Les nanotechnologies au service de la santé

758 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
758
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • 11/02/10
  • Les nanotechnologies au service de la santé

    1. 1. Challenge A KA 2010 K Team INSA Biosciences Alexia DERUAZ – Romain BALLET Les Nanotechnologies au service de la santé
    2. 2. Nos intentions <ul><li>Vous faire partager notre univers, celui des Biotechnologies, à travers un concept très prometteur. </li></ul><ul><li>Il s’agit de concevoir une protéine hybride qui permettra de révolutionner le criblage de molécules thérapeutiques dans l’industrie pharmaceutique. </li></ul><ul><li>Prennez donc plaisir à surfer sur la vague de notre progrès … </li></ul>
    3. 3. Étiez vous au courant que (1) ? <ul><li>Les récepteurs membranaires couplés à des protéines G (GPCR) détectent des molécules en dehors de la cellule. </li></ul><ul><li>Ils nous aident entre autre à réguler nos sens, notre odorat, et notre humeur 1 . </li></ul><ul><li>Mieux encore, ils sont la cible de plus de 50% des médicaments actuels 1 ! </li></ul>Source de l’image : Moreau et al., Nature Nanotech, 2008
    4. 4. Étiez vous au courant que (2) ? <ul><li>Ces récepteurs intéressent donc fortement les industries pharmaceutiques… </li></ul><ul><li>… qui testent aléatoirement des milliers de molécules sur ces récepteurs en espérant trouver la ou les heureux élus ! </li></ul><ul><li>Une question reste néanmoins en suspend : </li></ul>Comment savoir si la molécule testée se fixe ou non sur le récepteur et donc si elle induit un effet ?
    5. 5. Les nanotechnologies au service du progrès (1) <ul><li>Michel Vivaudou et ses collaborateurs de l’Institut de Biologie Structurale de Grenoble ont imaginé une nanotechnologie permettant de solutionner notre problème . </li></ul><ul><li>Ces chercheurs travaillent sur les canaux ioniques que l’on retrouve dans les membranes plasmiques. </li></ul><ul><li>Il est possible de détecter un courant ionique lorsqu’un tel canal s’ouvre et laisse passer des ions. </li></ul>Source de l’image : montage R.Ballet Courant ionique Temps Canal fermé Canal ouvert Courant ionique Temps Canal fermé
    6. 6. Les nanotechnologies au service du progrès (2) <ul><li>L’idée vient donc naturellement de coupler mécaniquement un récepteur du type GPCR avec un canal ionique de telle sorte que : </li></ul><ul><ul><ul><li>Si une molécule testée se lie au GPCR, elle modifie sa conformation provoquant l’ouverture du canal. Les ions qui passent alors à travers le canal créent un courant ionique mesurable. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Si la molécule testée n’interagit pas avec le GPCR, alors aucun courant ionique n’est détecté. </li></ul></ul></ul><ul><li>Rien de tel qu’une dernière slide pour résumer ce merveilleux progrès… </li></ul>
    7. 7. Maintenant que vous êtes au courant ne perdez plus de temps… Courant ionique Temps … et invitez nous à surfer sur la vague de vos opportunités à travers quelques jours de détente à Serre Chevalier ! Source des images : Figure 1 - Moreau et al., Nature Nanotech, 2008 / Figure 2 : R.Ballet Figure 1 Figure 2
    8. 8. Bibliographie <ul><li>1. Abbas, A., Roth, BL., Electrifying cell receptors. Nature Nanotech . 2008 Oct;3(10):587-8. </li></ul><ul><li>2. Moreau, C. J., Dupuis, J. P., Revilloud, J., Arumugam, K. & Vivaudou, M. Coupled ion channels to receptors for biomolecule sensing. Nature Nanotech . 3, 620-625 (2008) </li></ul>

    ×