Fiche de synthèse des arguments du livre
Zone Euro
Eclatement ou Fédération
page 1
Eclatement ou Fédération
de Michel Agli...
L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences
trop importantes entre les pay...
L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences
trop importantes entre les pay...
L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences
trop importantes entre les pay...
L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences
trop importantes entre les pay...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aglietta zone euro éclatement ou fédération_fiche publique complète

345 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
345
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
163
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aglietta zone euro éclatement ou fédération_fiche publique complète

  1. 1. Fiche de synthèse des arguments du livre Zone Euro Eclatement ou Fédération page 1 Eclatement ou Fédération de Michel Aglietta Michalon, 2012
  2. 2. L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences trop importantes entre les pays qui le composent La principale faille de l’Euro tient à son originalité : une monnaie sans autorité politique unique la soutenant L’euro regroupe des pays aux économies trop différentes pour que leur taux de change soit fixé à jamais entre elles Le cas précédent du Système Monétaire Européen s’est soldé par un échec L’Euro est une monnaie unique sans pouvoir souverain unique, et la BCE est une institution fédérale dans une Europe qui ne l’est pas La conception de la zone Euro conduit irrémédiablement à la divergence industrielle entre les pays L’Italie et le Royaume-Uni avaient dû sortir du SME suite à la spéculation des marchés, malgré l’action des banques centrales A B C 1 1 1 C’est un statut incohérent, unique au monde : cette situation n’est viable tant que les 2 Les économistes ont en effet observé que dans un espace économique disposant d’une seule monnaie, l’intégration des différentes zones conduit à une polarisation de l’industrie dans les lieux où elle est initialement la plus forte Comme l’euro, ce système enlevait la souveraineté monétaire aux pays : les taux 2 page 2 Aucune sortie de l’euro n’est prévue : dans l’Histoire, les unions similaires se sont soit dissoutes (union latine et union scandinave), soit ont créé une souveraineté politique (Reich Allemand en 1871, avec une union politico-monétaire bâti sur une union douanière, le Zollverein) : cette situation n’est viable tant que les marchés financiers sont calmes, mais ne supporte pas de crise financière Une monnaie sans Etat avec sa Banque Centrale, son budget et son émission de dette, ça ne peut pas marcher L’Euro a créé une convergence des taux d’intérêt entre des pays dont les grands paramètres économiques étaient différents Les créateurs de l’Euro pensaient que la convergence entre pays se ferait automatiquement par rattrapage Or les investissements dans les pays moins développés ont abouti à une spéculation immobilière et à la consommation à crédit, et au final à une inflation détruisant la compétitivité de ces pays 3 2 souveraineté monétaire aux pays : les taux de changes étaient fixés sur la monnaie allemande alors que les situations économiques des pays étaient hétérogènes
  3. 3. L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences trop importantes entre les pays qui le composent La principale faille de l’Euro tient à son originalité : une monnaie sans autorité politique unique la soutenant L’euro regroupe des pays aux économies trop différentes pour que leur taux de change soit fixé à jamais entre elles Le cas précédent du Système Monétaire Européen s’est soldé par un échec L’Euro est une monnaie unique sans pouvoir souverain unique, et la BCE est une institution fédérale dans une Europe qui ne l’est pas La conception de la zone Euro conduit irrémédiablement à la divergence industrielle entre les pays L’Italie et le Royaume-Uni avaient dû sortir du SME suite à la spéculation des marchés, malgré l’action des banques centrales A B C 1 1 1 C’est un statut incohérent, unique au monde : cette situation n’est viable tant que les 2 Les économistes ont en effet observé que dans un espace économique disposant d’une seule monnaie, l’intégration des différentes zones conduit à une polarisation de l’industrie dans les lieux où elle est initialement la plus forte Comme l’euro, ce système enlevait la souveraineté monétaire aux pays : les taux 2 page 2 Aucune sortie de l’euro n’est prévue : dans l’Histoire, les unions similaires se sont soit dissoutes (union latine et union scandinave), soit ont créé une souveraineté politique (Reich Allemand en 1871, avec une union politico-monétaire bâti sur une union douanière, le Zollverein) : cette situation n’est viable tant que les marchés financiers sont calmes, mais ne supporte pas de crise financière Une monnaie sans Etat avec sa Banque Centrale, son budget et son émission de dette, ça ne peut pas marcher L’Euro a créé une convergence des taux d’intérêt entre des pays dont les grands paramètres économiques étaient différents Les créateurs de l’Euro pensaient que la convergence entre pays se ferait automatiquement par rattrapage Or les investissements dans les pays moins développés ont abouti à une spéculation immobilière et à la consommation à crédit, et au final à une inflation détruisant la compétitivité de ces pays 3 2 souveraineté monétaire aux pays : les taux de changes étaient fixés sur la monnaie allemande alors que les situations économiques des pays étaient hétérogènes
  4. 4. L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences trop importantes entre les pays qui le composent La principale faille de l’Euro tient à son originalité : une monnaie sans autorité politique unique la soutenant L’euro regroupe des pays aux économies trop différentes pour que leur taux de change soit fixé à jamais entre elles Le cas précédent du Système Monétaire Européen s’est soldé par un échec L’Euro est une monnaie unique sans pouvoir souverain unique, et la BCE est une institution fédérale dans une Europe qui ne l’est pas La conception de la zone Euro conduit irrémédiablement à la divergence industrielle entre les pays L’Italie et le Royaume-Uni avaient dû sortir du SME suite à la spéculation des marchés, malgré l’action des banques centrales A B C 1 1 1 C’est un statut incohérent, unique au monde : cette situation n’est viable tant que les 2 Les économistes ont en effet observé que dans un espace économique disposant d’une seule monnaie, l’intégration des différentes zones conduit à une polarisation de l’industrie dans les lieux où elle est initialement la plus forte Comme l’euro, ce système enlevait la souveraineté monétaire aux pays : les taux 2 page 2 Aucune sortie de l’euro n’est prévue : dans l’Histoire, les unions similaires se sont soit dissoutes (union latine et union scandinave), soit ont créé une souveraineté politique (Reich Allemand en 1871, avec une union politico-monétaire bâti sur une union douanière, le Zollverein) : cette situation n’est viable tant que les marchés financiers sont calmes, mais ne supporte pas de crise financière Une monnaie sans Etat avec sa Banque Centrale, son budget et son émission de dette, ça ne peut pas marcher L’Euro a créé une convergence des taux d’intérêt entre des pays dont les grands paramètres économiques étaient différents Les créateurs de l’Euro pensaient que la convergence entre pays se ferait automatiquement par rattrapage Or les investissements dans les pays moins développés ont abouti à une spéculation immobilière et à la consommation à crédit, et au final à une inflation détruisant la compétitivité de ces pays 3 2 souveraineté monétaire aux pays : les taux de changes étaient fixés sur la monnaie allemande alors que les situations économiques des pays étaient hétérogènes
  5. 5. L’euro n’est pas viable sans un Etat fédéral européen le soutenant, à cause des différences trop importantes entre les pays qui le composent La principale faille de l’Euro tient à son originalité : une monnaie sans autorité politique unique la soutenant L’euro regroupe des pays aux économies trop différentes pour que leur taux de change soit fixé à jamais entre elles Le cas précédent du Système Monétaire Européen s’est soldé par un échec L’Euro est une monnaie unique sans pouvoir souverain unique, et la BCE est une institution fédérale dans une Europe qui ne l’est pas La conception de la zone Euro conduit irrémédiablement à la divergence industrielle entre les pays L’Italie et le Royaume-Uni avaient dû sortir du SME suite à la spéculation des marchés, malgré l’action des banques centrales A B C 1 1 1 C’est un statut incohérent, unique au monde : cette situation n’est viable tant que les 2 Les économistes ont en effet observé que dans un espace économique disposant d’une seule monnaie, l’intégration des différentes zones conduit à une polarisation de l’industrie dans les lieux où elle est initialement la plus forte Comme l’euro, ce système enlevait la souveraineté monétaire aux pays : les taux 2 page 2 Aucune sortie de l’euro n’est prévue : dans l’Histoire, les unions similaires se sont soit dissoutes (union latine et union scandinave), soit ont créé une souveraineté politique (Reich Allemand en 1871, avec une union politico-monétaire bâti sur une union douanière, le Zollverein) : cette situation n’est viable tant que les marchés financiers sont calmes, mais ne supporte pas de crise financière Une monnaie sans Etat avec sa Banque Centrale, son budget et son émission de dette, ça ne peut pas marcher L’Euro a créé une convergence des taux d’intérêt entre des pays dont les grands paramètres économiques étaient différents Les créateurs de l’Euro pensaient que la convergence entre pays se ferait automatiquement par rattrapage Or les investissements dans les pays moins développés ont abouti à une spéculation immobilière et à la consommation à crédit, et au final à une inflation détruisant la compétitivité de ces pays 3 2 souveraineté monétaire aux pays : les taux de changes étaient fixés sur la monnaie allemande alors que les situations économiques des pays étaient hétérogènes

×