Bioinvasions

330 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bioinvasions

  1. 1. Aires protégées et lutte contre les bioinvasions : des objectifsantagonistes ? Le cas de Psidium cattleianum Sabine (Myrtaceae) autour du parc national de Ranomafana à Madagascar.
  2. 2. Auteurs Stéphanie M. CarrièreIRD Centre de Montpellier, France, (Centre de recherche dédié aux sciences de la vie) Eric Randrianasolo Université d’Antananarivo, ESSA-Forêt, Antananarivo, Madagascar,
  3. 3. << Serait-il trop compliqué de protéger et d’éradiquer en même temps ? Conserver l’intégrité des écosystèmes dans les aires protégées revient à les protéger contre les agressions extérieures. Qu’en est-il des menaces qui viennent de l’intérieur ou de celles que l’on a « enfermées » dans les AP en les créant ? >>
  4. 4. Zone détude
  5. 5. Psidium Cattleianum(Goyavier de Chine)
  6. 6. Objectifs(1) d’étudier l’écologie, les modes probables de dispersion des graines et la régénération d’une espèce invasive introduite, Psidium cattleianum, dans la zone périphérique sud du parc national de Ranomafana et de caractériser les milieux propices à l’établissement de cette espèce.(2) d’étudier et d’identifier les usages de cette espèce par les populations rurales afin de répondre à l’interrogation d’une possible lutte intégrée(3) de mesurer le niveau de préoccupation des acteurs de la conservation de la biodiversité et de la politique environnementale malgache vis-à-vis du problème des bioinvasions.
  7. 7. MéthodologieEtude écologique des formations végétales peu et très envahies par P. cattleianum Usages du goyavier par les populations rurales autour du parc de Ranomafana Bioinvasions et politique environnementale malgache
  8. 8. RésultatsÉcologie de P. cattleianum ● ● Très invasive avec un taux de régénération élevé. ● La colonisation des formations végétales par cette espèce cause une diminution de la diversité floristique ainsi qu’une diminution de la biomasse de la formation végétale.
  9. 9. RésultatsEnquête sur les usages Enquête auprès des acteurslocales en conservation ● Bois de service - 37% affirment que les bioinvasions ne sont pas ● Consommation un problème. ● Vente - ● - 63 % déplorent l’absence de politique établie afin de contrer le problème. -
  10. 10. Conclusion● Les aires protégées ne peuvent pas être vues comme des systèmes clos.●● Pourquoi ne pas combiner lutte intégrée et développement économique au sein d’une filière rentable dans un esprit de développement durable.
  11. 11. Questions?
  12. 12. Question● Quelle est votre opinion face aux bioinvasions en lien avec l’intégrité des aires protégées?
  13. 13. ● Que pensez-vous de l’idée de modifier les politiques des parcs nationaux afin de permettre l’exploitation d’espèces invasives?

×