Rapport-Activite-COY11

30 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
30
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport-Activite-COY11

  1. 1. Rapport d’activités Conférence des Jeunes 3 Jours 9 Villes 7000 Participants
  2. 2. 2 Table des matières 1. La COY 11 en question 3 a. Qu’est-ce qu’une COY ? 3 b. Que s’est-il passé en 2015? 3 c. Pour quel objectif ? 3 2. Des chiffres, on veut des chiffres ! 4 3. Ceux qui ont porté la COY11 6 a. Avenir Climatique 6 b. CliMates 6 c. La Fédération du Scoutisme Français 6 d. Le REFEDD 7 e. Le WARN!, We Are Ready Now! 7 f. Les bénévoles 7 4. Proposer des solutions alternatives 8 a. Un événement débrouillard 8 b. Construire un événement inclusif 8 c. Construire un événement responsable 12 d. Explorer d’autres techniques de collaboration 12 5. Les 3 jours de la COY11 14 a. En France 14 b. A l’international 19 6. L’après COY11 21 a. La COY11 à la COP21 21 b. Le Manifeste 21 c. Make It Real 21 d. La mesure d’impact 22 e. Liens avec la COY12 22 7. Les Financements 23 Remerciements24
  3. 3. 3 1. La COY 11 en question a. Qu’est-ce qu’une COY ? Les jeunes sont présents depuis le début au sein des Conférences des Parties - Conference of Parties (COP) - organisée par le secrétariat général de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). En 2005, à Montréal, ils se rassemblent formellement autour d’un événement pour faire en- tendre leur voix, en amont de la COP 11, créant ainsi la première conférence des jeunes - Confe- rence of Youth (COY), puis tous les ans. Ces événements réunissaient entre 200 à 900 jeunes. En 2009, à Copenhague, le secrétariat de la CCNUCC, ainsi que l’ensemble des États Par- ties à la Convention reconnaissent les jeunes comme un groupe à part entière, accrédité à obser- ver les négociations à l’instar des chercheurs, ONGs, femmes, peuples indigènes, syndicats, autorités locales, agriculteurs et entreprises. Cette officialisation leur permet, entre autres, d’assister aux négo- ciations climatiques et d’y porter la voix des jeunes sous la bannière YouNGO1 pour Youth NGOs. b. Que s’est-il passé en 2015? Du 26 au 28 novembre, dans le hall 8 du Parc des Expositions de Villepinte, 4 000 jeunes de tous milieux sociaux, venant des 4 coins du monde, se sont réunis à Villepinte pour imaginer et créer la société de demain, bousculer les habitudes, conscients des limites de notre modèle de société. Dans le même temps, plus de 3 000 jeunes à travers les COYs locales - Tokyo, Montréal, Rabat, Antananarivo, Nouméa, Abomey Calavi, Ahmedabad, Florianopolis - se sont lancés dans la même dynamique pour se connecter, partager et galvaniser leurs territoires, conscients des mêmes limites. c. Pour quel objectif ? Porter un message positif commun : les jeunes sont prêts à agir maintenant Les changements climatiques sont liés à des problématiques globales qui ont bien un impact sur notre quotidien même si on ne s’en rend pas compte instantanément. Nous avons démontré, par la force de notre mobilisation, la qualité de nos interventions, des programmes, de la dynamique lancée, que nous étions porteurs de solutions concrètes et ce sur différentes échelles. Les voix des jeunes ont été entendues par la CCNUCC, dans les médias traditionnels, par les gouvernements locaux où se sont déroulés les COYs et par le grand public. 1 YOUNGO est un réseau dynamique de plus de 2 000 jeunes du monde entier. En France, CliMates, les Scouts et Guides de France (via leurs structures internationales) ainsi que le REFEDD y sont rattachés.
  4. 4. 4 Nouméa Tokyo Ahmedabad Abomey Calavi Rabat Paris Antananarivo Florianopolis Montréal 2. Des chiffres, on veut des chiffres ! 7000 Participants 690 Ateliers et Conférences 3 9 10 Dont plus de 3 000 dans les COYs locales. Et plus de 4 000 à Paris. Dont 400 à la COY de Paris Et 290 dans les COYs locales Trois jours Trois livrables Trois langues de communication Anglais, français, espagnol, et beaucoup plus avec COYs locales (japonais, hindi, arabe, portugais). 9 villes et 5 continents connectés Nous avons même eu une visio-conférence avec le Groenland ! Dix thématiques Vivre ensemble, Economie Finance, Emploi, Climat, Biosphère Géosphère, Energies, Participation citoyenne, Santé Bien être, Agriculture Alimentation, Modes de vie et Innovation Savoir-faire.
  5. 5. 5 200 601 20k€ 166 5k Bénévoles jour J à Paris COYsurfeurs hébergés 20 428 euros récoltés grâce au crowdfunding Mentions presses 5 000 mentions “J’aime” 93 Engagements multiples 406Nombre total d’engagements BeLeaf 46 Alimentation 58 Déchets 21 Conso responsable 26 Mobilité 21 Sensibilisation 25 Investissement indirect 100 Economies d’énergie Energie propre Investissement direct 10 6
  6. 6. 6 3. Ceux qui ont porté la COY11 a. Avenir Climatique Avenir Climatique est une association qui sensibilise les citoyens et en particulier les étudiants aux enjeux énergie/climat grâce à des actions adaptées et attractives. Elle réunit étudiants et jeunes actifs qui ont envie d’agir de manière concrète et optimiste sur ces enjeux. Basée à Paris, l’association évolue partout en France grâce à des branches locales dynamiques. b. CliMates Laboratoire international d’idées et d’actions, CliMates regroupe environ 150 étudiants et jeunes pro- fessionnels bénévoles dans plus de 40 pays. Leur but : créer des outils et des idées innovantes pour répondre au défi climatique de manière interdisciplinaire, collaborative et à l’échelle internationale. CliMates accompagne les jeunes dans leur désir de devenir acteur du changement, afin de catalyser la transition vers un modèle de société bas carbone. c. La Fédération du Scoutisme Français Elle rassemble cinq associations membres qui se réclament des buts, principes et méthodes du Scou- tisme tels que définis par les constitutions de l’AMGE et de l’OMMS. Ces associations appartiennent par l’intermédiaire de la fédération aux instances mondiales de Gui- disme et de Scoutisme. Reconnue d’utilité publique depuis 1948, indépendante de tout parti politique, la Fédération du Scoutisme Français affirme l’unité éducative du Scoutisme au service de la jeunesse en France.
  7. 7. 7 d. Le REFEDD Le RÉseau Français des Etudiants pour le Développement Durable est une association à la tête du réseau national d’une centaine d’associations étudiantes portant des projets de développement durable sur leur campus. Le REFEDD est convaincu que le monde étudiant est une force essentielle pour construire demain. Il a pour objectif d’avoir 100% d’étudiants formés et engagés pour le développement durable et 100% de campus durables. Il agit au travers de trois missions : rassembler, former et porter la voix des étudiants. e. Le WARN!, We Are Ready Now! Le WARN! est un mouvement d’individus composé de jeunes de tous milieux qui souhaitent promouvoir des solutions alternatives et créer des projets qui ont du sens. Le WARN! connecte chaque jeune aux solutions qui lui correspondent. Pour la COP21, le WARN! avait deux objectifs : • rendre désirables les solutions existantes face au changement climatique en connectant chaque jeune intéressé par le changement aux alternatives du quotidien qui lui correspondent ; • accélérer et rendre plus vertueux (notamment plus durables) des projets portés par les nouvelles générations. f. Les bénévoles La COY11 fût un événement construit par des jeunes, pour des jeunes. Une centaine de bénévoles ont participé à l’organisation en amont, développant les outils et la stratégie de communication, les procédures de décision, pensant la logistique, contactant les partenaires et faisant grandir la mobilisation nationale et internationale. Pour la plupart, étudiants ou jeunes actifs, la COY11 a été l’opportunité de mettre en pratique des savoirs, de mobiliser de nouvelles compétences, ainsi que de tester des concepts et des idées novatrices en termes de rassemblement de jeunes. 200 bénévoles de tous horizons se sont mobilisés le jour J pour concrétiser le plus grand rassemble- ment de jeunes autour des questions liées aux changements climatiques. Chiffre clefs : 1 009 385 euros, c’est le montant de la valorisation bénévole
  8. 8. 8 4. Proposer des solutions alternatives La COY11, relever des défis en proposant des solutions alternatives a. Un événement débrouillard Le COYsurfing Nous souhaitions proposer à nos participants d’être hébergé via un système de logement participatif. 601 participants ont donc pu bénéficier de ce dispositif, faisant du réseau d’hébergement de la COY11 l’un des plus grands mis en place à l’occasion de la COP21. COYstruction de meubles Construire une partie du mobilier en bois recyclé a permis de respecter les principes de durabilité de la COY11. Ces meubles ont ensuite pu être prêtés à l’occasion d’autres événements post-COY11, et donnés à des bénévoles. Prêt de matériel Pour réduire nos coûts, éviter l’achat de matériels et ainsi limiter notre impact en production de plas- tique, nous avons lancé un appel à prêt auprès de tous nos bénévoles et de nos partenaires. Cela concernait tant le matériel informatique que des feuilles de brouillons ou bien des bidons d’eau. b. Construire un événement inclusif La COY11 a été organisée pour un public jeunes et par des jeunes. Nous voulions toutefois permettre une diffusion à un large public en rendant le discours sur les changements climatiques et les négocia- tions qui les accompagnent accessible à tous, indépendamment de leur âge ou origine. En ce sens, la COY11 a permis de rassembler plusieurs générations et une diversité de profils assez large, que se soit à Paris ou dans les autres COYs.
  9. 9. 9 50% des participants ont entre 18 et 25 ans 80 79 78 77 76 75 74 73 72 71 70 69 68 67 66 65 64 63 62 61 60 59 58 57 56 55 54 53 52 51 50 49 48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38 37 36 35 34 33 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 00 5050 100100 150150200 200 Nombre de participants par tranche d’âge HommesFemmes Pyramide d’âge des participants de la COY11 à Paris 54% des participants sont des Femmes 44% des participants sont des Hommes 1% des participants ne se prononcent pas
  10. 10. 10 Participants Français à la COY11 Paris «Top 5» des départements avec le plus grand nombre de participants 33% des participants sont Parisiens (75) 67% viennent de départements hors Paris (75) 5 5-10 10-20 20-40 40-70 70 Paris (75), avec 561 participants. Hauts-de-Seine (92), avec 153 participants. Yvelines (78), avec 87 participants. Val-de-Marne (94), avec 86 participants. Seine-Saint-Denis (93), avec 78 participants. Départements avec 40 à 70 participants Rhône (69), 65p. / Val-d’Oise (95), 58p. / Hérault (34), 45p. / Isère (38), 42p. / Essonne (91), 42p. Départements avec 20 à 40 participants Haute-Garonne (31), 35p. / Gironde (33), 31p. / Oise (60), 30p. / Nord (59), 27p. / Seine-et- Marne (77), 25p. / Bouches-du-Rhône (13), 24p. / Loire-Atlantique (44), 23p. Départements avec 10 à 20 participants Ille-et-Vilaine (35), 19p. / Bas-Rhin (67), 15p. / Meurthe-et-Moselle (54), 14p. / Calvados (14), 13p. / Marne (51), 13p. / Haute-Savoie (74), 12p. / Somme (80), 11p. / Loiret (45), 10p. Départements avec 5 à 10 participants Charente-Maritime (17), 9p. / Finistère (29), 8p. / Loire (42), 8p. / Maine-et-Loire (49), 8p. / Puy- de-Dôme (63), 8p. / Pyrénées-Orientales (66), 8p. / Savoie (73), 8p. / Aube (10), 7p. / Drôme (26), 6p. / Indre-et-Loire (37), 5p. / Loir-et-Cher (41), 5p. / Pas-de-Calais (62), 5p. / Pyrénées- Atlantiques (64), 5p. / Seine-Maritime (76), 5p. / Vaucluse (84), 5p. / Départements avec jusqu’à 5 participants Eure (27), 4p. / Eure-et-Loir (28), 4p. / Côtes d’Armor (22), 3p. / Gard (30), 3p. / Gers (32), 3p. / Mayenne (53), 3p. / Haut-Rhin (68), 3p. / Var (83), 3p. / Vendée (85), 3p. / Haute-Vienne (87), 3p. / Charente (16), 2p. / Haute-Loire (43), 2p. / Morbihan (56), 2p. / Sarthe (72), 2p. / Vienne (86), 2p. / Ain (01), 1p. / Aude (11), 1p. / Aveyron (12), 1p. / Cantal (15), 1p. / Corrèze (20), 1p. / Côte-d’Or (21), 1p. / Dordogne (24), 1p. / Doubs (25), 1p. / Indre (36), 1p. / Landes (40), 1p. / Manche (50), 1p. / Haute-Marne (52), 1p. / Moselle (57), 1p. / Nord (6), 1p. / Orne (61), 1p. / Hautes-Pyrénées (65), 1p. / Saône-et-Loire (71), 1p. / Deux-Sèvres (79), 1p. / Vosges (88), 1p. / Val-d’Oise (97), 1p. /
  11. 11. 11 Participants Internationaux à Paris (+100 Pays) 47% des participants sont Français 53% viennent de pays autres que la France 5 5-10 10-20 20-40 40 Pays avec 20 à 40 participants Netherlands, avec 40 participants, Switzerland, avec 37 participants, Sweden, avec 36 participants, Morocco, avec 34 participants, Chad, avec 25 participants, Austria, avec 21 participants. Pays avec 10 à 20 participants Spain, avec 17 participants. Guinea, avec 16 participants. Brazil, avec 15 participants. Belgium, avec 15 participants. Togo, avec 13 participants. Australia, avec 12 participants. Norway, avec 11 participants. Haiti, avec 11 participants. Turkey, avec 10 participants. Taiwan, avec 10 participants. Pays avec 5 à 10 participants Nepal, avec 9 participants. Italy, avec 9 participants. Tunisia, avec 8 participants. Peru, avec 8 participants. India, avec 8 participants. Colombia, avec 8 participants. Cameroon, avec 8 participants. South Africa, avec 7 participants. Senegal, avec 7 participants. Saudi Arabia, avec 6 participants. Côte d’Ivoire, avec 6 participants. Algeria, avec 6 participants. Russian Federation, avec 5 participants. Republic of Korea, avec 5 participants. Martinique, avec 5 participants. Mali, avec 5 participants. Malaysia, avec 5 participants. Lebanon, avec 5 participants. Burkina Faso, avec 5 participants. Pays avec jusqu’à 5 participants The Democratic Republic Of The Congo, Romania, Philippines, Nigeria, New Zealand, Mexico, Mauritania, Ireland, Indonesia, Denmark, China, United Arab Emirates, Réunion, Poland, Nicaragua, Islamic Republic of Iran, Ghana, Gabon, Finland, Croatia, Argentina, Wallis and Futuna, Uganda, Sri Lanka, Singapore, Seychelles, Paraguay, Pakistan, Madagascar, Kuwait, Kenya, Hungary, Hong Kong, Guadeloupe, Gambia, Djibouti, Benin, Bangladesh, Zimbabwe, Vietnam, Uzbekistan, United Republic Of Tanzania, Ukraine, The Former Yugoslav Republic of Macedonia, Sudan, Sierra Leone, Qatar, Puerto Rico, Niger, Monaco, Mayotte, Luxembourg, Liberia, Kazakhstan, Japan, Greece, Ethiopia, El Salvador, Ecuador, Dominican Republic, Czech Republic, Costa Rica, Comoros, Burundi, Afghanistan, «Top 5» des pays avec le plus grand nombre de participants (hors France) United States, avec 86 participants. Germany, avec 80 participants. Egypt, avec 63 participants. United Kingdom, avec 57 participants. Canada, avec 44 participants.
  12. 12. 12 c. Construire un événement responsable La COY11 a été pensée comme un événement responsable, souhaitant donner l’exemple à ses aînés. Nous souhaitions provoquer un déclic chez les participants, en accord avec les solutions que nous avons proposé. Les COYs locales nous ont permis de mobiliser des jeunes sur leurs territoires et de permettre à ceux et celles qui souhaitaient minimiser leur impact carbone de faire partie de la dynamique à différentes échelles. Au parc des expositions de Villepinte, nous avons mis en œuvre des solutions locales et durables à travers une démarche “Zéro déchets”, le choix d’une alimentation peu intensive en ressources carbo- nées (biologique, végétarienne, de saison, incluant une réflexion sur les bio-déchets, ...) et en sensibili- sant en amont les participants sur ces thématiques à travers des lettres d’informations. Chiffre clef : 5 600 repas biologiques, végétariens et de saison servis L’événement était également accessible aux personnes en situation de handicap. d. Explorer d’autres techniques de collaboration ►► Modèle de gouvernance A 98% constituées de bénévoles, les équipes de la COY11 se sont structurées suivant un modèle de gouvernance qui se voulait le plus horizontal et le plus flexible possible, et ce afin de répondre à la spécificité de l’événement. Nous avons ainsi mis en oeuvre un système nous permettant de coordonner des équipes entièrement bénévoles sur les questions opérationnelles et stratégiques tandis que les 3 salariées avaient des missions de support (administration et coordination des rôles des bénévoles Jour J). Les effectifs en terme de bénévoles se sont multipliés en fonction de l’état d’avancement du pro- jet, nécessitant une capacité de restructuration rapide et cohérente. Grâce à une structuration par grandes missions, nous avons permis aux équipes qui se créaient au fur et à mesure de s’intégrer plus naturellement, donnant de l’ampleur et de la substance aux différents pôles de coordination. Chaque pôle était représenté au sein du comité technique pour permettre le suivi des missions opé- rationnelles. Le comité de pilotage, constitué des cinq structures porteuses ainsi que du comité technique, avait pour objectif de définir l’orientation prise par la COY11 et d’assurer sa cohérence.
  13. 13. 13 ►► Bienveillance Travailler avec des équipes bénévoles impliquait que chacun.e prenne part au projet selon ses ca- pacités et ses disponibilités, ses attentes et ses besoins propres. La COY11 a également été l’occa- sion pour ces bénévoles de monter en compétences et de travailler en équipe. Dans cette dynamique, nous souhaitions assurer à chaque bénévole la possibilité d’apporter des idées nouvelles au projet, de s’exprimer, de partager la vision qu’il/elle avait de la COY11. Nous avons utilisé des méthodes de modération de réunions inspirées des Nations Unies, couplées à l’ap- plication des accords Toltèques et à la mise en place d’événements divers pour souder et animer une communauté de plus de 80 bénévoles-organisateurs. ►► Connexion La COY11 nous a permis d’expérimenter jusqu’à son paroxysme la notion de connexion et de collec- tivité. Nous avons utilisé des outils dématérialisés pour communiquer et nous organiser. Notre volonté était de dépasser les frontières en permettant à des bénévoles, peu importe le lieu, de nous rejoindre et de participer à la dynamique de construction de la COY11. Aussi, pour les COYs locales, la notion de connexion et de connectivité a pris une dimension supplémentaire puisque nous devions commu- niquer simultanément sur 7 fuseaux horaires différents.
  14. 14. 14 5. Les 3 jours de la COY11 a. En France ►► La mobilisation Au niveau national, nous avons mis en place des solutions pour que des jeunes français de tous hori- zons puissent entendre parler de la COY et aient envie de venir. De fait, nous avons lancé une campagne de communication auprès des médias français. Les équipes bénévoles ont également assisté à de nombreux événements de promotion de la COY, tels que les RENEDD, les Solidays, l’assemblée générale des Scouts et Guides de France, le Forum des Jeunes à l’Unesco, Youth We Can, le Forum des métiers de l’environnement de Seine Saint Denis, ainsi que divers stands et temps de présentations dans des établissements d’enseignement supérieur, etc. Nous avons lancé une campagne d’hébergement participatif, “Adopte un COYeur” qui permettait de créer des lien sur le territoire francilien, en dehors des portes du parc des expositions de Villepinte. Nous avons également mis en place un service de bus pour venir à la COY11 : le défi-bus. Celui-ci a donné la possibilité à des jeunes français de venir depuis plusieurs grandes villes françaises à moindre frais (30 € l’aller-retour en moyenne ). chiffre clef : 2 800 Français ont assisté à la COY 11. Nous souhaitions créer le plus grand rassemblement de jeunes sur les questions liées aux changements climatiques. Dans cette optique, nous avons mis en place des partenariats avec des organismes internationaux. Couplé à la visibilité internationale de certaines des organisations porteuses de la COY11, nous avons mobilisés 1 200 participants internationaux, représentants plus de 125 nationa- lités. ►► Une programmation inédite La programmation de la COY11 s’est démarquée par sa diversité, ainsi que par la grande liberté laissée aux intervenants pour proposer des formats innovants et les plus interactifs possible. Construite à travers quatre espaces - introspection, inspiration, formation et production - la program- mation de la COY11 a été pensée de manière transversale pour parler de 10 thématiques en lien avec le climat : Vivre ensemble, Economie Finance, Emploi, Climat, Biosphère Géosphère, Energies,
  15. 15. 15 Participation citoyenne, Santé Bien être, Agriculture Alimentation, Modes de vie et Innovation Savoir-faire. Plan schématique de la COY 11 Sur les 413 interventions aux formats variés, 138 conférences et 275 ateliers se sont tenus. Une pro- grammation scientifique, soutenue par un comité d’experts, a permis à de jeunes (et moins jeunes) chercheurs de présenter leurs travaux. Des performances artistiques, des stands et des espaces libres de discussions et d’échanges ont été mis en place. Dans l’optique de porter les voix des jeunes, la programmation de la COY11 leur a donné l’opportu- nité, qu’ils soient chercheurs, porteurs de solutions, activistes, ou encore représentants de leur peuple, de partager leurs expériences, savoirs ou recherches auprès du grand public. Ta’Kaiya BlaneyDiana Rios Itzcuauhtli Martinez
  16. 16. 16 La COY11 a également été l’occasion pour des personnalités plus habituées des foules de venir parler de leurs initiatives et de soutenir notre message. M. Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports français, ainsi qu’Ahmad Alhendawi, Envoyé spécial de la jeunesse auprès de Ban Ki-Moon, sont également intervenus lors de notre plé- nière d’ouverture. Le troisième et dernier jour, M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères, a été convié à parler en sa qualité de Président de la COP21, lors de notre cérémonie de clôture : nous lui avons remis le Manifeste de la COY11 à cette occasion. La COY 11 s’est terminée par un concert réunissant 462 personnes au Trabendo le 27 novembre avec les groupes Jupiter, Rouge Congo et KAKKMADDAFAKKA. ►► Les livrables de la COY11 Au cours des 3 jours de la COY11, nous avons souhaité proposer une vision nouvelle ainsi que des alternatives aux problématiques rencontrées quotidiennement. Le Manifeste de la COY 11, le pro- gramme Make It Real et l’arbre des engagements, BeLeaf ont permis de rendre cela possible. • Le Manifeste Plus de 200 participants, de 55 nationalités différentes ainsi que des équipes de la COY Paris et des COYs locales, ont travaillé ensemble afin de concevoir et rédiger le Manifeste de la COY11. Ce document a été pensé dans le but de rassembler les jeunesses du monde entier autour d’enjeux KAKKMADDAFAKKAJupiter Rouge Congo Nicolas HulotPaul Watson Hubert Reeves
  17. 17. 17 liés au changement climatique. Afin de travailler sur des thèmes considérés comme importants pour les jeunes citoyens, un questionnaire a été envoyé au sein des réseaux de la COY11 de Paris et des COYs locales. Suite aux résultats de ce questionnaire, des groupes de travail ont produit une réflexion sur les 8 thèmes suivants : Adaptation, éducation, loi environnementale, droit des hommes, énergie, production ali- mentaire durable, inclusion de la jeunesse, préservation. -La réflexion a également été tournée vers les 5 valeurs que les jeunes ayant répondu ont jugées es- sentielles. Cette réflexion a été finalisée lors de la COY11 à l’aide de débats et sessions enregistrées en live. Celle-ci ont eu lieu dans les COYs des 9 pays accueillants une COY. Pour plus d’information, contactez manifesto@coy11.org. Les 5 valeurs de la jeunesse retenues par les jeunes ayant répondu au questionnaire lancé par la COY11 ont été les suivantes : Respect, coopération, engagement, créativité, ouverture d’esprit. • Make It Real Le programme Make It Real, incubateur temporaire de projets de la COY11, avait deux objectifs : permettre l’émergence de projets visant à supporter des socié- tés durables et désirables, avec l’aide d’experts et coachs, en s’appuyant sur des méthodes collaboratives et l’action de l’intelli- gence collective. construire un réseau de personnes agissant pour ces sociétés, per- mettant ainsi la mise en relation de ces acteurs, de manière individuelle ou par projets complémen- taires. Le projet a réuni 150 personnes sur les 3 jours à Paris, ainsi que 140 à travers les COYs locales per- mettant ainsi l’émergence de solutions sur différents territoires. 10 projets ont émergé suite à la COY11 Paris. Ceux-ci sont actuellement en cours de développement. Pour plus d’information, contactez makeitreal@coy11.org Laurent Fabius Le Manifeste a été remis à Laurent Fabius, en sa qualité de Président de la COP21, ainsi qu’à Nicolas Hulot, et ce au cours de la COY 11. Nous avons ensuite diffusé l’outil afin de lui permettre d’être vu, lu et signé par le plus grand nombre. Il a également été remis à des personnalités influentes sur la scène de la COP 21.
  18. 18. 18 • BeLeaf La COY11 reflète un engagement collectif, mais également in- dividuel. Il nous semblait important de valoriser ce dernier point, au sein de cet évènement à forte valeur symbolique. L’histoire de BeLeaf commence autour d’un arbre, l’arbre des engagements, une structure réalisée par des artistes du collectif Kaléidos (http:// kaleidosmapping.fr/). Ce projet, en partenariat avec National Geographic, a été pensé pour être le lieu de récolte des solutions des participants après la COY11. Le projet a créé une dynamique lors de l’évènement : les participants sont devenus actifs face aux problèmes exposés, ils ont pu échanger et réfléchir aux manières supplémentaires de s’impliquer dans leur vie quotidienne. Les échanges entre participants, bénévoles et acteurs invités sur le stand ont été source de richesse et d’idées novatrices pour tous. Environ 400 personnes se sont personnellement engagées sur le stand BeLeaf au cours de l’évè- nement. La grande majorité de ces engagésont fourni leurs coordonnées afin que l’on puisse suivre l’avancée chacun par rapport à son.es engagement.s. Cette prise de contact se veut personnalisée : ainsi, chaque engagé.e est “parrainé.e” par un des membres de l’équipe BeLeaf. ►► Une couverture médiatique internationale Avec plus de 166 mentions presses, la COY 11 a attiré l’attention de nombreux médias en France et à l’échelle l’internationale. En France, la COY 11 a été citée dans les journaux télévisés du 20h de TF1 et du 13h de France 2, principales émissions d’information. Nous avons également eu l’opportunité dintervenir au sein d’émis- sions de radio telles que “C’est pas du vent” sur RFI, mais aussi sur France Bleue ou encore RMC. Des médias suisses, canadiens, turcs, suédois, italiens, brésiliens, guinéens, transnationaux tels que All Africa, le site d’information du secrétariat général de l’UNFCC, et National Geographic ont couvert l’événement à Paris. Les COYs locales ont également permis de diffuser le message des jeunes auprès de leurs points de diffusions régionaux.
  19. 19. 19 b. A l’international Pour la toute première fois, la COY11 a permis l’organisation et la tenue de COYs à des niveaux régionaux. Ceci répondait aux incohérences (dues à l’impact carbone) liées au déplacement d’un nombre important de personnes sur de très longues distances par avion, et ce pour un temps réduit. Cela a également répondu au besoin de prendre en compte et de renforcer les dynamiques locales. A l’aide d’une “boîte à outils”, de la mise en place d’un système de coordination, d’un processus de communication et d’utilisation d’outils numériques communs, plusieurs COYs se sont déroulées simulta- nément à la COY11 à Paris. Portées par des associations de jeunes, des groupes informels ou encore par des étudiant.e.s, les COYs locales ont développé des programmations répondant à leurs problématiques régionales. Les differentes COYs locales et celle de Paris ont ensemble travaillé à créer des synergies et des mo- ments de partage en amont, durant et après la COY 11 - notamment à travers la mise en place de visio-conférences et de webinars - pour nourrir les réflexions portées par les jeunes. ►► Abomey Calavi, au Bénin Structure porteuse : Cercle de Réflexion et d’Action pour le Développement Durable (CeRADD ONG) Nombre de participants : 70 Projets co-portés : Make It Real, Manifeste Avant la COY11 Abomey Calavi, 237 jeunes de toute l’Afrique ont participé à une consultation des jeunes sur le climat et les négociations internationales organisé par le CeRADD Pendant la COY11, les participants ont rédigé avec la COY11 Rabat une déclaration de la jeunesse Africaine. ►► Rabat, au Maroc Structures porteuses : Les petits débrouillard Maroc, Assid pour le développe- ment durable, CliMates, Echoc Change Rabat, Action Jeunesse / FMAS. Nombre de participants : 277 Projets co-portés : COP in my City, Manifeste L’un des objectifs de la COY 11 Rabat a été de commencer à mobiliser la jeunesse marocaine pour la COY 12. ►► Florianopolis, au Brésil Structure porteuse : Engajamundo Nombre de participants : 1 300 Projet co-porté : Manifeste Invité spécial : l’ex-président de l’Uruguay, José Mujica a donné une confé- rence lors de la cérémonie d’ouverture de la COY11 Florianopolis.
  20. 20. 20 ►► Tokyo, au Japon Structure porteuse : Climate Youth Japan Nombre de participants : 80 Projets co-portés : Manifeste, Make It Real, COP in my City, Témoignage : “We show the world that we have the power to tackle climate change !” ►► Antananarivo, à Madagascar Structure porteuse : Groupe informel de jeunes étudiants et actifs Nombre de participants : 250 les 2 premiers jours puis 1500 le 3ème jour Projets co-portés : Make It Real, Manifeste Le groupe ayant organisé la COY ainsi que les participants ont créé, suite à l’événement le Réseaux Climat Océan Indien, premier réseau régional de jeunes sur la thématique des changements climatiques. ►► Montréal, au Canada Structure porteuse : Groupe informel de jeunes étudiants et actifs Nombre de participants : 130 Projets co-portés : COP in my City, Manifeste La COY11 Montréal avait pour objectif la création d’un réseau étudiants mobilisé sur le développement durable. Ca a également été un retour au source pour la COY puisque la toute pre- mière a eu lieu à Montréal, 10 ans plus tôt. ►► Ahmedabad, en Inde Structure porteuse : Indian Youth Climate Action et le Centre d’Etude Environ- nementale Nombre de participants : 140 Projets co-portés : Manifeste, COP in my City Témoignage : We were able to engage youth in learning processes that helped in enhancing their knowledge, skills and build their capacity to take up positive initiatives addressing issues related to environment and development. ►► Nouméa, en Nouvelle-Calédonie Structure porteuse : Calédoclean Nombre de participants : 60 Projet co-portés : Manifeste Les COYs locales ont permis de mettre en exergue la volonté des jeunes à agir plus localement, à être écouté par leurs gouvernements en dehors des grandes rencontres internationales. Cette dynamique a également permis de répondre à un besoin plus grand de communication des bonnes pratiques entre les différentes régions du monde, d’échange et de partage. Au delà de la COY11, de nouveaux réseaux se sont formés et une nouvelle façon de concevoir le projet de la COY - les événements se voulant responsables et cohérents - a émergé.
  21. 21. 21 6. L’après COY11 a. La COY11 à la COP21 Particulièrement plébiscitée par le Secrétariat Général de la CNUCCC, la COY11 a été invitée à venir présenter ses recommandations lors de multiples événements de la COP21. Ces sollicitations nous ont permis de porter la voix des jeunes à l’intérieur du centre de négociation, tout autant que dans l’espace Génération Climat ouvert au grand public, au sein duquel la COY11 a été représentée sur le stand Youth Booth, réservé à la jeunesse. b. Le Manifeste Le manifeste a été remis à François Hollande, Président de la République Française ainsi qu’à Ahmad Alhendawi, Envoyé spécial de la jeunesse auprès de Ban Ki-Moon. Il est disponible en plusieurs lan- gues et a vocation à être porté par tous les jeunes ayant participé à l’écriture, mais aussi et surtout par tous les jeunes qui se partagent les visions et souhaitent appliquer les recommandations formulées. Nous espérons qu’il servira d’outil de lobbying ainsi que de source d’inspiration pour devenir acteur du changement. c. Make It Real Depuis la COY, Make It Real a redoublé d’activité pour poursuivre la dynamique lancée. En dé- cembre, les équipes du projet Make It Real, basées à Paris, ont rencontré les organisateurs de Make It Real basées dans les COYs locales, et ceci dans le but de préciser ensemble les prochaines étapes du projet à l’échelle l’internationale. Suite à cela, en janvier 2016, a eu lieu Make It Real #Bénin, le premier MIR organisé hors COY ! Les équipes Make It Real se sont ensuite rendues en Espagne lors du rassemblement annuel de la Mis- sion Laïque Française, dont la thématique était “Développement durable et engagement citoyen” - et
  22. 22. 22 où se sont retrouvés 40 leaders de l’engagement citoyen - pour animer, sur les 3 dernières journées, un atelier d’où sont ressortis 7 projets concrets. Quelques jours avant cela, MIR animait également les ateliers stratégiques du «StratCamp» MEEt, la journée de développement du mouvement naissant des entrepreneurs étudiants. De nouveaux formats sont également en perspective. d. La mesure d’impact La mesure d’impact de la COY a pour but : • de pouvoir communiquer auprès des partenaires qui ont soutenu la COY11 sur l’impact obtenu au regard de l’objectif sur les parties prenantes (participants, environnement, partenaires, jeunes en général, média, porteurs de projets, bénévoles), • d’évaluer les différents modes d’action et activités qui ont été proposés, afin d’offrir aux associa- tions organisatrices un outil leur permettant d’améliorer leurs actions futures, • de rendre visible pour tous les bénévoles les résultats obtenus grâce à leur mobilisation et le temps passé à travailler sur ce projet. Après un premier travail réalisé en amont afin d’identifier les indicateurs, nous avons prévus les points d’étapes suivants : un point d’étape 1 mois après la COY11, puis un autre 5 mois après l’événement. Ce document sera envoyé à tous les acteurs concernés. e. Liens avec la COY12 Les bénévoles de la COY11 et de la COY12 sont en contact afin de favoriser retours d’expériences et partages de bonnes pratiques concernant l’organisation de l’évènement. L’équipe de la COY11 mettra à disposition de l’équipe de la COY12, ainsi qu’à tous les jeunes le désirant, un kit d’organi- sation permettant ainsi de diffuser le format et les valeurs portées tout au long de l’organisation de l’événement. La COY étant un événement mouvant, les équipes évoluent elles aussi en fonction du lieu de la COP et des jeunes qui souhaitent s’investir. Il est donc naturel que l’équipe de la COY11 se tienne à la disposition de l’équipe de la COY12 pour répondre aux éventuelles questions. Ce seront à priori les jeunes marocains qui organiseront la COY12.
  23. 23. 23 7. Les Financements Nous avons souhaité un financement de la COY11 à l’image de l’événement, c’est à dire aussi colla- boratif et participatif que possible. Nous avons donc appuyé notre stratégie de financement sur des sources variées : privé, public et participatif. Concernant la levée de fonds privés, les contraintes telles que la prise en compte de l’éthique et de la démarche RSE de nos partenaires potentiels ont été essentielles afin de mettre en pratique et de rester cohérents avec les valeurs que nous prônions. Il était important pour nous de donner la possibilité à tout un chacun de participer à la construction de la COY11, et cela comprenait également la possibilité de participer à son financement. Nous avons donc décidé de mettre en place une campagne de crowdfunding à travers la plate- forme Ulule pour lever une partie de ces fonds. Cette campagne s’est déroulée, avec succès, de mi-septembre à mi-octobre. Suite à celle-ci, une campagne de dons à destination d’un public moins familier avec le concept du crowdfunding a été lancée fin octobre. Enfin, nous avons également bénéficié d’un large soutien par le biais de dons en nature et de prêts de matériel valorisés à 1000€ pour les aspects logistiques (fournitures, matériel électronique et au- diovisuel, repas et collations). ►► Chiffres : Levée de fonds publics 394 800 € Levée de fonds privés 49 000 € Crowdfunding 20 428 € Ministères 247 000 € Coll. Territoriales 147 800 €
  24. 24. 24 Remerciements Nous tenons à remercier très chaleureusement tous nos partenaires qui nous ont accompagnés tout au long de cette aventure. ►► Nos partenaires financiers : Région Ile-de-France, Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, Ministère de l’En- vironnement, du Développement Durable et de l’Energie et l’Agence de Maitrise de l’Environnement et de l’Energie, Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Ministère de la Culture, de la Communication, du Patrimoine et du Numérique, Fondation de France, Fondation Schneider Electric, Mairie de Paris, National Geographic, Organisation Internationale de la Francophonie ►► Nos partenaires qui nous ont apportés un soutien logistique ou fait don de leurs compé- tences et/ou de matériel : Secrétariat Général de la COP 21, Web@cadémie, Zero Waste France, Le Crayon Papote, BL Evo- lution, RATP, National Geographic, Balluchon, Intel, Microsoft, Le Retour à la Terre, Léa Nature, Artisans du Monde, Société Nationale de Protection de la Nature, Alternatives Economiques, Organisation Internationale de la Francophonie, ESJ Paris, Gimelec, Lundi Midi. ►► Nos relais de mobilisation : Coalition Climat 21, Alternatiba, Art Of Change 21, Italian Climate Network, COP in my City, Climate KIC Alumni Association, Live Earth – 24 hours of reality, Organisation internationale de la Francopho- nie, Office franco-allemand pour la jeunesse, Oikos international, ENSEAck, Marche mondiale pour le Climat ►► Nos partenaires crowdfunding : Graines de Vie, Socialter, Gobilab, Zero Waste France, Cop In MyCity
  25. 25. 25 Remerciements
  26. 26. @coy11france /coy11france contact@coy11.org Diffusion publique - Langue : Français V1 ind C - 26 Mars 2016 Jay Ralitera / COY11 Coord. Team contact@coy11.org Clément Arbib / COY11 Comm. Team clement@arbib.fr

×