1
TUVEUX CHANGER
LE MONDE?
FAIS-LE
AVEC NOUS!
ON EST 12 000 TRAVAILLEURS SOCIAUX
ET ONT’ATTEND!
1
2
JULIE
RENCONTRE
RENÉE
JULIE, TRAVAILLEUSE SOCIALE
AU BLOC POSTOPÉRATOIRE
CSSS de la Haute Gaspésie
Julie rencontre Renée, 81 ans, qui vient de
s...
Julie identifie d’abord les aspects
les plus importants de sa cliente
et de son environnement:
Quel est le degré d’autonom...
Quelles interventions Julie propose-t-elle?
• Elle procède à l’évaluation complète de la situation;
• Rencontre le conjoin...
6
SOPHIE
RENCONTRE
MARIE-ANNA
SOPHIE, TRAVAILLEUSE SOCIALE
Centre d’éducation des Adultes
Sophie rencontre Marie-Anna, 32 ans, mère d’une
petite fille e...
Sophie identifie d’abord les aspects les
plus importants de sa cliente et de son
environnement:
• Procéder à l’évaluation ...
Quelles interventions Sophie propose-t-elle?
Afin que Marie-Anna puisse rester à l’école
et continuer son projet:
• Elle s...
10
ISABELLE
RENCONTRE
BETSY
ISABELLE, TRAVAILLEUSE SOCIALE
CSSS Tulattavik, Ungava
Isabelle rencontre Betsy, 16 ans. Son père est décédé
quand elle av...
Isabelle identifie d’abord les aspects
les plus importants de sa cliente
et de son environnement:
• Elle fait une première...
Quelles interventions Isabelle propose-t-elle?
• Procéder à l’évaluation complète de la situation;
• Faire avec Betsy un p...
• Organiserdes rencontres hebdomadaires pour inviter Betsy à
verbaliser ses souffrances, à comprendre pourquoi elle en est...
15
NADIA
RENCONTRE
JOHANNE
NADIA, TRAVAILLEUSE SOCIALE
Centre de la famille – Base militaire Valcartier
Nadia rencontre Johanne, conjointe de militai...
Nadia identifie d’abord les aspects
les plus importants de sa cliente
et de son environnement:
• Elle identifie d’abord le...
La situation a-t-elle un impact sur le fonctionnement
de Johanne?
• Quel est son état de santé physique et psychologique?
...
En quoi la situation a un impact sur les enfants?
• Y a-t-il eu des changements importants dans la routine et la disciplin...
• Procéder à l’évaluation complète de la situation;
• Transmettre à Johanne les informations en lien avec un déploiement:
...
21
SUZANNE
RENCONTRE
THOMAS
SUZANNE, TRAVAILLEUSE SOCIALE
Hôpital Sacré-Cœur, service de psychiatrie
Suzanne rencontre Thomas, 11 ans, et sa famille.
...
Suzanne identifie d’abord les aspects
les plus importants de son client et de
son environnement:
Qu’est-ce que les parents...
• Le couple a-t-il eu recours à d’autres ressources avant de
consulter? (psycho-éducatrice de l’école, CLSC, etc.);
• Doit...
Quelles interventions Suzanne propose-t-elle?
• Procéder à l’évaluation de la situation familiale (couple parental);
• Dég...
26
YAN
RENCONTRE
ALEX
YAN, TRAVAILLEUR SOCIAL
Organisme communautaire
en justice alternative
Yan rencontre Alex, 15 ans, qui a commis un acte
cr...
Yan identifie d’abord les aspects
les plus importants de son client
et de son environnement:
Rencontre préparatoire avec l...
• Organiser la rencontre de médiation.
• Les deux parties acceptent-elles librement de participer au processus
de médiatio...
Quelles interventions Yan propose-t-il?
• Il s’assure que les parties sont toujours volontaires à participer
au processus ...
31
JUDITH
RENCONTRE
ROGER
JUDITH, TRAVAILLEUSE SOCIALE
Centre d’aide aux victimes d’actes criminels
Judith rencontre Roger, victime de vol et de
séq...
Judith identifie d’abord les aspects
les plus importants de son client
et de son environnement:
Qu’est-ce que la personne ...
Quel est le degré de stress post-traumatique de Roger à la
suite de cet acte criminel?
• Dans quel état mental est-il?
• E...
Quelles interventions Judith propose-t-elle?
• Accueillir Roger et vérifier ses besoins ici et maintenant;
• Normaliser l’...
36
SYLVAIN
RENCONTRE
JOANIE
SYLVAIN, TRAVAILLEUR SOCIAL
Centre d’intervention de crise en santé mentale
Sylvain rencontre Joanie et sa fille Amélie.
A...
Sylvain identifie d’abord les aspects
les plus importants de sa cliente
et de son environnement:
Il accueille la mère et e...
Quel est le niveau de désorganisation de la mère ainsi
que la gravité de la situation?
• Présence de facteurs de risques (...
Quelles interventions Sylvain propose-t-il?
• Procéder à l’évaluation de la situation de crise et à l’estimation
de la dan...
41
JOSÉE
RENCONTRE
WILLIAM
JOSÉE, TRAVAILLEUSE SOCIALE
Deuil-Jeunesse
Josée rencontre William, 9 ans, dont le père
est décédé il y a deux semaines.
C...
Josée identifie d’abord les aspects
les plus importants de William et
de son environnement:
• Établir un climat de confian...
Quelles interventions Josée propose-t-elle?
• Procéder à l’évaluation complète de la situation de William en
le rencontran...
• Explorer la perception deWilliam au sujet de la mort et de la vie pour
comprendre ce qu’il vit;
• Outiller son enseignan...
46
MICHAEL
RENCONTRE
DIMITRI
MICHAEL, TRAVAILLEUR SOCIAL
Institut Raymond-Dewar
Michael rencontre Dimitri, adulte atteint de surdité.
Dimitri a été vic...
Michael identifie d’abord les aspects
les plus importants de Dimitri
et de son environnement:
• Déterminerquelssontlesmoti...
49
• Faireune évaluation plus approfondie delasituation;
• Procéder à une évaluation sociale sur l’historique de la surdit...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur social, destinée à la relève - Édition 2015

1 051 vues

Publié le

Il s’agit de la seconde édition d’une présentation développée pour la relève, afin d'illustrer ce que peuvent faire des travailleurs sociaux au quotidien. On y trouve différentes situations fictives, dans des contextes de pratique diversifiés. Pour chacune des situations, la perspective du travailleur social et ses principales interventions et ses valeurs sont présentées brièvement.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 051
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

On est 12 000 et on t'attend - Présentation de la profession de travailleur social, destinée à la relève - Édition 2015

  1. 1. 1 TUVEUX CHANGER LE MONDE? FAIS-LE AVEC NOUS! ON EST 12 000 TRAVAILLEURS SOCIAUX ET ONT’ATTEND! 1
  2. 2. 2 JULIE RENCONTRE RENÉE
  3. 3. JULIE, TRAVAILLEUSE SOCIALE AU BLOC POSTOPÉRATOIRE CSSS de la Haute Gaspésie Julie rencontre Renée, 81 ans, qui vient de subir une chirurgie de la hanche. Comment aborde-t-elle la situation? 3
  4. 4. Julie identifie d’abord les aspects les plus importants de sa cliente et de son environnement: Quel est le degré d’autonomie de Renée? • Peut-elle retourner vivre chez-elle? • Doit-on faire une demande d’hébergement? Quelle influence aura son état sur le fonctionnement de son couple? • Quel est l’état de santé de son conjoint? • Pourra-t-il la prendre en charge? • Peuvent-ils compter sur l’aide de leurs enfants? L’appartement doit-il être adapté en fonction du degré d’autonomie de Renée (rampe, équipement pour le bain, etc.)? 4
  5. 5. Quelles interventions Julie propose-t-elle? • Elle procède à l’évaluation complète de la situation; • Rencontre le conjoint de Renée; • Rencontre ses proches pour évaluer leur volonté et leur capacité de s’impliquer pour faciliter son retour à la maison; • Fait le lien avec les organismes du milieu pour que le couple reçoive les services auxquels il a droit; • Si nécessaire, accompagne le couple dans une démarche visant l’hébergement de Renéevers la ressource la plus appropriée. 5
  6. 6. 6 SOPHIE RENCONTRE MARIE-ANNA
  7. 7. SOPHIE, TRAVAILLEUSE SOCIALE Centre d’éducation des Adultes Sophie rencontre Marie-Anna, 32 ans, mère d’une petite fille et qui veut quitter son conjoint. Comment aborde-t-elle la situation? 7
  8. 8. Sophie identifie d’abord les aspects les plus importants de sa cliente et de son environnement: • Procéder à l’évaluation complète de la situation; • Valider son choix (comment en est-elle venue à cette décision?); • Enseigner à Marie-Anna quelques techniques de communication; • Informer Marie-Anna des ressources disponibles (aide juridique, aide alimentaire, etc.); • Si nécessaire, accompagner Marie-Anna vers une ressource communautaire d’hébergement. 8
  9. 9. Quelles interventions Sophie propose-t-elle? Afin que Marie-Anna puisse rester à l’école et continuer son projet: • Elle s’assure auprès de l’école que ses absences soient motivées et qu’on accepte une certaine souplesse dans son cas; • Elle rencontre ses enseignants pour avoir un portrait de son évolution scolaire et pour qu’ils gardent aussi une certaine souplesse (si travaux en retard, par exemple); • Elle offre un suivi hebdomadaire à Marie-Anna pour voir l’évolution de sa situation personnelle. 9
  10. 10. 10 ISABELLE RENCONTRE BETSY
  11. 11. ISABELLE, TRAVAILLEUSE SOCIALE CSSS Tulattavik, Ungava Isabelle rencontre Betsy, 16 ans. Son père est décédé quand elle avait 10 ans. Elle vit avec sa mère qui a des problèmes de consommation d’alcool. Elle a verbalisé des idées suicidaires à l’école. Comment aborde-t-elle la situation? 11
  12. 12. Isabelle identifie d’abord les aspects les plus importants de sa cliente et de son environnement: • Elle fait une première intervention de crise à l’école afin de s’assurer que Betsy ne met pas sa vie en danger et qu’elle ait un toit sécuritaire pour les prochains jours; • Elle développe un lien de confiance avec Betsy en la côtoyant dans différentes activités au village et à l’école; • Elle collabore étroitement avec la directrice et la « student counsellor » de l’école, la mère et les grands parents de Betsy ainsi que les infirmières de la clinique médicale; • Elle invite Betsy à venir la rencontrer à sa guise à la clinique. 12
  13. 13. Quelles interventions Isabelle propose-t-elle? • Procéder à l’évaluation complète de la situation; • Faire avec Betsy un pacte de non passage à l’acte, établir un filet de sécurité avec Betsy si les idées suicidaires revenaient; • S’assurer de sa sécurité et évaluer son COQ (comment,où, quand); • Établir un plan sécuritaire, voir avec elle si un membre de sa famille peut l’héberger; • Avec l’accord de Betsy, une rencontre avec sa mère pourrait être envisagée. 13
  14. 14. • Organiserdes rencontres hebdomadaires pour inviter Betsy à verbaliser ses souffrances, à comprendre pourquoi elle en est là et reprendre confiance en elle; • L’accompagner vers des services médicaux,au besoin, avec l’aide de l’infirmière de la clinique; • La référer à la pédopsychiatre lors de sa prochaine visite; • Faire un signalement à la DPJ si la situation ne s’améliore pas au cours des prochains jours. 14
  15. 15. 15 NADIA RENCONTRE JOHANNE
  16. 16. NADIA, TRAVAILLEUSE SOCIALE Centre de la famille – Base militaire Valcartier Nadia rencontre Johanne, conjointe de militaire et mère de 2 enfants. Johanne vit des difficultés depuis le départ de son conjoint en mission à l’étranger. Comment aborde-t-elle la situation? 16
  17. 17. Nadia identifie d’abord les aspects les plus importants de sa cliente et de son environnement: • Elle identifie d’abord les aspects spécifiques à la réalité militaire, en lien avec une absence prolongée; • Quelle est l’expérience de Johanne face à la réalité militaire? • La famille a-t-elle déjà vécu une absence prolongée? • Quelles sont les sources de stress de Johanne liées au déploiement de son conjoint à l’étranger? 17
  18. 18. La situation a-t-elle un impact sur le fonctionnement de Johanne? • Quel est son état de santé physique et psychologique? • Quelle aide reçoit-t-elle de son réseau social /du conjoint absent? • Comment se déroulent les communications? • Comment se déroule la gestion du quotidien? • Connait-elle /utilise-t-elle les services du Centre de la familleValcartier? • Y a-t-il lieu de la référer vers d’autres ressources spécialisées? 18
  19. 19. En quoi la situation a un impact sur les enfants? • Y a-t-il eu des changements importants dans la routine et la discipline? • Y a-t-il eu des changements de comportements /réactions chez les enfants? Johanne est-elle en mesure de répondre aux besoins des enfants? • Y a-t-il lieu de lui offrir du répit? En quoi la situation a-t-elle un impact sur la poursuite du déploiement? • Est-cequelaproblématiquenécessite d’envisagerunedemande derapatriement desonconjoint? 19
  20. 20. • Procéder à l’évaluation complète de la situation; • Transmettre à Johanne les informations en lien avec un déploiement: • Cycle du déploiement, • Réactions communes des enfants, • Réalité des militaires en théâtre opérationnel, etc.; • Identifier avec elle des solutions concrètes pour faciliter le fonctionnement individuel, conjugal et familial selon les besoins; • Faire le lien avec les services internes du Centre de la familleValcartier et les ressources militaires /civiles. 20
  21. 21. 21 SUZANNE RENCONTRE THOMAS
  22. 22. SUZANNE, TRAVAILLEUSE SOCIALE Hôpital Sacré-Cœur, service de psychiatrie Suzanne rencontre Thomas, 11 ans, et sa famille. Thomas souffre de problèmes d’anxiété Comment aborde-t-elle la situation? 22
  23. 23. Suzanne identifie d’abord les aspects les plus importants de son client et de son environnement: Qu’est-ce que les parents ont déjà fait par rapport à la situation? • Renforcer les comportements adéquats; • Évaluer les forces des parents; Quel est le degré de désorganisation de la famille? • Est-ce que le couple se soutient mutuellement? • Est-ce que la fratrie est très perturbée par les comportements de l’enfant? • Dédramatiser, désamorcer, élaborer des pistes de travail; • Élaborer un plan d’action en accord avec le médecin traitant. 23
  24. 24. • Le couple a-t-il eu recours à d’autres ressources avant de consulter? (psycho-éducatrice de l’école, CLSC, etc.); • Doit-on faire le suivi à l’hôpital ou au CLSC? • Quels sont les moyens à donner dans un court laps de temps? (Lecture delivre ensemble, respiration, relaxation, etc.). 24
  25. 25. Quelles interventions Suzanne propose-t-elle? • Procéder à l’évaluation de la situation familiale (couple parental); • Dégager les forces de la famille et évaluer son degré de désorganisation; • En informer le médecin; • Accompagner la famille dans un plan d’action (en collaboration avec d’autres professionnels) afin d’élaborer des rencontres thérapeutiques où Suzanne sera responsable de la partie « parents ». 25
  26. 26. 26 YAN RENCONTRE ALEX
  27. 27. YAN, TRAVAILLEUR SOCIAL Organisme communautaire en justice alternative Yan rencontre Alex, 15 ans, qui a commis un acte criminel, lors d’une séance de médiation pénale en compagnie de la victime. Comment aborde-t-il la situation? 27
  28. 28. Yan identifie d’abord les aspects les plus importants de son client et de son environnement: Rencontre préparatoire avec l’adolescent et la victime: • Vérifier leur intérêt à participer à l’exercice; • Les informer des règles et objectifs du processus; • Expliquer en quoi ce processus leur permet d’échanger et éventuellement de convenir de mesures réparatrices (accord); • Instaurer un climat de confiance; • Identifier les attentes; • Évaluer les sources de déséquilibre et, le cas échéant, préparer les parties en conséquence; 28
  29. 29. • Organiser la rencontre de médiation. • Les deux parties acceptent-elles librement de participer au processus de médiation et le font-elles de bonne foi? • L’adolescent comprend-il que le non respect des termes de l’accord peut avoir des répercussions légales? • Est-ce que les parents de l’adolescent supportent leur enfant dans sa démarche de médiation? 29
  30. 30. Quelles interventions Yan propose-t-il? • Il s’assure que les parties sont toujours volontaires à participer au processus de médiation; • Il anime la séance de médiation (échange, recherche de solutions, prise de décision, conclusion, etc.); • Il s’assure que les parties sont satisfaites de la rencontre et fait le suivi sur le respect de l’entente prise par les parties; • Il rédige un rapport à l’intention du délégué à la jeunesse faisant état de la réalisation ou non de l’entente par l’adolescent. 30
  31. 31. 31 JUDITH RENCONTRE ROGER
  32. 32. JUDITH, TRAVAILLEUSE SOCIALE Centre d’aide aux victimes d’actes criminels Judith rencontre Roger, victime de vol et de séquestration. Roger a une assignation à comparaître comme témoin lors du procès. Les faits ont eu lieu il y a déjà 2 ans. Comment aborde-t-elle la situation? 32
  33. 33. Judith identifie d’abord les aspects les plus importants de son client et de son environnement: Qu’est-ce que la personne ressent en étant dans l’obligation de jouer son rôle de citoyen témoin? • Retour sur les contacts reçus par les services d’aideauxvictimes; • Répondre aux questions d’information de la personne victime afin de faciliter son témoignage; • Expliquer le rôle de chaque acteur dans le système judiciaire. 33
  34. 34. Quel est le degré de stress post-traumatique de Roger à la suite de cet acte criminel? • Dans quel état mental est-il? • Est-ce que ses proches vivent des conséquences à la suite de ce traumatisme? • Est-ce que son réseau social lui offre un soutien adéquat? • Favoriser les échanges entreRoger,le policieret le procureur aux poursuites criminelles et pénales; • Agir comme facilitateur dans la démarche; • Encourager Roger à reprendre son pouvoir d’agir. 34
  35. 35. Quelles interventions Judith propose-t-elle? • Accueillir Roger et vérifier ses besoins ici et maintenant; • Normaliser l’état de nervosité que Roger ressent face à son témoignage; • Inviter le policier responsable du dossier à faire relire la dénonciation faite deux ans plus tôt; • Favoriser la rencontre deRogeravecleprocureurauxpoursuites criminelles et l’inviter à lui faire partde ses besoins; • Accompagner Roger dans la salle d’audience durant le procès; • Faire un retour sur les points forts de son témoignage. 35
  36. 36. 36 SYLVAIN RENCONTRE JOANIE
  37. 37. SYLVAIN, TRAVAILLEUR SOCIAL Centre d’intervention de crise en santé mentale Sylvain rencontre Joanie et sa fille Amélie. Amélie a des idées suicidaires depuis la séparation des ses parents. Comment aborde-t-il la situation? 37
  38. 38. Sylvain identifie d’abord les aspects les plus importants de sa cliente et de son environnement: Il accueille la mère et explore des éléments liés à sa situation de crise: • Établir un lien de confiance et une relation de collaboration; • Valider les émotions pour baisser le niveau d’anxiété; • Évaluer rapidement la présence d’un danger qui remettrait en cause la sécurité de d’Amélie ou deJoanie. 38
  39. 39. Quel est le niveau de désorganisation de la mère ainsi que la gravité de la situation? • Présence de facteurs de risques (antécédents suicidaires) et de facteurs de protection (soutien social, aide pour l’éducation de son enfant) dans le passé récent de Joanie; • Comment Amélie est-elle affectée par la situation? • Quelles sont les forces et compétences de Joanie? • Comment a-t-elle tenté de gérer la crise actuelle? • Dans quelle mesure Amélie se sent-elle capable d’éviter le passage à l’acte suicidaire? 39
  40. 40. Quelles interventions Sylvain propose-t-il? • Procéder à l’évaluation de la situation de crise et à l’estimation de la dangerosité; • Aider Joanie à gérer la situation dans une perspective de réappropriation de pouvoir et de contrôle sur sa vie; • Négocier avec l’entourage d’Amélie un plan d’action qui assurera la mise en place d’un filet de sécurité visant à prévenir le passage à l’acte; • Assurer un suivi et accompagner la famille vers d’autres ressources ou services, au besoin. 40
  41. 41. 41 JOSÉE RENCONTRE WILLIAM
  42. 42. JOSÉE, TRAVAILLEUSE SOCIALE Deuil-Jeunesse Josée rencontre William, 9 ans, dont le père est décédé il y a deux semaines. Comment aborde-t-elle la situation? 42
  43. 43. Josée identifie d’abord les aspects les plus importants de William et de son environnement: • Établir un climat de confiance; • Se présenter, expliquer son travail, son rôle; • Lui demander de se présenter, s’intéresser à ses activités favorites, à l’école, à ses qualités, à ses amis; • Identifier les besoins deWilliam et son désir de recevoir de l’aide; • Aborder délicatement le sujet de la mort de son père. 43
  44. 44. Quelles interventions Josée propose-t-elle? • Procéder à l’évaluation complète de la situation de William en le rencontrant, en rencontrant sa mère et en discutant avec son enseignant; • Identifier les agents de stress, les facteurs de risque et les facteurs de protection afin de bien situer le deuil deWilliam à ce moment; • Offrir des outils et des informations à la mère deWilliam concernantles particularités du deuil chez les enfants, pour l’aider à bien l’accompagner et pour la rassurer. 44
  45. 45. • Explorer la perception deWilliam au sujet de la mort et de la vie pour comprendre ce qu’il vit; • Outiller son enseignant pour l’aider à bien l’accompagner; • Accompagner William et sa mère au rythme de leurs besoins en établissant de petits objectifs afin de résoudre les difficultés du moment; • S’assurer de l’évolution du deuil; • InscrireWilliam dans un groupe de thérapie et de soutien pour enfants endeuillés afin de briser son isolement et de l’aider dans son cheminement. 45
  46. 46. 46 MICHAEL RENCONTRE DIMITRI
  47. 47. MICHAEL, TRAVAILLEUR SOCIAL Institut Raymond-Dewar Michael rencontre Dimitri, adulte atteint de surdité. Dimitri a été victime de discrimination lors d’une démarche administrative. Comment aborde-t-il la situation? 47
  48. 48. Michael identifie d’abord les aspects les plus importants de Dimitri et de son environnement: • Déterminerquelssontlesmotifsd’insatisfactionetquels en sont les impacts; • Retracer(aveclelangageLSQ)l’historiquedesévènements; • Récapitulerlesdémarchesfaitesparl’organismepourl’aideretvoirsi ellesluiontapportélesoutiennécessaire; • Contacterl’organisme,avec l’accorddeDimitri,pourcompléterles informationsettenterdetrouverunesolution. 48
  49. 49. 49 • Faireune évaluation plus approfondie delasituation; • Procéder à une évaluation sociale sur l’historique de la surdité et les réseaux sociaux et familiaux de Dimitri; • Rencontrer ses proches, sesamis; • Référer Dimitri pour des évaluations plus poussées sur le plan de la santé mentale, avec expertise en surdité; • Référer Dimitri à un organisme deréintégration quiluioffriradu soutien supplémentaire.

×