 39,0 50,3 43,0 49,7 45,8 10,0 14,6 20,1 18,4 23,6 21,5 21,6 15,9 13,3 12,0 10,9 14,3 10,6 12,2 47,0 34,2 17,6 13,8 7,6 8,4 10,2 0,6 5,9 4,9 2,4 2,2 3,0 2,8 0% 20% 40% 60% 80% 100% <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble affichage cinéma internet presse radio télévision autres
  30. 30. 30 Les coûts de distribution des films français en 2013 Part des achats d’espaces publicitaires dans le coût de distribution total selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble affichage 6,0 11,6 18,8 24,2 21,7 25,6 22,9 cinéma 2,7 5,9 9,7 8,9 11,9 11,0 10,8 internet 4,3 5,4 5,8 5,2 7,3 5,5 6,1 presse 12,8 13,8 8,5 6,7 3,8 4,3 5,1 radio 0,2 2,4 2,4 1,2 1,1 1,6 1,4 télévision 0,0 0,3 0,4 0,3 0,8 0,7 0,6 autres achats d’espaces 1,3 1,0 2,7 1,6 3,9 2,8 3,0 achats d’espaces publicitaires 27,2 40,4 48,3 48,1 50,6 51,4 49,9 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. D. Dépenses en matériel publicitaire Support promotionnel incontournable quel que soit le film, l’affiche impacte fortement les frais d’édition des films à combinaison de sortie inférieure à 200 copies car sa fabrication est coûteuse. La création et la fabrication des affiches concentrent plus de 45 % des dépenses totales en matériel publicitaire pour les films à moins de 200 copies. Au-delà de 200 copies, son poids décroît à mesure que le nombre de copies augmente (entre 34 % et 38 % en 2013). Dépenses en matériel publicitaire selon le nombre de copies 1 en 2013 (K€) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble création d’affiches 63 171 184 322 879 742 2 361 frais techniques affiches 32 135 227 258 787 868 2 307 création film annonce 61 100 81 81 515 405 1 243 création site internet 16 61 15 88 168 236 583 photos exploitation 4 2 5 19 130 115 275 divers matériel 31 72 172 191 1 897 2 333 4 696 matériel publicitaire 206 540 684 960 4 377 4 698 11 465 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. En 2013, la création d’un site internet représente 11,2 % des coûts en matériel publicitaire pour les films de 10 à 50 copies, alors que cette part est comprise entre 2,2 % et 9,1 % pour les films à plus de 50 copies. 94 films sur 177 (53,1 %) avaient recours à cet outil promotionnel en 2012, contre 81 sur 172 en 2013 (47,1 %). Tous films d’initiative française confondus, la création d’un site internet capte en moyenne 5,1 % des dépenses en matériel publicitaire en 2013 (5,6 % en 2012).
  31. 31. Les coûts de distribution des films français en 2013 31 Répartition des dépenses en matériel publicitaire selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Pour les petites combinaisons de sortie, les coûts relatifs aux affiches sont particulièrement importants. Ainsi, les dépenses en matériel promotionnel cumulent-elles 20,6 % des coûts totaux de distribution des films à moins de 10 copies, dont 6,3 % pour les seules affiches. Part des dépenses en matériel publicitaire dans le coût de distribution total selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble création d’affiches 6,3 4,7 2,8 2,5 2,3 1,8 2,3 frais techniques affiches 3,2 3,7 3,5 2,0 2,0 2,1 2,2 création film annonce 6,1 2,8 1,2 0,6 1,3 1,0 1,2 création site internet 1,6 1,7 0,2 0,7 0,4 0,6 0,6 photos exploitation 0,4 0,1 0,1 0,2 0,3 0,3 0,3 divers matériel 3,1 2,0 2,6 1,5 4,9 5,7 4,6 matériel publicitaire 20,6 14,9 10,5 7,6 11,4 11,5 11,1 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. E. Frais divers de promotion La répartition des frais divers de promotion (presse, avant-première, frais de tournée,…) révèle les stratégies de distribution pour promouvoir les films parallèlement à la publicité classique, promotion permettant le cas échéant d’initier un bouche-à-oreille favorable. Les frais promotionnels divers sont majoritairement captés par les dépenses liées à la communication évènementielle autour du film (12,5 % pour les animations et les réceptions en 2013, 18,9 % en 2012), aux frais de tournée et de déplacement (27,0 % en 2013, 23,5 % en 2012), aux honoraires de l’attaché de presse (19,1 % en 2013, 16,3 % en 2012) ainsi qu’à l’organisation d’avant-premières (5,2 % en 2013, 4,4 % en 2012). 30,7 31,7 26,9 33,6 20,1 15,8 20,6 15,3 24,9 33,2 26,9 18,0 18,5 20,1 29,4 18,5 11,9 8,4 11,8 8,6 10,8 7,9 11,2 2,2 9,1 3,8 5,0 5,1 15,1 13,3 25,1 19,9 43,3 49,7 41,0 0% 20% 40% 60% 80% 100% <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble création d'affiches frais techniques affiches création film annonce création site internet photos exploitation divers matériel
  32. 32. 32 Les coûts de distribution des films français en 2013 Frais divers de promotion selon le nombre de copies 1 en 2013 (K€) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble animations & réceptions 26 75 137 230 589 1 001 2 058 documentation 3 12 38 61 159 58 332 honoraires attaché de presse 155 317 379 573 1 037 665 3 125 impression dossiers de presse 40 63 81 135 270 402 990 invitations avant-première 20 43 20 42 148 587 860 invitations presse 7 15 15 70 236 324 668 location salles de projection 38 102 135 192 287 168 921 photos de presse 0 2 1 4 11 81 99 frais de tournée – déplacements 44 122 206 750 1 577 1 735 4 434 divers 61 203 235 175 1 138 1 104 2 916 frais divers de promotion 394 952 1 248 2 232 5 452 6 126 16 403 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. L’organisation de réceptions mobilise davantage de frais à mesure que le plan de sortie s’élargit (moins de 10 % pour les films à moins de 50 copies en 2013, contre 16,3 % pour les films à plus de 40 copies). Le travail d’un attaché de presse étant nécessaire quel que soit le type de film, ses honoraires vont impacter davantage les petites sorties (39,4 % des frais totaux engagés sur les films à moins de 10 copies, contre 10,9 % pour les films sortant sur plus de 400 copies en 2013). La part des frais de tournée et déplacements augmente avec le nombre de copies (11,2 % pour les films à moins de 10 copies, 28,3 % pour les films à plus de 400 copies en 2013). Répartition des frais divers de promotion selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. 6,5 7,9 11,0 10,3 10,8 16,3 12,5 0,7 1,3 3,0 2,7 2,9 1,0 2,0 39,4 33,2 30,4 25,7 19,0 10,9 19,1 10,2 6,6 6,5 6,1 4,9 6,6 6,0 5,1 4,5 1,6 1,9 2,7 9,6 5,2 9,6 10,7 10,8 8,6 5,3 2,7 5,6 11,2 12,8 16,5 33,6 28,9 28,3 27,0 17,3 23,0 20,1 11,1 25,4 24,7 22,4 0% 20% 40% 60% 80% 100% <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble animation & réception documentation honoraires attaché de presse impression dossiers de presse invitations avant-première location salles de projections frais de tournée-déplacements divers
  33. 33. Les coûts de distribution des films français en 2013 33 Les diverses dépenses de promotion sont essentielles pour les films distribués sur moins de 50 copies qui accèdent moins facilement à l’affichage publicitaire. Les divers frais de promotion représentent 39,5 % du coût total de distribution pour les films à moins de 10 copies en 2013 (29,5 % en 2012) dont 20,3 % pour les seules relations presse (honoraires attaché de presse + impression dossier de presse + invitation presse + photos de presse). Les films sortis sur plus de 100 copies consacrent proportionnellement moins de dépenses aux frais promotionnels divers (moins de 18 % en 2013, moins de 16 % en 2012). Pour des raisons de coût et d’impact, les distributeurs de ces films arbitrent en effet davantage en faveur des achats d’espaces publicitaires. Part des frais divers de promotion dans le coût de distribution total selon le nombre de copies 1 en 2013 (%) <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble animations & réceptions 2,6 2,1 2,1 1,8 1,5 2,5 2,0 documentation 0,3 0,3 0,6 0,5 0,4 0,1 0,3 honoraires attaché de presse 15,6 8,7 5,8 4,5 2,7 1,6 3,0 impression dossiers de presse 4,0 1,7 1,2 1,1 0,7 1,0 1,0 invitations avant-première 2,0 1,2 0,3 0,3 0,4 1,4 0,8 invitations presse 0,7 0,4 0,2 0,6 0,6 0,8 0,6 location salles de projection 3,8 2,8 2,1 1,5 0,7 0,4 0,9 photos de presse 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,2 0,1 frais de tournée - déplacements 4,4 3,4 3,2 5,9 4,1 4,3 4,3 divers 6,1 5,6 3,6 1,4 3,0 2,7 2,8 frais divers de promotion 39,5 26,3 19,1 17,6 14,1 15,0 15,9 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  34. 34. 34 Les coûts de distribution des films français en 2013 V. Structure des coûts de distribution selon le coût de production des films Le CNC dispose des coûts de production de 1 629 films parmi les 1 681 films d’initiative française sortis entre 2004 et 2013 (96,9 %). Ces données sont issues des dossiers d’agrément de production. Dans les analyses qui suivent, les coûts de production et de distribution ont été additionnés afin d’appréhender le coût définitif d’un film au moment de sa sortie en salles. A. Coûts de distribution selon le coût de production Le budget consacré à la distribution d’un film est étroitement corrélé à son coût de production. En 2013, un film dont le coût de production est inférieur à 1 M€ présente un coût moyen de distribution de 84,6 K€ (99,9 K€ en 2012), quand un film dont le coût de production dépasse 15 M€ affiche en moyenne des frais d’édition 20 fois supérieurs (1,69 M€ en 2013, 2,42 M€ en 2012). Coûts moyens de distribution par film selon le coût de production (K€) Base : 173 films sortis en 2012, 165 films sortis en 2013. Source : CNC. Le poids des postes de dépenses de distribution est également dépendant du coût de production des films. Les frais techniques représentent en moyenne 23,1 % du coût de distribution d’un film d’initiative française en 2013 (25,8 % en 2012) et 2,3 % de son coût définitif (2,5 % en 2012). Leur poids est plus élevé pour les films dont le coût de production est supérieur à 1 M€ (entre 21 % et 26 % du coût de distribution) et plus faible pour les films dont le coût de production est inférieur à 1 M€ (moins de 17 % du coût de distribution). 99,9 155,5 414,4 700,6 1 052,8 2 418,8 601,1 84,6 202,1 431,4 678,7 1 189,4 1 685,2 618,4 00,0 500,0 1 000,0 1 500,0 2 000,0 2 500,0 3 000,0 <1M€ 1-2,5M€ 2,5-4M€ 4-7M€ 7-15M€ >15M€ ensemble 2012 2013
  35. 35. Les coûts de distribution des films français en 2013 35 Structure des coûts de distribution des films d’initiative française selon le coût de production en 2013 (%) Base : 165 films sortis en 2013. Source : CNC. A partir de 1 M€ de coût de production, la part des achats d’espaces s’élève à plus de 45 % en 2013. Elle est beaucoup plus faible pour les films dont le coût de production est inférieur à 1 M€, avec 36,7 % des coûts de distribution et 5,9 % des coûts définitifs. Au-delà de 1 M€ de coût de production, le poids des dépenses en matériel publicitaire est également homogène à 11,1 % du coût de distribution et 1,1 % du coût définitif quel que soit le coût de production. En deçà de 1 M€, la part des dépenses en matériel publicitaire est plus forte à 16,7 % des coûts de distribution et 2,7 % des coûts définitifs en 2013. Les frais divers de promotion représentent en moyenne 15,8 % des coûts de distribution en 2013 (16,4 % en 2012) et 1,6 % des coûts définitifs (1,6 % en 2012). Cette part est de 30,0 % pour les films dont le budget de production est inférieur à 1 M€ (4,9 % des coûts définitifs) et de 15,5 % pour les films dont le budget de production excède 15 M€ (1,2 % des coûts définitifs). 16,6 25,1 24,5 24,2 23,1 21,4 23,1 36,7 45,6 49,4 49,6 51,0 51,7 50,0 16,7 9,6 9,2 12,2 10,4 11,5 11,1 30,0 19,6 16,9 14,0 15,5 15,5 15,8 0% 20% 40% 60% 80% 100% <1M€ 1-2,5M€ 2,5-4M€ 4-7M€ 7-15M€ >15M€ ensemble frais techniques achats d'espaces matériel publicitaire frais divers de promotion
  36. 36. 36 Les coûts de distribution des films français en 2013 Coûts de distribution et coût définitif des films selon le coût de production en 2013 <1M€ 1M€-2,5M€ 2,5M€-4M€ 4M€-7M€ 7M€-15M€ >15M€ ensemble totaux nombre de films 30 29 23 42 28 13 165 nombre de copies 1 509 1 887 3 243 9 848 10 766 6 682 32 935 coûts définitifs (M€) 15,68 51,23 85,15 254,57 311,69 288,56 1 006,89 coûts de distribution (M€) 2,54 5,86 9,92 28,51 33,30 21,91 102,04 frais techniques 0,42 1,47 2,43 6,91 7,70 4,68 23,61 achats d’espaces 0,93 2,67 4,90 14,15 17,00 11,32 50,98 matériel publicitaire 0,42 0,57 0,92 3,47 3,46 2,51 11,34 frais divers de promotion 0,76 1,15 1,67 3,98 5,15 3,40 16,11 part dans le coût définitif (%) 16,2 11,4 11,7 11,2 10,7 7,6 10,1 frais techniques 2,7 2,9 2,9 2,7 2,5 1,6 2,3 achats d’espaces 5,9 5,2 5,8 5,6 5,5 3,9 5,1 matériel publicitaire 2,7 1,1 1,1 1,4 1,1 0,9 1,1 frais divers de promotion 4,9 2,2 2,0 1,6 1,7 1,2 1,6 moyennes par film nombre moyen de copies 17 65 141 234 385 514 200 coût définitif moyen (M€) 0,52 1,77 3,70 6,06 11,13 22,20 6,10 coûts moyens de distribution (M€) 0,08 0,20 0,43 0,68 1,19 1,69 0,62 Base : 165 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. B. Coûts moyens de distribution par copie selon le coût de production Au-delà de 1 M€, le coût moyen de distribution par copie des films d’initiative française apparait peu dépendant du budget de production. S’il s’établit à 3 098 € en moyenne tous films confondus en 2013 (3 286 € en 2012), il est néanmoins nettement supérieur pour les films à moins de 1 M€ (4 984 € par copie). Cette différence s’explique notamment par des frais techniques plus élevés (828 € par copie, contre 717 € tous films confondus), du fait de la forte corrélation existant entre un budget de production peu important et une faible combinaison de sortie. Cette corrélation explique également que pour les films dont le coût de production est inférieur à 1 M€, le coût moyen par copie du matériel publicitaire et celui des frais divers de promotion sont plus élevés (respectivement 832 € et 1 496 € par copie, contre 344 € et 489 € tous films confondus en 2013). La relation entre le coût de production d’un film et son budget de sortie est moins évidente pour les autres tranches de coût. Coûts moyens de distribution par copie 1 selon le coût de production en 2013 (€) <1 M€ 1-2,5 M€ 2,5-4 M€ 4-7 M€ 7-15 M€ >15 M€ ensemble frais techniques 828 779 749 702 715 701 717 achats d’espaces 1 828 1 418 1 512 1 437 1 579 1 694 1 548 matériel publicitaire 832 300 282 352 321 376 344 frais divers de promotion 1 496 610 516 404 478 508 489 coûts de distribution 4 984 3 106 3 060 2 895 3 093 3 279 3 098 Base : 165 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  37. 37. Les coûts de distribution des films français en 2013 37 C. Part des coûts de distribution dans le coût définitif Sur les dix années étudiées, les frais d’édition d’un film d’initiative française représentent en moyenne plus de 10 % de son coût définitif (coût de production + coût de distribution). Sur la période, cette part reste stable. Elle s’accroit de manière continue entre 2004 et 2007, passant de 11,1 % à 13,1 %, pour baisser de manière significative en 2007 (9,9 %) puis en 2010 à 9,2 %. Après la baisse observée en 2010, la part des frais d’édition dans le coût définitif augmente en 2011 pour atteindre 10,4 %. En 2013, la part des coûts de distribution est en légère hausse par rapport à 2012 à 10,1 % (9,8 % en 2012). Ce phénomène s’explique par une baisse des coûts de production, qui passent de 5,2 M€ en 2012 à 5,0 M€ en 2013 en moyenne par film, soit une diminution de 4,0 %. En effet, 2013 ne compte aucun film d’initiative française dont le coût de production dépasse 30 M€, contre trois films en 2012. Structure des coûts définitifs 1 des films (%) Base : 1 629 films sortis entre 2004 et 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. Source : CNC. La part des coûts de distribution dans le coût définitif d’un film varie de manière non linéaire selon le montant du coût de production. En effet, les coûts de distribution pèsent davantage sur les films à petit budget (budget de production inférieur à 1 M€). Pour ces films, les coûts de distribution représentent en moyenne 16,2 % du coût définitif du film en 2013 (18,3 % en 2012). Au-delà d’un budget de production de 2,5 M€, la part des frais d’édition dans le coût définitif diminue progressivement à mesure que le budget de production du film augmente : 11,7 % pour les films dont le budget de production est compris entre 2,5 M€ et 4 M€ (11,1 % en 2012) et 7,6 % pour ceux dont le budget de production est supérieur à 15 M€ (7,9 % en 2012). 11,1 11,9 12,7 13,1 9,9 10,7 9,2 10,4 9,8 10,1 88,9 88,1 87,3 86,9 90,1 89,3 90,8 89,6 90,2 89,9 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 coûts de distribution coûts de production
  38. 38. 38 Les coûts de distribution des films français en 2013 Part des coûts de distribution dans le coût définitif 1 des films selon le coût de production (%) Base : 173 films sortis en 2012, 165 films sortis en 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. Source : CNC. Coûts de distribution dans le coût définitif 1 des films 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 totaux (M€) films 160 147 153 159 161 174 179 158 173 165 nombre de copies 2 29 311 27 160 29 842 29 131 31 031 32 267 27 962 30 892 31 644 32 935 coûts définitifs (M€) 923,6 840,1 887,4 807,4 1 114,9 1 058,3 1 052,6 1 044,7 1 056,2 1 006,9 coûts de distribution (M€) 102,6 99,8 112,8 105,8 110,5 113,0 96,9 108,8 104,0 102,0 frais techniques 33,4 31,3 34,7 33,0 36,0 35,5 30,3 30,2 26,8 23,6 achats d’espaces 46,4 45,1 49,5 48,1 48,0 50,9 42,5 50,0 48,7 51,0 matériel publicitaire 7,2 8,2 11,6 9,5 9,7 9,6 9,4 11,0 11,5 11,3 frais divers de promotion 15,7 15,2 16,9 15,2 16,8 16,9 14,6 17,6 17,0 16,1 part dans le coût définitif (%) 11,1 11,9 12,7 13,1 9,9 10,7 9,2 10,4 9,8 10,1 frais techniques 3,6 3,7 3,9 4,1 3,2 3,4 2,9 2,9 2,5 2,3 achats d’espaces 5,0 5,4 5,6 6,0 4,3 4,8 4,0 4,8 4,6 5,1 matériel publicitaire 0,8 1,0 1,3 1,2 0,9 0,9 0,9 1,1 1,1 1,1 frais divers de promotion 1,7 1,8 1,9 1,9 1,5 1,6 1,4 1,7 1,6 1,6 moyennes par film nombre moyen de copies 183 185 195 183 193 185 156 196 183 200 coût définitif moyen (M€) 5,77 5,72 5,80 5,08 6,92 6,08 5,88 6,61 6,10 6,10 coûts moyens de distribution (M€) 0,64 0,68 0,74 0,67 0,69 0,65 0,54 0,69 0,60 0,62 Base : 1 629 films sortis entre 2004 et 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. 2 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. 18,3 8,2 11,1 11,5 9,9 7,9 9,8 16,2 11,4 11,7 11,2 10,7 7,6 10,1 0 5 10 15 20 <1 M€ 1-2,5 M€ 2,5-4 M€ 4-7 M€ 7-15 M€ >15 M€ ensemble 2012 2013
  39. 39. Les coûts de distribution des films français en 2013 39 D. Coûts de distribution dans le coût définitif des films selon le nombre de copies Le coût définitif moyen d’un film d’initiative française (coût de production + coût de distribution) s’établit à 6,10 M€ pour les films de 2013 (comme en 2012). Le coût définitif moyen par film progresse de manière continue à mesure que le nombre de copies augmente. Ainsi, un film sortant sur moins de 10 copies présente-t-il un coût définitif moyen de 0,65 M€ en 2013 (0,82 M€ en 2012), coût qui atteint 16,40 M€ pour les films à plus de 400 copies (20,10 M€ en 2012). Coût définitif 1 moyen par film selon le nombre de copies 2 (M€) Base : 173 films sortis en 2012, 165 films sortis en 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. 2 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Cette corrélation existe également au niveau de la part du coût définitif captée par les frais d’édition mais de façon moins marquée. En 2013, les coûts de distribution représentent 9,6 % du coût définitif des films distribués sur moins de 10 copies (8,0 % en 2012), contre 11,5 % pour les films sortis sur 200 à 400 copies (10,8 % en 2012) et 9,9 % au-delà de 400 copies (9,9 % en 2012). Part des coûts de distribution dans le coût définitif 1 des films selon le nombre de copies 2 (%) Base : 173 films sortis en 2012, 165 films sortis en 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. 2 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. 0,82 1,18 2,80 6,07 8,07 20,10 6,10 0,65 1,08 3,28 5,05 7,77 16,40 6,10 0,00 5,00 10,00 15,00 20,00 25,00 <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble 2012 2013 8,0 9,5 7,6 8,5 10,8 9,9 9,89,6 9,6 8,0 8,7 11,5 9,9 10,1 0 2 4 6 8 10 12 <10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble 2012 2013
  40. 40. 40 Les coûts de distribution des films français en 2013 Coûts de distribution et coûts définitifs 1 des films selon le nombre de copies 2 en 2013 0-10 10-50 50-100 100-200 200-400 >400 ensemble totaux nombre de films 14 31 24 28 43 25 165 nombre de copies 84 802 1 813 4 293 12 693 13 250 32 935 coûts définitifs (M€) 9,1 33,4 78,8 141,5 334,1 409,9 1 006,9 coûts de distribution (M€) 0,87 3,20 6,32 12,38 38,55 40,72 102,04 frais techniques 0,12 0,59 1,40 3,31 9,23 8,96 23,61 achats d’espaces 0,24 1,30 3,06 5,95 19,49 20,94 50,98 matériel publicitaire 0,18 0,50 0,66 0,93 4,38 4,70 11,34 frais divers de promotion 0,34 0,82 1,20 2,18 5,45 6,13 16,11 part dans le coût définitif (%) 9,6 9,6 8,0 8,7 11,5 9,9 10,1 frais techniques 1,3 1,8 1,8 2,3 2,8 2,2 2,3 achats d’espaces 2,6 3,9 3,9 4,2 5,8 5,1 5,1 matériel publicitaire 1,9 1,5 0,8 0,7 1,3 1,1 1,1 frais divers de promotion 3,8 2,4 1,5 1,5 1,6 1,5 1,6 moyennes par film nombre moyen de copies 6 26 76 153 295 530 200 coût définitif moyen (M€) 0,65 1,08 3,28 5,05 7,77 16,40 6,10 coûts moyens de distribution (M€) 0,06 0,10 0,26 0,44 0,90 1,63 0,62 Base : 165 films en 2013. 1 Coût définitif = coût de production + coût de distribution. 2 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC.
  41. 41. Les coûts de distribution des films français en 2013 41 VI. Structure des coûts de distribution selon les entrées réalisées A. Structure générale selon les entrées réalisées L’analyse des coûts de distribution selon le nombre d’entrées réalisées par les films met en évidence une plus ou moins forte adéquation entre les moyens mis en œuvre pour la promotion des œuvres d’initiative française et leur succès en salles. En 2013, les 172 films réalisent en moyenne 308 489 entrées (389 983 entrées en 2012). Plus de la moitié de ces films réalisent moins de 150 000 entrées (57,0 % en 2013, 58,8 % en 2012), soit 98 films en 2013 (104 en 2012). 60 films enregistrent moins de 50 000 entrées en 2013 (34,9 % en 2013, 40,7 % en 2012). Le million d’entrées est dépassé par 9,3 % des films (12,4 % en 2012) et le seuil des trois millions d’entrées par un seul film (4 en 2012). Entrées moyennes par film d’initiative française (milliers) 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 entrées 442,6 371,6 518,2 328,5 476,5 383,3 359,7 512,0 390,0 308,5 Base : 1 681 films sortis entre 2004 et 2013. Source : CNC. La structure des dépenses de distribution n’apparait pas totalement corrélée au nombre d’entrées réalisées en salles, sauf pour les tranches extrêmes d’entrées. En effet, si la combinaison de sortie ou le coût de production ont une incidence avérée sur la structure des coûts de distribution pour de nombreux films, il est difficile a posteriori de déterminer des structures de dépenses typiques en fonction du niveau d’entrées. Un même niveau d’entrées regroupera des films aux caractéristiques bien différentes. Toutefois, plus les films se situent dans les tranches extrêmes d’entrées, plus ils présentent une structure de coûts de distribution illustrant leur ambition de résultats en salles. Structure des coûts de distribution des films d’initiative française selon les entrées réalisées en 2013 (%) Base : 172 films sortis en 2013. Source : CNC. 19,6 25,6 22,5 23,1 27,9 20,9 22,0 25,8 23,1 41,3 51,0 49,8 49,2 48,0 53,8 52,0 46,1 49,9 14,0 9,6 10,1 13,8 10,1 11,2 10,8 10,2 11,1 25,1 13,9 17,6 13,9 14,1 14,1 15,2 17,9 15,9 0% 20% 40% 60% 80% 100% <50 000 50 000 - 150 000 150 000 - 300 000 300 000 - 500 000 500 000 - 700 000 700 000 - 1 million 1 à 3 millions >3 millions ensemble frais techniques achats d'espaces matériel publicitaire frais divers de promotion
  42. 42. 42 Les coûts de distribution des films français en 2013 En 2013, les films d’initiative française ayant réalisé plus de trois millions d’entrées sont sortis sur 578 copies en moyenne, avec un budget moyen de distribution de 1,87 M€. Par rapport à 2012, le nombre moyen de copies des films atteignant ce niveau d’entrées diminue : il était de 762 copies pour des frais moyen d’édition de 2,71 M€. Ces films concentrent 17,9 % de leurs dépenses dans les frais divers de promotion en 2013 (15,9 % tous films confondus) et 25,8 % dans les frais techniques (23,1 % tous films confondus). La part de dépenses captée par le matériel publicitaire est plus faible (10,2 % en 2013) que pour la totalité des films (11,1 %). Coûts de distribution des films selon le nombre d’entrées réalisées en 2013 <50 000 50 000- 150 000 150 000- 300 000 300 000- 500 000 500 000- 700 000 700 000- 1 million 1 million- 3 millions > 3 millions ensemble totaux (M€) nombre de films 60 38 30 16 7 5 15 1 172 nombre de copies 1 1 752 6 030 7 363 5 531 2 552 2 097 7 318 578 33 221 coûts de distribution 7,07 16,29 24,15 16,74 7,56 7,42 21,99 1,87 103,10 frais techniques 1,38 4,16 5,44 3,87 2,11 1,55 4,83 0,48 23,82 achats d’espaces 2,92 8,31 12,01 8,24 3,63 3,99 11,44 0,86 51,40 matériel publicitaire 0,99 1,56 2,44 2,31 0,76 0,83 2,38 0,19 11,46 frais divers de promotion 1,77 2,26 4,25 2,33 1,06 1,05 3,34 0,34 16,40 structure (%) frais techniques 19,6 25,6 22,5 23,1 27,9 20,9 22,0 25,8 23,1 achats d’espaces 41,3 51,0 49,8 49,2 48,0 53,8 52,0 46,1 49,9 matériel publicitaire 14,0 9,6 10,1 13,8 10,1 11,2 10,8 10,2 11,1 frais divers de promotion 25,1 13,9 17,6 13,9 14,1 14,1 15,2 17,9 15,9 moyennes par film (K€) nombre moyen de copies 29 159 245 346 365 419 488 578 193 coûts moyens de distribution 117,82 428,80 804,93 1 046,56 1 079,78 1 484,10 1 466,18 1 868,23 599,40 frais techniques 23,04 109,57 181,44 241,63 300,76 310,11 322,10 481,31 138,51 achats d’espaces 48,71 218,65 400,49 515,04 518,50 797,92 762,42 861,66 298,86 matériel publicitaire 16,55 41,05 81,40 144,12 108,63 166,37 158,78 190,06 66,66 frais divers de promotion 29,52 59,53 141,59 145,76 151,88 209,71 222,88 335,21 95,37 Base : 172 films sortis en 2013. 1 Copies = établissements programmés en première semaine. Source : CNC. Les films ayant réalisé entre 300 000 et 700 000 entrées présentent un budget moyen de distribution de 1 056,7 K€ en 2013. Cette catégorie regroupe des films au sort très divers. En effet, elle comprend des titres qui, à partir d’un budget de distribution limité, parviennent à trouver un large public. Elle compte également des films disposant de moyens plus ambitieux qui n’obtiennent pas les résultats escomptés (seuil du million d’entrées). En 2013, 8,7 % des films ayant réalisé entre 300 000 et 700 000 entrées disposent d’un budget de distribution inférieur à celui constaté tous films confondus (30,4 % en 2012). A l’opposé, 47,8 % des films atteignant ce niveau d’entrées en salles présentent plus de 1,0 M€ de dépenses de distribution (26,1 % en 2012). Deux films sortis en 2013 en sont la parfaite illustration. L’Apprenti Père Noël et le flocon magique présente l’un des plus faibles budgets de distribution des films de cette tranche d’entrées et parvient à réaliser plus de 600 000 entrées. Turf, avec un budget de distribution trois fois supérieur, rassemble moins de 400 000 entrées.

×