Descriptif :
– Etats-Unis : Les Etats-Unis ont connu une période spéciale depuis l'éviction du pouvoir de
Arthur Jenkis, r...
ouvert entre l'URSP et divers pays comme la Turquie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, etc etc.
Hector Sankara a enflamm...
sociale du pays.
– Inde : La 'plus grande démocratie au monde' est devenu un pôle attractif majeur depuis la
chute du PCC ...
de vie. A côté de cela, le traditionnel bipartisme UMP/PS a été totalement détruit, ainsi que le Front
National qui s'est ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Descriptif

284 vues

Publié le

Chacun son Pays version renaissance

Publié dans : Droit
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
284
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Descriptif

  1. 1. Descriptif : – Etats-Unis : Les Etats-Unis ont connu une période spéciale depuis l'éviction du pouvoir de Arthur Jenkis, républicain ultra et anti-communiste forcené. Ce dernier a d'ailleurs été jugé par l'administration suivante, celle du président Jeffrey Kennedy, descendant de la prestitgieuse famille Kennedy. Les démocrates ont retrouvé une place politique de choix dans le paysage politique américain, avec de nombreuses réformes internes, comme la limition du port d'arme, la révolution verte, un plus haut impôt sur le revenu, etc etc. La période de bannissement des communistes et assimilés de la vie politique a été levé et de nombreux réfugiés politiques qui avaient fuit en URSS, ont accepté de rejoindre leur pays. Internationalement, les USA ont vu leur puissance militaire s'effondrer après la défaite d'Ormuz. L'accord historique entre Kennedy-Troska a permit une limitation des armes atomiques, missiles en tout genre, ainsi qu'un retrait des bases américaines et soviétiques de nombreux pays à travers le monde. Les Etats-Unis se sont replié sur leur doctrine Monroe et ont fait de l'Amérique un bastion stable, anti-communiste mais malgré tout traversé de contradiction entre les différents pays. Leur principal allié hors de l'Amérique est la Grande- Bretagne. – Confédération Latino-Américaine : Les soulèvements révolutionnaires en Afrique, ont crée leur contre-partie en Amérique Latine. Le Guatemala a vu se propulser à sa tête un mouvement révolutionnaire mené par un certain Pablo Guevara, qui avait l'ambition de fédérer l'ensemble de l'Amérique Centrale hors de l'influence américaine. Les Etats-Unis sont intervenus au Guatemala, Salvador, Honduras ou encore au Panama pour rétablir l'ordre et écraser dans le sang les mouvements révolutionnaires. S'appuyant sur le Mexique, il a été décidé de créer une confédération qui regrouperait l'ensemble des pays d'Amérique Centrale, dans une structure confédérale dominée par une alliance des conservateurs et des libéraux. – Etat de Grande Colombie : La Grande Colombie est né des tumultes lors de l'effrondrement du chavisme au Vénézuela et l'écrasement définitif des FARC. Des guerres expansionnistes mené contre l'Equateur et le Vénézuela ont permis la formation d'une grande structure dirigé par les militaires, très proche des idées de la Fédération Hispanique de la Liberté. – Empire Brésilien : Grande puissance en Amérique Latine, l'Empire Brésilien est né après un référendum organisé au Brésil, sur un retour possible de la monarchie. 70% des Brésiliens y étaient favorable, sous une forme constitutionnelle. Les guerres qui ont secoué l'ensemble de la région ont vu le Brésil intégrer la Bolivie, le Paraguay et l'Uruguay en son sein. Monarchie constitutionnelle et pays démocratique dans la région, l'Empire Brésilien est pris dans une pince à l'ouest et au sud, par des puissances militaristes qui ne rêvent que de partager l'ensemble du continent à elles seules. – Fédération Hispanique de la Liberté : Une terrible guerre civile à secouée l'Argentine à la fin des années 2020. Des militaires argentins ont formé une junte militaire ultra-répressive, pour garantir la stabilité du pays. Après leur succès rapide, ils ont commencé à purger l'entièreté du pays de tout les éléments démocrates, gauchistes, ''bolcheviques'' et tout simplement contre le régime. Soutenu tacitement par les puissances européenes, qui y voient un puissant rempart contre la subversion communiste, rien n'a été fait pour empêcher l'Argentine d'attaquer le Chili et de l'annexer de force. Sa politique répressive, les allégations sur des camps de concentration et de mort planifié, n'ont jamais pu être prouvé par l'ONU et les instances mondiales, malgré l'insistance de l'URSS qui a déposé plusieurs fois plaintes pour crime contre l'Humanité vis à vis du régime autoritaire et quasi-fasciste en Amérique du Sud. – URSP : L'Union des Républiques Socialistes Panafricaines est né du gigantesque espoir né de la révolution Burkinabé au début 2015. Les conflits armés et le besoin d'étendre les idées panafricaines et socialistes ont embrasé l'ensemble du continent africain, mené à des conflits armés
  2. 2. ouvert entre l'URSP et divers pays comme la Turquie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, etc etc. Hector Sankara a enflammé toute une génération de militant par ses discours et ses prises de positions. Après la mort de son ami et camarade Sid Zoukhov en URSS, Sankara a choisi de se retirer de la vie politique et mourra quelques années plus tard. Sans son leader, l'URSP explosera mais gardera plus de la moitié des pays fédérés, tandis que les autres préfèreront garder un nouveau national indépendant, bien que socialiste. Sans conteste, l'URSP a fait de l'Afrique un continent nouveau, qui ne connait quasiment plus les problèmes de famines, de malnutritions ou d'analphabétisme. Mais les politiques mené par les 'Modérés' au pouvoir, ne plait pas à tout le monde dans le pays... – Union Sud-Africaine : Après la chute du très court Empire Africain, l'Afrique du Sud s'est retrouvé isolé face à l'URSP et sa politique de domination de l'Afrique Australe. Quand cette dernière à commencée à faiblir, des éléments afrikaaners en ont profité pour renverser le pouvoir de l'ANC chancelant et instaurer une dictature blanche, remettant en place l'Apartheid. Des opérations miliaires ont permis la conquête de la Namibie, du Bostwana, du Lesotho et du Swaziland, ainsi que l'établissement de protectorat en Zambie et au Mozambique. L'Union Sud-Africaine a clairement démontré qu'elle souhaitait mettre un terme à le domination noire et socialiste en Afrique Australe. – Egypte : Al Tawsif a fait de l'Egypte, un pays aussi fort et digne que l'était l'Egypte sous nasser. Panarabe convaincu, socialiste arabe également, il a modernisé grandement l'Egypte pour en faire une puissance non négligeable qui fait office de 'pont' entre l'Afrique et le Moyen-Orient. La Lybie a également été 'libéré' suite à une action militaire qui ont replacé au pouvoir des kadhafiste. Elle est alliée avec l'Irak et la Syrie, ainsi qu'à l'URSP qui est son principal partenaire économique en Afrique. – Israel : L'Etat Hébreu a frappé un grand coup en lançant une attaque massive lui permettant d'annexer la Liban et la Jordanie, en renforçant son blocus sur Gaza. Israel s'impose comme une puissance militaire et démocratique dans le région, souhaitant s'opposer aux visées panarabes qui prennent le pas dans la région. Cependant, l'Etat Hébreu compte désormais bien plus d'ennemis que d'alliés... – Turquie : Sans conteste l'une des principales puissances mondiales. Ses deux guerres contre la Grèce lui ont permis de ridiculiser et réduire l'Armée Grecque à peu de chagrin, récupérant au passage les îles de la Mer Egée, Chypre du Nord et la Crête. Mené par un régime de militaires, avec une démocratie dirigée, la Turquie a réussi à ré-islamiser en douceur sa société, sans remettre en cause l'héritage kémaliste, du moins pour le moment. La paix intérieur a été possible après l'écrasement du PKK et des séparatistes Kurdes. Actuellement, la Turquie propose une alliance défensive contre Israel, tandis qu'elle montre très clairement ses visées sur la Bulgarie. – Iran : L'Iran a une dette importante vis à vis de l'URSS, qui a été son principal fournisseur économique et lui a permis d'accéder à la bombe atomique, ainsi qu'à la victoire d'Ormuz. Encore aujourd'hui, les liens privilégiés entre Téhéran et Moscou permettent la prospérité de la République Islamique, qui tente d'incorporer des éléments socialistes dans sa gestion économique et politique du pays. – Afghanistan : Les Talibans avaient réussi à renverser le pouvoir en Afghanistan, après une violente campagne armée qui leur a permis de pouvoir de nouveau réoccuprer Kaboul. Une coalition mené par la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne ont tenté de battre les Talibans. Une fois de plus, ce fut impossible et les 'impérialistes' ont dû se retirer du pays la queue entre les jambes. Une alliance inédite durant cette nouvelle guerre de résistance à vu la formation d'un gouvernement mixte entre les combattants Talibans et la résistance communiste armé par l'URSS. Un gouvernement 'islamo-marxiste', très religieux mais qui garantit la prospérité économique et
  3. 3. sociale du pays. – Inde : La 'plus grande démocratie au monde' est devenu un pôle attractif majeur depuis la chute du PCC en Chine et la reconversion de l'économie chinoise pour ses besoins intérieurs. Les investisseurs du monde entier se sont donc rué sur l'Inde, qui est le nouvel atelier du monde. Cependant, les inégalités sociales grondent et des grèves de plus en plus importantes secouent le pays. – Chine : La Chine a vu la domination du Parti Communiste Chinois s'effondrer au début des années 2020, après une rupture soudaine des institutions du pays et la mise en place de l'Etat d'urgence. Une crise économique de plusieurs années à frappé le monde entier, mais la situation a pu être rétabli après l'élection d'un nouveau gouvernement stable et démocratique. Centré sur ses problèmes internes et découvrant les joies de la démocratie libérale, les coalitions successives des sociaux-démocrates et des libéraux s'affrontent pour réformer en profondeur le pays. – Corée : La Corée du Sud a réussi à unifier entièrement la péninsule Coréenne, avec l'aide de l'URSS de Sid Zoukhov, qui voyait d'un mauvais œil le gouvernement des Kim à Pyongyang. Depuis, la Corée réunifiée entretient des relations avec l'ensemble de ses partenaires asiatiques et l'URSS. – Japon : Le Japon s'est radicalisé suite à la reformation de l'URSS et la chute de la Chine Communiste. De nombreux groupes extrémistes et ultra-nationalistes, notamment grâce au lobbying, ont profité de la chute des USA pour faire passer des lois réinstaurant une armée permanente qui pourrait lui être utile pour d'éventuels plans de conquêtes. Pour le moment, rien n'a été fait. L'Empire attend, mais jusque quand ? – URSS : L'URSS a vu ses 30 dernières années, deux hommes d'exceptions à sa tête : Sid Zoukhov et Viktor Troska, surnommé le 'Camarade' Troska. A eux deux, ils ont réussi à réformer en profondeur la Russie et les républiques soviétiques, faire reculer les tares hérité de la chute de l'URSS, remis le pays au travail et fait reculer les problèmes sociaux comme l'alcoolisme, la drogue ou la prostitution. C'est la puissance économique, politique et militaire, bien qu'elle soit actuellement sur la défensive après l'échec des révolutions en Europe de l'Est/Centrale et son éviction de ces sphères d'influences. La mort de Troska et la dissolution de la Troika (Tioenko fusillé et Kollontai envoyée en prison) ont plongé le pays dans l'inaptitude, après que quelques potentats locaux ont réussi à prendre le pouvoir, dénaturant le travail de Zoukhov et Troska en moins de dix ans. L'Union Soviétique cherche son deuxième souffle et la séparation récente de l'Ukraine, ne fait que replonger le pays dans ces vieux démons... – Ukraine : Le pouvoir central de Moscou s'effritant, l'Ukraine en a profité pour prendre son indépendance, sans que rien ne soit fait du côté de Moscou pour empêcher cela. Une bande d'opportuniste et de carriériste dirigent actuellement ce qui est encore considéré comme une République Socialiste. Mais dans les villes et dans les champs, à travers toute l'Ukraine... Se lève une tempête révolutionnaire. – Grande-Bretagne : La Grande-Bretagne est devenue le gendarme du monde, du moins de l'Europe depuis la démission des Etats-Unis dans ce rôle. Ayant une armée forte et une puissante marine, elle joue le garde-fou dans la région et se dit inquiète du silence qui règne depuis de nombreuses années en Union Soviétique. L'élite politique traditionnellement anti-communiste, prévoit le pire et se tient prêt à intervenir partout où cela pourra se montrer nécessaire. – France : Avec la perte de la Centrafrique, la France connait une situation sociale, politique et économique plus que précaire, avec une perte de pouvoir d'achat et une baisse importante du niveau
  4. 4. de vie. A côté de cela, le traditionnel bipartisme UMP/PS a été totalement détruit, ainsi que le Front National qui s'est divisé en une multitude de groupes rivaux. A travers tout cela, à émergé une nouvelle formation politique, se réclamant du gaullisme social : l'Alliance Démocratique pour le Travail. Au pouvoir depuis maintenant plus de quinze ans, cette formation politique tente de remodeler le pays comme le voulait le Général De Gaulle, notamment par le biais de la participation ou la reconstitution d'un 'Plan', c'est à dire une économie dirigiste. – Allemagne : Avec Lewis Haas et son fils, respectivement roi de la monarchie fédérale allemande, basé sur un modèle constitutionnel et avec séparation des pouvoir, l'Allemagne est un pays fort économique en Europe. Cependant, les troupes dû à la dévastation de la Ruhr par les soviétiques après la refus de la ratification d'un nouveau traité de Moscou, puis les mouvements révolutionnaires en Bavière et en Rhénanie, ont quelque peu radicalisé la vie politique Allemande, qui semble pencher davantage vers la droite après l'écrasement des soulèvements communistes. L'Allemagne est en compétition avec les EUD et l'Italie, pour le contrôle de l'Europe. – Italie : L'Italie a connu un bouleversement politique avec la remise en place d'une monarchie dans le pays, avec la famille di Abruzzi. Mélangeant à la fois les inspirations fascistes, sociales, corporatistes qui existent dans divers doctrines politiques, l'Italie s'est érigé comme un modèle politique à part, réussissant à faire de l'Italie une puissance non-négligeable dans la région, doté d'une économie stable et d'une armée forte. Divers mouvements et soulèvements communistes ont été réprimé et le pays en garde encore aujourd'hui les séquelles. La politique strict vis à vis de l'immigration, reste le seul point noir qui est reproché à l'Italie Alfiesque. – EUD : Les Etats-Unis du Danube ont vu le jour au courant des années 2018/2019, après le regroupement de l'Autriche, de la Hongrie, de la Tchecoslovaquie, Yougoslavie et la Transvylvanie au sein d'une monarchie parlementaire et fédéral, s'imposant comme puissance forte dans la région. Réduite au silence après le soulèvement de Vienne, il aura fallut un autre soulèvement en Hongrie et dans les pays occupés par les gouvernements communistes pour que les EUD puissent à nouveau renaître, sans être réuni : En effet, c'est un parlement fédéral basé à Vienne qui se charge de coordoner l'ensemble des Etats des EUD, qui ont une indépendance de fait, mais qui sont soumis au décisions de Vienne. Une future centralisation est peut-être à envisager, mais nul ne sait si les pays fédérés vont accepter.

×